Sablage voilier acier

Bonjour à tous,
Propriétaire d'un voilier acier de 11m depuis un an et demi, je souhaiterais repeindre sous la flottaison en partant de l'acier nu. Quelle type de sableuse et quel taille de grain de sable me conseilleriez vous d'utiliser? Pour quel coût approximativement pour une location?
Merci de vos réponses
Clément

L'équipage
08 jan. 2020
09 jan. 2020
0

J’ai eu aussi un voilier de même type pendant 10 ans. Je l’ai fait sablé deux fois.
Le sablage c’est un métier.
A faire faire par un pro. Et après deux solutions :
Meta grip ou epoxy + anti fouling


09 jan. 2020
0

Bonsoir, Chez Kiloutou, j'ai pas d'action, ils ont plusieurs modèles, il faut la sableuse, le compresseur et l'équipement de protection, il est fourni avec la sableuse attention, il faut acheter les filtres pour l'arrivée d'air dans le casque et les protection ou verres de rechange. Ils vendent aussi l'abrasif qui n'est pas du sable, silice interdite à sec, mais du verre de récup avec au moins deux qualité fin et gros de mémoire pour l'acier il faut du gros, pour le prix voir leur site De toute façon la loc reste le bon plan à mon avis puisque pour les œuvres vives c’est assez rapide si on est au moins 4 pour se relayer et qu'un des aides assure l'alimentation de la machine, prévoir un autre pour les bières, c'est pas un boulot facile, ça dépote, disons que la coque primaire passé peut se faire en un w.e. Bon courage


09 jan. 2020
0

Si le bateau a eu un traitement galva, c’est dommage de sabler... sauf si rouillé...

Si tu fais toi, gaffe à bien t’assurer que ce soit ok sur l’air de carénage choisie. Souvent les protections sont obligatoires, mais parfois c’est totalement interdit.


09 jan. 2020
1

RJC tu as déja sablé ??

Car la seule chose bonne dans ton texte c'est que tu n'as pas d'actions chez kiloutou...

C'est bien du sable et non des bille de verre, enfin il y a les deux mais ça ne s'appel pas du sablage mais du microbillage, mais pour le coup prévois 2mois pour faire une coque en microbillage !!

Sable = Je te conseille "l'extra fine" très fin ça n'attaquera pas ta coque, a près il y a plus gros qui attaque plus mais je ne sais pas l'épaisseur que tu as a retirer, le 04/1,6.

kiloutou on tout se qu'il te faut compresseur, sableuse et sable. par contre attention a bien avoir un compresseur avec un séparateur d'eau, faire l'opération un jour ou l'hydrométrie et faible, sinon ça va colmaté en permanence dans la machine.

dernier point prévoir beaucoup de sable, et un grand nettoyage...

pour info j'ai fais un 30pied dans la journée, avec tout le matos préparé la veille.


10 jan. 202010 jan. 2020
1

Le sablage doit permettre d'atteindre le degré spécifié par le fabricant du complexe de peinture, en général 2,5, si ce n'est 3.
L'acier mis å nu sans protection se couvre de fleur de rouille en quelques heures. Il doit impérativement être immédiatement protéger de la corrosion par la première couche de peinture complexe; en extérieur, ce n'est pas simple de respecter les bonnes conditions de réalisation.
Déconvenues possibles (probables).
Le site www.acqpa.com[...]mes.php est une bonne source d'informations; voir en particulier le dossier sur la peinture des navires militaires (qui peut le plus peut le moins).


10 jan. 2020
2

Bonjour Inuk Med,
Voici quelques conseils en tant que professionnel (j'ai une boite de sablage et de peinture anti-corrosion).
Pour le matériel :
- compresseur de chantier 5000 litres/heure 8 bars minimum avec assécheur d'air
- sableuse 200 litres (et le matériel de sécu qui va avec : casque ventilé, combinaison, gants...)
- Sable Rugos 50/80 ou à défaut 20/30 (plus gros)
Pour la préparation (suivant l'environnement du chantier) :
- bâche sur le bateau (la poussière de sablage s'infiltre partout...)
- bâche sous le bateau pour récupérer plus facilement le sable avant de l'évacuer
- protection des éventuels bateaux autour
Pour le temps :
Tout dépend de ce qu'il y a eu comme peinture sur la coque. L'antifouling part assez vite, les zones rouillées aussi, mais un primaire époxy est beaucoup plus dur et donc beaucoup plus lent à éliminer.
A raison de 5 heures de sablage par jour, compter entre 2 et 4 jours maximum.
Pour le coût :
- 7 à 800 €/jour pour le matériel (à confirmer avec le loueur)
- pour le sable, une sableuse bien réglée tiens environ 1h15 avec 5 sacs de sable. Chez Kiloutou, le sac de 33 kg de Rugos 50/80 coûte environ 11 € HT soit en gros entre 500 et 1000 € de sable
- 30 à 40 litres de GNR ou de gasoil par jour
- Au moins 3 pack de bière...
Pour le traitement de la coque mise à blanc (sablage SA 2,5) :
- 3 couches de primaire anticorrosion. Chaque couches de couleur différente pour voir les usures éventuelles et surtout la dernière couche d'une couleur différente de l'antifouling.
Pour ma part, je travaille avec Hempel. Le primaire HEMPADUR 4514 est redoutable et fait pour être immergé. L'idéal est de l'appliquer à l'airless qui permet une application plus homogène qu'au rouleau. La fleur de rouille n'est pas un problème pour le primaire : certain pense que s'est même encore mieux pour une bonne accroche...
Attention toutefois, comme le précise Polmar, aux conditions d'application : température extérieur, taux d'humidité, température du support et point de rosée.
Voilà, en espérant t'aider.
Gildas


10 jan. 2020
0

Bonsoir,

les chiffres annoncés par MUs403 me semblent tout-à-fait réalistes.

Comme la somme à sortir n' était pas compatible avec ma bourse, j' ai décidé pour sabler tout l' extérieur de mon brise de Mer 31 d' acheter du matos d' occase plutôt que de louer.

J' ai trouvé une sableuse à pression de 160l de 1976 (400 euros), qu' il a d' abord fallu que je retape.
Je l' ai essayée avec un compresseur de garage de 500l, plus assez d' air au bout de 2 mn!

Après maintes recherches sur LBC, j' ai trouvé pour 300 euros un compresseur Peugeot-Indenor de chantier de...1966!

Pour le sable, j' ai pris du Rugos 50/80.

Cà a été une très-très grosse galère, entre les problèmes de refroidissement du compresseur, de colmatage de la buse de sablage, le fait que par économie je récupérais le sable, le tamisais et le remettait jusqu' à 4 fois de suite dans la sableuse, et tout çà en étant seul, j' ai mis trois semaines à raison de 4 heures par jour!

J' espère ne pas avoir à refaire cette opération d' ici au moins 20 ans!

Certes, j' ai économisé quelques roros et j' ai désormais mon matériel (c' est quand-même bien pratique car je restaure des motos anciennes), le résultat a été impeccable, mais j' ai l' impression d' avoir bouffé en frais de terre-plein ce que j' ai gagné sur la location et ne suis pas convaincu d' avoir fait le bon choix!

Gorlann


11 jan. 2020
0

Hello,
J'ai sablé ma quille en prenant chez Kiloutou le matos, pas de soucis particuliers en suivant les conseils de Mus403,en étant rigoureux on travaille fluide...
Si on fait l'impasse sur ces details on se retrouve avec des arrêts intempestifs, c'est frustrant...
Perso j'ai réutilisé le sable trois fois,en le tamisant soigneusement ça le fait,bien que moins efficace,les grains de sable sont moins abrasifs au fur et à mesure.
Pas d'humidité je confirme,le stockage des gros sacs bien lourds implique des manipulations sportives ,mais sinon c'est l'enfer,surtout si on est seul .
Heureusement on avait loué à deux la sableuse et mon pote un peu bordélique m'a montré toutes les erreurs à ne pas faire !
Ne pas oublier la protection individuelle pour ne surtout pas respirer ces fines poussières et peindre généreusement ensuite au primaire...
Tu peux sabler une partie et peindre de suite,au fur et à mesure...
Effectivement il y a deux écoles pour le sablage, on peint sur tôle à blanc de suite ou on attend la fleur de rouille...
Vois aussi le produit Ferose en première couche, il y a sur Heo des fils à ce sujet...


11 jan. 2020
0

bonjour
pour avoir sablé mon bateau seul:
il n'est pas du tout nécessaire d'être un pro !!!
à 2 c'est mieux , 1 qui sable et l'autre qui remplit la sableuse
on échange sa place de temps en temps car c'est " physique "
on pose une bâche sous la bateau et on récupère le sable pour l'utiliser une deuxième fois.
aucun problème si il fait sec . ne pas sabler en période humide.
certain l'on même utilisé plus de 2 fois en le tamisant , ça enlève les impuretés.
pour ma part , j'avais loué un compresseur de chantier diesel et la sableuse avec le masque de protection.
les visières qui vont sur le casque se changent car elles reçoivent les " éclaboussures " de sable et ça pique. elles sont facturées en plus. j'en ai passé 3.
ne pas attendre trop longtemps pour passer le primaire après sablage sinon risque d'oxydation due à l'humidité dans l'air.
et bien sur , bien souffler la coque à l'air comprimé pour la nettoyer avant peinture.
bon courage
JF


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (106)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021