Révision de survie a l'initiative du proprio....

....Pour des raisons diverses, que je ne développerais pas (pour éviter la polémique), j'ai la capacité (légale) de naviguer sans survie.
Avoir la capacité a, ne signifie pas devenir inconscient; aussi je suis a la recherche de toutes informations, pour une révision de survie, par une personne compétente (changement cartouche, pliage....) sachant que n'étant obligé de, il est surement possible d'envisager des tarifs plus raisonnables....quelqu'un a t il de l'info?
Merci d'avance pour vos contributions.
Si c'est pour polémiquer (Victor ou un autre..car Paul Emile Victor) c'est pas vraiment la peine:non:, le seul objectif est de naviguer en sécurité sans racket, pas plus pas moins!:coucou:

L'équipage
24 mai 2005
24 mai 2005
0

Difficile ...
Un réviseur agréé:

  • soit il le fait avec facture et il engage sa responsabilité et donc il DOIT le faire conforme aux spécifications du constructeur de la survie et ce sera cher comme d'hab

  • soit il ne fait "au noir" et ça peut donner n'importe quoi...

Un réviseur non agréé ... dans le domaine du nautisme, je préfère pas y penser !

Robert.

24 mai 2005
0

pour info, tarif ( mai 2005- Cap d'Adge )
révision classe V , six places 152 €
1 lot de fusées 71 €
1 lampe torche étanche 13 €
1 lot de 2 piles alcalines LR20 5 €

Total 241 € TTC

( dont TVA 39,49)

25 mai 2005
0

Je fais remonter.....
....car ça me semble pas idiot d'envisager que les gens qui naviguent sous divers pavillons (heum!!) représente un certain marché potentiel, pas obligé de.... peut etre moins fréquement....mais quand meme des sous a donner...je suis sur qu'il y a des pros qui lisent ce cite....des journaleux de la presse nautique....réfléchi ami réviseur avec un service transport organisé, un bon prix, des révisions programées en hiver....marge moins forte mais plus gros potentiel et optimisation du personnel....personne?:tesur:

25 mai 2005
0

j'ai discuté ...
ce genre de choses avec un des grossistes Bombard au salon de Paris ...

Ils s'en tamponnent, avec une grande courtoisie dans le dialogue, certe, mais ils s'en tamponnent tout de même !

Pour le moment, je n'ai vu qu'une brèche dans leur unanimité: Plastimo a passé la durée à 15 ans avec des intervalles de 3 ans (maximun légal), et Bombard a passé à 15 ans ... mais avec des intervalles de 1 an à partir de 10 ans d'âge ... ça fait tout de même 3 à 4 révisions de plus.

Un bon motif pour passer chez Plastimo plutôt que chez Bombard.

Pour le reste, ils alignent leurs prix les uns sur les autres: ça en devient comique, presque limite de ce qui est permis par la loi qui interdit les ententes illicites ;-)

25 mai 2005
0

Mais quel marché ?
Comme cela t'as été expliqué plus haut, la révision, c'est 150 € en gros TTC.

Le reste, c'est du consommable que tu peux acheter toi même.

Sur les 150 €, tu enlèves la tva et les charges et tu regardes ce qui reste.

Tout ça pour faire un controle, un gonflage, un autre controle, un dégonflage, un conditionnement et une mise en sac ou container.

Tu vas gagner 10 € si tu trouves quelqu'un pour le faire pour économiser le tamponnage du carnet et le controle des péremption.

Ou alors le gars te fait ça en deux temps trois mouvements, il t'ouvre le machin, regarde le radeaux vite fait sans le gonfler, ne s'occupe pas de la bouteille, referme, et voilà monsieur, ça fait 50 €.

Ben là dans ce cas c'est n'importe quoi et je préfère encore plus payer mes 150 €. Ou autant faire un stage chez un réviseur pour apprendre à le faire soi même.

Pour info, pour la révision de cette année, j'ai payé 300 € (radeau classe II 8 pax) dont 170 € de revision, et 120 € de consommable.

25 mai 2005
0

J'ai oublié de préciser
Ma survie est une Plastimuche, et la dernière révision à 300 € est valable pour 3 ans.

26 mai 2005
0

Soi-même
3D ne demande-t'il pas des infos pour pouvoir réaliser la révision lui-même ?

Dans ce cas, celà devient très interressant...

Quelqu'un a-t'il des infos sur comment procéder ?

J'ai une vieille classe V Plastimo et j'aimerai bien (pour à peu près les même raisons que 3D), procéder à une révision par mes propres moyens.
Premièrement parce que je ne laisserai jamais quelqu'un d'autre que le centre agréé (ou moi)le faire, deuxièmement parce que celà m'interresse pour ma culture perso et que j'aimerai bien voir enfin ce qu'il y a dans cette boiboite que je trimbale depuis 10 ans.

Donc, mes questions seraient les suivantes :
- que faut-il inspecter réellement (coutures/soudures, état du tissus etc...)

  • comment juger de la qualité de la bouteille et du percuteur

  • Est-ce que c'est facile à replier ?

  • peut-on compléter le "matériel de sécurité" par qque chose adapté à son programme ?

  • Etc...

Si quelqu'un a déjà procédé lui-même à la révision de sa méduse en boîte, sa contribution sera très apréciée !! :-)

26 mai 2005
0

Merci....
D'avoir su et osé formuler ce que j'avais en téte!
:pouce:

26 mai 2005
0

C'est énervant, hein ?
On a tous plutôt envie de se prendre en main de a à z surtout pour ce qui est sécurité .

Par exemple quand on saute en parachute, on plie son sac soi-même mais il y a 2 controleurs en cours de pliage qui signent et s'engagent ;

Un système de ce genre serait
1) beaucoup moins coûteux
2) beaucoup plus sécurisant : chacun connaîtrait l'intérieur de sa survie et pourrait ajouter ou modifier à l'intérieur d'une règlementation ;

On amènerait son container ou son sac dans un local, on percuterait l'ensemble, on ferait rééprouver sa bouteille ou on la regonflerait et en cours et en fin de pliage, un fonctionnaire des douanes ou de la gendarmerie maritime viendrait mettre un tampon .
Autre avantage, on aurait plus de tendresse pour les petits hommes gris .

J'ai percuté un classe 2 6 places en container périmé et je vous assure qu'il ne faut pas être expert en quoi que ce soit pour une telle révision .

Bref c'est probablement trop logique pour que cela germe un jour dans un ministère...?
Donc votez pour moi !
G le candidat

26 mai 2005
0

sauf que l'état n'est pas engagé dans la révision de la survie
et il me parait bien utopique d'imaginer que les agents de l'état vont tamponner un truc pour lequel ils ne sont pas responsables et sans profit pour al collectivité

mais je ne comprends pas bien la démarche

rien n'interdit à un mec d'ouvrir sa survie, d'y faire ce qu'il veut, de la remballer et basta, mais personne n'ose le faire ( y compris moi, car j'ai jamais pu remettre des sardines dans une boite ouverte et vidée)

c'est pas cohérent de pester contre la boite qui met le tampon et qui fait payer pour ça et de vouloir à tout prix avoir ce fameux tampon

en parachute il y a apparamment 2 contrôleurs pour la sécurité du sauteur, mais aussi et surtout celle du club, mais rien n'interdit de remballer son parachute soi meme en dehors d'un club, monter dans son propre avion et sauter avec un parachute non controlé et même rien n'interdit de sauter sans parachute

ensuite en aviation dite légère, j'ai jamais constaté que les controles du GSAC étaient gratuits

amicalement

26 mai 2005
0

justement non,
l'état émet bien les normes concernant les pneus sur les voitures et aucun gendarme ne vient tamponner un papelard chaque fois que quelqu'un change ses pneus pour endosser la responsabilité en cas de pépin

en aèro, le mécano fait bien de la paperasse sauf que c'est fait pour le compte du proprio de la machine qui est responsable in fine quoi qu'il arrive

l'état c'est toujours "faites ce que je vous dis et ne faites pas ce que je fais"

j'ai fait ma déclaration d'impot sur un papelard de l'état, pourtant si elle est mal remplie, je peux dèjà t'annoncer que c'est pas l'état qui paiera la prune

amicalement

26 mai 2005
0

J'ajoute...
Que je ne cherche pas à avoir à tout prix le dernier mot .
;-)

26 mai 2005
0

Accord parfait ...
Je suis 100% d'accord avec la comparaison "sports aérien" de Gatsby. C'est vrai pour le para, mais aussi pour l'aviation légère et le planeur, et ça marche plutôt bien pour la sécurité.

Seule nuance: pour l'aérien, cela se passe en général dans le cadre d'un club, ce qui n'est jamais le cas pour les bateaux.

26 mai 2005
0

Justement si
L'état est engagé. C'est lui qui émet des normes de sécurité et qui est chargé de les faire respecter en effectuant des contrôles .
L'intérêt pour la collectivité est évident : c'est le même qui rend la ceinture de sécurité obligatoire .
Quant à sauter sans contrôle c'est parfaitement légal (et même sans parachute si tu veux ) ...
et personne ne le fait .
C'est donc que le système est sécurisant et fonctionne . Si tu le répercute dans le domaine maritime, il ne fait pas de doute que les contrôles en mer deviendraient de moins en moins nécessaires .
On peut appeler cela de l'utopie, ou de la rationalisation des moyens .
Quant aux boîtes privées qui font ce travail, elles continueraient de fournir le matériel, mais au prix "normal" .

26 mai 2005
0

M'enfin JP
Et le Service des mines c'est bien l'état non?
Les commissions de contrôle, le service de l'hygiène...

Je n'ai pas spécialement envie que l'état endosse une responsabilité, je veux juste qu'il constate que j'ai bien effectué ma révision, que j'ai respecté le réglement .

Mais je comprends ce que tu veux dire (je suis un petit peu lent...): le fabricant est responsable de son matériel, si il passe la main au niveau des contrôles, sa responsabilité pourra être dégagée en cas de problème .

Moi je veux bien endosser toute la responsabilité de ma révision et je crois que des contrôleurs privés :-( ou fonctionnaires :-) feraient ce que tu évoquais pour un aéroclub : ils se dédouaneraient en posant un tampon .

Au total je ne veux pas me retourner contre quelqu'un si je coule, je voudrais juste éviter de couler .
Amicalement, JM

26 mai 2005
0

moi non +, mais la vraie question devient:
vaut il mieux filer sa survie à une station qui fait tout le boulot pour un certain prix

ou

faire le boulot soi meme et passer par les mines ( qui sont avec les DDE les administrations les + enmerdantes du pays, ceux qui y sont passé ne me contrediront pas)pour un prix supérieur et en perdant une journée de boulot en +?

amicalement

26 mai 2005
0

meme combat pour les gilets
Pour bien faire, il faut aussi reviser les gilets autogonflants. (preconisation du constructeur, mais pas d'obligation legale je crois).
j'ai fait reviser les deux de nos enfants et l'on me dis qu'un des gilets fuit, et donc n'est pas revisable. il me dis que la révision est un test de gonflage (avec controle de pression sur 24h et pesage de la bouteille).

je ramene donc les gilets a la maison et commence a chercher sur le mauvais la raison de la fuite.
je le gonfle, la fuite est enorme, il se redégonfle aussi vite. la fuite semble localisée dans le mecanisme de gonflage.
je détache le mecanisme de gonflage et constate qu'il reste sur le gilet une petite pipetete type voiture. je regonfle le gilet et surprise, c'est la soupape de cette pipette qui fuit. je la demonte, la compare a celle des vélo. c'est la meme. je monte donc celle d'une vielle chambre a air sur le gilet, je regonfle et la miracle, plus de fuite.
J'ai donc remonté le tout, gonflé le gilet, ai attendu 24h pour voir si il fuiait. pas de probleme. donc le deuxième gilet redevient opérationnel.

d'orenavant, les controle se feront dans mon garage et me feront économiser les 18 euros de révision par gilet. (il ne m'avait pas fait payer pour le mauvais)

voila, il m'a fallut plus de temps pour vous écrire ceci que pour remettre le gilet en état.

merci a mes vielles chambre a air et longue vie aux gilets

didier

26 mai 2005
0

Je pense que
je serais capable de déplier une survie (container) en faisant bien attention de ne pas la déclencher, faire la révision des bouteilles et changer le périmable également mais pour ce qui est de la replier en n'oubliant aucun élément et en remontant chaque chose à sa place... pour etre sur qu'en cas de besoin elle s'ouvre correctement... ca par contre j'aurais toujours un doute... donc c'est vrai que c'est cher et que les "pro" en profitent mais je crois qu'il vaut mieux faire avec au moins elle s'ouvrira !

Par ailleurs certains "pro" qui révisent des marques étrangères permettent d'assister à l'ouverture du radeau ca ne coute rien de demander !

Nautiquement votre,

Maxime

26 mai 2005
0

T'ite question...
Je n'ai pas actuellement les textes officiels sous les yeux, sinon j'irai vérifier moi-même...

Une révision effectuée par le propriétaire est-elle valable aux yeux de l'administration ?

Ou, formulée autrement :

Qu'est ce qui oblige à passer par une "station agréée" (agréée par qui ?) pour la révision du bib ?

En d'autres termes, s'il n'y a pas d'obligation de passer par un "pro agréé", ne suffirait-il pas de faire la révision soi-même et ensuite remplir soi-même le carnet d'entretien en précisant : "révision effectuée par XXXX le dd/mm/yy" ?

Je sais, celà peu paraître très bête comme question, mais quand on voit le peu de sérieux de certaines stations de révision (petits scandales récents), on se demande quel genre d'agrément ils ont recu pour faire ces opérations, ou tout simplement, s'il existe réellement un agrément et qui le délivre (l'état ou le constructeur ?).

Fabrice, naïf...

26 mai 2005
0

Malheureusement ...
je crois bien que l'obligation de révision doit être effectuée par une station agréée et que l'agréement est donné par le constructeur lui-même. Il est aussi imposé qu'il ne peut pas y avoir plus de 3 ans entre deux révisions, mais laissé au libre arbitre du constructeur de raccourcir ce délai.

26 mai 2005
0

Put.......(s'exclamat-il poliment!)
....alors je pars déjeuner et vous en mettez une tartine!

Bon petit récap de ma place;

1) je me fous complet des tampons et autres approbation officielle puisque (et grace au précieux conseil de certain je ne suis plus concerné par ça, ni par des controles tatillons et mesquins (certain c'est genre hyper balez en mécanique et qui intervient sur ce site, mais je dirai pas qui!))..(notez la finesse de l'emploie des () qui s'empilent!)

2) Un peu brouillon dans ma téte au départ Gaspillage de Géranium(ou pas loin) ou Swanee (je sais plus)m'éclaicit la situation en deux coups de cuilliere a pot et le JP en remet une couche derrriere.

Je m'explique dans les années 80 j'ai fait partie de ces jobarts précurseurs des parapentes. Notre sécu on l'assurait nous meme.

J'ai réalisé un paraplum (mini ULM) et il a bien fallut trouver un pilote d'essai (ma gueule évidement!)

Et là tout a coup je suis là a finasser pour une survie qui de toute façon n'a plus de valeur (marchande) réelle, quoi je risque? rien

Je l'ouvre je regarde dedans si c'est compliqué ou pas, si ça semble réaliste de prétendre dire que ça fonctionnera quand j'en aurais besoin!

Eventuellement si interresse quelqu'un je lui dit.

Seul probléme gaspiller du temps en été au bricolage je sais pas faire donc on verra ça en sept ou oct enfin un de ces 4.
Merci a tous.:bravo:

26 mai 2005
0

Vue l'heure
çà c'est du repas d'affaire !!!
un petit rototo ?
:-D

Un dernier truc : le point délicat pour toutes les stations de contrôle que j'ai cotoyées ( 2 en fait) c'est bien sur le pliage et la fermeture .
Ainsi la survie que j'ai percutée (dûement révisée) était percée en trois endroits et en moyenne autant à chaque révision (les trous réparés sont entourés au feutre blanc avec la date) et je pense que çà se perce à l'ouverture .
Il est donc à mon avis impératif d'assister au contrôle et au pliage pour bien en cerner la difficulté .

26 mai 2005
0

C'est pas du repas d'affaire.....
.....mais le repas est toute une affaire.....en attendant d'etre obligé de bouffer comme les NL!....

26 mai 2005
0

Ben oui...
"C'est curieux, chez les marins ce besoin
de faire des phrases..."

Audiard
"les Tontons Flingueurs"

:-D !!!!

28 mai 2005
0

Survie
Avant, il n'y avaient que 2-3 marques agréées en France mais depuis la nouvelle reglementation on peut acheter une survie n'importe où. Quelqu'un connaît - il une marque qui n'aurait pas prix la mauvaise habitude des Français et qui lois de la concurrence obligent, présenterait des tarifs décents tant pour la révision que pour l'achat de BIB?

28 mai 2005
0

oui il parait que les bibs sea safe
ne sont pas + mauvais que les autres et bien moins chers

voir les pubs des revues nautiques pour les coordonnées

amicalement

bib cotier 4 personnes en container à 990 €

voir le site

31 juil. 2007
0

SeaSafe
J'ai achete un radeau hauturier sea-safe. Mais il y'a un an seulement. en gros 30% moins cher.
L'apparence exterieure est plutot bonne...
Pas de raison que ca soit moins bon, c'est un des (tres) gros constructeur pro solas.
J'ai eu une eurovinil classe II que j'ai percutee apres 15 ans. Elle s'est gonflee mais le materiel inclus, qui nous coute si cher, etait une merde infame.
Le fait de pouvoir maintenant adjoindre un sac etanche avec le matos est tres bien : faire faire la revision par un pro (quoi qu'on en dise, la comparaison parachutisme n'est pas justifiee, entre un truc fait une fois par an ou tout les 3 ans et une operation apprise, repetee regulierement, y'a rien a voir) et prendre soi-meme en charge les changement de matos (en decidant de la "date" de peremption...")
JEF
JFB

31 juil. 2007
0

sauter avec un parachute noir
Bonjour, une question peut-on sauter avec un parachute noir?!

Merci

marc

marc@madinswiss.com

31 juil. 2007
0

ici Londre
je n'ai pas pu décoder le dernier message :-D :-D :-D

31 juil. 2007
0

On parle de sécurité ou de
Parce que s'il n'y a pas d'obligation :policier: de trimballer ce chancre de 60 kg sur son rafiot (le seul endroit sensé où j'avais pu la caser c'était au pied de mât mais ça me bouffait la vue) il y a mieux ! :non:

Parce que la dite survie, en fin de vie, a tenu 2 jours gonflée avant de se retrouver plate comme une limande. Et depuis le temps que j'entends pis que pendre de ces bazars... Bien simple mon voisin de ponton n'a gonflé de la sienne que son arceau, mais ce con a été néanmoins courir en racheter une autre. Vous me direz qu'il y en a encore beaucoup qui continuent à aller voter...:mdr:

Donc un peu de sérieux, quand même, un capitaine est responsable de son équipage :famille: Donc dans mon cas j'ai
1. une annexe sérieuse sur bossoirs (y a pas à se poser la question du gonflage)
2. le matériel et les rations qui vont bien dans des bidons étanches (j'ai pris exemple sur la liste officielle mais mes rations sont mangeables, elles, et les petites bouteilles d'eau se referment) :alavotre:

Ceci dit à part le déquillage express si on rencontre un container flottant entre deux eaux, ou l'atterrissage sur un récif façon La Méduse, je ne vois pas pourquoi on quitterait son bateau en pleine mer. :reflechi:

31 juil. 2007
0

incendie
le risque qui me fait le plus peur.

01 août 2007
0

C'est quand même pas l'eau qui manque...
... pour l'éteindre :mdr:

De plus on a tous des extincteurs à poudre très efficaces avant de mettre de l'eau partout.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (87)

novembre 2021