SECURITE: VOS ASTUCES POUR EVITER LA CHUTE OU RECUPERER SON BATEAU EN SOLITAIRE

Je m'apprête à partir pour 4 mois et 2000 miles en solitaire. Toulon Italie Grèce.. Pas de transat ni de nav supérieure à 24 heures.
J'ai très souvent navigué en solitaire mais très près de la côte et ne me suis jamais trop posé de questions parceque je n'étais jamais seul sur l'eau.
Mais là, avec la fatigue accumulée, je me dis qu'il va falloir changer mon comportement.
Je vois plusieurs solutions et j'attends les votres:
1. s'attacher en permanence. Plus facile à dire qu'à faire systématiquement surtout en été...
2. Un système de télécommande du pilote qui le débraye en cas de rupture du contact. Pas facile à trouver et si bateau équilibré ou au moteur....
3; avoir ma PLB Mc Murdo sur moi en permanence.
4. laisser trainer un bout flottant de 50 mètres avec un mini flotteur tous les 10 m...c'est la solution que j'ai retenue.

En dehors d'un fil avec un héossien qui voulait s'attacher à la drisse de spi...avez vous d'autres idées?

L'équipage
08 déc. 2011
08 déc. 2011
0

... s'attacher ou se pendre ?

08 déc. 2011
0

C'est pas la peine de crier,
même pour un sujet important.

08 déc. 201108 déc. 2011
0

oui excuse moi j'étais mal réveillé.
Mais alors en dehors de cela quel est ton avis?

08 déc. 2011
0

Pas de pb, je n'étais sans doute pas mieux réveillé :heu:

Je dirais comme les autres : pas d'autre solution que de s'attacher court... mais je ne suis plutôt laxiste sur ce point, sauf quand ça barde fort, et ce n'est pas un bon exemple.

Le bout qui traine n'est pas d'une grande utilité : imagine tomber la nuit dans la houle, avec le choc, la surprise, le froid. Ce n'est pas pareil que de plonger volontairement par beau temps.
Tout juste bon à le prendre dans l'hélice un jour d'oubli.

Et dans tous les cas il faut être sûr de remonter facilement sur le bateau si tu as le bonheur de pouvoir le rejoindre à la nage. Par facilement, j'entends que ça ne doit pas demander d'effort la nuit, dans la houle, mouillé tout habillé, transi de froid et avec un début de panique. Donc si le bateau n'a pas de jupe au ras de l'eau, il faut obligatoirement avoir à poste permanent des poignées solides et accessibles.

Je suis tombé une fois bêtement de mon annexe, habillé avec un sac à dos, moteur arrêté par chance. Dans un estuaire, du courant fort mais pas de houle et eau pas froide, et pourtant il m'a fallu de très très longues minutes épuisantes avant de pouvoir me débarrasser du sac plein d'eau, cramponné d'une main, et enfin remonter. Faites l'essai un jour de beau temps, ça fait réfléchir.

08 déc. 2011
0

tu seras en med et pas dans le Sud Indien, donc il y a du trafic. Gilet de sauvetage + VHF étanche + jeu de piles de secours + lampe flash et tu devrais ne pas rester trop longtemps à l'eau, non ?

Qui plus est, c'est du matos de base et très accessible (que tu as déjà sans doute)

hervé

08 déc. 2011
0

Wahoo en voilà une réponse...à ne pas suivre du tout !
(par respect envers ceux qui ont perdu des proches, il serait sympa d'éviter de dire trop de bétises autour d'un sujet aussi délicat que grave, merci).

ATTACHE sera la seule solution.
Attention: attaché sur des points prévus à cet effet ! Cadènes ajoutées dans le cockpit par exemple etc, (pas sur la barre à roue).
Ensuite attaché "court" ! le but étant au maximum d'éviter de toucher l'eau !(pourquoi ? parceque le corps vient rebondir et tapper sur la coque.)
Je sais je sais c'est contraignant... Mais... Quand c'est trop tard on ne peut plus le raconter...
Et si pas attaché, une balise autour du coup en permanence...sachant que la balise n'est pas "magique"...
Amités.

08 déc. 2011
0

Oui c'est vrai je m'excuse pour cette hyper agressivité gratuite lol et il est vrai que en med vous pouvez naviguer avec une lampe sur le front, vu le monde qui circule sur ce "lac" vous serez repêchés sans soucis.
Euh faites pô trop les fous quand même...

08 déc. 2011
0

tu as pu remarquer que mon intervention décrivait non pas La solution (celle-là, je ne suis pas certain que quelqu'un la connaisse) mais une réponse à une question posée. De plus, j'ai pris soin de terminer ma phrase avec un point d'interogation, indiquant que cela méritait discussion. Je respecte profondément tout le monde et surtout ceux qui ont eu le malheur de perdre des proches (en mer ou en montagne, ou sur la route etc ...). Ton intervention me semble bien agressive au regard de ma simple contribution.

08 déc. 2011
0

s'attacher et la seul solus,un bout trainé derrière freine beaucoup le boat et c'est a quitte ou double quand a un système sur la barre je n'y croie pas trop car même a 10 n un bateau sans voile est difficile a rattraper,sur ce je ne m'attache que la nuit,pour les manœuvre avant et pour pipi

08 déc. 201116 juin 2020
0

une idée du trafic (hors plaisance) à cette heure ci (balises AIS), il y a quand même un peu de monde sur l'eau

08 déc. 2011
0

je precise:je m'attache mais sans gilet car impossible de remonter avec,le gilet étant bon que en équipage,quand a barboter en attendant... trés peu pour moi.

08 déc. 2011
0

Le bout de 50 m avec flotteur ! J'ai déjà eu plusieurs fois été croisé au ras du tableau arriére par des proméne couillon moteur à fond qui m'avaient vu certes mais qui ont embarqué mes 2 lignes de traine. Bonjour l'effet avec un bout de 50 m, t'as intérêt à prévoir un taquet pas trop solide!

08 déc. 2011
0

En plus, c'est le meilleur moyen d'être vite noyé avec la traction du bout énorme dès 2/3 nœuds!!!

08 déc. 2011
0

à 5 noeuds , soit 2,57metres /seconde , tu disposes de 20 secondes pour choper ton bout de 50 metres
bravo l'artiste !!!

08 déc. 2011
0

ça se fait très bien!

Par contre remonter vers le bateau si celui ci est toujours à 5 Kts, c'est physique!

08 déc. 2011
0

Au delà de 2 kts gros risque de noyade...

08 déc. 2011
0

Pour moi, une seule solution valable en solo : s'attacher court.

Mais Erendil a cela de particulier qu'il est vraiment difficile de se foutre à l'eau par beau temps, le cockpit étant plat et trés fermé. Je ne suis donc pas, et de loin, toujours attaché en solo. Par contre, je le fais vraiment systématiquement dès qu'il y a le moindre soupçon de risque. Meme parfois quand je ne fais rien, que je suis juste en veille dans le cockpit. J'ai un gros pontet au milieu du cockpit, je m'attache dessus, et je peux circuler partout sans pouvoir passer par dessus bord.

Le bout derrière, effectivement, si on n'est pas assommé on a le temps de l'attraper. Mais remonter un bout à 5 ou 6 nd me semble bien illusoire.

Jacques

08 déc. 2011
0

En principe remonter un bout avec le bateau qui avance tu as toutes les chances de te noyer dans ta vague.

Je pense que la solution Gilet + balise doit bien le faire, voir ajouter VHF et s'attacher.

08 déc. 2011
0

Oui Jacques, je fais exactement comme toi. Evidemment dès qu'il y a un doute je suis attaché très court et c'est ce que j'essaie d'expliquer dans le post. Gilet, balise etc j'ai déjà. Mais par 30° sous voiles à 2 noeuds bof. Un bon nageur ne dépasse pas 1 noeud.
Un fil récent sur la chute de Florence Arthaud me fait penser que la chute intervient quand on s'y attend le moins, d'où la recherche d'un système simple, que l'on a TOUJOURS en place..et pas seulement quand on y pense. Evidemment si on ne prend aucun risque autant rester chez soi, mais un petit coup de pouce au destin, de temps en temps...

08 déc. 201108 déc. 2011
0

"2. Un système de télécommande du pilote qui le débraye en cas de rupture du contact. Pas facile à trouver et si bateau équilibré ou au moteur...."
il est évident que ce système n'est pas valable s'il ne gère pas le pilote pour faire virer le bateau en mettant tt à bb ou trb, ts les pilotes peuvent être branchés sur nmea
j'avais compris que c'était comme ça que ça marchait pour les solitaires, une balise qui déclenche le système dès qu'une distance limite (lg du bato) a été dépassée (voir la vidéo où le skipper en ht du mat à 47 m a déclenché cette balise...)
c'est pour moi le seul moyen de ralentir le bato, et mettre un fusible pour faire descendre l'échelle et remonter à bord ss trop d'effort
rien n'empêche de compter dur le passage d'autres bateaux, mais bon, c'est un peu jouer au loto...
à+
JL.C

08 déc. 2011
0

Bonjour,
connais tu le nom de ce système? C'est exactement cela que je cherche. Un truc genre médaillon ou télécommande que tu as autour du bras ou du cou et qui agit sur le pilote. Je n'ai pas pu aller au salon, sinon j'aurais posé la question sur place...

08 déc. 2011
0

ceinture et bretelles, le bidule électronique hum oui surement, mouais, plutôt destiné aux solitaires du figaro qui ne sont pas solitaires sur l'eau et qui de leur propre aveu s'attachent peu et multiplient les manœuvres complexes et risquées.
tu dois avoir en tête DE NE PAS TOMBER et de t'attacher souvent.

le bout de 50 metres, inutile et dangereux

08 déc. 2011
0

j'ai trouvé...reste à voir si c'est compatible avec mon pilote actuel.
www.nauticexpo.fr[...]61.html

Merci Simbad.

08 déc. 201108 déc. 2011
0

Ca semble une solution excellente. J'attends une doc pour voir si c'est compatible d'une manière ou d'une autre avec un autohelm 3000.

08 déc. 2011
0

yapadekoa, Jean a aussi parfaitement raison, mais malheureusement, qd on est ds l'eau cette sécurité n'en n'est plus une
pour ma part, c'est tj par beau tps que j'ai eu des frousses, tt simplement parce qu'on fait moins attention, on ne s'attache pas et on se tient juste qd on perd l'équilibre et si on rate le hauban, le pataras ou la filière, c'est cuit.
alors un peu d'électronique, fiable aujourd'hui, ça rassure mais c'est le genre de truc qu'il faut tester de tps en tps au départ au moins
ça ne doit pas être donné, mais bon, c'est remboursé au 1er sevice :heu:
bon voyage
JL.C

08 déc. 2011
0

@ozone
Proposition Nº1 :acheval:

08 déc. 201108 déc. 2011
0

moi; la nuit attaché , pas de pipi dehors ! mais direct dans le cocpitt j ai une petite pompe eaux de mer branchée sur allume cigare pour rincer .
Si besoin faire caca : dans un seau utilisé que pour ca et rincage pompe a eau de mer !
Dde jour trés prudent, prises de ris au cocpitt , Malgres tout ca je suis tombé 2 fois a l eau !! au port !!!!!!!
Autres astuces il doit y avoir beaucoup de vieux ici qui naviguent , pour eux ne pas prendre les diurétiques le soir afin d éviter les envies pipi
Par contre au mouillage, oui les prendre vers 19 h , car réveillés par les envies pipi , vous permet de jeter un oeil dehors !

08 déc. 2011
0

en tant que vieux, je te remercie pour tes bons conseils et en retour je ne saurais que te conseiller de consulter un neuropsychiatre car il me semble que tes chutes à la baille ont laissé quelques séquelles dont tu n'es pas conscient !

08 déc. 2011
0

Résultat des recherches:
Raymarine: rien pour le solitaire
NKE: oui, mais il faut le pilot gyro: 5500€ en promo en ce moment + centrale 850€.

Finalement, je vois que tout le monde fait comme moi...et comme le dit Simbad, c'est toujours par grand beau temps, bien détendu qu'on se fait peur.
On vit avec...
Par contre j'ai du mal à comprendre pourquoi le bout vous affole autant. Je me baigne régulièrement à 3/4 noeuds et je ne me suis jamais noyé, c'est vivifiant et franchement terrible pour remonter mais quand on a le feu aux fesses on doit bien trover la force.
Quant aux bateaux qui vous rasent, ben oui, mais s'il y a des bateaux y'a plus de bout...justement.

08 déc. 2011
0

même si tu peux remonter 3 ou 4 noeuds à la force des mains sur ton bout, la nuit en ciré j'en doute ...
ne parlons pas de 5 ou 6 noeuds qui ne sont pas des vitesses superson iques !
et puis avoir un trainard derrière son bateau, hum

08 déc. 2011
0

oui, tu as raison.
Alors on pourrait aborder le probème différemment: Non plus en fonction de la météo, mais de la vitesse.
en dessous de 3/4 noeuds et au large, oubien au moteur, un bout, parcequ'on aura jamais rien d'autre....
au dessus de 3/4 noeuds on s'attache quelles que soient les conditions de vent et de mer.
Clarivoile et Erendil vont être attachés tout le temps! :acheval:

08 déc. 2011
0

Réservé sur la télécommande du pilote. Imagine le truc. Tu passes à la flotte à 6 nd, habillé.

Tu met 30 seconde à appuyer sur le bon bouton pour faire tourner ton bateau. Il est donc à 100 m de toi. Il a toute sa toile dessus. Il va donc dériver et s'éloigner encore plus. Le temps que tu vires tes fringues pour nager, tu ne le rattrapera jamais.

Ozone, mon critère est plus l'état de la mer. A 7 nd sur eau plate, les risques sont plus limités qu'à 7 nd dans 2 m de houle.

Jacques

08 déc. 2011
0

Non Jacques, tu ne fais rien.
Lorque ta télécommande se retrouve à distance de la base, le faisceau est rompu. La base ordonne au pilote gyro de mettre le bateau face au vent et si tu n'est pas relié à la girouette (parceuq tu n'as pas acheté la girouette qui va bien), il ordonne au pilote de mettre la barre à fond sur le secteur opposé.
Tu n'a rien à commander. C'est pas stupide.
Note qu'avec un cata, ça pourrait peut être dangereux d'être à contre non?
Je trouve étonnant que nos ingénieurs qui élaborent tous ces produits électroniques ne se soient pas plus penchés sur le problème.
Bonne journée et merci à tous pour vos réponses.

08 déc. 2011
0

erendil cela fait 60 ans que ce probleme est posé faut s attacher!!!! impossible de remonter a bord avec ta télécommande ! et ton echelle tu la laisses trainer . pour remonter a bord ,

08 déc. 2011
0

Je découvre, après 2000 miles sur mon bateau auquel j'avais ajouté des cadènes dans le cockpit et autres, que si c'est bien pensé (il s'avère que c'est le cas, à l'usage, chez moi), s'attacher tout le temps et partout sur le bateau, quelle que soit la manoeuvre, n'est pas une contrainte, ou si peu. Le plus limite étant le ferlage de la GV une fois affalée dans ses lazys. La bôme bouge toujours un peu alors qu'on a envie de s'appuyer dessus, et pour faire bien (dans mon cas), il faut changer de point d'attache en cours de ferlage. Peut-être qu'une mini ligne de vie sur le roof, du cockpit jusqu'au pied de mat, serait une bonne solution, dans mon cas en tout cas.

08 déc. 2011
0

oui une mini ligne centrale , facile et ne gene pas !!

08 déc. 2011
0

Quand se révèle utile d'user de ce traînard là:

www.hisse-et-oh.com[...]-jordan

Il y a longtemps qu'on s'est attaché... :oups:

08 déc. 2011
0

bonjour, perso j'ai trouvé il y a quelques années chez un ship espagnol une télécommande de pilote qui a une position homme à la mer.(elle se porte au poignet) Ce que je peux comprendre c'est qu'en cas de chute et de contact avec l'eau le pilote envoie la barre à fond et le bateau devrait tourner en rond mais reste à le rattraper.
Je pense que dans sa tête si l'on fait du bateau et de plus est en solo et loin des côtes il faut admettre de perdre la vie. Ce n'est pas une position suicidaire mais seulement un constat. On évolue dans un milieu qui n'est pas le notre naturellement et le risque zéro n'existe pas c'est comme la plongée, l'alpinisme ou l'aviation. On limite les risques en redoublant d'attention mais c'est tout.
Amitiés
Gilles

08 déc. 2011
0

Arrête le matos qui coute cher, qui consomme, qui t'inquiéte quand il tombe en panne, et qui te donne une fausse assurance. par exp, tu lis dans le cockpit, tu fais rien, tu bronze sur le pont tu t'attaches, tu manoeuvre tu t'attaches, idem la nuit, bref, tu auras vite l'habitude, le harnais est toujours sur toi, et des que tu bouges en fait, clac , c'est mis ! cela te fait chier disons trois, et tu n'y penses plus au bout d'une semaine... et l'argent economisé, tu te paieras un super resto x fois à l'escale !

08 déc. 2011
0

c'est vrai que bronzer sur le pont avec le harnais cela a du charme !!!!
Gilles

08 déc. 201108 déc. 2011
0

bien sûr tu utilises un modèle qui ne filtre pas les UV et ton bronzage sera uniforme.

08 déc. 2011
0

c'est du bon sens ... :bravo:

08 déc. 2011
0

A quand un harnais cuir latex avec des clous ?

09 déc. 2011
0

Attention ! Ne prends pas ce modèle pour t'occuper du spi, une déchirure est si vite arrivée !

0

Les multicoques ont des filets entre les coques.
Les couvreurs et constructeurs de hangars mettent des filets pour les chutes.
Pourquoi ne pas garder les filets comme les trimarans mais sur un monocoque ?
Bon, je vais prendre mes gouttes ...

Hubert, de Cherbourg

08 déc. 2011
0

c'est contraignant de s'attacher, donc une meilleure solution, aie aie splaf et plouf , aaaaaaaaaaaaaaaaah je suis tombé à l'eau, aaaaaaaah, par chance suis pas assommé, la tête ruisselante sort de l'eau, force du vent euh.... houle et embruns, pinaillons pas pour ces détails, bon, autre point de vue du bateau, plutôt glacial de voir d'en bas partir son bateau, heureusement j'ai eu la présence d'esprit de porter l'attirail de sécu, flottabilité, système radio "à pile" pour faire tourner le bateau, mmmmmme...de comment ce bateau tourne ou il va, mmmmmmrde il est déjà à 400m, eh eh ! j'ai la balise et je commence à baliser, belle électronique à pile, c'est sûr ça va marcher il faut tenir jusqu'à l'arrivée des secours, il commence à faire froid, heureusement j'ais tout prévu , j'avais emporté dans un sac à dos, une combi, des barres de céréales et de l'eau vitaminée, j'attends, j'attends.........................................pas d'inquiétude je suis prévoyant.

08 déc. 2011
0

EXCELLENT!!! T'as tout compris toi!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie et avant le grain suivant.

Après la pluie...

  • 4.5 (77)

Après la pluie et avant le grain suivant.

mars 2021