Réserve de flottabilité d'urgence ?

Bonjour, que pensez-vous de ce type de produit :
www.hisse-et-oh.com[...]abandon

Est-ce un complément de sécurité intéressant ?
Comment calculer le volume nécessaire pour assurer, par exemple, la flottabilité d'un voilier de 12m/8T ?
Ou bien est-il illusoire de compter sur ce type de matériel pour un voilier de taille moyenne ?
car le gros modèle décrit fait 0,5 m2. il en faudrait donc 16 ?!?

Christophe

L'équipage
08 mai 2012
08 mai 2012
0

Oubli, il faudrait plus que 8 m3, car il faut un peu de pont au dessus de la flotte..

08 mai 2012
0

sans compter les points d'accroche

08 mai 2012
0

Non, ça dépend des bateaux.

Acier ou béton, si peu ou pas de bois dedans, c'est assez juste.
Mais d'autres matériaux (alu, polyester) avec pas mal de bois dedans, on est vite à 10 voir 20% de moins. Rajouter à ça les volumes "insubmersibles" (réservoirs de gazoil plus ou moins vides) les matelas, et pas mal de trucs plus léger que l'eau, les réserves structurelles (la pointe ou le coffre arrière pour certains) et on regagne un peu (5 à 10%).
Si pas bonheur on a une coque bois, sans parler d'un gréement bois plus très d'actualité :) on gagne encore 10 à 20 %...

Je dirais que les volumes sont assez utiles pour redresser le bateau,
et pour rester dessus (meilleur chance de survie que dans un canot de survie - chercher dans le forum les articles de Vikking (ou vikking35 ?...)la dessus.

Mais c'est beaucoup plus valable pour les petits bateaux légers.
Avec 1250 kg et pas mal de bois, dans un coffre avant, trois chambres à air de tracteur, voire quatre, prendront bientôt place.

:litjournal:

j'ai aussi regardé cette annonce,
pour moi l'idéal serait d'avoir les deux bouées !

09 mai 2012
0

Tu trouveras la réponse à tes interrogations dans un fil polémique paru en 2010: "les canots de survie sont obsolètes"

Ces volumes gonflables utilisés pour la plaisance sont anciens (années 70 ) et sont encore utilisés en Australie.

En France, compte tenu de l'obligation d'avoir un canot de survie, leur intérêt est moindre.

09 mai 2012
0

Je serais curieux du résultat en condition, car en dehors de la flottabilité, bateau plein d'eau, il faut intégrer le phénomène de carène liquide, et là, les cloisons et le bateau vont peut-être se disloquer, car pas prévu. De mémoire, un coureur du vendée globe avait eu ce problème, les cloisons explosées.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Arc-en-ciel Viveiro

Après la pluie...

  • 4.5 (88)

Arc-en-ciel Viveiro

mars 2021