Saildrive Yanmar fuite d'huile par l'aspiration d'eau

Bonjour à tous,
La tuile ce soir, en grattant le vieil antifouling de mon embase SD20, je remarque de l'huile en bas. Je me dis que le bouchon fuit après la vidange et remplissage. J'essuie et je me rends compte que l'huile sort par l'orifice d'aspiration d'eau avant, situé juste devant le bouchon. Le conduit est effectivement plein d'huile. Le niveau de l'huile est déjà plus bas que la jauge. Il faut donc que je me plonge dans les schémas pour voir quel joint est défectueux mais j'aimerais savoir si quelqu'un a déjà eu et résolu ce problème afin d'orienter mes recherches. Je commence à débourrailler demain. Merci beaucoup.
Gérard

L'équipage
21 fév. 2018
21 fév. 201821 fév. 2018
1

ouch..... ça sent le perçage par corrosion des cloisons entre canal d'eau de mer et carter mécanique dans l'huile ...
les anodes ont toujours été controlées/remplacées ?

l-36.com[...]pdf.php

21 fév. 2018
0

Merci Bil56. Possible que non, c'est aussi à l'ordre du jour. Cependant, il n'y a pas d'indication de corrosion notable. L'objet date de 1994. Le mécano du chantier me dit qu'il y a un joint plat épais, mais j'ai du mal à le localiser. Je regarde ta doc en détail. Merci beaucoup.

21 fév. 201821 fév. 2018
0

Bonjour,

Lorsque j'avais remplacé le joint principal de mon sail-drive SD20, j'avais commis une erreur lors du réassemblage des parties haute et basse de l'embase. Le joint n°22 sur l'éclaté ci-dessous était légèrement pincé et, après remplissage d'huile, j'avais constaté la même fuite (plutôt faible mais bien présente) que vous.

www.yanmarshop.com[...]housing

Ce joint n'est pas tenu latéralement à proprement parler, il doit juste se positionner dans une fine gorge lors du serrage.
Dans mon cas, en constatant la fuite le lendemain du changement du joint, avant la remise à l'eau, la déception avait été grande. J'avais donc dû tout redémonter en ayant au préalable attendu quelques jours pour être sûr et certain que l'embase fuyait et qu'il ne s'agissait pas d'un résidu d'huile suite au démontage. Cela fait des souvenirs et permet d'apprendre la mécanique...
Après tout cela, une fois bien positionné, plus aucune fuite !

Votre embase a t'elle été démontée récemment ou l'année dernière ?

21 fév. 2018
0

Ça m'a l'air d'un bon tuyau, merci beaucoup. Les joints principaux ont été changés il y a 7 ans, mais le bateau n'a pas navigué entre temps. Est-ce que vous avez dû remplacer le joint pincé?

21 fév. 2018
0

Oui, il avait été changé. Si ce joint torique n°22 a été pincé lors du serrage, il est mort puisque complément ratatiné à un endroit.

21 fév. 2018
0

Pardon Felix50, encore une petite question: est-ce que l'accès pour remplacer ce joint a été plus facile? Par exemple, faut-il tomber le SD en entier comme pour les joints principaux?

21 fév. 2018
0

Pour accéder à ce joint et surtout pour le remonter, on a pas vraiment le choix : il faut sortir toute l'embase par l'intérieur du bateau (ce qui suppose d'avancer le moteur...). En fait, au remontage, pour positionner ce fameux joint n°22, il est nécessaire d'avoir l'embase tête en bas ou du moins bien incliné : la gorge qui sert à positionner ce joint est sur la partie haute de l'embase uniquement donc pas le choix pour être aidé par la gravité . En procédant dans l'autre sens, c'est mission impossible et même comme cela, ce n'est pas de la tarte. Dans la documentation de Bil56, c'est ce que l'on peut voir à la page 3-11 (étapes 2 et 3).

J'espère que votre pb vient bien de là mais pour le moment ce n'est qu'une hypothèse. Dans tous les cas, je ne vois pas trop comment on pourrait se passer de démonter l'embase pour mener l'enquête et identifier la cause de la fuite.

21 fév. 2018
0

Tout-à-fait et je m'y attaque demain. Merci encore ainsi qu'à Bil56.

22 fév. 2018
0

Juste un petit "truc":
quand on tient une hypothèse en diagnostic, il est donc de la valider avant de tout démonter.

ça évite perte de temps et l'argent !

22 fév. 2018
0

C'est juste mais pour ce coup-là, je retiens que j'ai deux hypothèses avec à la clé les mêmes opérations de démontage, jusqu'à découverte du problème. Mais il est vrai que j'aime bien celle de Felix50, qui correspond bien à mon cas et l'hypothèse est corroborée par les schémas, jusqu'à plus ample informé. A moins que j'aie loupé quelque chose? Aurais-tu une idée qui m'évite de démonter? Je suis preneur.

22 fév. 2018
0

Hypothèse est tout à fait bonne,
.
Pour valider:
.
avant d'ouvrir entièrement:
- Vidanger entièrement
- remettre les bouchons et obturer l'évent du bouchon de remplissage, et le tube de jauge
- gonfler à l'air avec une simple pompe à gonfler les pneus de vélo: à 1 bar environ ce sera parfait
- écouter, observer, éventuellement mettre l'embase dans un bac d'eau...et regarder d'où viennent les bulles. on peut aussi utiliser de l'eau savonneuse.
Après réparation faire la même chose pour vérifier la parfaite étanchéité.

22 fév. 2018
0

Anode déposée et trouvée quasiment neuve.

23 fév. 201816 juin 2020
0

Et voilà le coupable, ou le coupé devrais-je dire. Un grand merci encore à Felix50 et voilà une bonne info à partager.

23 fév. 2018
0

Le joint n°22 a encore frappé ! :mdr:

En tous cas, cela parait tout beau tout propre côté circuit de refroidissement sur la photo donc les problématiques de corrosion sont écartées.
On voit aussi une sorte de pâte bleue sur le reste du joint. Peut-être une tentative vaine du précédent mécano pour faire tenir en place ce sacré joint dans sa gorge le temps du serrage des 2 parties de l'embase.

Il va falloir croiser les doigts, allumer un cierge et serrer les fesses pour que son remplaçant se positionne bien lors du remontage :mdr:
C'est presque la loterie vu la finesse du joint et son diamètre. En plus, il n'y a aucun moyen visuel de contrôler ce qu'on fait vu que le joint principal "diaphragme A" cache la vue.

Bon courage pour la suite.

23 fév. 2018
0

Effectivement, cela peut faire gagner beaucoup de temps, avant même de replacer l'embase dans le bateau.

Par contre, si lors du test, de l'air sort par les orifices d'aspiration d'eau, c'est reparti pour un tour et on doit remettre un joint neuf à chaque essai.

Il faut donc estimer sa "chance" quand on commande ce joint chez Yanmar.
1 seul pour les optimistes, 2 pour les précautionneux, 3 ou plus pour les malchanceux... :acheval:

23 fév. 2018
0

d'où le contrôle par mise sous pression c'est vite fait et ça permet de lever le doute !

24 fév. 2018
0

penser à mettre 3 ou 4 petits points de colle sur le joint pour qu'il ne glisse pas au montage !

23 fév. 2018
0

Un de ces quatre, il faudra que quelqu'un trouve la correspondance entre les références Yanmar et celles des fabricants de joints. Pas facile, de prime abord.
Bon plan, pour le test en pression, je vais voir comment je peux mettre ça en oeuvre.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (185)

Bol d'Or 2016

mars 2021