SOLITAIRE ET PASSAGES D ECLUSES

Est-il possible,raisonable,de faire,en solo la liaison Vilaine/st Malo...en clair quid des manoeuvres d' écluses ou il faut régler à la fois amarres avant et arrières...
Bateau FIRST 21.7 6,40m donc peut etre possible d 'etre au four et au moulin!!cad devant et dérrière trés vite??
merci à ceux qui ont pratiqué cette nav en solo

L'équipage
08 oct. 2009
08 oct. 2009
0

13 Ecluses sur le Rhône aller + 13 retour
depuis 20 km au N de Lyon jusqu'à Port St Louis sur un 8m en solo réclament une bonne coordination, j'ai rencontré des solitaires sur des bateaux, voile ou moteur, plus grands.
Technique classique
-Bien préparer ses amarres Av et Ar et les dérouler jusqu'au maitre-bau
-Casser l'erre et stopper le boat en face du bollard
- Passer les amarres et les régler
de façon à rester toujours parallèle au mur.
Personnellement je ne frappe qu'un seule amarre suffisamment longue qui forme un arc de cercle depuis l'Av jusqu'à l'Ar et passe dans le bollard.
Il est vrai que les écluses sur le Rhône sont du genre ascenseur

08 oct. 2009
0

sur le Rhone et bien d'autres endroits
l'amarre unique est la meilleure solution en solitaire et même en groupe

et c'est encore bien mieux quand cette amarre est frappée sur une cadène centrale, fait une boucle passée autour du bollard, revient dans la poulie d'écoute de génois avancée sur le rail et ensuite au winch

c'est facile à passer, facile à raidir ou à choquer, et le bateau ne coulisse pas le long d'une boucle entre l'avant et l'arrière

(juste une petite expérience après 52 descentes ou remontes du Rhône et quelques voyages en Saône)

amicalement

08 oct. 2009
0

oui c'est possible
je l'ai fait avec un sauvignon.
Le problème c'est lors de la première moitié du parcours : ce sont des écluses "montantes". Tu as donc beaucoup de remous quand l'éclusier fait rentrer l'eau.
L'autre difficulté, ce sont les écluses non munies de pendilles (ces amarres que les éclusiers laissent pendre le long de la paroie.
Quand tu arrives dans l'écluse, l'astuce consiste à bien montrer à l'éclusier que tu es seul et à bien préparer ses deux amarres (chacune doit au moins faire 10 m). S'il y a une pendille, tu vérifies si elle est fixée aussi en bas. Dans ce cas,c'est simple, tu en fais le tour avec ton amarre arrière et tu vas devant tenir la pendille avant. Si elle n'est pas fixée en bas, tu l'attaches à ton taquet à l'arrière et tu fais la même chose devant. Pendant le remplissage de l'écluse, tu passes de l'une à l'autre pour raccourcir les pendilles.
S'il n'y a pas de pendille, tu dois jouer du lassot ou passer tes amarres à l'éclusier : c'est le plus simple, tu gardes tes deux amarres dans la main au milieu du bateau et tu suis la montée du bateau en veillant bien aux remous.
D'une manière générale, dès que tu peux te servir de tes propres amarres, tu le fais, en les faisant uniquement passer derrière les bites d'amarrage en coulissant.
Dans le sens descendant, c'est de la rigolade : tu auras déjà passé quelques dizaines d'écluses, et en plus il n'y a plus de remous. Le seul danger, c'est d'oublier une amarre fixée au taquet alors que le bateau descend !
lors de nos ballades sur les rivières bretonnes, on a vu une voiture tomber dans la rivière à Pontivy, une pénichette rester suspendu à une écluse (moteur serré car plus de prise d'eau), et une autre pénichette en train de couler à cause d'un passe-coque cassé ...
Il vaut mieux se méfier de ces pénichettes pilotées par des personnes qui ne maîtrise pas leur bateau.
superbe ballade, sauf avant Rennes.

08 oct. 2009
0

Autre technique
vue pratiquée sur le canal du midi par des mariniers: une seule amarre en garde arrière, puis moteur en marche avant lente avec la barre à fond vers le mur. Le souffle de l'hélice maintient le bateau contre le mur. Mieux vaut bien sur avoir de bonnes défenses. Si la barre est amarrée avec un petit bout ou un sandow, cela permet de n'avoir qu'à s'occuper de l'amarre. Aprèm l'avoir essayé, l'atmosphère est devenue beaucoup plus détendue.

08 oct. 2009
0

remarque sur la technique
c'est vrai que les professionnels le font mais c'est interdit, attention aux éclusiers assermentés pour verifier papier et éventuellement verbaliser!
cordialement

08 oct. 2009
0

oui, c'est possible
je passe très souvent des écluses en solo, sans trop de problème. Pour la liaison manche/océan il y a environ 65 écluses, que j'ai passées au printemps. Les éclusiers/éclusières sont charmants et prompts à aider pour l'amarrage, il faut en effet avoir les aussières prêtes car il est interdit de s'amarrer par boucle sur les lignes de sécurité qui descendent du mur.
la seule "difficulté" est d'avoir le permis fluvial, il n'y a pas de péage comme partout en Bretagne
cordialement

09 oct. 2009
0

ecluses en libre service
en cette période sur le tronçon nantes-redon il y a quelques écluses sans éclusier. il n'y a pas d'échelle pour débarquer puis embarquer si ce n'est les échelles de service situées sur les portes.pas commode mais très faisable :-|

10 oct. 2009
0

pas évident
D'abord savoir que sur les canaux Bretons c'est interdit. En général personne de dit rien ou bien on vous prête un éclusier pour vous aider pendant quelques écluses. Vrai aussi que normalement on devrait couper le moteur dans les écluses mais le coup de l'amarre arrière et du moteur embrayé est très bon. je viens de le pratiquer dans les canaux du midi et c'est parfait on se règle avec la barre.
Mais ce que dit Milou est vrai aussi. Quand on est tout seul et qu'on tombe sur une écluse sans éclusier qu'il faut manoeuvrer soi-même ça devient très très compliqué voire impossible.

En morte saison les canaux bretons sont fermés. Déjà à Redon l'écluse n'ouvre plus et plus loin c'est pire encore.Du moins c'est ce que m'a dit mon voisin de ponton qui vit dans sa pénichette.

10 oct. 2009
0

Salut
je viens de réaliser le même parcours cet été.

Pour les écluses descendantes ( après Hédé ) tu n'auras aucun souci ( l'entrée dans les écluses est simplissime vu que tu es à haauteur de quai.

là où ça se complique c'est lors des écluses montantes : tu arriveras seul dans une écluse dont tu ne verras pas le sommet... et donc tu ne pourras t'y amarrer sans la présence d'un éclusier, ce qui est en principe permanent, en réalité pas forcément même si ce sont des gens d'une excellente volonté.

Mon conseil : prends quelqu'un au moins pour les 3 jours du début. Ensuite, et avec l'habitude, tu y arriveras tout seul ;;;;

10 oct. 2009
0

pourquoi en solo
lance un appel et vilaine St Malo tu trouveras je pense des candidats, perso un Rennes ST Malo sur un weekend et je suis sur e t'ammener d'autres matelots :-D :-D

10 oct. 2009
0

la technique
de la garde unique est tres bien mais dangereuse pour les autres !!!!

en effet, dans les grandes ecluses avec moultes peniches professionnelles pratiquant cette technique, quand on arrive avec un petit bateau à voile (et en general on entre le dernier dans l'ecluse) on se fait balancer par le flux des helices contre l'autre bord de l'ecluse

à ma 1ere rencontre avec ce type de pratique , j'ai eclaté un hublot de coque et décollé un barrot ... :-(

10 oct. 2009
0

pour vos canaux du nord
ça parait possible..
je viens de faire "Agde- Castelnaudary"(canal du midi) en une semaine , a deux..seul c'est pratiquement impossible..
les éclusiers sont peut-être sympa , ils ne faut pas compter sur leur aide...des écluses de 3 a 6 m de profond , sans pendilles ni échelles..j'ai un pote qui a voulu le faire seul..il a abandonné au bout de quelques jours..demande a Gonzague ce qu'il en pense!!!:lavache:

10 oct. 200916 juin 2020
0

Ce genre de pratique est excellente
à condition d'être bien exécutée, ce qui n'a pas du être ton cas.
L'un des participants, plus haut, a bien résumé la technique, à savoir que l'amarre n'est pas frappée à l'avant du canot, mais plutôt sur une cadène et son arrière est bloquée sur un taquet à l'avant du cockpit. Autrement dit un bateau de 10 m ne nécessite que 2 à 4m de cordage.
Autre pratique très utilisée sur le Rhône, où les écluses varient entre 9 et 23m de différence de niveau, afin d'éviter qu'un ou plusieurs pare-bats ne glissent et que la coque frotte sur le béton,on suspend une planche entre les pares-bats et le mur.

L'usage du moteur est interdit aux plaisanciers dans l'écluse. Le plaisancier entre toujours le dernier dans une écluse que ce soit derrière les promènes-couillons ou les commerces.
Exception: le commerce transportant des matières dangereuses entre seul.
A+

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (125)

un soleil gros comme ça

mars 2021