réunir 2 longueur de chaine?

Je souhaite allonger la chaine de mon mouillage mais j'ai je n'est guère de confiance dans les maillons à riveter. Habitant à 15 km du fabricant français de chaine qui détient le monopole en Europe, je l'ai contacté et il m'a conseillé de bien utiliser un maillon à riveter, mais de le souder et de le galvaniser tant que le métal est chaud avec du galvain en aérosol.
Je souhaiterais avoir votre avis sur la chose, connaitre éventuellement une astuce meilleure qui m'éviterait d'acheter une nouvelle chaine chez un ship car le voisin fabricant ne veut pas en vendre à prix usine...

merci à tous

L'équipage
12 mai 2006
12 mai 2006
0

bonne reaction
du vendeur de chaine , absolument souder et galvaniser en meme temps avec une bombe , ca tiens un peu , amis surtout souder

15 mai 2006
0

en+
les rivets ne servent qu'à tenir entre eux les deux demi maillons , la force est donc répartie aussi sur l'ensemble du maillon à river .

12 mai 2006
0

souder oui
Bonjour jean-mi
Souder , oui , sans aucun doute.
Mais ne compte pas trop sur la pénètration, car lorsque tu auras "araser" le cordon il ne te restera plus rien.
AMHA, il serait prudent que tu réalises un chanfrein sérieux sur tout l'extérieur du maillon, dans le plan de joint, afin d'y poser ton cordon de soudure.
Il est par ailleurs nécessaire de dégager par meulage le zinc que recouvre généralement ces pièces, largement à l'endroit à souder.
Tu pourrais utiliser une baguette inox pour ce faire .Vérifie également les dimensions de ton maillon si tu dois passer par un barbotin...
et çà devrait tenir.

12 mai 2006
0

c'était comme ça à l'achat du boat
mais finalement c'est pas mal:

une manille de 10 inox relie les deux tronçons de chaine de 10, le manillon est coupé (plus de tête) et bloqué par soudure de l'autre coté.

idem a la jonction ancre chaine sauf que c'est une manille longue, coupée/soudée

avantage aussi: personne ne peut piquer ma cqr depuis le ponton sans tronçonneuse ou scie a métaux..

12 mai 2006
0

et poutant
l inox casse d un seul coup , l acier se tord , s allonge et prend du temps a casser , tj mis manille galva

12 mai 2006
0

c est
vrai , jamais vu une manille wichard cassée ,remarque sur le boat moteur ou je bosse ( 55 tonnes ) manilles inox ( faut que ca brille) j ai eue des coup tres violent , derapage assuré , chaine et manille tj la ( ouf)

12 mai 2006
0

on le dit
j'ai vu aussi plus de manilles inox tordue que des cassées...
et une manille wichard est donnée pour une résistance supérieure a un maillon acier galva du même diamétre, alors ?

bref j'en sais rien, mais à mon avis l'ancre ripera avant que la manille casse, surtout la cqr (:&gt)

15 mai 2006
0

je casse beaucoup .... du wichard
Mais je m'astreind à n'acheter que ça.
yves.

13 mai 2006
0

là vous aller fort

un maillon à river est fait pour tenir sans soudure s'est les rivets qui font l'assemblage si l'on veut ajouter des bretelles en faisant un peu de soudure pourquoi pas mais il ne faut quand m^me pas alors se prendre la tête.

Par contre ou je me poserais la question c'est la resistance du maillon par rapport à la chaine il me semble bien que celui-ci soit bien moins resistant.Il existe bien des maillons "Kenter" qui sont de même resistance que la chaine mais dans ces calibres je n'en ai jamais vu.

Peut etre autre solution : remplacer la ralonge de la chaine par un cablot.

josé

13 mai 2006
0

pour une fois

Eric 50 l'on est d'accord :-D

josé

13 mai 2006
0

Maille ou Maillon

Terminologie

Une maille est un element d'une chaine

Un maillon est une chaine d'une longueur de 24.6m.

Donc lorsque l'on parle d'un element raccordant 2 chaines il s'agit d'une MAILLE à river et non d'un maillon

Que l'on se le dise :-D

josé

13 mai 2006
0

chapeau!
99% des matelots utilisent "maillon" a la place de "maille"..

et en anglais? lazy chain?? (:&gt)

attention, ne proposez surtout pas "daisy chain" , vous auriez des surprises..(:&gt)

13 mai 2006
0

maille ou maillon ?
"Les anneaux des câbles_châines s'appellent des maillons et, même des mailles; mais le premier de ces deux termes est le plus usité

maille:
intervalle entre deux couples
ouverture entre les fils des filets de pêche"

dixit le dictionnaire de marine
Bonnefoux et Paris

voili voila

0

27,5?
non?
;-)

13 mai 2006
0

Tout à fait d'accord
avec vous Eric 50.
Le mâtage d'un bobéchon n'a rien à voir avec un rivetage.
Mais avec le pire on est tenté de faire le meilleur...ce que pour ma part je ne ferais pas.
Une manille inox bien dimensionnée, à axe verrouillable ou assujetti par un point de soudure me parait une très bonne solution .
Bonne journée à toutes et à tous .

13 mai 2006
0

Et si Tilikum était présent,
il proposerait sans doute les manilles de levage, estampillées, et aux caractéristiques si allèchantes...

13 mai 2006
0

Yachting world
Il y a un excellent article avec des tests de maillons rapides, de manilles et d'émerillons sur le n° de mai de Yachting World..

Edifiant...

En ce qui me concerne (l'avis d'un pro! :-)) je ne mettrais JAMAIS un maillon à river en "C" , même soudé (est-ce quelqu'un a déjà essayé de souder un maillon à river galvanisé?? - je serai très curieux d'avoir les résultats de son expérience??)

Mon avis donné... maintenant, je retourne dans ma boite d'exclu du forum... :-)

15 mai 2006
0

.........hors sujet , cliquez pour afficher.....
tiens, il s'est desinscrit, Calimero ?
Inscrit, non-inscrit,inscrit, non-inscrit, desinscrit ...
la valse des etiquettes !!!...

13 mai 2006
0

Lorenzo35 Et si Tilikum était présent
il s'abtiendrait de discuter avec des trolls !

_/)

13 mai 2006
0

sur Aloha
les deux chaines galva de 10 sont reliées par un maillon (maille) à river en inox rivé à la presse hydraulique et entièrement soudé tig

j'ai pas vraiment de doute sur la tenue

amicalement

13 mai 2006
0

je suis pas dans la m...e!
un coup c'est bien , un coup c'est pas bien.y pas moyen de faire un teste??....l'ingenieur et le fabricant ne doivent pas etre completement debile pour metre sur le marcher un produit inadaptè..je suis le fil , un autre fil il y a quelques semaines sur le mème sujet..et je suis là comme une pomme avec mes 2 bouts de chaines...je fais QUOI MOI HEIN..ouf scusez...votre avis.. :-D

15 mai 2006
0

Sur la notre de chaine...
... la méthode appliquée a été la suivante :
- un coup de disqueuse dans un maillon,
- ouverture du maillon juste ce qu'il faut pour passer le suivant
- chanfrein
- décapage galva (lime électrique)
- soudage tig par un pote soudeur
- controle de temps à autres.
Rien n'a bougé, de toute manière cette m.... d'ancre tiens pas au fond !
Bon vent à tous.

13 mai 2006
0

Pour ce qui est du vocabulaire,
il semblerait que maille et maillon puissent se dire, d'après TLFI, avec la mention de maillon en marine pour une longueur de 30 m. de chaîne.
Pour ce qui est de la résistance d'un(e) maill(e)(on) riveté, le rivetage n'est là que pour solidariser les deux demi-maillons ouverts. Les souder, après meulage du galva, ne fera que consolider cet assemblage, mais n'ajoutera presque rien à la résistance en traction (si l'on admet que le rivetage a été correctement fait). En revanche, cela risque de rendre le maillon beaucoup plus vulnérable à la corrosion. Bénéfice net ?

14 mai 2006
0

pour fixer les idées.
l'on peut se dire :
qu'une chaine de 10 mm résiste à 5000 kgs (selon catalogue AD )
Cette chaine en acier Re 45 kg résiterait à 7000 Kgs .
Les maillons à riveter comportent généralement 4 rivets de diam 4,5 mm pour chaine de 10 mm.
Au cisaillement ces rivets résisteront ( Re/2 ) au mieux à 1500 kgs ...
Si ce maillon est soudé (congé de 5/5) sur toute sa périphérie il offrira (selon baguette utilisée ) une résistance proche d'un maillon "normal".
Le problème de corrosion peut être facilement résolu par l'emploi d'un maillon en inox soudé dans les mêmes conditions , et passivé.( voir le site canadien : Boulet-Lemelin ) coût 5,75 US.D
Alors...y'a plus cas ....

14 mai 2006
0

oui mais

Dans ton calcul tu ne prends en compte que le coté du rivetage de la maille hors l'autre coté va aussi encaissé une charge au moins equivalante à cette des rivets jusqu'à rupture l'on peut donc multiplier ton effort encaissé par deux soit 3000kg.

3t d'effort pour un mouillage c'est pas mal personnellement je ne me prendrais pas la tête et je fairais confiance au fabriquant qui n'a pas du faire n'importe quoi.Lorsque l'effort sur le mouillage sera de cette ordre là je crois qu'il y aura d'autre pb avant rupture.

Par contre j'essairais de mettre une maille de calibre superieur à la chaine soit 12 pour une chaine de 10.Et d'ailleurs tout les elements de jonction sur les chaines doivent etre de calibre superieur à la chaine pour avoir un montage homogene:une manille de 12 pour une chaine de 10 par exemple biensur si le materiaux est le même.

josé

14 mai 2006
0

On peut rêver !
Il n'y a qu'un juge de paix: c'est la tenue à la rupture et la charge maxi permanente autorisée qui ont un sens . Or ces deux valeurs ne se trouvent pas au pifomètre, elles sont gravées sur la pièce ou bien indiquées sur le catalogue.

Les maillons (mailles) à raccorder sont le plus souvent estampillées à la moitié ou au quart de la chaine de même dimension sur les catalogues.

Mais chacun fait bien comme il veux , comme dit JP, qui a les moyens de se faire une soudure Tig ou Mig parfaite. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde ! Et le bricoleur du coin du ponton qui vous dira "je te le fais à la perfection" ne sera pas l'utilisateur final, ce qui lui donne une certaine décontraction dans les affirmations :-D

14 mai 2006
0

Vous, je sais pas,
mais moi, j'ai l'impression que la solution de Calypso2, frappée au coin du bon sens, est tout à fait anti-enc..age de mouche.
Non ?

15 mai 2006
0

maillon à river OK
Apres des centaines de mouillages de toutes natures , sur de la chaine de 12 , le maillon à river, tout con de chez AC a tenu . par contre , une soudure maillon /manille a laché entrainant la perte d la CQR - une M sur fond algues ou sable dur.

15 mai 2006
0

je sens
que Eric doit commencer à fatiguer Melda...
(:&gt)

0

ABYC
Voila les forces exercées sur les mouillages selon le tres respectable ABYC, (qui a sans doute pris de lerges marges)
J'espère que si on prévoit 40 noeuds de vent, vous aurez doublé le moillage, donc comme dit José, c'est pas un drame si la manille n'a pas la force de la chaine.
Personnellement, la chaine est grosse pour le poids, pas pour sa force je pense

vent -&gt 15 30 42 60 nds
mtr
7.6 56 kg 222 kg 444 kg 889 kg
9.1 79 kg 317 kg 635 kg 1270 kg
10.6 102 kg 408 kg 816 kg 1632 kg
12.1 136 kg 544 kg 1088 kg 2177 kg
15.2 181 kg 725 kg 1451 kg 2902 kg
18.2 226 kg 907 kg 1814 kg 3628 kg

0

Ah la vache
m'en doutais.
bon, be faites un C/C et rajoutez les espaces :mdr:

15 mai 2006
0

JOLI TABLEAU
Mais la rupture d'une chaîne ne se produit qu'en cas d'effort brutal, avec l'énergie cinétique du bateau lancé en arrière par une vague. A vos calculettes, poids du bateau par le carré de la vitesse plus ou moins l'effort constant du au vent. Nul en maths, je préfère blinder, pas de maillon (maille) faible sur la chaine, et un gros ammortisseur entre chaîne et taquet. Et puis jamais la chaîne en direct sur le guindeau, ça coûte cher un guideau (mais ça ne vaut plus rien une fois que le bateau est cassé :((
Alex

0

autre détail
selon ce test:
www.ussailing.org[...]udy.htm
une seule des ancres testées a tenu plus de 2000 kgs de tension continue en fond mou...
ce qui tendrait à indiquer que si la tension atteint la rupture d'une manille normale, votre chaine est déja en train de dérapper.
et puis j'en reviens au mouillage double dans ce genre de situations.

Au sujet de "jamais directement au guindeau" je mettrais aussi un bémol à cela, car sur un bateau bien construit, c'est le guindeau ou la bitte de mouillage qui est le point le plus fort de tout le bateau. Reporter le mouillage sur un taquet de la plage avant crée je pense un point faible dans l'ensemble. (seul bémol du site des suisses d'ailleurs). Il convient éventuellement d'assurer le mouillage sur le taquet du guindeau si on veut épargner le frein, et certainement sur les guindeaux modernes où le frein est l'embrayage du moteur.

0

A mon avis,
l'ABYC a tenu compte de cela, car les efforts statiques sont certainement largement plus faibles.

15 mai 2006
0

calcul
il me semble que cet article proposant le calcul d'un ancrage à déja été cité sur H&O

alain.fraysse.free.fr[...]lfr.htm

15 mai 2006
0

soude un vrai maillon
si tu veux une chaine au lieu de deux raboutées, tu prends un maillon sur ta chaine (découpe d'un brin à la scie à métaux puis ouverture du maillon) puis tu t'en sers pour relier les 2 chaines et tu le ressoudes.(tu termines par du galva à froid.
Ce ne sera pas un raboutage, mais une chaine normale (c'est la méthode industrielle et la seule valable à mon gout).
bon courage,
Patrice

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (98)

Piégeage des gouttes

mars 2021