Se faire insulter sur un bord

Il y a quelques mois, dans un club de voile, je me suis faite prendre a part et carrément insulter par le chef de bord moniteur, pour un problème dont je n'étais pas a l'origine.
Son attitude m'a soufflé sur le coup, je me suis sentie terriblement humiliée et j'avoue que j'étais paralysée et incapable de réagir. ( je précise ce n'était pas aux Glénans)

Malheureusement, cela a créer chez moi un ancrage négatif

d'autres personnes ont elle eut un problème similaire ? ....bref, grosse crise de doute sur "et si je jettais l'éponge et achetais simplement un billet d'avion".....bon il fait beau la vie sur l'eau c'est merveilleux, oui mais....
Vous comment auriez vous réagit dans un cas similaire, si votre compagne s'était faite insulter sur un bord ?
Comment dois je intégrer cela?
merci de vos aides a tous.....

L'équipage
28 mar. 2014
28 mar. 2014
0

Pas de chance.
1° Chose prendre un autre club avec un autre moniteur un peu plus diplomate et voir le résultat.
2° Si ton Mec fait la même chose et s'il continu après lui avoir expliqué de te parler gentiment et avec douceur.
S'il ne comprend pas tu en change aussi !!!!

28 mar. 2014
0

Un k..!
si comme moi il a la tête trop près du bonnet il fait un autre métier que : moniteur.

28 mar. 201428 mar. 2014
46

lui coller une grande baffe dans sa petite gueule de moniteur prétentieux.
.
Car s'il t'a insulté, et à fortiori pour un problème dont tu n'es pas la cause, c'est qu'il n'a absolument pas les compétences, la maîtrise et le sang froid pour être chef de bord et moniteur.
.
j'oubliais, et plus sérieusement : faire un rapport circonstancié à sa hiérarchie car en tant que professionnel, il a des comptes à rendre.

31 mar. 2014
5

33 etoiles!!!??? Non, la violence physique ne passera pas! Je m'élève en faux, a defaut d'elever le débat :-)

31 mar. 201431 mar. 2014
0

Ah, tu cherches à me chatouiller, là !!
.
Fais attention, parce que non seulement tu ne pourras plus élever le débat, mais tu risques de ne plus pouvoir l’asseoir non plus :-(
.
Un service de 33 couverts, ça fait mal :mdr:
.
Jaloux, vas...

31 mar. 2014
2

C'est vraiment n'importe quoi ; des propos de zinc du café du commerce ....

Sans rien connaître des détails, en n'ayant le témoignage que d'une seule des parties....

En gros, tu frappes, et tu discutes ensuite ; heureusement que tu n'es pas chargé de l'éducation des jeunes ; du moins, j'espère !

lamentable sur un forum censé privilégier le dialogue

31 mar. 2014
1

Admettons ; et justement, preuve que l'humour ne marche pas : tu as reçu 33 étoiles pour ton post ; et certainement que beaucoup de ces étoiles proviennent de gens qui t'ont pris au mot, sans discerner l'humour.

Et ce sont ces semeurs d'étoiles qui sont lamentables

31 mar. 2014
0

Heureusement que tu n'es pas chargé de l'éducation de nos gosses, hein? Ch´uis mort de rire!!!
Désolé guillemot, d'avoir mis le souk.
Daniel est du même avis que toi, 30 étoiles c'est bcp trop
:-D

01 avr. 2014
0

quand j'écrivais "nos gosses", je pensais pas aux miens en particulier. Et compte tenu de leur âge et de leur stature, ils n'ont plus à craindre les réprimandes de profs en mal d'autorité ou déviants :heu:

31 mar. 201431 mar. 2014
0

t’entends ça Tribal ?
J'espère que t'es pas chargé de l'éducation des mômes, hein !!
Et j'espère que tu rigoles pas avec l'humour, parce que :
"Ne pas s'essayer à l'humour sur les forums, ça ne marche jamais"
...

01 avr. 2014
0

Ouf, merci Daniel.
j'ai cru à tort un moment que tu avais pris ce post au premier degré !
.
La seule partie sérieuse, est la dernière : prévenir et faire un rapport au responsable de centre de formation (d'où le "plus sérieusement"...)

01 avr. 2014
0

Tribal, c'est pas demain la veille que je toucherai à tes gosses !
Même avec des gants :doc:
.
Et pour le souk, tu me dois (encore) une bouteille ;-)

28 mar. 201428 mar. 2014
6

Un bonne paire de baffes aurait été bienvenue.
(je vois Vincent qu'on a eu la même réaction au même instant !)
Un chef de bord n'a pas à insulter, c'est une règle vitale pour la vie à bord.

29 mar. 201429 mar. 2014
1

ho vous êtes rigolos s'il fait 1.97m 150 150kg et ancien rugbyman ou boxeur
moi je :reflechi: avant

08 avr. 2014
0

Bonsoir, on croisera les pouces en se disant que s'il est passé de la boxe à la voile, son punch à diminué. lol.

28 mar. 2014
0

Plusieurs pistes sachant que je ne suis pas en mesure de me mettre a ta place, il faut que tu reprennes confiance en toi, a ton rythme, cela peut etre en naviguant en solo ou avec d'autres personnes (bourse au équipages ?) mais pour un temps avec des personnes qui saurant te prendre tel quelle et sauront etre pédagogues, l'avantage de la mer est justement l'humilité qu'elle peut nous apporter, un moniteur n'a pas a engueuler son stagiaire, la mer le met simplement en echec sur une manoeuvre, le reste ne va aider en rien.. je suis un ancien moniteur et on arrive beaucoup plus en jouant et en faisant comprendre les limites qu'en s'énervant qui n'est juste qu'une manière d'avouer une partie de son échec a lui de n'avoir pas réussi a faire faire.
en espérant avoir aidé un peu..

28 mar. 2014
4

Pour comprendre ce qui se passe dans ces cas là, il faut revoir le film d’alain Resnais « Mon Oncle d’Amérique » commenté par le grand psycho-physiologiste Henri Laborit qui a écrit Eloge de la fuite.

Je résume en très court (ce qui peut susciter des critiques)
• Tous les rapports humains sont des rapports de domination (ou dominance chez Laborit). On le voit particulièrement dans la relation homme/femme.
• Face à une agression du type de celle que tu as vécu, il n’y a que trois réactions possibles :
o Une réponse agressive du même type (c’est difficile sur un bateau contre son chef de bord
o La soumission suivie d’une rumination : ça rend malade ou ça peut conduire à la dépression
o La fuite : C’est celle que recommande Laborit. Il faut donc s’échapper en réinvestissant son mental sur autre chose.

Je ne connais pas les détails de ta situation mais je ne crois pas qu’il soit nécessaire d’abandonner ton projet de navigation. Ce serait dommage et pas la bonne solution. Par contre si tu arrivais à prendre plus de distance par rapport au jugement des autres tu passerais plus facilement cette épreuve douloureuse.

28 mar. 2014
2

Tu as raison pour la domination homme/femme c'a va faire 39 ans le ...1er Avril :lavache: :oups:, que ma femme commande ! :jelaferme: :acheval:

30 mar. 2014
0

Je te recommande la fuite sur une goélette tu changeras de style de domination. ;-)

28 mar. 2014
0

J'ai un ami à qui il est arrivé un truc un peu similaire cet été...
En gros il a failli percuter un gamin avec un catamaran, alors que le gamin en question aurait pas du se trouver sur la plage à ce moment-là. Tout s'est bien terminé, mais il s'est apparemment fait démonter dès sa descente de bateau, alors que c'était plus une faute collective (à mon sens) qu'autre chose.
Je crois qu'il a un peu perdu confiance en lui depuis...
Après, c'est des erreurs, il en arrive et l'important est de faire en sorte qu'elles ne se reproduisent pas, plutôt que d'engueuler les (non-)responsables.

28 mar. 2014
7

Il n'y a absolument aucun sentiment de culpabilité à avoir après ce genre d'expérience puisque l'entière responsabilité est du ressort du chef de bord, manifestement incompétent dans le cas présent.
je pense que quelques navigations sympathiques en compagnie d'individus à peu près censés te permettront de voir rapidement la vie en bleu ! ;-)

28 mar. 2014
13

y a qu'a virer de bord ..
les chefs de bord qui crient sont au départ mauvais ,ils évacuent leur stress en le communiquant aux autres .à bord il faut souvent parler fort pour être entendu ,mais les noms d'oiseaux ne sont pas nécessaires à la compréhension .
ne jamais employer bâbord et tribord mais droite et gauche
l'équiper à l'avant entendra bord et encore pas sur s'il y a du vent ,même sur un petit voilier .
je pense que signaler cet altercation au directeur du centre ce n'est pas de la délation mais rendre service aux autres stagiaires ....
alain

28 mar. 2014
3

C'est même un devoir civique !
L'insulte à bord est une faute grave.
Rien n'est plus dommageable que de faire perdre confiance, en la navigation.
J'espère que le moniteur se fera ainsi remonter les bretelles, suffisamment pour lui faire prendre conscience de ses peurs.

28 mar. 2014
0

Complètement d'accord avec Guillemot sauf lui coller une grande baffe dans sa petite gueule de moniteur prétentieux. En fait peut être ça dépend de la taille du moniteur.
Les personnes qui sont censées encadrer les autres et leur apprendre des choses doivent s'adapter au public qui les entoure si il n'en sont pas capables alors l'incompétence bascule dans leur camp. Et si en plus l’engueulade n'est pas justifiée alors là tu peux à coup sur être convaincue d'être tombé sur un con du moins à cet instant précis donc ne culpabilise pas et passe à autre chose et surtout continue à te faire plaisir sur l'eau
Pierre

28 mar. 2014
1

Si il est trop grand pour les baffes ...vise plus bas :heu:

28 mar. 2014
0

Il s'agit de savoir si ce type est "réputé" pour ses coups de gueule ou pas ?
Dans la négative, une explication entre 4 zieux est elle possible ?
Si effectivement ce n'est pas un gros C.., peut être aura t'il l'élégance de s'excuser ce qui serait bon pour le moral de notre amie ...

28 mar. 2014
3

Je le balance par dessus bord ça fait un exercice d'homme à la mer et j'ai bien fait d'apprendre tout seul ouf !!!

28 mar. 2014
0

vu le projet que tu as, et je t'en félicite, je pense qu'un bras d'honneur voire un d... serait d'un bon aloi à l'encontre de ce gougnafier
peut être as tu révélé ton projet, et il en est jaloux, ce pov' moniteur qui ne dépassera pas les 6nm... j'en sais rien mais bon, son comportement témoigne une certaine vengeance à ton encontre
ou alors la faute (à priori pas la tienne) était grosse, on ne peut pas le deviner, et il s'est emporté car il est responsable
mais il aurait mieux valu qu'il en parle avec tt l'équipage, c'est instructif pour tt le monde
insulte et entre 4 yeux, il doit retourner en formation pédagogique
oublie ça, pense à tes atolls, et rejoins les
JL.C

28 mar. 2014
0

On vient de repasser "La Vérité" de HG Clouzot avec BBardot. Lors du tournage BB a retourné une grosse claque à HGC particulièrement odieux avec elle. Le génie ne justifie pas tous les comportements. On n'est pas obligé de rentrer dans le système dominant dominé. Des c.. on passe sa vie à en croiser. Si on devait s'y arrèter on ferait du surplace toute sa vie. Je me suis fait engueulé en passant mon brevet de plongeur autonôme parceque je n'étais pas remonté comme une fusée de 40m. C'étais un exercice et il n'y avait aucune raison de faire une remontée très dangereuse (et en plus jétais médecin de plongée).

28 mar. 201428 mar. 2014
3

tout à fait d'accord avec ce qui est dit plus haut, une personne qui ne maîtrise pas ses nerfs est une personne qui a peur et a peu de confiance en elle, c'est pour ça qu'elle évacue cette frustration en insultant ou en hurlant;
ce mec là ne devrait pas être moniteur, il faut absolument que tu le signales par écrit à ton club de voile et même à la FFV (une petite lettre recommandée avec AR, ça laisse toujours des traces)

28 mar. 2014
2

bien d'accord avec les autres sur le fait que cette attitude de chef de bord n'est pas acceptable.
Quelques remarques en vrac:
1) En course, le côté "gueulard à bord" est bien plus accepté et répandu en France que dans le monde anglo saxon. Ceci m'a été confirmé par un grand coureur de course au large. Peut être cela vient t'il du solo, qui est roi dans l'hexagone ?
2) un mot de trop, trop dur, ça arrive... il faut débriefer la situation une fois le coup de chaud passé.
3) j'ai remarqué que les gens qui ne sont pas habitués sont surpris par le fait de parler fort sur un bateau. Certains peuvent prendre ça comme une engueulade même si le ton n'y est pas.

28 mar. 2014
1

On devait l'appeler Aigle IV !
(in english in the texte...)

D'accord avec Gradlon sur les citations du Professeur Laborit...
Il y a aussi l'attitude du retourneur de crêpe... une bonne vanne en retour.
Mais quelques mois plus tard, c'est trop tard...
Reste l'ancrage négatif ... une ancre ça se relève et on va voir ailleurs si l'herbier plus verte...

D'accord aussi pour dire que ce mono se trompe de pédagogie... le premier ingrédient indispensable à bord d'un navire de plaisance étant la bonne humeur.

28 mar. 2014
0

Eagle four !
Excellent!

28 mar. 2014
5

Pour ma part, je pense que lorsqu'un de mes équipiers fait une erreur, c'est que je lui ai mal expliqué la manœuvre, que je lui faisais trop confiance sur des choses encore inconnu pour lui ou mal maitrisé, bref la faute me revient.

Quand je suis dans un port et que je regarde les bateaux entrer ou sortir, c'est toujours les bateaux ou ca crie qu'il a des problèmes à la fin. Quand tout le monde sait ce qu'il a à faire, ca parle, fort pour se faire entendre éventuellement mais tout se passe bien. Si ca rate, on récupère l'erreur ensemble et après on réfléchie à comment faire pour ne plus la faire.
Ce problème est à mon sens pas spécifique au bateau, car en entreprise on retrouve le même type de personnage dans la hiérarchie, plus ca crie, moins ca maitrise.

28 mar. 2014
0

Dans ces situations il faut revenir aux fondamentaux. Deux solutions:

  • le hurlement primaire à la Bigard. Peut s'agrémenter d'une baffe.

  • plus marino-compatible: la mutinerie. Dans l'ordre: fomenter la rébellion avec ses petits camarades, prendre le pouvoir à bord puis à l'instar du Bounty, se débarrasser du capitaine et des éventuels matelots fayots. Les larguer sur une bouée de chenal si pas d'annexe!

Blague à part je rejoins papat sur le constat et Gradlon sur l'analyse et si c'est vraiment chaud il faut signaler au chef de base et passer à autre chose.
Surtout ne pas s'arrêter là dessus... Les chiens aboient, la caravane passe.

28 mar. 201428 mar. 2014
1

Moi, ça m'est déjà arrivé de me faire engueuler par un moniteur de voile, une seule fois...

J'étais ado, je revenais de 2 semaines de nav. sur habitable, et j’enchaînai avec une semaine de HC 16 avec mon frère .

Comme ça faisait un moment qu'on avait pas fait de cata, la première demi-journée fut une catastrophe, on ratait tous nos virements de bord (on ne gardait pas le foc à contre), et quand on désallait, on galérait pour le redresser (GV qui restait bordée...). Le moniteur venait a côté de nous avec sa sécu. pour nous dire qu'on était que des gros nazes, qu'on avait rien a faire en Perf 2, qu'on était des boulets etc... Sans nous indiquer les erreurs qu'on avait commises, il finit par ne plus s'occuper de nous. A la fin de la journée, il nous en a remis une couche devant les autres stagiaires.

Le soir, debrief avec mon père, mes frères, on comprend nos erreurs et on se dit que le lendemain ce ne sera pas la même...

Le lendemain, le moniteur nous dit d'entrée de jeux qu'ils ne nous attendra pas, et il ne prendra pas la sécu., mais un cata comme nous tous. Rapidement, avec mon frère, nous avons repris nos marques, et automatismes, poulie contre poulie, le sifflement caractéristique,... ça y est, on fait bien marcher notre HC, virements de bord tip-top, etc :-)
Au final, on est resté en tête toute l’après-midi, et on a doubler le moniteur sur le dernier bord...
Le moniteur grande gueule nous a quand même félicité...bien obligé.

A la fin de la semaine, on est arrivé deuxième de la régate du club...

Ce qui compte c'est effectivement que tu ne doutes pas de toi, et de tes capacités, c'était vraiment une mauvaise expérience, mais le fait de la partagée permet de relativiser.

28 mar. 2014
1

Perdre son calme en situation d'autorité, c'est merder.

Engueuler quelqu'un pour l'erreur de quelqu'un d'autre, c'est merder.

Ne pas réfléchir à ce qu'on vient de faire et aller s'excuser, c'est merder.

Donc, signaler au responsable de cet irresponsable, et continuer la voile et la mer ailleurs, avec des gens plus compétents.........tu ne vas pas renoncer pour une triple bouse !

28 mar. 201428 mar. 2014
0

En tant que chef de bord si un équipier n’a pas exécuté une manœuvre correctement, la première chose que je remets en cause c’est moi et moi seul. Soit il n’a pas compris donc c’est que je me suis mal exprimer en tous cas pas assez clairement pour que l’équipier intègre ce que j’attendais de lui. Soit il n’en avait pas les capacités et dans ce cas-là je n’aurais pas dû lui confier cette tâche. Il n’y a pas d’autre alternative.
Donc je vote pour la paire de baffe salutaire qui aurait permis à ce pseudo chef de bord de reprendre sa conscience .Fuis ce petit personnage et navigue avec des gens plus compètent qui te ferons découvrir que l’ambiance en voilier c’est tous le contraire que d’imposer la terreur.
Le jour où ça sera la vrai baston il faudra que tous à bord soit solidaire.

28 mar. 2014
0

1- le grappin d'abordage
2- la gaffe à crocheter le poisson
3- ...

28 mar. 201428 mar. 2014
0

Ou un bon coup de bamboo :jelaferme:

Et si ma femme avait fait l'objet d'un tel traitement, injuste, et disproportionné, je pense que ça se serait mal passé...

"quand les types de 130 kilos disent certaines choses ceux de 60 kilos les écoutent"

28 mar. 201428 mar. 2014
1

Jusqu'à il y a 15 jours j'aurais dit la même chose et j'ai dérapé (en CdB) il y a 15j en râlant auprès de mon équipière sur une manœuvre, c'était une première pour moi (ce dérapage). Elle a mal interprété ma consigne mal formulée et boum. Bon bref, j'ai présenté mes excuses après, mais le mal était fait quand même (entièrement de ma faute, j'étais CdB j'étais responsable de tout).
.
Jurer en permanence/de façon répétée sinon, pour moi (l'ayant vécu en équipier) c'est pénible voire contre productif on finit par ne plus écouter le CdB qui s'enlise dans ses angoisses. Et je comprends que ça ne donne plus envie de remonter à bord.
.
Concernant la seconde partie de la question sur la position quand la compagne est la cible, qu'on est soi-même équipier à bord est plus compliqué. Si on met son grain de sel dedans ca peut aggraver la situation... Bref, si je suis à l'origine du stage je propose à ma compagne d'arrêter là (arrivé au port) constatant que les conditions que j'espérais idéales ne sont pas réunies... A voir comment elle perçoit l'ambiance et la gestion de l'équipage. Les ressentis ne sont pas toujours identiques.
.
Edit : mais je constate en lisant ci-dessus tous les auteurs sont parfaits et indéfectiblement sans anicroche. Bizarre... lors des visus je vois quand même majoritairement des gens qui naviguent en solo...

28 mar. 2014
0

Je rejoins tout le monde pour dire que crier n'est pas admissible et sauf quelques exceptions, est ultra contreproductif.
Cepandant je ne sais pas ce qu'il s'est passé à bord. Si une grosse connerie a pu mettre en danger le bateau et/ou l'équipage, je peux comprendre qu'il ait pu avoir une peur bleue qui le fasse sortir de ses gonds.

28 mar. 2014
0

Même si la connerie met en danger le bateau et l'équipage:
1) La connerie a t elle été faite volontairement ( si oui on en parle même pas )
2) la consigne était elle précise et l'équipière a t elle largement le niveau requis pour l' exécution ?
Si oui une franche réprimande est de mise ( mais en aucun cas des insultes ) sinon la faute en incombe au chef de bord qui confie une manœuvre " délicate " à une équipière dont il n'est pas sur à 100% de sa compétence
de toute façon monter sur un bateau est déjà un risque et une bonne partie des accidents viens du fait que le danger à été minimisé ou à été banalisé

28 mar. 2014
0

Je suis d'accord. C'est inadmissible mais ça peut aussi se comprendre.
J'ai déjà vu un chef de bord des Glénans qui par reflexe a hurlé des noms d'oiseau à un inconscient qui s'appretait à ralentir une arrivée à quai avec sa cheville. Je crois qu'il a vraiement eu très peur pour son équipier.
Faut juste relativiser. C'est pas bien grave. Faut pas abandonner la voile pour ca surtout si c'est à cause d'un conn...rd.

28 mar. 2014
0

Ben alors Bamboo? T'as navigué avec OdK? Ou son frère jumeau?
Pas de quoi se mettre la rate au court bouillon. Y a pas que sur des bateaux que ce genre de péripétie arrive. Si t'avais vraiment, mais vraiment merdé, alors je comprendrais que tu remettes en cause ton choix de naviguer, et encore, mais là, t'as juste rencontré un connard. T'en croiseras d'autres. Je comprends pas tes doutes

28 mar. 2014
1

C'est le chef de bord qui est responsable des erreurs des équipiers : mauvaise explication, surestimation du niveau de compétence des susdits etc...
Pour ramener le sourire sur le visage de Bamboo, anecdote vécue pas mal de fois dans le sas de Ouistreham, dont une des caractéristiques est un courant d'environ 1/2 nœud vers l'aval à la sortie, ce qui implique d'amarrer l'arrière en premier.
La scène se passe en général à bord d'un bateau à moteur, Monsieur à la barre avec une casquette d'amiral au moins et Madame à l'avant avec la hallebarde du second acte à l'Opéra, je veux dire la gaffe.
Adoncques, le bateau longeant le bajoyer, le Capitaine diplômé décide de son point d'amarrage et ordonne à sa douce moitié d'attacher ledit bateau, naturellement à l'avant puisque c'est là qu'il l'a envoyée!
Elle s’exécute comme elle peut (lorsque l'on voit un bateau avec un équipier brandissant la gaffe, on peut être à peu près certain que la manœuvre va foirer, de toute manière!) et ce qui doit arriver arrive : le bateau fait un splendide 180° et se retrouve avec l'arrière vers la sortie, d'où des hurlements du capitaine.

Petite devinette : qui se fait traiter de "conne qui ne comprend jamais rien"?

28 mar. 2014
0

Le personnel naviguant dans l'aviation civile est formé à des techniques d'autodéfense pour les conflits du bord qui dégénèrent en "accès de fureur". Cela dit avant de mettre KO le chef de bord, s'assurer qu'il ou elle peut être remplacé (-: rapports-minoritaires.net[...]efense/

28 mar. 2014
0

Je viens de lire l’article : pour l’accès de fureur en avion il recommande le jiu-jitsu brésilien, pour l’accès de fureur en bateau nous avons au choix la cale humide ou le chat à neuf queues.

28 mar. 2014
2

Autre variante...
Sur un joli croiseur neuf ou de location, manoeuvre de mouillage dans un endroit idyllique, le Capitaine derrière sa barre à roue gainée de cuir pilote à grands coups de diesel, avant-arrière, vroummm... VROOOOOUUUUMMMM !!!

Madame à l'avant, télécommande du guindeau en main et goupille d'arrêt de l'ancre à poste, tente de comprendre la subtilités des manoeuvres.

Arrivé au poste choisi, c'est à dire 20m au vent d'un autre bateau dont l'équipage leur fait des grands signes inquiets, le Capitaine donne un grand coup de marche arrière, travers au vent et lance un tonitruant "vas-y, mouille !" à la belle.
Ladite belle actionne le bouton de descente du guideau, et se retrouve rapidement avec 10m de chaîne en tas sur le pont, et l'ancre solidement fixée au davier.
Hilarité générale (sauf sur le bateau sous le vent qui commence à sortir les parebats).

Retour au même poste de mouillage avec moult vroums, et rebelote, le Capitaine relance un "MOUIILLLLE" tonitruant, qui se termine avec 20m de chaîne sur le pont, entrecoupé de "MOUIILLLLLEEEE, MMAIIIS MOUIIIIIILEEEE BORDEL !!"...

Qu'il est doux d'avoir du spectacle et de bonnes tranches de rigolade avec les copains, surtout au moment de l'apéro... ;-)

28 mar. 2014
9

C'est sur que c'est pas en lui criant dessus que madame va mouiller. Pour ma part j'ai d'autres techniques

28 mar. 2014
0

J'essaie de pas les louper, surtout quand c'est la femme des copains

28 mar. 2014
0

t'en loupes pas une :-D

30 mar. 2014
0

Moi aussi

28 mar. 2014
1

hmmm... ouais, moniteur... formation pédagogique...
.
et la quantité de femmes qui se font engueuler comme des poissons pourris pendant les manoeuvres de port par leurs chers maris "chefs de bord" ?

Quel genre de formation ?

28 mar. 201428 mar. 2014
0

pour ça il y a des solutions !

Pub gratuite !
mais 100% efficace

ventdularge.org[...]de-port

28 mar. 201428 mar. 2014
1

Je pense que tout ceux qui ont navigué, et je dis bien tous, ont connu un jour un "grand moment de solitude": prise de quai merdée, échouage, perte d'une drisse etc... Il y a ceux qui le vivent mal et tournent leurs frustrations contre le mode entier et ceux qui prennent la leçon avec humour...

Je me suis rendu compte de combien pénible cela pouvait être d'avoir un mono de la première catégorie, lors d'une prise de "tonne" malheureuse à Palais, étant chef de bord sur un Tonic 23 d'un équipage principalement italien. J'étais jeune et surtout pressé d'emmener la jolie stagiaire boire un verre (le prestige de l'uniforme ;+) ) et donc on est arrivé bien trop vite et pas du tout prêts et l'on a, disons, tutoyé la dite "tonne" sous une pluie d'ordres désordonnés... Vous imaginez l'ambiance à bord... Il m'a fallu toute la magie d'un coucher de soleil sur Hoëdic pour récupérer "mon aura" ;+) auprès de la jouvencelle, c'est dire ! ;+)

Cette leçon m'a servi et depuis 30 ans je joue le jeu de ne jamais élever la voix même quand je suis pas trop à l'aise (cela arrive bien sûr comme le cas de l'équipier pas à l'aise qui se met sous la mauvaise panne et qui confond abattre et lofer... Je préfère rester concentrer sur la manière de résoudre le problème plutôt que de chercher le mot qui fait mal...:+)

Courage et remonte vite à bord...

28 mar. 201428 mar. 2014
3

OUI, tous ces conseils sont bels et bons ! Mais par delà la "formation" des équipiers, qui est le devoir de tout skipper, il arrive tout de même de rencontrer des équipiers qui sont les rois de l'initiative malheureuse ou mal-à-propos ; j'en ai connu un ; au bout d'une journée, moi et ma femme nous sommes regardés, et on a conclu qu'on avait embarqué Mr PICHON (le film Le dîner de con !) ; sympathique, le gars, mais il fallait le surveiller comme le lait sur le feu ! il avait toujours 2 ou 3 idées de génie à l'heure, qui pouvaient mettre en péril le bateau (comme "ranger" des matériels vitaux dans des endroits improbables... ou escalader le portique arrière en pleine mer, sans raison... ou filer 60 m de chaîne d'ancre dans 5 m d'eau, jusqu'à l'étalingure) ; en sus, il avait le sentiment de tout connaître, alors qu'il ne possédait qu'une connaissance livresque.

Alors pour s'abstenir de pousser un coup de gueule, dans ces cas là, il faut un mental d'acier.

28 mar. 2014
4

François Pignon, pas Pichon! :-D

31 mar. 2014
1

tant qu'on y est : on écrit "au temps" et non pas "autant" ...

31 mar. 201431 mar. 2014
1

Et en consultant le site de l'Académie Française ? www.academie-francaise.fr[...]-langue :jelaferme:

28 mar. 2014
0

Autant pour moi, bravo pour la vigilance !

31 mar. 2014
2

Comique ! consulte un prof de Français ! Je n'ai pas eu mes diplômes dans une pochette-surprise....

31 mar. 2014
0

Les deux formes se pratiquant, je pense que t'aurais pu laisser couler

28 mar. 2014
1

je vois qu'on est tous d'accord;
.
je rajoute un truc, qui me mets hors de moi dans le cas présent.
On est ici dans le cas d'une relation Contractuelle, et Bamboo, tout équipière débutante qu'elle fut, est une CLIENTE.
.
Bref, on n'est pas à l'armée, et il est inadmissible de se faite gueuler dessus par son prestataire...

28 mar. 2014
3

Bof, le pire dans une école de voile serait justement que les stagiaires se conduisent comme des clients....

28 mar. 2014
0

Ben oui... Bien d'accord avec le breton de la Rance...
J'ai 64 berges... J'en avais 16 que j'ai connu une situation identique... Pas pour les mêmes raisons, évidemment ; une bête histoire de quelques grappes de raisin détruites par des gamins irresponsables... Mais le dirlo de l'établissement, me trouvant sur les lieux, a trouvé un coupable idéale...
Je ne sais si quelques presque cinquante ans après, j'ai digéré le raisin !
En tout cas, je m'en souviens !
Mais on survit.
Faut seulement relativiser, et dans les moments om le souvenir ranime la colère, se dire que les cons existeront toujours, surtout ceux qui sont incapables de ne pas sauter sur les a-priori...
C'est ce qu'on appelle "injustice", "erreur judiciaire"... et autres trucs qui n'existeraient pas si les cons avaient été éradiqués au départ.
Mais ils existent, et il faut faire avec... C'est pas une raison parce que des individus indignes de leur rang ou de leur fonction se fourvoient gravement à cause de leur trop petit cerveau pour se gâcher vraiment la vie, et surtout abandonner une activité qui vous est chère...
Et espérer qu'un jour leur imbécilité et leur incompétence leur vaudra la baffe méritée, pas la physique qui ne fait mal que quelques instants, mais la morale, celle qui peut durer cinquante ans, voir plus...
Tiens bon, Bamboo, haut les cœurs et courage.
La grande majorité de la communauté te soutient, et de nombreux voudront être parmi les premiers.
N'abandonne pas pour un abruti. - pardon, A CAUSE d'un abruti.

28 mar. 2014
1

Je rajouterai encore un mot :
Tu te dis : -Mais comment a-t-il osé ?
La réponse est dans une citation bien connue d'un film culte : - Les cons, ça ose tout... C'est même à ça qu'on les reconnait"...

28 mar. 2014
0

Moindre mal :" je me suis faite prendre a part" :jelaferme:

28 mar. 2014
2

tout a fait d'accord avec tout ce qui a été dit ...

mais il manque tout de m^me l'autre version des faits ,la version du moniteur ....

parfois les stagiaires peuvent etre tres dangereux pour eux m^me et les autres sans le savoir .. et une bonne engueulade peut etre salutaire à plus d'un titre

mais l'insulte est inadmissible et une faute grave en tant que moniteur et en plus à une femme il faut etre un peu bizard pour ne pas dire plus

28 mar. 201428 mar. 2014
0

Merci pour vos post a vous plein de sagesse et de tact.....j ai renaviguer bien sur, avec des personnes charmantes, délicieuses après....cet évènement aurait très bien pu passer bien facilement, il a été re activer très récemment, mais ca c'est une autre histoire....

28 mar. 2014
0

Bonsoir
Bonsoir
Nous nous sommes inscrits pour un stage d'une semaine pour apprendre et pour nous familiariser aux manœuvres d'un catamaran . nous étions quatre trois hommes et mon épouse plus un skipper pro
Il demande à nous tous nos compétences !
Pour nous .. Une première
LE GROS problème le skipper était misogyne . Nadine mon épouse était complètement mise à l'écart ,la responsabilité qui lui était confiée était de tracer la route ou de faire voir si elle était capable de se situer sur la carte (une vraie championne au bout d'une semaine . quelques réflexions on faillit la faire abandonner
. Le stage aurait été super si la pers responsable du stage et qui était payée avait eu une réaction plus normale avec Nadine enfin nous avons fait de super apéro et de super bouffe
Merci pour avoir mis ce sujet sur HEO
JE SIGNE NADINE (elle ne voulait pas que j'en parle)

JEAN :bravo: :bravo: :bravo:

28 mar. 2014
0

bonsoir,
Même si le probleme venait de toi, et en plus se n'etais pas le cas, il n'avait pas à réagir de la sorte, c'est un manque total de professionnalisme, sans aller jusqu'a la violence, se qui n'arrange jamais ou rarement les choses, j'aurais simplement signaler son comportement outrancier, en expliquant qu' il est inapte a gerer un probléme, et qu'il represente un eventuel danger pour les membres du club, si il doit donner des cours à des plus jeunes cette humanoide primitif risque de choquer,traumatiser les enfants et ne devrait pu avoir le droit d'exercer simplement.
En tout cas ne baisse pas les bras, la vie sur l'eau est telement belle, je pense que cela vaut le coup de percéverer.
bon courage

28 mar. 2014
0

Faut se rappeler que dans le diner de con, le con n'était pas celui qu'on croyait . Dans le cas de Bamboo, Idem , le con n'est pas celui qui se fait engueler !
En revanche regler ça avec des bafffffs, c'est pas non plus la meilleurs solution.

29 mar. 2014
0

Pas tout lu, mais d'accord avec l'essentiel. La violence, bof, c'est légalement toi qui prends après. En revanche...
.
On se met à plusieurs, on fout le grand professionnel dans une eau bien fraîche, et on fait 4 ou 5 fois le tour du gazier à distance respectable.
.
Ensuite, on passe plus près, et on le récupère, en lui disant poliment : "t'as raison, on est vraiment des cons bien nuls, on n'est même pas foutus de récupérer un HLM du premier coup. Ca va, t'as pas trop froid ? T'es plus calme maintenant ?"...

29 mar. 201429 mar. 2014
1

Le plus étrange dans ce que tu racontes, c'est qu'il t'ai prise a part pour t'engueuler, ce qui dénote d'une action réfléchie de sa part, pas sous le coup de la colère, de la peur, du manque de contrôle...
Je pense que le minimum serait d'aller le voir pour une explication entre 4 yeux, rien que pour savoir si il justifie son comportement, ce qui signifierai déjà que c'est un mauvais si c'est le cas.
Si il ne s'explique pas, si il ne s'excuse pas, si tu ne comprends toujours pas son point de vue, voir même si il refuse l'entrevue, alors le chef de base est là pour recevoir tes doléances. Et là il faudra bien qu'il s'explique.
Comme c'est écrit plus haut, c'est non seulement bien pour toi, mais également pour lui et pour tous ceux qui passent "entre ses mains".
Quand on est moniteur, si on est formé au "savoir faire", qu'il soit technique comme pédagogique, mais le "savoir être" est l'affaire de caractère de chacun et on se forme "sur le tas".
Il n'est pas exclu que tu soit tombé sur un con, voir un misogyne comme l’expérience raconté par Plongeur84.

29 mar. 2014
0

@ bamboo
comme tu peux le lire l'attitude du mono en question que tu as décrit fait l'unanimité des forumeurs...
J'espère qu'après 46 posts tu ne ressent plus "l'ancrage négatif" de la même manière...
Bon retour sur l'eau, le printemps est là...

01 avr. 2014
0

j'avais supprimé une réponse similaire, ne souhaitant pas alimenter une polémique. Mais puisqu'on y est ...

Il est évident que l'insulte en soi n'est pas ce qui est le plus efficace, mais elle devient légitime si la manœuvre ratée est inexcusable, de part sa nature, l'expérience de l'équipage, et les conséquences sur la vie du bateau et des personnes se trouvant dessus. Se faire pourrir une bonne fois permet aussi de faire en sorte qu'on s'en souvienne pour longtemps, ca semble etre le cas ici.

Il manque quelques précisions au post de départ.

29 mar. 2014
1

Oui , j'ai quelquefois poussé des gueulantes. Oui, j'ai quelquefois eu peur. Pour l'équipier, pour le voisin, pour mon bateau et aussi pour moi.
C'est l'équipier qui a un geste imprévisible, irrationnel. Qui croit savoir et qui a le mauvais geste, qui panique: mauvais coinceur, alors qu'il a déjà fait la manoeuvre dix fois,la main trop près du winch, bref le faux débutant. D'abord MOI CHEF je dois aussi m'occuper des manoeuvres et des autre équipiers. Bref globaliser. Mes coups de gueule concernent des ordres. Ce ne sont jamais des jugements. J'ai des manies comme exiger, quand il y a un peu de stress, que l'équipier répète ma consigne. Pas toujours évident.
Il m'arrive aussi quand ça vasouille un peu, de "chonchonner".
De toute façon je suis le meilleur des partons et mes équipier(e)s les meilleurs depuis longtemps.
Pour positiver Bambou est cordialement invitée à bord. Pour voir. Elle ne fera pas la cuisine.Zone réservée à mon cordon bleue

29 mar. 2014
0

Etant moniteur de voile, présenté ainsi, son comportement est inadmissible.

En revanche, un moniteur doit parfois être ferme (hausser le ton) mais toujours juste (par ex : consignes de sécurité non respecté...).

Quoi qu'il en soit, un moniteur doit garder son calme ne ce serait ce car s'emporter est contre productif face à un stagiaire qui peut paniquer, perdre ses moyens et aggraver la situation.

Donc vu sous le seul angle de ce que vous dites, vous devriez aller le voir pour qu'il explique pourquoi il s'est emporté alors que vous n'aviez rien à vous reprocher.

Et enfin, ne perdez pas confiance, la voile comme dirait les Glénans c'est aussi une école de vie.

29 mar. 2014
1

Si ça te pèse trop le mieux et d'aller t expliquer avec cet idiot.

Il ne faut pas garder une telle frustration d impuissance qui pourrait te jouer de vilains tour en déstabilisant ta confiance en toi.

Ce n'est pas parce que tu n as pas su réagir sur le moment que tu en es incapable maintenant.

C'est parfois de trucs insidieux de ce genre qui peuvent te pourrir la vie, donc action/réaction

Bonne évacuation de cette frustration, tu verras tu te sentiras vivifier ensuite!!!

Steph

29 mar. 2014
3

On petrarquise sur "un ancrage négatif" sans savoir de quoi il retourne et on condamne le moniteur...qui a peut être eu raison de sanctionner un comportement "inapproprié"...en ayant la délicatesse de ne pas le faire en publique.
Quels sont les faits reprochés ???
A partir de là on pourra peut-etre continué à couper des cheveux en quatre.

29 mar. 201429 mar. 2014
0

Simple : virer de bord...

29 mar. 201429 mar. 2014
2

A la relecture du post, je retiens plusieurs choses :
- le moniteur a pris cette stagiaire en apparté pour lui faire part de ses reproches/remarques ; donc il ne l'a pas mise en porte-à-faux vis à vis des autres stagiaires.
- rien ne prouve, hormis les assertions de Bamboo, que ses remarques ou son style étaient excessifs.
- rien n'est dit sur le genre de manoeuvre "inappropriée" , et le degré d'un éventuel danger induit.
- rien n'est rapporté sur l'ancienneté dans le poste de ce moniteur/skipper, et partant de la notoriété dont il jouit sur la base, et de l'estime de son chef.

Alors, le cas est beaucoup trop flou pour l'apprécier.

Mais une chose est sûre, si en tant que stagiaire ayant beaucoup à apprendre, on est pas préparé à encaisser un reproche ou une remontrance, alors il faut mieux changer de sport, car il y aura d'autres déconvenues.

Car la navigation sous-entend une grande responsabilité, tant envers le bateau qu'envers ses autres équipiers ; et cette responsabilité peut toucher à la vie même. Dès lors, une grande humilité devant les événements est de mise, de même qu'un caractère suffisamment souple pour accepter ce que d'autres considèrent comme une simple formation.

29 mar. 201429 mar. 2014
0

L'espace "confiné" d'un bateau et l'impossibilité de "fuir" aussitôt (comme le suggère Laborit dans" éloge de la fuite") fait que des abus de pouvoirs et autres irrespects peuvent avoir lieu; Embarqué en équipier plusieurs fois, j'ai eu la chance de tomber sur des proprio sympas (sauf rare plus antipathique) mais bien sur ça doit exister les "chefs de bord" qui profitent de leur statut de décideur pour imposer plus que necessaire, voire même se venger de leurs problèmes personnels qui sait;
Une citation d'amérindiens dit "Nul homme n'a le droit de dicter sa conduite à un autre" (et j'ajouterais ni injurier, "pas même envers une femme ;))
Vive le respect de la liberté de chacun(e), l'entraide, et si non, mieux vaut tracer chacun sa route; L'allure de fuite est encore préférable à la cape devant les tempêtes égotiques ;)

29 mar. 2014
0

"pas même envers une femme..."

Quel est l'intérêt de cette précision déplacée ?

29 mar. 2014
0

Et bien à chacun sa méthode mais je crois que c'est un direct d'entrée.... Ou le 1er objet sous la main qui prend son envol.

Mais je crois que cela ne m'arrivera pas.

Je pense que les agresseurs savent à qui ils ont à faire. Peut être êtes vous trop aimable et gentille?

30 mar. 2014
0

Enfin , il ne faut pas non plus faire une fixation pour si peu de chose ...

ou bien tu laisse coulé et celà sur le compte de l'incompetence de ce moniteur ou bien tu ne digere pas et alors tu le fais savoir à sa hierarchie ce qui provoquera une discusssion avec un tier ... et suivant les explicationstu restesou tu part ...

mais il faut a mon avis crevé l'abcé pour qu'il ne pas t'mpoissonné l'existance , rien de pire que du ruminer comme tu sembles le faire

30 mar. 2014
4

A la relecture de ce post, je retiens aussi une info complémentaire :

  • A une agression verbale supposée, certains conseillent de répondre par une agression physique, certaine celle-la

Bel exemple d'intolérance pour la jeunesse ! On se demande si les contributeurs des fils ont bien la tête sur les épaules.

Ceux qui conseillent de vider la querelle par un entretien entre quatre yeux, à froid, ont cent fois raison

30 mar. 2014
0

oui c'est sûr , repondre par la violence c'est encore bien pire que le comportement du moniteur ...
encore que deux claques à un moniteur de la part d'une femme dans ce cas serait peut etre trop d'honneur

30 mar. 2014
0

Vous êtes vertueux. C'est bien....

30 mar. 201430 mar. 2014
0

Il y a aussi comme solution de lui tremper le doigt pendant qu'il dort dans un verre d'eau. Puis d'attendre le réveil entouré par le reste de l'équipage. Si tout se passe comme prévu la banette doit être chaude, puante et humide et le chef de bord doit avoir la queue basse.

30 mar. 2014
1

ça me rappelle le service militaire :mdr:

30 mar. 2014
1

Enfin, pour résumer, cette petite stagiaire a certainement paniqué, et lui non plus...

30 mar. 2014
0

le moniteur n'a pas pu dire ce qu'il aurait voulu dire

la stagiaire est furieuse... qu'il ne l'ait point dit

d'où sa réaction

:aurevoirdame:

30 mar. 2014
0

Connaissant mon caractère et le degré des insultes .... mais il y a fort à parier qu'il se prenne une droite évangélique ..
Il est vrai que cela peut vite tourner au cauchemar sur un bateau si il n'y a pas d'ordre et de discipline à la décharge du moniteur mais on peut faire passer un message en respectant les gens , on appel cela de la pédagogie ..

30 mar. 2014
2

à 62 ans, je me dis que si on veut gazer tous les cons, on manquera vite de gaz....
je le laisse seul avec sa connerie et je passe à autre chose, la vie est trop courte pour perdre du temps avec des associables...

30 mar. 2014
0

Glloq; ( pour rire ) Ta droite évangélique n'est pas assez pédagogique, et ton flegme pas assez britanique .
Et puis répondre par la violence, c'est cautionner ses pratiques non ?
Cordialement :topla:

30 mar. 2014
0

Les cautionner non. Les stopper certainement. Le courage n'est pas de se laisser insulter.

31 mar. 2014
1

Gandhi disait :
"À force de répliquer oeil pour oeil l'humanité tout entière va finir aveugle"...

30 mar. 2014
2

Répondre à une insulte par un coup, c'est prendre une longueur d'avance sur le con. "Oeil pour oeil, dent pour dent", ça veut dire "réponds à l'agression de façon juste et proportionnée". Le vrai courage - et la vraie difficulté -, c'est de mesurer sa réponse, sans bien sûr accepter l'insulte.

30 mar. 201430 mar. 2014
0

Kikinoux ;
Sur 10 ans de rugby en tant que pilier , je n'ai sortie qu'une fois ou deux la boite à gifles .
Je suis d'accord avec toi que la violence n'est pas une solution mais dès fois lorsque cela s'impose .. :topla:

30 mar. 2014
0

Ben oui je comprends ton impulsivité mais si une personne perd son sang froid à ton bord et que tu perds le tien en disribuant des droites, ca va rien remettre en ordre non ?

30 mar. 2014
0

La question est pas d'avoir raison ou tort, c'est juste d'éviter de garder une immense frustration qui peut déstabiliser.

Ré aborder la question calmement afin de comprendre et d'éliminer un nœuds à l'estomac me paraît être toujours la bonne solution.

Le dialogue sert à cela.

Quant à communiquer à coups de baffes ça relève d'une psychanalyse plus approfondie.....

30 mar. 201430 mar. 2014
0

Un bon plan pour éviter soucis et bourdes, jamais d'équipières à bord.

Et pour faire bonne mesure et ne pas créer de prurit aux féministes militantes, le même sort est réservé aux équipiers.

Cela ne dispense bien sur pas de réserver un bon accueil aux invités.
Ni de faire des couillonnades personnelles, tant qu'elles ne mènent pas à de la baraterie. :alavotre:

pfffzzzz

30 mar. 2014
0

la baraterie .... es-tu bien sûr de la définition des mots que tu avances ;

Car je ne vois rien qui se rapporte à la baraterie dans le sujet évoqué

30 mar. 2014
0

Voui voui,

et comme je ne veux pas arnaquer mon assureur par des bourdes inconsidérées... :mdr:
Mais depuis quand ne peut-on plus élargir un sujet sans grand intérêt ? :lavache:
Cela dit, si mon intention était de remplacer un navire, peut-être envisagerais-je une équipière débutante... :alavotre:

pfffzzzz

30 mar. 2014
2

Ça dégénère encore , ah ces topics à la gomme.
Si on n'est pas capable capable d'assumer une petite blessure d'amour propre, c'est sur que le forum est moins cher qu'un psy, et peut être aussi efficace.

Le mec , il l'a prise à part , elle n'était pas responsable de l'erreur , QUELLE ERREUR ? Je l'ai mal ressenti , ALLO MAMAN BOBO .

La MER , quand elle se fâche, va te faire ressentir autre chose , que ton petit EGO.
quand tu vas voir les embruns passer au-dessus de toi,les lames te projeter sur les cloisons, rester trempée des jours , quasiment
Ne rien manger , si tu arrives à garder la nourriture , ETC.
Mais si tu arrives à surmonter tout cela , et à voir l'immense beauté dans coup de vent, là tu auras surmonté ton petit différent avec ton minable skipper.
Courage .
Le mer est belle et dure et nous l'aimons pour cela.

31 mar. 2014
0

Tout a fait d'accord avec toi berdem94.
Un jour la mer se chargera de son ego.....

01 avr. 2014
0

je ressens une confusion entre deux notions différentes.
Face à la mer déchaînée , on se doit d'être humble, ça ne veut pas dire qu'il faut supporter des humiliations venant d'un skipper.

Ça n'est sans doute pas un topic à la gomme.

Le problème des relations sur un bateau entre le skipper et le reste de l'équipage est un problème sérieux.

J'ai navigué l'été dernier avec un gars qui est devenu un véritable ami dont j'admire à la fois les qualités humaines, le courage et l'intelligence . Et pourtant j'ai en mémoire quelques réflexions qu'il ne se serait jamais permis à terre.

Enfin il y a un abîme entre l'image qu'on peut avoir de la plaisance , de la communion avec la nature et les éléments , loin des agressions de la ville, et la promiscuité sur un voilier sauf à être seul .

On pourrait aussi parler des arrivées au port sous les yeux de la foule en été ou du "tribunal" comme on dit dans certains port. ( le tribunal étant une assemblée de pêcheurs en retraite commentant les manoeuvres des plaisanciers arrivant au port).

Un certain nombre de plaisanciers ne sortent pas du port pour ne pas se retrouver en bute à ces commentaires qui peuvent être ressentis comme humiliant .

30 mar. 2014
0

Berdem;
je te trouve assez moyen et je serai pas le seul j'espére .
dis lui aussi qu'y avait pire pendand la guerre .

31 mar. 2014
0

Bamboo
C'est bien de parler de tes expériences négatives au passé, car plusieurs mois après et en début de saison ne serai-ce pas là quelque mieux être rassurée. La mer est capricieuse et le contact verbale n'est pas toujours évident à bord. Tu ne donnes pas le context, les conditions ni la durée de ta sortie en mer. Souvent c'est bien de celui-ci dont il est question pour en juger la tension d'un équipage et d'une proximité liée aux relations et événements météo défavorables. Dans ton cas il s'agit d'une réprimande confidentielle (tes propos) et à mon avis pas tant insultant que cela car sur le plan collectif personne ne l'aurait entendue? Et aucune réaction immédiate serait arrivée face à cette injustice caractérisée? L'amour propre fait souvent des victimes, le monde en mer n'est pas toujours des plus tendre dont j'ai largement pris ma part depuis plusieurs années. Je te souhaite un bon rétablissement.

31 mar. 201431 mar. 2014
0

Quand je lis "se faire insulter sur un bord", je comprends qu'on est à bâbord, donc bâbord amure, donc on n'a pas la priorité... Dans ce cas, y'a qu'à virer !
:tesur:
Le coup de "bamboo" restant une option à considérer avec sagesse...
:mdr:

31 mar. 2014
0

Baboujoli ;
J'suis nounouille, z'ai lu plusieurs fois, z'ai toujours pas compris ! envoie des mots simples svp

31 mar. 2014
2

Ne pas s'essayer à l'humour sur les forums, ça ne marche jamais ; voir un mes posts précédent

31 mar. 2014
0

Oh oui! daniellouis l'humour et le second degré...
J'ai lu et relu le texte de bambou. Et du coup qui est-ce ? Homme ou femme?
"Je me suis faitE prendre" faute d'orthographe qui induit en erreur. Il y en a d'autres. Et aussi Bamboo parle de sa compagne? Et sa question? J'avais donc mal compris en comprenant que c'était unE équipièrE!
On ne lit jamais avec assez d'attention.

31 mar. 2014
0

Ben moi je pense que si elle met partout un E à tous les adjectifs qui la concerne ..........................
A moins qu'il soit trés content, joyeux, enfin.....gay quoi !
Non, c'était pour plaisenter car quand bien même ! :heu: :heu: :mdr:

31 mar. 2014
0

Depuis que fleurit la théorie du genre, on ne sait plus à qui on a affaire ; le troisième sexe, peut-être ?

31 mar. 2014
1

Va pas chercher trop loin. Déjà que tu peines avec le second degré. Restons simple.

31 mar. 2014
2

Daniellouis est un représentant de la belle pensée vertueuse et donneuse de leçons ... Jamais avare de critiques. On ne donne pas son avis on juge l'autre...

Tout un programme. Le monde doit être meilleur avec de telles belles pensées. Surtout ne pas s'énerver, surtout ne pas se mettre en colère, surtout comprendre l'agresseur, prendre une gifle et tendre l'autre joue.... Les petites lâchetés quotidiennes justifiées ...

C'est bien, c'est supérieur. Quelqu'un qui met un coup de boule ou une droite c'est un sauvage! Forcément.

31 mar. 2014
2

Aux temps pour eux... :pecheur:

31 mar. 2014
4

Je vous laisse à vos élucubrations

Je constate simplement que si on tolère des bagarres avec agression physique à bord, il n'y a plus de navigation en commun possible.

D'ailleurs, le code maritime l'a prévu : dans le passé, ça s'appelait de la mutinerie, et c'était puni de mort.

Alors, OUI, je ne navigue pas avec des sauvages ; je les débarque au premier port.

01 avr. 2014
0

Autant pour eux.

31 mar. 2014
0

Bamboo, n'oublie pas si tu croies en toi , Fonce, ne t'occupe pas des autres, la seule chose que la vie m'a appris, si une personne te dit tu as fait une bêtise , c'est peut être lui qui l'a faite, si 2 personnes te disent la même chose, tu dois commencer à te poser des questions, si 3 personnes te disent la même chose dans CE CAS, TU TE REMETS en cause, c'est certainement toi qui a fait une erreur, tu dois te remettre en cause, mais cela devient notre force, car on sait se remettre en cause.
Ce raisonnement m'a beaucoup servie dans ma vie, surtout professionnelle

01 avr. 2014
0

Bof il me semble que plus de trois personnes disaient à Galilée que la terre ne pouvait pas être ronde ni tourner sur elle même et pourtant .....

31 mar. 2014
0

Ulysse la maitrise s apprend , mais un " agité " meme moniteur dans une mer " agitee " ou autre situation est difficile dans le temps a supporter , le moniteur est un vecteur de transmission de l ambiance et de l equilibre de l equipage ou stagiaires en formation , l on imagine s il " aboie " au cours de manœuvres de la dite ambiance en cours et fin de voyage voire des initiatives de chacun........Peut etre a t il fait un transfert ( auquel cas un psy s impose) .....Et l analyse marine s annule

31 mar. 2014
0

1 ) Ben moi je dis que Bamboo n'a pas lieu de coller des bafs puisqu'elle n'en a pas recu, et elle a eu raison .

2) quand on tombe dans la gueulante ou la violence c'est qu'on a pas assez d'esprit pour argumenter .

01 avr. 2014
2

Je comprends pas comment certains s'impliquent dans un tel conflit sans savoir ni pourquoi ni comment !!!
Combien d'innocents ont du être lichés dans l'histoire de l'humanité par des bandes de barbares qui linchaient sans savoir pourquoi ?
Et combien de ces mêmes barbares se sont-ils linchés entre eux ?
N'importe quoi...

01 avr. 2014
0

"Combien d'innocents ont du être lichés dans l'histoire de l'humanité" moi aussi je suis innocent il y en a une qui veut bien me licher :heu:
:jelaferme:

01 avr. 2014
0

heu.... tu veux bien nous licher les baskets ?!

01 avr. 2014
0

Baboujoli, tu regardes trop de westeerns!

01 avr. 2014
0

Ah oui, tu parles des Westerns qui illustrent le génocide massif des indiens d'Amérique ?
Eh bien oui... dans le mille !

01 avr. 201401 avr. 2014
0

Oui! Et aussi du livre de Jim FERGUS : Mille femmes blanches
Pocket 11261. Je te laisse le plaisir de le lire au cas où tu ne connaîtrais pas. Enfin quand je dis plaisir.....
C'est aussi une proposition pour Bamboo qui je l'espère ne m'en veut pas?

01 avr. 2014
0

Appel au calme.
Merde ! ca tourne en guerre civil !
Sauve qui peut !
:acheval: :acheval: :acheval: :acheval: :acheval: :acheval: :goodbye: :goodbye: :goodbye:

01 avr. 2014
1

Et la cédille, hein ?et... Guerre civil(e)
:oups:

01 avr. 2014
0

Encore un effort bientôt 100 réponses.

01 avr. 2014
0

Vous devriez arrêter les gars, sinon elle pourrait bien aller se plaindre sur un autre forum qu'elle s'est carrément fait souffleter sur Heo...
Et pour envenimer la chose, sans être prise à part... :acheval:

pfffzzzz

07 avr. 2014
1

Faut jamais accepter de se faire insulter Par qui que ce soit !
- Chef de bord ?
- Chef de chantier ?
- Directeur du bureau ?
- Patron ?
- Magistrat ?
- Chefs en tous genre...........................
.
- Tout le monde fait et a fait des erreurs.
- On ne se trompe pas expres.
- On peut reveiller l'attention d'une personne en mettent du volume dans la voie en faisant le rappel à l'ordre. La courtousie est une exigence même dans le remontage de bretelles.
- On peut sur le coup de la peur ou de la colere passer un non d'oiseau, l'excuse doit suivre au plus vite des la situation revenue securisée.
.
-Répondre à l'insulte :
- "Je vous respecte vous me respectez" Immédiatement en ignorant toute technique. Exigez des excuses. Ne plus toucher à rien sans excuses.
- Partir.
.
Cher amie, te mettrais tu definitivement au chomage parce que ton cheffaillon t'a insulté ? Non !
.
Le nautisme n'y est pour rien.

:heu:

07 avr. 2014
0

Je suis assez d'accord , je nautisme n'est peut être pas en cause , sauf problèmes de promiscuité qu'on peut ressentir à bord , et impossibilité de partir quand on est en mer, ou au port ,mais loin d'une gare .....
Par ailleurs vu la description qui en est donnée il peut s'agir d'une " insulte" d'un caractère pervers , beaucoup plus difficile à contrer, voir tous les ouvrages sur le sujet.

07 avr. 2014
0

A une joyeuse époque passée j'avais créé une liste de jurons et d'insultes très longue et très imagée. A défaut de réparer l'affront ça soulage... surtout avec un porte voix. Commencez donc à faire cette liste en s'inspirant surtout des films car dans les bouquins ils mettent des signes cabalistiques qui ne veulent rien dire.
Je suppose aussi qu'il doit exister sur le net un dictionnaire des insultes éventuellement marines.

07 avr. 2014
0

La meme chose m'est arrive avec un moniteur qui se prenommait Eric. Mais qui par la suite a reconnu que l'alcool le rendait agressif...

Henris
FdC 403
Anvers

07 avr. 2014
0

effectivement , l'alcool rend agressif certains autres ça les endort
ceci dit un moniteur doit se faire respecter ,s'il n'y arrive pas souvent c'est à cause d'un seul élément perturbateur
ça m'est arrivé au cap brun quand je donnais des cours de voile
je l'ai viré du cours
après je l'ai pris à part et nous sommes sortis tous les deux sur un 420 il y avait un bon 3 /4,mais la rade de toulon n'est pas spécialement difficile , arrivés au milieu , je lui ai passé la barre et je lui ai demandé de jouer mon rôle et de nous ramener
je peux vous dire qu'il n'en menait pas large ,
nous sommes rentrès le lendemain ça allait beaucoup mieux ....je ne dirais pas que c'était le meilleur mais il c'est bien débrouillé par la suite
c'était il y a 40ans au moins ..
alain

08 avr. 2014
0

Bonsoir,

Il est difficile de juger une situation comme la tienne, mais de manière certaine, l'insulte n'a pas lieu d'être, sur terre comme en mer, c'est une question de respect. Un chef peut parler sechement lorsque une décision rapide doit être mise en oeuvre pour des raison de sécurité, certes mais en mer il faut prendre sur soi et toujours garder la tête froide. Pour les giffles, ca se passe à terre uniquement lol.

08 avr. 2014
0

Les insultes que j'ai subies ne portaient pas sur des questions de navigation, mais (notamment et de facon inexplicable) sur mon metier et ma nationalite. Mais voyant ces posts, je m'enquerrais surtout de savoir si d'autres ont eu affaire a la meme personne.

Henri

20 juil. 2014
1

salut henris ,
pour commencé heureusement touts les professionnels de la mer sont pas comme sa !
la prochaine fois tu lui dit que y a pas que les bonbons qui fonts tombé les dents !
et de respecté les personnes en particulier les femmes
si il la raméne encore prend une fusée de detresse tu verra il partiras vite

20 juil. 201420 juil. 2014
0

Des pseudos capitaines ou pseudos skippers, surtout skipper qui ont la grosse tête, il y en a plein. Beaucoup s'improvisent skipper et n'ont même pas fait le cursus, juste pour la frime car même pas proprio de leur bateau......! N'oublies pas, le BOSS c'est toi car tu le paye, sans toi il a pas de boulot donc il l'a ferme!!! Comme le dit Julien menace le d'une fusée dans la tronche et crois moi il va vite se calmer. Je travaille en offshore parfois avec 17 nationalités différentes et la courtoisie est de mise, sinon cela peut devenir invivable.

20 juil. 2014
0

N'oublies pas, le BOSS c'est toi car tu le paye, sans toi il a pas de boulot donc il l'a ferme!!!

Juste pour préciser que non, sur l'eau, et même si c'est un con et incompétant, c'est lui le boss, quoi qu'on en dise (propriétaire ou pas du bateau, cela n'entre pas en compte).
Ensuite, débarqué à terre, c'est autre chose, là les rôles peuvent s'inverser.

20 juil. 2014
2

en mer ou a terre ?????

Une femme prétend se faire insulter sans autre précision .
Prise à part donc sans temoin .
Dans un contexte que personne ne connait.

Quoi de plus pour faire parler et prendre à partie une personne dont on ne connait la fonction et généraliser sur tout ce qui assume fonction sur un bateau.

Des gens sont prêt à pratiquement se battre et distribuent des étoiles encourageant les baffes.

Difficile de penser que le monde de la mer puisse donner une bonne image de sang froid.

Cdlt

Pas de reaction de la principale concernée , vous avez dit bizarre ????

20 juil. 2014
0

j'ai relu le post de départ ,
c'est sur quel bord qu'elle se fait insulter à droite ou à gauche ?
par les temps qui courent ça balance ferme aux infos nationales .
des deux bords d'ailleurs ..
alain

20 juil. 2014
1

Nan, rien......

Juste pour faire le centième post......

:langue2:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (38)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021