Sardaigne NW et W

J'ai en projet d'y retourner après 10 ans ... à partir du 15/08

Bons souvenirs de Porto Conte, Asinara

Je connais jusqu'à Alghero, à l'époque le port de plaisance était quasiment désert en Aout !!!

Qui connais plus au Sud ? Quel intérêt ?

Concernant la taxe des locaux sur les bateaux de + de 14 m qu'en est-il aujourd'hui ?? Le mien fait un peu moins sur l'acte de francisation mais faut pas mesurer avec la plate-forme de bain AR !!! :-D

L'équipage
19 mar. 2008
19 mar. 2008
0

voir article
bonjour j'ai fait un peu ce parcours
va voir dans mes articles ou mon Hisse et oh
bonne navigation

19 mar. 2008
0

Oui oui
Azinara et Porto Conte sont toujours superbes.

Et encore bien desert. Le mouillage à Azinara est payant devant le Lazaret, sur bouée, et cela coûte 25 € pour la nuit...

Alghero est maintenant un gigantesque port totalement bondé en août, et la ville, jolie, grouille de touriste. Nous avons tenu deux heures. Ca nous a couté 10 €...

Plus au sud d'Alghero, tu as une trentaine de milles assez ingrates, où tu longes une petite falaise, où il n'y a qu'un abri. C'est le petit port de Bossa, assez mal abrité en cas de baston, extrémement bruyant en saison (nous avons eu le malheur d'y passer notre seule nuit au port à cause d'un coup d'ouest le soir de l'élection de miss Bossa. Je ne sais pas la tête qu'elle a, mais nous n'avons pas fermé l'oeil de la nuit tant la musique était forte. Vu le nombre de boites de nuit sur la plage, cela doit être le régime habituel en été) et absolument hors de prix (48 € pour la nuit).

La ville de Bossa, à 4 ou 5 km à l'intérieur des terres est trés belle, surplombée d'une ruine.

Après, tu as encore cette cote avec une falaise, jusqu'à une jolie baie assez peuplée avant la passe des iles "Mal di ventre". Cette passe est vraiment superbe. Longues plages, paysages quasi toscan, cabanes de pécheurs en roseau.

La mer intérieur d'Oristano vaut le détour, mais tu en aura vite fait le tour. A l'entrée, tu as les ruines de Tharros, une cité phénicienne. Après une immense plage où les sardes se retrouvent le soir pour pécher et blaguer. Il y a un petit village sur le littoral avec quelques resto à touristes mais aucun service.

Au fond de la baie, tu as un port privé avec un quai d'accueil. Dans le village à 2km (je ne me rappelle plus son nom), tu as une épicerie (une seule).

C'était notre grand sujet de conversation. Comment font les Sardes, dont beaucoup sont trés volumineux, font t'ils pour manger ? Nous avons passé notre temps à chercher des épiceries et des boulangeries et, finalement, nous n'en avons trouvé que deux. Une à Alghero(un genre de Liddl à coté du port) et une dans ce village...

Il n'y a rien sur la rive sud de la baie. La plage est sans intérêt et il y a trés peu de fond.

Nous ne sommes pas allé plus loin. Nous y étions en août dernier et dès que nous sommes arrivés à Azinara, il n'y a plus eu de vent (sauf le coup de baston qui nous a coincé à Bossa). Nous naviguions quasi tout le temps dans moins de 10 nd...

Nous y retournons probablement cet été.

Jacques

Jacques

19 mar. 2008
0

à propos de "Oui, Oui"
Erendil, t'as fait tout le boulot de description, tu permet que j'ajoute qq commentaires directement sur ton texte :-)

Moi c'était en aout 2006, après un mois de juillet sans vent ni mistral donc, il s'est levé en aout un N à NW sur la zone W-Corse et Sardaigne avec mer forte et incessante au large, donc les abris de NW étaient bienvenus

Azinara, passé le 15 aout on a pas vu les taxeurs locaux (arrivé tard, partis avant midi).

Porto Conte : abris somptueux, aussi bien dans le NE (mais pas trop N, y a un hotel-boite) que dans l'E (au NE du port) où là aussi y a un hotel-boite. En fait on se met ici où là en fonction du vent pour obtenir des vaguellettes nulles. Pas vu de ressources (épicerie), rien à part qq hotel. Le prix du port est rapidement négociable, ma gens féminine a refusé les sanitaires (j'ai des jetons de douche à vendre).

Alghero, je m'y suis fait arnaquer (130€ pour un cata de 13m). Comme souvent en Italie le port public est decoupés en concession gérées par des opérateurs divers. Le mien, au pied des remparts et à l'W de la ville, avait des jolies petites tentes façon salon nautique. J'aurai du aller au "municipal", également au pied des remparts mais 50m plus à l'E (pas loin d'un marchand de poisson intégré dans les remparts).
Au retour j'ai mouillé à 50m au N de l'immense jetée interne (qui court E-W au N du bassin). Gratos et pas vraiement remueur (mais avec un cata).
Y a des ressources mais pas évidentes à trouver , surtout dans le NE de l'angle NE de la vieille ville (marchés et boutiques de marché, 2 supermarché à moins de 300m)

Bossa, j'ai aimé (comme quoi) le bassin du port, au mouillage, même si les tenanciers des pontons de la digue extérieure (W) nous interdisaient avec virulence d'y débarquer en annexe et même si les gabelous nous houspillaient pour avoir le culot de débarquer sur la plage dans la racine de la duigue W. La vieille ville est super, nombreuses ressources dans le village près du port et sur la route vers la vieille ville.

A 15M au S de Bossa il y a Capo Manu (avant Mal di Ventre) avec une baie au N ouverte au N et une baie au S ouverte au S. Sympa, jouable pour la nuit si le vent ne fait pas un 180°. Belles plages

Dans le golfe d'Oristano il y a ce port de plaisance au milieu de la partie N. Attention, il y a très peu de fond (2,5 au bout de la digue), à surveiller attentivement.
Le port est désert, y a peut-être un restau ... mais une fois sorti du port, en tournant vers l'E on longe la rive jusqu'au petit village ou Erendil n'a vu qu'un épicerie. Y a en fait qq bistrot sur la grand (!) place et des débits d'alimentation bien cachés ici et là (au moins 3)

Le bus, pas rare, t'emène à Oristano (pas de port de plaisance à Oristano et le port est loin et à l'écard de la ville) rapidement et pour pas cher. La ville n'est pas inintéressante, y a beaucoup plus de ressources (au moins 5 boulangeries, et des marchands de chaussure à ralentir la progression des dames ...)

Les ruines de Tharos, un coup d'orage nous a fait rapidement en quitter le mouillage. Dommage.

J'ai passé qq temps à Porto Torres entre deux équipages. Escale forcé qu'au final j'ai apprécié mais c'est pas évident, c'est un poil glauque au premier abbord. Ensuite on se plait dans cette ville un peu morne. Restau sympa sur la place carrée près du port. Des ressources près du port et supermarché très bien à 2km au S en direction de Sassari (à prendre comme une balade). Le captain du port est très cool, les prix sont très négociables (comme partout en sardaigne m'a-t-on affirmé, moi c'était 40€par j pour un 13 * 7)

19 mar. 2008
0

La marina au nord de la baie d'Oristano...
...s'appelle Torre Grande !

Bof ! mais escale un peu obligée car il y en a peu sur la côte W sarde.
Bien faire gaffe au haut fond qui déborde la jetée sud dans son sud...

Mais aussi de l'autre côté, il faut bien longer cette jetée (côté Nord) pour entrer dans la marina.

Le village, station balnéaire, est à 2 ou 3 Km...

Plus au sud, Carloforte sur l'ile de San Pietro, sympa.

;-)

19 mar. 2008
0

Quelques éléments
Je n'ai plus croisé en Sardaigne depuis 4 ans. Mais la Sardaigne Nord et Ouest m'ont laissé vraiment de très bons souvenirs. Yves, tes commentaires d'escales sont toujours un plaisir, on sent quelqu'un qui aime l'Italie.

Le mouillage d'Asinara: quel bel endroit ! Payant maintenant ? Ca c'est vraiment une "very bad news". Il semblait les dernières fois que j'y suis passé que le pénitencier était de moins en moins en fonction, donc l'ile de plus en plus accessible. J'ai vu des bateaux de plaisance au sud de l'ile au débarcadère, près du pénitencier, ainsi qu'au nord de l'ile (cote Est) au petit village. Tenter sa chance ? Le merveilleux petit port de Stintino, à quelques miles du mouillage d'Asinara, était gratuit dans l'avant port et plutôt bien protégé. Stintino est vraiment un coin comme on peut les aimer en Italie. Ravitaillement et surtout légumes et cruditées de premier choix.

Porto Conte: la baie est vraiment très bien protégée de tous les vents en fonction de l'endroit où on mouille. Mais j'y trouve l'eau un peu trop vaseuse (je suis difficile .....) et surtout envahie par les discothèques (cela dit, c'est pareil à Asinara). Ravitaillement possible près de la petite marina au sud est de la baie.

Alghero: même si le port est envahi de marinas privées, c'est toujours une escale à ne pas manquer, grace à sa ville superbe. Le ponton en béton en entrant était gratuit, mais il n'y a pas toujours de la place. Le port municipale comme décrit avant était gratuit aussi. Il y a un excellent voilier, qui ne parle que italien et qui pratiquait des prix comme on n'en trouve plus maintenant, sur la route qui longe la cote en remontant vers le nord, très loin du port (après le ship au nord du port). Si j'avais pu, c'est bien chez lui que j'aurais fait mes voiles ....

Oristano: rien à ajouter sauf que le mouillage devant Tharros est vraiment magique .... et plein de poissons, excellent pour la pêche.

Au sud du golfe d'Oristano, avant Torre Grande, on longe de grandes dunes de sables. Puis il y a un décrochement de falaise qui forme un abri contre les vents de sud. J'y ai passé 4 jours sublimes, dans une eau cristalline et sans personne un 15 aôut. Ce n'est pas vraiment un abri puisqu'ouvert sur la pleine mer, mais quand les éléments sont de la partie ..... Un fort vent de sud et une mer forte nous ont obligés à nous y arrêter. Sentiment de pleinitude ... Puis au bout de 4 jours, j'ai senti que les choses allaient changer (le 6ème sens de la météo qui vient au bout d'un moment qu'on est en mer ....) alors on est reparti. Je ne remercierais jamais assez la nature de nous avoir accordé de si beaux moments ......

J'ai vraiment gardé de supers souvenirs de la Sardaigne Nord, Ouest et Sud. Rien que d'en parler, j'ai envie d'y retourner ......

20 juin 2009
0

ALGHERO (SUITE)
Je confirme pour le voilier (demander au port ils lui passent un coup de fil et contrairement à l'Italie du Sud le sarde me paraît extrèmement carré : quand il dit 9 heures c'est pas 9 heures 5 !!)
On lui à fait réparer une bande UV de génois n week end de 15 août. Il est venu le chercher avec son vélo !!L'a ramené le lendemain pour 100 €
Rien à dire, super boulot

19 mar. 2008
0

plus au sud
Carloforte est une escale agréable ; il y a de la place au port même au mois d'août (2005).
Complètement au sud, il y a le beau mouillage de Malfatano.
Et il serait dommage de ne pas tirer jusqu'à Cagliari (à voir).

19 mar. 2008
0

Ca ce voit que l'été arrive...
On arrête de s'engueuler sur la SNSM et on commence à réver...

Jacques

20 mar. 2008
0

merci à tous
de vos commentaires précieux mais faudrait pas non plus qu'on soit trop nombreux !!! ;-)
Je fais le pari météo d'aller là bas après le 15/08 - on verra bien si on a de beaux orages ....

20 mar. 2008
0

la météo
Il me parrait IMPERATIF d'avoir une vue d'ensemble de la météo sur tout le bassin (bon, des Azores à la calabre, c'est mieux).

Le bulletin local en VHF ou NAVTEX, c'est bien (indispensable, en fait) mais ça ne te donnera pas la position de la veine de mauvais temps (en aout 2006 elle allait de Marseille à Cagliari) et son évolution (parfois elle se rapprochait, parfois elle s'éloignait des côtes sardes du NW).
La position relative était importante (comme toujours en med ou le mauvais temps l'été est souvent circonscrit)

Si le mauvais temps est établi (le cas dans la 1ère 15zaine d'aout 2006, surout pour les vagues) et en l'absence d'infos générales on risque de rester bloqué longtemps (ce que la prudence dicte, d'ailleurs). ça ne m'aurait pas permis de réussir un retour vers Port Torres puis un retour vers PQ sans passer par Bastia (option possible maisplus longue), mais ça demande une bonne vision d'ensemble.

Dans ces circosntances j'allais voir les prévi à 5 jours de l'ECMWF, les modèles de vagues des espagnols et la météo des italiens, ainsi que le bulletin de FI-GO (celui de 20h04, dispo sur internet).

20 mar. 2008
0

Cote W
La Sardaigne vaut la traversée et les sardes plus encore.
Nous y sommes allés en 2006, de mi-août à fin septembre. Les mouillages de Porto Conte sont sublimes mais de mauvaise tenue dans les posidonies. En cherchant bien, on trouve des trous et en y plantant l’ancre, ça tient. Elle se plante sous les racines et en relevant le mouillage, avec quelques précautions, on ne les abîme pas. Nous l’avons expérimenté dans un grain où l’annexe était derrière, à l’horizontale. La veille nous avions du tenir le mouillage avec le moteur à 2200 trs. La ballade au Capo Caccia fait partie de la magie des lieux ; il y a une épicerie au village de vacance à proximité de Tramariglio.
Tharos est tout aussi magique. En 2006, l’amarrage sur les bouées était gratuit. Nous avons préféré Torre Grosso à Oristano. De Torre Grosso, en prenant le bus, on gagne la ville. Nous y avons pris le train pour Macomer et ses nuraghes. Ils n’y voient jamais de touristes et l’accueil est extrêmement chaleureux.
D’Oristano au sud, la côte est sauvage et il n’y a apparemment aucun abri. Nous rêvions d’entrer dans le petit port de Buggerru mais la houle l’interdisait.
Tout au sud, les îles de San Pietro et San Antiocho méritent des haltes prolongées. On y trouve marinas et mouillages : face sud de la pointe Faro et Caletta à l’ouest de San Pietro. Il y a un autre mouillage, au sud de l’île ainsi que l’anse immédiatement au sud du port de Carloforte (école de voile). Au nord-ouest de San Antiocho il y a deux mouillages avec fonds de sable et de roche ; attention à l’engagement de l’ancre ou de la chaîne sous un rocher tabulaire. Nous avons apprécié le port de Calassetta et on peut mouiller dans l’anse à l’est du port.
Par vents d’est à sud est, il peut être très difficile de doubler la pointe sud de San Antiocho. On peut l’éviter à condition de passer sous le pont reliant la ville au « continent ». Je n’ai pas pu connaître les tirants d’eau et d’air mais ça a l’air confortable, les chalutiers y passent. A l’est de San Antiocho, du golfe de Palmas, nous ne connaissons que les environs du Spartivento. Suivant le vent, on trouve des mouillages sur les deux côtés : fonds de sable, eaux cristallines, hautes dunes couvertes de cades… A éviter pour les inconditionnels des escales en marinas surpeuplées ! En principe c’est une zone d’exercice pour l’OTAN, interdite mais en été, il semble y avoir une large tolérance. Nous y sommes passés deux fois et personne ne nous a rien demandé.
Au-delà du Spartivento, c’est la Sardaigne Est, une autre histoire. Nous avons rencontré des français qui faisaient le tour de la Sardaigne en 15 jours, traversée comprise. C’est probablement faisable mais qu’ont-ils perçus du pays ? En plus des paysages, nous avons rencontré des sardes et nous sommes fait des amis, ce qui n’a rien enlevé à la croisière, au contraire.
Bon vent, gouttez à la côte sarde et à l’intérieur, sans modération
Albert

20 mar. 2008
0

Retour
Au vu du post précédent, pour le retour, nous avons surveillé l’évolution sur le bassin W de la méditerranée, une dizaine de jours avant la date prévue, au cyber café le plus proche (Magdalena) sur Windfinder puis en écoutant FI en FM. Le Mistral pointant son nez, nous avons trouvé refuge à Santa Teresa de Galura. L’anse de Capo testa est abritée mais mouillage rouleur. Cinq jours à attendre puis les petits vents d’est (nous étions vers le 25 septembre) nous ont ramené à Port Leucate en moins de 3 jours.
En Méditerranée, la remontée est souvent problématique et il vaut mieux avoir du temps pour prendre la bonne fenêtre, qui de plus n’est jamais très longue…
Albert

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (1)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021