Robinson volontaire...

... je crois qu'il s'appelait Tom Neale, mais malgré Google je trouve pas beaucoup de renseignements sur lui...
Tout ce que je sais, c'est que ce type a eu l'idée un jour de s'exiler volontairement sur une île complètement déserte pour vivre l'expérience de Robinson.
J'aimerais en savoir plus (par simple curiosité: je n'ai AUCUNE envie - pour le moment - de vivre ce type d'aventure!!)

Des tuyaux?
Un livre à me conseiller (en français si possible)?

Merci d'avance!!!

L'équipage
16 août 2008
16 août 2008
0

Robinson des mers du sud
De Tom Neale paru en français chez Arthaud Collection Sans limites.
Tom Neale, né en 1903 en Nouvelle Zélande a choisi de vivre seul à Souvarof à 50 ans jusqu'à sa mort en 1977.
Son livre raconte six des années passées là bas.

16 août 2008
0

Merci!
Merci beaucoup Miro pour ta réponse.
J'en prends bonne note et vais tâcher de trouver ce livre. Ce type d'expériences m'intrigue énormément.

A plus!!

16 août 2008
0

pour le livre
comme tous les bon livres de mer tu peux trouver je pense l'édition de 1999à
La droguerie de marine
66 rue georges cléménceau
St Servan
35400 Saint Malo

Je n'ai aucune action dans l'affaire mais j'y trouve toujours mon bonheur.

16 août 2008
0

solitude
Je pense qu'on peut se sentir moins seul en étant seul sur une île, que seul en étant seul dans une grande ville (comprenne qui pourra).

16 août 2008
0

qu'est ce qui t'intrigue ?
La démarche volontariste ?

16 août 2008
0

Un ami
m'avait prêté le livre, je l'avais lu avec intéret. Son style ne vaut pas un "chariot Harken" mais l'expérience décrite, oui! Je crois me souvenir qu'il s'était attaché à un cocotier lors du passage d'un cyclone, qu'il souffrait seul d'un cancer sur son île, que les autorités voulaient lui interdire son voyage intérieur, qu'il recevait la visite de Moitessier, etc... Le livre, quant à lui, semble maintenant très difficile à dénicher. Bonne recherche.

16 août 2008
0

Merci à tous...
... pour tous ces renseignements. Vous me mettez l'eau (salée, bien sûr!!) à la bouche!

Ce qui m'intrigue, ce sont les expériences de la solitude et, plus encore, si cette solitude est volontaire. Dans le cas de Tom Neale, c'est vraiment spectaculaire. Je me demande si nous sommes (nous les êtres humains "normaux") réellement capables de confronter la solitude. Où doit-on se raccrocher pour ne pas tomber dans la déprime, voire dans la folie. Qu'est-ce qui nous pousse à faire ça. Comment on résiste.

Et - question subsidiaire mais ô combien importante aussi - si cette aptitude ou cet attrait est donné à tout le monde (je me doute fort que non). La culture, la nationalité, le sexe des personnes, la catégorie sociale.... ont-ils quelque chose à voir là-dedans....????

Vaste sujet.
Très "marin" en tout cas.

Merci à tous!!!

16 août 2008
0

La solitude
Toutes les epoques et civilisations ont connu des anachoretes.Il ne semble pas que ces personnes partaient pour fuir le monde mais ils vivaient avec le Createur.

16 août 2008
0

Il y a eu également
L'exil volontaire de Georges Decaune (le père d'Antoine) sur l'île d'Eiao aux Marquise. Je crois qu'il voulait rester un an (je ne suis pas très sûr de la durée). Ce dont je suis certain c'est qu'il n'a pas tenu et a finalement mit fin à son expérience prématurément. Il a craqué physiquement et mentalement. Les derniers temps ont été terribles.

Il existe un reportage télévisé sur cet exil, il est passé sur Tempo à Tahiti il y a quelques mois.

J'ai survolé Suvarof qui se trouve aux îles Cook, mais aussi Palmerston, plus au sud. L'histoire de Palmerston est intéressante également : un écossais s'y est exilé avec trois femmes polynésiennes... Je conseille la lecture de l'article suivant : palmerston.island.over-blog.com[...]/

16 août 2008
0

Merci CoconCo,
Je ne connaissais pas du tout le cas de cet Écossais (une solitude bien curieuse que celle que l'on agrémente de trois Polynésiennes ... heureux homme).

Il y a quelque temps déjà Voiles et Voiliers ou Bateaux avaient publié un reportage sur les navigateurs en solitaire. Le sujet m'intéressait déjà beaucoup. Leurs motivations: pourquoi partir seul, pourquoi vouloir être seul. Marre des autres? Volonté de se mesurer à soi? De faire son "bout d'brousse" tout seul???? Expérience initiatique????

Ce qui m'avait paru très curieux (en tant que nana) c'est que sur 12 navigateurs solitaires... on comptait tout de même 12 gars. Bien sûr le monde de la voile a ses navegatrices (et fameuses!!!). Mais là il ne s'agissait pas de sportifs, mais de gens comme vous et moi. La solitude volontaire est-elle plus masculine que féminine? Pourquoi??

Evidemment naviguer en solo, ce n'est pas la même chose que s'isoler sur un bout de terre aux antipodes. Mais il y a un peu de ça quand même. Robinson s'était inventé un ami pour ne pas sombrer dans la folie. Le naufragé du film "Seul au monde" finit par parler à un ballon.... L'ermite cherche le contact avec Dieu....

Sait-on être seul???

16 août 2008
0

La solitude
médiatisée ne peut certainement pas être une vraie solitude !

Avant de connaitre l'amour de ma vie je l'ai pratiquée avec grand plaisir des mois durant dès que je pouvais en me baladant seul dans le désert, le seul retour à la "civilisation" étant dicté par le besoin de gagner un peu d'argent pour continuer...

Mais c'est mal vu : un solitaire dans l'âme est considéré par l'humain "normal" comme une anomalie...

N'empêche que j'ai des restes : on ne me verra jamais dans un rassemblement excédant trois ou quatre personnes... sauf obligation professionnelle mais en traînant les pieds, et en m'échappant par la porte de derrière à la première occasion !

Internet est génial pour ça : la possibilité de communiquer sans l'inconvéniant du "visu"... :-)

_/)

16 août 2008
0

Bien d'accord !
;-)

_/)

17 août 2008
0

la plupart des solitaires
que j'ai pu rencontrer, je parle des solitaires sur une longue durée, pas sur 6 mois, étaient surtout des solitaires par défaut. Solitaire faute d'avoir une compagne, faute d'avoir des amis. La plupart étaient à la limite de la sociabilité, plus ou moins uniquement tournés vers leur petit monde, leurs petites habitudes. Certains alcooliques memes. l'analogie avec le vieux célibataire était assez frappante. Mais certains paraissaient tellement malheureux qu'ils faisaient pitié.

17 août 2008
0

tiens
c'est l'inverse pour moi. Je ne me connais pas d'amis, donc c'est simple!

Par contre j'aime les copains et j'aime qu'ils se présentent à l'improviste, j'aime passer un moment avec eux pour boire un coup refaire le monde ou mieux faire une activité.
Et plus il y en a, plus heureux je suis.

Peut être est ce une question d'emploi des mots?

17 août 2008
0

moi
ici dans le sud ,est dans le golf de st tropez , de bonnes relations , mais ami ??pas sur que ça existe ici

16 août 2008
0

Ca
se psychanalyse! :-)

16 août 2008
0

La solitude
plus de quatre personnes, n'est pas un rassemblement, c'est LA FOULE !

17 août 2008
0

L'enfer
c'est les autres...

17 août 2008
0

Les amis...
Voilà bien un sujet que chacun appréhende différemment suivant sa personnalité... et son expérience de la vie.

Pour moi, un ami est quelqu'un sur lequel on peut compter quoi qu'il arrive et perso je les compte sur les doigts de mes mains.

Les autres, ce sont des connaissances et des copains, certains le sont depuis des années mais sans que je songe une seconde à les inviter par exemple à mon bord, contrairement aux amis qui peuvent venir à l'improviste.

Je tiens énormément à cette barrière entre mon intimité, c'est le côté privé, et le côté public où je fais un peu plus d'efforts de... sociabilité, mais sans trop forcer ! ;-)

_/)

17 août 2008
0

et
quitter ceux que j'aime, famille ou copains, est sans doute ce qui m'empêchera de partir si l'envie m'en revenait un jour.

18 août 2008
0

TILI
ENTIEREMENT D' ACCORD, CET APRES MIDI j' ai marche 6 heures dans une foret de Coastal Redwoods, je suis reste 4 heures de suite sans voir personne, ecouter les bruits de la foret, sur mes gardes quand meme, il n' y a normalement pas d ours a cet endroit la mais des coyottes et des cougars, onsait jamais

ca fait du bien avant d' affronter le bureau demain 30 personnes et pas 5 minutes sans une question ...

je n' aime pas tout le temps d' etre seul mais quand meme ..

17 août 2008
0

Toute petite expérience involontaire
A Noël dernier j'ai gardé une ferme perlière à Manihi (Tuamotu). La ferme est grande et spacieuse, j'y suis donc allé avec ma femme et mes enfants et quelques copains nous ont rejoint. Puis la dernière semaine, rentrée des classes oblige, je suis resté seul. Le village et ses deux épiceries était à 10 min en bateau, mais je n'avais besoin de rien. Je voyais passer les bateaux entre l'aéroport et le village à quelques centaines de mètre, de temps en temps un petit signe de la main, mais pas de contact. J'avais la TV, le téléphone et Internet. Un jour en appelant ma femme, j'ai réalisé que je n'avais pas prononcé un mot depuis au moins 24h.

La solitude, la vraie, est une drôle de sensation. Ce fut un réel plaisir de retrouver un copain et son fils après six jours de solitude.

18 août 2008
0

Toute petite expérience involontaire...
... un peu plus longue : un jour mon patron me dépose en pleine foret tropicale pour faire l'entretien des machines en standby pour la mauvaise saison, en principe pour une semaine.

Et puis il a oublié qu'il m'avait déposé là... !

Au bout de deux mois, à court de munitions pour ma viande je suis parti à pied jusqu'au prochain village à vingt km de là pour prendre un taxi collectif et rentrer.

Deux mois de vacances à rien faire sauf chasser et cueillir des fruits sauvages, sans radio et encore moins de télé, sans voir personne à part deux chasseurs croisés par hasard, et en prime la tronche hallucinée de mon patron à mon retour, qui se demandait bien ou j'étais passé ! :-D

Ça ne m'a pas guéri de mon goût pour la solitude, bien au contraire... ;-)

_/)

18 août 2008
0

Sans aucun doute
mes copains le feront et je le ferai pour eux!

Je mets à la relation d'amitié une notion d'intimité qui n'a rien à voir avec des services rendus.

C'est cette intimité que je ne connais pas, sans doute parce que je n'en éprouve pas le besoin ni ne la souhaite.

18 août 2008
0

Un ami
Un ami c'est quelqu'un à qui tu peux passer un coup de fil à 2h du matin pour te dépanner sur une petite route merdique à 1h de chez lui quand t'as des emmerdes.
Un ami c'est capable de ça.
Me souviens plus si j'ai un ami...

18 août 2008
0

Heu.......a partir de 24h.............
....seul sur le boat, des fois je parle seul quand je construit un raisonnement ......normal ? et vous ?
:oups:

Oui, des fois je construis des raisonnements...
:mdr:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Recouvrance, Portsmouth, commémoration Trafalgar, 2005, durant le feu d'artifices

Souvenir d'été

  • 4.5 (46)

Recouvrance, Portsmouth, commémoration Trafalgar, 2005, durant le feu d'artifices

novembre 2021