S'attacher en solitaire

Quelqu'un a-t-il fait l'expérience de s'attacher avec la drisse de spi en solitaire, pour éviter de tomber par dessus bord et se retrouver trainé à l'eau, attaché à la longe de harnais et à la ligne de vie, sans pouvoir remonter ?
quel invonvénients voyez-vous à cette méthode ?

L'équipage
28 mai 2007
28 mai 2007
0

Le ^premier inconvénient
est qu'on ne peut plus envoyer le spi....

28 mai 2007
0

bonne remarque
mais sans le sale temps, on n'envoie pas le spi de toutes façons (enfin, pas moi)

28 mai 2007
0

???
Si le bateau gite, ce qui est probable, que se passe-t-il ?

28 mai 2007
0

oui
ça promet des acrobaties en plein vol sous le vent...
mais qu'est-ce qui vaut mieux ? des acrobaties en l'air (pas énormes si on couple drisse + harnais capelé à la ligne de vie) ou des acrobaties vaines dans l'eau ?

28 mai 2007
0

là,
si les deux sont couplés, peut-être, mais le passage des haubans nécessite de changer de mousqueton.

28 mai 2007
0

Je n'ai aucune expérience du sujet ...
... mais si je me devais me trouver retenu par la drisse de spi, je préférerais que ce soit avec un harnais d'escalade, plutôt que par un harnais nautique.

Inversement, je crois que n'aimerais pas être traîné dans l'eau par un harnais d'escalade (mais faudrait essayer) ...

28 mai 2007
0

J'ai 2 longes

une très courte, amarée en fond de cockpit. Une plus longue, juste le temps du déplacement avant de remettre la courte ailleurs.

28 mai 2007
0

et si..
Je n'ai aucune experience en termes de navigation, mais je me demandais si en passant un bout de l'avant du bateau à l'arrière, en prenant soin de le tendre bien au milieu de bateau. Ensuite on s'attache court à ce bout de façon à pouvoir atteindre tout les coins du bateau mais sans jamais pouvoir tomber à l'eau.

Je ne sais pas si c'est possible, qu'en pensez vous ?

28 mai 2007
0

et aussi
si ça passe au milieu , t'est obligé de faire passer soit d'un coté ou l'autre du mat !
d'un coté t'est pas trop emmerdé , mais de l'autre tu est bloqué avec le mat !

et si tu tend suffisement pour qu'il n'y ai pas trop de courbe quand tu tire dessus , tu est pas loin du point de rupture , ou alors ça se detend sufisement pour tu parte a la baille quand meme !

28 mai 2007
0

relis
et tu sortiras du cauchemar
j'ai parlé de drisse de spi EN PLUS de la ligne de vie, histoire de ne pas tomber à l'eau, en laissant la question ouverte
et c'est justement la prudence qui me pousse à réfléchir à une méthode pour ne pas tomber à l'eau, même en étant capelé à une ligne de vie

28 mai 2007
0

Si ça passe au milieu, ça passe aussi au desus du capot de descente

le mieux serait au raz du rouf. Mais la plupart longent les passavants, solution que je ne trouve pas bonne, car ça n'empêche pas de partir à l'eau. C'est pourquoi mes lignes de vies rentent roulées dans un coffre.

J'ai déja été projeté lors d'un empanage involontaire. Ma longe m'a retenu avant les filières. Sacré choc à tout point de vue.

28 mai 2007
0

a la drisse de spi ????
pourquoi pas a la chaîne de l'ancre...?
c'est comme sortir , quant la météo est mauvaise !!
la prudence c'est ta vie...les lignes de vie sur un bateau ce n'est pas fait les chiens (quoi que !!!!!!)..
imagine sur un forum "auto" un individu qui poserai la question :"esse dangereux de rouler les portes ouvertes ,la tète dans le toit ouvrant , avec une brique sur l'accélérateur"...
je cauchemarde !!!!! :-( :-( :-(

28 mai 2007
0

d'après mes lectures
la solution serait d'être attaché très court, c'est copntraignant mais la solution,

un longe en bonne état, bien échantillonnée par rapport au poids du mec au bout de la longe,

et ensuite, et s'en remttre à la providence qu'on croit,

il y a eu un cas d'un skipper dont la longe a cassé sur ue course en double, me souvient plus du nom...

mais plus de sauvé grace à l'ammarage court sur ligne de vie...
bien vérifier les point d'ancrage des lignes de vie...

si ça peut t'aider dans ta reflexion...

28 mai 2007
0

En fait
Tu poses la question de la ligne de vie tout cout (je ne pense pas personnellement que la drisse de spi soit une bonne idée à cause des haubans, de l'effet yoyo etc...).

On fait du bateau pour se faire plaisir, donc en général, par beau temps. Donc, les chantiers (et les ships si c'est pas prévu au départ) proposent des équipements qui seront "agréables" par beau temps.
Donc les chantiers placent les lignes de vie là où elles emm¤*dent le moins (souvent le long des filières, c'est à dire très près de la flotte).

Or la ligne de vie est là pour servir justement lorsque ça se gâte. Comment faire une ligne de vie qui soit "agréable" par beau temps et efficace par gros temps ?

Ben j'ai bien peur que ça se fasse pas, et qu'il faille choisir entre la ligne de vie qui se transforme en traîne et celle dans laquelle tu te prendra les pieds quand tu n'en a pas besoin parce qu'elle passe au milieu de tout...

28 mai 2007
0

S'attacher en solitaire
j'ai fair souder des mains courantes le long de mon rouf se qui me permet de rester assez proche de l'axe du bateau tout en pouvant me déplacer d'avant en arrière et cela évite l'effet élastique que peut avoir une sangle,il est vrai qu'en cas de projection hors du bateau remonter à bord lorqu'on est seul ne paraît pas évident surtout si on vient de se taper un cassoulet d'où l'importance d'avoir une bonne condition physique

28 mai 2007
0

Ligne de vie dans le cockpit
J'ai souqué un gros bout d'aussière au fond du cockpit. Ça me permet d'aller et venir sur 3 mètres tout en étant amarré court en faisant coulisser le mousqueton le long du dit bout. Très pratique, avec un bon sentiment de sécurité. :alavotre:
Evidemment, ça va pas au pied du mat ni à l'avant...

28 mai 200716 juin 2020
0

au plus court ...

En intercalant un SHUNT (PETZL) il est possible de règler la longueur de sa longe.
A condition toutefois de conserver une longe en continu et en "corde" de 11mm au mini
(corde de montagne et non pas bout de marin ou sinon pas prendre de la drisse trop peu élastique)
Enfin c'est juste une idée pour mettre en triple avec la drisse de spi :-p

28 mai 2007
0

je crois surtout aux vertues de la prudence
a savoir :
de bonnes mains courantes et bien positionnées
ne pas hesiter a se deplacer a genoux ou a quatres pattes , je sais ce n'est pas élégant mais on prend beaucoup moins de risques
positionner le tangon devant le mat pour qu'il serve de mains courante
eviter au maximum les allers et retours inutiles
le cas echéant pour une prise de ris attacher sa longe autour du pied de mat

parce que en fait la meilleure soluton c'est de faire en sorte de ne pas avoir besoin de la longe

en ce qui me concerne je la mets le moins possible et seulement quand c'est dangereux mais par contre je prepare tres soignesement ce que j 'ai à faire pour improviser le moins possible

cela veut dire aussi qu en amont , j' ai fait en sorte pour que toutes les maneuvres reviennent au cockpit pour en sortir le moins souvent possible et ainsi limiter les risques

j 'ai encore fait une centaine de milles en course ce week end en solo ,dont la nuit complete, je suis sorti 3 fois du cockpit
une fois pour prendre un ris , une fois pour tangonner le genois (pas raisonnable de spier )et une fois pour detangonner le genois ,j 'ai reussi a larguer mon ris sans aller au pied de mat

voila le moins de risques possible

et je n'ai pas eu à m'attacher

apres chacun gere cela à sa façon

;-) ;-) ;-)

29 mai 2007
0

egalement
pour reduire l'elasticité des lignes de vie,a mi-longueur de celle-ci,
les relier ensemble par un bout transversal.
ainsi,quand on tire sur l'une,l'autre participe aussi,et on reduit l'amplitude du debattement vers l'exterieur.
pour Ti-Punch,elle sont au ras du roof,assez tendue.
en usage avec le bout transversal,elles remontent juste au dessus du roof.
Maurice.

29 mai 2007
0

ça me semble pas mal
et simple, mais ça oblige aussi à changer de mousqueton quand on va de l'arrière à l'avant (et inversement)

29 mai 2007
0

pour le spi
je ne sais pas, mais comme lignes de vie j'ai mis deux systèmes: le classique avec les sangles au long des passavants, que j'utilise quand c'est plus tranquille et on n'a pas de mal à se déplacer en marchant droit

par mer plus forte, deux cables de chaque coté qui vont chacun d'un coté du cockpit au mat, et un cable central qui va du mat à l'étrave

les seuls points où on risque de sortir par dessus bord sont quand on est dans le cockpit ou à l'etrave, autrement si on est attachés c'est impossible (donc c'est déjà ça de gagné); il faut bien sur se décrocher/raccrocher au mat mais bon si le temps est sérieux une halte au mat est toujours la bienvenue :-)

29 mai 2007
0

ca risque de faire pas mal
de bouts de ficelle qui se trimballent...

et pour que ce soit efficace, je pense qu'il faut un équipier au piano qui soit en mesure de donner et reprendre du mou en permanence

pour essayer, je prendrai plutôt la balancine de tangon qui déjà ne devrait pas se coincer dans les barres de flêche

la solution sur Spot
2 lignes de vie dans le cockpit pour répartir les efforts des equipiers sur plusieurs points et ne pas avoir besoin de se détacher chaque virement de bord (très pratique quand on navigue avec des enfants en plus) et des lignes classiques sur les passavants

ce qui suppose également d'avoir soit des longes doubles, soit 2 longes pour être toujours retenu au moins par l'une d'entre elle au bateau

la panacée? j'en sais rien, mais pour l'instant ça me donne statisfaction

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (156)

Bol d'Or 2016

mars 2021