Shirel, Transat 2018: 3 photos, 3 histoires... (I)

  • La première entre Cadiz et Madère courant Novembre avec un beau 198 milles en 24h et une pointe à 16.7nds SOG. Mon ami et équipier malade, une traversée d'une zone d'essai militaire involontaire avec tirs à blanc sur cible mouvante tractée par un remorqueur à plus de 15nds. Nous génois tangonné à plus de 9nds déboulant sur un bateau suivi d'un long câble d'une 50aine de mètres tractant un immense panneau métallique peint de blanc et gris, vertical et flottant. Sur notre tribord apparaissant ou disparaissant derrière les crêtes de vagues puis l'horizon, le destroyer en pleine manœuvre de tir!!!! Un vacarme de tout les diables à vous faire rentrer en résonnance tout votre corps!!! Souvenir mémorable de ces 4 tirs provenant des puissantes tourelles du navires. Les sirènes, le mouvement des canons et 3 ou 4 secondes plus tard les détonations à vous coller une sueur froide. Un finish par un salut des marins embarqués sur le remorqueur qui ont vite compris notre faiblesse de manœuvre, accélérant plein gaz pour sortir de notre cap. Je me suis fais réellement surprendre par la vitesse des navires, ces derniers n'ayant pas allumé leur transpondeur je ne les avais pas sur mon AIS.
    Cadiz est une grosse base militaire et les essais au large sont nombreux.

  • La seconde, entre Saint Martin et Horta vers le 22 mai. Après 3 jours de prés moyennement serré nous commencions à débrider notre allure. Nos amis sur Sun Shine 38 régate dans notre étrave, à jouer à qui ira le plus vite (photo prise par eux). Les bateaux prennent de la vitesse et transpercent les vagues, submergeant nos ponts et rigolant jusqu'à nos cockpits inondés. 18 jours de navigations dans des conditions parfois rudes, max 44 nds vers le 14ième jour. Nous quitterons bord à bord Saint Martin et passerons la digue de Horta, vent raffaleux à plus de 30 nds, dans une nuit noire comme jamais... ensemble!!!! Naviguer côte à côte sur une telle distance restera une sacré expérience. Ce sera la navigation de tous mes records, 19.6nds sur un surf interminable, une nuit et un début de matinée enfermés à l'intérieur par un temps de chien, des cachalots proches de nous, un bain en plein milieu de l'atlantique, des heures de blagues sur la vhf avec nos amis à se réconforter, se conseiller etc. Magique!!!!

  • La 3ieme, la représentativité de ce que j'ai découvert aux Antilles: le business! Pas de réelle déception car je savais ce qui m'attendait, l'abondance d'un tourisme XXL, la dégradation des écosystèmes, les fortes pollutions et cette mentalité que je n'aurais pas apprécié dans l'ensemble hormis quelques rares exceptions.
    Cette photo a été prise au niveau des pitons rocheux sur l'île de Sainte Lucie. Les gars sur leur barque viennent vous racoler pour prendre un bouée payante...chose que nous refuserons. Double sanction pour ce qui accepterons puisque le garde de la réserve encaissera lui aussi son billet une fois amarrés à votre bouée. Celui ci vous dira que vous vous êtes fait avoir si vous avez payez deux fois...

L'équipage
18 sept. 2018
18 sept. 2018
0

Aaaahhhhhhh, Ju, le retour !
Enfin !
:-)

18 sept. 2018
0

Attends Bernard...je repars!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :mdr:

18 sept. 2018
1

:pouce: :bravo:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (91)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021