Salona 46 propulsion électrique

Bonjour à tous,

Comme les moteurs diesel à bord des bateaux vont prochainement être interdits (cf ce ) , voici le nouveau salona 46 électrique !
Un point intéressant, il est équipé de deux moteurs oceanvolt sur sail drive disposés sous les couchettes arrières. Il peut donc être manoeuvré comme un cata.
Ces moteurs permettent aussi de recharger les batteries sous voile. 2kW pendant l'essai !

L'équipage
16 jan. 2021
0

La question qui se pose: les bornes des ports vont-elles suivre?
Car le panneau solaire, c'est bien mais lent. Mais l'option mixte d'oceanvolt est intéressante, en faisant aussi hydrogenerateur.
Pour ma part je prolonge tant que je peux mon vieux ysm12, le prochain sera certainement électrique.
5h d'autonomie me suffiraient largement, pour l'instant les coûts sont encore élevés. Echéance 5 ans...


Fabien83:Reste à voir la puissance et l'autonomie. Si le budget n'est pas un problème, il y a moyen de mettre un paquet de batteries dans le volume sous la descente. Je suis impressionné par la puissance en "régénération". A condition de naviguer régulièrement et avec les bonnes conditions, il aurait moyen de se passer de groupe et de panneaux. ·le 16 jan. 21:20
Mathieu Enfant Sauvage:Le budget est un problème, pour le moment un moteur électrique coûte plus que mon bateau! Et également voir à partir de quelle vitesse l'hydrogénérateur est réellement efficace. 3/4/5 nœuds ça change tout pour un 9m ancien·le 16 jan. 21:38
Cédric 1983:Mathieu, si tu n’as pas un budget de 15 20ke, reste sur du thermique·le 16 jan. 21:42
Mathieu Enfant Sauvage:C'est pour ça que mon ysm fera 5 ans de plus minimum, en attendant que les prix baissent. Je ne vois pas l'intérêt de chercher un remplaçant thermique alors que de nouvelles technos arrivent. ·le 16 jan. 21:47
fritz the cat:pour moins de 2000€ tu peux remotoriser ton boat en électrique va voir chez ali moteur accus systéme de contrôle pour les scooters évidemment il faut bricoler un peu ·le 17 jan. 21:04
Arzak:Il faut quand même bien des connaissances techniques pour arriver à un système abouti, de plus en usage marin !·le 19 jan. 14:51
Mathieu Enfant Sauvage:Je n'ai pas les compétences pour me lancer dans un assemblage de pièces. Cependant on commence à voir des alternatives, avec fonction regen à valider. Le kit à 2000€, batterie à ajouter, ça commence à être un tarif accessible.www.thunderstruck-ev.com[...]kw.html ·le 25 jan. 09:17
16 jan. 2021
0

400 watts, quelques pointes au dessus c’est pas fou vu la surface d’une hélice de 17 à 18 pouces.

Un hydrogenerateur c’est 400w à 7,8 nds ... avec une hélice de 11 pouces !!!

Maintenant, avec deux SD10, effectivement c’est intéressant car cela permet de récupérer assez vite de l’énergie, probablement 4h de voile pour 1h de moteur à allure raisonnable.
Un poil juste pour la med en été si pas de solides batteries, sans doute top pour les régions avec moins de molles.


17 jan. 2021
2

quand on fait de la voile on sait quand on part ,mais jamais quand on arrive ,cette formule me convient bien ,mais évidemment les usagers vont devoir réapprendre à naviguer ,autrement que :si je descends en dessous de 3nds je met le moteur...
par contre le voilier bien que fonctionnel ne me plait pas du tout ,les angles vifs ,les assemblages
c'est de l'ikéa ,tout est synthétique ,aucune âme dans cet intérieur .
la carène a l'air efficace ,par contre j'aime bien le système de varanguage .
quel poids fait'il ? aura t'il de la puissance pour remonter le clapot méditerranéen ?
Alain


Arzak:Dis donc ils sont riches ces petits jeunes !C'est étonnant de voir un couple de jeunes vouloir un bateau si grand !C'est vrai que tout ça c'est beau c'est neuf, mais ça fait pas rêver !L'intérieur fait vraiment ikéa comme beaucoup de bateaux récents, c'est très aseptisé et sans caractère.Je trouve très chouette et courageux le choix de motorisation électrique.La puissance est modeste pour un si gros bateau quand même.·le 19 jan. 15:00
Fabien83:Ils ont été invités sur le Salona. Leur bateau est un Pearson 36 qu'ils ont refait de fonds en combles (de fonds en tête de mât...) et équipe d'un moteur électrique (plusieurs moteurs successifs en fait, le dernier étant justement un oceanvolt). ·le 19 jan. 15:14
Arzak:Ok merci je n'avais pas compris ça puisqu'ils se comportaient comme des proprios découvrant leur nouveau jouet;-)·le 20 jan. 13:58
17 jan. 202117 jan. 2021
0

Moi se sont les carrés que je ne comprends pas dans ces nouveaux bateaux. Pour faire des festins à dix au port ok mais quelle place perdue ! Au prix d'une cabine avec banettes superposées et d'une table à carte.

Pour la puissance, chaque moteur fait 10kW, donc 26 cv au total. Vraiment pas énorme pour un 46 pieds. 10 heures d'autonomie à 6,5 nds et 3 heures à la vitesse max de 8,5 nds.

30kWh de batteries, soit l'équivalent de 2500 Ah de capacité sous 12V. Les moteurs sont capables de recharger les batteries de 0 à 100% en 20h de nav à 5nds. Soit théoriquement une production de 1,5kW à 5nds (2kW à 9nds pendant l'essai de la vidéo).


Arzak:"10 heures d'autonomie à 6,5 nds" Pour moi ce serait le rêve sur mon petit bateau !·le 19 jan. 14:53
Arzak:Je me contenterais bien de 5/6 heures à 4 noeuds !!!(histoire de remonter des rivières ;-)Mais ce n'est pas pour demain :-(·le 19 jan. 14:54
17 jan. 202117 jan. 2021
0

ne pas comparer les percherons au chevaux légers
le couple maxi d'un moteur électrique ,c'est au démarrage,ce sont de voiliers de loisirs pour vivre au port ou au mouillage abrité ,pas fait pour de longues traversées que l'on ne peut pas charger ,mais tout est possible 🙆
Alain


18 jan. 202118 jan. 2021
0

Là-dessus le débat a déjà eu lieu au sujet des hors-bord torqeedo et je n'ai toujours pas compris la différence que l'on doit faire entre les "chevaux électriques" et les "chevaux thermiques".
Tiré de cet , voici en vert les courbes de couple de trois hélices de pas différents, en fonction de la vitesse de rotation. Courbe de couple moteur électrique en rouge et diesel en bleu. A bas régime, il n'y a pas ou peu de couple résistant s'opposant à la rotation de l'hélice. Je ne comprends pas pourquoi le fait que le moteur électrique ait une courbe de couple plate le rendrait supérieur à un thermique sur un bateau (sur une voiture par contre évidemment c'est un énorme avantage de l'électrique).
enter image description here

Je trouve la technologie très intéressante si on s'arrange des limitations d'autonomie (et d'écologie/ressources en terres rares/...) mais je reste un peu dubitatif en voyant ce 46 pieds équipé de "seulement" 26cv.


20 jan. 2021
0

Le couple c'est le couple.
Avec du couple tu peux avoir une hélice plus "puissante" mais tu iras moins vite. Les avions qui ont des hélices à pas variable font pareil, petit pas pour le décollage, grand pas pour le vol.

En auto c'est pareil, avec un moteur uniquement coupleux tu grimperas de belles pentes sans fatiguer mais tu ne monteras pas en régime et n'iras pas à 200km/h

C'est pour ça que beaucoup tiraient à une époque des bateaux avec des 504 ou BX diesel de 65/70cv...
Mais ils n'allaient pas très vite ;-)

En électrique c'est pareil, si tu veux utiliser le couple moteur très élevé du moteur électrique, tu prendras une hélice adaptée...
Qui ne te permettras pas d'aller vite même en augmentant beaucoup le régime moteur, tu ne feras que consommer de l'énergie inutilement car hélice inadaptée à cet usage.


20 jan. 2021
0

A l utilisation un cheval électrique apportée plus qu un cheval thermique, je ne saurai pas l expliquer n étant pas ingénieur

Mon vieux 46 livres de poussée américain donne des accélérations vigoureuses et grâce aussi sûrement à cette grand helice on a remonté du mistral et clapot au mouillage et le souci était que l ax 2 ne se retourne pas

26 chevaux électriques ne me choquent pas sur ce 46 pieds, si il fait 6,5 en croisière et 8,5 à fond, un 26 chevaux thermique ne le ferait pas

Sur les autos , notre modeste Peugeot ion et désormais un poil moins modeste Skoda Citigo on s enfoncé dans le dossier à l accélération


20 jan. 2021
3

26 ch... c'est à peu près ce que délivre un diesel marin d'une cinquantaine de chevaux à 2000 t/min (régime de croisière).
ce n'est donc pas si aberrant.


JeanLW:Oui mais la on indique une pointe à 8,5 ce que ne permettrait pas 26 chevaux thermiques ?? Ça confirme bien le fait, au feeling, qu un cheval électrique c plus qu un cheval thermique?·le 20 jan. 15:48
20 jan. 202120 jan. 2021
1

D'après la longueur à la flottaison de 12,23m, les 8,5nds de vitesse max au moteur correspondent à la vitesse de carène du salona 46.
Qu'est-ce qui te fait dire que ça ne serait pas atteignable sur mer plate avec un diesel de 26cv ?
Si quelqu'un est capable d'estimer la traînée du bateau à cette allure, je me charge de la dernière multiplication pour avoir la puissance !

Je pense plutôt qu'ils ont dimensionné les moteurs pile poil pour pouvoir atteindre la vitesse de carène en conditions idéales. Et pas mis davantage de puissance comme c'est le cas avec un diesel qui pourra aller contre le vent et la mer.


Sapha Pani:C'est pas fait pour aller contre le vent et la mer. Le pro le dit à un moment: le concept c'est de marcher à la voile quand il a du vent pour recharger les batteries.·le 20 jan. 16:47
Fabien83:Je suis bien d'accord. Le but était de démontrer que 26cv "électrique" ne poussent pas plus fort ni plus vite que 26cv "thermiques". ·le 20 jan. 17:15
20 jan. 2021
1

@fbien tu as sûrement raison sur mer plate pas de vent 26 chevaux ça doit suffire

Mais quand on goûte à l électrique il n y a pas de retour en ar, 2 ans sans aller à la pompe c cool et faire 38 000 kms pendant cette période pour moins d un euro pour cent kilomètres. Mais il faut la philosophie électrique

Aujourd’hui si je re motorisais Little Wing, mis 1 gm 10 en 2014, aujourd’hui à prix égal je mettrai un électrique avec une autonomie limitée qui correspond à mon utilisation de retraité côtier avec du temps et ça m empêcherait pas d aller en corse


Fabien83:Bien d'accord également. Rien à voir mais j'ai pris récemment une trottinette électrique d'occasion sur laquelle j'ai ajouté une seconde batterie. Je fais maintenant mes aller retours au bateau presque gratis. ·le 20 jan. 17:17
JeanLW:Mets un casque !😎·le 20 jan. 17:22
20 jan. 2021
3

Je suis un inconditionnel de l'électrique (j'ai mon annexe et ma voiture en électrique) je trouve que c'est un moyen de propulsion supérieur au thermique à bien des égards et je rêverais d'une motorisation électrique pour mon 36 pieds ... MAIS, il faut bien reconnaitre que, pour le moment, il y a des freins pour une motorisation principale d'un voilier de croisière en électrique et pas des moindres.

Le budget déjà, qui est nettement supérieur au thermique.
Puis l'autonomie. C'est vrai qu'un voilier est fait pour marcher à la voile, mais par ici, les périodes de calmes ne sont pas rares en été et on a beau être bien toilé sur un voilier performant, quand y'a pas de vent ... on avance pas. Alors bien sur on peut attendre le vent, mais c'est bon pour les retraités qui n'ont que ça à faire et encore, je connais pas mal de retraités qui sont bien occupés et qui ne peuvent se permettre de rallonger indéfiniment leurs croisières. Alors quand on a des vacances limitées, et bien on mets le moteur parfois pour une traversé de 20h, même si on aime pas trop ça ...

Il faut être réaliste, dans quelques années peut être mais pour le moment c'est difficile pour de la croisière autre que des sorties à la journée, même si il commence à y avoir des exemples intéressants. (il y avait eu un F30 avec une belle installation)

Pour un programme de sortie à la journée, oui ,c'est faisable en électrique, même pour une petite embarcation moteur pour aller pique-niquer dans une baie proche.

Pour les annexes par contre, on a déjà eu le débat, et je reste persuadé que l'électrique est largement supérieur au thermique.

👍


defracted:Je m'intéresse aussi à l'électrique pour mon future projet et je suis tombé aussi sur cette vidéo, l'idée de deux moteur oceanvolt à la place de 1 est pas bête. Mais le gros problème comme tu dis now c'est l'autonomie. Ce qui me freine d'aller vers une installation comme celle ci pour un voyage au long cours c'est de ne pas pouvoir faire 2 jours de moteurs de suite. Ça ne m'est pas arrivé souvent mais ça arrive. Molle complete entre les canaris et cap Vert, sans moteur on serait resté englué des jours sur place. Donc avec cette installation là, j'aurai fait 5/6 heures de moteur et ensuite pouf plus rien en attendant que les panneaux recharge un peu de batterie... C'est embêtant. L'autre point c'est la remontée au vent dans le gros temps quand on doit aller s'abriter ou encore fuir un front qui arrive. La j'aimerai voir quel est l'autonomie et la vitesse du voilier dans ce gros temps. Ça peut être très dangereux si les batteries sont mortes en plein milieu.Donc ce qu'il faut pour le meilleur des mondes, c'est garder un tank de diesel et prendre un générateur. La ils disent qu'avait 100litres de fuel, l'autonomie est de 325 Nm. Mais le coût est de 74k€ HTVA... Ouf ! Donc je suis d'accord, moi c'est mon rêve de sortir du port en silence et sans odeur mais je crois qu'il fait encore attendre un peu. Dans 5 ans ça risque de commencer à devenir intéressant (coût divisé par deux espérons et autonomie multiplié) parceque l'idée pour moi de passer en électrique c'est d'être full électrique et virer définitivement le tank à fuel pour y mettre autre chose (batteries ou tank a eau, rangements). Car si il fait prendre moteur électrique ET générateur ET tank fuel, alors va fait beaucoup et ça pèse lourd tout ça ·le 21 jan. 06:05
fritz the cat:un ginfizz a fait un tdm avec un moteur électrique bricolé et des batteries classiques il y a quelques années .Alain ·le 21 jan. 17:11
20 jan. 2021
1

Now c une question de philosophie, l été dernier je n ai jamais fait plus de deux heures de moteur de suite

Pareil avec la ion pour faire Seillans cannes on mettait pas le chauffage

4 heures à 4 noeuds par petole me suffiraient parfaitement

Et à 4 noeuds j ai pas besoin de beaucoup de puissance, genre 1500 tours sur le 1 GM 10


20 jan. 2021
1

Je supporte de moins en moins le diesel , son entretien déplaisant , bruit vibrations fumée etc


20 jan. 2021
-1

Pour l'instant le bilan d'une voiture électrique est vraiment pas terrible : voir cet article dans une revue écologique:
reporterre.net[...]logique
Selon l'usage ce peut être pire que la voiture thermique (plus de CO2 pour fabriquer les batteries d'origine Chine avec de l'énergie en grande partie fossile), au total environ deux fois plus de CO2 qu'une thermique à fabriquer qu'il va falloir amortir à l'usage. Si on se sert peu de la voiture électrique le bilan CO2 sera toujours supérieur à celui d'une thermique.
Pour l'alimenter : dans la plupart des pays l'électricité est d'origine fossile et pour une moindre part fabriquée par des énergies renouvelables sauf dans les pays développés qui ont eu un parc nucléaire qui n'émet pas de CO2 mais des déchets.
Acheminer électricité émet aussi du CO2 indirectement à cause des pertes en ligne comparativement à une thermique qui utilise directement le carburant avec beaucoup moins de pertes.
Dernier point le recyclage de l'électrique qui émet plus de polluants et de CO2 qu'une thermique à cause des batteries.

Au global il faut parcourir un paquet de km pour commencer à avoir un bilan positif entre 40.000 et 150.000 selon les configurations
Notons si on est amené à renouveler le parc de batteries au bout de huit ans durée de garantie chez Renault par exemple, c'est la catastrophe sur le plan émission de CO2.

Enfin c'est vrai que à l'usage pour de petits parcours l'électrique est bien agréable. Les bobos aisés des grandes villes achètent d'ailleurs une deuxième voiture électrique pour faire leurs petits trajets y compris jusqu'à la résidence secondaire si elle n'est pas trop loin, et laisse le 4x4 hybride rechargeable qui peut coûter entre 60 et 100 K€ au garage.

Actuellement la voiture électrique est envisageable pour un consommateur grâce au prime de l'état.

Le bilan des voitures hybrides personne n'ose trop mettre le doigt sur le sujet mais rien que le poids des batteries à balader ça consomme forcément encore plus d'énergie qu'une version thermique et le bilan doit pas être bien fameux quand on prend en compte le cout de fabrication et le coût du recyclage.

Au final concernant nos chers voiliers passer à la propulsion électrique est pour l'instant une bêtise écologique. Le mieux est de n'utiliser le moteur thermique (qui est déjà installé) qu'avec parcimonie de bien l'entretenir pour qu'il dure le plus longtemps possible quitte à attendre qu'il y ait du vent et aller la ou le vent veut bien nous pousser, la planète nous dira merci et c'est sans conteste le meilleur choix écologique en matière d'émission de CO2 que l'on puisse faire actuellement en tout cas sur des tailles de voiliers hauturiers.

A terme 10 ans? à conditions que l'hydrogène soit produite avec une électricité décarboné et que la technologie soit au point et moins coûteuse ce sera la seule solution qui permettra de se déplacer sans réchauffer la planète et sans polluer.
Quand aux bateaux à moteurs c'est sur qu'à moins d'une législation restrictive il ne passeront pas à l'électrique ou marginalement.


Domde:Pour l'hydrogène il faudra bien sur le produite par électrolyse.·le 20 jan. 20:01
JeanLW:Beaucoup de fake news sur l électrique surtout par ceux qui n en ont pas, il y a autant d études qui disent le contraire, en tout cas qd il fait 35 degrés et que 250 diesel sont au touche touche dans un centre villeCela dit ma motivation est purement économique, je ne suis pas un boboJ ai acheté la Peugeot ion d occasion 10000 € garantie Peugeot, nous avons fait 35000 kms et nos deux voitures qui sont allées à la casse étaient une vieille xantia 2 litres essence et un break bm 530 250: chevaux le truc qui chante, donc à 10 litres aux cent en moyenne et c était plus et 1,4 € par litre, la voiture ne nous a RIEN coute, nada zilch, nous l avons revendu 5000 €, fabuleux c la première fois qu une voiture ne me coûte rien. Je le répète ma motivation n est pas écologique mais je vais vous retrouver une cont re étude ·le 20 jan. 20:29
AudioJam:Pardon, mais sans être un fanatique anti-nucléaire, cette phrase est totalement mensongère :"dans la plupart des pays l'électricité est d'origine fossile et pour une moindre part fabriquée par des énergies renouvelables sauf dans les pays développés qui ont eu un parc nucléaire qui n'émet pas de CO2 mais des déchets."Soit elle est dite à dessein dans le but de "défendre" le nucléaire, soit elle est le fruit d'une incompétence totale en la matière. Parce qu'assimiler le nucléaire à une "énergie renouvelable", c'est fort de café ! Jusqu'à preuve du contraire, il faut de l'uranium pour faire tourner une CN, et cet Uranium il vient d'où ? Pas de France, ni même d'Europe pour l'essentiel, mais du Canada, d'Australie ou du Kazakhstan et c'est tout sauf une ressource renouvelable. Quant au problème des déchets, il ne peut certainement pas être "compensé" par l'absence d'émissions de CO2, ou alors juste pour essayer de se donner bonne conscience. Dans les faits, c'est un énorme problème pour lequel il n'existe aucune solution viable sur le long terme et dont la charge va revenir aux générations futures. Si on y ajoute tous les problèmes liés aux coûts de démantèlement des CN qui n'est aujourd'hui absolument pas pris en compte dans le prix de cette électricité, on obtient un beau paquet d'incertitudes sur les coûts à venir de cette énergie ! Et qui va payer à votre avis ?!Ceci étant, le nucléaire reste une source de production d'électricité importante et qu'il faut continuer à utiliser ne serais-ce que pour "amortir" les CN existantes. Sortir du nucléaire à la manière de l'Allemagne reste une énorme bêtise, il faut faire cela de manière progressive en menant un combat sur plusieurs fronts. D'abord par un soutien à l'augmentation des productions alternatives (eau, vent, soleil), ensuite par la baisse de la consommation (LED, efficacité des appareils, etc.), et enfin par le non remplacement ou la construction de nouvelles CN. C'est une politique qui demande une vision à long terme, et pas seulement à l'échéance d'un mandat électoral, c'est tout le problème.Et pour en revenir au cas de la propulsion électrique, c'est une excellente solution si elle est corrélée à une production d'énergie autonome comme cela semble être la cas ici, du moins en partie. La solution miracle reste à trouver, mais pour l'instant il est préférable d'avancer par petits pas que de rester là à ne rien faire. Par contre, l'idée de continuer à "utiliser le moteur thermique (qui est déjà installé) avec parcimonie et de bien l'entretenir pour qu'il dure le plus longtemps possible" est parfaitement cohérente et pleine de bon sens.Le slogan de 68 reste plus que jamais d'actualité : Soyez réalistes, demandez l'impossible !·le 21 jan. 13:29
20 jan. 2021
2

Pexcha:Merci. Je ne serais pas surpris d’apprendre que l’industrie pétrolière et les constructeurs de moteurs thermiques financent des études à charge contre l’électrique afin de ralentir la transition.Les études sérieuses et indépendantes qui montrent que même avec un mix énergétique reposant en bonne partie sur le charbon le bilan carbone d’un véhicule électrique est meilleur que le même équipé d’un moteur thermique ne manquent pas. ·le 21 jan. 08:00
20 jan. 2021
3

IMPRIMER
Bilan énergétique défavorable, batteries impossibles à recycler, conditions d'extraction déplorables du lithium et du cobalt… tant chez les médias que sur les réseaux sociaux, de nombreuses informations cherchent à faire croire que la voiture électrique n'est pas aussi écologique qu'on le prétend. C'est en partant de ce constat que l'ingénieur Marc Muller et le journaliste Jonas Schneiter ont eu l'idée de lancer un vaste travail d'enquête. Durant deux ans, ils sont partis sur le terrain pour vérifier une à une les informations diffusées dans les médias. Une investigation dont les conclusions sont résumées dans le film documentaire « A Contresens », diffusé en avant-première a eu lieu le 4 novembre dernier.

« Alors que la voiture électrique est au coeur d'une guerre de l'information, ce documentaire cherche à distinguer, en allant sur le terrain, le vrai du fake » souligne le site internet du film.

Cobalt et lithium

Pointées du doigt dans un rapport d'Amnesty International datant de 2016, les conditions d'extraction du Cobalt en République Démocratique du Congo ont poussé les deux réalisateurs à se rendre sur place. En premier lieu pour vérifier si le travail des enfants évoqué par l'ONG était bien une réalité. Le constat : aucun enfant dans les mines désormais exploitées par des grands groupes industriels où les solutions d'extraction sont entièrement mécanisées.

Au final, seules les mines illégales dans lesquelles des familles creusent la terre pour trouver du minerai à revendre sont susceptibles d'employer des enfants. Des exploitations qui ne sont pas utilisées par les fabricants de batteries.

En Amérique du Sud, au Chili, Marc Muller et Jonas Schneiter ont également pu vérifier les conditions d'extraction du lithium où le pompage de la saumure et son traitement entraineraient sont présentés comme la source d'importants problèmes de ravitaillement en eau potable pour la population. Sur place, les deux enquêteurs ont pu échanger avec industriels, habitants et ONG. « Aucune étude sérieuse ne prouve la nocivité du pompage sur l'environnement mais aucune ne prouve le contraire non plus » soulignent les deux auteurs.

La question des terres rares

Régulièrement pointés du doigt, les besoins en terres rares de la voiture électrique ont été vérifiés. Sans avoir à traverser la planète, Marc Muller a décidé de démonter une Renault ZOE et une Fiat Punto thermique. Une fois encore, le résultat va en faveur de l'électrique. Alors que la ZOE est dépourvue de terres rares, la Punto en contient dans son pot catalytique.

Quid du recyclage ?

Régulièrement évoquée par les détracteurs de la voiture électrique, le recyclage des batteries a lui aussi fait l'objet d'une enquête approfondie. Une fois encore, Marc Muller s'est rendu sur place. Cette fois en Europe en allant visiter l'usine d'Umicore en Belgique. Le constat est sans appel : 95 % des composants des batteries peuvent être recyclés, Cobalt compris. Une réalité qui va bien au-delà du seuil minimal de 50 % exigé par la Commission européenne.

Comment voir le film ?

Le film était disponible sur le site acontresens-lefilm.fr[...]/ ... jusqu'au 14 novembre. "Nous sommes actuellement en discussion avec des diffuseurs pour continuer de montrer ce film à toutes celles et ceux qui s'y intéressent..." peut-on lire sur le site.

D'une durée de 96 minutes dans sa version d'origine, le documentaire pourrait être ramené à un format raccourci à 52 minutes pour être plus facilement diffusé à la télévision. « Des tractations sont en cours avec des chaînes TV finlandaise et britannique » font savoir les auteurs qui invitent les spectateurs à se rendre sur l'application « Prove it » pour retrouver l'intégralité des sources qui ont permis de construire l'enquête.


20 jan. 2021
0

Enfin le progrès technologique existe mais le moteur à essence est au bout de son évolution sans parler de ces ridicules diesel devenus des usines à gaz souvent sujet à des pannes coûteuses, je lis auto plus toutes les semaines

Par contre ma ion, technologie 2008 avait 400 kilos de batteries,pour 125 kms d autonomie, la Skoda Citigo a 300 kms avec chauffage ou Clim pour le meme poids de batterie

Donc dans quelques années on aura 600 ou 1000 kms d autonomie et de profundis les fumantes


20 jan. 2021
1

Par ailleurs sur notre groupe dès ion et Citroën C zéro de 300 proprios, les plus anciennes ont 12 ans 150 000 kms et l autonomie quasi d origine sans compter que sur ces voitures on change les pneus et les balais d essuie glace rien d autre


20 jan. 202120 jan. 2021
1

On peut toujours rêver..où sont mes 50 heures d'autonomie moteur,que j'estime être le minimum au point de sécurité, 50 heures et pas à 2 nœuds.. que ce soit pour l'automobile ou le bateau, on a le même type d'afficionados de l'électrique à tout prix, complètement hors sols des contraintes techniques.. Le prix, le poids des batteries est tout simplement rédhibitoires..pour du cabotage sur du lac comme sur des véhicules strictement urbains, pourquoi pas mais pour le reste revenez dans vingt ans, qui sait..


Pexcha:De mon point de vue c’est le seul argument valable contre une transition vers l’électrique en voile de croisière aujourd’hui. Il y a effectivement des situations où l’on doit faire 20 heures de moteur et pas que pour des questions de calendrier, mais plutôt pour se mettre en sécurité. Et l’électrique d’aujourd’hui ne sait pas répondre à ce besoin. ·le 21 jan. 08:04
Arzak:Le projet "Eco Sailing Project" a démontré que l'on pouvait naviguer un an et demi autour de la planète, mais toi tu t'embourbes dans des "on a le même type d'afficionados de l'électrique à tout prix, complètement hors sols des contraintes techniques"...Il faut ouvrir le yeux et sortir de ses certitudes non documentées.·le 21 jan. 14:05
20 jan. 2021
0

Tu n’as pas eu le temps de lire ce que j ai joint, c clair que ce n est pas pour tout le monde de toutes manières et tant mieux car il faudrait construire des centrales nucléaires 🤓👍👍👍


Now:Laisse tomber Jean, les électro-septiques c'est comme les climato-septiques, c'est une posture, tu peux expliquer ce que tu veux, ils ne changerons pas d'avis, c'est peine perdue 😉·le 20 jan. 22:30
JeanLW:Je m’use en pire perte, c’est dingue ces gens qui parlent sans même avoir l’experience de quelque chose et qui refusent les évidences surtout que moi je ne suis pas un écolo rêveur, économiquement, retraité sans excès de revenu notre budget a été soulagé par nos bientôt 40000 électriques. Par contre je ne crois pas une seconde aux hybrides, payer 5 ou 10000 € pour gratter 30 ou 40 kms en non fumant et alourdir l auto en mode fumant ?·le 20 jan. 23:06
Now:Je suis d'accord avec toi pour les hybrides rechargeables, c'est pas bon en électrique et pas bon en thermique, ils consomment beaucoup plus que ce qui est annoncé car le cycle normalisé est en leur faveur, tous ceux qui en ont sont très étonnés et très déçus par ça. ... le plus mauvais des deux mondes en quelque sorte. Vive le 100% électrique !·le 20 jan. 23:19
JeanLW:Absolument quand tu vois tes suvs de 2 tonnes avec des consommations de 4 ou 5 litres , oui pendant les 60 premiers kilomètres en partant avec les batteries chargées ·le 20 jan. 23:27
Pexcha:Oui enfin pour des citadins qui emmènent leurs enfants à l’école à 3km et vont ensuite au bureau à 5km l’hybride rechargeable permet de se passer d’une deuxième voiture tout en conservant un niveau de confort de vie agréable (prenez le bus à Paris à 7:45 le matin), tout en permettant les migrations hivernales et estivales avec un bilan énergétique certes moins bon que le gros diesel des familles mais sur un nombre de km par an restreint. ·le 21 jan. 08:07
SailingFroggy:Complètement d'accord avec Pexcha : c'est pour ça que je vais prendre une voiture hybride ... mais ce n'est pas le sujet, on s'égare ! ;-)·le 21 jan. 10:44
20 jan. 2021
1

exemple sur un ginnfizz il y a quelques années Eco Sailing Project:


20 jan. 2021
1

avec video sur l installation dans le bateau....


21 jan. 2021
2

Pour en revenir à la discussion du début sur les chevaux électriques et thermiques :
le Salona 46 a un déplacement de 9 tonnes.
Pour une carène classique, la vitesse limite de carène est atteinte en eau plate avec 4 HP (pas les chevaux-fiscaux !) à la tonne, soit 36 HP = 26 kW.
Pas de magie noire la dedans, les chevaux-vapeur électriques et thermiques sont équivalents !
le reste, c'est du bla-bla !


Arzak:Tu n'as décidément rien compris et reste bloqué sans lire ni réfléchir.Roules tu en voiture au régima maxi ?Navigues tu moteur à fond ?Moi perso je vais au maximum au couple maxi en voiture (à mi-régime) très rarement au dessus (pour dépasser uniquement) et en voilier c'est pareil, je suis en croisière au tiers du régime, et encore j'essaie de ne jamais utiliser le moteur.Donc sur tes 26kw je n'en utiliserais que 6,5kw.Mais un moteur électrique a bien plus de couple qu'un thermique, et donc au tiers du régime, ou à mi régime, tu as déja tout le couple nécéssaire pour bien avancer (avec l'hélice adaptée)mais comme il est déja dit ci-dessus;"les électro-septiques c'est comme les climato-septiques, c'est une posture, tu peux expliquer ce que tu veux, ils ne changerons pas d'avis, c'est peine perdue"Il est vrai que l'on ne peut rien apprendre aux fanatiques, quels que soient les fait que l'on peut leur apporter...·le 21 jan. 14:03
Fabien83:Arzak c'est toi qui n'a rien compris ! Lis mon message plus haut :www.hisse-et-oh.com[...]ctrique Il n'y a rien d'electro sceptique là-dedans, juste du bon sens. Une roue de voiture et une hélice de bateau n'ont rien à voir. Sur un bateau le couple à bas régime n'a aucun intérêt.·le 21 jan. 14:13
JeanLW:Mais si car tu utilises une hélice qu un diesel ne pourrait supporter à bas régime, j ai donné l exemple du minn’ota que j utilise et qui donne un équivalent d un cheval mais si tu mets son hélice même sur un hb de 2 chevaux le moteur calera ou souffrira ·le 21 jan. 14:17
Fabien83:Désolé mais ton raisonnement n'est pas juste. Oui les hélices des moteurs électriques ont un pas et/ou un diamètre plus grand que sur les équivalents thermiques mais ça veut juste dire que les électriques tournent moins vite que les thermiques. Je prends l'exemple du moteur deep blue 25kW de torqeedo qui développe 25kW (soit 34 chevaux) à 1800 tr/min. Donc il développe un couple de 133Nm à 1800 tr/min. Un moteur diesel de 25kW, d'après les courbes de couple de moteurs réels similaires, développera un couple de 75Nm à 3200 tr/min. Avec la bonne hélice pour chacun de ces deux moteurs, un électrique de 25kW/34chevaux sera tout aussi performant qu'un thermique de 25kW/34chevaux. Après si tu permuttes leurs hélices, bien sûr l'électrique aura une hélice avec un pas trop faible, il montera dans les tours sans couple résistant. Au contraire le thermique se retrouve avec une helice avec un pas trop important, le couple résistant de l'hélice croisera la courbe de couple du moteur avant que celui-ci n'atteingne son régime max et il ne pourra donc pas atteindre 25kW/34chevaux. A chaque moteur et bateau son hélice ! ·le 21 jan. 15:01
JeanLW:Avec le minnkota 46 livres , test fait avec un Honda 2 chevaux, la ax 2 va a plus de 4 noeuds, pas longtemps certes, avec le minnkota équivalent 1 cheval ? Je sais mon grand père disait que je comprenais vite si on m expliquait longtemps 🤓·le 21 jan. 15:15
JeanLW:Test fait aussi sur mon Santana 22 à San Francisco, un poil plus vite avec l électrique que le Honda bf 2, Santana une tonne environ·le 21 jan. 15:16
Fabien83:Tu vas finir par te dire que je suis obtus et aie réponse à tout ! J'ai indiqué plus haut "à chaque moteur et bateau son hélice". Un même moteur thermique sera équipé d'hélices différentes selon le bateau. Idem pour un moteur électrique. Si l'annexe va plus vite avec l'électrique qu'avec le thermique, c'est vraisemblablement que l'hélice du thermique n'est pas adaptée à l'ensemble moteur/bateau. Et que à l'inverse l'hélice de l'électrique est très bien adaptée à l'ensemble moteur/bateau. ·le 21 jan. 15:23
Now:Le couple à bas régime de l'électrique permet de pousser une barque, même lourde, moins vite, mais plus efficacement, donc avec moins de puissance qu'un thermique, c'est pour ça qu'on dit qu'il y a besoin de moins de puissance et que l'équivalence entre thermique et électrique ne se fait pas que sur la puissance, mais c'est difficile à comprendre pour ceux qui n'ont pas expérimenté. J'avais publié ici des mesures faites sur une annexe avec mon mine kotta, j'ai aussi expérimenté en croisière dans mon annexe avec 6 personnes à bord (oui 6) plus les courses et le mine kotta pousse tout ça sans broncher (mais pas vite) , cela à étonné pas mal de ceux qui l'ont constaté de visu, mais en général ceux qui n'ont pas testé ou constaté ne le comprenne pas. ·le 21 jan. 15:30
outremer:Les hélices à pas variable cela existe depuis longtemps y compris en marine. En avion c'est vraiment idéal.·le 21 jan. 15:52
Arzak:De la même façon qu'une bonne godille (pas celle du supermarché marine) permet de mouvoir un bateau lourd, mais ne permet pas d'aller vite.Uniquement sur le COUPLE !Mais il y en a qui ne veulent ni comprendre ni voire les faits réels.·le 21 jan. 15:52
JeanLW:@ Fabien, penses tu que l helice du Honda Bf 2 est inadaptée à son usage, ce qu on essaye sans succès d expliquer à ceux qui n en n’ont pas l expérience au on ne compare pas un thermique à un électrique comme deux thermiques l un versus l autre·le 21 jan. 16:12
matelot@19001:Fabien83 a entièrement raison : le moteur ne fournira que le couple et la puissance que l'hélice est capable d'absorber. Un fort couple a bas régime ne sert à rien, sauf à utiliser une hélice à pas variable. Si on augmente le pas pour utiliser le couple, hé bien le moteur sera dans l'impossibilité de tourner plus vite. Tous ceux qui ont joué avec les hélices dont le pas est réglable (Maxprop etc.) le savent : si le pas est trop grand le bateau va plus vite à mi-régime, mais quand on accélère le moteur fume noir et ne peut prendre ses tours. Pour le comprendre sur le plan théorique il suffit de croiser les deux courbes sur un graphique, mais apparemment ce n'est pas à la portée de tout le monde !·le 21 jan. 16:37
JeanLW:Pas évident croiser une courbe en cloche et une courbe plate, y’a rien à croiser, oui ça derange mais à l usage on le sent et Now et moi on se trouve toujours à répéter les mêmes choses, faites l expérience c mieux que s enferrer dans ses certitudes, fausses·le 21 jan. 16:43
Fabien83:Mais si c'est évident ! J'ak même mis une courbe ici www.hisse-et-oh.com[...]ctrique ·le 21 jan. 17:28
Domde:Le salona 46 est donné pour 9800 kg empty c’est à dire coque vide. Ça correspond à 13 tonnes chargé et avec l’accastillage au minimum si on compare avec des bateaux de taille équivalente cqfd.·le 25 jan. 11:07
21 jan. 202121 jan. 2021
1

Merci bien Fregoli !
Ça confirme qu. Oceanvolt a installé la puissance juste nécessaire pour atteindre la vitesse de carène en conditions parfaites.

D'ailleurs pour ecosailing project,c'est encore la même rengaine : "deux moteurs de 10kW chacun couplés pour donner une puissance équivalente d'environ 45 chevaux".
Leur projet est très bien mais ça c'est encore du blabla certainement vendu par la boîte qui leur a fait l'installation électrique.

20kW=26cv
Que ce soit un moteur thermique, électrique ou des types qui pédalent, c'est pareil !

Pour détailler davantage, tu indiques donc qu'à la vitesse de carène de 8,5nds, la puissance nécessaire à l'avancement est de 26kW.
8,5nds = 15,7km/h = 4,36m/s
Donc la force de propulsion/la traînée à cette vitesse est de 5963N (=26kW / 4,36m/s).
La puissance de propulsion est égale à la traînée en Newton multipliée par la vitesse de déplacement en m/s.

Je ne suis pas anti-électrique, au contraire le côté pratique m'intéresse beaucoup, régénération sous voile et plus de pleins coûteux à faire, mais qu'ils arrêtent avec les arguments fallacieux.


Now:équivalent à 26 cv , c'est ce qui est indiqué sur la deuxième vidéo, ils ont du corriger entre les deux.·le 21 jan. 12:53
Pexcha:C’est un compromis. Les moteurs et batteries coûtent cher, les batteries pèsent lourd, et il faut afficher une autonomie suffisamment convaincante pour que ça se vende. Il me semble que ça pose finalement 2 questions : - quelle vitesse on peut atteindre dans une mer formée, et contre un vent modéré (lorsque par exemple on n’arrive pas à franchir un passage délicat);- en cas de mouillage qui dérape, par exemple à cause du vent (F8 et +), est-ce que le bateau a assez de puissance pour aller remouiller plus loin en toute sécurité ?Sachant que de toutes façons plus de 30 nm au moteur ne sont pas faisables. ·le 21 jan. 13:00
JeanLW:@pexchaSur le coût de remonter une mer formée et un vent modéré un voilier digne de ce nom doit pouvoir le faire en utilisant le vent Sur le,point deux il faut anticiper et ne pas arriver avec des batteries à 5 ou 10 % dans un mouillage. C est une très bonne remarque, avec la technologie d aujourd’hui il faut avoir, que ce soit en auto ou en bateau une philosophie électrique et accepter les inconvénients. Oui ça ne remplace pas un diesel, le savoir c est éviter les déconvenues ·le 21 jan. 13:49
JeanLW:Faire croire le contraire c est alimenter les fake news·le 21 jan. 13:51
JeanLW:Pour revenir au cas du mouillage il faut garder au moins de relever 2 ou 3 fois les mouillage et avoir de la marge pour partir, question de sécurité ·le 21 jan. 14:18
Arzak:Fabien, prends une courbe puissance/couple d'un moteur (ta tondeuse, ton bateau, ta voiture, ta moto) étudies là vraiment sérieusement et tu auras compris, puisque tune veux pas lire les réponses·le 21 jan. 15:54
Fabien83:Je sais assez bien à quoi ressemble une courbe de couple de moteur essence ou diesel, merci. ·le 21 jan. 17:35
21 jan. 2021
0

A la lecture de tout ceci, je me suis demandé : mais combien ça coûte et peut-on trouver ces moteurs ?
J'ai supposé que fritz the cat parlait d'AliExpress donc je suis allé voir, et j'ai trouvé:
- : ou : entre 200€ et 700€ (plus le port 100€-150€) . Il y en a ... mais je suppose que ça doit plutôt être pour une toute petite annexe.
- des (genre propulseurs d'étrave) : 266€ et 357€ (port compris)
- un moteur avec une hélice : 78€ (port compris) pour la version 500W (?!?)

Puis je suis allé voir chez des européens : cité par EcoSailing ne donne pas d'infos. Mais grâce à eux j'ai trouvé, l' qui a une (électrique) de voiliers avec plein de références. Sur cette page, j'ai retrouvé la motorisation de Uma (le voilier de la vidéo): les moteurs de OceanVolt. Pour un petit bateau (30 pieds max), il propose le ShaftDrive 5 en 2 versions : 5930€ (3kW) / 6315€ (5kw). Prix hors taxes et sans port, installation et configuration. Mais aussi sans batteries, chargeur et hélice ... bref, au final, on ne sait pas combien coûte le systèmes complet ! :(


Arzak:C'est normal, puisque cela dépends de tes choix de parc batterie, d'hélice etc. C'est du sur-mesure.Et il ne faut pas rêver, c'est cher forcément.Regardes le prix des voitures électriques, ce sont des tarifs astronomiques.Regardes le tarif d'une moto chinoise équivalent 125 (tout en ayant moins de puissance et d'autonomie) c'est TRES cher !Regardes le tarif des vélos électriques, c'est ahurissant.·le 21 jan. 15:57
21 jan. 202121 jan. 2021
1

Sur le site d’Oceanvolt il y a des indications de prix, et c’est très cher...


SailingFroggy:Ah, tiens je n'avais pas vu cette page-ci !·le 21 jan. 14:52
21 jan. 2021
0

Bien sûr, la motorisation électrique n'est pas viable pour ceux qui naviguent en voilier tout le temps au moteur.

Ils feraient mieux d'acheter un bateau à moteur, cela leur épargnera de se prendre les pieds dans toutes les ficelles et accessoires inutiles sur le pont.

Aucun kéké qui fait des départs arrêtés à chaque feux rouge et ne respecte aucune limitations de vitesses n'a intérêt à passer à la voiture électrique, ce n'est pas la philosophie de ce mode de propulsion.
(il n'y a que les Tesla ou autre électrique très haut de gamme qui permettent cela mais c'est une hérésie comme les 4x4 hybrides)


Pexcha:On est en droit d’utiliser son moteur sans pour autant être un pseudo-voileux., par exemple pour éviter de tirer des bords pendant 4 heures pour passer une pointe sachant qu’on a de longues heures de navigation après et un équipage dont il faut économiser les forces et le moral pour la suite, et d’ailleurs pour tout un tas d’autres raisons qui n’appellent pas de justification.J’ai appris à prendre un coffre et même accoster à la voile, mais c’était sur des épaves que nous réparions nous mêmes. Je ne le ferais pas avec un 38-43 pied de loc et une caution à la clef. ·le 21 jan. 14:26
JeanLW:On est d accord, il faut accepter les contraintes de l électrique ou mieux de ne pas en avoir, un bateau une motorisation = un programme·le 21 jan. 15:12
Now:Juste deux petites remarques sur l'intervention de Arzak (avec laquelle je suis globalement d'accord). 1/ Les tesla ne sont pas une hérésie, ce sont les meilleurs voitures électrique actuelles, mais ce sont des véhicules haut de gamme et donc à comparer aux haut de gamme thermique. Elles sont moins chères et meilleures que leur équivalentes thermiques (bien sur ça ne s'adresse pas à tout le monde) C'est notamment le choix de certains Taxis qui réfléchissent à la rentabilité. 2/ même ave ma citadine électrique, si je voulais, je pourrais gratter pas mal de thermique au feu rouge (je ne le fais pas, j'ai passé l'âge de ces conneries) C'est justement du au fameux couple disponible à tous les régimes dont certains ne veulent pas comprendre l'avantage. ·le 21 jan. 15:19
Fabien83:Now, comme dit plus haut exactement dans ces termes, la courbe de couple plate est un énorme avantage des moteurs électriques sur les voitures mais sur un bateau ça n'apporte absolument rien et je l'ai déjà démontré plus haut. ·le 21 jan. 15:25
Now:Voir ma remarque plus haut à propos du couple (cas pour une annexe) C'est de la pratique, donc ça vaut toutes les démonstrations.·le 21 jan. 15:32
outremer:La voile "populaire" est de plus en plus un rêve. ·le 21 jan. 15:55
Arzak:@Fabien; un moteur est un moteur.Le couple c'est le couple, la puissance c'est la puissance.Je te répètes; étudies sérieusement les courbes d'un moteur.Tu comprendras peut être.Le couple comme la puissance sont utilisés par ton hélice, comme sur une roue, comme sur une hélice avion.·le 21 jan. 16:00
JeanLW:C même faux de parler de courbe de couple pour un électrique ou alors une courbe plate ça se traduit comment ? Avec ma ultra modeste Peugeot Ion j ai toujours été épaté de monter les côtes sans ralentir alors que les fumantes derrière doivent rétrograder, je parle de vraies côtes pas de faux plats !·le 21 jan. 16:33
matelot@19001:La différence entre une hélice et des roues, c'est qu'une roue peut transmettre tout le couple fourni, jusqu'au moment où elle patine sur le bitume. Le couple absorbé par l'hélice varie comme le carré de sa vitesse de rotation, on choisi le pas de l'hélice pour que le moteur puisse atteindre sa vitesse maxi, quand le moteur tourne au quart de sa vitesse maxi le couple pour faire tourner l'hélice dans l'eau est 16 fois plus faible, quel que soit le potentiel de couple du moteur à ce régime là.·le 21 jan. 16:48
matelot@19001:Continue donc avec tes comparaisons automobiles qui n'ont aucun sens pour ce qui nous intéresse ...·le 21 jan. 17:04
Fabien83:Merci matelot ! Moi c'est bon j'ai mon compte. "Le couple comme la puissance sont utilisés par ton hélice, comme sur une roue, comme sur une hélice avion". Je renonce devant tant de bêtise. ·le 21 jan. 17:34
21 jan. 2021
0

J'ai appris à naviguer en Bretagne (il y a longtemps avant les années 70!) sur des voiliers canots en bois voiles en coton de 10/11m non pontés quille longue peu profonde gréés au tiers non motorisé avec tout de même des avirons pour les cas de pétole (3 nœuds/heure max avec une douzaine de forçats sur les bancs de nage). On débarquait l'équipage sur la plage et seul ou à deux équipiers on allait mouiller à 200/300m du bord à la godille ou à 2 avirons puis retour à la nage; même punition dans l'autre sens le lendemain matin, en avril c'était vivifiant.
C'était une vraie solution écologique zéro émission, matériaux recyclables et un bon apprentissage de la voile mais un très gros danger sur le plan sécurité comme plusieurs accidents mortels l'ont montré hélas par la suite.

Maintenant, j'ai un diesel et navigue en méditerranée sur un 38 pieds, je pourrais me passer du diesel et passer à l'électrique nonobstant le budget complétement délirant actuellement et l'utiliser juste pour les entrées/sorties de port et le silence (ma femme déteste le bruit du moteur). En côtier avec les brises thermiques on finit toujours par avancer et on peut presque se passer de moteur mais ça demeure un risque de sécurité.
Les traversées de deux trois jours pendant lesquelles bien souvent on se retrouve encalminé sans un poil de vent deviendraient pénibles avec le gros risque de prendre un bon coup de vent avec la mer qui va avec, sans compter le poids des batteries et les moyens de recharge très aléatoires nécessitant de fréquents séjours au port...
Mon moteur diesel étant récent j'essaie de minimiser son utilisation et de faire de la voile dès que c'est possible même parfois à 1 ou 2 nœuds en ayant investi dans une garde robe performante ça reste du plaisir.
Je comprends mieux sur un voilier plus petit ou très performant sous voile que l'on soit tenté avec un HB type Torquedo ça peut être un bon choix. Un dériveur ou un cata permet d'ailleurs de naviguer depuis longtemps sur un plan d'eau en prenant quelques précautions sans besoin d'aucun moteur.


21 jan. 2021
0

Ne pas oublier et encore plus sur un voilier, l’absence de bruit de vibrations de fumées d entretien et de MAINTENANCE sale et penible


JeanLW:Qui aime vidanger le moteur, le nez dans la cale, purger le boudin etcJe m en eux de ne pas être passé à l électrique, je suis trop vieux maintenant et faut que le 1 Gm assure ma fin de carrière nautique·le 21 jan. 16:37
Arzak:"purger le boudin";-)Je ne connaissais pas cette expression, que veut elle dire ?;-)·le 21 jan. 16:52
Now:dans ma jeunesse on aurait dit "le bouzin" 😉·le 21 jan. 17:09
JeanLW:Faute de frappe bien sur·le 21 jan. 17:38
21 jan. 2021
1

c'est une coquille ou un oxymore le boudin c'est le bouzin
j'ai l'expérience de 7 ans de scooter électrique .
22000km 2jeux de plaquettes et 2 pneux
100km d'autonomie avec 3kw de batteries lfp .
la recharge à la maison me coûte 30cts et sur la borne du port rien du tout assurance tout risques 140€ par an
c'est dans le forfait de la place , évidement c'est un deux roues avec tous les problèmes et les risques que cela comporte
mais de pâques à novembre se déplacer dans le var c'est la galère en voiture 🚙 .
mais pour rien au monde je prendrais un thermique .
alain


Fabien83:3kWh !!! ·le 21 jan. 17:35

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (40)

Bol d'Or 2016

mars 2021