Sextant David Mark 3

Hello eveybody,

Bien qu'utilisant des outils à base de circuits imprimés, processeurs et autres joyeuseté électriques pour me situer sur l'espace plan (quand il fait beau en tous cas) des ondes aquatiques, et vu que, comme la plupart d'entre nous, j'ai "un peu de temps" en ce moment, je me suis dit que ça serait l'occase d'apprendre à manier le sextant.
D une part pour lever le voile de mysteres incroyables que revêt l'engin depuis que j'en ai découvert l'existence alors que manié par ce cher Haddock dans un des épisodes de son ami Tintin, et d'autre part parce que je me dis que ça ne peut pas faire de mal de savoir se débrouiller sans électronique.

Bon jusque là, rien d'extraordinaire.

Ma question s'adresse à ceux qui manient déjà sérieusement, qui ont réellement une compétence en la matière : que pensez vous du sextant DAVID MARK 3 qui coûte la modique somme de 70 à 90 euros, basique mais bien plus abordable que ceux de la gamme standard à 300 billets environ ?
Certains parlent d'un sextant de radeau de sauvetage mais qui serait utilisé par d'autres pour naviguer "pour de vrai"...
Hormis l'absence de lentilles pour mesurer sur des astres sombres (autres que soleil ou fortes etoiles j'imagine ?)

Merci !

(n'étant pas du tout mais alors du tout pour soutenir la vente par correspondance auprès de boîtes esclavagistes ou qui favorisent la promiscuité entre salariés qui n'ont pas vraiment le choix en cette période de confinement, il semblerait qu'une petite entreprise en vende, ce qui me semble être éthiquement valable)

L'équipage
12 avr. 2020
13 avr. 2020
0

le sextant plastique EBBCO ou le DAVIS MK3 qui sont les mêmes, sont faits pour l'initiation.
Leur construction et matériaux ne permettent pas une bonne précision.
Le marché de l'occasion de vrais sextants de marques renommées est très actif et on peut trouver de beaux sextants en parfait état de fonctionnement des 200 à 350€. Par exemple je viens ce soir de vendre mon Lefevre-Poulin 200€ sur ebay, il était resté un mois sur H&h et est parti en 4 jours sur ebay!
Sur le site Navastro.fr tout est dit, ils promotionnent aussi un sextant en carton parfait pour apprendre et vendent aussi des sextants des gammes moyennes et hautes jusqu'à 1800€.

13 avr. 2020
0

Papytee, merci pour votre réponse !
Alors j'ai vu des occases mais la question que je me pose à ce sujet est la celle ci : n'y à t'il pas un risque d'acheter un sextant d'occasion faussé ?
La question est peut être bête, car peut être un sextant ne peut il pas se fausser ? J'en ignore pour l'instant la mécanique, du coup ke suppose la chose comme des éléments super ajustés et fragiles...

13 avr. 2020
0

acheter de l'occasion c'est un problème de confiance...
La plupart de sextants sont vendus avec des équerres de réglages pour les miroirs et les clefs idoines. Le mieux est de se faire assister par un connaisseur... A trouver!

13 avr. 2020
0

En grande traversée, j'utilisais un Freiberger. Mais pendant quelques jours j'ai aussi utilisé le sextant de secours, un Ebbco, histoire de voir. Il faut être un peu plus méticuleux lors de la prise des relevés ; il est un peu léger je trouve, mais vu la précision d'un sextant sur un voilier, je pense que quelqu'un qui en prendrait l'habitude se débrouillerait très bien avec.
Je n'ai fait que du soleil avec, pas de relevé d"étoile

13 avr. 2020
2

Bonjour,

tout dépend de ce que l' on attend d' un sextant.

Si c' est pour apprendre ou faire une transat par les alizées, un Ebbco ou Davis Mark 3 fera très bien l' affaire, à condition de sortir le sextant 1/4 d' h avant de faire la mesure et de faire la collimation à chaque visée, on obtiendra dans de bonne conditions une précision de 2 à 4 M en général.

Par contre, si l' on ne compte que sur l' astro pour faire un atterrissage dans des conditions pas forcément faciles, avec un très bon sextant comme par ex le Freiberger Drum, on arrivera à faire des visées satisfaisantes même quand on ne distingue qu' à peine le soleil à travers les nuages pendant quelques secondes, ce qui peut faire toute la différence.

La raison en est qu' un bon sextant métallique tient très bien les réglages (donc on peut se contenter de vérifier la collimation une fois de temps en temps par sécurité et non à chaque fois) et est équipé d' une bonne optique et de très bons filtres, qui permettent de voire l' astre bien plus gros et net (et ce quelles que soient les conditions).

Avantage aussi aux sextant équipés de miroir "plein-champ", même si quand on est habitué aux miroirs classiques cela demande un petit temps d' adaptation au début.

Gorlann

13 avr. 2020
0

J'ai un Davis Mark 25. Précision position par méridienne <2mn sans problème. Précision par cercle de hauteur 4mn sur 4h. Précision par triangulation stellaire 3mn. Cela me suffit amplement.

13 avr. 2020
0

Merci Gorlan29 et Jacques9 !
Effectivement ce serait davantage pour des traversées un peu amples où il y à plus de chances de tomber en rade de jus sans pouvoir réparer que sur des petite étapes.

Mais au vu de vos réponses, dont je ne comprend pas pour le moment certaines précisions techniques, yn sextant d'initiation permet il d'utiliser un modèle plus pointu, ou bien y a t'il des spécificités (miroirs, optiques supplémentaires, manipulations différentes par exemple) propres ?

14 avr. 2020
0

Bonjour SylCa,

dans la pratique, il n' y a pas de grosse différence d' un sextant à un autre, qu' il soit en plastique ou métallique.

Les différences mineures portent sur le système de débrayage de la vis sans fin, qui est généralement une pince qui s' actionne longitudinalement ou latéralement selon les modèles, sauf sur le Erny 2000 de "Blanchet-Poulain", excellent sextant d' initiation en fonte d' alu, mais dont il faut écarter la molette pour débrayer.
J' en ai eu un et n' ai jamais réussi à m'y habituer. 9à allait très bien lorsque le bateau était relativement stable mais par mer agitée, il était souvent très difficile de ne pas "perdre" le soleil pendant la manipulation.
C' est un modèle qui a été conçu pour l' apprentissage dans la Marine Nationale, et la passerelle d' un bateau de guerre bouge beaucoup moins que le pont d' un petit voilier...

La seconde différence concerne le type de miroir, "classique" sur tous les sextants basiques et "plein-champ" en option sur d' autres.
Le miroir plein-champ est plus confortable car moins de risque de "perdre" l' astre, mais un peu déroutant les premières visées quand on est habitué au miroir "classique"(mais on s' y fait vite).

Gorlann

14 avr. 2020
0

Bonjour Gorlan, à nouveau merci beaucoup !!

14 avr. 2020
1

Salut
J'ai exposé ici le.talou.free.fr[...]tro.htm quelques notions de base et le réglage avec les équerres, sur la page liée un peu de géométrie très basique.

14 avr. 2020
0

Marinero76 merci !! 😊

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

Après la pluie...

  • 4.5 (73)

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

mars 2021