sans sel

Bonjour,

Quelqu'un sait-il comment faire pour croiser en croiser en haute mer quand on est astreint à un strict régime sans sel?
En particulier, comment se passer de conserves, qui sont bien pratiques, mais salement salées.
ça vient de me tomber sur le râble, et je suis passablement désemparé.

L'équipage
05 août 2012
05 août 2012
0

Tu peux stocker ton boeuf bourguignon sous vide avec l'appareil qui va bien. Les sachets se sterilisent et se conservent bien. On rechauffe au bain marie.
Sinon, a l'ancienne, tu peux faire tes propres bocaux.

05 août 2012
0

ca depend de la durée des croisieres et de l'equipement.

Congelation ?
conservation au frigo ameliorée en mettant sous vide ?
sinon voir dans les rayons pour regimes speciaux, souvent plus fournis dans les magasins bio

05 août 2012
0

tu te passes des conserves !!!

05 août 2012
0

Bonsoir

Comme doud, il doit exister des conserves sans sel. Et faire soi même ses bocaux stérilisés. Je les fais au four (si si, mais de la maison bien sur) à 100°. Maximum 6 bocaux, c'est simple et efficace. Pas besoin de stérilisateur.

Le seul problème est le poids, y compris à vide car normalement on garde ses bocaux pour une prochaine fois...

05 août 2012
0

Et bien entendu, pe,ser à fermer la bouche quand une vague arrive! :mdr:

05 août 2012
0

Déssaler les conserves en les faisant tremper plusieurs fois dans de l'eau douce ?

les surgelés sont sans sel ajouté , mais conservation ...

faire ses propres conserves, bocaux et cocotte minute;ne pas omettre les herbes aromatiques.

salut BD

06 août 2012
0

Le hauturier n'est pas synonyme de nourriture en conserve. Légumes & oeufs, poissons & riz, pâtes & préparation maison en bocal...

Des mois à naviguer sans conserves trop salées... :-)

06 août 2012
0

Perso, je me fais un devoir d'embarquer le moins possible de conserves.
Et c'est tout à fait possible.
Il s'agit juste de changer ses habitudes et cette culture de la boite, que les américains nous ont refilés après 1945.
Faire de la cuisine à bord.
La boite, c'est une forme de paresse.

0

c'est quand meme bien les boites de thon ,de sardines et de legume ,meme quand on cuisine il en faut un peu :-)

06 août 2012
0

Il n'y pas de problèmes, il n'y a que des solutions…
Deux exemples :
www.gonidec.com[...]nfo.php

06 août 2012
0

Salut, a l'armée lors des missions de longues durées on avait droit aux plats deshydratés. Il me semble que c'etait tres peu salé. Ce n'est pas tres joli a voir mais j'en garde un tres bon souvenir.

06 août 2012
0

Il n'y a hélas pas que les conserves ....les principales sources de sel seraient (en % de l'apport journalier) :
Le pain (25 à 30 %) ; les charcuteries (11 à 13 %) ; les fromages (9 à 11 %) ; les plats cuisinés et conserves (5 à 8 %) et le sel de table, voisin de 15 %...sans oublier les chips et gâteaux apéro...

Donc acheter du pain (ou des biscottes) sans sel, des légumes et fruits frais, (cela se conserve bien à bord), des oeufs, de la viande, du poisson frais... visiter les magasin d'aliments dits de régime...

Cela oblige à faire des courses plus souvent, à modifier quelques habitudes alimentaires et surtout faire de la cuisine (sans ajout de sel).

C'est une adaptation de la vie à bord liée à un pb de santé, un peu dérangeant mais pas dramatique, l'essentiel est de continuer à naviguer.

Bonnes nav' !

06 août 2012
0

cuisiner véritablement certe c'est l'idéal mais ça demande souvent un peu de place et de vaiselle, donc tout dépend du bateau.... entre la cuisine d'un RM 1260 (comme ça parce qu'elle me plait) et celle d'un sangria (qui est très bien aussi c'est pas la question) ça va pas être la même histoire....

06 août 2012
0

Bonjour!
Notre goût s’adapte au sel et nous entraîne à saler toujours plus pour conserver le même niveau de sensation salé.
A l'inverse diminuer les doses exacerbe notre sensibilité gustative au sel.
Ce n’est pas moi qui le dis mais un docteur américain dans le take home copy book à bord d'un avion de ligne sur lequel j'ai voyagé il y a un moment déjà.
Je m'y suis collé, ça a marché sur moi.
Les sels minéraux contenus dans les fruits et les légumes sont eux indispensables à l'organisme.

En "forçant" sur les bricoles aromatisantes comme le coriandre, les clous de girofle, le basilic, le gingembre, le poivre au citron, 4 ou 5 baies, le thym, le laurier, queques gousses d'ail dans la dernière minute de cuisson pour en neutraliser la force (qui emporte la gueule...) sans altérer ses autres caractéristiques etc... pour faire les nouilles, le riz, les pommes de terre, lentilles... (sans beurre ni beurre salé aïe!...) mais à l'huile d'olive (qui se dégrade au delà de 80ºC) donc au dernier moment dans l'assiette je me régale sans ajout de sel.

Mâcher des tomates séchées juste un peu réhydratées dans la fin de cuisson ou dans l'assiette mouillée de l'eau de cuisson est un régal... Avec de la tapenade maison d'olives noires, (les vertes le plus souvent salées à éviter), du yaourt ou du fromage blanc, ça le fait... Et du poisson du poisson du poisson...

Je suis "coronarien" triple ponté promotion juillet 2003 qui se porte plutôt bien... Je m'entraîne une heure chaque matin depuis 6 mois car j’ai l’intention de cintrer les pédales sinon péter" le vélo, du cardiologue l’or du prochain test à l'effort annuel le mois prochain, car dans ~ 140 jours je re-navigue...
:whaou:

06 août 2012
0

L'équipement de cuisine mini est un réchaud et un autocuiseur : il y a une grande diversité de recettes pour "cocotte-minute" : livre SEB ou sur internet...
On peut même pour une sortie de WE, préparer sa recette à la maison, la faire cuire, ne pas enlever la soupape, l'intérieur reste stérile. Yapluka réchauffer à bord !

06 août 2012
0

Allergie aux glutamates: pas mieux!
J'ai navigué sur un First 35 dont le skipper était allergique aux glutamates, ce n'est pas mieux que le sel, il y a des glutamates (exhausteur de goût) dans pratiquement TOUT. Donc on cuisinait à bord (la cambuse du First 35 n'est pas mal) et on se faisait des repas gastronomiques: lotte aux petits légumes, turbot à la crème, sans oublier les crabes et les huitres; mais on naviguait en Manche et en Mer du Nord et on passait au plus 48 h sans escale.

08 août 2012
0

Bonjour,

Merci à tous pour cette avalanche solutions. Je n'ai plus qu'à choisir pour composer mes menus. Si , après expérimentation, je découvre d'autres solutions, je vous en ferai part.
Je ne doit pas être le seul dans ce cas et ces renseignements pourront servir à d'autres

08 août 2012
0

La sardine...!...elle est à l'huile......ça va j'rigole... :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (142)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021