RIPAM

De nuit, un voilier a t'il priorité sur un bateau à moteur ??

L'équipage
25 sept. 2008
25 sept. 2008
0

la reglementation
est valable aussi bien de jour que de nuit, mais mourir avec la priorité c'est mourir quand même

25 sept. 2008
0

privilégié...
Avant toute chose il n'y a pas de priorité en mer, il n' y a que des navires privilégiés.
Les règles de barre s'appliquent de jour comme de nuit.
Aprés cela dépend des cas....(chenal, dst, .....)

Bonne cogitation

Stéphane

25 sept. 2008
0

OK OK
Suis d'accord avec vous, mais un amis m'affirme que non.
Rien trouvé dans les articles du Ripam,veut pas mourrir bête. :-(

25 sept. 2008
0

Règles du RIPAM claires...
Partie B- Règles de barre et de route.
Section 1: Conduite des navires dans toutes les conditions de visibilité.
Règle 4 - Champ d'application.
"Les règles de la présente section s'appliquent dans toutes les conditions de visibilité".

25 sept. 2008
0

mourir bete, reflechissons....
en quoi la nuit serait differente du jour en terme de regles RIPAM ?

En rien...

25 sept. 2008
0

Et heureusement ...

...sinon , c'est quand la nuit , ça commence à quelle heure ?, coucher du soleil ? , mais 5 secondes avant , c'est pas la nuit ...le bor..l ...ingérable ds la pratique !

25 sept. 2008
0

Donc,
de nuit, en voilier Tribord amure ou Babord amure,un bateau à moteur qui vient de droite est privilégié.

C'est clair

;-)
OK merci

25 sept. 2008
0

Certainement pas....
DE nuit, en dehors des zones et chenaux réglementés, navires en pêche etc..., le voilier est privilégié quelle que soit son amure et de quelque bord que vienne le bateau à moteur.
C'est facile à identifier avec les feux de navigation. Mais quand le voilier navigue à voile ET moteur (de jour cône pointe en bas, de nuit, feu blanc dit "de hune"), il perd son privilège.
Tout cela, c'est la règle... et il y a la pratique.
S'il existe un risque (le bateau non privilégié n'a pas vu ou ne change pas sa route), le navire privilégié doit manœuvrer pour éviter la collision.
Il m'arrive personnellement souvent de manœuvrer, même privilégié car rien de sert de mourir en ayant raison!!!

25 sept. 2008
0

non
la nuit un bateau à moteur se signale par des feux de navigation qui sont différents par rapport à un bateau à voile, cela permet de pouvoir appliquer valoir les même règles que pendant le jour :-)

25 sept. 2008
0

Petitjaune ?????
je ne comprend pas ce que tu veux dire...!!!

25 sept. 2008
0

Même un supertanker...
En dehors des zones réglementées et des chenaux d'accès aux ports, les règles du RIPAM s"appliquent quelle que soit la taille du bateau.
Donc, en mer libre, le petit voilier est privilégié par rapport au supertanker, de jour comme de nuit.
Lorsque l'on traverse la Manche, en dehors des zones réglementées, le supertanker qui a les moyens de contrôler le risque de collision sur son écran radar ajustera sa route si nécessaire. Ce n'est tout de même pas une raison pour aller se fourrer sous son nez.
Il faut également savoir qu'ils ont sur l'avant une zone aveugle d'environ 1 mille en visuel et probablement autant sur le radar.
Alors, la règle de route prudente est de montrer clairement à l'avance que l'on ne va pas abuser de son droit imprescriptible qui pourrait devenir mortel!
Personnellement, je reste à l'écart de tout ce qui est gros!

25 sept. 2008
0

Toujours pas d'accord...
Comme je te l'ai indiqué ci-cessus:
Règle 4 - Champ d'application.
"Les règles de la présente section s'appliquent dans toutes les conditions de visibilité".

Cela veut bien dire que les règles de barre et de route s'appliquent de jour comme de nuit, avec ou sans brouillard, pour les voiliers vomme pour les navires à moteur.

Un navire à moteur (petit ou gros) doit donc s'écarter de la route d'un voilier (Règle 18 a IV ), y compris la nuit.
S'il ne le fait pas et qu'il y a un éventuel risque d'abordage, le voilier doit manoeuvrer pour l'éviter (Règle 17).

25 sept. 2008
0

steredemm
De jour un voilier est privilégié par rapport à un bateau à moteur (un petit , pas sur super tanker )

Et de nuit,... ben parait que non !

c'est pour cela que je pose la question

25 sept. 2008
0

merci steredenn
suis ok avec toi!

je dirai à mon ami qu'il a tord, et je ne doute plus, de jour comme de nuit.
Merci pour toutes ces precisions .

Je pense que c'est à cause d'un arreter mis en vigueur dans la rade de Marseille (qui est bien particuliere) que mon ami m'a dit le contraire.

25 sept. 2008
0

et voila!
c'est pas tres clair en fait, la nuit.

va compredre charle ?

:-(

25 sept. 2008
0

pour etre clair
il faut dire un navire marchant a la voile est privilegié pas un voilier
ya baucoup de voilier qui marche au moteur...
et donc sont des navires a moteur sans privilege aucun hormis les regles de bases

26 sept. 2008
0

et bien lire
marchant et pas marchand :reflechi:

26 sept. 2008
0

et aussi
les galeres!

Au fait, je cherche 60 bon rameurs

merci

26 sept. 2008
0

c'est ptêt pour bientôt
les navires marchands à voile, quand y'aura plus de pétrole !
vive le temps des galions,gabares, ......

26 sept. 2008
0

Et pour compléter...
Le navire marchant à la voile ET au moteur perd son privilège de voilier et doit envoyer à l'avant le cône pointe en bas de jour et allumer le feu blanc dit "de hune" la nuit.
Le cône réglementaire est rarement utilisé chez nous, mais nos voisins ne l'oublient pas et mieux vaut ne pas l'oublier, surtout dans les zones de fort trafic.
Par petit temps, lorsque je risque de devoir l'utiliser, il est pré-gréé avec la drisse de spi, au ras du pont et je n'ai qu'à larguer un petit bout sur une cadène de bas hauban pour l'envoyer et l'affaler sans peine du coquepite.

Je reviens sur les "gros". De nuit, leur route est plus facile à évaluer grâce aux deux feus blancs.
En général, le problème est surtout d'évaluer leur vitesse. Il faut savoir qu'un navire de commerce marche généralement à 10/12N, les tankers à 12/15 et les gros porte conteneurs récents à 23/25N et alors là, cela va vite d'où un intérêt supplémentaire de prendre ses précautions.

26 sept. 2008
0

priorité?
Qu'elle importance: puisque la nuit je dors!
Il faut être fataliste pour naviguer en solitaire.
De toute façon, d'après les règles maritimes: il est obligatoire d'avoir un homme de veille au bossoir!
Pourtant les autorités nous laissent partir: alors!
Faites un tribord à un cargo: vous verrez le résultat!

26 sept. 2008
0

Souvenirs(vagues....Ouarf) de permis..
Au moteur,il y a une échelle de priorité.
Navires de passagers,navires à capacité de manoeuvre restreinte (Pèchoux en action,dragues,..
Du coup,j'ai un doute: Que deviend le voilier à voile là dedans?
Reste t'il prioritaire? Bon,évidemment,on va pas traiter de tarlouze le tanker qui passe...

26 sept. 2008
0

de doute a avoir, toutes les regles sont tres claires et evidente
Et celle qui dit qu'un voilier est prioritaire sur le bateau a moteur quel que soit...n'existe pas.

Le voilier est privilegie dans certaines conditions, en general au large mais des qu'il s'agit de chenal, de bateaux en action de peche, etc, etc, il perd generalement son privilege.

Quant a moi, je me pousse systematiquement... de tout truc plus gros, plus lourd, plus rapide, etc.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (133)

Coque de bateau

novembre 2021