Restauration Coque Voilier

Salut a tous et toutes !

Je le voulais depuis très longtemps, et après quelques mois de dur labeur, j'ai pu m'acheter mon premier voilier !

C'est un Alan Wright tracker 7,7 m. Il s'appelle Elly ! :) Je l'ai acheté a un père de famille qui avait eu le projet de le retaper mais ne l'a jamais fait, et il voulait s'en débarrasser ! Il n'avait pas l'air de le connaître beaucoup (même quasi pas en fait), si ce n'est que le constructeur.

Seulement je me suis aussi lancé dans le projet un peu fou mais super intéressant pour moi, de le restaurer !

Je l'ai donc mis sur un échafaudage et sorti de l'eau pour lui redonner un coup de jeune !

Seulement après avoir consulté pas mal de forums, vidéos, sites de peinture et refill spécifiques, et magasins (magasin de matériaux / outillage général, je n'ai pas encore pu consulter de magasins spécialisés), je n'arrive pas trop à me faire un avis sur la démarche à suivre !

Ci-joint quelques photos de la coque. Je l'ai déjà passé au Karsher, et elle ressemble déjà bien plus à quelque chose !

J'ai aussi remarqué qu'il y avait un coup assez profond sur la coque et une belle fissure du côté de la quille.

Pour le coup sur la coque, je pensais aller creuser un peu plus profond, laisser sécher si besoin, et puis remplir avec un filling époxy ! Seulement, les règles de l'emplacement où il est m'interdisent de poncer à sec pour éviter les poussières néfastes ! Et d'après ce que j'ai vu sur le ponçage humide, les outils spécifiques coûtent chers donc ça ne me laisse que le ponçage à la main ?! (Si vous avez des idées pour m'éviter de passer 2 heures sur ce trou qui doit bien faire l'épaisseur d'un doigt, je pense, ce serait excellent, mais sinon je le ferai à la main donc :) )

Ensuite, je me demande aussi si une simple pâte époxy est suffisante ou si je dois remettre de la fibre et de l'époxy ?!

Pareil dans la quille, je ne sais pas en quoi elle est faite, mais elle a l'air super lourde ! Ça a l'air métallisé, ou même béton quand on tape dessus ! (Est-ce possible ?! ) Du coup, que feriez-vous vous pour cette fente ?!

Et dernière question ;

Comme vous pouvez le voir, la peinture au dessus de la partie émergée s'écaille ! Je vais donc l'enlever complètement a la spatule ! (Elle partait toute seule au Karsher, mais les morceaux s'envolaient partout et j'avais pas envie d'en mettre sur les bateaux alentours ni dans l'océan avec le vent ! ) Mais là aussi, pensez-vous que je puisse remettre directement une couche finale de peinture dessus, ou je dois mettre un primer ou carrément enlever la peinture du dessous ?!

Et pareil pour la partie immergée, que feriez-vous au niveau de la peinture ?!

Je vais aller voir dans un magasin spécialisé dans les jours à venir pour demander conseil et acheter le filling, l'antifoul, et ce qu'il me faudrait éventuellement en plus, mais je voulais avant, avoir un avis extérieur en plus pour pas que je me retrouve avec 50 pots de peintures et primers a la sortie du magasin non plus si je n'en ai pas besoin !

Merci beaucoup de m'avoir lu, et par avance pour votre aide !

Bonne journée de la Nouvelle Zélande ! :)

Merci beaucoup

L'équipage
27 juil. 2021
27 juil. 2021
0

Alors déjà dans l'ordre tu peu passer toute la coque au racloir, puis après un coup de ponceuse avec aspirateur si c'est autorisé (se renseigner aussi si ça se trouve tu peux poncer si tu fait une cloche hermetique) comment ils font tes voisins pour le carénage?

Les trous, impacts ou osmose éventuelle je les creuserais quand même pour qu'ils sèchent au max, et surtout qu'ils arrêtent de prendre de l'eau. Pour le rebouchage ça dépends de la taille du trou, de la profondeur, de sa position et de l'épaisseur de coque. Mais sur des trous on vas dire pas plus large que la paume, pas plus profond que 1cm-1cm50, en général on peut se contenter d'un enduit epoxy puis ponçage peinture, mais ça dépends de la structure de ta coque.

Pour la peinture si tu veut que ça tienne, pas le choix il faudra poncer!
Sous la flottaison primaire epoxy en 2-3 couches, puis antifouling. Au dessus de la flottaison un coup de primaire si la surface l'exige, puis 2 couches de laque PU en finition ça fera déjà une bonne base!

Et enfin pour la quille, difficile à voir sur la photo.
Il est possible qu'il s'agisse de la limite entre le lest (en fonte généralement) et la base de la quille. Il faut gratter pour vérifier.

Si c'est le cas il faut tout grater et refaire un beau joint au mastic (ou alors déposer le lest pour inspection si on a des doutes)

En revenche si c'est bien une fissure dans la structure de la quille alors ça pue, et je serais toi je la montrerais à un expert sur place.

Voilà je suis pas specialiste des bateaux en fibre mais je pense qu'avec ça tu aura une bonne base de départ. Pour le reste c'est avec les voisins de chantier qu'on apprends le plus (faut juste faire le tri dans les infos!)

bon courage en tout cas, le jeux en vaud la chandelle!


27 juil. 2021
0

Bonjour Thibo
Autre piste et indépendamment des contraintes local
La parti émergé si la peinture se retire relativement facilement
- Une série de polissage avec des granulations de plus en plus fine peu faire des merveilles.
La partie immergé (les œuvres vives) comme même esprit que Ourob,
- Grattage
- ponçage (à l'eau)
- Autre alternative hydro gommage si c'est possible gain de temps et de sueur mais c'est plus cher....
- Primaire d'accroche pas forcement epoxy ,
- Deux couches d'antifouling matrice dur de couleur différente de l'antifouling érodable.
- Une couche d'érodable à renouveler tout les ans.
Pour les fissures et trous des photos en gros plan peuvent être utile avant de choisir une solution.
La quille tu as la même fissure sur l'autre face ?

Le Moko


28 juil. 202128 juil. 2021
0

Merci à vous de vos réponses si rapides !

Le problème est que, même s'il y a au moins 6 bateaux sortis à coté du mien, il n'y a jamais personne pour s'en occuper, ou que je puisse au moins regarder comment ils bossent, ou même leur poser une question ou l'autre. Et je suis vraiment novice, pour le moment.

Pour le ponçage, j'ai demandé au slipmaster et il m'a dit que même si poncer à sec n'était pas autorisé, quand il s'agit de trop grosses fissures, et qu'il faut, tout le monde le fait quand même ;) Mais j'ai essayé de mettre du papier à poncer spécifique pour ponçage humide et une ponceuse traditionnelle électrique, en la rinçant correctement et en faisant gaffe de pas trop l'exposer aux liquides, avec un mélange eau + savon de vaisselle, et ça marche plutôt bien ;)

Et j'irai avec une meuleuse (en essayant de légèrement humidifier la partie à poncer) pour les dégats plus importants !

Du coup, j'ai poncé, j'arrive à une surface assez plane, et lisse, avec un mélange entre peinture extérieure, et ce que j'imagine être primer. Pensez-vous que je puisse directement remettre du primer par dessus sur le tout, et puis antifouling ?! (Sur la partie immergée ?!) Ou je dois poncer jusqu'au primer partout ?!

Je vais demain, essayer de faire appel à un spécialiste pour la quille, mais voici des photos des fissures, et de la cavité dont je vous parlais) (Les 2 photos horizontales sont des photos de la fissure, agrandissement un peu trop gros, désolé, mais oui, la fissure va de part et d'autre de la quille).

Merci beaucoup, et bonne journée à vous !

Je vous tiens au jus de toute façon de ce que l'expert dira si j'arrive à en rencontrer un !


28 juil. 2021
0

A priori le lest est en plomb
Voir la fiche du Tracker 7.7 sur sailboatdata, il est indiqué Ballast type : Lead

Le bateau a été construit par le chantier Craddock Fiberglass ltd dont il est sans doute possible de trouver des archives en Nouvelle Zélande pour en savoir plus.

Ce voilier ayant été construit à la fin des années 70, je pense que la première chose à faire est de tester le taux d'humidité tout autour des oeuvres vives, il est en effet tout à fait possible que l'osmose soit présente, et dans ce cas il faudra traiter cette osmose avant tout, on ne pourra pas se contenter de décaper et de repeindre.

Difficile de déterminer l'origine de la fissure sur la quille.
De toutes façons il faut l'agrandir car si cette fissure est ancienne et profonde elle a probablement occasionné du délaminage qu'il faudra réparer.
Cela permettra aussi de découvrir de quoi se compose le lest. Plomb moulé avant stratification, gueuses de plomb déposées et noyées dans la résine....
S'il y a de l'humidité à l'intérieur de la quille, c'est mauvais signe.

Bon courage, c'est un joli bateau et un beau projet.


30 juil. 2021
0

Hello a tous !

Merci Sognetto pour ton message !

J'ai fait venir des amis passionnés de voile, un constructeur en bâtiment, et un mécanicien, et ils m'ont dit que le bois était pourri, et que la restauration ne valait pas la peine !

En effet, il avait accumulé un fond d'eau depuis un certain temps, (qui semblait ne pas monter en 2 x 1 mois) le vendeur m'a dit que ce n'était pas grave et je pensais qu'en le sortant et y apporter les améliorations nécessaires j'allais pouvoir en venir a bout... Grosse erreur de ma part !

Je vais voir avec le vendeur parce qu'il m'a bien eu aussi, mais je doute de sa collaboration !

Je ne l'avais pas payé si cher que ça, (même si c'est de l'argent par les fenêtres) du coup je pense que je vais abandonner, chercher à donner le bateau, entièrement ou pièces et puis ré enflouer les caisses un peu pour m'en chercher un autre, en faisant attention cette fois ! :D

Je reviendrai vers vous a mon prochain, peut être d'ici un an !


30 juil. 2021
0

Aussi, ça peut paraître débile, mais si je branche un déshumidificateur dedans, tournant 24/24, après avoir retiré toute l'eau, pensez vous que ça puisse arranger quoi que ce soit par rapport a l'intérieur de la coque ?!


30 juil. 2021
0

Je comprends mieux.
Je n'avais pas lu entièrement la fiche sur sailboatdata, mais elle indique bine une construction "wood-fiberglass".
Ton Tracker 7.7 a probablement une coque en bois moulé stratifié, et si les fonds ont baigné dans l'eau pendant pas mal de temps il est possible que le bois soit pourri.

Je n'ai pas les compétences nécessaires pour te dire si les dégâts sont éventuellement réparables ou pas, mais très franchement j'en doute.

Un déshumidificateur va retirer de l'humidité, mais si cette humidité à pourri le bois, ça ne changera rien.

En résumé je pense que l'eau stagnante a provoqué la pourriture du bois et que ce bois est l'élément essentiel de la structure de la coque, en d'autres termes ton bateau est structurellement endommagé et dangereux, la quille pouvant se détacher et entraîner un naufrage.

Je ne connais pas le droit néo-zélandais, mais je pense qu'il y a sans doute des recours possibles contre le vendeur.
A ta place je prendrais rendez-vous avec un Avocat pour envisager une annulation de la vente pour cause de vice caché.
A l'évidence le vendeur ne pouvait ignorer l'état réel de son bateau, n'importe quelle expertise le confirmera. Il y a donc vice caché, et on pourrait même plaider la mise en danger de la vie d'autrui puisqu'il t'a vendu un bateau dangereux car structurellement très affaibli.


30 juil. 2021
0

Ah ah, pas de soucis ! :)

Oui, je pense bien que la coque est en bois moulé ! Je vois, tout à fait logique, alors !

Oui, j'ai pensé aussi à mes recours, mais en vendant, le vendeur m'a donné un papier de vente en stipulant : " vendu dans l'état"...

Et j'ai déjà eu affaire à ce genre de problème, il y a une dizaine d'années, pour une voiture et je pense pas que j'ai beaucoup de chances !

Je vais aller vers lui quand même et essayer de le conscientiser si je le peux, et voir si on peut arriver a un compromis, parce que si je n'arrive pas à le vendre, ça va me coûter cher pour le détruire !


30 juil. 2021
0

Encore une fois je ne connais pas le droit néo-zélandais.

En revanche, je suis juriste et je peux t'affirmer que la mention "vendu en l'état" dans un contrat de vente d'un bien mobilier n'a strictement aucune valeur juridique en France.
Cette mention n'empêche en rien un recours au titre de vices cachés.

Je ne peux pas l'affirmer, mais il est probable ce ce soit pareil en Nouvelle Zélande.

Si l'on se réfère à la "Common law" anglaise, dont le droit néo-zélandais s'inspire très probablement, la notion de vice caché existe comme dans le droit français, avec une notion de "délai raisonnable" (l'acheteur lésé doit faire valoir ses droits dans un délai raisonnable eu égard à la nature du bien vendu).

Tu peux bien entendu aller voir le vendeur en le menaçant d'un recours pour vice caché afin d'obtenir l'annulation de la vente et le remboursement intégral du prix payé.
Pour autant, à ta place, j'irais consulter un "lawyer" avant d'avant d'aller voir le vendeur, tu auras ainsi des arguments bien plus percutants que ceux que tu invoquerais sans connaître la loi.

Il faut, je crois, insister sur le caractère dangereux d'un voilier dont les fonds pourris peuvent aboutir à une perte de la quille avec une voie d'eau susceptible de faire couler le bateau en quelques minutes.
Plus encore que le vice caché, cette mise en danger de la vie d'autrui peut facilement faire peur au vendeur qui risquerait non seulement d'être condamné au civil mais aussi au pénal si tu portais l'affaire en justice.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Inishmore island

Après la pluie...

  • 4.5 (59)

Inishmore island

mars 2021