Reprise de contre moule

Bonjour à tous
Est il possible de réparer un contre moule sur un oceanis 351 a flot. Ceci afin d'éviter la manip dequillage démâtage ?
Merci de vos retour

L'équipage
12 jan. 2017
12 jan. 2017
0

Bonjour avec des photos et des explications sur l'origine du problème ce sera sans doute plus facile de donner un avis.
Jac

12 jan. 2017
0

Il n'y a pas de défaut apparent à par une très légère fissure de 5 cm environ. Le constat du problème se fait lors de la manutention du bateau il dort au sec l'hiver.

12 jan. 2017
0

Si la fissure n'est que dans le gel-coat du contre-moule (faïençage), ce n'est qu'esthétique. Si la fissure est dans la strat du contre-moule ou dans celle de son collage, tout dépend de là où elle se trouve.
Une photo aiderait effectivement.

12 jan. 2017
1

La réparation de la fissure n'est pas un problème, par contre si l'origine de la fissure est un talonnage ou une mauvaise manutention, le contremoulage risque d'être décollé et là c'est une autre histoire

12 jan. 2017
0

Non le diag est posé il s'agit bien d'un décollage de contre moule et ma question porte sur la pertinence d'une réparation à flot avec un gréement détendu plutôt qu'un traitement avec sec avec dequillage et démâtage.

12 jan. 2017
0

Si tu peux avoir des conditions pour faire un bon collage en restant à flot, vas-y.

13 jan. 2017
0

Bonjour Jean-Claude,

Une réparation à flot est possible mais il faut que rien ne bouge pendant les travaux et aussi il ne faut pas que la coque soit déformée car après réparation c'est du définitif !
J'ai déjà fait ça :
ninamu.over-blog.com[...]is.html

Bon courage, ce n'est pas impossible à faire pour un simple mortel.
Contacte moi en MP si besoin.

Salutations Océanes,

Florent

13 jan. 2017
0

très bon reportage avec photos précises en quantité suffisante. Tout est clair. Bon et beau travail.
Il est étonnant que Beneteau préconise de conserver les plats du profil de varangue, qui sont décollés... A première vue, ça n'a effectivement aucun sens. Peut être aurait il fallu leur demander (par curiosité) des justifications.

13 jan. 201713 jan. 2017
1

Pas fan du tout de cette réparation.
La continuité structurelle entre la zone d'appuis des boulons de quille et la réparation est pour le moins hasardeuse !
Arrivé a ce niveau d'intervention il est souhaitable de déquiller et que les boulons de quille soient dans une zone "sûre".

13 jan. 201713 jan. 2017
0

@Jeromef3,
1° qui te dit que ce n'est pas décollé aussi sous les boulons - le bout de strat qui reste ferait simplement office de rondelle, que tu ne pourrais t'en apercevoir sans démontage..
2° la zone boulons est par conception une zone renforcée qui ne se suffit pas a elle même ! les varangues / contre moule sont là pour diffuser les efforts sur une large surface
3° la strat de réparation a mon sens n'est pas (assez) liée à la zone des boulons de quilles.
En cas d'effort important le risque est que ça se décolle / casse à la reprise de strat. en périphérie des zones de boulonnage de la quille qui ont été conservé.
.
Pense ce que tu veux - moi c'est mon métier ;-) et jamais je n'aurais laissé faire ça.
Vu l'ampleur du chantier c'est totalement stupide d'avoir voulu économiser la 20 aines d'heures nécessaire a dé-quiller / re-quiller.
D'autant que quelques une d'entre elles auraient été récupérées sur le temps de strat / meulage (plus facile sans interruption).

13 jan. 201713 jan. 2017
0

1/ toutes les parties décollées ont été dégagées
2/ la zone boulons est par conception extrêmement renforcée et est restée parfaitement assemblée.
3/ la strat. de réparation est suffisante à mon sens. mais c'est là que les avis peuvent diverger, pourquoi pas...
Il est vrai qu'une reprise non interrompue continue sous les boulons de quille aurait été envisageable.
c'est quand même maintenant un "tout" sans décollage, un bloc de fibre résine. Un tout supporte la présence d'une zone plus faible.
Il suffira de surveiller les zones sensibles à D et à G des boulons de quille. L'avenir dira.

13 jan. 2017
0

Ok je ne suis pas pro, mais bricolo.
- Coincé entre quille et boulon, l'assemblage coque-varangue ne devrait pas avoir souffert dans les 5cm autour du boulon.
- C'est ce que j'ai vérifié sur les photos en plein écran et au zoom, après ponçage.
Un déchirement crée des poussières qui devrait laisser une trace de faille même après ponçage.
- pour ce que j'en connais à l'instant présent et à te lire, j'aurais enlever les boulons successivement, par quatre pour réparer par zone sans décoller la quille. sous réserve que l'assemblage de quille n'ait pas souffert.
- l'assemblage de la quille, son étanchéité et l'integrité de la coque autour de la fixation de quille sont tellement importants que finalement j'aurais sans doute suivi tes conseils.
Car le travail ici effectué laisse une place À une possibilité de rupture là où ton travail n'en laisse aucune.
Merci de ton intervention

13 jan. 2017
0

Merci à ceux qui ont pris le temps de me répondre. Mootea, j'ai pris connaissances de ton blog dés que j'ai su comment allait être réparé mon voilier, belle réparation !
Le bateau sera au traité au port Ferriere a Martigues qui est un port assez bien abrité.
Merci
Jean Claude

13 jan. 2017
0

Très bien le choix de la vynilester et du bi-biais, c'est le top.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (113)

un soleil gros comme ça

mars 2021