Sommes nous trop nombreux ? [ surpopulation en voyage / escales]

Un collègue Polynésien vient de me poster ça , et je dois dire que ça m'attriste , et me fait me demander si le voyage a encore un sens aujourd'hui quand on est aussi mal perçu par la population .
l.facebook.com[...]/l.php

L'équipage
10 nov. 2019
10 nov. 2019
1

je peux pas lire facebook, néanmoins d'après le libellé du lien on peut comprendre que les indigènes ne se sentent plus chez eux ds le lagon où ils puisaient une partie de leurs ressources
vrai qu'aujourd'hui même si bp de plaisanciers respectent l'environnement et participent peu ou prou à la vie de ces populations, il doit aussi y avoir les brebis galeuses qui profitent du lieu en laissant leu poubelle sur la plage
il n'y a pas que ds les îles lointaines, en métropole, c'est déjà ça et ça ne date pas d'hier
oui on est trop nombreux, c'est Stephen Hawking qui l'a dit en ajoutant que si on ne faisait rien, ça chaufferait sur la planète terre, au sens propre et au figuré, et à priori, c'est entrain de prendre tournure
:jelaferme:
JL.C

10 nov. 201910 nov. 2019
0

Est-ce que celui là passe ?

www.radio1.pf[...]onquis/

mais ce fil ne devrait-il pas être en taverne ? :litjournal:

10 nov. 2019
0

Pour moi oui. Merci :pouce:

10 nov. 2019
0

Oui, mais c'est tellement plus lisible sur" le forum"... :acheval:

10 nov. 2019
0

Merci, là ça marche.

Il ne s'agit pas de la population mondiale mais des plaisanciers dans les lagons de Tahiti...

Non ce fil ne devrait pas être en taverne, c'est un sujet sérieux ! Il s'agit plutôt d'un manque de communication entre les différents protagonistes...

Extrait :

Tina Cross assure qu’elle ne veut pas stigmatiser les plaisanciers. « C’est vrai que les plaisanciers sont un peu tous mis dans le même panier, dit-elle. Or la population manque de renseignements sur justement le développement d’une vraie filière. Pour moi c’est un monde qui gagne à être connu, je le dis parce que j’ai fait de la plaisance, j’ai des amis qui m’ont donné l’opportunité de faire de la voile, et c’est extraordinaire, c’est un monde très respectueux de la nature. » ;-)

10 nov. 2019
1

@ Flora,
Il peux y avoir des fils sérieux en taverne. Le passage en taverne n'est pas une punition.
Ce fil devrait être en taverne car il ne s'agit pas de technique ( mais on ne peux pas le transférer en ce moment car il n'y a pas de passerelle entre v4 et v5)
Par contre, la dérive sur la discussion à propos des problèmes de population mondiale est hors sujet et hors charte.

10 nov. 2019
0

:pouce:

10 nov. 2019
0

Oui, la question des chapitres revient très régulièrement.
Pour le moment, cela n'a pas donné lieu à des modifications.
Je suppose parce que la nouvelle version prenait toute l'énergie du dev.

Pour ce fil, malgré les hors sujet / hors charte, et le fait qu'on est en technique, j'ai laisser un peu faire pour voir si ça se recentrait ce qui est le cas, le fil à repris tout seul le cours du sujet et se tiens bien, comme quoi ... ;-)

10 nov. 2019
0

Mais beaucoup de réponses le sont (hors sujet) ...

10 nov. 2019
4

Peut-être, mais on a le droit (?) de digresser davantage et des fois c'est pénible...

Là il s'agit des conditions d'une escale lointaine bien connue, pas de blabla.

Ne serait-il pas opportun de réviser les "chapitres" du forum dit technique qui comporte beaucoup de lacunes, d'où le fourre-tout de la taverne ?

10 nov. 2019
0

Oui... ;-)

10 nov. 2019
1

Je ne parle pas ici de population "terrestre" , mais de la population des plaisanciers. Ce n'est donc pas hors sujet.

10 nov. 2019
0

A cause du titre, pas assez explicite c'est vrai . Mea culpa ! ;-)

10 nov. 2019
0

En discutant directement avec mes amis là-bas, il s'agit surtout du fait que les plaisanciers ( quasiment que des voiliers) jettent leur ancre un peu n'importe où dans le lagon, de façon à pouvoir s'abriter proche d'une belle plage quand c'est possible et descendre à terre facilement . "Malheureusement ", les criques sont petites , et souvent habitées , et une fois un bon plan trouvé, la nouvelle a vite fait de se répandre chez les voileux . Du coup, on assiste parfois à de véritables regroupements de mâts. L'agacement des locaux vient du fait que beaucoup mouillent quasiment sous leurs fenêtres , autant dire " chez eux " puisque c'est de là qu'ils partent en mer ou qu'ils pêchent faute de bateau. Beaucoup respectent la propriété , même spirituelle des autochtones , tandis que certains n'en ont rien à foutre et s'implantent pour un moment à un endroit, même si ça dérange, d'où le terme d'envahisseurs utilisé par cette élu dans l'article . J'essaye de défendre tant bien que mal notre cause, mais le mal est fait , et ça ne risque pas de s'arranger ,vu le manque de place pour organiser les mouillages en Polynésie . Avec une telle image, peut-être qu'un jour les plaisanciers n'auront plus que Waterworld comme destination à pouvoir visiter . C'est bien triste. :-(

10 nov. 201916 juin 2020
0

L'article concerne Moorea, mais le problème est général , et toutes les îles concernées .

10 nov. 201910 nov. 2019
1

Et j'imagine que ces plaisanciers sont quasiment tous des zoreilles ?

10 nov. 2019
0

Si tu regardes dans nos ports, il n'y a pas beaucoup de pirogues en provenance de Tahiti, alors des voiliers ... :mdr:

12 nov. 2019
0

Le terme zoreille n'est pas utilisé en Polynésie. On parle de popa'a. Maintenant je vois pas trop le rapport?!
Et non il y a des gens du monde entier.

10 nov. 2019
2

des popaas, tu veux dire ;-)

10 nov. 2019
1

Et si ceux qui sont depuis très (trop) longtemps au mouillage à Moorea ne s'appropriaient pas le droit d'y être, eux seuls et avaient compris que d'autres arrivants pourraient prendre leur place (chacun son tour), on n'en serait peut être pas là. Moi d'abord et les autres ensuite...

10 nov. 2019
1

la taxe
seul le retour de la taxe avec effet rétroactif reglera le probleme

j'avais déja pris position dans le sujet de mootéa
'' la polynesie , le dernier espace de liberté ''

10 nov. 2019
6

Ca me parrait assez évident, le voyage est en grande partie devenue un produit de consommation de masse, y compris le voyage en voilier dans les îles. un de ces produits à même un nom générique sur HEO, on appelle cela un "TDM". Le produit "TDM" est particulièrement vendeur car le Héossien qui jusqu'à présent était peut-être employé dans une grosse boite d'assurance subit un "upgrade" brutal du niveau "employé besogneux" au niveau "aventurier intrépide". Bon l'aventurier intrépide a quand même encore souvent des réflexes de "employé besogneux" ce qui déclenche de longs fils sur HEO à propos des équipements électroniques de tout poils (sécurité "ceinture et bretelle" qui se mesure au kilo de bazar électronique passablement inutile qui se trouve à bord) et aussi à propos des fameuses assurances (vu le nombre de fils qui en causent il est clair qu'une bonne assurance va vous sauver des flutes pour à peu près tous les problèmes de navigation sauf contre les casses-pieds selon le célèbre capitaine Haddock).
Donc les "aventuriers intrépides" occupés à faire leur "TDM" se trouvent avec 400 autres "aventuriers intrépides" qlq part dans un mouillage en polynésie bien référencé sur le net et font chier l'environement local ce qui naturellement inclu les populations du cru.
Il y a aussi le produit "tour d'Irlande" par exemple, mais il est beaucoup moins vendeur que le produit "TDM" pour des raisons multiples.

10 nov. 2019
3

Entièrement d'accord avec toi.
Pour l'Irlande, j'ai navigué dans l'ouest et le nord-ouest en 2015.
Environnement superbe et accueuil chaleureux.
Et on a du croiser 2 voliers en 3 semaines.
Mais on est loin de l'image d'Epinal cocotiers et plage ..

A noter qu'en arrivant en Irlande du nord, ou il y a beaucoup de marinas, tout d'un coup on retrouve plein de voiliers

12 nov. 2019
1

c'est vrai qu'il faut être stupide et drivé par la pub pour rêver de palmiers et de tahiti...

quelles bêtises il ne faut pas entendre!

10 nov. 2019
0

Le ratio prestige obtenu/niveau technique demandé semble largement en faveur du produit "TDM".

10 nov. 201910 nov. 2019
1

Sur 400 Français "aventuriers intrépides" rêvant de TDM, combien l'auront-ils fait en réalité ? En Polynésie, on ne les compte pas en centaines, je crois, plutôt en dizaines ?

10 nov. 2019
0

La planète Terre ne s'arrête pas à la France... :heu:

11 nov. 2019
0

Quelle arrogance !

Employé d'assurance toi-même :mdr: :mdr:

Signé: aventurier intrépide :whaou:

10 nov. 2019
0

Le voyage me questionne: l'occidental rêve de plus en plus de voyage puisque c'est de plus en plus accessible et commun, mais il devient de plus en plus un paria dans bon nombre de pays beaucoup moins avantagés, car beaucoup moins riches.
Et cela va aller en s'empirant vu la pauvreté croissante et le réchauffement climatique.
Pour la Polynésie française, les causes sont différentes mais le sentiment d'invasion métropolitaine est prégnant.

12 nov. 2019
0

Cela ne se limite pas à "l'occidental" comme tu le dis... Si c'était le cas, on ne verrait pas autant d'oriental se balader en France et en Europe...

10 nov. 2019
2

:heu: cette notion de "consommation de masse" me fait doucement rigoler.

Nous sommes, presque un peu partout, trop nombreux, quelques soit l'activité, monter sur le Mont Blanc, faire une croisière en "pas que beau" avec 8000 personnes à bord ou chercher à mouiller à Port Cros le 14 juillet.

Nous sommes tous "dans la masse", seuls quelques privilégiés qui prennent l'avion en classe affaire ou 1ère classe, ou sont logés dans des palais ou mangent au restaurant de l'Assemblée Nationale peuvent y échapper.

Donc le Monde évolue, nous subissons tous cette "évolution", et après tout, pourquoi les polynésiens, habitants de la planète Terre pourraient y échapper puisqu'ils en ont également "profité", de cette évolution.
Et la Polynésie, celle dont on parle, est française, avec les avantages qu'elle peut en tirer...
Mais on peut décider de créer un immense parc naturel, avec un règlement de navigation draconien comme par exemple "interdiction des moteurs thermiques" qui polluent.
Qui seront les premiers impactés ?

7

Nous sommes tous dans la masse ! Non ,on peut aussi naviguer hors saison et vivre differement de la majorité,par sa philosophie et son comportement :-)

10 nov. 2019
0

Oui Pierre 2 (Pi R²), on peut de temps en temps s'échapper de la "masse", sous réserve d'avoir le temps (retraité ?), mais si tu navigues en Méditerranée, c'est elle qui te rattrape en juillet août chez nous, voir de mai à octobre en mer Ionienne et, inéluctablement, la "masse" augmente.

Le "hors saison" aux Antilles, c'est la saison des cyclones, la pratique de la voile restera toujours tributaire de la météo.

10 nov. 2019
1

Dans la nasse oui !
D'un autre côté quand on voit les centaines de bateaux au mouillage à Ste Anne ou au Marin ça choque un peu...
Je me souviens quand j'étais au lycée je passais là et c'était magnifique...il y a 40 ans !

10 nov. 2019
1

La fréquentation des mouillages aux Antilles n'a rien à voir avec celle en Polynésie, toutes nationalités confondues.

Actuellement en Polynésie (sauf Tahiti peut-être) ce doit être comme aux Antilles il y a 40 ans.

10 nov. 2019
2

Oui, il y a beaucoup de monde à Tahiti, mais ça reste très calme aux Tuamotu, aux Gambiers, un peu moins aux Marquises.
Quant aux Australes, j'ai du voir trois bateaux en un mois. Et les habitants ont toujours été très accueillants.
Faut relativiser.

10 nov. 2019
0

Bien sûr Flora,jusque là l'éloignement faisait qu'il y avait moins de monde.
La fréquentation aux Antilles il y a 40 ans aussi était marginale...
J'ai passé un Noël à Bequia on était deux/trois au mouillage !

10 nov. 2019
2

Il y a pourtant des mouillages sympas ou il y a de la place pour éviter, la par exemple:

10 nov. 2019
0

@Pierre3:

chuuuuuut... sinon çà va pas rester!!! :jelaferme: :jelaferme: :jelaferme:

Gorlann

0

Avec une usine nucléaire en face si je ne me trompes ...

10 nov. 2019
0

Malheureusement nous sommes tous des moi d'abord restons honnêtes .
Maintenant en se qui me concerne c'est la route qui est belle les escales dans ces régions défavorisées c'est bien compliqués .
Heureusement la mer est encore vaste et le sillage éphémère que nous laissons est là vraie raison de nos départ car la vie n'est pas plus belle ailleurs .
jl Aubert " sur toutes les plages du monde "

10 nov. 2019
0

ce problème ne se limite pas a la polynésie, tout les mouillages un tant soit peu protégés sont surchargés et à chaque fois les locaux font la gueule, je ne connais pas la situation portuaire là bas mais il faudrait peut être aussi se poser les questions du nombre de place en marina et leurs coût, même la grande plaisance est impacté avec de plus en plus de yachts qui passe leur vie au mouillage sans ne jamais voir un port alors que les quais grandes plaisance sont désertés.

10 nov. 2019
1

un exemple parmis d'autre Zeebrugge port merdique 37 euros la nuit pour un 38 p .
Norvège, suède, Danemark 10 euros dans un endroit de rêve et un niveau de vie bien plus haut que la France ( un peu hors sujet)

10 nov. 2019
0

J aimerai bien savoir combien la Polynésie française coûte à l état France.

10 nov. 2019
0

Un max !!! Sans oublier que même français, c'est un paradis fiscal

10 nov. 2019
2

C'est surtout leurs politiciens véreux qui coûtent à la France , pas la Polynésie en général, sinon l'argent alloué par l'Etat améliorerait la situation sociale des habitants . Ceux qui y sont resté un moment savent qu'on est loin du compte .

10 nov. 2019
0

@rederien
Effectivement cela manque de documentation.
La cours des comptes semble silencieuse à ce sujet ou alors je n'ai pas les bons liens.
30% du pib en contribution de l'état sans aucun retour il semblerait.
Concernant les coûts indirects liés à la présence des institutions sur cette COM, aucune info.
Faut-il y être allé ? Si il faut aller dans tous les recoins de la planète pour savoir...

10 nov. 2019
0

Ca manque de documentation ....ou alors metro metro sans y avoir ete

11 nov. 2019
0

Mdr

Pas pire que les autres îles donc ....

10 nov. 2019
2

Vivre au mouillage dans les coins où c'est possible, c'est la liberté... J'ai passé des années sous les tropiques sans jamais aller dans un port ! Plein d'eau en bidonnant et éventuellement un "touch & go" au ponton pour embarquer du monde, c'est tout.

J'ai toujours eu des rapports cordiaux avec les habitants du bord de mer devant lesquels on mouillait, ça me serait pas venue à l'idée de traverser leur jardin sans un mot. Si on voyait qu'on gênait, on se déplaçait !

Mais le problème aujourd'hui vient aussi de la surfréquentation touristique.

@georgesand
De quelles "régions défavorisées" parles-tu ?
Les départements ou territoires d'outremer français sont loin d'être défavorisés.

10 nov. 2019
0

Je parlais en général .
Mais regarde Mayotte.
Il y a aussi la fait de se sentir défavorisée .

10 nov. 2019
0

Tu parles de quoi ???

12 nov. 2019
0

y'a surtout le fait de ne plus rien supporter et le replis sur soi très à la mode...

10 nov. 2019
2

Bon, cette problématique est la même partout, non? Des populations qui vivent, de gré ou de force, du tourisme, mais ne supportent pas les connards (à juste titre) mais généralisent (à tort). Tu retrouves la même chose à Porquerolles ou (mais ça, je le suppose) sur l'île de Ré. Le rêve de ces "autochtones" c'est le touriste friqué, voire très, et presuse invisible.

10 nov. 2019
1

A Porquerolles, je connais plusieurs autochtones qui vivent du tourisme (en famille) et n'ont pas du tout envie d'en partir...
Les touristes "pénibles" ne sont pas la majorité (j'en sais quelque chose, c'est aussi mon petit business).

Mais on apprécie aussi la morte saison, évidemment !

:-p

12 nov. 2019
0

alors c'est très dufférent de chez nous (sud ouest) ou 1 mois et demi de saison c'est déjà beaucoup trop et ou le touriste est perçu comme un envahisseur...
bref, partout le même problème.
D'ailleur, les arrêtés interdisant les campings cars et les fourgons pullulent sur la côte au profit d'"aires de camping car" payants à proximité des zac et déchetteries pour 10 balles par jour sans services autre que l'eau...

10 nov. 2019
0

je fais de la botte et du ciré en navigation 4 mois par ans .
Mais le reste du temps je suis au soleil .
Donc je peux comprendre les tongs et le paréo.
Mais la plaisance des années 70 est malheureusement révolue.
j'ai fais le cap nord et là il n'y a rien ,c'est le chemin qui est beau le but .

12 nov. 2019
0

oui, c'est vrai que Moitessier, Brel, Antoine n'ont pas fait partis de la plaisance des années 70 et n'ont pas fait rêver les papyboomers!

10 nov. 2019
1

Mindelo port fermée aux indigènes.
la pauvreté de cette région , ne soyons pas étonnés que les voiliers soient la cible d'une minorité .
je ne cautionne pas

10 nov. 2019
0

non ça ne peut pas etre interdit aux indigènes !! :non: :-D

12 nov. 2019
0

c'est là le principale problème!

c'est une question politique plus qu'une réelle problématique, c'est l'occasion pour les nationalistes, indépendentistes de se faire de la pub!
bref, ça pue le racisme!

vivant dans une microstation balnéaire à 2 pas de lacanau ou les tahitiens viennent en très grand nombre (communautarisme et surtout le bien vivre qui leur rappelle chez eux) car proche de bordeaux ou beaucoup viennent faire leurs études, nous avons la sympatie de ne pas parler d'envahisseurs! ;-)

en tous cas, il faut arreter de se flageller sur "les français en voyages" ou autre...
ou de cracher dessus quandf on a decidé de ne pas partir et faire au mieux avec la notion de respect de l'autre quand on voyage.
sans pour autant tout accepter des bas du front!

12 nov. 2019
0

et pourtant...
les nationalistes (independentistes) le sont.

12 nov. 2019
0

très certainement pour ceux qui balancent sur internet.
mon ex beau père était président de la cours d'assise de Papeete, ça donne un certain regard sur les gens borderlines de l'archipel.

11 nov. 2019
2

Raison de plus de clore le chapitre social . On va pas continuer à se bouffer le nez pour des broutilles, chacun ses opinions, point barre . Maintenant , on peut revenir au sujet principal, les bateaux . :topla:

11 nov. 2019
1

C'est un peu plus compliqué que ça : pour les emplois subalternes, la France a accepté une océanisation des personnels 50/50.
Mais dès qu'on monte en grade, les Ma'ohis sont très minoritaires.
Quant à la nécessité de parler une des 5 langues vernaculaires au recrutement, cette loi de pays a été censurée par le conseil d'État.
Le rapport avec les voiliers au mouillage ? Ayant un pied dans les 2 camps, je témoigne que les yachties servent de boucs émissaires à l'insatisfaction d'une partie de la population, manipulée par le Tavini (parti indépendantiste en perte de vitesse qui a vu là une occasion de se refaire une santé)

12 nov. 2019
0

Difficile d'être raciste en Polynésie, à moins de rejeter sa famille et ses enfants.
À l'exception de quelques vallées encaissées où l'endogamie crée des problèmes de consanguinité, tout le monde est métissé à divers degrés, et du fait de la loterie des chromosomes, on a une infinie variété de phénotypes.
Le clivage est culturel. Selon que tu parles ou pas une des 5 langues.
Et aussi économique. Selon que tu arrives en conquérant ou pas.
La preuve, le metua (père de la nation) Pouvanaa O Oopa, emprisonné par la France et plus tard élevé à Papeete au rang de héros national avait le teint clair, les yeux bleus, et un visage d'Européen.

12 nov. 2019
0

Pas ceux que je connais sur place.
Tu as sans doute affaire à un groupuscule de provocateurs.

11 nov. 2019
2

Lorsque je suis arrivée au sud du Péloponnèse il y a 10 ans j'ai refusé d'accompagner des bateaux voisins aux Cyclades. Je voulais en conserver le souvenir de ma première croisière en école de voile avant le développement de la location : invitations dans une ferme isolée puis chez des Athéniens fortunés qui appréciaient des vacances dans ce coin encore paumé , repas sur une plage partagé avec un habitant venu nous accueillir avec un melon dans les bras, etc... et habitants tolérant le sans-gêne d'un membre de l'équipage !

12 nov. 201912 nov. 2019
0

y'en a d'autre des mouillages.... des ports....

"même en cent ans, je n'aurai pas le temps"

12 nov. 2019
0

Surpopulation? Prenons chacun notre part de responsabilite et suicidons nous :mdr:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (63)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021