Sablage intégral et peinture, quel processus?

Je reviens à la charge avec cette question qui ne fini pas de me turlupiner.

Nous allons (re)sabler intégalement notre coque acier de 12m (intérieur et extérieur) et refaire l'ensemble des programmes de peinture.

Je crois avoir déjà posé la question ici mais je ne me souviens pas avoir eu de réponses que mon cerveau imprime.

Globalement, je cherche à savoir quel est le meilleur processus pour réaliser cette grosse et lourde opération.

Le chantier qui nous accueille à la possibilité de nous entrer et sortir notre bateau d'un hangar chaque fois que nécessaire pour le sablage, permettant de "rentrer" le bateau après chaque opération de sablage.

Je vous livre en vrac mes questions et problèmes.

1/ Nous partons sur un programme bi-composant Jotun (le programme intérieur est dejç acheté depuis belle lurette), pas celui de l'extérieur (epoxy + couche non epoxy). Le problème de ces programmes est que si on s'arrête entre les différentes couches, il faut poncer la dernière couche durcie pour refaire une accroche sur la suivante. Ainsi, j'aurai tendance à imaginer qu'il faut faire un programme complet d'un coup (toutes les couches) pour ne pas avoir à poncer.

2/ Dans quel ordre faire les choses ? Pour l'instant je pars dans l'idée pont -&gt intérieur -&gt carène. Est-ce le bon ordre ?

3/ Entre chaque "étape", faut-il faire le programme complet de la zone sablée (pour les problèmes d'accroche) ou bien vous arrêteriez-vous au primaire, puis sablage de la zone suivante, etc. pour revenir ensuite terminer les programmes de chaque zone ?

Merci par avance pour ceux qui pourront m'éclairer.

Dgeo

L'équipage
17 mai 2009
17 mai 2009
0

bonsoir,je comprend pas trop le truc
je ne suis pas trop spécialiste dans les bateaux aciers,cependant,je pense qu'il n'est pas souhaitable de faire le travail en trop d'étapes,pour les raisons suivantes
cela impliquerais de faire le même travail plusieurs fois,et de plus passé trop de temps a néttoyer ,a cause des sablages
donc je pense qu'il faut répartir ce chantier en deux étapes
1er étape tout les sablages
2éme étape toutes les peintures,dans l'ordre,c'est a dire les couches de protection pour l'acier(traitement)
puis les couches de finitions

18 mai 2009
0

comme samedi
faut savoir, que une coque sablée s'oxyde aussitôt, alors faudrait si tu fait en deux ou trois étapes masser aussitôt un apprès sur ce qui été séblée , et au sablage suivant revenir un peu sur la zone déjà protégée

mais qu'est ce qui t'oblige à le faire en trois étapes ?

18 mai 2009
0

j'aurais finit par
l'interieur en dernier, car le sable va risquer de rentrer partout ;-)mais bon toi qui sait, ossi tu a raison de dire que c'est pas evident de sabler le tout en une journée, tu va vite t'en appercevoir dejà sous le casque ;-)
bon courage

18 mai 2009
0

je sais
que sais pas simple, qu'elle est la longueur du bateau ?

quand j'ai des trucs de ce genre à faire (enfin quand je pouvais) j'appelais ça une opération commando, début très tôt le matin avec de petite pause avec produit énergétique coka, flotte, sanwich vite avalé et hop y retourner,

essaye au moins de faire un coté de coque en une journée, et tu prends un ou deux jours de repos et re opération commandot, c'est que c'est dur sous le casque, mais quand il faut il faut,

l'important dans l'histoire est d'avoir le bon matos qui ne t'emmerdes pas tous les 5 minutes et avoir un peu de monde pour s'occuper des périphérique, alimenter en sable déplacer le matériel au fur et à mesure de la progression, qq'un qui te prépare la flotte à boire enfin tout ce que tu a besoin sans avoir à te déséquiper à chaque fois,

bon courage

20 mai 2009
0

sablage
:-D
bonjour
je me permets d'intervenir pour éviter les soucis, j'ai vu des sablages sur bateau acier : il faut impérativement peindre au primer époxy dans la demi heure qui suit le sablage pour éviter la oxydation, tu sables une bonne partie et tu peins une couche de protection et comme ça jusqu'au bout.
Ensuite, tu repasse une deuxième couche de primer et deux couches de finition pour l'extérieur.
Pour l'intérieur faire deux couches de primer (au pistolet) et une couche de finition.
C'est déjà très solide.
Chez moi à l'intérieur c'est de la peinture HEMPEL super costaud HI BUILD.
bon courage

18 mai 2009
0

Pourquoi trois étapes ?
Je pensais faire en trois étapes parce que ca ne me semble pas évident du tout de sabler l'intégralité du bateau en une seule journée.

18 mai 2009
0

Eventuellement ...
... la bonne idée est de faire tout l'extérieur puis l'intérieur (l'extérieur étant plus facile à nettoyer/souffler) ?

Rien n'est clair dans ma tête :(

20 mai 2009
0

Plus je lis ...
... plus je me dis que c'est une opération commando Goudspide :) D'un autre coté, on ne le fait (normalement) qu'une seule fois :)

19 mai 2009
0

je te conseil
déjà du bon matos puis du monde 2 mini .
je te conseil fortement de faire l intérieur avant l externe car fait le plus dure avant et loue des air sec ce qui te permettra de conserve ton sablage le temps voulue pour cela ces de faire une tente avec des bâches et de la rendre le plus étanche possible autour des zones a sablée.

19 mai 2009
0

Sable et bras ...
Noel,

Le sable sera normalement stocké à l'abris et j'aurais du monde pour m'aider. Mais pourquoi commencer par l'intérieur avant l'extérieur ?

19 mai 2009
0

Par courtes étapes....
Pour une parfaite protection, il faut procéder par étape. Une étape de sablage ne devrait pas dépasser une heure ensuite il faut immédiatement mettre la première couche de protection sur la partie sablée, mais dépoussièrée et ainsi de suite..... De toute manière, après une heure de travail, le sableur sera déjà bien fatigué et il réclamera une pose. Le travail sous la combinaison et le casque est très pénible. J'ai fais ce travail sur mon bateau de 10m50, l'opération de sablage coque et pont a duré presque 3 jours...

Bon courage, le résultat est généralement très réconfortant...

Cordialement

19 mai 2009
0

Mon avis serait de finir par l'intérieur
En effet, lorsque l'on sable l'extérieur, il y a de bonne quantité de sable qui entre dans le bateau et s'est quasiment impossible de le rendre étanche. Alors autant faire le nettoyage qu'une seule fois.....

Re...

19 mai 2009
0

Etat de tes tôles ?
PaiThio,

Faisais-tu un sablage à partir d'une construction amateur tout juste finie de soudée (avec de la calamine) ou bien sablais-tu un bateau qui avait déjà été sablé et peint ?

20 mai 2009
0

Quelques questions ...
Christophe,

J'ai quelques questions :)

Quand tu dis "masquage de la partie sablée" (à l'intérieur), tu veux dire que tu as baché entre la partie sablée et la partie non sablée ? N'as-tu pas eu de toutes les façons de la poussière qui s'est glissée "de l'autre coté de la bâche et qui est venue se déposer sur la partie peinte la veille ? Si oui, comment as-tu procédé ensuite (pour les couches d'après) ? Dépoussierage seulement, immédiatement ?

Puisque tu insistes sur les délais de surcouchage, je suppose que tu as d'abord fini l'ensemble du programme intérieur avant d'attaquer l'extérieur ?

Pour l'application: était-ce jouable à la mano (patte de lapin et pinceau) ?

Merci pour tes explications!

19 mai 2009
0

sablage
Salut,

Mon expérience : sablage intégral d'un petit prince (13m)
Premièrement ne pas hésiter à prendre un compresseur de pro, le compresseur c'est le point clé, difficilement louable car imposant dans les débits voulus: taper dans du 15m^3, ta vitesse de décapage n'aura rien à voir avec un compresseur que tu peux tirer au cul de ta voiture, de plus ton compresseur devra être équipé de filtres à air pour sortir l'eau et l'huile de ce dernier. Bien sur une sableuse 3 sacs mini. En conclusion déjà pour le matos c'est une affaire de pros. Pour la main d'oeuvre quoiqu'on en pense il faut savoir, surtout à l'intérieur : un bon sableur c'est un comme un bon joueur de billard : il fait les 3 bandes avec son jet de sable et fera la différence en terme de temps passé et de sable consommé.
Pour le sable nous avons consommé 9 tonnes ( avec un petit compresseur compte 50% de +)
La chronologie suivi:
- sablage intérieur en 3 jours, sablage de 7h à 14h, nettoyage, primaire époxy, le lendemain matin : masquage de la partie sablée puis comme la veille.
-sablage exterieur et primaire epoxy en 1 jour : 15 h de W.
Pourquoi commencer par l'intérieur : quand tu sort ton sable à la pelle et au seaux tu es content de ne pas avoir peint l'exterieur.
Respecter impérativement les délais de surcouchage époxy/époxy puis époxy/PU.
Pour l'intérieur mon choix fut : époxy + brai
Question pistolet à peinture le choix d'un airless est préférable pour l'époxy car pas d'air dans le voile de peinture, c'est mieux pour la réticulation de la peinture, mais là aussi le maniement est délicat.
C'est un gros travail qu'il vaut mieux bien penser et préparer, c'est une assurance vie pour le futur de ton bateau.
Voilà en vrac quelques réflexions,
Bon courage
Christophe

19 mai 200916 juin 2020
0

réfection!!!
Le bateau avait déjà été peint, il avait 20 ans, aujourd'hui, il en a 31 et rien n'a bouger, il est parfait, je l'ai repeint il y a 4 ans, mais juste après un léger ponçage.

Cordialement

20 mai 2009
0

Application de la peinture ...
PaiThio, tu avais choisi quel procédé pour appliquer la peinture ? Pétard ou pinceau/pattes de grand'zoreilles ?

20 mai 2009
0

@samedi
Pour le bicomposant (c'est le cas, programme Jotun avec du pastis et de l'eau), le pétard est une nécessité ou bien c'est "seulement" plus pratique ?

Ma question est plus "psychologique" que financière. Je dois admettre que j'ai un peu la trouille de faire une connerie avec le pétard :)

20 mai 2009
0

peinture
tout d'abord une peinture bi comme une mono peut s'applquer indifférement au pinceau, au rouleau ou au pistolet. pour une mono pistolet, un peu plus de diluant et pour une bi pinceau ou rouleau, un peu moins de durcisseur.

commencer par les entourages des ouvertures commes hublots, panneaux de pont et portes des cabines. c'est à dires toutes les ouvertures qui séparent les zones à traiter.

sabler interieur d'abord bien sur.

procéder par zones fermées si possibles.
&gt&gt&gt poste avant
&gt&gt&gt carré
&gt&gt&gt descente(cuisine et table a cartes)
&gt&gt&gt cabines ar

sabler nettoyer, apprêter, peindre et fermer.

finir par extérieur. pont en premier et coque une fois pont fini, sec et baché.

mais le faire par zones permet de ne pas se tuer à la tache et de finir zones par zones ce travail hardu donc de se motiver au fur et à mesure que ça avance. C'est un travail très difficile pour un débutant et on se casse aussi vite le moral que le physique.

commencez par les zones les moins visibles (poste avant, balle à mouillage, intérieur des coffres...) permet en outre de se "faire la patte" pour les parties plus visibles qui elles du coup seront parfaites.

bon courage

20 mai 2009
0

pour l'appliquation de la peinture
si c'est une mono,tu peu employer le pinceau et le rouleau
si c'est une bicomposante,le pétard

20 mai 2009
0

non pour ce qui est de la bicomposante,et le pétard
c'est uniquement pour une histoire de finition
(esthétique)
si tu la passe au rouleau et au pinceau,cela ne changera pas la qualitée de la peinture par elle même,mais juste une finition bien moins belle
la peinture jotun est une très ancienne marque, c'est une peinture d'excelente qualitée

20 mai 2009
0

t'inquiette DGeo
pour ton petard, tu prend une tole, tu la met contre le mur, et dessus avec ton pistolet tu t'entrine a regler ton arrivée de peinture et d'air,ensuite ce n'est pas ton poignet qui doit aller de gauche a droite mais tout ton avant bras, apres quelques essais tu verra tu saura te demerder , c'est pas trop compliquer va, entraine toi un peut sur une tole, et de par toi meme tu jugeras ;-)

20 mai 2009
0

Il y a 11 ans........
J'avais tout peint au pistolet. 3 couches de zinc-époxi, 3 couches époxi au fer micacé.

Oeuvres vives: 3 couches de brai-époxi noir-rouge-noir. pour éviter les manques.

Oeuvres mortes: 3 couches polyuréthane bicomposant.

Mais il y a 4 ans, j'ai peint au rouleaux en mousse pour bi-composants. ils étaient orange-rose et très doux mais je n'a pas de référence.

Le résultat a été super!!!

Re....

20 mai 2009
0

la bicomposante est une peinture qui tire très vite
et ne s'arondie pas,par conséquant,si on la passe au rouleau,elle fait ce que l'on appelle la peau d'orange,et le passage au pinceau laisse des trainées,on appelle cela faire des cordes
si l'on souhaite une finition super,la bicomposante devra étre faite au pétard
bien entendu a chacuns ces exigences

20 mai 2009
0

je viens de répondre
aucune incidence dans la qualitée de protection

20 mai 2009
0

Cordes, trainées et peaux d'orange ...
Il y a un petit coté "les docks d'Amsterdam" dans mon titre ...

Bref :)

Les problèmes dont tu parles n'ont ils une incidence QUE sur l'aspect esthétique ou bien celà influe-t-il aussi sur la qualité de la protection dans le temps ?

20 mai 2009
0

précisions
J'ai effectivement scotché une bache sur un couple pour isoler la partie peinte de celle non sablée. De la poussière est rentrée mais surtout celle venant du sablage extérieur malgré les obturations des capots et autres.
Toutes les peintures de la même marque en l'occurence Hempel, la gamme de peinture int et ext employée me fut communiquée par le responsable du labo Hempel à Paris. La gamme suivi fut celle appliquée sur les navires de la M N.
Précisémment la chronologie suivie fut la suivante :
1- sablage + primaire epoxy à l'intérieur( primaire d'attente délai de surcouchage plusieurs mois)
2- sablage ext
3- 1 couche primaire epoxy ext ( 40 microns )
4- 2 couches epoxy multistrech epoxy applicable en forte épaisseur ( 700 microns en 1 couche ) uniquement à l'airless
5- 2 couches de PU bi compo à l'airless également.
6- nettoyage au karcher de l'intérieur, séchage puis application du brai en forte épaisseur (~3mm) à l'airless avec casque de sablage car imminament dangereux.
Rque : les étapes 2 3 4 5 sont à enchainer en respectant les délais.
Le brai dans la cale moteur est discutable car se disssout avec le GO, prévoir une gate efficace, par contre à mon avis y a pas mieux pour l'intérieur car c'est une peinture qui reste souple et donc ne fissure pas, dilatation du bateau, dans les angles notamment entre lisse et bordée.
Voilà tu sais presque tout !

20 mai 2009
0

suis entièrement d'accord avec toi geo
très bonne protection aussi pour le bois

20 mai 2009
0

çe qui est dommage c'est de ne plus trouver du vrais minium
aqualia qui est de 1972 avait ete fait au minium tout l'interieur eh ben ,rine tu na pas un point de rouille nul par, mais bon c'etait quand meme un bon produit, ptet trop bon meme :-(

20 mai 2009
0

Autre question: le delai ...
J'ai une seconde question, surtout concernant l'intérieur.

Je me souviens avoir lu (voir lien ci-dessous) que Tilikum conseillait (en cas de meulage ou de sablage) de laisser réapparaitre la fleur de rouille.

Je crois aussi me souvenir que Laurent m'avait conseillé la même chose pour l'accroche.

Dit autrement et sans chercher à le faire rouiller "à tout prix", sachant que c'est du Jotun qui va dessus ensuite, pensez-vous qu'il soit complètement idiot de tout sabler d'un coup (intérieur) puis de tout peindre ensuite (lendemain) ?

20 mai 2009
0

c'est ce que je ferais,
mais bon c'est moi, et j'aurais fait exactement comme tu le preconise ;-)

20 mai 2009
0

en fait si tu sable l'interieur sur la journée
comme j'aurais fait, et le lendemain peindre d'un trait sur la nuit,ta tole sera legerement oxydée et pour moi, une meilleur accroche.mais si les autres font petit a petit c'est peut etre qu'ils n'arrivent pas sur un cour laps de temp a sabler toute la coque d'un coup, et que a ce moment la c'est plus de l'oxydation mais carrement de la rouille qui risque de se mettre
c'est du moins ce que je pense, mais je peut me tromper ossi ;-)

20 mai 2009
0

oui dgeo
ca sert a ca les air sec tu sable tous l intérieur puis tu vire tous le sable et tu dépoussière et peinture a l airless car la jotum au pneumat(ique pas terrible le fait de mettre des air sec sert a conserver ton sablage .noel

20 mai 2009
0

Pas compris :)
Je n'ai pas compris ta réponse Georges :)

Tu ferais comme ça toi ? CAD tout sabler puis tout peindre ?

Evidemment, quand Tilikum ou Laurent disent qu'ils vaut mieux avoir une surface légèrement ré-oxydée, j'ai (plus que) tendance à les croire ... En même temps et si c'est mieux, je ne comprends pas pourquoi dans ce cas d'autres foncent pour peindre tout le "sablé" dans la foulée et la même journée alors que ca oblige à faire des "grands chambardements" pour ranger/nettoyer/peindre/nettoyer le boxon à peinture et recommencer ce cirque plusieurs jours d'affilées.

20 mai 2009
0

c'est ce que j'aurais fait
mais je n'ai pas une grosse expérience du sablage,je me cantonne plutôt aux peintures

20 mai 2009
0

bonsoir samedi
;-)

20 mai 200916 juin 2020
0

tiens tiens geo
les grand esprits se retrouvent

20 mai 2009
0

bonne soirée a vous deux
;-)

20 mai 2009
0

attention dgeo
si tu laisse la tôle ravoir le flore de rouille ces que ta peinture est faite pour ça alors méfiance regarde bien ta peinture . noel

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (142)

novembre 2021