reperes reglage voiles au portant

Bonjour à tous,
je navigue sur un edel 660 équipé seulement d'un compas de route . autant dire que mes instruments de bord sont avant tout mes sensations ...
je me pose souvent la question Est-ce que mes voiles sont bien réglées?
Du travers au grand largue mes seuls points de repères pour déterminer si mes voiles sont suffisamment choquées c'est mon feeling ! le bruit de l'eau sur la carène, l'allure générale des voiles ect.. et juste le sentiment à un moment donné de me dire "oui là on est bien !"
donc pas super précis comme technique... et vous comment faites vous ?
merci à tous !

L'équipage
25 jan. 2018
25 jan. 201825 jan. 2018
0

Pour un monocoque hors régate
Pour rappel une voile se règle en limite de faseillement mais cela ne marche plus en vent arrière puisque le vent ne vient plus "glisser" (écoulement laminaire) sur la voile mais vient en "appui"
.
Grand voile
Passé le travers c'est en général grand ouvert .
Le réglage se fait grâce au hale-bas pour creuser ou aplatir la voile.
La bordure et la chute peuvent être réglés aussi mais on rentre dans le domaine des réglages fin
.
Génois
2 réglages possible avec le chariot et le patara. Éventuellement la chute mais même remarque que précédemment sur les réglages fins
.

Mais il est vrai qu'a ces allures c'est une histoire de sensation ( "oui là on est bien !") pour trouver le meilleur réglage et du niveau de pinailleur du chef de bord. ;-)

25 jan. 201825 jan. 2018
0

En ce qui me concerne le juge de paix c est le loch ! apres si pas présent a bord le ressenti !
sinon a l époque en régate (420 et 470) si on se faisait larguer ou si prenait le large donnait une bonne idée du réglage des voiles et surtout du bateau !

25 jan. 2018
4

Les pennons c’est pas cher.

25 jan. 2018
0

Merci pour vos réponses :
solent :j'avoue que je voyais plus les penons pour servir de repères pour les réglages au prés moins évidant pour moi aux autres allures.
pti lu: oui c'est vrai que le bon réglage est aussi fonction de la pinaille du chef de bord donc du coup je serai pas trop mal avec mon histoire de sensation
land999 : aaaah le loch !! et tous ces équipements qui facilitent la vie a bord un jour j'aurai ça ! mais c'est vrai aussi que de se tirer la bourre avec un autre bateau ca affine bien les réglages .

25 jan. 2018
0

Oui c’est vrai pour les prenons au portant c’est moyen, c’est que je me suis dit après avoir posté :heu:

26 jan. 2018
0

Non.
Penons GV et Génois c'est très bien
+ barber Génois (s'il le faut) (et il le faut surement)

25 jan. 2018
2

Heuuu attention en se tirant la bourre ça ne fonctionne pas à chaque coup ;-)
Ptite histoire de pinaillage :
Petits temps inf à 5 nds de vent, belle mer et soleil, navigation au près serré. Nous sommes sur mon fantasia et nous apercevons au loin 2 personnes rencontrés la veille sur un sangria. Ils avancent bien et nous rattrapent !
Ok je reprends mes réglages !
Un peu ceci, un peu de cela, là je choque ou je reprends.... je gagne 1/2 nœuds
Content !
Mais le sangria regagne du terrain petit à petit et avec un meilleur cap en plus !?!?
Je vérifie, j'ajuste, je pinaille .... je vois pas ce que je pourrai faire de mieux mais rien n'y fait.
Ok je me dit qu'ils ont plus d’expérience que moi. Deux anciens navigant en blazer, chemise et pantalon à pinces forcément ça en jette ...
Je me résigne !
Les voilà, ils passent à quelques mètres de mon tableau arrière.
Ma femme me regarde et éclate de rire !?!?
Elle venait d'entendre le bruit très caractéristique de la risée volvo. Poum poum poum !!! Poum poum poum............
J'ai eu un grand moment de solitude ... :heu:
.
Tout ça pour dire que le réglage des autres n'est pas forcément le meilleur réglage pour toi ! Selon l'état de la carène, des voiles, du poids, etc... il y a plein de paramètres différents

25 jan. 201825 jan. 2018
0

ta voile au portant (largue, vent arr)est bien réglée quand ton vent parait perpendiculaire au plan moyen de la voile
le vrai juge c'est le loch !

27 jan. 2018
0

En cherchant un peu, il y a peut-être une appli speedo sur smatphone

29 jan. 2018
0

il y a une appli speedo et cap vrai dans les unités que tu veux
alain

01 fév. 2018
0

Attention, une appli smartphone donnera la vitesse "fond" grâce au GPS, le loch donne la vitesse en surface... Entre les deux tu en déduis le courant.
.
Cela dit, le courant ne variant pas bien vite, la méthode GPS est parfaitement utilisable et précise pour constater en temps réel l'influence des réglages.

25 jan. 2018
1

au largue sur un grand nombre de bateaux on peut rester en écoulement laminaire donc les penons continuent à être utilisables et surtout les sensations : quand il y a un peu d'air il est très facile de sentir la limite entre le le largue et le grand largue quand l'écoulement décroche : le bateau se remet à plat, il ralentit, la barre devient plus neutre. Dans l'autre sens, gite, accélération, pression dans la barre (franche)
Au delà (grand largue et vent arrière) les voiles sont choquées en grand et le réglage n'est plus aussi critique : une voile carrée, aurique, ou un grand sac à patates marchent globalement mieux qu'une voile triangulaire, car il faut avant tout de la surface.
Ou un spi, les réglages duquel sont un sujet très vaste et complexe.

25 jan. 2018
0

mdr ptilu ! je n'ai pas encore essayé de concurrencer les volvo à la voile mais si j'y arrive alors là je serai le king des réglages .
bien d'accord avec vous tous le juge c'est le loch et... comme je n'en ai pas ben mon loch c'est le bruit de l'eau sur la carene ou la recherche d'approbation dans les yeux bienveillants de ma moitié " on est mieux là chérie non ?" lol

25 jan. 2018
0

merci d'avoir préciser les choses en termes plus technique babouch. en effet a partir du grand largue le problème ne se pose plus .
Intéressant ta remarque sur l'écoulement laminaire au largue et les indications des penons.

26 jan. 2018
3

sur un voilier de la taille du tien hormis les bon réglage des voiles ,la position du lest dit intelligent est primordiale ..
par petit temps allonger la flottaison en se déplaçant peut être jusqu'a la contre gîte ,chaque carène à ses spécificités ..
c'est ce qui est passionnant dans la marche d'un voilier
alain

26 jan. 201826 jan. 2018
0

le sujet est vaste, les bouquins et autres tutos ne manquent pas à commencer par ceux de bertrand cheret, le pape en la matière...

26 jan. 2018
0

oui les vidéos de bertrand cheret sont super bien faites il maitrise le sujet et l'explique bien , mais là on est dans un autre registre c'est de la technique pure, en fait au départ de ce fil je recherchais les petites astuces de chacun .
Alain : oui sur mon petit voilier je m'aperçois bien de l'importance du poids et d'ailleurs ç'est parfois pénible en solo et sans pilote (juste un sandow sur la barre franche ) pour affaler ou hisser le fait de me déplacer me fait systématiquement changer de cap et lorsque ca souffle un peu l'affalage est parfois rock 'n roll .

26 jan. 2018
0

ramène tout au cokpit avec une contre écoute et des lazzy jaks
pour la gv c'est la clef
alain

26 jan. 2018
0

c'est fait ! mais il suffit d'un rien pour changer de cap ... le plus casse pied c'est le génois j'ai mis une contre écoute mais c'est pas toujours évident .
j'ai du coup une grande admiration pour les gars qui faisait la mini 6.50 il y a quelques années alors que les équipements n'étaient pas ce qu'ils sont aujourd'hui.
j'aime bien cette façon de naviguer un peu rustique , mais il y a des jours ou je rend compte que le physique n'est plus ce qu'il etait a 20 ans ... et le simple devient compliqué ...

26 jan. 2018
0

ça fait bien longtemps que les coureurs solitaires naviguent avec pilote automatique ou régulateur d'allure :)

27 jan. 2018
0

Les chutes de génois et grand voile parallèles, c'est généralement pas mauvais.

Mais plus facile à voir de l'extérieur du voilier. ;-)

27 jan. 2018
0

j'ai eu un sylphe dans les années 70 ,qui est beaucoup plus lourd
que l'edel pourtant de taille comparable
avec nous avons été deux fois champions de la rade de toulon dans ma classe en amcc ..
mon équipage c'était mes matelots à bord ,c'était leur tour de corvée
pratiquement tous les dimanches au printemps .
avec de très belles voiles en dacron baimbridge que j'avais ramenè des us et confectionnées par un maitre voilier au pont du las ..
on savait le faire marcher .
et justement la différence se faisait avec le déplacement de l'équipage en fonction des allures ..
comme la plupart des régates se situaient dans la rade de toulon ,nous n'étions pas gènés par la mer et on a pu prendre tous les repères aux différentes allures ,je crois que c'est à cette époque que j'ai le plus appris sur un voilier de cette taille ,
après sur les plus gros c'est beaucoup moins sensible ..
alain

28 jan. 2018
3

Déja tu peux marquer les drisses, la bordure de GV, HB et pataras.

Ensuite pour vraiment gagner au portant, tu peux marquer ou mettre le poids, c'est dingue comme le placement latéral et longitudinal (lever le cul dans le petit temps) sont oubliés alors que c'est probablement le point le plus critique.

29 jan. 2018
0

Le mouillage complet, le radeau devant !

30 jan. 2018
0

Sérieux !?!?
Vous faites du matossage en croisière ??? Chacun son truc ;)))

30 jan. 2018
1

Bin, je ne fais pas de croisiere :-D :heu:

01 fév. 2018
0

oui, j'envoie ma copine et mes enfants faire bronzette sur le pont avant.
Mais je ne lui dis pas que c'est pour matosser (elle pourrait mal le prendre :-D )

01 fév. 2018
0

Je note la méthode, inviter les équipiers à aller à l'avant dans le petit temps.
Heureusement que ce n'est pas la règle inverse... J'aurais du mal à trouver des volontaires dans la brafougne :-)

01 fév. 2018
1

matosser l'équipage, c'est pas ce qu'il y a de plus compliqué sauf s'ils sont en charriot

une remarque, prenons un croiseur de 10 m, 5 t

pour naviguer hors vacances, soit des sorties de 1/2 à 2 jours, tu restes en cotier
tu ne laisses un peu d'eau dans les réservoirs plutot que pleins, tu gagnes 200 kg
la meme pour le gaz oil, 50 kg,
la survie 35 kg,
le mouillage 100 kg,
l'annexe et le moteur 50 kg,
le merdier au fond des coffres depuis des années 100 kg
total 200+50+35+100+50+100 soit 535 kg,
à la louche 10 % du poids du bateau

et bien, ce n'est plus le meme bateau en terme de comportement
vous lui faite une belle glisse et de belles voiles, vous avez un avion et retrouvez le plaisir de la voile avec beaucoup moins de séquences moteur

01 fév. 2018
0

oui il faudrait les vider au portant !

01 fév. 2018
0

@sortilege
Un régime pour le capitaine , c'est 30kg en moins.
la ligne de mouillage n'est-elle pas obligatoire ?
100kg de merdier ? :lavache:

PS : Alléger le bateau et une chose, placer les poids qui reste en est une autre, voila ce qui à été exprimé par les interventions précédentes.
Si je suis ton résonnement, sur mon bateau je dois vider mes cuves à eau ? (petite précision, elles servent de ballast )

30 jan. 2018
0

le loch !! et tous ces équipements qui facilitent la vie a bord un jour j'aurai ça !

un mobile de base, avec son gps, peut très bien faire office de loch, sans trouer la coque ou sans traîner qque chose.

30 jan. 2018
0

un gps n'est pas un loch quand même ...

31 jan. 2018
1

les amers ne sont pas faits pour les chiens dans le passage des soeurs ou la chaussée des chevaux .
justement la comparaison entre le speedo et le gps t'indiquent s'il y a du courant quand on n'est plus en vue de terre , ça peut être utile pour en sortir ou y rentrer ..
alain

30 jan. 2018
3

En effet un gps n’est pas un loch mais il te dis que tu recules alors que le loch te dis que tu avances à 6 noeuds ........ a contre courant dans le golf du morbihan :mdr:

31 jan. 2018
0

M’enfin Alain !!!!
Et l’annuaire des marée est ton amie ;)))

31 jan. 201831 jan. 2018
0

-Doublon-

31 jan. 2018
0

c'est vrai. Une allumette ressemble plus à un loch ;-)
Mais un gps est plus utile imho, et presque tout le monde en a déjà un dans sa poche, voire une carto.

31 jan. 2018
1

Ce n'est pas le Loch mais le speedo qui donne la vitesse.

01 fév. 2018
0

au plus simple, tu achètes des penons que tu colles sur ton génois, tu regardes et tu règles pour que tout ça soit à l'horizontal, intrados et extrados et réagisse de la meme façon aux variations du vent.

au portant, plus tu choques, plus tu ouvres la voile dans les hauts (vrillage).
pour gagner en puissance, tu auras intéret à fermer un peu la chute et pour conserver la puissance dans le genois, ne pas descendre en dessous de 120 degrés du vent apparent au risque de déventer le génois avec la gv.
ensuite tu pourras te pencher sur le réglage de ta gv parce qu'il n'y a rien de tel qu'une gv trop bordée pour arrêter un bateau

sauf que pour régler, il faut pouvoir mesurer et sans speedo, c'est un peu on off
on n'oublie pas que le gps donne la vitesse sur le fond, pas en surface

01 fév. 2018
2

ce qui est utile sur une gv à bordure libre c'est une bosse d'étarquage de bordure renvoyée au cokpit
,ça permet de travailler le creux en jouant en même temps sur le hale bas et la drisse ,surtout dans le petit temps ..
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer