Schéma électrique

Bonjour à tous
Je viens d acquérir un bateau qui ne dispose pas de prise de quai et donc d installation 230V.
Je souhaiterais ajouter aussi un chargeur qui pourrait fonctionner en alimentation stabilisée et faire fonctionner toute l installation 12V sans batterie.
J ai donc réalisé un schéma en espérant avoir vos critiques et que celui ci puisse servir à d autres.
amicalement
Michel

L'équipage
20 nov. 2012
20 nov. 201216 juin 2020
0

Quelques infos supplémentaires

21 nov. 2012
0

Bonjour Michel,

Dans l'ensemble cela semble correct mais il y a une chose dont je ne comprends pas. Pourquoi la borne 3 et 4 negatifs sont reliées ensemble. Un C.C unipolaire suffirait pour le NEG. L'Albatross

21 nov. 2012
0

Egalement , Ce sont des fusibles à chaque entrée de batterie servitude??

20 nov. 2012
0

Bonjour à tous,
Ça a l'air correct. Vérifier seulement que l'alternateur débite toujours dans une batterie sinon lorsque tu mets en route le moteur à quai en chargeant avec le chargeur, si l'alternateur débite en l'air il va griller !
Bon vent à tous.
Bernard.

21 nov. 2012
0

Merci beaucoup pour vos réponses!!
Pour la 3 et 4, la borne est relié au chargeur en direct sans passer par les batteries et la 4 quand le chargeur ne fonctionne pas.
Cette dernière est relié sur la dernière batterie afin d utiliser l ensemble des batteries pour le mieux.
Il me semble qu il est préférable de brancher le + de la première et le - de la dernière pour alimenter?
Michel

22 nov. 2012
0

Heo, ce n'est pas un forum de voile mais de bricolage électrique (ou mécanique selon la saison).
Un fil de plus qui va encombrer l'armoire, sans apporter de réponses valables...
Une recherche simple sur le forum t'aurait amené sur la page du cirix chez Victron ou chez voilelec.
Sinon, il manque le coupe circuit sur le (-); obligatoire.
Bon courage Michel.

22 nov. 2012
0

coupe circuit sur le négatif obligatoire ? pourquoi ? (sauf bateau alu ou acier)

23 nov. 2012
0

oups je suis hors norme ...

22 nov. 2012
0

La norme l'impose.

23 nov. 2012
0

Pas sur, cela dépend de l'année de construction ou de reconstruction, les textes ne sont jamais rétroactifs, c'est il me semble depuis la nouvelle 240...sur nos bateaux de plaisance.

22 nov. 2012
0

toi au moins tu es gentil,

22 nov. 2012
2

Je ne vois pas l'utilité de l'inverseur charge moteur/charge secteur. Si tu mets en route alors que le chargeur de quai est branché, il n'arrivera rien.

Pareil pour des coupe-circuits sur les dispositifs de charge. Juste bon un jour à faire griller un alternateur, comme dit Tux3132.

Bonne bricole à tous.

23 nov. 201216 juin 2020
0

Ok alors voici les modifs après vos remarques.
J ai donc retiré l inverseur qui d après vous n a aucune utilité et supprimé le second cable en négatif.
J avoue que j ai un peu de mal à trouver les bons emplacements pour les coupes circuits alors si vous pouvez m aider.
Merci
Michel

23 nov. 2012
0

Les coupe-circuits sont censés permettre d'isoler une batterie de ses servitudes. Ils doivent donc se trouver en aval des batteries vers soit le tableau soit des servitudes spécifiques telles un moteur de guindeau ou celui d'un frigo, par opposition aux relais ou contacteurs de commandes qui, eux, ne nécessitent pas d'intensité importante.

24 nov. 2012
0

Ah merci c plus clair!
Justement je pense utiliser mon chargeur comme alimentation pour mon réseau 12V.
Sur celui ci il y a un chauffage Webasto, 2 frigos, les pompes, l'éclairage...
Est ce qu un 50A suffira?
Michel

24 nov. 201224 nov. 2012
0

AICA, ce sont les normes juridiques qui ne sont, en principe, jamais rétroactives; pas les normes techniques qui s'imposent dès lors que les modifications effectuées concernent leur objet, et ce, quel que soit l'âge du navire...

24 nov. 2012
0

C'est ce que j'ai appelé reconstruction.

24 nov. 2012
0

Michel,

Pour savoir si 50A suffiront, il te faut évaluer ce qui va tourner ou consommer au port. Chacun de ces équipements possède bien une notice sur laquelle tu trouveras l'intensité consommée en utilisation. Tu regardes ce qui est susceptible de tourner en même temps et tu prends un coeff genre 1,5 pour ne pas trop solliciter ton chargeur dans ses plages supérieures d'utilisation. Prends en compte la nuit où en effet l'éclairage est utilisé.
Ensuite, tu regardes comment tu pourrais diminuer les intensités, par exemple en choisissant un éclairage à LED ou des équipements moins gourmands.
Des fois, on doit monter au mat et je trouve que le guindeau est parfait pour se hisser sans effort. Par contre, le chargeur n'y suffirait pas. Il faut donc mettre le moteur en route pour soutenir les autres producteurs. C'est pourquoi il te faut encore supprimer les coupe-circuits en amont des batteries. Ou alors, il faut être 1/ sûr et certain de ne pas les oublier ouverts et 2/ qu'ils tiendront les ampérages en étant consistants avec tes fusibles de protection.

27 nov. 201216 juin 2020
0

Voila donc le schéma avec modif sur les coupe circuit.

Et voici la liste des appareils en 12V :

  • 2x Frigo 42W --> 380W/24h
  • Webasto 5000 --> puissance nominale : 95W
  • Autoradio maxi 500mA
  • 3x pompe à eau ??
  • 18x éclairage plafonnier ??
  • feux de navigation ??

Je regarderais les puissances des éclairages la prochaine fois.
Ce qui m inquiète est surtout la pointe d intensité demandée au démarrage des pompes et webasto...
Michel

27 nov. 2012
0

Juste un truc :
Si je vous comprends bien : faire tourner l'alternateur "à vide" (file rouge positif non relié) le grille ?
Bigre pourquoi ?
J'ai du mal à comprendre : s'il ne débite pas quel est est le risque ? en général ce sont les excès de débit de courant qui "grillent" les dispositifs plutôt que les déficits !

28 nov. 201228 nov. 2012
0

A vide plusieurs phénomènes se créent.
Les diodes qui ne débitent pas ne sont plus "polarisée" (la jonction PN ne s'établie que lors du passage d'un courant) et de ce fait la tension en sortie des diodes est complêtement aléatoire.
Dans ce cas le régulateur d'alternateur lui peut être ammené à mesurer (comprendre) que la tension est trop basse et vouloir l'augmenter jusqu'à ......l'infini (théorique). Or la tension inverse des diodes (dite tension de claquage ) est limitée et donc en l'augmentant risque de claquer les diodes.
Dans ce cas ce n'est pas le courant mais le tension qui endommage la diode.

28 nov. 2012
0

moi je ne comprends pas l'utilité des fusibles à la sortie de chaque batterie.
Trois batteries reliées, ne forment-elles pas qu'un seule batterie ? Un seul fusible est donc suffisant.

28 nov. 2012
0

En cas de mise en court circuit interne d'une batterie (certe défaut rare) le fusible protège les autres.

28 nov. 2012
0

Cela devient plus clair , oui Le c.c entre la batterie B4 et les cables positifs du chargeur + repartiteur est inutile. Il aurais même faire tourner ton alternateur a vide

28 nov. 2012
0

Tu pourrais même ajouter une diode à chaque sortie du répartiteur et chargeur qui alimentent les batteries de servitude. afin d'éviter les chutes de tension.

28 nov. 2012
0

Je ne suis pas tres calé en electricité, mais il me semble qu'il manque une terre quelque part...
En effet la terre quai arrive au differentiel, mais ensuite un grand blanc ....
Comment ce differentiel peut il fonctionner s'il ne peut comparer l'aller et retour avec des fuites, impossibles puisque pas de terre quai ni de terre bord...
Il semble que l'on va droit au clash...Non...???
De plus il faudrait sur cette ligne terre bord / terre quai soit un transfo d'isolation soit un isolateur galvanique pour reduire les risques de corrosion galvanique...
Mais tout ceci est peut etre sous entendu puisque nous parlons charge batteries, regulateur, etc...

28 nov. 2012
0

Effectivement il faut que je continue la terre dans le réseau 230V et la brancher aussi sur le chargeur.
Pour le 12V c inutile.

28 nov. 201228 nov. 2012
0

Je me pose une question sur le montage. Quand ton séparateur sera sur 1 . Tes cellules négatives étant repiqué sur la borne négative du chargeur et du répartiteur. Elles seront actives, je souhaiterai savoir si il y a pas un risque de dégradation prématurées des batteries ? Merci

28 nov. 2012
0

Sur le dernier schéma j ai retirer le séparateur alors je sais pas si tu parles bien du meme?

28 nov. 2012
0

D'accord avec Le Celte, les fusibles qui sont censés protéger les batteries ne sont pas montés correctement car ils sont en série. Une fois le premier fusible sauté, les trois batteries de servitudes sont toutes 3 privées de charge.

D'autre part, les coupe-circuits sont supposés permettre d'isoler une batterie défaillante, donc un c/c sur chaque pôle de chaque batterie. Sinon, relier les batteries entre elles de façon à réaliser un parc qui se comportera comme une grosse batterie unique.

Le corollaire de l'isolement d'une batterie, c'est qu'il faut pouvoir de nouveau alimenter les servitudes par l'une ou l'autre des batteries restantes, ce que ne permet pas ton schéma.

Le coupe circuit qui va au démarreur doit être près de la batterie moteur et ne concerne que le démarreur, puisque le relais du lanceur est alimenté par la clé de contact qui est aussi un coupe-circuit.

Mon montage préféré c'est:

  • une batterie moteur réservée à ce seul usage.
  • deux ou trois ou davantage selon la capacité (autonomie) recherchée. Chaque batterie alimente soit l'ensemble soit une partie des servitudes.
  • si une batterie est en service et alimente tout, c'est à travers un selecteur de batterie. Par exemple, jours impairs = batt.1, jours pairs = batt.2. Etc.
  • si une batterie alimente une partie du circuit, donc que deux batteries de servitude sont en service en même temps, il faut qu'en pouvant les isoler on puisse également les permuter soit physiquement soit à l'aide d'un réseau de contacteurs mécaniques ou de relais, selon le service désiré. Ainsi, on conserve l'alimentation de la totalité du réseau, même avec une batterie isolée pour cause de défaillance.
  • comme déjà dit, un robinet électrique sur chaque plusitif et sur chaque moinsitif.
  • de là, on peut installer une alim vers le tableau électrique.
28 nov. 2012
0

Dans mon cas la batterie moteur ne sert qu au démarrage donc c est bon?
Dans le parc des batteries servitudes il faudrait que j ajoute un selecteur pour faire tourner les batteries?
Mon but est bien de réaliser un parc qui fonctionnera comme une batterie unique après ce n est peut etre pas la meilleure solution...

29 nov. 201229 nov. 2012
0

Je parlais du commutateur ( désolé) qui va te permettre de choisir soit:Tes batteries (2) ou le chargeur (1).

-Le commutateur en position (2) donc le courant provenant du chargeur.

-Le - du chargeur est repiqué (normal) sur les bornes négatives des batteries.

Le faite d'utiliser que les bornes négatives des batteries, quand tu seras à quai en faisant usages de tes équipement de bords est:

Je pense, pas vraiment préconisé pour la longévité des batteries.

Il n'est pas nécessaire de garder le C.C négatif de démarrage si ta coque n'est pas métallique.
Bon courage

30 nov. 2012
0

Je vois pas trop ce que tu veux dire...
Sur un des schémas avant j avais isoler le - de la batterie et le - du chargeur en fonction de la position du commutateur et on m a dit que c était inutile...
Est ce que c est ca que tu veux dire?
Michel

29 nov. 2012
0

J'espère que tu ne m'en voudras pas mais j'ai recopié ton plan pour mon usage perso. S'il y a un problème tu m'entendras hurler :litjournal:

30 nov. 2012
0

Aucun problème!!!

30 nov. 201230 nov. 2012
0

mais au fait, quel est l'intérêt de vouloir alimenter le tableau électrique directement par le chargeur sans passer par les batteries ?
Si on se sert du chargeur, il peut aussi bien charger les batteries qui elles alimenteront le tableau.

30 nov. 2012
0

Bah justement pour ne pas utiliser les batteries de servitude quand le bateau est à quai.
La plupart des chargeurs disposent de 3 sorties donc autant que j en prenne une qui me servira de power supply et servira à faire fonctionner mon réseau 12V sans décharger les batteries.

30 nov. 201216 juin 2020
0

Si ça peut inspirer quelqu'un, voici le schéma de principe du mien. Je l'ai simplifié en en montrant pas les connections négatives car elles sont toutes reliées directement de chaque équipement au moins de chaque batterie. Il ne s'agit ici que du circuit de recharge.


30 nov. 201216 juin 2020
0

Un autre de tryphon à l'époque

30 nov. 2012
0

AICA, ile est superbe ton dessin. C'est fait avec quel logiciel?

Sinon, bon je sais qu'on ne peut pas démarrer le moteur sans fermer le coupe circuit moteur, mais dans ce montage, si quelqu'un l'ouvre par mégarde pendant que le moteur tourne, l'alternateur ne va-t-il pas dégager?

30 nov. 2012
0

Non, non , c'est pas le mien, mais celui de thyphon, vu le logo je pense qu'il travaille dans un chantier. Je ne connais pas le logiciel.
Comme il est superbe je l'ai enregistré mais je n'ai pas bookmarquer le post.
Peut être que quelqu'un se souvient.....
Je vais essayer de retrouver ça...

30 nov. 2012
0

Comme quoi il vaut mieux se taire.....
Excuse moi eliot ....

www.hisse-et-oh.com[...]virtuel

01 déc. 2012
0

(Oublie tout à propos des bornes négatives des batteries coupler avec le négatif chargeur de la dernière fois )

Bonjour Michel,
J'ai discuté avec un pro de la batterie. Il m'a dit que ce montage est seulement compatible avec un chargeur mais d alimentation.
Il permet de charger tes batteries et d'alimenter tes appareils.
Car tout les chargeurs ne sont pas compatibles à alimenter.
Car le chargeur classique( celui qui charge que les batteries) fournit du courant non réguler pour tes appareils. ( si un appareil a besoin de 1 A et que le chargeur fournit 8 A, Il va avoir du mal à tout ingurgiter.
Donc renseigne toi. Bon courant

01 déc. 201201 déc. 2012
0

Désolé albatros tu commets là une erreur de raisonnement.
Si un appareil à besoin de 1 A ,le chargeur va fournir 1A, le chargeur va fournir ce que tu lui demande jusqu'à sa limite .
Donc jusqu'à 8 A tout va bien mais si tu vas au delà cela va poser des problèmes de chute de tension.
La limite de Michel est de 50A donc jusqu'à 600W de puissance cela va rouler.

01 déc. 2012
0

Je comprends bien le raisonnement. Mais un chargeur n'est pas conçu pour alimenter, mais charger des batteries.
Des chargeurs sur le marché sont conçus pour charger et alimenter des appareils.
A mon avis il vaut mieux prendre des précautions.
J'espère que j'ai tord.

01 déc. 2012
0

Instinctivement, je pense aussi que je me méfierais d'un chargeur utilisé en alimentation car il devrait sur-réagir facilement à une demande de courant. C'est pas comme nos chargeurs de téléphone. Il vaut toujours mieux avoir la batterie en tampon, c'est comme ça que le chargeur est prévu de fonctionner en floating, une fois les batteries pleines.

01 déc. 2012
0

C'est quoi sur -réagir d'un point de vue électrique à la demande de courant ?

01 déc. 2012
0

Hormis la tension un peu plus élevée, mais que l'on retrouve aux bornes de la batterie quand celle çi est en charge et que l'on utilise en même temps l'installation, j'aimerai avoir l'explication technique en quoi ce n'est pas possible.
Un vugaire transfo avec pont de diode et condo suffisent, alors un vrai chargeur de batterie c'est quand même plus sophistiqué.
Un chargeur est de plus prévu pour alimenter des batteries prévues pour alimenter l'installation.Toujours en respectant bien sur les caractéristiques du chargeur.
Des exemples seraient peut être les bien venus.
Effectivement si ton chargeur fait 8A tu vas pas bien loin en puissance (même pas 100W) mais c'est possible.

01 déc. 2012
0

C'était un exemple :)

02 déc. 201216 juin 2020
0

Je me suis un peu renseigné justement sur les chargeurs capables de fonctionner en alimentation stabilisée.
Sur les 3 ou 4 modèles de Victron, 3 sont capables.
De mon coté je vais utiliser un sterling power pro charge U qui d après sa fiche technique le permet aussi et sort du 50A ce qui devrait suffire à mon installation.
www.seatronic.fr[...]ate.pdf
Michel

03 déc. 2012
0

Donc , il y a plus qu'a ....alors
Bonne chance ;)
50 A pour chaque sortie ??

03 déc. 2012
0

Pour le schémas: Il est mieux de garder ton coupe circuit positif entre la batterie et le démarreur moteur.

03 déc. 2012
0

Non, car la clef de démarrage n'agit que sur le relais du démarreur. Autrement, l'intensité du démarreur la détruirait rapidement. En principe, il y a un gros cable directement entre le démarreur, l'alternateur et le plus batterie.

03 déc. 2012
0

Ou le remplacer par la clef de démarrage?

06 déc. 2012
0

Ah bah oui!!!
Merci pour les infos!!

03 déc. 2012
0

Plutôt que d'alimenter des servitudes sans passer par la batterie, j'aurais utilisé la 2eme sortie du chargeur pour la batterie moteur. En effet, en cas d'absence prolongée, il vaut mieux lui mettre un coup de charge controlée par le chargeur avant de tirer dessus pour peut-être l'achever si le moteur ne démarre pas tout de suite.

Tes deux fusibles sur B2 et B3 ne serviront à rien si le premier fond et de plus, plus aucune batterie ne pourra être rechargée.

03 déc. 2012
0

Il y a 3 sorties comme la plupart des chargeurs victron ou sterling.
Il y en a une pour l alimentation stabilisée, une pour le pack batterie de servitude et une pour la batterie moteur à moins d'une erreur de ma part dans le montage.
Les 2 fusibles me serviront juste à savoir d ou vient mon probleme en fonction de celui qui fond...

18 jan. 201316 juin 2020
0

Bonjour à tous

Je reviens vers vous après avoir réalisé le cablage du chargeur selon le schéma indiqué précédemment et pour le moment tout fonctionne très bien.

18 jan. 2013
0

Bonjour,
J'arrive un peu tard, mais je te recommande tout de même de poser un transfo d'isolement pour le 220V à bord et de soigner ton circuit de terre comme recommandé avec le transfo que tu choisiras... (très bien décrit et expliqué dans energie sans limite de Victron ou "230V à bord" à bord dans plaisance-pratique.com article collectif). En plus de protéger tes sorties 220V avec un tableau adapté, bien entendu.
On ne joue pas avec le 220V dans un environnement humide, qui plus est salin...
Bon câblage,
Kénavo. ;-)

18 jan. 2013
0

merci sur le schéma je n ai pas dessiné en détail les protections du tableau électrique.
Le bateau étant en polyester et en eau douce je n ai pas mis de transformateur d isolement...

19 jan. 2013
0

Je crois que tu devrais relire ces articles attentivement... :tesur:
Le transfo d'isolement ne concerne pas uniquement les boats métalliques,
Maintenant chacun fait comme il veut, pour ma part, je ne ferais jamais confiance à une terre de quai vérifiée une fois par an (si législation respectée).
Il est bien préférable amha, de soigner ses liaisons équipotentielles du bord (bateau plastique) et de créer une bonne terre de bord... En fait, comme dans une salle de bain de maison...
Ne pas oublier qu'une protection différentielle (disjoncteur 30mA, régulièrement testé, protégé contre l'humidité dans un coffret adapté et de marque) ne vaut que si elle est assortie d'un bon circuit de terre, lui aussi régulièrement testé à cause de l'environnement salin.
Le 220V en milieu humide ne pardonne malheureusement pas. :non:
A méditer, kénavo.

20 jan. 2013
0

Merci
Je vais regarder ca avec attention!!

19 jan. 2013
0

bonjour,
que de complications ...
pas de 220V à bord à part le chargeur et une prise avec prise trois fils la terre du quai après le differentiel de le thermique reliée au chassis du chargeur et à la prise
et c'est tout
quand on a besoin du 220V c'est avec une rallonge .
laisser le chargeur en permanence sans protection genre transo d'isolement ou protection galvanique c'est de gros soucis en vue .
si on passe par un repartiteur sans pertes le regulateur de l'alternateur aura comme tension de référence la batterie moteur qui elle est pratiquement toujours chargée ,un couplage mecanique soit manuel soit automatique permettra d'avoir une tension moyenne pour piloter le regulateur et la charge sera plus efficace .
surtout pas de fusibles sur le circuit de charge c'est risquer de griller l'alternateur .en mettre un sur le service OK
METTRE UN COUPE BATTERIE GENERAL SUR LE NEGATIF
ET POSITIF ;
le chargeur pourra charger les batteries coupe batteries ouverts s'il a deux sorties pourquoi pas celle du moteur avec .
voili voilou
alain

19 jan. 201319 jan. 2013
0

Ca c'est sûr quand suprimant la question, le résultat est bon... :heu:
C'est toujours une solution, bien meilleure qu'une installation mal concue ou mal réalisée.
C'est un point de vue adapté peut-être à la situation et un petit testeur de terre peut être un bon investissement..

Au fait, combien d'électrisations par an avec des rallonges inadaptées ou non reliées à la terre justement?
Ou encore des prises dont la broche de terre bien présente n'est pas câblée... j'en vois tous les jours, hélas.. La dernière en date (avant hier) une prise sdb à 30cms au dessus d'un point d'eau (non étanche, bien sûr) dont la broche de terre tellement oxydée qu'elle n'est plus conductrice, mesure à l'appui.
Tout le monde s'en fout jusqu'à l'accident et là bien sûr on recherche le ou les responsables, mais cela ne change pas grand chose pour l'accidenté... :jelaferme: :goodbye:

19 jan. 2013
0

Allez, une petite réponse très partielle et partiale, mais tout de même éloquente, pour ceux que cela intéresse :

"Dans une étude de 1997, effectuée par le cabinet ALC agissant pour le compte d’EDF-GDF et de l’Observatoire National de la Sécurité Electrique (ONSE), le chiffre d’environ 90 décès annuels au plan national à la suite de chocs électriques domestiques était avancé.

L’étude met en cause plusieurs éléments des installations électriques :
Les éléments fixes de l’installation (fils électriques, prises, appareillages), à l’origine de 46 % des accidents ;
Les éléments alimentés par l’installation (appareils, matériels et ustensiles divers), à l’origine de 54 % des accidents.

Ce second chiffre englobe de nombreux cas dans lesquels il faut considérer la responsabilité indirecte de l’installation électrique. L’absence ou l’obsolescence de l’appareillage de mise en sécurité automatique (disjoncteur, fusibles) et des dispositifs de mise à la terre, ne permettent pas d’éviter l’accident."

"Les statistiques du Centre Européen de Prévention des Risques (CEPR)
Le CEPR relève une centaine de décès par électrocution en milieu domestique ainsi que 4 000 victimes annuelles d’électrisation, dont un millier d’enfants. Le CEPR souligne que ces chocs électriques sont à considérer sérieusement car les brûlures causées par l'électrisation entraînent souvent des handicaps à long terme et des séquelles esthétiques."

"L’enquête « Accidents de la Vie Courante » de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM)
Cette enquête réalisée par 28 Caisses Primaires d’Assurance Maladie de 1987 à 1995, avance le chiffre de 13 800 accidents de personnes liés à l’électricité chaque année."

Sources: www.gresel.org[...]-4.html

"Les cas d’électrocution les plus fréquents
L’électrocution est le mot employé pour indiquer l’accident qui occasionne la mort d’une personne. Le courant est passé par le cœur de la victime et ses contractions ont été perturbées. L’électrocution touche surtout les enfants et les bricoleurs. Les statistiques sont formelles : l’électrocution fait environ 200 morts et plusieurs milliers de blessés chaque année. Lorsque la victime ne décède pas et que le courant a provoqué des lésions plus ou moins graves, on parle alors d’électrisation.
Il faut noter que l’eau et l’humidité aggravent les conséquences de l’électrocution et de l’électrisation. Des handicaps et des séquelles esthétiques peuvent résulter des brûlures provoquées par l’électricité."
Sources : assurance-habitation.club-assureur.com[...]ocution

Conclusion 1: Il n'y aurait qu'un seul accident par an, c'est encore trop lorsque l'on dispose de tout ce qui faut pour l'éviter et cela ne change rien pour celui qui est concerné...
Conclusion 2: Soigner ses liaisons équipotentielles, sa terre (quelle soit du bord ou du quai) et vérifier très régulièrement tout cela avec un instrument de mesure adapté (attention aussi aux rallonges sans conducteur de terre, c'est criminel en milieu humide). :goodbye:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (38)

Eté norvègien

novembre 2021