Sortir de plage difficile en dériveur ponant

Bonjour,
J'ai un ponant acquis et retapé récemment.
Etant novice, j'ai fait une semaine de stage sur 420 en club de voile afin d'avoir les bases.
Mon problème est que je ne suis pas dans les conditions du club lors de la sortie en mer.
je sors d'une plage entourée de rochers avec une ligne de bateaux aux mouillages au milieu et voire sur certains cotés aussi.
J'ai fait 3 petites sorties en juillet a belle ile de port fouquet.
Le premier coup la marée etait basse et le vent faible, mon equipier (novice) a du pagayer un peu et on est sorti, apres en mer ca allait.
Le second coup on est parti d'un peu plus haut, il n'y avait pas du tout de vent, donc a la pagaie c'etait facile, en mer une fois passé 200 metres on avancait un peu.
Le troisième coup, j'ai changé d'équipier faute de mieux, ma soeur, novice aussi, là le vent était de 3/4 face, un peu changeant dans le port, on dérivait relativement vite, les réactions de la pagayeuses étaient logiquement pas tres réactives, on s'est un peu fait peur, on est quand meme sortis mais vites rentrés car ca m'avait refroidi.

J'ai un vieux moteur que je n'utilise pas jusque là car je trouvais que cela faisait un truc de plus a gerer...

Je me demandais du coup si je pouvais facilement via astuces ou autre hisser mes voiles en mer et sortir plus facilement sans voiles et ainsi éviter la dérive et la gestion compliqué du début de sortie.

Ne me dites pas d'aller sur une plage de 3 km de long, car entre 3 minutes pour descendre a la plage et 20-25 minutes ca change pas mal.

L'équipage
31 juil. 2019
31 juil. 2019
31 juil. 2019
0

et quoi?

31 juil. 2019
0

Si les voiles se hissent facilement à terre, cela se fera aussi bien en mer.
Cordialement

31 juil. 2019
0

c un petit deriveur on y bouge pas comme on veut...

31 juil. 2019
0

Un petit dériveur est fait pour apprendre à maitriser la voile sportive puis à se faire vraiment plaisir. Le Ponant est un bon dériveur permettant de porter la même voilure que le 505 de compétition, c'est tout dire !.
Tous les voileux connaissent des moments difficiles.
D'habitude, quand il y a un minimum de vent, ces dériveurs remontent très bien au vent et prennent rapidement de la vitesse. Une sortie voile s'organise d'abord en fonction de la météo et du terrain de jeu . Savoir renoncer est aussi important qu'aller de l'avant. Quand on ne contrôle pas la dérive, ce qui ne devrait pas être, on doit toujours penser qu'il y a aussi une ancre sur un bateau
Ce type de bateau suppose que la météo ad hoc soit au rendez vous, que le skipper en veut un peu et son équipier, quand il y a un, aussi et qu'on maitrise assez la bête quand on joue au delà de la bande des 300m. Un petit moteur d'appoint peut vous rendre service au cas où. Mais ce n'est pas la philosophie de ces bateaux.
Un chef de bord gère sa voilure comme il le veut au mieux de ses intérêts du moment.

31 juil. 201931 juil. 2019
0

La godille peut-être pour s'éloigner de la rive ?

31 juil. 2019
0

j'en ai une mais je sais pas faire

31 juil. 201916 juin 2020
0

J'ai récupéré des voiles de 470 je précise, cela rend la chose moins sportive, je n'ai encore jamais essayé les voiles d'origine, on verra ca le jour ou je maitriserais.
Ma demande concerne non pas le fait de savoir ou ne pas savoir se servir du bateau en mer, mais sortir de la plage sur la photo.
En general on hisse les voiles a terre sur ce genre de bateau, je pense que c'est moins simple en mer, deja parce que la bome ne tient pas toute seule, elle tient par la grand voile...

je pense fabriquer un lazy jack pour la grand voile

un exemple de ponant en photo.

31 juil. 2019
0

Bonjour Guenael

Tu es dans endroit magnifique mais effectivement pas le plus pratique pour partir de la plage en dériveur surtout l été où cette anse se remplie de canots au mouillage , quasi impossible de tirer des bords , surtout dérive relevée

et le ponant n est pas aussi facile à gérer qu un 420 , plus lourd et plus voilé

si tu as un petit moteur léger et fiable pourquoi pas , mais tu peux tout aussi bien sortir à la godille ou à l aviron mais pour cela il faudra monter une balancine pour la bôme et peut être monter des supports de dames , et bricoler un petit banc de nage amovible

mouiller à l ouvert de l anse et hisser les voiles , c est possible sur le Ponant qui est stable

si petit moteur , renforcer également le tableau arrière

on est tous passé par là , au début il faut y aller par petites touches pour prendre confiance en soir et apprendre à maitriser son bateau

veille à garder de la derive ( même en partie relevée ) le plus souvent possible

attention les jours de brise de Nord est ou de sud ouest car tu aura des rafales irrégulières en force et direction

31 juil. 2019
0

Si il y a des rouleaux, ce n'est pas évident car on risque de se faire rejeter de travers sur la plage. De toute façon dans tous les cas, un équipier dans l'eau jusqu'aux cuisses qui tient le bateau face au vent pendant que le barreur descend son safran et (une partie ) de la dérive. puis l'équipier amène gentiment le nez dans le vent, grimpe à bord par le côté (ponant bien plus stable que 505 !) et en route. Si on est vent arrière ou au largue, c'est assez facile d'éviter les obstacles (attention quand même à la bôme si empannage) et si on est plus proche du vent 'départ au près), il faudra pouvoir virer rapidement - éventuellement coup sur coup pour se déhaler et éviter les obstacles. C'est un truc à prendre !. Commencer par peu de vent pour ne pas prendre trop de vitesse entre les obstacles (cailloux, baigneurs, bateaux au mouillage).

31 juil. 2019
0

l'ideal est de pouvoir hisser en dehors de la plage, je vais essayer de bricoler pour que la bome puisse tenir.
le moteur j'ai essayé, le tableau arriere est en bon etat, neanmoins si je savais godiller ca serait plus pratique car ca tombe pas en panne...

31 juil. 2019
0

bonjour, ce type de départ est toujours difficile si le vent vient du large et que des rouleaux assez forts déferlent sur la plage. le point de départ est à choisir en fonction du premier bord, donc tirer le bateau sur l'eau vers l'endroit approprié. hisser les voiles en tenant le bateau par l'étrave (équipier à l'eau mi-cuisses). descendre un peu la dérive et abaisser le safran le plus possible. partir pour un premier bord dont le seul but est d'atteindre une zone ou il sera possible de descendre complètement la dérive et le safran. ensuite on tire des bords normalement. ne pas oublier le rôle des voiles, la grand-voile permet de lofer, le foc d'abattre. savoir aussi inverser la barre si le bateau cule. la maitrise viendra vite, courage et persévérance.

31 juil. 2019
1

moi je ferais godille pour me déhaler puis hissage des voiles une fois dégagé ;) tu peux te mettre un petit grappin pour mouiller pendant la mise en place des voiles

pour la bôme qui ne tient pas sans la voile, c'est pas gênant, en plus tu peux laisser GV et bôme de côté pendant que tu te dégages dans une zone plus libre

31 juil. 2019
0

AMHA, le plus simple pour partir à la pagaie:
l'équipier assis sur la plage avant, les jambes pendantes de chaque côté de l'étai.
Facile de pagayer en force, soit à droite, soit à gauche.
Le barreur accompagne la direction à la barre.

Une fois dégager des obstacles, l'équipier retrouve sa place dans le cockpit.
Ne pas oublier la brassière.

31 juil. 2019
0

Si le vent vient de la mer
Il faut réfléchir au meilleur bord pour partir cela se fait en fonction du courant et de la direction du vent.

Un petit dessin sur le sable avant de partir peut aider à se repérer

Pour ma part je pense que les voiles doivent etre hissées à terre . Si elle sont inutiles c’est qu’il n’y a pas de vent elles ne feront pas dériver

Si elles font dériver il y a assez de vent pour louvoyer et gagner au vent

Je pense aussi que la godille est certainement la solution la plus adaptée

31 juil. 2019
0

Départ de plage sur cette grande plage, obtenir de la vitesse par une bonne gestion des voiles, compte tenu du fait que c'est un départ avec safran et dérive, c'est simple.
j'ai appris ou enseigné dans des endroits très étroits les départs sans safran ni dérive, en vaurien, caravelle, 420, 505

31 juil. 2019
0

un ponant (ou tout autre dériveur) çà ne part pas au près à la pagaie ou au moteur. les bonnes réponses sont toutes ci-dessus. pour synthétiser : équipier qui tient l'était à mi-cuisses dans l'eau bateau dans l'axe du vent. le barreur descend de la dérive pour accrocher les filets d'eau au départ, descend au mieux son safran. l'équipier fait passer le bateau devant lui et saute au niveau du hauban. il prend tout de suite du foc pour avoir de l'erre, le barreur prend de l'écoute et roule ma poule c'est parti pour une petite dizaine de virement de bord. un dériveur vire sur 2 mètres. quand il n'y a pas de vent le virement bascule permet de rajouter de la vitesse.
et pour bien revoir les fondamentaux technique ric56 : manœuvre une fois sans safran ni dérive ! çà situe bien les efforts des voiles. ah les mono à l'ancienne, savaient aller à l'essentiel !

31 juil. 2019
0

je crois que vous n avez bien compris la problématique de Guenael , il ne vous demande pas comment faire un départ de plage en deriveur , l endroit d ou il part est très particulier , en résumé , petite calanque Bretonne étroite , avec peu d eau et fortement encombrée par de multiples bateaux au mouillage ( sans parler en plus des baigneurs ) de plus avec le relief environnants , vents tournants et fluctuants en puissance , bref pas l ideal pour un débutant

je pense aussi que le fait de naviguer avec des voiles de 470 sur un Ponant ne doit pas aider , si petit airs , il vaut mieux mettre les voiles d origine , car un bateau sous toilé est un bateau moins manoeuvrant

31 juil. 201931 juil. 2019
0

De plus bon courage pour partir à la godille ou à la pagaiedans les vagues face au vent!!!

31 juil. 2019
0

le ponant n'est pas un dériveur léger ,il lui faut de la toile ,par contre il a de l'erre ce que n'a pas un 470 ou un 505.
il va améliorer sa technique ,de la tête et des bras et c'est gagné
alain

31 juil. 2019
0

C'est la tête qui fait tout

31 juil. 2019
0

on est bien d'accord que sur un ponant on met des voiles de ponant. par contre dire qu'il a plus d'erre qu'un ponant me parait excessif cher fritz. un quatresept c'est une mobylette et un cinquo çà part au quart de tour. en gros ils ont la toile de leur poids et c'est un peu kif kif.
a earendil : on a bien compris la problématique de notre ami. on lui dit juste qu'il benne ses voiles de 470 (sauf si baston peut être) et met les vrais voiles kivonbien. et roule ma poule avec tout ce qui a été dit.
pour info à la semaine de kiel, 300 bateaux (505, FD, yole ok, forty niner, twenty, contenter laser etc...)qui partent d'une cale d'environ 50 mètres et qui tirent des bords entre les pannes sur 300 mètres.....chaud devant.
par contre au retour le soir vent arrière tout le monde affale et rentre sur l'erre à sec de toile.

31 juil. 2019
0

tout est dit sauf que.... le ponant étant plus lourd, plus d'inertie , plante moins dans la vague, et s'arrete moin aux virements, dans la vague si les voiles sont bien gérées pour la puissance.

31 juil. 2019
0

oui mais la semaine de kiel ce sont des régatiers de haut niveau pas des débutants ! et pour ce qui est de remettre les voiles d origine , il me semble que personne n a relevé sinon moi ;)

31 juil. 2019
0

J'ai parlé de puissance votre honneur!!!

31 juil. 201931 juil. 2019
0

l'erre vient du poids et de l'inertie
je suis désolé si j'emploie des termes que tout le monde ne connait pas .la rentrée vent arrière voile affalée ,c'est le fardage qui pousse suffisamment ,au préolympiques de hyeres j'en vois assez .
un ponant fait 160kgs ,un 505 ,120 ,c'est presque le poids d'un équipier
alain

31 juil. 2019
0

Piouf 160 kg. un anne mort ce truc ! c'est sur qu'un peu d'air çà donne de l'erre ! raison de plus pour y mettre les bonnes voiles pour le déhaler suffisamment.

31 juil. 2019
0

régate de 505 chez moi, ou il n'y a pas d'eau en plus, du temps de buffet, c'était la pratique, .... lors des thermiques musclés.
En école des cata, certains le font encore parfois.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Chez nous c'est l'été ,décapage de coque

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (103)

Chez nous c'est l'été ,décapage de coque

février 2020