sextant

Salut à tous,
je souhaite m'initier à la navigation astronomique (soleil puis étoiles) et voudrait donc acquerir un sextant neuf ou d'occasion.
J'ai un peu peur d'acheter un sextant d'occasion, on en trouve sur ebay, mais on peut difficilement aprecier leurs état. Sinon, il y'a les sextants en plastique...Je tiens non seulement à apprendre cette technique que je n'ai utilisée que peu de fois, mais aussi me perfectionner un peu, c'est pour ca que je me dis qu'un sextant plastique n'est peut-etre pas le top non plus.
Quel est votre avis sur la question ?
Existe il des sextants qui ne sont pas en plastique, d'une pas trop mauvaise qualité, et pas trop trop cher ?
Merci d'avance.

L'équipage
24 oct. 2005
24 oct. 2005
0

Je suis certain qu'il existe
des sextants en plastique de qualité, et meilleurs que certains en métal vieux et maltraîtés !

Il serait peut-être intéressant de chercher du côté des gens qui désarment les vieux cargos et qui doivent certainement revendre le matériel récupéré...

Le gars qui m'a vendu le sextant que j'ai, un Plath en parfait état, vient de cette filière.

Il est un peu lourd (deux kg) mais je trouve que c'est un avantage lorsque le bateau bouge un peu trop ! ;-)

Quand aux étoiles... c'est du pur bonheur, de se positionner grace à elles... :-)

(je triche un peu, par l'usage d'une calculatrice programmée) :tesur:

_/)

24 oct. 2005
0

sextant
mieux vaut commencer avecun plastique
éviter ebco , passer sur un davis 15 ou moieux 25
c'est déja pas donné
ensuite quand tu auras acquis de l'expérience tu pourras passer sur du plath , du freibeiger ou meme tamaya
en plus avec un plastique , si ça piaule , ça te permet d'éviter de tremper ton super sextant

pour les sextants d'occase , c'est difficile maintenant d'en trouver , si quelqu'un a un tuyau
a tchao

24 oct. 2005
0

tilikum
comment entrer en contact avec ces gens qui désarment les vieux cargos ?

25 oct. 2005
0

Aucune idée...
peut-être en trainant sur les quais, mais comme dit Kiwi un peu plus bas, si les cargos embarquent maintenant des sextant en plastoc, j'ai vingt ans de retard sur l'info... :tesur:

_/)

P.S. Voir peut-être les cargos russes en manque de vodka ! :-D

24 oct. 2005
0

bien d'accord avec palma
moi aussi j'ai un Davis en plastique,et j'en suis bien satisfait,mais je ne suis qu'un débutant.
ce modèle qu'un navigateur expérimenté m'avais conseillé valait,il y 4 ou 5 ans dans les 2000fr.(plus du double du ebco qui ne vaut pas grand chose)
La précision n'est pas exellente(j'arrive dans les5 miles),mais on arrive quand même à se situer correctement.
jacquot

0

merci le GPS
de plus en plus de cargos ont maintenant des sextants plastique aussi.
y a intérêt à se bouger le derche, parce que ça va devenir une rareté, un sextant
:-(

24 oct. 2005
0

La tradition, y'a rien de tel!

Qui serait tenté par une petite astrolabe et un octant?

24 oct. 2005
0

avec le lien ?
Ca m'énervait de pas avoir le lien, alors un coup de google et en voilà un, avec les images et tout:

www2.fsg.ulaval.ca[...]t.shtml

:lavache:

25 oct. 2005
0

tu deviens moderne maraudeur
souviens toi du bon temps ou on construisait nos sextants avec une boite de camembert au lait cru, une lame de scie a metaux et les miroirs de la trousse a maquillage de notre equipiere preferee :-)

24 oct. 2005
0

Il y a sur le net
la description d'un sextant fabriqué à partir d'un CD-ROM et d'un étui avec quelques bidules supplémentaires, leggos et miroir + colle. On fabrique un vernier avec un logiciel de dessin vectoriel quelconque.

Avantage on pige comment çà marche. La précision est équivalente à celle des sextants en plastoc.

Eh Christian c'est quoi un astrolabe ????? non je rigole, un clisimetre de forestier à l'époque où l'on traçait une route de pied d'arbre pour aller chercher les acajous et autres.

25 oct. 2005
0

Ouaaah!!! Super un astrolabe!!!
Ouaaah!!! Super un astrolabe!!!
Tu as eu ça ou?
9a me tente en tout cas!

24 oct. 200516 juin 2020
0

et le Sextant DAVIS MARK III
celui de base, vous en pensez quoi pour l'apprentissage et debut de perfectionnement?

24 oct. 2005
0

ebco
a la grande epoque ( celle ou j avais pas de au debut satnav puis gps ) fait france tahiti avec ebco

24 oct. 2005
0

avec un ebco
moi je me suis bien amusé entre provence et corse avec un ebco acheté environ 300F (neuf) en angleterre en 1969.
C'est sans doute de la camelote mais par beau temps un physicien de mes copains atteignait 3 miles de précision (par beau temps).

Et qu'est-ce qu'on s'est amusé, et pour pratiquer les tables, les calculs et la remise à l'heure du reveil matin (avec oreille de mickey, pas un gramme de quartz) toutes les heures sur FI, c'était ... approprié

Alors, si c'est encore pas cher et en attendant un Freiberger ou mieux,

Yves.

24 oct. 200516 juin 2020
0

J'en ai vu un d'occase...
au musée de la marine de Belem.
Je ne sais pas combien ils en veulent.

24 oct. 2005
0

Sur la photo de BelemCe n'est pas un sextant
ce n'et pas un sextant mais un cercle hydrographique (même si on peut utiliser l'un pour l'autre).

25 oct. 2005
0

EBCO
il suiffit de connaitre l'erreur instrumentale du moment......

en plus sur un bateau à voile (le mien ne fait que 7m) l'erreur de visée due aux mouvement du bateau est bien plus importante que l'erreur instrumentale et c'est même vrai pour un sextant à 1000€ ;-)

25 oct. 2005
0

Sextant
Pourquoi ne pas regarder du côter
de Navastro.fr, etc....,digipoche,
aller au prochain salon Nautique.
Internet est très riche en ce qui concerne
la Navigation Astro.
Il n'y a aucune comparaison entre
un Ebco de base et un sextant digne
de ce nom.
Les programmes de calculs, aussi très nombreux, simplifient considérablement le problème après
les visées.Toutes les tables américaines
sont aussi sur internet.
Le sujet est déjà passé sur Hisse et Oh

26 oct. 2005
0

Plastique!
Ce n'est pas la peine d'investir dans un Freiberger ou un Cassens&Plath pour prendre des hauteurs à partir d'un bateau de 7m. Le mouvement du bateau est trop important pour avoir une grande précision de mesure, et de plus lorsque la houle dépasse deux mètres cinquante on ne voit plus l'horizon :langue2:

J'ai un Davis Mark 15 acheté 40000 ptas en 2000 (en Espagne, donc) soit 1600F. Sur mon canot de 7m j'arrive à une précision de 4 à 5 milles, c'est pas terrible mais je ne suis pas très bon :heu:

26 oct. 2005
0

" c'est pas terrible mais je ne suis pas très bon"
J'ai fait bien pire à mes débuts :tesur: et il y a l'histoire bien connue de l'aspirant qui remet le résultat de ses calculs à son capitaine :

  • Découvrez-vous !
  • … ?
  • D'après votre point, nous sommes dans la cathédrale de Chartres !

Plus sérieusement, je penses que justement un sextant lourd est plus facile à utiliser par mer agitée, à cause de son inertie. :-)

_/)

26 oct. 2005
0

Mon premier point,
fait avec mon superbe Plath : 250 miles d'erreur... mais je suis quasiment sûr que le sextant n'était pas en cause ! :tesur:

_/)

27 oct. 2005
0

un chien d'aveugle
En gros t'as du faire ça vers midi (une culmination ?)
Dis donc, confondre à ce point le chiffres des unités de degré sur le limbe d'un sextant, c'est plus changer de lunettes qu'il te faut, c'est carément un chien d'aveugle :-)

With respect ;-)
Yves.

26 oct. 2005
0

Ben quoi
En route vers les Baléares, mon premier point nous a situé entre Lyon et Valence, mais la qualité du sextant était effectivement en cause :-D :-D : c'était un Freiberger et tout le monde à bien dit que sur un bateau de 7m ça ne marchait pas...

Quoi ? j'ai encore dit une connerie ?

27 oct. 200516 juin 2020
0

bravo!!!
Dis Tilikum...
t'es sur que tu vois pas ça par le hublot?
parce que si... j'ai une nouvelle pour toi:
t'es pas aux Antilles
:mdr:

27 oct. 2005
0

Oups...
Ce n'était qu'une grossière erreur de calcul, mais les maths et moi, n'avons jamais été vraiment copains ! :tesur:

Mais que celui qui ne s'est jamais planté à ses débuts au sextant me jette sa gomme... ;-)

_/)

26 oct. 2005
0

Pas de plastique
Le sextant plastic est moins pratique (donc erreur de manipulation, ou de lecture plus faciles), moins précis (les plastiques même les plus dures sont moins rigides que l'alu, et l'usinage est plus précis)
Je me suis initié au sextant il y a peu, et il faut reconnaitre que d'arriver rapidement à moins de 20 miles d'erreur est assez agréable. L'inconvénient avec un plastique pour apprendre vient de l'addition des erreurs, car si la loi de Merphy se vérifie, ton erreur de lecture s'ajoute à l'erreur instrumentale (que tu dois connaitre en théorié, mais qui n'est jamais tout à fait correct en réalité) et commencer avec trop d'erreurs est vraiment frustrant. De plus, mais ca c'est mon point de vue, le sextant est un objet assez joli, et il est moins joli en plastique.
Pour l'achat sur E-Bay le problème vient du fait qu'il impossible de savoir si le sextant est faussé à l'aide d'une photo, et une fois entre les mains, il faut savoir l'utiliser correctement (ce qui n'est pas encore ton cas) pour faire un état des lieux complet de l'objet.
Pour les calculs il y a almicantarat (voire lien plus bas) qui fonctionnera jusqu'au 31 décembre 2005 n'ayant toujours pas de mise à jour du logiciel pour après cette date.
perso.wanadoo.fr[...]champs/

Pour ce qui est d'un sextant neuf va voire navastro, ils sont de bon conseil, et ont des bons produits a des prix abordables, c'est chez eux que j'ai mon sextant et mon horizon artificiel (pour s'entrainer à la maison dont je suis trés content.

27 oct. 2005
0

avec le plastoc
sur un mouillage sans houle, j'arrive à une précision de 0.5 à 1 mille (limites des tables américaines)
en mer suivant son état, je suis entre 2 et 5 milles maxi (plusieurs mesures, on enlève les deux plus extrèmes et on fait la moyenne du reste)

par contre, une erreur parfois comise par les débutant avec la formule de D&B (que l'on trouve "aux glénans", c'est d'oublier le signe - des cos et sin suivant leur quadrant...je le sait d'autant plus que ça m'est arrivé :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

27 oct. 2005
0

sextant
J'ai un freiberger yacht. Il m'a emené jusqu'en Nouvelle Calédonie. Avec points d'étoiles quand il n'y avait pas moyen de faire autrement (Déclinaison égale à la latitude, par ex). parfois des points d'étoile très précis, 1 à 2 milles. J'ai eu un programme d'astro sur un tout petit ordi Casio, mais je préfère calculer à la main avec les H0 249. Je trouve que l'on "sent" mieux ce qui se passe, ça prend à peine plus de temps et ça fait un peu de gymnastique intellectuelle, ce qui ne peut pas faire de mal.
Depuis que j'ai un GPS, le sextant n'est pas ressorti de sa boite, mais il est là et j'achéte les éphémérides au kazou.

27 oct. 2005
0

tiens une question
Réponse: Non. il n'est pas possible d'extrapoler simplement les éphémérides d'une année sur l'autre.

27 oct. 2005
0

tiens une question
plutot ue d acheter les ephemerides pendant 50 ans, est-ce que si on conserve 'années de suite et avec un zest de perspicacité on n a pas ttes les données en main?
that is the question :-)

27 oct. 2005
0

J'ai le bouquin
d'un auteur belge qui donne la méthode des éphémérides perpétuelles avec une précision suffisante pour savoir où l'on est à peu près.

MAIS......il faut que je le retrouve.

PS ce n'est pas une histoire belge.

27 oct. 2005
0

aurriez vous ...
aurriez vous une méthode simple et efficace de l'utilisation du sextan ?
Moitessier prle des tables américaines, on entend parler des éphémérides, de l'almanach du marin breton, y aurrait il un petit lexique ludique pour un néophyte intéressé ?

27 oct. 2005
0

Débutant plus
En nav astro je n'ai pas dépassé le stade des droites de hauteur faites sur la jetée. Mais j'en ai tiré quand même qq enseignements.

On avait essayé ça avec un ebbco et un freiberger, les résultats étaient les mêmes une fois qu'on avait réglé l'Ebbco (il faut recaler les miroirs à l'équerre et refaire le zero à chaque fois qu'on le sort de la boîte). Le confort et l'agrément d'utilisation est incomparable avec le freiberger.

Au niveau des résultats, les erreurs (on n'était pas gêné par la houle !) étaient toujours induites par le manque de clareté du canevas utilisé (erreur de + ou de -, oubli d'une correction ...). Les meilleurs canevas je les ai trouvés dans le livre de Claude Asken (j'ai le bouquin des éditions Chiron Sport, je crois que ça n'éxiste plus mais ça a été réédité ailleurs il me semble).Publicité entièrement gratuite et discutable...

Ben

27 oct. 2005
0

je crois
qu'il y a dans les HO 249 une méthode pour calculer GHA et déclinaison du soleil sans éphémérides. Je vérifierai la prochaine fois que j'irais à bord, à moins que qqu'un ait des HO 249 à portée de main. De mémoire, c'est en 3ème de couverture.

27 oct. 2005
0

On ne peut
pas se servir des éphémérides d'une année sur l'autre, mais on peut de 4 ans en 4 ans : en 2005, on peut se servir de celles de 2001, mais seulement pour le soleil.
J'ai jamais rien compris aux canevas, Asken ou Alain Grée, il y a plein de fenetres qui ne servent pas et il faut une nouvelle feuille à chaque droite. La méthode Stern Veyrin m'avait parue compliquée et j'avais trouvé mon bonheur dans un bouquin d'un type du show biz qui n'a pas besoin qu'on lui fasse de la pub mais qui proposait une méthode simple et efficace pour toute la nave astro du genre " deux aditions et une soustraction et hop, l'affaire est dans le sac".

27 oct. 2005
0

En nav astro
il y a deux étapes, je parle bien évidemment du calcul manuel.

1 La détermination des arguments :

La latitude (estimée)
La déclinaison de l'astre et l'angle horaire local qui n'est autre que la différence de longitude entre le bateau (estimée) et celle de la droite qui joint le centre de l'astre au centre de la terre. (calculée)

Ces deux derniers arguments se calculent à partir des éphémérides.

2 Ensuite on va résoudre le triangle de position.

On connait la distance zénitale du bateau = 90 - latitude estimée

On connait la distance zénithale de l'astre = 90 - déclinaison (calculée)

On connait l'angle horaire local, ce qui revient à connaître 2 côtés du triangle et l'angle qu'ils contiennent. On peut donc calculer les 2 autres angles et le 3è côté. Sans formule, intuitivement il est facile de saisir çà.

On a donc des tables prédigérées qui vont permettre de déterminer la hauteur calculée que l'on comparera avec la hauteur lue sur le sextant et qui permettra de savoir par différence à quelle distance la droite de hauteur se situe par rapport au point estimé et dans quelle direction (azimuth de l'astre)

Il y a soit des tables de petit volume mais avec une dizaine d'entrées (Dieumegard et Bataille ou Perrin

Soit les Ho 249 (prévues initialement pour les aviateurs) nettement plus volumineuses, mais avec 2 entrées + une correction

Soit les Ho 229 (les vraies tables marines) encore plus volumineuses - un volume par 15° de latitude)

Soit les tables anglaises données avec le nautical almanac intermédiaires d'une trentaine de pages avec 5 ou 6 entrées, je ne me souviens plus très bien.

Je passe sur les cas particuliers de la méridienne et de la latitude par la polaire et du tome spécial "étoiles" des Ho249.

avant les tables, on se servait des logarithmes classiques qui permettent de transformer les multiplications à 7 décimales en additions et les divisions en soustraction.

27 oct. 2005
0

Esprits curieux
Avec le GPS (qui peut tomber en panne ou ètre
volontairement dégradé par les USA) la cause
est entendue (il vaut mieux avoir 2 GPS).
Pour les fanas donc:
on peut faire dans certaines conditions
des interpolations avec d'anciennes éphémérides.
Avec certaines calculatrices:
attention aux conventions E/W utilisées.
Pour ceux qui pour le plaisir voudraient
rentrer les programmes Astro en Basic ou autre
penser à déclarer tout en double précision
sinon erreurs monstrueuses en particulier
pour l'intercept. Cela occupe les Vacances
et permet d'admirer encore plus les astronomes
et navigateurs des temps passés et de comprendre
le fond des choses.
Pour les calculs sur papiers mon prof d'astro
me disait souvent" suivez la procédure sans
chercher à comprendre" (?).
Avec le GPS le cerveau est hélas moins sollicité
et on peut devenir moins critique dans sa navigation.

27 oct. 2005
0

Ephémérides
La calculatrice que j'utilise (un peu vieillote) est une HP 41 CX, avec son module navigation du même fabricant. Il me semble que les éphémérides vont jusqu'en 2060, pour Soleil, Lune, tous les astres et une cinquantaine d'étoiles. :-)

_/)

27 oct. 2005
0

ds mon post précédent
pout JYC, j avais fait une faute de frappe, j entendais ts les 4 ans...en résumé donc, si tu as 4 années d éphémérides tu as tout...c est possible-et c est pas mal- que ce ne soit que pour le soleil :-)

27 oct. 2005
0

Table Ho229
Quelqu'un connait il une méthode en francais pour utiliser les tables Ho229, car l'explicatif du début des tables est en anglais, et mon anglais n'est pas suffisant pour comprendre.
On trouve beaucoup d'explicatifs pour les Ho249, mais pas grand chose pour les Ho229.

27 oct. 2005
0

pour tout comprendre
la méthode d'alain Gréé ma parru très claire

il donnait aussi dans son bouquin des éphémérides perpétuelles

méa culpa: je n'ai jamais fait de point d'étoiles mais je pense que l'optique de mon sextan plastique n'est pas assez bonne pour y voir clair la nuit

28 oct. 2005
0

Les Ho229
c'est le même principe que les Ho 249 sauf que les pages sont classées par AHL (LHA des américains) ou angle horaire local et qu'il faut 6 volumes pour aller de l'équateur au pôle ou 4 volumes jusqu'au 60è de latitude nord ou sud.

Pour réussir les points d'étoile, comme disait Moitos et Stern Veyrin, il faut virer la lunette car du pont de nos petits canotes bien malin si tu arrives à garder une étoile dans le champ de la lunette.

28 oct. 2005
0

GPS
Un point gps dégradé sera toujours meilleur qu'un point astro.
J'ai fait des points d'étoiles très correct avec le petit Freiberger à lunette fixe, il est vrai par temps assez tranquille. Le problème est effectivement de descendre l'étoile sur l'horizon sans la perdre. j'ai aussi fait des points très imprécis, mais on le voit tout de suite en traçant les droites, voir en faisant les calculs, et on ne peut pas considérer que le centre d'un chapeau de 30 milles de côté est un point fiable. Tout au plus ça comfirmera une estime très loin de terre.

28 oct. 2005
0

je connais la méthode
de visée de nuit, mais, et c'est ce qui explique auusi la prix très bas des sextant plastiques, l'optique est très bas de gamme et de nuit......c'est pas ça...

à propos d'optique, toujours acheter ses jumelles le soir tard en hiver pour constater (ou pas) le peu de perte de luminosité de nuit ;-)

28 oct. 2005
0

C'est vrai evil
il ne s'agit pas de cracher sur ce que nous apporte la technique, mais de rappeler que des milliers de TDM se sont faits avant l'arrivée de la petite boîte et avant que les bébés ne trouvent une calculette dans leur biberon ce qui peut faire croire que l'on peut se dispenser d'apprendre ses tables de multiplication, la grammaire et l'aurtôgrafffffe.

Et que cela peut servir, ne serait-ce que pour ne pas être dépendant....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Calme Norvège

Souvenir d'été

  • 4.5 (32)

Calme Norvège

novembre 2021