Sens du ventilateur de cale moteur

Bjr,
J'ai acheté un évasion 37 équipé d'un moteur Yanmar 56 CV
J'ai trouvé à bord un ventilateur de cale non monté.
je l'ai donc monté et me suis rendu compte qu'il souffle dans la cale l'air de l'extérieur.
Je n'ai aucune connaissance mécanique, mais il me semble qu'il devrait plutôt aspirer l'air chaud du compartiment moteur pour le rejeter à l'extérieur.
J'ai donc essayé bêtement d'inverser les polarités du ventilateur. ça n'a aucun effet, il tourne toujours dans le même sens, il souffle dans la compartiment moteur.

Pouvez-vous m'aider en me disant si c'est normal ou, si il faut que cet appareille aspire l'air du moteur ? L'ancien propriétaire est injoignable et je ne crois pas qu'il en sait plus que moi.

Merci d'avance

L'équipage
26 août 2011
26 août 2011
1

un diesel consomme beaucoup d'air,
il doit y avoir une grosse prise d'arrivée d'air dans le compartiment moteur, en dehors de la sortie ventilateur

le ventilateur dans ce cas devrait être monté en extraction de l'air chaud ...

26 août 2011
0

en principe on extrait l'air chaud , l'air frais lui est aspiré par le moteur ,il prends donc ce qu'il a besoin.

mais on constate que tres souvent en plaisance les ventilateurs sont monté à l'envers ,pourquoi ??, jusqu'à ce jour pour moi ça reste un mystére.

josé

26 août 2011
0

Bonsoir,

Ca c'est le sujet qui va faire Paul & Mickey.

D'après ce que je vois sur mon Sunlight 31, le conduit d'aération serait plutôt là pour ENVOYER de l'air dans la cale.
Il arrive dans le compartiment du presse étoupe, juste en arrière 0 40cm du moteur et part d'une grille d'aération située à l'intérieur du cockpit sur une paroi verticale au dessus du banc qui fait la largeur du tableau arrière. (Aheum, pas sûr de me faire comprendre)
Par contre ce qu'il faut voir c'est que ladite grille d'aération fait face à l'avant du bateau dans le sens de la marche. C'est à dire qu'elle est sensée capter l'air quand le bateau avance. (Ok, pas vent arrière ;-) ).

J'ai pensé ajouté un ventilo en ligne pour forcer la circulation de l'air, car il arrive qu'avec les coussins, la grille soit un peu masquée.
Il m'a semblé plus utile de placer le ventilateur dans la cale, à l'extrémité interne pour envoyer l'air avec le plus d'énergie dans la cale.
En effet je me suis aperçu que si je mettais le ventilo à l'entrée du tuyau, le flux ressenti à la sortie coté cale était très lent du fait de l'amortissement de la colonne d'air dans le gros tuyau annelé. Si j'avais à refaire ce tuyau, j'en mettrai du lisse qui freine moins la colonne d'air.

Amicalement.
FX

26 août 2011
0

bonjour
je suis mécano marine marchande et nous utilisons toujours les ventilateurs de la salle machine en refoulant (vers la machine) et non en aspirant car sur de gros moteur il n'y aurait pas assez d'air et vous le verriez de suite car impossibilité d'ouvrir la porte de la machine car elle serait en dépression. En fait l'ai chaud s'en va naturellement par le haut.
cordialement
jean-yves

27 août 2011
0

ça alors ...voilà je prends un gros coup de vieux ce matin ,alors que j'ai dessiné des dizaines de ventilations de machine de gros bateaux je constate avec inquiétude que ma mémoire me joue des tours ...

26 août 201126 août 2011
0

un diésel consomme beaucoup d'air , une cause de pb sur un moteur est l'insuffisance d'air, donc d'oxygène, pour la combustion du GO.
Donc il semble plus intelligent de faire une ventilation forcèe vers l'intérieur de la cale moteur,la sortie se fera comme elle voudra par l'orifice prévu, se souvenir qu'arreter un moteur emballé est de couper les arrivèes d'air.
Bonnes combustions BD

26 août 201126 août 2011
0

Hello amphily, ta compétence sur ce sujet m'intéresse beaucoup. Que faite vous sur les gros moteur en cas de feu en salle machine ?
- Coupez vous les ventilations ?
- Pouvez vous obturer les conduites d'air ?
et pour revenir à la question de base dans nos bateau, on n'est pas gêné par la dépression. Vois tu une autre raison ?

27 août 201127 août 2011
0

effectivement comme répondu déjà , nous avons des stop d'urgence de ventilation à distance ou en local et aussi la fermeture des arrivées et sorties d'air à distance, coupure de l'arrivée de GO à distance et déclenchement à distance si besoin il y a, d'envoyer du Co2(le halon étant interdit sur les bateaux neuf) pour extinction après évacuation complète de la machine.
Tu dis ne pas être gêné par la dépression toi peut être mais ton moteur je n'en suis pas si sur, il faut savoir que si ton moteur au ralenti n'a peut être pas besoin de beaucoup d'air , quand tu va accélérer il va lui en falloir sous peine de le voir aspirer son huile dans le carter(déjà vu sur un petit moteur avec un filtre à air colmaté équivalent à la dépression dans un local fermé et qui aspirait là ou il pouvait et faisait chuter la pression d'huile et qui n'aurait surement pas tourné plusieurs heures comme ça),sur les gros moteurs en cas de pannes d'un ventilo nous le savons assez rapidement(vive l'electronique)avec les températures d'échappement qui grimpent car plus d'arrivée suffisante d'air frais. Voilà pourquoi pour ma part c'est clair en en refoulant et non en aspirant.
cordialement

jean-yves

27 août 201127 août 2011
0

Il y a eu plusieurs posts a ce sujet... Sur les "petits" bateaux ou du moins a vec des petits moteurs le ou les ventilateurs doivent evacuer l air chaud a l exterieur des calles, l arrivee d air frais se fera ellle meme par depression, bien entendu il faut que les grille d aeration amene l air frais au plus bas des calles et respectant le debit preconise pour le moteur.
Si l on met les ventilateur crachant l air exteerieur dans la calle, celle ci montera en pression et des odeurs et vapeurs se degageront dans tout le bateaux, desagreable et dangereux.

26 août 2011
0

Si jeune m'abuse, sur les gros navires, donc les gros moteurs, il y a tout un dispositif de sécurité contre le feu qui coupe l'arrivée GO ou carburant, coupe les arrivées d'air, arrête le ou les moteurs et déclenche des extincteurs à CO2 ou halon à partir du moment ou la salle des machine a été évacuée. La commande du dispositif se trouve à l'extérieur de la salle des machines, il doit y en avoir une en passerelle.
Faudrait que je revois mes cours... c'est un peu vieux !

27 août 2011
0

ça me fait pensé à une malheureuse histoire .

lors des essais en mer d'un NGV ,l'essaie de fermeture des rideaux d'osturation d'arrivée d'air dans la machine est effectué . On presse le bouton de fermeture ,les rideaux se ferment automatiquement ,biensur les moteurs en route ....grosse connerie on n'avertie pas les deux gars qui sont dans la machine . la machine se trouve en quelque seconde en depression ,.Les gars comprennent tout de suite ce qui se passe et cours vers la sortie , le premier franchi la porte ,mais helas la porte se ferme sur le second ,coma,...decés quelques jours apres...

26 août 2011
0

Il me semble qu'au niveau de la plaisance, la ventilation de cale se fait en aspiration. L'historique, c'est à cause de l'époque où une bonne partie des moteurs fonctionnaient à l'essence et où il fallait donc rejeter vers l'extérieur les possibles vapeurs inflammables avant de mettre en route. Surtout les bateaux à moteur pourvus d'une ample réserve d'ampères aptes à faire sursauter tout démarreur récalcitrant, avec les belles étincelles qui vont de pair.

Aujourd'hui, avec les moteurs in-board diesel, cette ventilation a plutôt l'avantage de forcer de l'air frais dans la cale pour le démarrage, puis d'envoyer l'air chaud à l'extérieur ainsi que les diverses puanteurs accompagnant le fonctionnement de nos teuf-teufs.

Pour le mien, j'ai fait sortir l'air chaud exprès dans le cockpit afin de détecter rapidement toute élévation suspecte de la température de la cale moteur et/ou de repérer illico quelque fumée ou odeur suspecte que ce soit.

27 août 2011
0

BONJOUR,
un moteur 4 temps aspire sa cylindrée tous les deux tours ,donc il faut lui fournir de l'air ,sur les petits moteurs de voiliers la ventilation naturelle doit suffire,l'extracteur d'air sert à extrairte l'air chaud à l'arret du moteur et sur les essence à ventiler avant le démarrage,le debit d'un petit ventilateur de cale sera toujours inferieur à l'ai absorbé par le moteur
donc le ventilateur doit etre en extraction
ALAIN

27 août 2011
0

Bonjour, j'ai été mécano dans la marine marchande également il y a un moment,60nora a raison,en fait la fonction du ventilo sur les voiliers n'est pas la même que sur les cargos.Le réseau de ventilation est complexe sur un cargo, il y a des ventilo en refoulement direct sur les turbos pour bien les alimenter en air frais puis il y en a d'autre vers les haut en aspiration pour évacuer l'air chaud.sur les voilier,le moteur prend ce dont il a besoin par les grilles d'aspiration,le ventilo est là pour dégazer avant démarrage ou aprés arrêt pour que l'air chaud n'envahisse pas le bateau.ensuite,libre à chacun de le faire marcher pour forcer une entrée d'air frais supplémentaire au besoin.
donc pour moi c'est en aspiration.
Cordialement

27 août 2011
0

Bonjour
Sur les gros canot
on envoie de l'air par la ventilation qui debite sur la turbo soufflante

les groupes aussi
en fait tout est reversible

Amicalement

Regisson

27 août 2011
0

bonjour,
puisqu'on parle d'air chaud dans le compartiment moteur je vous livre une anecdote qui aurait pu me couter cher : j'ai oublié d'ouvrir la vanne d'arrivée d'eau de refroidissement avant de démarrer mon moteur ( malgré mes pense-bête et sécurité !). évidemment le rotor s'est détérioré et la température a monté ) le moteur a été sauvé par un tout simple détecteur de fumée domestique (qui détecte également une élévation de température .ce dernier est placé en haut du compartiment moteur et l’alarme est suffisamment puissante pour être entendue a l’extérieur .( fin de l’anecdote : j'ai remplacé le rotor en 1/4 d'heure et redémarré vite fait pour refroidir le moteur et ...parce que la marée baissait !)
et puisqu'on parlait ventilo je vais en mettre pour extraire l'air chaud ( commandé par un thermostat réglé à 40°C ou 50°C ? )pour éviter que des odeur d'air chaud passent dans la carré et pour refroidir le compartiment moteur même après l’arrêt de celui ci )
bruno

27 août 2011
0

re bonjour,
quand le moteur tourne normalement il aspire naturellement l'air du compartiment moteur qui doit etre alimenté par des orifices suffisamant importants et avec un systeme de dorade qui empeche l'eau de rentrer , par contre dés qu'on l'arrete les calories emmagasinées dans l'huile et dans le bloc vont migrer vers le circuit de refroidissement
,c'est à ce moment la qu'il faut mettre le ventilateur extracteur de cale en fonction ce n'est pas necessaire quand le moteur tourne ,generalement il est raccorde a un conduit qui arrive au dessus du moteur et il doit y en avoir un autre qui arrive dans le bas de la cale pour creer une ventilation efficace ,
chez les chauffagistes on touve des thermocontacts pour les chauffe-eau que l'on peut coller sur le collecteur d'echappement et relier a une alarme ou au stop electrique du moteur avec une diode pour eviter que ça se melange avec la clef .
alain

27 août 2011
0

J'ai trouvé sur mon Rogger 34, fifty hollandais munis d'un Perkins 4236, un "Gas detector" monté dans la timonerie. Je me demandais à quoi il pouvait servir, puisque d'habitude on attend ce genre de matos sur un moteur essence pour évacuer les vapeurs avant démarrage. Je ne sais pas comment le faire fonctionner. Si quelqu'un à des infos, je suis preneur. Est-ce-que cela a un rapport avec le sujet?
Amicalement
Gib

27 août 2011
0

javascript:void(0);
Bonsoir et merci beaucoup.
La bonne réponse est donc que dans mon cas, le ventilateur doit souffler de l'air frais dans le compartiment moteur. Vos arguments très convaincants m'ont été confirmés par hasard puisqu'un évasion 37 vient de faire escale pas très loin de moi. J'en ai parlé au skipper qui m'a montré que sur son bateau, le montage est en soufflerie.
Le compartiment moteur est ainsi en légère surpression et l'air chaud s'évacue par deux conduits qui arrivent dans la cockpit.
Merci donc encore et je me mets au boulot pour monter ça correctement.javascript:void(0);

27 août 2011
0

entre les "poussants " et les "tirants" match nul pour l'instant

les arguments de chaques camps sont sérieux , .....on fait quoi ?
-fait chaud dans la salle des (de la) machines :on sort l'air chaud .....
-le moteur veut du comburant : on envoie de l'air frais .......
sur STP , j'ouvre le panneau d'accès au moteur dans la cabine arrière et ça se démer........

alors ?

28 août 2011
0

bonjour,
ce n'est pas parce que les chantiers font des erreurs qu'il faut continuer dans ce sens ,
je sais de quoi je parle ,jai été concessionnaire jeanneau ,les autres ne sont pas mieux ,la plupart de leur personnel ne sont montés dans un bateau qu'au chantier et encore pas tous ,je ne veux pas imposer mon point de vue , j'essaie de partager mes 40 ans de metier avec les naufragés de la technologie(voir autre post à ce sujet)
un petit exemple : le compartiment moteur est envahi de fumée je met mon ventilateur en route et j'enfume le carré ou je l'envoie dehors ????
les tunnels sont équipés d'extracteurs pas de tvav comme les chaudieres de machines a vapeur ?
enfin chacun fait comme il veut
alain

28 août 2011
0

c'est un probleme simple seulement il est resolu au "pif" comme d'hab .

Il suffit de prendre son temps et de calculer :consommation moteur,nombre de renouvellement du volume d'air dans le compartiment moteur ,t° section des grilles,vitesse de l'air ,perte de vitesse dans les gaines et on a la solution raisonnée ,calculée,fiable .
Seulement les concessonnaires ne veulent ou ne peuvent pas s'en donner les moyens c'est tout ,.Mais il est bien evidant que par le calcul on doit savoir quel ventilo il faut dans quel sens il doit fonctionné ,son debit,etc...

28 août 2011
0

Bonjour Cobus et bonjour à tous,
- le sens de rotation du ventilateur : si mes souvenirs sont exacts, que ce soit un moteur à courant continu shunt ou série, si le courant est inversé dans l'induit et dans l'inducteur le sens de rotation ne change pas.
- la division 240 concernant la sécurité en matière de construction des navires de plaisance de moins de 24 m précise dans son article 240-2.21 - Ventilation des locaux de machines -
alinéa II
L'admission d'air frais s'effectue depuis l'extérieur et aboutit au point le plus bas possible du local desservi. Toutefois, pour les voiliers dont la machine utilise un combustible de 2ème catégorie (gasoil) et dont la puissance n'excède pas 8 kW, l'admission d'air frais peut s'effectuer par les emménagements et par les fonds.
alinéa III
L'évacuation de l'air vicié s'effectue à l'extérieur, et, autant que possible, à l'opposé de l'admission d'air frais. La ventilation des locaux des machines doit permettre d'évacuer l'air vicié le plus rapidement possible.
alinéa IV
Lorsque la puissance des machines à combustible liquide se trouvant dans un local de machines dépasse 120 kW, la ventilation doit pouvoir être arrêtée depuis l'extérieur, et le local mis en situation de confinement d'air si l'agent d'extinction de l'incendie prévu est de nature gazeuse
L'article 240-2.22 défini les dispositions supplémentaires applicables aux locaux de machines utilisant un combustible du 1er groupe (essence)
Il me semble logique, qu'en situation normale de fonctionnement, le local moteur soit en légère surpression.
Cordialement

28 août 2011
0

Si on suppose les deux systèmes équivalents :
1) Un ventilateur qui pousse dans une gaine qui arrive près des entrées d'air du moteur, une extraction naturelle vers l'extérieur avec une large grille.

2) Un ventilateur en aspiration de la cale moteur compensé par une arrivée d'air au moyen d'une gaine qui arrive près des entrées d'air du moteur.

Outre le dimensionnement (Gaine, puissance du ventilateur) qu'il convient de calculer, pour le fonctionnement du moteur, c'est idem.

En revanche pour la sécurité feu, ce n'est pas du tout pareil :
Dans le cas N°1, on va continuer à alimenter le feux en air.
Dans le cas N°2, Le ventilateur va vite bruler et couper de fait la ventilation forcée.

28 août 2011
0

Bonjour,
Je crois qu'il ne faut pas comparer la salle des machines d'un navire de la marine marchande et un voilier de moins de 20m. Dans la Marchande, la salle est réellement isolée du reste du navire. Donc sans arrivée d'air pour les moteurs, il se produit une dépression non négligeable.

Dans nos voiliers, il est rare que le compartiment moteur soit "étanche" avec le reste de l'habitacle (carré et couchettes). Le moteur peut aspirer l'air dont il a besoin par de multiples ouvertures dont la ou les grilles ou dorades prévues à cet effet. Par contre pour le confort, une extraction d'air de ce compartiment, limitera l'augmentation de la température et les odeurs dans l'habitacle.

Si un ventilateur force l'entrée d'air pour le moteur, il me semble important de le munir d'un interrupteur pour l'arrêter en cas d'incendie. Le nec plus ultra sera une entrée et une sortie forcée correctement calibrée.
RV

28 août 2011
0

Renouveler l'air dans le but d'apporter de l'air frais au moteur, évacuer les gaz dangereux, abaisser la température du compartiment moteur, ... les objectifs sont multiples et les moyens mis en œuvre peuvent varier.

En "marchande" le compartiment moteur doit pouvoir être isolé grâce aux cloisons et portes étanches. Il est possible d'utiliser du CO² un fois les issues fermées pour stopper l'incendie.

En plaisance, le compartiment moteur n'est pas étanche. Mettre en pression en utilisant un ventilant qui "souffle" conduirait et disperser dans tout le bateau des odeurs de gazole, de gaz d'échappement, de vapeurs d'huile ...etc ce qui n'est pas particulièrement agréable.
Ce qui est aussi vérifié c'est que beaucoup de moteur "souffrent" d'un défaut d'alimentation en air, les compartiments étant en dépression: fumée noire à l'échappement, manque de puissance, pollution etc

28 août 2011
0

C'est fou ce que les forums peuvent apporter comme reponses claires et pertinentes à ....ceux qui cherchent!!!!

28 août 2011
0

Bonsoir,
la solution a été trouvée depuis longtemps sur les bateaux Amel : Un ventilo qui souffle ET un autre ventilo qui aspire. Les deux se mettent en route dès que le contact est mis. Pour moi c'est parfait.

28 août 2011
0

Quel est l ineteret d un ventilo qui souffle dans les calles? Cela devient necessaire sur des navires de tres tres grosses cylindrees...enfin si ca en rassure certains...
Il suffit de regarder les recommendations des constructeurs des moteurs

29 août 2011
0

Celui qui souffle apporte de l'air frais au moteur qui en est gros consommateur. Celui qui aspire évite que les odeurs ne s'échappent vers la cabine. En caricaturant on pourrait dire qu'il y en a un pour le confort du moteur et l'autre pour le confort de l'équipage.

29 août 2011
0

C aussi ridicul que d en mettre un dans une voiture...celui aspirant l air permet de recycler efficacement l air ambiant de la calle, le moteur de ce fait dispose d air neuf, le moteur gros consomateur d air fais aussi cette office, et naturellement l air frais arrive tout seul dans la calle par les orifice prevu a cet effet, par une legere depression, rien d etouffnt pour un moteur!!!

29 août 2011
0

C'est vrai que mettre un ventilateur soufflant sous le capot de la voiture, et qui se mettrait en route quand la vitesse (le vent apparent) n'est pas suffisant, ce serait, comme tu le dis ridicule...
Inutile de m'explique que c'est pour refroidir le radiateur, je le sais. Je sais aussi que les raisonnements par analogie sont rarement valides ("comparaison n'est pas raison"), mais là c'était trop tentant.

29 août 2011
0

Pour qu une calle entre suffisament en depression pour empecher un moteur de fonctionner correctement, il fudrait qu elle soit hermetique

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Litiri

Souvenir d'été

  • 4.5 (16)

Litiri

novembre 2021