Sommeil en solo au délà du troisième jour

Bon un deux trois (et encore trois...) jours avec le petit réveil sur 20 minutes ça va, mais au délà, le 4-5-6... jours suivants ?

C'est plutôt le facteur humain, physio/psychologique qui m'intéresse (donc laissant de coté les techniques alarmes radar ais etc), parmi les plus grands risques en mer je les ai courus par défaut de veille: de jour, en équipage, tout le monde évéillé, on rigole et hop barcasse au mouillage avec pecheur qui défile à deux mètres du bord, à glacer le sang...

Donc je ne reussis pas à m'endormir profondement tout seul, mais à la fin pratiquement je m'effondre involontairement pendant deux trois heures :-(
Comment réagir ? Dormir de jour plutôt que de nuit ? Se forcer volontairement à ne pas rester en veille pendant une deux heures quand on est évéillés pour s'habituer mentalement et donc faciliter un endormissement spontané ?

Toutes considérations bienvenues :-)

L'équipage
10 fév. 2012
10 fév. 201210 fév. 2012
0

Préparation à terre...
Être loin des cotes et de la civilisation maritime après 48h.

Faire de la côtière en solo pendant plusieurs jours c'est très risqué.

10 fév. 2012
0

En solo, je choisis de naviguer au large hors du trafic maritime (lorsque c'est possible).
17' de sommeil , un tour de veille et je recommence.
J'ai la chance de m'endormir de suite et même de rêver. Alors je récupère. JP

10 fév. 2012
0

tres dur le sommeil ! si on prend des exitants genre café , on a du mal à s'endormir et on rentre dans le cercle vicieux ...
En équipage , celui qui est de quart ou plutot de surveillance réveille l'autre quand il a envie de dormir meme si ce n'est au bout de 1 heure mais ça peut etre au bout de 6 h quand le lever du jour est là , par ex..
En solo , je vis ma vie comme à terre ! Quand j'ai envie de dormir , je met le radar en veille et me couche .
Apres avoir mangé , je m'endort facilement sinon le sommeil m'est galere à venir à un moment déterminé .
pas de bonne solution de mon coté . peut etre voir du coté des nouvelles boissons énergetiques ???

10 fév. 2012
0

Moi non plus je ne dépasse pas deux nuits en mer en solo, c'est ma limite.
Comme toi je règle la minuterie sur 20 minutes.
Un point qui me paraît important : je supprime tout excitant (café, thé, alcool ...) pour ne pas perturber les cycles de sommeil et pouvoir m'endormir "à la commande".

10 fév. 2012
0

Je suis comme Roberto à la recherche d'une solution autre que l'alarme radar qui m'a servi jusque-là pour les navires d'importance et qui se révèle inefficace par temps de pluie ou bien avec de petits bateaux de pêche se présentant par la proue.
Je porte un compte minute autour du cou m'obligeant la veille. Mais, par expérience, je sais que l’intervalle de 20mn est bien trop long. 10 à 12 minutes est requis car j'ai pu croiser des bateaux de pêche à 20mètres de moi à moins d'un quart d'heure après un tour d'horizon vide.
En route sur plusieurs jours, je n'attends pas pour prendre mon rythme de repos-veille de de 12mins et m'allonge le plus souvent possible, y compris de jour. Mais, le sommeil n'arrive pas. Il n'arrive pas avant trois ou quatre jours de mer et d'une façon brutale dont seule la sirène du radar m'extirpe. Cependant, durant cette période avant le brutal sommeil, je crois faire de micros sommeils dans ces intervalles de 12 minutes entre les tours de veille. Pas suffisant pour se reposer et éviter de ne pas tomber comme une masse plus tard.
L'idée qui me vient c'est que si la sirène du radar parvient à me tirer d'un sommeil profond, ce que ne fait pas le compte-minutes, il faudrait un minuteur qui hurle à chaque 12 minutes. Je pense que le corps en besoin de sommeil se réveillerait pour le tour de veille et se rendormirait aussitôt. Et à force de tenir ce rythme, il s'y habituerait.
Il faudrait qu'il s'y habitue de manière à laisser le sommeil endormir le corps avant la trop grande fatigue.
Je vais penser à comment bricoler un tel réveille-bonhomme. :reflechi:
Amicalement,
Régis

10 fév. 2012
0

Je crois qu'il ne faut pas se croire plus fort que la nature! Il faut du repos, il faut dormir. J'ai fait un TDM en trois ans et j'ai dormi. J'ai fait confiance dans l’alarme du radar et je n'ai pas été trahi.Je me réveillais quand il fallait puisque je n'étais pas fatigué. Certains font totalement confiance au GPS. Moi je fais confiance au radar et accessoirement au GPS aussi!

10 fév. 2012
1

tiens a propos vous utilisez quoi comme minuterie. la mienne ne me réveille pas a tout les coups. !!!!

10 fév. 2012
0

Une minuterie pour la cuisine.

10 fév. 2012
0

Le téléphone avec sonnerie corne de brume. Jp

10 fév. 201210 fév. 2012
0

bonjour le stress ! :lavache: :-D

10 fév. 2012
0

bonjour,
il existe des réveil avec flash, alarme sonore et vibreur.
Cdt

10 fév. 2012
0

Attention quand même je crois que le manque de sommeil peut provoquer des troubles du sommeil permanent à long terme. Renseignez vous bien.

10 fév. 2012
0

Je me demande pourquoi, sur ce forum il est tabou de parler de contrefaçon de cartes marines et qu'il est admis de s'exprimer librement sur le non-respect le droit maritime (ici la règle 5 du RIPAM).

10 fév. 2012
0

C'est quoi ça?................Parce que d'un côté c'est purement et simplement du VOL, de l'autre c'est l'interprétation de règle comme celle de "la veille permanente" qui peut être effectuée par tous moyens. Cela remettrait -il en cause toutes les courses en solitaire?
Et la veille sur les cargos... et sur les bateaux de pêche.

10 fév. 2012
0

Excusez moi mais même 8 heures aprés je ne peux pas laisser dire ça; le "piratage" de cartes marines n'est en aucun cas du vol mais tout au plus de la contrefaçon.
De plus ces cartes ont été pour la majorité élaborées à partir de données du SHOM,organisme public dont les donées devraient être librement accessibles du moins au contribuables français.
Les cartes NOAA ne sont elles pas publiques ?

Désolé pour le HS.

10 fév. 201210 fév. 2012
0

veux tu interdire la navigation en solitaire?

11 fév. 2012
0

non, à Olenoyere

10 fév. 201210 fév. 2012
0

Clairvoile si c'est a moi que tu poses la question, c'est que tu n'as pas compris ma réponse ou que je me suis très mal exprimé. Je navigue depuis toujours en solitaire y compris un TDM. Je tentais de répondre à Olnoyere, ci dessus;

12 fév. 201212 fév. 2012
0

Non CE je ne veux rien interdire mais seulement rappeler qu'elle est déjà interdite de fait pour des durée supérieure à 12 ou 14 heures.

Pour les coureurs au large, il y une dérogation de l'ISSAF en accord avec l'OMI.

Bien entendu, chacun fait se qu'il veut et leur assureur aussi.
Quand à penser, jean-paul7158 que tu peux interpréter le RIPAM de cette façon... même réponse. On peut toujours s'arranger avec sa conscience beaucoup moins devant le verdicts de l'assurance ou d'un juge en cas de collision.

Sur le fond, je comprends cette fascination et ce plaisir d'être seul en mer mais il y a dans cette attitude une envie d'être seul au monde. Hélas, ce n'ai pas le cas et cela devient un jeux avec les probabilités.

Je ne confluerai donc pas par "bon quart à tous" mais par
Bonne chance.

11 fév. 2012
0

bof !!!

10 fév. 2012
0

bonjour, 20 jours seul pour la transat retour st martin les acores je ne me suis pas souciés je mettais un reveil a sonner maxi 1 heure et je m'endormais n'importe comment jamais fait de calcul pour dormir, impeccable
voir mon blog capriceadeux.travelblog.fr

10 fév. 2012
0

merci à tous pour ces éléments de réflexion

juste pour ajouter/répondre aux questions
. je pense aussi que le solo en côtier implique pouvoir rester éveillé; si le parcours est trop long je crois que se porter au large puis revenir à la fin pour l'atterrissage est la seule solution, quitte à augmenter les milles de x%
. réveil, j'ai un truc mécanique de cuisine, grand comme un oeuf, j'ai mis deux marques au gros feutre sur zéro et 20 minutes, même dans le noir on voit bien; je le tiens à côté du cou, je "dors" dehors allongé sur la banquette

. excitants je suis aussi défavorable, la première nuit de toutes les façons adrénaline à fond donc pas besoin, après comme le dit jp7158 on ne peut pas lutter trop longtemps contre la nature, tant qu'à faire mieux vaut ne commencer même pas

donc finalement un ou deux sommeils quotidiens de 1-2 heures max paraît être la durée stricte minimum pour tenir dans le long terme (enfin long terme, je parle d'une transat, ou genre Açores-France Açores-Gibraltar), + les 15-20 minutes par ici et par là

10 fév. 2012
0

Dans les cas où il fallait ABSOLUMENT que je ne dorme pas plus de 10 minutes, en plus du minuteur autour du cou, je faisais la veille en restant assis sur le seuil de la descente : si endormissement trop profond, la sensation de bascule, de chute, me réveillais bien, très, très bien !!!
Pas à faire pendant 3 jours évidemment ...

10 fév. 201210 fév. 2012
0

Bonsoir,

Comment réglez-vous votre alarme de radar, je veux dire par là au niveau des distances de la zone de garde ? Et si vous laissez le gain sur les réglages auto ou vous passez en réglage manuel ?

Merci

10 fév. 2012
0

le sujet du règlage radar me semble intéressant pour faire un fil à part entière sans déborder sur celui-ci consacré au sommeil

10 fév. 2012
0

zone de garde 6 milles/Watchman 10 minutes. Cela participe aussi a une bonne gestion du sommeil! ;-)

10 fév. 2012
0

Perso maxi 2 nuits avec mon tel port commme réveil toutes les 20 mn + le 1623 qui tourne toutes les 10mn avec un cercle d'alarme de 6n. Si je me lançais dans une navigation d'une semaine peut etre que je dormirai la journée sur des cycles + longs? Mais tout ça dépend bien évidemment de la fréquentation sur zone !!!

10 fév. 2012
0

Faut pas se prendre pour des sur-hommes .
.
.
.
sans entraînement on ne connait ses limites que quand c'est trop tard .

Les circonstances font qu'on peut se dépasser un certain temps mais plus on tire sur la bête plus la chute sera rapide .

Il n'y a qu'un moyen de savoir, c'est essayer .

Ca rend modeste .

11 fév. 2012
0

Je navigue moi aussi en solitaire ou parfois en faux solitaire (ma femme et mes filles dormant du sommeil du juste) et je n'ai maintenant plus trop de pbs pour la veille. Je dis maintenant, parce que j'ai 60 balais, et que je ne réagis plus au manque de sommeil comme quand j'étais jeune. Quand j'avais 18 ans, un quart de 3 heures (la norme à l'époque quand on était assez nombreux) m'était presque intolérable, surtout en milieu de nuit. Maintenant, à la maison, dans mon lit douillet, sans stress, j'ai du mal à dormir 4 h. d'affilée. Je m'accommode donc maintenant très bien de micro sommeils, et j'ai l'impression que je pourrais tenir indéfiniment comme ça, mais mon expérience réelle se limite à 3 nuits consécutives en vrai solitaire. J'utilise moi aussi un minuteur de cuisine à 20', plus pour être sur de ne pas m'endormir profondément que pour me réveiller. Assis dans le carré de mon cata, j'ai pratiquement (avec quelques angles morts) une vision à 360°. Je peux donc faire ma nuit à l'intérieur, à l'abri, sans ciré ni autre équipement inconfortable. Couché sur le dos sur la banquette tribord, j'ai une vision parfaite du génois, du mât et de la majeure partie de la GV. Je m'étends donc normalement habillé sur cette banquette et somnole plus ou moins, en me redressant à peu près toutes les 5' pour un tour d'horizon. Si tout est normal, je me rallonge pour 5', et ainsi de suite. toutes les 20', à la sonnerie du minuteur, je me lève, je mets la tête dehors pour un tour d'horizon plus consciencieux. Généralement, juste avant le lever du jour, je me fais avoir par le sommeil après le premier tour à 5', et m'endors réellement pour 1/4 d'h. étant réveillé par le minuteur. Quand le jour se lève, je passe plusieurs heures sans dormir, ayant l'impression d'être tout à fait en forme. Mais vers 11 h., généralement, j'ai un coup de barre et reprends mes cycles de somnolence de 20', jusque vers 15/16 h. Ensuite je me tiens éveillé jusque vers 22 h., et le cycle recommence. Je me sens assez fatigué dès le premier lendemain, mais je n'ai pas senti d'augmentation de fatigue le lendemain suivant ni l'autre après, ce qui me fait dire que pourrais continuer assez longtemps, avec toutefois des temps de récupération plus long pendant la journée.
Je dois préciser que ces nuits de veille ont été effectuées par beau temps, que ma seule activité se bornait à la veille, à la navigation, à quelques réglages et à la cuisine. Je n'envisagerais pas du tout sereinement d'avoir à barrer et assurer la manœuvre dans du gros temps en solitaire pendant plusieurs nuits consécutives.
Enfin je pense que chacun réagit différemment au manque de sommeil et doit donc se forger sa propre expérience, petit à petit, et à trouver son bon compromis personnel entre confort et sécurité. Comme je l'ai dit au début les choses évoluent en fonction de l'âge et de la condition physique (par exemple maintenant je fume plus depuis 15 ans et je pense que ça facilite les choses au niveau de la vigilance !) Et puis il faut relativiser un peu la notion de veille. Sur nos petits voiliers, la nuit, on ne voit pas grand chose si ce n'est pas hyper-signalé. Je me suis pris deux fois des filets de nuit avec immobilisation du bateau, dégagement des safrans à la gaffe et à l'opinel et merdouillage pendant une heure ou plus, et chaque fois quand j'étais bien réveillé et en train de veiller dans le cockpit ! Ça ne m'est jamais arrivé quand je dormais !

11 fév. 2012
0

Bonjour,

A lire et relire pour rester éveillé
www.polefinistere.com[...]tation/

Jean-Charles

11 fév. 2012
0

une petite remarque...naviguer souvent en solo développe un instinct particulier!..quel solo ne s'est jamais réveillé á l'approche d'un autre bateau, ou á un changement de cap impromptu,s'il n'a pas négligé son sommeil? ..dormir dés que possible, de préférence de jour (parce que les autres vous voient mieux!), est une règle d'or, il faut anticiper la fatigue!...3 jours consécutifs en côtier veut dire qu'on est le long d'un pays disposant de ports á intervalles réguliers, alors pourquoi 3 jours d'affilée?..sinon on part, dans ce cas, plus au large, quitte á perdre quelques heures á l’atterrissage, il est inconscient de rester á 2 milles d'une côte!..en étant á 15/20 milles, on limite le risque de croiser une petite embarcation, et pour les gros qui naviguent au delà, un transpondeur AIS est une belle sécurité! et de surcroit, on bénéficie de 2/3 heures de marge au moins avant de se mettre á la côte!! du mauvais temps? en côtier, direction le port!! plus au large,direction le large! la nuit je somnole souvent á fond de cockpit, bien calé, en évitant ainsi un max. l'air froid qui fatigue et use, et ainsi je ressens mieux mon bateau qu'á l'intérieur,trop chaud et douillet,donc plus traitre!!..de toutes façons le risque zéro n'existe pas , n'es ce pas? inch Allah!

22 mai 2012
0

C'est malin !

11 fév. 2012
0

Si seul, ou en faux solitaire, en côtier, nuit au mouillage, le sommeil c’est important.
Les cailloux , j’aime pas !!! :non:
Sinon, c’est obligatoirement loin des côtes et des routes de cargos, quitte à rallonger la route.
Je tiens 3 jours sans dormir si il le faut, mais c’est hypothéquer ces capacités pour la suite.:doc:
Radar et son alarme, 10 nautiques.
A la maison une sirène équivalente a celle du radar ne me réveille pas, rien à faire…
Le vent qui tourne da quelques 5 ou 10 degrés (sous windvane ou pilote mode vent), et donc le bateau qui change son attaque par rapport à la mer et je me réveille…
Chacun est différent, et de plus on change de comportement et d’aptitude en fonction de l’environnement.
Impossible de faire des règles ou recettes… La règle des 20 minutes, dés fois cela marche bien, alors j’applique, dés fois il faut moduler…
:scie:

11 fév. 2012
0

Après 40 heures sans sommeil, on peut s'attendre à de belles erreurs! 40 heures c'est déjà pas mal, peut être en pleine forme peut on monter à 48 mais plus, c'est jouer à perdre.

11 fév. 201211 fév. 2012
0

je parle de 40 heures sans un instant, pas une minute, de sommeil.

11 fév. 2012
0

Quand j'étais jeune voileux - il n'y a pas si longtemps que ça! 8 ans - j'ai amené mon bateau de Bretagne en Med. Avec la fin du parcours après Gibraltar en solo. J'ai fait 76h d'affilée depuis Garrucha jusqu'à El Masnou au dessus de Barcelone. Ca marchait bien, j'en ai profité. J'ai dû dormir par petit bout de jour et de nuit 10h en tout. Et je me suis arrêté ...parce qu'il fallait bien s'arrêter un jour!!!
A cette époque j'ai fait la connaissance de Claude, aveugle à 50%, parti en même temps que moi, il amenait son boat de 7,50m d'Alméria à La Grande-Motte en solo et d'une seule traite. Parti un vendredi matin, il était à destination le mardi soir. A-t-il dormi beaucoup durant ce périple ?
Il se reconnaîtra s'il est sur ce forum et je serai heureux d'avoir de ses nouvelles!!!!!

11 fév. 2012
1

Il m'est arrivé deux fois de dormir assise les yeux ouverts alors que j'étais équipière. Et la première fois je n'en étais absolument pas consciente: le skipper a corrigé le cap pendant que j'admirais le paysage sans réagir à la présence d'un obstacle! La deuxième fois j'ai compris ce qui m'arrivait et j'ai passé la barre aux copains...

Prudence donc, surtout quand vous croyez ne pas dormir - vous connaissez certainement des personnes qui jurent ne pas s'être endormies alors que vous les avez entendues ronfler...

11 fév. 2012
1

Descente à la table à carte pour préparer une entrée de port (bien en avance heureusement). Au bout de trois ou quatre lignes, complètement oublié ce que je venais de lire.
1 fois, 2 fois....demi-tour toute. A la cape vers le large et au dodo !!

11 fév. 2012
0

Merci pour les infos sur la zone de garde de 6nm.

Sur mon radar Furono, il y a En fait deux cercles concentriques à créer, le premier 6nm donc, mais pour le deuxième (celui le plus près du bateau, à combien le régler vous ? Est-ce que 1 nm vous semble bon : ce qui signifierait que l'alarme sonne si un echo est signalé dans une zone comprise entre 1nm et 6nm.

Merci

11 fév. 2012
0

flbc: cela me semble Ok ou peut-être un peu moins... Tu le règles en limite des interférences du point central.

11 fév. 2012
0

Ok c'est bien noté. Merci beaucoup.

11 fév. 2012
0

Sans radar , je mettais à la cape , meme s'il y avait des pecheurs .
A part les lois maritimes qui ne nous concernent pas vraiment , le solo pres des terre , c'est trop dur ! Si on fume des clopes pour se tenir éveiller , on prend 10 ans en 1 nuit . Comment font les regatiers genre figaro ?

11 fév. 2012
0

Je pense qu'ils ont beaucoup d'entrainement, et que le temps d'une étape ne permet pas d'entrer dans un état de surfatigue.
JJ

22 mai 2012
0

Mettre à la cape la nuit est une option ?
sérieux ?
j'aurais jamais cru...
pas peur de dériver, que le vent tourne...

11 fév. 2012
0

Voici l'avis du spécialiste :
revue.medhyg.ch[...]nt.php3

Le docteur Chauve racontait par ailleurs que les coureurs munis d'électrodes ne se souvenaient pas toujours de leurs périodes de sommeil - leur ange gardien devait veiller sur eux à ce moment-là !

12 fév. 201216 juin 2020
1

Il faut faire quelque chose avant de voir des éléphants partout sur le pont.
En 2010 à 50 miles au large de Belle Ile à 2 H du matin environ : pan pan de Citadelle (mini 6,50) qui en VHF informait qu'il avait perdu 2 équipiers. Capté par le sémaphore de Belle Ile il précise qu'il ne retrouve pas ses deux équipiers ni dedans ni sur le pont. Au bout de quelques minutes il s'aperçoit qu'épuisé il s'est endormi (sélection des 1000 milles en solo) et qu'il a rêvé. Il annonce qu'il est en solo et qu'il y a quelques jours il a embarqué à La Trinité deux équipiers pour une sortie de la journée seulement. Nous étions à 5 nautiques de sa position.
Mais il a fallu plusieurs minutes de discussion avec le sémaphore pour qu'il s'aperçoive de son erreur. Intervention sympath d'un pêcheur pour lui remonter le moral en lui disant que, eux aussi les pêcheurs, il leur arrivait de temps en temps de perdre pied...

J'ai souvent utilisé la cape mais pas près de la côte. Plus on est dans des secteurs de grands ports comme Le Havre, St-Nazaire, etc, plus on a des chances de changer de route pour éviter la collision. Les zones de pêche sont dangereuses; le pêcheur en pêche n'est pas à la barre. Le radar et l'AIS sont des aides mais le risque de ne pas se réveiller existe. Dormir souvent de jour comme de nuit mais il faut une grande habitude et un entraînement pour que ce soit efficace.
J'ai souvent utilisé la place devant la table à carte, le genou replié, le pied sur le siège (le pied glisse et met environ 10 minutes pour se retrouver sur le plancher et cela réveille aussitôt) SAUF QUE ayant changé mes vieilles "Sébagot" par des neuves, ça accrochait trop...
Photo 2010 : Gascogne, personne à la barre; on a vu le capitaine courir à la timonerie mais si nous n'avions pas manoeuvré, c'était trop tard.

13 fév. 2012
0

Tu peux voir ça toutes les après midi en med au large du cap creus.
Tout le monde à l'arrière (au boulot certes)et qui lèvent la tête surpris de voir que tu attends pour les laisser passer.
T'as intérêt car il sont pressés.
C'est presque comme une barrière ou passe le train.

13 fév. 2012
0

Salut Roberto, si ca peux aider j'avais ecris ca pour resumer :
migciao.blogspot.com[...]on.html
Pas non plus que je sois tres experimente mais en solo j'ai navigue le plus long 12jours d'affiles, et sans avoir de fatigue excessive a l'arrivee. A noter que si tu cherches dans le forum tu trouveras pleins de conseils, sur d'anciens sujets (je m'en suis en partit inspire pour ecrire et me faire un avis), aussi le site sur la figaro mentionne en fin de mon article est tres utile.

Alain

13 fév. 2012
0

merci Alain, très intéressant :-)

13 fév. 201213 fév. 2012
0

un lien intéressant :
www.sommeil-mg.net[...]dormir-
www.sommeil-mg.net[...]t-sport
Posté avant d'avoir lu l'excellent article de Mig, lequel comporte ces liens

03 avr. 2012
0

En dehors des zones côtières, de pêche et des rails de cargos, avec l'AIS émetteur récepteur je dors par tranche d'1 heure sans fatigue sur plusieurs jours, minuteur de cuisine et alarme. Avant l'AIS je dormais par tranche de 20 minutes mais la fatigue s'accumulait.

22 mai 2012
0

Quelle est la fiabilité du radar au large + AIS.
Avez vous rencontré des défaillances ?
Peut-on dormir tranquillement 60/90 mn avec un faible risque ?

23 mai 2012
0

transat retour, 25 jours et nuits, croisés quatre bateaux enormes, en limite de perception visuelle en tout et pour tout. la prochaine fois, radar, ais, pyjama et dodo ! je serai en veille car je serai reposé et je n'aurais pas mis mes boules quies.....

23 mai 2012
0

Pour le radar, il y a le réglage, pour 60 a 90 mn, cela dépends de la zone (rail de cargo, proche cote, pleine mer, saison, etc..).

18 oct. 2012
0

La privation de sommeil est une technique de torture et nous nous torturons nous mêmes...

18 oct. 2012
0

tiens, le vieux fil :-)

petit retour
j'ai fait depuis le moment de ce fil environ 5000 M en solo, dont trois morceaux de plus de trois jours (500M - 900M et la transat retour 2200M).
Tous les parcours plus courts (on parle quand même entre 150 et 400 milles) je les ai faits avec le minuteur sur 20 minutes, puis passé sur 15 minutes car j'ai vu 2/3 fois des navires juste au radar, pas en visuel, me passer au travers 15 minutes après. Ca va, on arrive pas trop fatigués, mais je me rends compte que je ne pourrais pas tenir la troisième nuit à ce rythme.

Pour les parcours plus longs, j'avais entre trois et quatre périodes de 1-1.5 heures de sommeil par jour, quand je sentais les yeux tomber je m'allongeais pour dormir immédiatement. C'était généralement après le lever du soleil (là je mettais le recepteur fax et au moment du réveil j'avais toutes les cartes :topla: ), vers 1400h, puis juste après le coucher de soleil.
Chaque fois je me suis reveillé tout seul, marrant on dirait que le corps s'habitue.
A l'arrivée aucune accumulation de fatigue, la première nuit au port j'ai dormi normalement 6-7 heures, bon j'étais tout excité un peu quand-même :-) .

Côté veille, sur la partie côtière Am du Sud j'ai tiré au large le premier jour, puis parallèle à la côte, puis rapproché le dernier jour. Exception l'arrivée à Trinidad, quand on arrive de l'est il y a un trafic fou de l'atlantique du sud, donc j'ai essayé d'accumuler un peu de sommeil le jour avant avec l'intention de me remettre au minuteur-15min la dernière nuit, ce qui ne fut pas possible, trop de navires j'ai fait la nuit blanche.

Veille essentiellement AIS, quelques fois radar mais bon au large généralement il n'y a pas de petits et les gros sont vus par l'ais beaucoup plus à l'avance que par le radar.

Pytheas/Sailor54 avait mis une carte du trafic en Atlantique (merci encore) Nord est, j'ai trouvé la même pour le ouest et c'est vachement utile, dès qu'on traverse les voies plus denses hop trois quatres navires voire plus qui sortent immédiatement, donc ça donne une idée.
Tout ce truc solo reste bien sûr contraire au RIPAM, mais qu'est-ce que c'est beau :bravo:

18 oct. 2012
0

Super. Et merci pour toutes ces infos à toi et Mig. Le vécu, c'est quand même autre chose que la théorie ! :pouce:

Je vais 'têt aller me coucher, moi ... :jelaferme:

19 oct. 2012
1

J'ai vécu ( à terre ) de longues périodes de privation de sommeil ( 2 à 4h/j grand Max) , autant le corps s'habitue autant coté méninge c'est très mauvais. Ça modifie tout : perception, mémorisation, raisonnement, humeur,... Et il est difficile de s'en rendre compte par soi même, à part pour la mémoire (au delà de plusieurs semaines à ce rythme). le temps pour récupérer après un tel traitement est énorme en supposant qu'on en sorte indemne. Je n'en tire pas de conclusion directe sur une privation partielle sur une période inférieure à la semaine mais je suis convaincu qu'on ne peut pas avoir des temps de réaction , des gestes et procédures normales des lors que la privation impacte son cerveau. À titre Perso j'ai entamé tout mon capital je pense de façon quasi définitive donc je ne peux plus jouer à la roulette russe du sommeil court en solo.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (60)

mars 2021