sablage coque acier

bonjour ,question pour les pros de l'acier svp,mon voilier a des cloques d'eau sur la coque acier(œuvres vives)...pensez vous que je doive laisser secher la carene apres avoir poncé ces cloques?merci.

L'équipage
02 sept. 2019
02 sept. 2019
0

secher avant peinture oui ..mais ça prends 5mn apres ponçage .

mais il serait bien de controler s'il n'y a pas de fuites electrique quelque part … au moins pour t'assurer que ce n'est pas la cause des cloques

02 sept. 2019
-1

oui mais le mais l'acier étant un metal"poreux"ne serait il pas necessaire de laisser secher le metal?

03 sept. 2019
0

bonjour et merci je n'avais pas eu la bonne info

03 sept. 2019
0

La fonte grise non plus, on en fait des carters moteurs et des radiateurs

03 sept. 2019
1

Je ne sais pas qui a écrit ça....je maintien que la fonte lamellaire n'est pas poreuse

03 sept. 2019
1

Je suis en total désaccord avec ça. Ceci d'autant qu'elles sont en fonte blanche

03 sept. 2019
0

Vu le coût ça ne vaut pas le coup.....

04 sept. 2019
0

T'inquiète pas, il y en a (et en aura) un paquet!

03 sept. 2019
0

Bonjour Calypso

Je suis allé sur le lien très certainement pas éveillé mais je ne trouve pas le commentaire sur la porosité....
www.cvm.qc.ca[...]s8.html

Le Moko

03 sept. 2019
0

C 'est bon

04 sept. 2019
0

la porosité n'a rien a voir avec l'etancheité ...le bois est une matiere tres poreuse néanmoins on en fait des barriques dans lesquels on y mets parfois des liquides tres cher au litre

04 sept. 2019
0

tiens, c'est ici qu'il y a une intervention d'un fondeur

www.hisse-et-oh.com[...]-quille

04 sept. 2019
1

il explique que seule la corrosion généralisée de surface est humide, mais si tu mets ta quille à nu, plus rien n'est poreux.
Aussi quand je lis qu'il faut des mois de séchage, car la quille est "imprégnée", je m'inscris en faux et "les bras m'en tombent" puisque c'est un peu mon domaine quand même.

02 sept. 2019
1

non l'acier n'est pas un metal poreux , la fonte grise oui mais pas l'acier

03 sept. 2019
0

Résultats de recherche
Résultats Web
La fonte grise - Matériaux et techniques, cours no 8

› geoffrio › index › materiau › cours8 › cours8

La fonte grise a une résistance à la compression de trois à cinq fois plus élevée que sa ... La corrosion en surface de la fonte crée une couche protectrice. .... grains » et surtout à la présence de bulle de gaz qui donne une porosité au métal.

03 sept. 2019
2

c'est une recherche sur internet .
. tout le monde sait que nos quilles en fonte grise doivent etre maintenu au sec durant des mois avant peinture pour evacuer l'eau qu'elles contiennent

mais peu importe ce n'est pas le sujet

03 sept. 2019
0

j'ai jamais vu une coque de voilier construit en fonte GL ou GS. Mais bon, on peut tenter le coût.

03 sept. 2019
0

Zef, merci d'avoir essayer de me comprendre. Je guette tes erreurs de frappe. Je vais même te suivre assidument et avec volupté. Je te mets dans mon carré. :topla:

04 sept. 2019
0

bien en toute premiere lecture avant d'ouvrir le lien

04 sept. 2019
1

Tu noteras au passage que ce commentaire traite d'un alliage d'aluminium et non de fonte.
Ici en l'occurence on est devant un exemple de défaut de fonderie typique, une retassure interne, inhérente à une mauvasie conception du moule (masselotage). Ceci est rendu d'autant plus difficile sur un alliage tel que l'alpax qui est un eutectique Al Si donc une solidification "brutale"

Mais il faut enlever cette idée reçue de la tête, une font normalement faite n'est pas poreuse (sauf excès de polluant comme le Soufre)
Il existe un fil assez ancien ici, où un ancien ingénieur fondeur développe ce sujet.

Si la fonte avait été poreuse, on n'en aurait pas fait des chaudières (les anciennes "Chappée"), des radiateurs, des carters de moteurs....

04 sept. 2019
0

Il n'en reste pas moins que la structure d'une FGL est tout sauf poreuse.

La seule différence par rapport à un acier c'est que le carbone est sous forme de graphite et non de cémentite.

Mais si tu polis un échantillon de fonte, tu eux chercher longtemps les trous au microscope

04 sept. 2019
1

oui j'avais lu cela ..le gros probleme entre les spécialistes et les non spécialistes c'est l'usage de la terminologie ,du vocabulaire ..lorsque j'ai mal à la gorge et que je vais voir mon medecin lui il me dit que j'ai une angine ..moi un mal de gorge

idem pour l'ingenieur , lui les bras lui en tombe lorsque l'on evoque la "porosité" des quilles en fonte , nous on constate qu'elle sont humide durant un bon bout de temps avant de les peindre … et il explique d'ailleurs bien le pourquoi de cet humidité

et pour en revenir au sujet :on ne trouve pas ce probleme d'humidité avec l'acier

02 sept. 2019
1

Sur mon DI acier j'ai eu des cloques surtout au niveau de la ligne de flottaison, parce que la peinture n'accrochait pas bien ou que j'avais trop tardé à faire une reprise correcte mais aussi parce que le choupage initiale n'était pas au final une bonne idée. Cela s'est terminé par un sablage général des oeuvres vives suivi immédiatement d'une mise en peinture dans les règles de l'art. Et c'est reparti je l'espère pour 20ans de plus.

03 sept. 2019
0

bonjour et merci,peux tu me dire le montant de ta facture?

03 sept. 2019
0

Ce n'est pas évident de chiffrer car selon l'interlocuteur c'est aussi à la tête du client. Il faut déjà que le port l'autorise, que le chantier le fasse. On peut le faire soi même en réunissant tout ce qu'il faut mais c'est un gros travail qu'on doit être certain, une fois engagé, de mener à bien jusqu'au bout.
Pour mon DI 11,35m acier plan, 13T en charge, plan Caroff
En 2011, uniquement pour les œuvres vives, il m'en a couté 5400e TTC pour sortie puis remise à l'eau (320), location sableuse+sable (380), sablage (950), système de peintures (première couche obligatoirement dans la foulée) + main d'œuvre (2600) (détails HT).
Et c'était un chantier sympa à prix honnête.
8 ans après j'ai voulu reprendre les peintures de pont (heureusement en inox). Les devis pour gommage étaient inacceptables et je devais faire tous les masquages. Du coup j'ai décapé perso à l'outil vibrant.
J'ai sous traité une reprise des œuvres mortes, me réservant la corvée réglementaire des oeuvres vivent. Le type m'a largué en cours de travail. La météo ne permettant plus de peindre, le bateau est du coup restés plusieurs mois sur ber à 50e/mois avec au final une remise à l'eau par une grue 80T (800e ttc, légère arnaque), à frais cette fois non partagés.

03 sept. 2019
0

Les cloques sont souvent dues à la présence de sel avant peinture.

Le sel est un des pires ennemis du revêtement anticorrosion.

Le sablage est la condition d'une bonne accroche de la peinture anticorrosion (epoxy), c'est ce qu'on appelle "créer un profil"

03 sept. 2019
0

le sablage est la solution mais a condition de bien nettoyer avant peinture ce qui est rarement le cas , donc la peinture est appliquée sur la silice du sable qui reste accroché à la tole ..et tient moins bien evidement

03 sept. 2019
1

Les micro anfractuosités crées favorisent nettement l'accroche de la primaire ou le tout en un du métagrip.
Ce qui est certain c'est qu'en voulant retarder l'obligation inéluctable de repartir à zéro le métal se dégrade localement avec perte de matière.

03 sept. 201903 sept. 2019
0

oui , il faut comprendre et regarder l'acier avec un microscope .

une tole sortant du laminoir est recouverte de couche noire de calamine qui est lisse de chez lisse ..une fois sablé on crée des montagnes russe on augmente la surface d'accrochage de manière tres significatif et ça tiens

et ça evite aussi à la rouille de se former sous la calamine ..

avant tout usage les tole doivent etre décalaminée ..erreur qui font les constructeurs amateurs et certain pro d'ailleurs dans les petits chantier

03 sept. 2019
0

Eh oui, je ne suis pas certain que les petits chantiers "plaisance" sachent ce qu'est un SA 2 1/2

Ensuite, les produits "grand public" qu'ils vendent n'atteignent pas la cheville des produits pro.

03 sept. 2019
0

Penser aussi à bien lire les préconisation des fournisseurs de peinture.
A l'époque j'avais été surpris que sur la fiche technique du Jotamastic, ils indiquaient de faire la première couche à la brosse ou à l'Airless. Les autres couches pouvant être faites au rouleau.
D'après un technicien, il expliquait justement que le rouleau pouvait faire un film au dessus des "cratères" et laisser de l'air en dessous. La brosse permettait de mieux pénétrer ces cratères.
Le résultat est moins beau mais ça tient.

Franck.

05 sept. 2019
0

Bonjour
Société de décapage par aérogommage sur la nouvelle Aquitaine Charente-Maritime si besoin déplacement sur site décapage avec abrasif garnet (roche d'Almandine).
bien cordialement

Jacques Pingeon--Aéro'Steel sas
contact@aerosteel.fr / 0682050032

06 sept. 201906 sept. 2019
0

Bonjour,
Pas certaine que l'aérogommage soit adéquat, suffisant, pour sabler une coque acier ? Je demanderais son avis à META à ta place.

06 sept. 2019
0

Bonjour,

Après 25 ans à l'eau mon bateau en acier présentait des cloques, je ne savais pas

d'où elles venaient, j'ai fait faire un hydrogommage et nous avons constaté qu'elles étaient dans les différentes couches de peinture, le zinc du choupage initial n'était pas atteint.
Retouches à l'enduit epoxy et peinture.
Si les problèmes avaient été plus profonds, j'aurais refait un sablage, suivi d'un choupage.
Comme pour la peinture, il ne suffit pas de dire choupage, la question qu'il faut se poser est : quelle épaisseur ? Si c'est bien fait ce procédé est très efficace.

06 sept. 2019
0

il n'y a que la foi qui sauve ..le schoopage des oeuvre vive n'est qu'un leurre ..ça n'apporte rien dans la lutte contre la corrosion il faut m^me le recouvrir de peinture pour qu'il ne disparaisse pas comme les anodes en zinc du bateau ,car le schoopage dans l'eau ce n'est ni plus ni moins qu'une anode ..

06 sept. 2019
0

et il faut mesurer l'épaisseur de la peinture entre autre

06 sept. 2019
0

je suis d'accord avec ça, rien ne vaut un vrai sablage (grit blasting), pas un aérogommage qui ne crée pas de profil suffisant, et une vraie peinture antico (Jotamastic 87 ou autre) 350 microns minimum

06 sept. 2019
0

"Retouches à l'enduit epoxy et peinture. "

06 sept. 2019
0

Effectivement. Quand les peintures ne protègent plus assez le zinc devient une anode et est attaqué et ensuite l'acier est en direct. Dans mon cas les reprises locales de retardement n'ont fait que reporter la décision de repartir à zéro de quelques saisons. Trop attendre peut avoir alors de vraies conséquences (cela me rappelle la fin des coques de péniches fluviales à la retraite qui se découpent tout le long de la ligne de flottaison).

06 sept. 2019
0

et en plus si on calcule le poids de zinc total du schoopage, ça ne fait pas bien lourd.

Mieux vaut mettre des anodes réparties , faire un calcul avant avec la durée de vie souhaitée.

Tant qu'on est protégé par anodes, on ne craint rien.

On peut très bien concevoir des structures immergées sans peinture uniquement sous protection cathodique.
Pas pour une coque de bateau évidemment où on demande de la glisse.

06 sept. 2019
0

le schoopage c'est top sur les oeuvre mortes , pont,roof , sur les surfaces recouverte par l'accastillage ,par les hublots, les pieds des chandeliers etc ..là c'est parfait d'autant plus que l'on est hors eau conducteur ..

mais en plaisance on fait le contraire on shoop les zones qui rouillent le moins ..enfin

07 sept. 2019
0

Bonjour .
J'avais eu un probléme de cloques sur le bateau il y a quelques années.
Le diagnostique avait été une contamination par des sels contaminant provoqué à la suite d'un disquage de la coque. Le disquage avait fait fondre la peinture qui s'était incrustée dans les rayures faite par le disque.
Recouvert de peinture des cloques se sont formées comme de l'osmose,avec un liquide aigre.
L'année suivante
J'ai fait faire un sablage suivi d'un dépoussiérage et passage du méta grip dans la foulée(couche de zing).Depuis tout est OK tout les ans je remets une couche qui me sert d'antifouling.
Le disquage est a proscrire la chaleur produite incruste des éléments néfastes à la tenue des peintures.
Voilà mon expérience.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (3)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021