Sechage de ma coque suite a osmose

Bonjour,

Voila, pour ceux qui n aurait pas suivi, mon boat un SHE36, est atteint par l osmose,il est a nu depuis décembre, stocké en chantier mais a l air libre, pas couvert.
Le taux d humidité relevé au départ etait par endroit au MAX, derniere mesure prise le 16/01/2012, en majeur partie il est a 70 % (mon testeur, un Tramex).

1/ A 1 mois d intervalle, au meme endroit (prenons en exemple cette fameuse valeur Max) le 16/01/2012 je reprends la mesure, 70%, puis ce w end , la coque semblais sèche en apparence, je retest, 80% , est il possible que la strat se gorge de flotte a nouveau ?

Le Karcher a encore été passé il y a 1 semaine.

2/ J ai pensé a la chose suivante, est il judicieux de tendre une bache , mi-hauteur de ma coque jusqu en bas et ce de chaque coté en veillant a laisser passer un courant d air ?
(j en avait posée une mais le chantier me l a virer a cause des coups de vents..le bateau étant sur rondins....

3/ et derniere options, j ai pensé attendre qu il fasse tres tres beau, pas trop d humidité sur la coque, et envelopper totalement le bateau..?

Je suis preneur d'avis éclairés sur la question ou sur d autres méthodes .

Mci a Vous.

L'équipage
07 fév. 2012
07 fév. 201207 fév. 2012
0

Bonjour Ludovic,

j'ai été confronté à la même situation, avec une coque moins osmosée, je pense.

je me suis contenté de poser des panneaux contre la coque, du coté exposé au vent et donc à l"humidité (il est sous hangar mais l'entrée est ouverte)
Cela me semble tout à fait suffisant.
L'idéal serait de fermer l'espace oeuvres-vives, et d'envoyer de l'air chaux l'hiver.
L'addition EDF peut s'avérer salée, mais c'est une solution.

Le She 36 est à nu depuis décembre.
A mon avis, la coque va perdre beaucoup d'humidité, dés les beaux jours et elle ne la reprendra pas si tu laisses passer encore un hiver, ou dans une mesure infime.
Dés que les températures vont grimper, genre milieu de printemps, il va falloir arroser copieusement tous les jours pendant quelques temps. Mais cela, tu le sais déjà, je pense.

07 fév. 201207 fév. 2012
0

Salut,

Je n'ai jamais vue un taux d'humidité si élevé ! Même dans un sandwich gorgé d'eau la plus forte mesure était de 38% sur mon bateau... C'est d’ailleurs comme ça que je me suis aperçu des infiltrations d'eau. Je suis donc très étonné de te lire, 80% d'humidité correspond a un soupe de polyester ;)

Tu peux faire un test avec un autre testeur d'humidité? Vérifie bien qu'il n'y ai pas de réservoir d'eau derrière. Sinon tu peux aussi faire un petit troue à l'endroit des 80% pour te rendre compte de l'état du stratifié.

Les autres mesure d'humidité donne quoi? Mois je penche plus pour une erreur de mesure, pour passer le traitement il faut atteindre un taux de 4-5%, t'es pas sortie de l'auberge !

Le karsher n'est pas la bonne solution pour rincer le stratifier, la pression d'eau peut dans certain cas faire remonter l'humidité.

07 fév. 2012
0

Merci de ta réponse, pour être franc, je ne me vois pas laisser passer la saison prochaine, j ose espérer que pour fin Mai début Juin, il sera dans son élément...

Je me pose la question de le faire déplacer et de le mettre dans un chantier à coté, sous hangar également..

Il ne m est pas possible de le chauffer exterieurement meme sous baches, on a deja du mal a avoir l electricité.....et l eau..

Que penses tu de l envelopper dans une ENORME bache ? je ne pense pas que ce soit la bonne solution, l humidité ne ressortirais pas..

Bref, tout ca me laisse pantois...

@+

07 fév. 2012
0

Tu peux chauffer par l’intérieur aussi, ça aide aussi pas mal !

Tu peux aussi trouver un HotVac avec quelques séances de couverture chauffante tu gagneras du temps.

07 fév. 2012
0

Pour etre certain de ne pas faire de fausses prises de mesures, je m explique sur la facon dont je procéde :

Je prends le Tramex, je le calibre sur la position 1

Sur coque sèche, j applique les deux patins, situés a l arriere du Tramex sur ma coque, mon polyester nu) et je lis ce que l aiguille me donne sur la deuxième echelle, celle du bas gradué de 0 a 100 ???
et bien souvent je suis dans le rouge...

Pour répondre a Thomas 75, Non ma fibre est bonne, j y suis aller au rabot, gelplane et virutex, et je peux t assurer qu il n y a rien de "mou" loin de la ! pour parler franco, j en ai plus que Chi.. a le peler..

Si je procéde de la mauvaise facon , n hésiter pas

07 fév. 201216 juin 2020
0

la photos du Tramex ...en question, c est pas vraiment le meme modele, moi ma selection d echelle se fait sur le coté par un bouton que je monte ou descends..

07 fév. 2012
0

C'est le testeur d'humidité qui sera le maitre de la situation.
Il serait dommage de ne pas mener jusqu'à forme aboutie, ce traitement anti-osmose.

L'enveloppe bache, ce serait une erreur néfaste.
Il faut que l'air circule.

le stratifié perd difficilement son humidité l'hiver.
Mais cela va s'améliorer bientôt…

j'espère pour toi que le taux atteindra la valeur minimale souhaitable avant l'été.

07 fév. 2012
0

tu le descends en Méditerannée à Port ST louis tu le laisses à l'air 6 mois avec le Mistral fréquent il séchera naturellement, en Bretagne le problème c'est déja l'humidité ambiante

07 fév. 2012
0

... Oui j espere aussi, merci ! M'sieur.

07 fév. 2012
0

C'est ce produit :
www.tramex.ie[...]LUS.jpg

Sinon envoie une photo, mais c'est sûr que les 80 lu ne sont pas des pourcentages ! Sur l'appareil en pièce jointe 100 correspond a une humidité de 30%.

Tu peux avoir des reprises d'humidité si tu colle trop ton karsher, prend la manière douce et vas y au jet d'eau la prochaine fois, c'est suffisant pour enlever les solvants.

Il est conseillé d'utiliser une bavette si il y a de forte pluie. Cela permet d'éviter l'eau de stagner en bas au milieu.

07 fév. 201207 fév. 2012
0

François (Hugo), la solution chauffage me semble moins dispendieuse…

07 fév. 2012
0

Certains estiment - et l'argumentation se vaut - qu'une coque exposée aux intempéries serait plutôt positif car le stratifié est ainsi rincé abondamment, en nos régions pluvieuses.
Et le printemps arrivant, la coque se met à sécher bien mieux !

07 fév. 2012
0

Non thomas ce n est pas exactement ce modele, le mien n a pas de bouton en facade mais j ai belle et bien deux echelles dessus , et je prends celle qui va jusqu a 100.......c est peut etre ca mon souci.....

07 fév. 2012
0

Bon ce soir j y retourne , en lisant l echelle s arretant a 30 et je vous dis demain..

07 fév. 2012
0

Ce n'est peut être pas le bon moment... avec ce froid la nuit et la condensation la journée l’intérieur du bateau doit être très humide.

Tu peux mettre deux petits chauffages électriques dans la cabine (prend du haut de gamme pour prévenir de l'incendie) ça ne peut que aider.

En tout cas tu n'as pas 80% mais plutôt raisonnablement 25-30 donc pas de panique il va sécher ce bateau :)

07 fév. 2012
0

Oui le chauffage a l interieur , c est fait enfin quand le chantier ne débranche pas....ca c est un autre pb,

qu on soit bien d accord, je viens de trouver ca sur le net,

L'humidimètre Tramex Skipper Plus détecte l'humidité dans le bois ou la fibre de verre en mesurant la résistance entre deux signaux de basse fréquence émis par l'électrode en caoutchouc vers l'arrière de l'instrument.

Puisque l'eau salée est plus conductrice que l'eau douce, le Tramex Skipper Plus est équipé de différentes gammes de sensibilités pour permettre les tests du bois ou de la fibre de verre dans des environnements d'eau douce et d'eau salée

Sélectionner simplement l'échelle correcte:
Echelle 1: Teneur en eau en bois dur pour l'eau douce- quantitatif (%H20)
Echelle 2: Teneur en eau dans le polyesther (fibre de verre) - qualitatif / comparatif (0-100)
Echelle 3: Surperficie d'humidité - qualitatif / comparatif (0-100)

Donc dans mon cas c est echelle n°2 ? et pas la 1 ..

07 fév. 2012
0

Mais rien n'indique que les échelles 2 et 3 soient des pourcentages d'humidité (%H2O) comme pour l'échelle 1 ???

07 fév. 2012
0

Bonjour à tous,
Petite question, en rapport, mais pas directement liée à la question de SHE 36…
Le séchage d'une coque en milieu humide tropical est-ce un problème, est-ce plus long ? Je veux dire par là, avec 35° mais une humidité du genre 80% dans l'air ?

07 fév. 2012
0

j'y vais de ma dose de réconfort également; en aucun cas tu as 80% d'humidité (sauf si tu prends ta mesure sous une pluie battante :mdr: ); si c'étais le cas, ta coque ressemblerait plus à une serpillière qu'à un bateau.
Pour ma part, j'ai laissé le mien aux 4 vents et à la pluie (et Dieu sait s'il y en a en Normandie) de l'automne au début du printemps, sans abri, sans bâches.
Au début du printemps je l'ai rentré pour faire le job en Juillet-Aout.
Et le comble, c'est que j'ai dû bosser tôt, très tôt le matin, parce qu'en journée il faisait trop chaud pour l'expoxy....

07 fév. 2012
0

Les régions humides tropicales ne connaissent t'elles pas une saison sèche ?

07 fév. 2012
0

@Lorenzo
C'est justement là le dilemme… on navigue à la saison sèche et on sèche à la saison humide… d'où ma question… ça me turlupine sacrément
En gros je préfèrerai faire un tel traitement pendant la saison cyclonique, pour pouvoir naviguer avant et après...

07 fév. 2012
0

Je ne vois pas comment un stratifié pourrait perdre de l'humidité, même par 35 degrés, avec une atmosphère à 80% d'humidité.
A moins que je ne sois passé à coté d'une autre logique ?

07 fév. 201207 fév. 2012
0

A mon avis, un testeur d'humidité spéciale coque pourrait bien afficher une valeur négative pour un tshirt suspendu sur un fil en pleine saison de pluie, sous un hangar.

Les valeurs de taux humidité pour les coques sont plus faibles, c'est pourquoi les testeurs d'humidité pour maison sont inappropriés.

je veux bien croire qu'une coque très humide sèche pendant la saison des pluies, mais il faudra sans doute la saison sèche pour atteindre le taux idéal.

07 fév. 201207 fév. 2012
0

Je suppose que c'est un pic ?


Tu fais bien de lancer un nouveau fil.
Ma parole n'est pas fondée sur l'expérience en milieu tropicale…

07 fév. 2012
0

Ceci dit 60%, c'est une valeur acceptable.
Pour l'époxy par exemple.

07 fév. 2012
0

Pour ma part, il s'agit d'un bateau que j'hésite à acheter justement à cause de ce soucis… un traitement est à faire… et j'ai trop fait de sacrifié la navigation sur le précédent… ;-)
Selon toi, saison humide, point de salut ?

07 fév. 2012
0

j'ai habité sous les tropiques et l'équateur pendant 10 ans, les T shirst sèchent en 90 secondes, vent + soleil, je ne vois pas ou est le probleme ?

saison des pluies pour sécher et ensuite séchage accéléré

07 fév. 201207 fév. 2012
0

Saison sèche, en ce moment… 60% d'humidité...
Je vais lancer un fil spécial, pour avoir des avis dans ces conditions... si je n'ai aucune chance de le faire sécher avec ces données, il faut que je renonce à ce bateau…

07 fév. 201207 fév. 2012
0

Pic de sécheresse mesuré il y a 3 jours… c'est plutôt 70 à 80% en ce moment… et + de 80% en saison cyclonique
www.itimeteo.com[...]FF.html
là 83%… il faut dire qu'il y a des averses ce matin

07 fév. 2012
0

Pour repondre a Tribal, donc je reste sur la 1 et je lis l echelle du haut, celle qui s arrete a 30 ?

07 fév. 2012
0

Moi je pense que c'est une erreur sur le site, car le paramétrage 2 mesure bien une teneur en humidité, comme le réglage 1 et contrairement au réglage 3 qui mesure une superficie.

Je réglerai sur 2 et je lirais le taux en %

07 fév. 2012
0

ben non...Ton choix d'échelle semble bon (même si la légende sur l'outil n'est pas très claire); mais il faudrait savoir à quoi correspond l'indice 100 de l'échelle 2; "comparatif", ça veut dire quoi?
Mais le plus embêtant de l'histoire, c'est que tu ne vois pas baisser la valeur a qq mois d'intervalles. Ca, je ne le comprends pas. Après rabotage, quelle était la valeur?
Qu'il pleuve ou qu'il vente (surtout s'il vente), tu devrais voir la mesure baisser...

07 fév. 2012
0

Sinon tu peux re-rabotter toute ta coque, moins il y a de matière, moins il y a d'humidité, CQFD !
;-)

07 fév. 2012
0

J y vais ce soir et je te dis demain

merci encore.

07 fév. 2012
0

Un traitement anti-osmose efficace ne requiert t'il pas un petit sacrifice, coté navigation ?

07 fév. 2012
0

Oui, certainement AladsWing, je vais tacher d attendre au max et surtout d attendre qu il n y ai plus trace d humidité...mais le problème , c est que je ne suis pas seul......Ma 'tite moitié, a deja ces idées pour la saison a venir.......
;-))

07 fév. 2012
0

Le coût des produits, pour le traitement de surface, devrait d'avérer un bon argument, surtout s'il faut recommencer à zéro d'ici peu de temps, pour cause de stratifié un peu trop humide.

07 fév. 2012
0

si non il existe des machines pour le faire sécher, ce sont de grand patch qu'on aplique pendant plusieurs heures sur la coque, c'est extrémement efficace je crois.
Je sais que pichavant a ça à loctudy.

07 fév. 2012
0

Comme les morues, le bateau dans une bassine de sel.

07 fév. 201216 juin 2020
0

pour repondre au post de depart , j ai fait traiter mon Feeling 920 par un chantier qui garanti son travail , qui donc est tres exigeant quand a la qualité du sechage .
le bateau a été sablé en septembre , rincé au moin une fois par mois , et stocké en plein air au bord du canal de Caen à Ouistreham , sans aucunes protections.
il a été aussi testé regulierement finalement ils l ont rentré dans le hangar couvert et fermé et chauffé fin avril debut mai et ont attendu encore une bonne semaine avant d attaquer l epoxy , semaine où ls ont "fini" le sechage , a savoir chauffage et absorbeur d humidité en route .

tout ça pour que tu comprenes , d une part qu il faut du temps pour qu un sechage naturel soit efficace , en general pas moins de 6 à 8 mois , et que d autre part , le fait qu il pleuve ou pas ne change pas grand chose a l affaire , puisque c est le vent qui fait secher la coque .

alors dans ton cas que au bout de 2 mois de sechage les chiffres ne soient pas tres bons ne me parait pas inquietant .

derniere chose , c est le deuxieme voilier que j ai fait traiter , et pour le premier le sechage avait ausssi prit 7 ou 8 mois .

donc pour un travail de qulité il faut donner du temps au temps

dernier detail , mes deux bateaux ont été sablés et pas rabotés .

sur la photo , le Feeling en train de secher

07 fév. 2012
0

osmose: une de nos bateaux a séché à Lyon bord de Saone apparemment sans problème et sans installation particulière. Voir le site UA Rhône Alpes. rolrem

0

bonsoir
j'ai traité et fait traiter 3 bateaux, modérément atteints. Il a fallu entre 10 et 14 mois pour obtenir un taux d'humidité assez bas pour un traitement sérieux.

Les premiers mois, en hiver, cela ne séchait pas du tout.

Hubert, de Cherbourg

07 fév. 2012
0

Pareil que Hubert, 18 mois de séchage pour le mien (il était sec après 14, mais trop froid pour faire le traitement,ça a attendu le printemps), ça fait 11 ans et rien n'a bougé depuis. Quille traitée en même temps, pas un suintement depuis, faut croire que ça a été bien fait...

07 fév. 2012
0

Pas de panique, SHE 36, si le taux d'humidité n'a pas ou peu évolué depuis décembre. Il faut continuer à rincer ta coque tous les 15 jours. Tu verras une réelle diminution du taux d'humidité dès le printemps, mais n'imagine pas remettre le bateau à l'eau fin mai / début juin. Tu t'éviteras une désillusion. Mon voilier a eu un curatif osmose dans le var. Il a été "pelé" en septembre et remis à l'eau en août de l'année suivante. En mai/juin, la carène était encore très humide. Elle a séché rapidement entre le 15 juin et le 15 juillet.
Il faut bien aérer l'intérieur du bateau, vider les réservoirs et supprimer toute source d'humidité à l'intérieur. Tu enlèveras également les planchers. Ne mets pas de "jupe" autour de la carène pour ne pas perturber la circulation de l'air. L'eau de pluie qui ruisselle sur la carène n'est pas néfaste et ne fera pas monter l'humidité puisque c'est la pression de l'eau qui est à l'origine du phénomène. Or, posé sur son ber, le bateau ne subit aucun pression d'eau.
En conclusion, le principal facteur de guérison de ton bateau sera ta patience.
Bon courage.

07 fév. 2012
0

Pour ma part, rabotage en Octobre (rabotage car trop atteint; par rapport au sablage, cela permet d'insister "lourdement" et de mieux traiter les zones plus atteintes) et mis à couvert en Avril, "traité" de Juillet à Août.
ça a été long parce que fait à deux avec mon équipière; il n'y a que le ponçage du mastic epoxy qui a été rapide : 13 autour de la coque, avec cales à poncer d'1m50 de long, et échaffaudage pour que 3 équipes puissent travailler en même temps sur un même bord : 2 sur le voile de quille, 2 au-dessus, 2 sous la flottaison. bâclé en un week-end.
Le 13ième, c'était moi, j'ouvrai les bières :+)

07 fév. 2012
0

Tu es trop fort !!! ... :pouce:

08 fév. 2012
0

Mmouais... Tu fais ça une fois, tu ne le fais pas deux. C'est fatiguant... d'ouvrir des bières à la volée!

07 fév. 201207 fév. 2012
0

A mon sens plusieurs erreurs à ne pas commettre dans le raisonnement.
L'air et l'eau sont 2 états différents pas comparables.
Ainsi, une humidité d'air à 100% (ce qui est courant par exemple en plein brouillard) ne signifiera pas qu'on sera trempé des pieds à la tête comme sous une douche.

D'autre part, un m3 d'air à 30° (sous les tropiques) peut contenir beaucoup plus de vapeur d'eau qu'un autre m3 à 10°.
Et donc par 90% d'humidité, les 10% restant pour arriver à un air saturé pourront encore absorber de la vapeur d'eau, et beaucoup plus qu'un air à 0° ou 10°.

L'hygrométrie d'une coque osmosée est la conséquence de la réaction chimique des esters.
Ainsi, une coque non pelée ne "séchera" jamais car la réaction chimique se poursuivra derrière le gelcoat même par temps sec.
Au contraire, une coque pelée doit être rincée régulièrement pour éliminer le liquide réactif (qui sent le vinaigre), et ces rinçages ne "réhumidifieront" pas la coque.

Donc la coque pourra sécher sous les tropiques comme en Bretagne, même si cela ira plus vite en saison sèche et chaude.

Si vous êtes arrivés à lire jusqu'ici, désolé mais je ne fournis pas les cachets d'aspirine.

07 fév. 201216 juin 2020
0

Merci les gars pour ces réponses, Ôh combien utiles et précieuses....

Bon, j'arrive tout chaud, enfin ...tout frais ;-))
du chantier ou je me suis permis de prendre quelques clichés pour vous montrer comment je prends mes mesures, sur quel appareil, et comment j interprete les informations....surement pas bien...vous me direz :

La premiere c est le BB, malade, et tout nu, bah oui !!
La 3 et 4 ème et 5 ème ce sont les mesures prises ce soir, a des endroits ou j avais relevé, 80% !!
Comment lire le Tramex ??? Que lisez vous vous ? comment l interpretter ?

La 6 c est l appareil; le Tramex, voila le modele dont je me sers, il y a un bouton de reglage d echelle sur le coté , 1,2,3 positions....

les deux dernieres sont des photos apres rabotage, les "cloques" sont les anciennes cloques car le bateau avait deja été traité, ca je ne le savait pas... ! elles avaient été rebouchées a l epoxy et il y a une espece de pate ?? qui pete et qui s effrite au fil du temps,....

voila j ai tout dis, noter également l environnement ou est stocké le bateau, dehors !

merci a vous les gars !

07 fév. 2012
0

ca reste un bo bato qui mérite bien tout cela !!

07 fév. 2012
0

A mon avis il faut lire la 2ème graduation jusque 100.
Mais il ne s'agirait pas alors d'une graduation d'un taux d'humidité mais d'un taux relatif. (comme écrit "relative" sauf si faux amis...)
Ce qui veut alors dire qu'il faut faire des mesures comparatives.
Faire toujours les mêmes points dans le temps pour voir l'évolution. Donc du relatif.

En tout cas bon courage pour la suite.

07 fév. 201207 fév. 2012
0

Ah bon ! A quoi correspond la graduation du haut ?

07 fév. 2012
0

je vous laisse y répondre ....

bonne soirée à vous tous, et que la nuit soit profitable........

07 fév. 2012
0

Bonsoir,
ça mériterait peut-être un autre fil, mais pourrais-tu nous donner quelques infos sur le rabotage de ta coque avec le "virutex" ( sans vouloir remuer le couteau dans la plaie !!!)
Merci d'avance, je suis un futur raboteur potentiel et je ne suis peut-être pas le seul ...

08 fév. 2012
0

Bonjour,

Pour ce qui est du rabotage avec le virutex, je suis pleinement satisfait, j avais a enlever , les couches d epoxy du précédent traitement, ainsi que les multiples couches d antifouling , superposées au cours de ces dernière années, avant d arriver a la fibre,et j ai raboté la fibre de 1 mm partout.
L avantage du Virutex, on rabote bien a plat, pas de trou, contrairement a une ponceuse a bande, ca décape dur !!
En 1 passage, je suis a la fibre, possibilité de le régler de 0 a 1 mn
Inconvénient par rapport au gelplane, ca fait de la poussiere que l on absorbe plus ou moins...... le gelplane, fais des copeaux mais est bcp plus agressif..

PS : Mon Virutex est a vendre, si ca interesse quelqu un...?

07 fév. 2012
0

@ SHE36
Attention, les traductions ne sont pas bonnes, même sur le site du fabriquant
www.tramex.ie[...]ts.aspx
Voir en anglais et faire les traductions…
Et sur les sites francais qui parlent de cet appareil, c’est encore pire…
Par contre SHE36, tu as le bon appareil, contrairement à celui des premières photos qui est une version bâtiment qui est incompatible avec nos coques GRP (Glass Reinforced Polyester ou Plastic, Polyester renforcé par Fibre de Verre)…
Traduction du site :
Features :
Caractéristiques :
o Three ranges for detecting moisture in GRP and Hardwood for salt & freshwater.
o Trois gammes pour détecter l’humidité d’eau salé ou douce dans la fibre de verre polyester et le bois.
o Wide range of readings for wood of 5% to 30% on hard wood scale and 0 to 100 on comparative scale for GRP and other materials.
o Large gamme de mesure pour le bois de 5% à 30% sur l’échelle pour bois dure et 0 à 100 sur l’échelle comparative pour la fibre de verre polyester et autres matériaux.
o Identifies the presence of Osmosis in Fibreglass Hulls.
o Permet d’identifier la présence d’osmose dans les coques fibre de verre.
o Confirms if wooden boats are dry enough for painting or varnishing.
o Confirme si les bateaux en bois sont suffisamment secs pour être peint ou vernit.
o Trace deck and bulkhead leaks.
o Recherche de fuites sur pont et cloisons.
o “Hold” function facilitates ease of recording readings.
o Fonction “Mémoire momentané” pour facilité l’enregistrement (dans le sens écrire sur un papier) des lectures.
o Soft rubber electrodes make direct contact without scratching.
o Electrodes de mesures en caoutchouc pour un contact direct sans rayer la surface.
o No Pins, No Probes, No Scratching.
o Pas de pointes, pas de sondes, pas de rayures.
o High moisture audio warning tone that can be switched on or off.
o Signal sonore d’avertissement d’humidité haute qui peut être désactivé…

D’accord avec les commentaires de KissKool, AladisWing, et Evasion5 ainsi que celui de Lodge a propos de l’échelle de lecture et la comparaison RELATIVE….

Sélecteur en pos1 pour les mesures de début de séchage.= Bois en eau douce et Fibre de Verre
Sélecteur en pos2 pour affiner les mesures de fin de séchage avant traitement.
Sélecteur en pos3 c’est pour le bois en eau salé….

PS : Pas sur la tête pour les fautes de francais, mon niveau est en chute libre par défaut d’usage…
Soigne le, c'est vraiment un beau voilier...

07 fév. 2012
0

Pour la lecture, pour le bois de 5% à 30% sur l’échelle pour bois dure et 0 à 100 sur l’échelle comparative pour la fibre de verre polyester et autres matériaux…
CAR pour le Pauline Esther on procède par COMPARAISON avec une surface réputée saine…
Comment ??? Vous avez déjà vu de l’osmose au dessus de la flottaison ??? Moi non !!! Attention je parle pas de l’épave a l’état d’éponge acide….
:topla: :alavotre: :alavotre: :-p :acheval:

07 fév. 2012
0

Le gros piège pouvant être un sandwich bien hydrophile… Donc précaution en cas de sandwich… Moi cela sera jambon-beurre-cornichon ou thon-mayo-curry …
@+
Alain

07 fév. 2012
0

Le problème du sandwich, c'est que la balsa à l'état normal est humide (dans une mesure infime bien sur), et gène une bonne lecture du taux du stratifié. Y a t'il des testeurs pouvant contourner ce problème, je n'en sais fichtre rien.

07 fév. 2012
0

Bonjour
Voici un site très intéressant sur l'utilisation du Tramex et de bien d'autres choses.
angloloutre.com[...]le2.php

07 fév. 2012
0

Excellent article (qui va rejoindre mon blog sous forme de PDF).
Pour ce qui concerne le sandwich il semble qu'il n'y ait pas d'autre solution que le carotage.
Une solution qui n'en est pas vraiment une, il faudrait en effectuer un bon nombre pour tester toute la coque.

07 fév. 201207 fév. 2012
0

Après deux expériences de séchage je ne recommanderai jamais assez d'être trop prudent sur le temps de séchage.
Mes expériences ne sont pas á prendre au pied de la lettre mais les voici:
- Un jouet 24 que je ne voulais pas immobiliser plus de trois mois: j'ai vidé tout l'intérieur,démonté tous les passes coques, baissé la quille de qques cms. Après sablage j'ai enfermé la coque sous une bâche avec deux déshumidificateurs 24h/24; rinçage toutes les semaines. Au bout de trois mois j'ai effectué un traitement avec du West System. Depuis j'ai vendu le bateau. Quand je l'ai revu á sec 7/8 ans après il semblait impeccable.
Mais...
-Il m'a pris un jour la mauvaise idée de passer une imprimation époxy sur mon voilier actuel. Il était á sec au mois d'aout depuis un mois (á Majorque, la plus mauvaise saison pour naviguer...), sans aucune trace de d'antifouling sur la coque. Pas de chance, cette p.... d'imprimation m'a fait des microbulles. Pas assez sec! Malgré la fournaise et l'exposition au vent.
Depuis je me méfie beaucoup de tous les traitements imperméables époxy et je me dis que la première fois j'ai eu beaucoup de chance.
Lors de ma première expérience et comme je refaisais une mesure la veille du traitement j'ai eu une grosse sueur: les mesures remontaient en flèche: après vérification, c'était juste á l'endroit des coffres que je venais de repeindre.
Dans le doute donc je dirais sécher, sécher, encore sécher.
Bon courage.

07 fév. 2012
0

Pour ceux qui souhaiteraient récupérer l'article de l'expert Guy Paré, en PDF,
c'est ici :
lorenzo.heoblog.com[...]dex.php

08 fév. 201208 fév. 2012
0

Merci Pascal34 :pouce:
Excellent, excellent, excellent article technique :pouce: , en Québécois:alavotre: ,
je demande l’indulgence des Gaulois pour le François modernisé et tellement fleuris de nos cousins d’outre-atlantique !:coucou:
C’est vraiment un article qui remet certaine pendule à l’heure, dont la mienne !!!:-p :-p :-p
@+
Alain

08 fév. 201208 fév. 2012
0

il faudrait fabriquer avec de la bache une jupe fermée sous la flottaison avec une entrée d'air chaud d'un coté et une cheminée de l'autre ,ensuite mettre un soufflant de chantier sur l'ouverture basse ,celui çi relié a une minuterie qui le fait fonctionner 5 minutes toute les heures et je pense que ta coque serait seche en un mois ,j'ai deja fait ce systeme a moindre echelle pour secher un safran
ps :a la place de la bache l'ideal serai de mettre de l'isolant mince multicouche

08 fév. 2012
0

Sinon y a ca ...
www.leboncoin.fr[...]837.htm

mais Moi perso, pas les moyens....

08 fév. 2012
0

Il est clair qu'il faut du matériel assez puissant pour une coque de 36 pieds.
La surface n'ayant plus rien à voir avec celle d'un safran.
On trouve des canons à air chaud à un prix bien plus raisonnable que le matériel spécialisé.
www.rueducommerce.fr[...]20chaud .

Pour la sortie, un ventilo de base permettrait d'évacuer un peu plus rapidement l'air chaud humide.


Le problème, c'est qu'à moins d'être chez soi, la plupart des loueurs d'espace refuse l'utilisation de chauffage en dehors des moment de présence. il faudrait alors ouvrir très largement l'entrée et la sortie de cette tente ceinturant les oeuvres vives.

08 fév. 201208 fév. 2012
0

Je vous raconte ma petite (et unique) expérience de séchage de coque

Quand j’ai acheté Margotte en févier 2000, le bateau était en cours de traitement curatif osmose dans un chantier à Brest. La carène avait été rabotée en décembre.
Le patron du chantier m’a assuré à l’époque qu’on mettrait à l’eau en juin ou juillet.
J’ai pris un expert à qui j’ai confié 2 missions. L’expertise du bateau au moment de la mise à l’eau et le suivi du traitement osmose avec interdiction au chantier de mettre en oeuvre sans son feu vert.
Le bateau était dans un hangar avec un sol en terre battue et fermé tous les soirs.
J’ai entièrement vidé le canot, enlevé les matelas,les vaches à eau, retiré les couvercles des coffres intérieurs, laissé la porte de descente ouverte ainsi que les capots de pont et les coffres extérieurs.
Tous les mois, il a été procédé à des mesures d’hygrométrie. Au bout de 12 mois, il y avait une amélioration mais largement insuffisante qui laissait présager encore de nombreux (et longs mois) d’attente.
Bien que j’ai souhaité de mettre le bateau à l’extérieur, le patron du chantier a toujours refusé en prétextant qu’à Brest il pleut beaucoup (c’est pas faux) et que ce serait encore plus long. J’ai argumenté que s’il pleuvait, il y avait souvent du vent (c’est pas faux non plus).
Rien à faire, il n’a jamais voulu céder disant que c’était lui le responsable du travail et le pro.

Il faut dire qu’habitant Rennes, je ne pouvais pas être là pour faire le forcing.
J’ai trouvé, dans le chantier, un panneau de bois avec un trou circulaire au milieu et un ventilateur de voiture qui servait à mettre sur les panneaux de pont pour assécher les intérieurs de bateau.
J’ai fabriqué un tunnel, ouvert à chaque extrémité, en scotchant du polyane de chaque côté du bateau, en lestant le bas avec des grosses cales de bois et le panneau avec son ventilateur à l’entrée du tunnel ainsi formé. J’ai alimenté le ventilo avec un chargeur de batterie. Comme le patron fermait le contacteur électrique général tous les soirs et qu’il l’ouvrait tous les matins en arrivant, ça permettait à mon installation de se reposer un peu la nuit.
A chaque visite, j’inversais le sens de soufflage.
Après 3 mois de ce régime, l’hygrométrie avait franchement baissé partout sauf derrière le meuble de cuisine qui était fermé à l’emplacement de la glacière et bien que j’aie pratiqué des trous à scie cloche dans ce meuble. A cet endroit seulement, il restait encore 5% d’humidité.

Les travaux de traitement ont donc pu commencer et la mise à l’eau s’est faite le 12 juillet 2001, soit 18 mois après.
Il est bien évident que j’ai trouvé le temps vraiment long car je n’avais pas acheté un bateau pour ne pas naviguer avec. Lors de l’achat, il y avait un mois que j’avais cessé mon activité professionnelle, je vous laisse juger de la déception et de mon impatience.

Aujourd’hui, pas de regret d’avoir attendu car j’ai fait des mesures d’hygrométrie après 5 ans et après 10 ans et j’ai trouvé des résultats inférieurs à 5% partout sauf à hauteur du meuble de cuisine.
Il faut dire que pendant ces 10 ans, le bateau a été mis à terre environ 5 mois tous les hivers. Ce qui, à mon avis reste un bon traitement préventif anti osmose.

J’ai su plus tard que c’était le premier bateau que ce jeune patron de chantier traitait et, il paraîtrait que maintenant, il fait le séchage dehors.

Voilà, j'espère que vous avez eu la patience d'aller jusqu'à la fin de mon histoire qui, je l'espère, évitera à d'autre de "poireauter" aussi longtemps au lieu de naviguer, mais
les empêchera aussi de vouloir mettre à l'eau trop tôt et le regretter.

08 fév. 2012
0

Cette "expérience" de margot confirme les 2 points à mon avis les plus importants pour activer le "séchage":
- rinçage régulier (sans doute jamais fait sur un sol en terre battu)
- aération efficace (sans doute trop faible dans le hangar)

08 fév. 201216 juin 2020
0

Je n'ai pas parlé des rinçages car mon récit était déjà assez long mais les 3 premiers mois, le bateau est resté sur un ber roulant et sortait tous les 15 jours pour la douche karcher.

08 fév. 2012
0

ok ok donc jusque avril 2000, mais pourquoi rien jusque fin 2000 ?
Tant que le testeur montrait un taux trop important, c'est qu'il y avait encore la présence du liquide réactif et donc le rinçage restait important.

08 fév. 2012
0

j'aurais a faire un séchage de coque à l’extérieur sans 220V, je mettrais un polyane tout autour avec un extracteur d'air branché sur les panneaux solaire.

09 fév. 2012
0

Concernant la lecture du testeur, j'ai trouvé une indication intéressante.
Sur le document technique du produit de traitement Gelshield, en bas de page 19, il est dit :
"le niveau maximal d’humidité acceptable avant un traitement Gelshield Plus est
de 14% (zone verte) lus sur l’échelle 2 d’un Tramex.
Cela correspond à une humidité réelle inférieure à 1%.
Les mesures doivent être répétées à intervalles réguliers.
Une absence de séchage ou un niveau de siccité variant rapidement en fonction de l’humidité ambiante est souvent un signe d’un besoin de lavages supplémentaires afin d’éliminer les composés hydrophiles encore présents."

le lien :
www.intermedsogeric.com[...]0fr.pdf

09 fév. 2012
0

Merci Mr Gelshield !

(Que de bons souvenirs...)

16 fév. 201216 fév. 2012
0

Bonjour,

Je vais passer commande chez SVB pour le traitement de mon ship, osmose curatif

j aurais besoin de vos avis éclairer et surtout de vos expériences.

Mon bateau est a nu, donc , j anticipe un peu car le séchange n est pas terminé mais je souhaite passer commande :

Donc j ai un doute

Gesfield 200 ou Gesfield plus ? pour le traitement curatif de mon ship ?
Mon bateau fait 10.87m long, largeur 3.15 , t.E : 2m

D ailleurs sur le site svb , je ne vois pas le gesfield plus....?

Quelle quantité ?

Quel autre produits ? sur du Gesfiels je peux mettre du VC17 m ?

tant qu a faire la commande autant tout prendre.

merci

16 fév. 2012
0

vas voir sur www.schwenckner.de[...]/ mon fils a été très content du kite surf
a+
tony

16 fév. 2012
0

Merci pour le tuyeau , mais tu n as pas le meme en anglais ou Francais car moi et l allemand....

Top pour le kit, @+

16 fév. 2012
0

En français, il y a les fiches techniques du Gelshield.
Et il doit bien y avoir un technicien qui puisse te renseigner sur les applications et compatibilités
En lisant rapidement, j'ai compris que le Gelshield 200 est PREVENTIF contre l'osmose alors que le Gelshield Plus est CURATIF

lien du manuel d'application
www.intermedsogeric.com[...]0fr.pdf

lien du Plus
www.intermedsogeric.com[...]LUS.pdf

lien du 200
www.ruedelamer.com[...]200.pdf

16 fév. 2012
0

tel au 0235221356 demande le SVA de international ils sont sympas et il te dirons la quantité qu il faut et pour le site tu dois avoir en anglais un petit drapeau anglais ou traduction a instantanée google je crois qu ils sont un peux moin cher que svb

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (151)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021