roof cp

bonjour,mon frere est proprietaire d'un as de trefle(plan herbulot,1962,CP,6.20m)en cours de restauration.J'en appele donc aux persones compétentes concernant le gros du chantier:le roof.celui ci est d'origine,en stratifié monolithique polyester mais, surement à cause des materiaux de l'epoque et du temps,il est devenu souple et, apres poncage on se rend compte que la résine a partiellement disparue(fibe apparrentes comme lors d'une mauvaise imprégnation)Voila donc la question:Compte tenu de l'etat du roof(sur lequel est posé le mat),est il envisageable de construire un nouveau roof en cp(traditionnel ou epoxy)?ou faut-il mieux renforcer le rouf d'origine(omégas+peaux suplémentaires)?A savoir que nous possédons les plans,et qu'il ne parait pas insurmontable de redéssiner un roof a peu près conforme a celui d'origine et que concernant l'échantillonage,l'analyse d'un roof d'un bateau du meme type(mousquetaire)permettrait d'avoir un echantillonage réaliste,sachant que la voilure totale ne dépasse pas les 20m2 et donc que les éfforts du mat ne doivent pas etre énormes.

ps:si quelqun connait des sites concernant la construction et restauration amateur,je vous serais reconnaissant de me les indiquer;.

merci d'avance

L'équipage
04 déc. 2006
04 déc. 2006
0

sous le mat

tu dois bien avaoir une épontille ou une cloison Non?

josé

04 déc. 2006
0

cloison mais...
oui presence d'une cloison mais cela n'enleve pas le danger que représente un roof qui ne supporte pas le poids d'une personne dessus.et sur ce petit bateau,la largeur des passavants fait que le roof est quasiment un passage obligé vers la plage avant :-(

04 déc. 2006
0

oui et non

Le poids d'une personne m^me 2 c'est rien , il faut plutot pensé à à une grosse deferlante .

Juste petite experience , lors d'un passage au Raz de Sein j'ai eu une deferlante par le 1/4 avant , l'eau a noyé le winch de la GV sur le mat j'étais à la barre heureusement que j'ai eu le reflexe de bien m'agripper sinon j'étais emporté par la vague .

Non c'est la mer le pire pas le poids d'une personne.

personnellement je ferais les cotés du roof en 15 et le dessus en 12 avec des barrots tous les 300

josé

04 déc. 2006
0

Tout à fait d'accord avec Calypso...
... quand on "s'en prends une" on mesure la charge énorme qui s'applique sur le pont d'un bateau !
Et celà peut arriver, même en côtière et en été.
Les abords d'Ouessant ou le raz de Sein où, comme Calypso, j'ai chargé une fois quelques tonnes sur mon Armagnac au point de le sentir s'enfoncer littérallement en me demandant s'il pourrait remonter!
Si j'avais eu une faiblesse dans mon roof ou dans le pont...brrr!...
Dans le gascogne il y a deux ans, on a fait 12 heures de près dans une grosse mer et le bateau (en acier celui ci) semblait pesait le double de son poids quand l'eau verte montait sur le pont!
Faut que soit solide !

04 déc. 2006
0

pour etre plus precis

Un pont comme les notres pret de l'eau et des bateaux naviguant m^me en cotier personnellement ça doit etre fait pour supporter 1t.m2.

josé

04 déc. 2006
0

Relativisons...
La coque d'un mousquetaire (6,50 m) est en CP de 9mm, celle du Mousquetaire Club en 12 mm.
Par contre, il faut être prudent sur la structure qui le porte, surtout s'il n'est pas cintré.
D'autre part, le poids de l'eau sur un pont se répartit, la contrainte n'est pas si élévée que celà; et la pression exercée par le pied d'un équipier de 80kg qui saute du quai, ou du pont d'un voisin, est beaucoup plus importante au cm².
amha.

Daniel

04 déc. 2006
0

merci
pour vos avis.j'aimerais aussi si possible avoir votre avis concernant la difficulté(ou la facilité)de dessiner des plans et de mise en oeuvre(d'ou la question construction classique ou epoxy)merci d'avance

04 déc. 2006
0

tout depend

de toi finalement , pour certain dessiné c'est aussi naturel que respirer pour d'autre s'est du chinois, pareil pour la mise en oeuvre.

josé

04 déc. 2006
0

roof
l'idéal serait d'avoir des photos de l'existant ainsi que des cotes de l'ensemble intérieur extérieur et des hublots
et il m'étonnerait qu'il n'y est pas au moins un matelot qui ne puisse faire des plans ou au moins des croquis

04 déc. 2006
0

le problème principal
est l'implantation de la chose : la fixation des hiloires dépendra de la structure existante , entre autre des barotins et des cloisons structurelles.

mais sans avoir vu...

06 déc. 2006
0

photos
j'essaierais de poster des photos détaillées des que possible(surement ce week-end)afin de pouvoir reflechir ensemble a partir d'élements plus concrets.merci a tous

02 août 2009
0

astuces
si j'étais toi je referais le roof à l'identique en résine et pas en cp tu enléves l'ancien roof tu as juste à dévisser tout autour par l'intérieur refaire le roof en prenant comme moule l'ancien ruff sa c'est la solution la mieux mais attention au surprises l'état du cp par exemple juste sous ton ruff et situ veux faire vite tu résines avec tissu ton vieux ruff aprés avoir poncé et tu mets du gel coat puis tu peinds et terminé
au fait j'en profite j'ai un as de tréfle a vendre avis aux amateurs!!!

04 août 2009
0

d'accord
bien qu'adepte du cp époxy, dans ton cas j'aurais poncé le roof existant et je l'aurais restratifié, puis enduit, puis peint (ou alors gelcoat, effectivement).
Le cp époxy va te demander beaucoup plus de travail (renforts, joints congés stratifiés, enduit des joints, ponçage, stratification de l'ensemble, ponçage, enduit, ponçae, gelcoat, ponçage.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (145)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021