restaurer un voilier

bonjour à toute la communauté, j'aimerais savoir quelles sont les différentes étapes de la restauration d' un voilier de A à Z. Par quoi faut il commencer, quelle est la chronologie des différentes étapes. Connaissez vous des liens internet des sites? (ceux que j'ai vus traitent de points précis comme par exemple le leste ou les winchs mais rien sur une chronologie...)
Merci à tous ceux qui prendront un peu de temps pour me répondre.

L'équipage
19 sept. 2011
19 sept. 2011
0

D'abord, il faudrait préciser si le voilier à restaurer est en bois, alu, acier, polyester ou autre, ça faciliterait un peu la tâche.

19 sept. 201119 sept. 2011
0

Bonjour Poissonrouge.
En plus des remarques d'Hoolof, que veux-tu restaurer ? Un Optimist ou une goélette de 20 m ? Si tu le sais déjà, dans quel état est ce bateau ?

19 sept. 2011
0

un ferrociment de 12m, pour l'état...tout est a revoir, coque, électricité, greement....

19 sept. 2011
0

S'agirait-il par hasard d'un Beaufort ?

19 sept. 2011
0

Ferrociment de 12m... aie aie aie ! pourquoi faire ? Passe à autre chose tu vas perdre de ton temps et ton argent.

19 sept. 201119 sept. 2011
0

Vous répondez a une question que je n ai pas posé... Et au final, c est vous qui déjà perdez votre temps.

31 juil. 201231 juil. 2012
0

mauvaise langue on ne parle pas sans savoir

19 sept. 2011
0

Bien d'accord avec Margouya. Laisse tomber le ferrociment.
Mais que cherches-tu exactement ?

19 sept. 201119 sept. 2011
0

A priori, tu cherches à établir le programme de remise en état d'un navire en ferrociment .
Pas certain que cela ait été bien cerné par la communauté H&O . Donc :
En es-tu déjà le propriétaire … ou bien cela reste-t-il un projet, encore, à l'état d'ébauche ?

19 sept. 201119 sept. 2011
0

Merci,
J en suis le propriétaire, le but étant la restauration du navire, la navigation, réservée a plus tard.
C est donc une goelette de 1974. Tout est a peu près d époque, il y a donc beaucoup de travail mais j ai aussi beaucoup de temps. Devant l ampleur des travaux, je ne sais plus trop par quel bout attaquer d ou ma question: par quoi commencer et par quoi continuer.

19 sept. 2011
0

tu la retourne et tu habites dedans, c'est pas très gentil, mais pour répondre a ta question, il faut des photos et son historique.

19 sept. 201119 sept. 2011
0

ben je dirais : commencer par vider le bateau et s'attaquer sur la coque et à l'intérieur. Puis moteur puis pont puis gréement puis aménagement intérieur.

19 sept. 2011
0

Une seule solution valable, amha:
- récupérer tout ce qui est récupérable (moteur, gréément, accastillage, voiles,...)
- casser la coque (facile avec un marteau)et évacuer
- construire autre chose, en matériaux normaux, et fiables.

c'est long, mais moins que de retaper un ferro qui de toutes façons ne naviguera jamais...

19 sept. 2011
0

l tout est de voir si le matériel existant peut être reconditionné , entre juste derouiller un moteur et la repeindre ou le changer , les voiles, juste révisées ou les changer , les mats sont ils en alu ou en bois fatigués , les reseroirs , l electroniques etc etc ... attention un refit peut couter trés cher selon la base
sinon , tu peux avoir un bateau dans le jus qui te donnera du plaisir
bon refit

19 sept. 2011
0

Décevant de voir a quel point certains sont incapables de répondre a une question pourtant claire. Je pensais être sur un forum d entraide.
Le sujet du post: les étapes de la restauration d un voilier.

19 sept. 201119 sept. 2011
0

plutot les réponses sont comment éventuellement te tromper , savoir si c est intérréssent selon l état initial
pour avoir construit 4 voiliers et gros refit du cata , je sais que l on peut vite s enliser en temps argent pour au final n avoir pas forcement le bon bateau pour son programme
comment faire , tout dépend de l état de chaque éléments

31 juil. 2012
0

regarde la

un-gambade-se-reveille.blog4ever.com[...]19.html
tiens moi au courant si ça t as aidé ou si tu veux quelques tuyaux, ça sera avec plaisir

19 sept. 2011
0

Dans tes fils précédents tu recherchais toujours un bateau.

Est-ce de celui-là dont il s'agit ?
www.hisse-et-oh.com[...]7-epave

19 sept. 2011
0

Non, j ai trouvé autre chose

19 sept. 2011
0

Salut, bon courage.
En premier lieu, faire un bon état des lieux.
ensuite prévoir un budjet (sans oublier de le multiplié par deux)
ensuite faire les travaux.

Donc perso je dirais, démonter tout l'intérieur du férro (numéroté les pièces) faire des schémas et plan avec les numéro.
Gratter les anciens antifouling et commencer par réparer le ciment.

Bon ceci étant dit même si cela te semble agassant et ne répond pas à ta questions, des commentaires un peu braques sont à prendre en compte.
A+

19 sept. 2011
0

salut meme avis que aica,
pour commencer gratter, verifier le ciment, puis te ruiner en epoxy: multiples couches interieur et exterieur du bateau,
certain ferro ont était bien fait, les mecs ne lesinaient pas sur la resine
bon courage

19 sept. 2011
0

A mon avis le premier travail est d'évaluer l'état de la coque:
Bien entendu, il y a la radiographie de toute la structure pour déterminer les différents états des composants.
Technique bien connue des professionnels du batiment pour déterminer le vieillissement d'un existant dans un programme de restauration.
Moins connu mais sans doute interessant: la location d'un scléromètre qui est en fait un appareil qui envoie toujours avec la même force une petite bille d'acier en contact avec la paroi.
Il suffit ensuite de mesurer son rebondissement sur le cadran intégré dans l'appareil.
Plus elle remonte haut, plus le support est rigide et donc mécaniquement correct.
Moins elle remonte, plus on attaque une zone dégradée (mélange ciment sable/ armature acier, réparations de fortune ....) et donc méfiance, investigation ...et... réparation si possible ....
A mon avis c'est certainement une campagne d'investigations indispensables avant de partir sur l'achat ou la rénovation d'un ferro ciment.
Cordialement

19 sept. 2011
0

J'ai un copain qui en a restauré un, de ferro, récemment… son principal soucis, n'a pas été la coque, car plutôt saine… et il suffit de reprendre, à sec les parties abîmées (expertise préférable d'un professionnel, voir aussi le post de boujaron)… mais plutôt l'étanchéité entre pont (cp) et coque… là, il a vraiment galéré… il a dû tout démonter, changer du cp vers la liaison (pourri) pour restratifier le pont… travail énoooorme… donc, bien vérifier l'état du pont et de la liaison…
une autre galère, attention aux passe-coques… si d'époque… gaffe !
Ben sinon, c'est quasi un bateau normal ;-)
Pour le reste

19 sept. 201119 sept. 2011
0

oui attention aux passe-coque mais ca prend dix minutes à l'enlever et trente a en mettre un neuf???non???
pour moi les étapes sont
un la coque et le pont
deux le gréement et les voiles
trois le confort :-)

19 sept. 2011
0

trés juste :oups:

19 sept. 201119 sept. 2011
0

"oui attention aux passe-coque mais ca prend dix minutes à l'enlever et trente a en mettre un neuf???non???"
Oui, sur un plastique…
Sur un ferro, c'est plus long, car solide… et c'est là que le ferraillage est bouffé en premier, et que les risques de perce sont les + importants…
On a dû sur le bateau du copain, enlever environ 50 de diamètre autour d'un d'eux, reprendre le ferraillage… total : 2 jours de taff… on est loin des 30 minutes ;-)

19 sept. 2011
0

[i]"Décevant de voir a quel point certains sont incapables de répondre a une question pourtant claire. Je pensais être sur un forum d entraide.
Le sujet du post: les étapes de la restauration d un voilier."
[/i]

Il me semble cependant que, dans ce fil comme lors de tes questions précédentes, le forum d'entraide fait son possible pour te répondre, même quand il y a aussi des plaisanteries.

www.hisse-et-oh.com[...]lcain-5
www.hisse-et-oh.com[...]7-epave
www.hisse-et-oh.com[...]estions

19 sept. 2011
0

Koala5
Je ne sais pas trop ce que tu cherches en faisant remonter ces vieux posts. Je suppose que tu veux me montrer que des bonnes âmes sont la prêtes a vouloir répondre a mes questions stupides. Merci donc a ces personnes qui ont bien voulu m aider, me donner de leur temps, merci aussi a ceux que j ai même rencontrer qui m ont aide dans mes choix.
Pour ce qui est des plaisanteries, il faut savoir que les auteurs et le ferrociment ont ça en commun... Le poids...:))

19 sept. 2011
0

Bonjour,
Il y a beaucoup de littérature sur le Ferro, car cette technique a été à la mode dans les années 70-80 comme alternative à l'acier pour les constructeurs amateurs de l'époque et de nombreuses berges ou jardins ont vus fleurir des coques grises (ferro) et des "rouge" (acier)..
Bref, ces ouvrages pourraient t'aider à établir une bonne "road map" comme on dit pour ta restauration...
Pour moi, avant de tout vider j'établirais un inventaire précis de ce qui est installé avec photos et mesures dans tous les sens.. puis mise à nu (vidage complet) de la coque pour évaluer l'état précis du ferro et surtout de dresser un inventaire au fur et à mesure du démontage de ce qui peut être remis en état, entretenu et au rebut surtout avec en face le coût en temps et en euros.
Enfin, bref comme d'autres te l'ont expliqué ci-dessus.

Prévoir tout de même énormément d'huile de coude, mais là je ne t'apprends rien sauf peut-être à doubler voir tripler l'estimatif temps, car il est bien plus long de restaurer que de faire du neuf, d'où de nombreuses interventions de mise en garde que je partage..

Bon courage car il t'en faudra, mais avec de l'opiniâtreté tu y arriveras!

19 sept. 2011
0

A noter que le ferro-ciment, peut mieux vieillir que l'acier, mal entretenu (voir le nombre de voilier, nu, repeind, en vente).
A Rochefort, un ferro-ciment acheté 1000 euro, il ya 1 ou 2 ans, est en restauration complète. A priori du bon boulot.

19 sept. 2011
0

A priori les vieux ferro encore en navigation sont ceux qui ont été bien construits, les autres sont déjà au fond ou servent de remblais ou de baCS à géraniums... J'ai un voisin de ponton qui a un vieux ketch ferro de 14 mètres, bien malin celui qui pourra dire au premier coup d'oeil que c'est un ferro, la coque est nickel, pas bosselée, sans coulures de rouille et il a vraiment une belle ligne... C'est un matériau qui n'as pas bonne presse, mais sa rénovation est à la portée d'un bon bricoleur qui a du temps devant lui.

19 sept. 2011
0

un point que l'on ne pense pas mais qui est capital: le bateau doit se trouver le plus proche de son logement. Ca évite de perdre énormément de temps en y travaillant le soir par exemple. Ensuite sous un hangar c'est encore mieux. si c'est pas le cas il faut commencer par étancher les entrées d'eau de pluie. Et si pour tout refaire a l'interieur, autant tout démonter.

19 sept. 2011
0

J'ai demandé s'il ne s'agissait pas d'un Beaufort car ce modèle a été beaucoup fabriqué en ferro. J'ai bien connu quelqu'un qui en avait récupéré un à l'état d'épave à Balaruc il y a quelques années. Et malgré notre scepticisme quant à la faisabilité de la restauration, il s'y est collé et en un peu plus d'un an, en a fait un bateau navigant. Il est d'ailleurs parti avec, cap sur la Mer Rouge pour commencer. Nous n'avons pas eu de nouvelles depuis. Il avait commencé par la coque, qui avait bien souffert, puis le pont, la mécanique, le gréement ( ketch ) et enfin l'intérieur. Si je me souviens bien, la finition de l'intérieur était plutôt succinte, mais il avait en projet de peaufiner ça au gré des escales. En revanche, la coque était magnifique une fois peinte. Avec son bout-dehors, ce bateau avait beaucoup d'allure. Donc, c'est faisable, suffit d'en avoir envie, à priori...

19 sept. 2011
0

En fait, c'est comme tous les matériaux... Lorsque c'est bien mis en oeuvre au départ... Cela dure longtemps...
D'où l'intérêt de bien tout vérifier avant d'entreprendre une restauration. Et au besoin se faire aider pour cela par quelqu'un qui connait déjà cette technique.

19 sept. 2011
0

oui, c'est vrai, ''se faire aider par quelqu'un qui connait bien cette technique'' , en ce qui concerne la coque, (oeuvres vives ou mortes), ce n'est pas dans le milieu du nautisme que l'on va trouver des experts compétents, mais dans le milieu du batiment ... désolé, mais c'est une réalité ...
Mon conseil: s'adresser à à un bureau de contrôle batiment/ génie civil qui sera en mesure de faire une véritable évaluation de la résistance mécanique du contenant.
Dans le domaine de la coque en ferro, franchement, les ''experts'' maritimes, c'est vraiment du pipeau !!!
Cordialement

19 sept. 201119 sept. 2011
0

Question stupide ... actuellement il est à flot, le bateau ? il navigue ?

sinon je partage les alertes sur le devis temps d'un démontage / remontage des aménagements intérieurs, toujours beaucoup plus que ce qu'on estime au départ.

Mais c'est une très bonne manière de connaitre son bateau à fond, ensuite ! :reflechi:

19 sept. 2011
0

Une question comme ça???

Je ne sais pas comment ça se passe chez vous mais ici il est impossible d'assurer un ferro-ciment, peu importe sa condition.

En conséquence, plusieurs marinas leur interdisent l'accès. Quant à aller mouiller la quille chez nos voisins "amis-requins", il faut oublier ça. Aux USA, le moindre accrochage dans une marina, sans assurance, peut vous coûter la peau des fesses. :lavache:

19 sept. 2011
0

well, s'il s'agit de faire des économies ( il faut vraiment tout compter, équipements, outils, consommables,déplacements pour aller sur le chantier, ostéo etc), par rapport à une occasion qui navigue ou un bateau avec des réparations mais qui navigue
ce n'est pas prouvé

s'il s'agit d'avoir un bon bateau (goélette 12 mètres x tonnes ?) ce n'est pas prouvé

qu'elle est ta motivation ???

:reflechi:

20 sept. 201120 sept. 2011
0

Je resterais dans le sujet.
Dissuader du ferro me parait être une intrusion, pour ce cas de figure.

Difficile de répondre sans avoir vu le voilier.
Mais pour être sur un chemin identique, je puis donner un avis aussi léger soit il.

Tout d'abord, je réserve la rénovation de l'intérieur pour l'hiver, histoire de bosser au chaud,
et passe à l'extérieur dès le printemps, histoire de revoir la lumière, ça fait du bien…

je progresse (logiquement) par avancée géographique.
L'intérieur a démarré par la baille à mouillage, il se finira par les coffres et le moteur.
Pour l'extérieur , ce sera le tableau arrière.
Je n'invente pas le fil à découper le beurre mais ce principe géographique évite de se disperser.

Mon premier chantier a été le meulage du gel-coat car la coque était osmosée.
L'inspection de votre coque ferro serait un bon préambule.

Bon courage,
Bonne chance.

Une grosse restauration permet de connaitre dans les moindres détails son navire, c'est très réconfortant sur l'eau.
Je vous la souhaite sans la moindre mauvaise surprise.

20 sept. 201120 sept. 2011
0

Je en dissuade pas, j'interroge ! ça n'a rien à voir avec ton projet d'un beau bateau original et qui navigue très bien avec un belle signature ! En plus le tien était dans un état qui a permis de traverser l'atlantique nord. ça n'a vraiment rien à voir.
ferro ou acier ou poly dans la cas qui est discuté ça ne changerait rien, j'essaye de comprendre dans la situation actuelle ou les prix de l'occasion continuent de plonger.

20 sept. 201120 sept. 2011
0

La pertinence du choix de mon voilier n'a ici guère d'intérêt.
La question posée concerne le chemin à suivre pour une restauration.
Tout au plus, on peut en effet conseiller un test sérieux de cette coque ferro.

20 sept. 2011
0

j'imagine le genre d'affaire qui peut se terminer mal avec de toutes manières un bateau difficile à assurer, on peut vivre sans assurance mais ça peut rendre service d'entrer dans un port, parfois, voila, ensuite je retourne à mes moutons !

20 sept. 2011
0

Mais Jean arrêtons d'écouter les oiseaux de mauvaises augures !
D'autre part je ne te visais pas spécialement.

Un bel état de surface en fin de travaux et cette coque ferro donnera l'impression d'être en polyester et permettra de la signaler ainsi.
Si j'avais écouté les personnes qui n'osent pas prendre de risques, je n'aurais jamais ramené un voilier tel que le Freedom (pas en bon état et non CE)

20 sept. 201120 sept. 2011
0

quelques photos permettraient de ne pas discuter dans le vide !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (102)

Bientôt fini ?

mars 2021