Retour d'expérience spi PARASAILOR

Bonjour à toutes et à tous.

En complément aux échanges déjà produits en objet, je vous propose de témoigner de votre expérience pratique avec ce spi particulier =

Il m'intéresse en effet, en configuration exclusivement très petit temps et plein vent arrière (car nous avons un Gennaker qui va bien par ailleurs, sauf plein vent arrière).

En particulier, nous sont précieux vos retours d'expériences en matière de manœuvres (du spi, du couplage avec la grand-voile), de stabilité plein vent arrière, de surventes, de durabilité et d'entretien.

En outre, quid du "New Parasailor" ?

Bonnes navigations.

Patrick

L'équipage
02 mai 2020
02 mai 2020
0

Dans tous les cas, très esthétique. MM

08 mai 2020
0

Bonjour à toutes et à tous.

De mon côté, j'ai désormais reçu 3 types d'offres dont voici l'amplitude.
- Spi Triradial 90m² sur Chaussette = 3,5kEURTTC environ, avec dispersion réduite selon maîtres voiliers;
- Spi Triradial 90m² sur Emmagasineur = 3,5kEURTTC,
- Spi Tuyère 85m² = 4,9kEURTTC EXW.
NB: Les prix TTC incluent sac et chaussette voire emmagasineur.

Finalement la dispersion représente 40% peu ou prou.
Dont acte.

Amicalement.

Patrick

02 mai 2020
0

Si pas déjà lu, un peu de lecture...

www.hisse-et-oh.com[...]asailor

02 mai 2020
0

Bonjour sylvain,

ISTEC, fabricant allemand, fonctionne parfaitement, avec au moins 2 revendeurs en France métropolitaine.
La dernière version de cette voile est dénommée "New Parasailor" et j'ai reçu tout récemment un devis pour une voile de 85m² pour mon voilier de 6t versus mon programme spécifié.

Bien cordialement.

Patrick

02 mai 2020
0

Bonjour Michel,

Nous partageons ostensiblement ce stade philosophique à propos de la question du beau en tant que promesse du bien...

Cependant compte tenu d'un prix significatif d'environ 50% de plus qu'un spi traditionnel, les témoignages autonomes me semblent en effet indispensables par delà l'intuition.

Bonnes navigations.
Amicalement.

Patrick

02 mai 2020
1

pour le vent arrière avec un gennaker ou un spi assyùetrique il suffit de les mettre en ciseaux. avec la grand voile sur la fausse panne et retenue de bome.
amicalement
josé

03 mai 2020
2

Bonjour, j'ai eu pendant quelque temps un Parasail (version plus légère du Parasailor, ou "racing" selon Istec, tissu de 0,50 Oz) de 104 m².
J'ai été super content de cette voile qui est idéale pour les Alizés. Je l'utilisais tangonnée, avec le tangon bien bloquée près du bas-hauban par deux halebas. Je l'ai portée jusqu'à 84 heures d'affilée, jour et nuit, sous pilote même quand nous dormions. C'est une voile très tolérante, qui s'auto-ajuste dans les variations de vent, et qui ne produit pas de roulis rythmique (c'est la voile qui se balance doucement et non le bateau).
Je l'avais achetée d'occasion, quasi-neuve, à environ un tiers du prix neuf.
En fait c'est le confort qu'elle apportait qui a provoqué sa perte : à l'entrée du pot-au-noir et aux premiers grains je l'ai remplacée par génois tangonné et gv en ciseaux. Et là c'était moins bien, moins vite et moins confortable. Donc au bout d'une journée je m'ennuyais et j'ai renvoyé le parasail. Sauf qu'au cours de la nuit un gros nuage noir est arrivé par l'arrière et je n'ai même pas eu le temps de larguer l'écoute, c'est parti dans tous les sens et la voile s'est découpée le long du renfort du point d'écoute. Je n'ai pas eu le loisir de regarder l'anémomètre, peut-être qu'un Parasailor plus solide aurait tenu avec ses 0,75 Oz mais on aurait fait un bon vrac.
Istec m'a proposé de renvoyer la voile pour réparation, ce que j'ai fait à mon retour en Europe. Le devis était raisonnable, soit 800 euros pour remplacer un petit quart inférieur de la voile. Mais lors de l'examen en usine ils ont jugé que le reste du tissu était trop détérioré et que donc le jeu n'en valait pas la chandelle. Il me reste la chaussette (excellente) et le sac ...
Je rachèterais bien un Parasailor mais je n'ai rien trouvé dans mes prix. Je viens donc d'acheter un Code 5 d'occase, bien costaud, c'est peut-être mieux pour quelqu'un d'assez joueur, pas pu l'essayer pour le moment.

03 mai 2020
0

Bonjour à toutes et à tous.

Michel,
Un grand merci pour votre témoignage éloquent, aperçu éclairant élargi aux différents points de vue requis.
Si nous sautons le pas, malgré la barrière du prix élevé (peu ou prou +35% par rapport à un spi traditionnel) en effet, je retiendrai de l’honnêteté de votre retour d'expérience nocturne dans l'Alizé l'aphorisme de Montesquieu: « le mieux est le mortel ennemi du bien », n'est-ce pas ?
Bonnes navigations.
Bien cordialement.
Patrick

03 mai 2020
0

J'ai un Parasailor en chaussette , comme neuf , que je désire vendre.
Superbe design , plage d utilisation la + grande , se gonfle sur un souffle de vent.
Il faut l'essayer pour vraiment s'en rendre compte.
Ne convient pas à mes sorties sauts de puce.

03 mai 2020
0

Jean-Paul,

Merci de votre attention.

Une belle voile d'occasion peut me tenter en effet, compte tenu du prix important d'une voile neuve, non pas comme résultat d'une analyse de la valeur anormale mais bien comme contrainte budgétaire pour ce qui me concerne.

Je vous précise donc mon besoin pour 85m² (une des tailles standard du fabricant) afin de répondre à mon cahier des charges pour une utilisation exclusive par très petit temps et plein vent arrière.
En effet, nous avons un Gennaker très confortable à manœuvrer et 14m²/t pour quitter le plein vent arrière par petit temps.

A cet égard, à l'expérience vaut-il mieux affaler la grand-voile avec ce spi autoportant SVP ?

Bien à vous.

Patrick

03 mai 2020
0

Ma voile est pour un 30 pieds environ , donc trop petite pour vous.
Il faut prendre 1 ris ou 2 puis ajuster facilement selon résultat.

03 mai 2020
0

Je comprends bien l'intérêt de cette voile sur le portant au long cours.
Est ce que quelqu'un a essayé d'en faire un "spi lourd". Un peu plus petit pour conditions plus musclées. L'intérêt est d'avoir un exutoire sur les surventes et une composante verticale supplémentaire. Première fois que je l'ai vue j'ai pensé à ça, mais jamais vu cette application, et la com istec est plutôt "conditions relax".
Quelqu'un a un avis ?

03 mai 2020
0

Contributions en objet:

Force étant de constater nos dimensions hexagonales, voici un échantillons de points de vue de nos voisins, sur forums anglophones =

Patrick

03 mai 2020
0

Je pense que dans une certaine mesure on peut utiliser le Parasailor comme spi de brise. Selon Istec il peut supporter jusqu'à 30 nœuds.

03 mai 2020
0

L'avantage du Parasailor est de pouvoir "digérer" une survente en évacuant par son ouverture.
Cette particularité ne se retrouve dans aucune autre voile ( que je connaisse ) et cela apporte une
sécurité inégalée. Je n'en ai pas une grande expérience , mais j'ai pu le vérifier.

10 mai 2020
0

Est-ce que ta voile pourrait convenir à un gibsea 96 ?

03 mai 2020
0

Je suis surpris de savoir que la parasailor est maintenant distribué et fabriqué hors de la voilerie Jacana, dont l'ancien propriètaire et fondateur est l'inventeur. Il a du partir avec son brevet. Une bonne invention bien commercialisée.

03 mai 2020
0

Jacana est distributeur, j'ai toujours vu le Parasailor fabriqué en Allemagne par Istec.

03 mai 2020
0

Non matelot, le parasailor est une creation made in Cogolin.

03 mai 2020
0

Ca alors ! J'ai rencontré les propriétaires de la voilerie Jacana au Brésil, on a parlé du Parasailor bien sûr, et à aucun moment ils ne m'ont dit ça.

04 mai 2020
0

Tu as raison . Je m'ai trompé. J'en été persuadé, tant ce spi ici est accolé à la voilerie J. Et depuis des lustres. Je prend note.

05 mai 2020
0

Bonjour Michel,

Merci de votre contribution, en plein dans le sujet posé du retour d'expérience sur ce type de voile.

En effet, si cette voile semble remarquable au plan conceptuel, il demeure que les éloges commerciaux étant par nature tautologiques, les avis d'utilisateurs expérimentés me semblent essentiels dans l'esprit bien compris de ce type de forum et pour éclairer le lecteur attentif.

Sans de telles contributions étayées, quant à moi je ne peux raisonnablement me contenter des dithyrambes à portée commerciale, a fortiori s'agissant d'une technologie à forte valeur ajoutée, d'environ 60% par rapport à un spi classique.

Etant bien noté que je suis intéressé tout particulièrement par le plein vent arrière par très petit temps en équipage réduit, à profils "seniors en croisière" :
- les avantages promus par la publicité sont-ils bien au rendez-vous ?
- des inconvénients insoupçonnés, techniques, de fiabilité, de vieillissement, voire de SAV peuvent-ils apparaître à l'usage ?

Bonnes navigations.
Bien cordialement.

Patrick

19 juil. 2020
0

Le brevet du Parasail/or est allemand. 2 entreprises avaient acheté dans les années 2000 2 licences à l'inventeur : Parasail gmbh et Istec. Jacana n est que le distributeur francais .
Istec dont le richissime actionnaire allemand qui fabrique des parapentes, a finalement racheté la deuxieme licence du brevet qu avait acheté Alexander Tongues le patron de Parasail et dont il avait fait sa propre interprétation avec le Parasail

05 mai 2020
1

J'ai eu l'occasion d'essayer cette voile, sur un Bavaria 30 classic, lors d'un trajet avec un ami.
Mon ressenti personnel est que cette voile est plus adaptée aux grands bateaux, ainsi qu'aux catamarans.
Je m'explique. Sur un petit bateau, la multiplication des manœuvres (double bras double écoute), rend plus complexe la mise en place et l'utilisation. Il faut dire que le bateau en question ne se prête pas bien à l'utilisation du spi, eu égard à la dotation en winchs.
Une fois en l'air, par contre, ça se gonfle facilement, c'est stable, et plutôt efficace, au vu de la grande plage d'utilisation, même si cela demande un temps d'adaptation à l'utilisation quand on est habitué au tangon (On a d'ailleurs fini par tangonner, et c'était beaucoup mieux). Je n'ai pas pu essayer par vent soutenu, les conditions étaient très calmes.
Je pense quand même que celà n'a pas l'efficacité d'une voile qui serait adaptée à chaque angle, mais en même temps, cela évite de transporter lesdites voiles, c'est toujours une histoire de compromis.
Perso je trouve que pour une voile principalement conçue pour de la croisière, elle n'est pas forcément "simple" à utiliser, et je pense que comme dit plus haut, ce n'est pas adapté aux sauts de puces.
Le prix en revanche, même si il peut paraître justifié (r&d, marché de niche actuellement), me semble quand même élevé.
Ma conclusion est que si on peut se le permettre, sur un bateau de taille suffisante, ce n'est pas un achat idiot ni inutile.

16 juil. 202017 juil. 2020
0

Bonsoir à tous,
Je me penche sur ce spi parasailor car je ne tiens pas à avoir de tangon etc... "choix personnel".
Je pose la question uniquement à ce qui ont eu à leur bord, un symétrique et ce parasailor !!
Quelle différence en vitesse car quand on a un symétrique, on a la gv en plus " donc surface de toile important" et le parasailor quasi tout le temps sans gv" de ce que j ai pu voir"!!
Merci de bien vouloir m éclairer et de corriger si je fais erreur.
Je parle vraiment de vitesse car pour le reste, je suis convaincu.
Merci par avance pour vos réponses
Cordialement

17 juil. 2020
0

Bonjour
Les propriétaires de parasailor ne peuvent pas répondre à ma précédente question ?
Allez le gars, soyez cool

Merci

18 juil. 2020
1

Le parasail marche tres très bien sans tangonnage

Mes vitesses maxi ont toutes été atteintes sous Parasail avec des pointes a 9/ 9,5 noeuds quasi en continu avec 15-20 noeuds apparent ( soit quasi 25 noeuds réels ) a 160° Parasail quasi dans l axe

C'est une voile , très efficace par tout temps. Il faut juste comprendre comment la hisser ( elle a un intrados et un extrados à ne pas inverser ) et à la régler avec les 4 bras pour l'utiliser de +100° a -100°

Le seul soucis c est de le rentrer a cette force de vent , qui résulte de sa capacité a rester toujours ouvert

Il faut l étouffer en tirant sur les 2 bouts d avant, puis en sortant et ouvrant la GV pour le déventer ( un coup de moteur peu aider )

Ensuite il faut mettre un harnais et s accrocher court au pont avant de faire descendre l avaloir en carbone en tirant sur le bout de descente. Il faut s accrocher au pont car le Parasail même très fermé par le bas arrive quand même a s ouvrir et dans les surventes la traction sur le bout de descente me soulève du pont malgré mes 80kg .

Attention cependant aux changements importants de direction de vent par tout petit temps, où il arrive a se mettre en cocotier sur l étai de génois comme tout bon spi
Mais là c 'est une grosse merde pour le défaire car les 4 écoutes s enroulent autour dans l étai . Si en plus le vent repart après c 'est assez scabreux pour ne pas tout arracher

J ai pu essayer le Parasail et le Parasailor sur un même voilier grâce au distributeur espagnol qui vendait les 2 , qui a l époque étaient fabriqués l'un par Parasail Gmbh et l autre par ISTEC Gmbh

Le Parasailor avec sa tuyère à double fait beaucoup de tissu a faire passer dans l avaloir et rend son hissage et surtout sa descente qui est beaucoup plus difficile.

Au vu de cet essai , j ai acheté un Parasail au distributeur espagnol car a l époque ( avant le rachat par ISTEC) il n'était que légerement plus cher qu'un asymétrique. Cela a malheureusement bien changer depuis que ISTEC a racheté la licence qu'utilisait Parasail

Pour la vitesse, l 'été dernier j ai résisté en vent arriere a un 50 pieds sous geenaker et grand voile lattée pendant 3 heures avec mon 40 pied sous Parasail seul . Si le vent n avait pas tourné brutalement derriere une ile, mettant mon Parasail en cocotier indémmerdable j aurais été le premier au port !!

17 juil. 2020
0

Tu as pensé à l'asymétrique ?
Pas de tangon et la vitesse sera meilleure si c'est un critère que tu regardes.

17 juil. 2020
0

Bonsoir Lepapé
Pour l instant, c est vraiment le parasailor qui m intéresse
Lonlon

18 juil. 2020
0

Merci pcg pour ces détails parfait. Aurais-tu un retour d experience sur le même bateau, avec un symétrique classic et le parasailor pour en faire une véritable comparaison ?
Lonlon

18 juil. 2020
0

Non . Le symétrique il faut tangonner et en équipage réduit avec madame c'est même pas la peine d'y penser
En plus il faut après un asymétrique ou un Geenaker. En fait c 'est comme ca

18 juil. 2020
1

Remarque limite sexiste et entièrement fausse. Un symétrique, si on sait s'en servir, couvre les plages d'utilisation d'un asy. Quand aux femmes, j'en connais des dizaines qui savent spier avec un symétrique.

19 juil. 2020
0

Tout à fait d’accord Juliusse. Et parce que tu fais rarement de fautes, je te signale celle-ci: «Quant Aux femmes» s’écrit avec un «t»

19 juil. 2020
0

Ça c'est la correction automatique. Merci jmduys.

20 juil. 2020
0

euh Juliusse il est peut-être mal tombé ça arrive !
perso je n'en connais pas des dizaines mais la mienne spie tout à fait bien entre autres choses !
le parasailor ce n'est pas dans mes moyens mais ce fil est très intéressant, il est peut-être possible de transformer son spi classique en parasailor avec un plan, du fil des aiguilles du tissu et 4 mois de confinement supplémentaires ? question sérieuse ... j'aime bien ce genre de challenge

18 juil. 2020
0

En fait c est comme ca que les génies du marketing de ISTEC ont recalé le prix du Parasailor (une fois la concurrence du Parasail racheté), a savoir le prix d'un symétrique plus d'un asymétrique !

Le spi " prise de tete " avec le tangon à monter , et le spi sur lequel il faut veiller comme le lait sur le feu soit pour qu'il ne se referme pas , soit qu'il ne couche pas le bateau dans une survente , pour moi c 'est fini

18 juil. 2020
0

Comme tu as déjà un Gennaker, as-tu essayé d'affaler la GV et monter considérablement le point d'amure?
Selon la coupe du Gennaker (moi j'ai un triradial rélativement creux), on devrait arriver à aller presque plein vent arrière, éventuellement à 160° si on veut utiliser le pilote.
Après, s'il s'agit de faire des centaines-milliers de milles d'un coup c'est une autre question.

18 juil. 2020
0

Je ne comprends pas pourquoi il faudrait cumuler un symétrique et un asymétrique ou un genaker.

18 juil. 2020
0

Je ne comprends pas pourquoi il faudrait cumuler un symétrique et un asymétrique ou un genaker.

18 juil. 2020
1

Mercredi dernier, j'ai envoyé mon Parasail sur mon Océanis 323 , puis le lendemain ,
sur le Dufour 2800 de mon ami qui possède et maîtrise bien son spi.
Ses commentaires : génial , facile , performant . On a déjeuné sous pilote avec cette voile, cool.
L'affalage a pris 5 secondes avec la chaussette , moi j'aime bien.
Pour se faire un avis il faut essayer ( comme d'hab )

18 juil. 2020
0

Bonjour Jean-Paul,
Merci pour votre contribution.
A l'occasion, une rencontre sur La Rochelle serait-elle possible, pour échanger sur votre expérience et apprécier les finitions de cette voile, s'il vous plaît ?
Bien cordialement.
Patrick

18 juil. 2020
0

Comme je l'ai déjà raconté plus haut, j'ai beaucoup utilisé le Parasail, et au portant je l'utilisais avec tangon : le rendement est meilleur, et il reste très tolérant.

18 juil. 2020
0

Sujet moulte fois débattu
J ai essayé et c est un truc pour les effrayés du tangon.

Ça fait avancer moins vite qu un.spi, il faut commencer par prendre un ris pour gonfler la voile.....sic !

C est lourd, cher, ça marche moins bien, bref mieux vaut prendre quelques cours de spi pour la différence de prix, c est plus efficace !

19 juil. 2020
0

Quand tu veut je te met un pilée avec ton spi .

A la première survente tu va te coucher et avec un peu de malchance tu va exploser le spi

En fait ca me rappelle le débat entre foc a endrailler et foc sur enrouleur

30 ans apres la messe est dite

19 juil. 2020
0

Et pour le poids rappelle nous celui d'un tangon en alu de 6m.
Et pour le prix rapelle nous le prix d'une tangon carbone pour palier au poids d ane mort d'un tangon alu

19 juil. 2020
1

@pcg, en effet, la messe est dite. Dans les régates, ceux qui "pilent" les autres sont ceux qui ont des voiles d'avant à endrailler, adaptées au moment... Quand à la course au large, je n'ai jamais vu de voiles à moitié enroulées, ce sont plus des emmagasineurs...
La simplicité (relative) d'utilisation est le plus souvent au détriment de la performance, choix pesé en croisière et en équipage réduit. Si le parasailor était la panacée, ne t'inquiètes pas, en compétition, beaucoup ont les moyens et l'auraient adopté.

19 juil. 2020
0

Tu a du te tromper de forum . Ici c 'est pour la croisière et pas pour la régate

Je me souviens de mes début en école de voile il ya 30 ans où le chef de bord enchainait sans cesse les changements de voile à endrailler foc 1 , foc2 , .. et soulait tout son bord sur une traversée vers les anglo normandes. Il soulait surtout les équipiers qui devaient aller se coltiner les changements de voile a l avant

La parasailor ne fait pas recette en régate car suivant les juges qui sont d'un grand conservatisme on lui colle un très fort handicap, voir même on l interdit avec risque de disqualification

Mais quand tu aura fait faire a ton épouse 3 changements d amure en une heure avec ton spi tangonné , elle en te laissera pas le choix avec le Parasailor

Et pendant le temps perdu à changer le tangon de coté , j aurai fais passer en 15 secondes le parasail sans tangon d'une amure a l autre sans avoir a le dégonfler une demi seconde.

19 juil. 202019 juil. 2020
1

@pcg, en toute sympathie, depuis quand hisse et oh interdit de parler de régate et compétition ?
Ensuite, je te prie aimablement de foutre la paix à ma femme, qui je pense, si elle te voyais tenir de tels propos, te prierai de prendre contact avec la population masculine grecque...
Ne présume pas de ce que fait ou pas la femme des autres, tu serais étonné.
J'ai déjà donné mon avis sur cette voile plus haut.
Je ne prends donc pas la peine de te répondre sur les points techniques, tu sembles convaincu (ou rassuré de ton investissement), et je te souhaite une bonne journée.

19 juil. 2020
0

Eh , Lune2miel si cette voile a un défaut , ce ne peut être le poids .
Si tu as un Parasail " lourd " c'est curieux , le mien est super fin et ne pèse rien.
Dans quelles conditions as tu comparé avec le spi , sous quelles plages de vent ? sur 2 mêmes voiliers?
Il y avait il des surventes ?
Je trouve prétentieux ces comparaisons sans chiffres ( ce que me garde de faire )
comparer c'est mesurer , le reste est ton ressenti ( qui est tres respectable )
Prendre un ris pour gonfler la voile....Eh bé dis donc c'est pas facile tout ça , moi j'y arrive...

19 juil. 2020
1

Tout est une question d'entrainement, les changements d'amure sous spi tangonné sont faits avec le bateau sous pilote, je vais sur la plage avant et ma femme gère le pilote.
La G.V est bordée dans l'axe le temps de l'empannage et tout se passe bien.

19 juil. 2020
0

Promene toi sur un port et dit moi sur combien de bateau tu vois un tangon attaché sur l avant du mat

Moins de 5% pour ne pas dire 1% ?

La messe est dite en ce dimanche matin !!

19 juil. 2020
1

Exact pcg , et combien dans ces 5% sont "détachés", les pauvres.
Les annonces auxquelles javais répondu mentionnaient quelquefois: spi comme neuf ou trés peu servi.
Mon pote du Dufour sur lequel on a mis le Parasail envoie son spi dés que le vent le permet et ce, toutes les fois qu'on sort . Pourtant il a apprécié mon Parasail , va comprendre Charles.

19 juil. 2020
2

C'est bien dommage que l'utilisation du spi ne soit plus à la mode, cela éviterais de voir tous ces bateaux au moteur alors qu'il y a 10 noeuds de vent portant.
Je ne conteste pas la facilité d'utilisation du Parasailor, mais son prix est prohibitif pour moi et la configuration spi symétrique + gennaker me convient mieux car il couvre une plus large plage d'utilisation.

19 juil. 2020
2

Je trouve que l'opposition parasail/tangon est un faux débat, en tout cas en grande traversée.
J'ai un tangon parce que j'en ai de toute façon besoin pour tangonner le génois, quand c'est la meilleure solution par exemple dans les zones de grains comme le Pot-au-Noir, ou quand le vent va sûrement forcir. Mon tangon est choisi pour le génois, c'est-à-dire le plus long possible, et avec lui j'ai tangonné avec avantage mon Parasail.
Ca n'enlève rien aux avantages de ces voiles.

19 juil. 2020
1

Vouloir une voile facile d'utilisation et ne pas souhaiter s'encombrer d'un tangon est parfaitement judicieux en utilisation croisière, mais de là à dire que c'est plus efficace sur le plan performance c'est autant n'importe quoi que la publicité dudit produit qui compare les différents types de spis sur les angles couverts ou qui laisse croire que ça éviterait l'enfournement causé par les autres.
Un symétriques ou un asy ça fonctionne aussi de 60 à 180°apparent et en gardant la GV haute.
C'est plus technique.

Ou auriez vous vu que c'était interdit sur les régates ou fortement pénalisés ?
Chacun est libre de naviguer selon son choix mais il faut rester crédible.

19 juil. 2020
1

@pcg, on se calme !
Je.ne doute pas que tu soies champion du monde de ton ponton, categorie croisiere.
La pilee, c est amusant...

Au final, ça n existe pas en regate, c est totalement marginal sur l eau, un comparo ds je ne sais quel canard nautique sur des 31.7 ne disait pas autre chose.

Bref, soyez certain de votre choix si vous avez craqué mais n essayez pas de nous la faire à l envers, même en criant fort.

19 juil. 2020
2

Sinon, 9 knts par 25 knts de réels, avec notre petit 30 pieds, c est avant d envoyer le spi...
Après, promis, tu pleures...!!!

19 juil. 2020
0

L été dernier j ai tiré une bourre avec un 5O pieds qui était sous asymétrique pendant plus de 3 heures et malgré 10 pieds de différence il ne m est jamais revenu dessus malgré nos 10 pieds de différence

C était un gros Bavaria , donc pas un foudre de guerre mais le mien n en est pas un non plus . Mais 10 pieds de difference en 3 heures ca aurait du lui permettre de me passer devant .

Malgré tout ses efforts , mais aussi les miens pour régler mon parasail au mieux il n est jamais arrivé a me dépasser.

Donc je confirme mon avis, avec 2 bateaux identiques , un vent qui va passer de -150 a 150° plusieurs fois en 3 a 4 heures comme c 'est le cas souvent en méditérannée, le parasail fera la différence sans aucune doute

Par contre en Parasail et Parasailor, mon choix se porte sur le premier.
Plus léger, plus facile a faire rentrer avec un avaloir de chaussette plus petit, s ouvrant avec 3/4 noeuds et moins cher

Il être curieux et vivre avec son temps !

19 juil. 2020
0

J'avais téléchargé ce comparatif : code D, spi sym, asym, parasailor sur internet, je peux donc le mettre en PJ.
Rappel : code D = Delta voiles, on trouve le même type de voile sous d'autres appellations dans toutes les bonnes voileries.

19 juil. 2020
0

raté pour la PJ.
Finalement j'ai retrouvé le lien : www.voiles-alternatives.com[...]aux.pdf

20 juil. 2020
0

Bonjour à toutes et à tous,
Daniel: un grand merci pour ce document d'essais comparatifs, dont l'objectivité forme un pas de plus, en attentant toutefois des données chiffrées utilisables pratiquement et de nature à faire évoluer les concepteurs et fabricants de voiles.
Abstraction faite de la protection des brevets, à mes yeux de probables améliorations seraient en effet aiguillonnées au vu d'un palmarès réellement exhaustif des voiles sur le marché, incluant nécessairement des tableaux multiples: d'allures, de forces de vent, de configurations de couplage entre voiles, etc... toutes choses égales par ailleurs (bien datant, relire à cet égard les excellents ouvrages de CA.MARCHAJ, en particulier).
En regard du débat intéressant en cours, j'observe également l'importance du facteur culturel: lorsque l'article joint indique bien la plus grand présence de cette voile PARASAILOR sur le marché nordique.
Bons vents portants à toutes et à tous.
Amicalement.
Patrick

20 juil. 2020
0

Je n’y connais rien, mais j’ai trouvé l’essai pas convaincant du tout: les bateaux ne sont pas comparables et les équipages étaient clairement inexpérimentés avec le Parasailor.

20 juil. 2020
0

Quand je regarde l essai où je lis :

-les écoutes du parasail risque de se prendre dans les barres de flèche

-par vent fort le spi est plus sécurisant que le parasail

-L'équipage du Parasail cafouille a l établir

et pour conclure sur la suprématie de tt les spis et code 0 essayés sur le parasail

j ai une grosse envie de rire !!

Quand on a envie de noyer son chien !!

Faites régater des équipages qui savent utiliser et régler le Parasail et on en reparle

20 juil. 2020
0

pcg je comprend tes doutes à gérer un parasail pour un navigateur non expérimenté mais apparemment les navigateurs expérimentés qui sont capables en solo ou équipage réduit de gérer un spi ou simultanément de nombreuses voiles par tout temps toutes allures devraient être intéressés de tester un parasail vu les nombreux avantages énumérés, just do it
perso en grandes nav en solo je suis peu amené à utiliser le spi pour question de tranquillité ce qui pourrait se solutionner par l'usage d'un parasail dont la plage d'utilisation parait plus étendue.
la question en suspend pour les spécialistes étant est-ce que la parasail(or) est efficace en régate mais ça n'a pas l'air d'être le fond du sujet.

20 juil. 2020
0

J ai deja discuté avec des régatiers qui étaient interessés mais leur but n est pas d aller le plus vite , mais d aller réglementairement le plus vite moyennement le rating.
Et comme ils n 'étaient pas sur de ne pas se faire ratatiner au rating, par des juges qui ne connaissaient pas cette voile ils ont laissés tombés

Personnellement ca me fait ni chaud ni froid puisque je fabrique des ampoules et pas voiles

Mais quand je lis que lors de l essai , les essayeurs pataugent pour établir la voile ca me fait rire , et encore plus quand ils craignent de prendre les bras de spi arrière dans les barres de fleche.
C est des sacrés skippers que voilà ( rires !! )

20 juil. 2020
0

Il me semble que personne ne dit que ce n'est pas facile d'utilisation et que ça répond bien à un usage croisière, personne ne conteste que vous allez plus vite en l'envoyant que sans, mais penser que c'est presque voire plus performant qu'un spi normalement utilisé il faut arrêter le grand rêve.
Si c'était aussi performant que vous l'imaginez, les régatiers en auraient un ou plusieurs à bord et ce n'est pas le budget qui les arrêteraient, il suffit de regarder le prix des voiles composites.
Et l'argument de la pression des grands voiliers est ridicule. Les coureurs paient leurs voiles et il ne doit pas y en avoir un sur 20 qui est sponsorisé par une voilerie.

Moi qui voulait juste passer une info pour dire que je vends mes deux beaux spis quasi neufs...je suis bien tombé.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (77)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021