ROCNA 40 pour baroudages lointains en famille sur ketch acier de 18 tonnes

Bonjour à tous,
Je pense que ça manquait ces derniers temps : un fil sur les ancres.
Je crois avoir fait pas mal le tour de la question en parcourant moulte pages de forums, reviews, pages de specs, etc. Mais je ne saurais valider définitivement mon choix sans l'approbation d'Hisse-et-Oh.

Le bateau : ketch acier, dériveur intégral, 14m de longueur de coque, un poil plus hors tout, 4m50 de large, 18 tonnes environ, fardage important (haut franc-bord, roof assez haut, portique avec panneaux solaires).

Le programme : baroudages lointains (si on y arrive bien sûr, on n'y est pas encore tout à fait, mais il faut bien anticiper), au mouillage le plus souvent possible, donc dans des fonds variés. Le mouillage devra permettre de faire face à des conditions météo difficiles.

L'équipage : jeunes enfants à bord, les parents voudraient pouvoir dormir (sous-entendu, ils voudraient pouvoir compter sur le mouillage)

Pour le moment j'ai 55m de chaînes de 12 (quand il faudra la remplacer, je prendrai plus long), avec 22m de gros cablot (du 32mm de mémoire) épissuré dessus. Guindeau Lofrans 1200W.

Voilà le décor planté. Dans l'idéal je voudrais un mouillage à toute épreuve, à l'image du canote lui-même qui est un tank (élégant néanmoins).

Je suis prêt à jeter mon dévolu sur la ROCNA 40. Si je me fie au tableau (voir doc joint), c'est juste une taille au-dessus des préconisations (préconisations qui valent - nous dit-on - pour des vents allant jusqu'à 50 noeuds).

Sans vouloir paraître trop sûr de moi, je pense que c'est un excellent choix ! En terme de performance eu égard au programme, cette ancre semble très très bonne et répondra au cahier des charges. En terme de cohérence par rapport au reste de l'équipement elle me parait bien convenir également : par exemple elle me semble un peu plus rustique, et peut-être un poil plus robuste, que la Spade qui serait aussi un très bon choix. Certes il va falloir que je modifie mon davier pour pouvoir l'accueillir : mais c'est le cas avec quasi toutes les ancres modernes, la pelle et la verge formant un angle assez obtu qui va m'obliger à placer un réa vers l'avant, sans doute sur un davier basculant (un prochain fil sans doute).

Voilà, donc ma question est : est-ce que j'oublie quelque chose ?? Est-ce que dans les dizaines d'heures que j'ai consacrées pour parvenir à ce choix il y aurait encore des paramêtres que j'aurais oubliés ?

J'ai tiré le gabarit à l'imprimante, et c'est un sacré morceau : est-ce que je surdimensionne pas un tout petit peu trop ? Je pense que non, mais s'il y a des expériences de sur-surdimensionnement, je veux bien les entendre.

Merci

L'équipage
23 nov. 2022
23 nov. 2022
2

Le choix d'une ancre étant essentiellement un acte de foi, ce serait comme faire un commentaire sur les choix réligieux de quelqu'un d'autre :D


23 nov. 2022
2

ton choix est raisonné, tu as bien identifié les choses. on pourrait toujours dire que plus serais mieux... mais il faut fixer une limite aussi ;)

chaines, je préconise 6 fois la longueur du bateau pour que l'usage du câblot soit très occasionnel. ca fait 85m, conforme à un usage tout temps dans 10m d'eau. (soit 11,5m distance davier fond soit un scope de 7 en gardant quelques mètres pour aller au davier)

Prévoir un mouillage secondaire de 25kg et chaine de 10 (ou 12 si usage au guindeaux), et là une longueur de bateau suffit, 15m donc


23 nov. 2022
0

Une ancre de 40 kg donc... C'est beaucoup quand même. Il faut que le guindeau assure, sinon c'est mission impossible à remonter à la main, non ?
Pourquoi ne pas t'en tenir à la préconisation : 33 kg, pour un bateau de 23t (le tien faisant 18t), ça laisse de la marge déjà.
Surtout avec de la chaîne de 12.


Cédric 1983:7kg cela ne représente rien sur ce type de bateau et si cela peut éviter de déraper c'est pour moi justifié! c'est 2m de chaine et un guindeau de 1200w le fait sans soucis.Et même si c'était juste psychologique, pour moi c'est justifié!Flora, je t'invite à appliquer ton raisonnement aux malheureux qui ont perdu leur bateau faute d'équipement adapté ...La on ne parle pas de remplacer un truc que l'on a déjà, mais de s'équiper, avec donc un surcout très faible, avec un programme qui sort des sentiers battus.à t'écouter, on met une 16kg + 30m de chaine sur un 12m et basta... c'est qu'avait la plus part de ceux qui ont dérapé, endommageant ou détruisant les bateaux des autres, avant de finir sur les cailloux. c'était le mauvais choix, la preuve. pour le mouillage on s'équipe pas pour les conditions maxi que l'on espère rencontrer, on s'équipe pour le pire que l'on pourrait rencontrer dans son pire cauchemar.100nds en med ça peut arriver, certe très très exceptionnellement. donc s'équiper pour 30 nds me parait dérisoire ... prévoir 60 est à mon sens un minimum. la plupart de ceux présent en corse on eu 60-75 nds, rafale à 80, et très très localement 100nds.les ancres type 20-25kg avec pas mal de chaine ont tenu des 12m, souvent avec l'aide du moteur.pour ma part, je pense qu'il vaut mieux prévenir que guérir quand c'est possible surtout en famille. D'autant plus que les imprévus il y en a déjà assez en mer...·le 23 nov. 14:43
entre-cotes:Entièrement d'accord avec @cedric. D'autant plus que le prix d'un mouillage est ridiculement bas par rapport au prix du bateau.J'ai toujours du mal à comprendre qu'on fasse l'impasse sur ce point qui est parfois la seule chose permettant la survie du bateau.·le 24 nov. 09:53
23 nov. 202223 nov. 2022
1

J'ai rencontré un propriétaire de DI alu de 12 mètres (12 tonnes?) qui avait choisi une ancre Spade de 35 kg et qui ne regrettait absolument pas ce choix après avoir survécu très très tranquillement à plus de 50 noeuds au mouillage. Donc les 40 kg pour un 18 tonnes ne me semblent pas vraiment trop surdimensionnés : cela pèse quelques kgs supplémentaires mais surtout ça permet de rester au mouillage alors que tous les autres pensent trouver refuge en marina quand ce n'est pas accrochés à une bouée.
Je remplacerais très vite le cablot par un plus long pour atteindre une ligne de 100 m, les 55 m de chaine étant suffisants pour l'instant.
Par contre, j'ai un doute sur le davier bascule. Je préfèrerais ce que l'on voit sur certains voiliers en métal (comme le mien) : 2 gros tubes soudés sur les flancs qui dépassent à l'avant formant donc un V, et dont les extrémités aplaties se rejoignent presque, laissant la place pour tenir entre elles deux réas en ligne (l'un en inox pour détourner la chaîne avant passage dans le guideau) sur axes de 10 mm, voire une deuxième ligne de mouillage (en dessous de la première) si on le souhaite par adjonction d'une plaque inox. Cela fait une sorte de bout dehors de l'ordre de 50 cm, indestructible, sur lequel on peut en prime installer un genaker.
Et assurer la qualité et la puissance du guindeau, mini 1200W, ou mieux encore un 1500W qui fatiguera moins.


23 nov. 2022
0

Merci pour vos avis.
Concernant le poids, je crois (cf. avoir la foi) que 40kg seraient bien (mais je suis prêt à entendre des avis contradictoires).
Par contre @Sypasi tu mets le doigt exactement sur mon problème : je ne suis moi non plus pas du tout convaincu par le davier à bascule, et je m'en passerais volontiers, à condition de trouver une solution adaptée.
Mon problème est esthétique et pragmatique. Esthétique parce que mon canote a une étrave arrondie (étrave conique), très large : et j'aimerais respecter ses lignes. Aussi, ajouter une pointe avec deux gros tubes soudés - j'y avais bien pensé - mais ce serait un sacrifice certain, auquel je me plierai peut-être, mais si je pouvais trouver une autre solution qui fonctionne, je préférerais (peut-être qu'HEO va m'y aider !). Pragmatique aussi parce que la date de largage des amarres approchant, et comme nous sommes à flot, et que nous vivons à bord, avec les enfants, je m'épargnerais bien des travaux de soudures sur la coque, avec tous les démontages et travaux de peinture que ça impliquerait.
Voilà pourquoi j'imagine - j'espère (j'ai la foi) - pouvoir m'en sortir avec une sorte de davier à bascule. J'ai bien conscience qu'une pièce mobile à cet endroit qui devra subir tant d'effort c'est certainement pas le mieux. Les efforts c'est surtout pour planter la pioche, puis pour l'arracher : une fois le mouillage en place, les efforts seraient repris par une main de fer, donc pas sur le davier. J'imagine une pièce robuste en inox de 10mm, la plus courte possible. A voir, si j'arrive à faire une pièce qui ne travaille que pour caler l'ancre à poste et qui s'efface (en pivotant) lorsque le mouillage est largué, les efforts étant alors pris par le gros réa déjà en place (voir photo). C'est pas simple...


Sypasi:Mettre les tubes à l'intérieur en perçant la coque ? Jamais je ne reviendrai à un davier de type mécano. Le moindre frotti frotta et il est tordu, foutu. Avant de tordre le mien et le rendre inutilisable, il en faut !·le 23 nov. 16:31
23 nov. 2022
0

J'ai du mal à imaginer coller deux tubes sur cette belle étrave ronde...
Pourtant la vieille CQR qu'on voit sur la photo doit partir, c'est décidé.


23 nov. 2022
1

Perso, j'approuve ce mouillage, et surtout cette ancre. (câblot un poil court, et peut-être un poil gros aussi. Préférer aussi du polyester qui vieilli mieux)


23 nov. 2022
1

Bonjour,
suite à mauvaise expérience avec ma Rocna, je prendrais la version sans arceau, la Vulcan.
Un bateau a dérapé devant moi et son ancre plate est venue se prendre dans l'arceau de ma Rocna. Je suis très content de mon ancre mais s'il y a une prochaine, ça sera une ancre sans arceau.
Comme illustré par Cedric plus haut, même avec un bon mouillage, on n'est pas à l'abris des autres qui, pour la plupart, n'en ont pas.


tdm2023:C'est vrai que l'arceau a des points positifs (plus facile de manipuler l'ancre notamment) et des points négatifs, dont celui que tu soulignes auquel je n'avais pas pensé...·le 23 nov. 20:54
23 nov. 2022
3

Un peu d'accord avec Flora. Mais qui peut le plus peut le moins et avec une 40 kg, tu seras vraiment tranquille (On a une Delta de 35 kg et on n'a jamais bougé).
Le mouillage est le point faible de beaucoup de bateaux, non pas en matériel, mais en connaissance. Les bateaux qui se mouillent à quelques mètres devant toi avec une longueur de chaine bien inférieur à ce qu'il faudrait ne sont pas rares.
Donc, un bon mouillage oui, mais ne pas hésiter à aller faire déguerpir le rustre dont le cockpit est à portée de voix de ton avant.


tdm2023:En terme d'expérience du mouillage... on a de la marge... une belle marge de progression devant nous. Mais on moins si on se foire, on pourra pas dire que c'est de la faute de l'ancre. Parce que pour le moment avec notre CQR, on peut encore la prendre comme bouc émissaire (souvenir de quelques longues minutes de frisson à essayer de la faire crocher au milieu de la calanque de Morgiret bondée au mois d'août...)·le 23 nov. 20:52
Trimaran:Et dire que la CQR était le must, mais c'était avant...·le 24 nov. 22:18
tdm2023:C'est vrai qu'en 1933, quand elle est sortie, la CQR était vraiment le top ! On peut saluer sa longévité quand elle équipe encore aujourd'hui de nombreux bateaux. Dans notre cas, il ne s'agit pas de céder aux sirènes de l'innovation, mais notre CQR 25 est un peu sous-dimensionnée pour l'usage intensif que nous prévoyons. De plus, on est quasiment débutants - surtout dans le domaine du mouillage - et nos conditions d'apprentissage sont contraintes (enfants à bord, etc.) donc si on peut gagner un peu de temps en choisissant du matériel qui accroche un peu plus facilement, on prend.·le 25 nov. 06:38
Flora :):Il y a longtemps qu'on sait que la CQR châsse facilement en dehors des zones "caillouteuses" sur lesquelles on mouille rarement... à mon époque, on privilégiait la Britany qui équipe encore pas mal de bateaux.·le 25 nov. 08:14
ED850:le poids y fait beaucoup. On avait, quand on l'a acheté, sur l'Evasion 37 à poste une CQR de 16 kg. On a chassé à Bonaire, à Petit Curaçao, dans les San Blas. Alors, j'ai mis la plus grosse, qu'on avait en soute, de 23 kg. On n'a plus jamais chassé de tout le TdM.·le 25 nov. 09:19
Flora :):Sans aucun doute ! Sur le Flot, comme sur l'Endurance, on avait les deux, mais le mouillage principal c'était la Britany 16 kg et on ne sortait (rarement) la CQR 12 Kg qu'en renfort au cas où, soit en affourchant soit en empennelant (alerte cyclonique par exemple). Je ne me souviens qu' on ait chassé qu'une seule fois dans la baie des Flamands : on a remonté un tas de saloperies ! On avait 60m de chaîne de 10 et un guindeau manuel Goïot 308. La façon de mouiller aussi compte beaucoup, c'est pas à toi que je l'apprendrai...·le 25 nov. 10:00
Trimaran:C'est marrant Flora, car la Brittany quand elle chasse, elle se mets sur la tranche et....y reste, ce qui est pour moi rédhibitoire (l'ayant vécu, mais sans dommage).Pour la cqr, je ne sais.·le 02 déc. 23:50
23 nov. 2022
1

Bien content de ma Rocna 33… normalement il faudrait une 25 pour mon bateau ( 13 m 12 t ) mais ces petits 8 kg supplémentaires améliorent grandement la qualité de mon sommeil..


tdm2023:Déjà qu'à quai je manque de sommeil (gamins qui toussent, etc.)...·le 23 nov. 20:54
Shari:Tu l'as déguisé en spade !!·le 24 nov. 06:34
Pat45:Rocna 25kgs pour les 12T du bestiau, 70m de chaîne de 10, guindeau 1000W ...Je dors nickel, sans alarme de mouillage.😎·le 01 déc. 01:38
Trimaran:C'est surtout 70 m de.chai'e de 10.·le 02 déc. 23:52
Pat45:Je n'en ai utilisé que 40 pour le moment...·le 03 déc. 22:05
23 nov. 2022
0

c'est bien dommage que compte tenu de la dimension du bateau et donc de son ancre qu'une boite a ancre n'est pas été prevu . toute autre solution ça va etre un peu du "bricolage" .
et quand il fait mauvais autant que l'ancre reste en place


tdm2023:Qu'est-ce que tu appelles une boîte à ancre ?·le 23 nov. 20:48
Calypso2:une forme dans la coque qui reçoi l'ancre ,elle reste a l'exterieur donc en securité ...soit dans l'étrave avant ou sur le coté , enfin un poste de repos ..parce que 40kg ça va pas etre facile a manipuler ·le 23 nov. 21:01
tdm2023:Ah oui, je vois, comme sur les gros (gros) bateaux, avec une jolie tôle inox qui protège. Ç'eut été effectivement une bonne idée.·le 23 nov. 21:05
Flora :):ça s'appelle une baille à mouillage, bien fermée avec un loquet de sureté pour ne pas s'ouvrir tout seul... en navigation, on ne laisse pas l'ancre sur le davier. C'est du poids très mal placé.·le 24 nov. 08:28
Sypasi:J'ai en effet une "baille à mouillage" sur mon voilier, très profonde et très grande, avec un grand bac recevant la ligne, et de l'espace de rangement. Fermée avec un loquet, pouvant être cadenassé. Jamais je n'aurais imaginé l'appeler "boite à ancre". Mais démonter l'ancre avant de naviguer, ok pour une transat, mais pour 48 ou 72 heures je ne le fais pas : que l'ancre se trouve à 3,75 mètres du centre de gravité, ou bien à 4,5 mètres, ça ne change pas beaucoup la réaction d'un voilier de 13 tonnes qui navigue tranquille façon "baroudeur".·le 24 nov. 10:28
ED850:Oui, pareil. On pourrait appeler la baille "ancrier", non?. Mais pour moi, les 2 "ancriers" sont déjà pleins d'ancres : le second mouillage dans l'un et les petites ancres (annexe, filet ...) dans l'autre. Donc, la principale reste à poste, bien saisie avec un bon bout.·le 24 nov. 10:44
Calypso2:il y a deux choses: une baille à ancre ,ou puits aux chaines et une boite à ancre qui elle se trouve a l'extérieure et qui reçois uniquement l'ancre lorsqu'elle est remontée le puits aux chaines est dans le bateau , la boite à l'extérieur ·le 24 nov. 12:15
23 nov. 202223 nov. 2022
0

Sinon pour caler mon ancre à poste, plutôt qu'un davier basculant qui effectivement ne me semble pas être une vraie solution, je pourrais placer deux "lèvres" proéminentes sur lesquelles la pelle viendrait prendre appui. Un peu de la forme de cette oeuvre de Richard Serra, "Clara Clara" (voir image jointe), désolé j'ai pas trouvé d'autre exemple pour illustrer.
L'avantage c'est que cet ajout n'est pas mis à contribution lors du mouillage, mais seulement pour coincer l'ancre à poste. Les efforts ne sont pas les mêmes.

Ou alors je pourrais souder deux petits ergots sur la verge de l'ancre qui viendraient s'appuyer sur les côtés du trou de mon davier. Ça ne devrait pas affecter les performances de l'ancre, ou marginalement (risque de ramasser un peu d'algue, infime résistance à l'enfouissement).

Je cherche...


Calypso2:il faut surtout pas qu'elle bouge ...quelque soit le temps ·le 23 nov. 21:05
ED850:Un bon bout avec un nœud de cabestan repris bien tendu sur un taquet et ça ne bouge plus..·le 23 nov. 21:42
Cédric 1983:Évite de souder… l’ancre va pisser la rouille!!·le 23 nov. 22:03
Sypasi:Au dessus de mon réa qui reçoit la chaine puis la verge de l'ancre, se trouve un axe qui reste à demeure; il interdit donc à la chaîne) de sauter hors de sa la place qui lui a été assignée, de même pour l'ancre quand elle est à poste.. Dans la série ustensiles très utiles, investir 40 euros dans un bloque chaine est une excellente idée : mise en service en 5 secondes, tenue très efficace, toujours à poste. exemple : www.h2r-equipements.com[...]er.html ·le 23 nov. 23:27
Pat45:Je garde l'ancre à poste, bloquée via le guindeau.elle ne bouge pas d'un poil... pour le moment en tout cas.·le 01 déc. 01:46
24 nov. 202224 nov. 2022
0

Pour illustrer le système intégré de davier à l'aide de 2 solides tubes. Je pense qu'il est possible de leur donner une forme arrondie.
Ici, il y a 4 réas : 2 pour la ligne principale (dont une en acier qui sert à détourner la chaine avant passage dans le bloque chaine et ensuite le guideau), une troisième en dessous et en arrière des 2 premières, destinée à une ligne supplémentaire, et une quatrième réa à l'extrémité du système (dont on voit l'axe sur la photo, les autres étant cachés par un bouchon de silicone)net au-dessus de la ligne principale (empêche donc la chaine et son ancre de sauter hors du système) qui sert de guide au bout qui reprend la chaine. Le tout est indestructible, très pratique, pour un prix modique.


24 nov. 2022
0

Holà,
Que de bonnes idées !
Par contre je trouve qu'un guindeau de 1200 w c'est un tout petit peu juste...
1500w ou plus donneraient plus de marge...


ED850:les guindeaux sont assez performants maintenant. On a un 1200 w lofran et on en est satisfaits (pour nos 18 t). Je pars très souvent à la voile et je ne mets jamais le moteur en avant pour remonter l'ancre, me laissant tirer par le guindeau à peu près quel que soit le vent (en même temps, je ne pars rarement quand il y a 40 kn). Il est rapide et suffisament puissant. Ça me va.·le 24 nov. 12:19
tikipat:J ai remis un Lofran 1500 W sur le cata ayant eue un bon prix , mais je visais un 1200 w , le cata étant léger 5 ( 7 tonnes en charge ) ·le 24 nov. 12:32
James :J'ai aussi un Lofran1500w sur mon canote,12,70m et 10 tonnes.Il y a toujours des situations ou le guindeau forcera et avoir une marge de puissance, surtout sur un élément aussi important et sur un bateau de voyage me paraît sage ...Chacun met le curseur ou bon lui semble évidemment. Je suis assuré au tiers et toute la ligne du mouillage c'est en quelque sorte mon assurance tout risque.Le système captif du passage fermé de la chaîne me gêne aussi un peu,tout comme certains chaumards fermés où on ne peut pas sortir l'amarre autrement qu'en la faisant filer jusqu'au bout.·le 25 nov. 09:30
tdm2023:Dans un monde idéal, je pourrais avoir un guindeau de 1500W. Mais pour le moment, il y en a un de 1200W à poste, et ça ne peut pas être ma priorité aujourd'hui que de le changer. Savez-vous si on peut mettre un moteur 1500W dans un chassis 1200W (Lofrans) ? ·le 25 nov. 09:27
tdm2023:Aussi, quelle sont les situations où tu forces sur le guindeau ? J'imagine que c'est pour déraper l'ancre ? Dans ce cas là ne peut-on pas aussi jouer - faute de mieux - avec l'erre du bateau ?·le 25 nov. 09:29
tdm2023:@James, ça m'intéresse quand tu dis "Le système captif du passage fermé de la chaîne me gêne aussi un peu,tout comme certains chaumards fermés". Tu n'es pas le premier à me mettre en garde, mais je me souviens plus des arguments derrière. Est-ce que tu pourrais dire - afin qu'on s'y prépare - le type de situation où ça pourrait être un problème ? merci·le 25 nov. 09:37
James :Ça peut être multiple, rafales fortes de vent dans des directions différentes , urgence à dégager,vase très collante,prise de l'ancre sur une autre chaîne etc etc...Effectivement on peut jouer avec l'erre du bateau et le moteur et plein d'autres solutions alternatives. Ton 1200w fonctionnera sans problème la plupart du temps,ne t'inquiète pas trop outre mesure .C'est juste histoire d'avoir une marge de sécurité, comme on dit trop fort n'a jamais manqué, et 1500w ne me paraissent pas démesurés pour ton bateau. ·le 25 nov. 09:38
James :Pour un système captif,entre autres s'il y a un blocage à cet endroit là ça devient difficile pour intervenir,pour le changement d'ancre aussi, etc etc.. ·le 25 nov. 09:40
ED850:Je ne pense pas qu'un guindeau ait à forcer beaucoup. L'autre jour, on a mouillé devant l'entrée de Degrad des Cannes pour attendre le jour et la marée montante. On avait 6 m d'eau, 25 kn d'alizé et 2/3m de mer. C'était très inconfortable, car le courant sortant nous tenait travers à la mer.Le guindeau de 1200w a parfaitement fait son office pour remonter les 70m de chaine que j'avais mis.Mais c'est vrai que comme pour toutes choses, plus fort que nécessaire ne nuit jamais.Mais à priori, on ne force jamais sur le guindeau. Peut être quand tu mouilles très profond ? Au delà de 20/25m de fond un 1200 W peinera plus qu'un 1500 ? Je n'ai pas d'exemple ou on ait été en difficulté pour ce problème.·le 25 nov. 09:41
James :Ed,6 mètres d'eau et 25 noeuds de vent c'est peanuts pour un guindeau, et les 2/3 mètres de houle peuvent paradoxalement aider à remonter le mouillage comme un pêcheur remonte un gros poisson en reprenant le mou quand la tension est relâchée. Tu as de la chance tant mieux si tu n'as jamais eu de souci pour remonter un mouillage, ça n'est pas le cas de tout le monde hélas...·le 26 nov. 21:47
ED850:Oui, je n'énonce pas une vérité. Mais on a eu pendant 30 ans un gros Simson Lowrence de je sais pas combien de watts et qui était tellement gros qu'il a fallu une grue pour l'enlever et depuis 20 ans, on a ce Lofrans de 1200 w qui n'a jamais été pris en défaut. Quand ses pattes vont péter (les guindeaux, le "corps" part en lambeaux avant le moteur), je pense que je prendrai le même. ·le 26 nov. 22:21
James :Mon voisin en a un sur son tank en acier,c'est vrai que ça al'air bien lourd...J'ai mis un coupe circuit pour l'isoler des batteries à l'arrêt, en espérant avoir moins d'electrolyse...Ça a l'air de marcher .Je l'ai aussi posé sur une énorme plaque articulée pour le ranger dans la baille pour les longues nav,éviter les paquets d'eau de mer et dégager totalement le pont. Trop vu de discussions sur ces guindeaux abîmés...·le 27 nov. 08:46
24 nov. 2022
1

Ah, enfin un fil sur les ancres, et discussion sereine ce qui ne gâte rien.
merci tdm2023 ;-)


24 nov. 2022
0

Je suppose que, plus haut Calypso, évoque ceci, difficile de faire une boîte comme ça pour une ancre charrue ou cuillère comme les delta ou spade, rocna..


Calypso2:ça peut etre aussi une simple tole en inox avec des pattes de blocage en en voie souvent sur les yachts ·le 24 nov. 12:44
yantho:Comment mettre une ancre charrue ou cuillère en place de cette façon ? Voir ci-dessous ce que tdm2023 a trouvé.·le 24 nov. 22:00
24 nov. 202224 nov. 2022
0

This 22 m cutter displacing 80 t was designed for small stockless anchors, stowed in hawsepipes. Dissatisfied with the performance of these anchors, the owner is upgrading – however, the yacht has no way of storing its new Rocna 110, and will require significant modifications.

boite à ancre

Extrait de


24 nov. 2022
0

Cheoy lee aimait bien aussi (là sur un CL 43)


27 nov. 2022
0

Oui, concernant le guindeau quel qu'il soit, penser à le protéger. Soit il est dans une baille, soit comme a fait James, sur une grosse plaque déplaçable. Chez nous j'ai un coffre en bois que je mets par dessus qui le protège des embruns.


0

Bon.. quelques infos avant que j'aille dormir et rêver d'ancres, concaves, convexes, avec arceau ou pointe lestée, s'enfonçant joyeusement dans le sable.

La Rocna -> ça passe pas dans mon davier. Dommage, ça me plaisait bien comme solution.
J'en ai essayé plein d'autres sur mon "simulateur" : Vulcan, Viking, Mantus notamment. A chaque fois il y a un problème : verge trop large (vulcan, Mantus M2), ou pelle trop proéminente rendant impossible le basculement (Viking) - sans parler encore des arceaux avec lesquels à la limite, j'aurais pu m'arranger (en sciant un morceau de balcon..)

Finalement, Ô surprise, celle qui semble s'adapter le moins difficilement ce serait la Spade. Donc pourrait bientôt s'ouvrir un fil "SPADE 35 pour baroudages lointains en famille sur ketch acier de 18 tonnes", avec au programme notamment l'ajout d'un réa sur la chaine entre le guindeau et le bout de la verge pour abaisser le point de tire, puis l'ajout de patins de protection et calage sur la coque pour accueillir la pelle. Belles réjouissances en perspective !

En attendant, je partage avec vous - passionés du mouillage - cette petite vidéo instructive sur le comportement de différents types d'ancres sur le réa du davier ("bow roller"), c'est pointu.


Django:HiLors d'un tour du monde par les alizés, les mouillages ne sont pas très compliqués, ils le deviennent si tu subis un cyclone, en ce cas ton mouillage actuel est insuffisant mais est ce un critère à prendre en compte, NON à mon avis.Je n'ai autour du monde jamais chassé avec une fob de 15kg, 50m de 10, bateaux 7T et sans guindeau.En revanche j'ai mouillé dans 45m à Singapour, refoulé par le courant, là j'étais content d'avoir une fortress de 5kg et 100m de bout...tout à la main.En tout cas, sacré bateau que tu as!!·le 01 déc. 05:58
Sypasi:c'est un mal pour un bien... Mon ancre ne bouge pas sur son davier, et elle ne peut en sortir qu'avec mon accord très explicite (démontage d'un axe). Attention, la verge de la spade possède des angles rugueux qui use le réa s'il est en matière trop tendre, préférer le caoutchouc ou équivalent.·le 01 déc. 10:30
James :Éventuellement tu peux rajouter une fine feuille d'inox de 3 mm que tu peux facilement déformer et coller/visser sur l'étrave pour la protéger. La spade est plutôt agressive ...·le 01 déc. 19:35
tdm2023:@Django, merci pour ton retour éclairé par l'expérience. Tout en restant humble dans nos projets, on s'imaginerait bien sortir un peu des alizés. Et on aimerait être bien armés pour faire face. Quand je transpose ton choix de mouillage vers les mensurations de mon canote, ça donne à peu près les proportions de ce vers quoi je me dirige. Nous aurons aussi à trouver un mouillage secondaire complémentaire : peut être une viking, grande pelle, légère et démontable, ou une ancre plate. J'avour ne m'être pas encore consacré à cette question. Pour les cyclones, on cherchera d'abord à les éviter. Il parait aussi qu'on peut se mettre dans des trous, plus ou moins accessibles avec nos 110cm de tirant d'eau dérive haute.@Sypasi, merci pour le tuyeau sur les réa. Le téflon (ce que j'ai à poste pour le moment) est-il plus tendre que le caoutchouc ?@James, oui c'est prévu de protéger l'étrave. Peut-être avec une feuille d'inox, peut-être aussi avec des patins sur lesquels l'ancre viendrait se caler. Peut être encore avec un "réa de relevage" forçant l'ancre à lever sa pointe à l'approche de la coque.·le 01 déc. 21:18
James :Je pensais plutôt aux chocs pendant le relevage.À voir selon le dégagement et le balan qui peut rendre pendulaire la fin de la remontée.Une légère houle ,un mouvement du bateau et l'ancre peut partir en balancier...·le 01 déc. 22:25
tdm2023:@James, Faudra que je vois ça à l'usage. Mon étrave est assez oblique (environ 40° par rapport à l'horizontale). Donc c'est possible que ça ne pose pas trop de problème. Même s'il est fréquent, le pire n'est jamais certain.·le 02 déc. 08:38
James :Moi aussi je le pensais, même si l'angle est plus faible...J'ai dû rapidement déchanter, mais le point positif c'est que les traces d'impact donnent l'emplacement exact pour mettre la feuille d'inox à l'endroit adhoc.C'est comme les protections sur une voile,c'est en nav quand on voit ou ça frotte trop que l'on voit le positionnement des renforts à poser.Bon,après j'ai un crash box sur l'étrave, composé de multiples couches de kevlar,mais en plus de l'aspect esthétique des bugnes ,réparer le kevlar abîmé c'est ultra pénible...Comme quoi il faut d'abord prendre des coups pour apprendre à s'en protéger...?·le 02 déc. 21:07
Trimaran:James tu me fais rigoler avec tes patchs sur les. zones de frottements (ce qui est une évidence), fait gaffe à l'usure des haubans en inox, par ta. GV à lattes.·le 03 déc. 00:02
James :Content que ça te fasse rigoler,c'est bon pour la santé !!Méfie toi de l'usure mou/dur c'est souvent la partie molle qui use la dure,comme le presse étoupe sur un arbre d'hélice. En fait,ça n'est pas sur les haubans que ma grand voile porte (c'est une évidence, hi hi hi),mais bien évidemment (sic)sur les barres de flèche...Je pense dans un premier temps plutôt mettre un fourrage sur les Bdf,avec une mousse, un bout de tube pvc ou autre . Le renfort sur la gv viendra après , si ça n'est pas efficace . De toute façon j'évite le vent arrière , le bateau va bien plus vite au bout du compte à 150/160 ° ,comme toutes les carenes un peu planantes.·le 03 déc. 09:06
0

bonsoir,
Au vu de ton davier, je me suis douté que la Rocna ne passerait pas...
J'ai acheté la Rocna 33 pour mon Oceanis 473 (16 tonnes en charge). Elle remplace une CQR 33.
Par contre, j'ai été obligé d'inventer une pièce inox amovible qui la bloque latéralement dans le davier.
125 m de chaine de 10 complète la ligne de mouillage.
CONSEIL: un ami avec 60 ans de mouillage à son actif m'a conseillé le montage suivant:
2 manilles en galva entre l'ancre et la chaine, puis à 30 CM en arrière, insérer l'émerillon. Mater les manilles et assurer les manillons.
Ceinture et bretelle certes, mais là on parle de la sécurité du bateau.
Ce montage évite la casse occasionnelle de l'émerillon quand le bateau évite sur 180°.
J'ai pour principe d'écouter ceux qui savent...
Bonne bricole,
Patrice


tdm2023:La Rocna passait presque. C'est surtout la verge très large, le coude, qui passait pas. Pourquoi deux manilles ? Autant déporter l'émerillon je comprends, autant deux manilles au lieu d'une je vois pas trop ce que ça apporte ?·le 02 déc. 08:39
Sypasi:Une liberté de mouvement nettement plus grande. C'est certainement ce que je ferai la prochaine fois que je démonte mon ancre.·le 02 déc. 08:58
Trimaran:Au mouillage dans le lit du vent il n'y a pas d'évitage.·le 03 déc. 00:04
Ar-men (anciennement Tan’oz):A Trimaran,Chaque fois que j'ai mouillé, mon bateau a évité au gré du vent ou du courant.La personne qui m'a conseillé ce montage a 50 ans de pratique, sur toutes les mers du monde, sur moultes embarcations. On peut raisonnablement penser qu'il possède une grande expérience.Après, chacun fait comme il veut.Bonne journée,Patrice·le 03 déc. 10:11
Trimaran:Je parlais dans l'alizé·le 03 déc. 12:28
0

Bonjour

Delphinière du Freedom, modifiée, afin qu'elle puisse recevoir sans anicroche la Rocna achetée auparavant.
Cela a nécessité de meuler la partie avant de la delphinière, trop proéminente puis de la re-stratifier. Celle -ci, d'origine, était en teck. C'est facile à modifier.
J'en ai profité pour ajouter des protections en inox et en ertalon.
j'ai également deux Delta 10 et 16kg et une ancre plate Danforth US de très bonne facture.
Je vais devoir faire une sélection !


Sypasi:Beau travail! J'envie la poignée pour monter par l'avant ! C'est fou le nombre de gens qui, depuis plus de 20 ans maintenant, mettent de la peinture sur leur ancre. Jaune, la peinture, bien sûr. :-)·le 02 déc. 07:29
tdm2023:C'est beau en effet. Tu dérapes ton ancre directement depuis la delphinière ? Il faut que ce soit sacrément costaud j'imagine.·le 02 déc. 08:40
Lorenzo&Lotus:La peinture jaune: en aucun cas un effet stylistique, mais une capacité accrue de repérage en eaux suffisamment claires.L'ancre restera à poste en côtier. Cette delphinière est commune à tous les Freedom. Elle semble suffisamment robuste puisque je n'ai pas entendu parler de problèmes à ce titre dans le monde freedomiens anglo-saxons. Qui plus est, je l'ai renforcée/améliorée.Le rayon mouillage ne souffre guère à mon avis de concession vers le bas, quand on fait appel à lui tous les jours.·le 02 déc. 09:36
Ar-men (anciennement Tan’oz):J'ai mis aussi de la peinture pour métal jaune. Sauf qu'elle ne tient pas. Je pense que j'aurai du mettre un apprêt...Certainement une erreur.Patrice·le 03 déc. 10:21
0

Oui, sur les bateaux à élancements (étrave très oblique), le problème de choc de l'ancre contre la coque n'existe pas (en tout cas pour nous). Concernant le fait de mettre deux manilles, ça te permets d'utiliser des manilles plus grosses que ta chaine. Du 14 pour une chaine de 10, ou du 16 pour une chaine de 12.


tdm2023:Je comprends toujours pas. Quel est le problème ? C'est le manillon d'une manille de 16 qui rentrerait pas dans une maille de 12, alors que la partie oméga de la manille rentre ?·le 02 déc. 09:10
ED850:L'inverse. L'oméga ne rentre pas dans la chaîne et le manillon rentre. Idem côté ancre, ou s'il rentre, il se coince facilement et n'a pas de débattement.Les manilles galva ne coutent rien et en avoir quelques unes d'avance est pas mal. ·le 02 déc. 09:39
James :Je suis d'accord aussi,plus les mouvements sont libres,mieux c'est. On peut aussi mettre des manilles galva force 7 à charge de travail élevée,mais je trouve leur tarif exagéré quand même...·le 02 déc. 21:13
MIKI 92:Le tarif élevé des manilles F7 se justifie si l'on prends en compte leur résistance bien supérieure à celle de la chaine, qui permet d'utiliser une taille au-dessous et de n'en mettre qu'une seule puisque l'omega a des chances de passer dans la verge de l'ancre . L'idéal pour acheter cette manille est d'apporter son ancre chez le ship pour essayer la manille H7. Pas évident pour une 35 Kg . . .Mais le volume de ferraille de 4 manilles de 14 + l'émerillon à faire passer par le davier . . .·le 03 déc. 00:50
0

Spade S160 (35kg) commandée.


Django:Une bonne ancre, mais je n'ai pas trouvé sur la stade un point d'amarrage pour empenneler?·le 03 déc. 12:15
Sypasi:empenneler une spade ? ? ? ·le 03 déc. 13:53
Pat45:Avec ça, tu seras tranquille...il faudra juste traiter la rouille!·le 03 déc. 22:09

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Cabo Sao Vicente

Phare du monde

  • 4.5 (32)

Cabo Sao Vicente

décembre 2022