SATISFAIT DE VOTRE COQUE DI ou QUILLARD ???prendre la cape par gros temps..

Bonjour à tous,
La question se pose plus a ceux qui naviguent sur un DI.Avez vous eu à regretter votre choix??
C'est par curiosité que je me pose cette question car j'ai deja choisi,lourd et pas tres veloce je navigue sur un exploration DI (caroff),et mis a part l'entretien du puit de derive je n'y voit encore que des avantages.Je m'interroge toutefois sur la navigation par gros temps: remonter ou non la derive à la cape par gros temps?
Merci pour vos contributions.

L'équipage
13 jan. 2004
14 jan. 2004
0

Relever la dérive!
Je n'ai jamais navigué sur un DI par gros temps. Par contre, un des avantages fréquemment cité pour les DI, c'est la possibilité de relever la dérive et d'éviter ainsi l'effet "croche-pied" des déferlantes qui sont à l'origine des chavirages.
Alors autant profiter de cet avantage, puisque tu ne pourras rien contre l'inconvénient du DI: lest dans la coque = couple de redressement moins grand et surtout une très bonne stabilité négative (il vaut donc mieux éviter de se retourner).
Si ton youyou fait une cape correcte dérive relevée, c'est certainement la bonne option pour le gros temps.

14 jan. 2004
0

Pas encore testé
Bonjour,

Avec mon DI je n'ai pas encore testé cette technique, mais j'ai fait des tests sans dérive à la cap pour voir, et le bateau dérive plus vite, mais sans impression de croché, par contre avec dérive, il croche et gite plus sur les vagues.

La litérature dit qu'il faut relever la dérive dans le gros temps, a tester, mais j'essai d'éviter le gros temps, donc je suis pas pressé de tester !

Bonne Balade,
Balade.chez.tiscali.fr
Nono

16 jan. 2004
0

Dérive relevé c'est mieux !
Je suis un peu hors sujet car je navigue sur un trimaran avec dérive sabre ....

... mais par baston, j'ai noté une nette différence en fonction de la position de la dérive.

Dérive relevée, le bateau dérape sur l'eau sans crocher et "surf" sur le flanc quand une déferlante le prend de travers.

Avec la dérive baissé, on sent bien le frein, et le bateau qui prend de la gîte. Le frein est tellement important que ma dérive a été cassé en deux !!!

Donc par baston (déferlante) avec mer de travers (a éviter si possible) il vaut mieux relever la dérive au maximum.

Par contre, la dérive est plus grande, il faut donc prévoir de l'eau sous le vent. Pour exemple, pour avoir subit un 8-9Bt avec petite deferlante, on a traversé la manche (Iles-Scily - Ouessant) en dérivant pendant pas loin de 20 heures, avec environ 4 NOEUDS DE DERIVE !!! Heureusement qu'il y avait de l'eau :-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Calme Norvège

Souvenir d'été

  • 4.5 (84)

Calme Norvège

novembre 2021