Session d'entraînement

L'intersaison approche et cette première année à naviguer sur mon nv bateau a été très sympa même si l'apprentissage n'a pas été simple.
Alors si chaque sortie me permet d'en apprendre plus. Je souhaiterai pouvoir mettre sur pied un vrai plan d'entraînement. Je ne sais pas trop comment m'y prendre pour transformer une sortie en séance d'entraînement...

L'équipage
07 oct. 2018
07 oct. 2018
1

Voulez vous faire de la régate en compétition ou faire des voyages au grand large?
C'est en naviguant qu'on apprend.
Il faut d'abord avoir confiance. Un bon bateau offre une plate forme très sécuritaire à condition de savoir rester humble et logique face à la météo et aux possibilités réelles du bateau et de son équipage..

07 oct. 2018
0

tellement d'accord avec vous sur le "c'est en navigant qu'on apprend" j'avais peur d'être le seul à penser ça sur h&o

1

Je m'attendais à te voir répondre ! :mdr:

07 oct. 2018
0

Entraînement = programme définit

En course au large, les entraînements consistent en des speed test Entre bateaux, des enchaînements de manœuvres et des parcours.

Tout seul c'est un peu différent mais tu peux partir sur les bases suivantes:

  • définir des dates de sortie et t'y tenir qu'elles que soient les conditions
  • réaliser à chaque fois un petit parcours avec des waypoints virtuels. Ce qui est bien c'est de faire un parcours relativement court et le faire plusieurs fois.
  • travailler les manœuvres et les multiplier à l'infinie! Bref, sur un bord de près, tu peux' enchaîner une dizaine de virements en laissant le moins de temps mort possible. Idem pour les empannages.
07 oct. 2018
0

Si vous êtes sur la côte atlantique Sud, et pensez maitriser un peu, pour l'entrainement à la navigation hauturière, vous pouvez faire France-Espagne et retour et tâter du Gascogne avec lequel on apprend beaucoup en une ou deux fois quand il se fâche un peu.

0

France Espagne en mi saison avec un Sangria ...
Il faut du temps devant soi car le risque de se faire bloquer par du trop mauvais temps est réel.

07 oct. 2018
0

moi tout seul j'aime bien m'entrainer au différentes manœuvres, je me note sur un papier ce que je sais pas faire ou veut paufiner et le tente ensuite dans les conditions adéquates avec des vents exponentiel (on commence par pétole et on fini par gros temps), il n'y a que pour le réglage fin des voiles ou là il n'y a vraiment rien de mieux que d'embarquer avec un bon régatier et observer tout en absorbant

07 oct. 2018
0

@CHIRDENT 59

tout dépend du niveau, et effectivement je rejoins @gregoired "Entraînement = programme définit" et l'entrainement c'est l'entrainement
pour vraiment progresser il y a rien de mieux que d'?tre coacher, par quelqu'un d'extérieur qui verras chaque erreur, ou de nav' avec un autre bateau identique à la match race,

Mais avant cela, comme l'on dis @outremer, @Le-relou-raleur "c'est en navigant qu'on apprend".
Donc pas de soluce, il faut bouffer du miles et des manœuvre.

Tu peux par exemple te caler un montre, alarme… qui sonne toutes les 2minutes.
Et à chaque sonnerie tu enchaines une manœuvre, type virement bord à bord.
Et petit à petit tu réduis le chrono.
Jusqu'a ce que chaque mouvement, soit automatique.

Et puis après il y aura les départs, les passages de bouer, la stratégie, la tactique… Mais avant tout c'est naviguer.

07 oct. 2018
0

@CHIRDENT59 sympa le Seascape 24

07 oct. 2018
0

Merci pour vos réponses.
Pour préciser un peu les choses: après 5 ans de navigations côtières le plus souvent à la journée sur un sangria j'ai acheté cette année un seascape 24. Bateau plus sportif, c'est peu dire. Pour l'instant mon programme ce résume à la participation aux régates de mon club plutôt actif( voir le post sur les Hcups). Le but est de progresser sur ces régates où les parcours offres peu d'options tactiques. La technique et la réussite des manœuvres en sont les éléments les plus importants.
D'où le besoin d'entraînement.
Je sais que c'est en naviguant qu'on apprend mais on peut aussi apprendre de mauvais gestes ou de mauvaises habitudes. Et puis chacun a sa propre vision de la navigation.
Certains naviguent des années sans même envoyer le spi et ce n'est pas pour ça qu'ils sont de mauvais navigateurs.

Existe t'il un "manuel d'entraînement"
Je suis sur la côte belge existe t'il des clubs ou structures permettant de faire de vrais sessions d'entraînement ?

07 oct. 2018
0

Navré pour ma réponse, j'ai regarder ta présentation qui disait "cela fait ma troisième saison de voile. " J'ai pensé que tu débutait.

Et j'ai découvert après que tu avais acheté un seascape, donc je suppose que tu sais un peu navigué :)

Vu ce que tu dis ". La technique et la réussite des manœuvres en sont les éléments les plus importants. "
C'est ce sur quoi tu veux le plus progresser?

07 oct. 2018
0

Oui effectivement par exemple savoir envoyer le spi dans le bon timing, l'affaler... Le repréparer pour pouvoir le renvoyer.. Etc...

07 oct. 2018
0

L'équipage est-il stable et partage-t-il les mêmes objectifs ?

07 oct. 2018
0

L'équipage n'est pas constitué. Ce sont surtout des amis plus ou moins novices... Même si avec le seascape et son aspect sportif finalement ils y prennent goût et reviennent plus souvent...
J'ai espoir de pouvoir les fideliser un peu plus...
Mon défaut c'est la communication... J'improvise dans l'urgence...mes ordres sont rarement clairs et pas anticipés.

07 oct. 2018
1

Il faut essayer d'avoir un équipage stable, au moins un noyau.
Essaye d'embarquer quelqu'un d'expérimenté pour vous coacher, en quelques sorties il devrait dégager les principaux axes de travail.

07 oct. 2018
0

+1 pour les 2 points cités par Frédéric L.
Si tu es dans un club, il est peut être intéressant de voir si d'autres bateaux seraient intéressés et vous vous organisez des entrainements. L'idéal pour progresser est à mon avis la monotypie mais si ce n'est pas possible il faut trouver des bateaux de caractéristiques approchantes...
Vous pouvez trouver des marques naturelles à virer peut être, et mettre des objectifs: par exemple marque au vent avec un certain nombre de virements et idem pour les empanages à la marque sous le vent.
Si le club joue le jeu il est peut être possible de construire des mini parcours : départ une bouée + un semi rigide permet de travailler les départs c'est sympa, tu les enchaines mais ça peut aussi très bien se travailler avec des départs au lièvre car ils apprennent eux aussi à gérer le timing d'arrivée sur la "ligne". Et une bouée au vent peut remplacer la marque naturelle ce qui rend les choses plus faciles!
Pour les procédures d'envoi de spi c'est la répétition qui permet d'établir des stratégies. Dans mon groupe, même en monotypie on ne fait pas tout à fait tous pareil ni pour les envois ni pour les affalages...à chacun de trouver les stratégies les mieux adaptées au montage de son bateau et compétences de chacun.
Pour le timing c'est vraiment la répétition qui permet de voir ce que l'on peut se permettre...dans quelle météo, état de fatigue, composition de l'équipage.
Le top c'est l'équipage fixe, mais comme c'est dur à réaliser il vaut mieux essayer d'avoir au moins un "noyau dur" puis s'adapter à l'équipier intérimaire ensuite est plus facile.
Si toi et tes équipiers êtes motivés vous pouvez aussi faire des trucs comme ça tout seul. C'est déjà bien mais l'inconvénient c'est que tu ne peux pas faire de speed test, tu n'as pas l'aspect adaptabilité aux trajectoires des autres...mais ça améliorera certainement l'aspect improvisation et ordres pas très clairs :-)
Pour les réglages c'est les speed test et là faut être au moins 2 sinon tu crois toujours que tu vas vite! Et tu peux faire des jeux sur positions favorables- empêcher l'autre de te passer etc
L'observateur extérieur au bateau est un plus formidable!
Voilà quelques idées, je te souhaite un environnement favorable pour les mettre en oeuvre...c'est le plus dur :-) mais ça paie grave !

07 oct. 2018
0

Merci pour ces pistes :pouce:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

Après la pluie...

  • 4.5 (82)

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

mars 2021