Savez-vous à quel point les données de vos cartes maritimes sont précises ?

De nombreuses données des cartes maritimes françaises déterminées par lignes de sonde sont obsolètes.
TeamSurv est un projet « crowdsourcing » qui a pour but d’améliorer les données de profondeurs des cartes maritimes.

Des bateaux de tous types et de toutes tailles enregistrent les données et les téléchargent via internet pour leur traitement.
Une fois les données traitées, elles sont mises à disposition du SHOM et d’autres établissements susceptibles de s’en servir (scientifiques)

Lors du traitement de chaque piste, nous effectuons les processus suivants :

• Contrôle qualité, filtrage des enregistrements avec les erreurs de position, de temps ou de lecture des profondeurs.

• Correction du décalage de position entre l'antenne GPS et le capteur de profondeur.

• Grace aux données provenant des navires, correction des changements dus aux différentes conditions de charges, et au phénomène de squat (ou d’enfoncement dynamique) subi en eau peu profonde.

• Correction de la sonde de profondeur en dessous de la ligne de flottaison

• Correction de la profondeur due aux variations de la vitesse du son affectée par la température et la salinité de l'eau.

• Correction des variations du niveau de la mer en utilisant une combinaison de prévisions telles que la hauteur des marées ou les réseaux d’estimation du niveau de la mer, ce qui réduit chaque profondeur au zéro des cartes locales.

Plus nous obtenons de données pour une zone, plus le quadrillage de cette dernière est précis.

Dans les zones où la densité des données est trop faible, ou si les données ne sont pas cohérentes, nous pouvons rejeter ces données et ne pas produire de quadrillage de la zone.

Le matériel d’enregistrement des données est prêté gratuitement, et tous les participants sont libres d’accéder à ces données.

Peu importe où vous naviguez, si vous désirez rejoindre les 250 navires ayant déjà adhéré au projet, nous vous donnons rendez-vous sur

L'équipage
21 mar. 2014
21 mar. 201421 mar. 2014
0

Comme éventuel "utilisateur final" d'un tel produit, j'exigerais qu'il soit faite une précise distinction entre les sources des données représentées dans le support d'affichage final.
Je veux dire que en ce qui me concerne il me faudrait pouvoir distinguer très précisement si une sonde dérive du SHOM (UKHO, US, etc) ou bien d'une autre source. Genre rajouter une couche additionnelle ON/OFF sur un programme cartographique pourquoi pas, mais surtout pas mélanger l'affichage de données en provenance de deux sources si différentes.
Faute de quoi, ce serait le SHOM (ou autre service hydro) et rien de plus.

Juste un petit feedback
:-)

07 avr. 2014
0

TeamSurv, de Smartcom Software, maintient les fonds de bateaux propres

Smartcom Software utilise la technologie de la société TeamSurv, dans son projet de recherche « SeaFront », developpant ainsi la prochaine génération « antifouling » (anti salissure).
« SeaFront » est un projet de quatre ans, en partie financé par le programme de recherche FP7 de l'UE, développant des peintures antisalissure plus efficaces et moins nocives pour l'environnement. International Paints (groupe Akzo Nobel) est le fabricant de peinture à l’initiative projet et est soutenu par nombre d'universités et d'instituts de recherche en développement de nouvelles technologies. Pour tester ses produits ainsi que ses installations à l’international, International Paints a fait appel à de nombreux utilisateurs finaux tels que ses navires mais aussi de plus petites embarcations, des installations offshore et les exploitations piscicoles.
Lors de ces essais, Smartcom fournit les données environnementales grâce au système TeamSurv utilisé pour enregistrer les données provenant des instruments de bord des navires ainsi que des capteurs environnementaux supplémentaires et soutenus par l'imagerie satellite. Cela donne l'information aux spécialistes sur les conditions de l'eau telles que sa température, ses niveaux de lumière, sa salinité et de son acidité, ainsi que la vitesse du navire, dans le but d’évaluer les conditions de croissance de son encrassement. Il s'agit d'une avancée significative par rapport aux précédents essais, où il n'a pas eu de surveillance environnementale importante. Il montre également la souplesse du système TeamSurv pour s'étendre à partir de la mesure de profondeur étant un objet général des moyens de collecte de données sur l'environnement à partir d'une variété de sources. Les navires, embarcations et bateaux de soutien pour les installations fixes contribuent également à la collecte des données des profondeurs marines, ce qui reste l'objectif principal de TeamSurv.
Tim Thornton, qui gère à la fois la participation de Smartcom Software dans le projet SeaFront et TeamSurv, a déclaré « Ce projet montre la flexibilité de TeamSurv à être utilisé pour mesurer et collecter une grande variété de données provenant des navires. Au-delà de son objectif initial de la mesure des profondeurs, il est tout aussi adapté à d’autres activités de surveillance de l'environnement ».
Informations générales :
« SeaFront » est un projet de quatre ans, en partie financé par le programme de recherche FP7 de l'UE, avec un budget de 11,2 M€. Coordonné par l'Institut néerlandais de polymère, qui dispose de 19 participants venants de 8 pays de l'Union Européenne. Il vise à développer une peinture « antifouling » (anti salissure) de nouvelle génération qui permettra de réduire la résistance de la cuve (et donc les émissions de CO2 grâce à l'utilisation de moins de carburant) par une diminution de son encrassement mais d’empêcher de s’infiltrer dans l'eau tout matériel qui n'est pas bio- dégradable.
Smartcom Software est une PME spécialisée dans les applications de données marines ; déjà coordinatrice du projet précédent : FP7, qu’a développé TeamSurv, et a depuis continué et développé le projet.

Pour plus d’informations, contactez Tim Thornton (tt@smartcomsoftware.com - +44 (0)7985 927 376) ou Alexis Decousu (alexis.decousu@teamsurv.com).

Sites web :
(site en anglais)
(site en anglais)
(site en français)

07 avr. 2014
0

Bon OK on a compris plus la coque est sale plus le fond en est proche.
Et je suis bien d'accord aussi pour constater que le tout est bien Décousu.

08 avr. 2014
0

Si j'ai tout compris il y a deux projets dans le même à savoir:
Une cartographie des fonds plus précise et des tests pour touver un antifouling le plus biodégradable possible en tenant compte des différentes qualités d'eaux.
Mais on oublie un truc comment fait-on pour l'enregistrement des données à bord et quel sont les caractéristiques du matériel à embarquer (poids, volume, interference éventuelle).
Les voiliers ne sont pas des cargos.
@+

08 avr. 2014
0

Bonjour,

l'enregistrement se fait à l'aide de son sondeur et son GPS ...
Pour le stockage des données, si on n'a pas de PC a bord, TeamSurv fourni un boitier "dataloggeur", qui enregistre les données en nmea183 ...
A+

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

on va peut être attendre encore un peu ...

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (67)

on va peut être attendre encore un peu ...

février 2020