Repeindre une éolienne

Bonjour à tous
La peinture laquée de mon éolienne (Air X marine) part en lambeau. Je suis en train de la décaper, mais je me demande comment la repeindre de manière pérenne.
Faut-il une couche spéciale d'apprêt et, si oui, quel type de peinture (le corps de l'éolienne est en aluminium) ?
Pour la peinture finale, quel type de peinture conseillerez-vous ?

L'équipage
20 mar. 2014
20 mar. 2014
0

Malheureusement, en dehors de procédés industriels complexes, le mot pérenne ne me semble pas approprié.
.
Décapage, dérochage, protection chimique (Alodine 1200) puis primaire au chromate de zinc et peinture polyuréthane seraient la règle de l'art.
.
Plus prosaïquement: décapage à la brosse nylon dure sur perceuse, nettoyage soigneux à l'acétone (si possible au pistolet dans un endroit approprié) avec rinçage. Primaire d'accrochage pour alliage léger puis peinture polyuréthane diluée avec du Rustol, au moins trois couches.
.
Mais il ne faut pas avoir d'illusion, cela ne durera pas autant que les traitements au four d'origine. Enfin sauf pour les chinoiseries déjà évoquées dans d'autres fils.

20 mar. 2014
0

Merci pour ces informations techniques. Je vais essayer de trouver les produits en question (si tu as des adresses de site, je suis preneur).
Ce sera en effet probablement pas aussi pérenne que je le souhaiterais, mais faudra faire avec !

20 mar. 2014
0

Encore une question pourtant : c'est quoi le Rustol utilisé comme diluant ? Est-ce utilisable avec une laque polyuréthane bi-composants ?

20 mar. 2014
0

@chtit Luma

Alodine 1200 (traitement aéronautique remplacé par le Surtec à cause du Chrome 6 (cancérigène), primaire au chromate de zinc (interdit depuis longtemps, cancérigène aussi), mettre du Rustol dans un PU, je pense que cela dénature les performances de la finition.
donc les règles de l'art, c'est moyen...
Pour ma part, pour une bonne accroche d'un système peinture sur de l'aluminium.
Dérochage à l'acide phosphorique dilué dans 50% d'eau, laisser agir 1/2 heure, puis rincer à l'eau claire, appliquer un primaire époxy à faible épaisseur environ de 30 à 40µm/sec, puis une finition polyuréthane flexible.

20 mar. 2014
0

j ai peint tout le support panneaux solaire qui est en alu , juste un coup d acétone et direct peinture bi , nickel au bout de 6 ans ..

20 mar. 2014
0

@ Sharky, oui j'admets que ma culture magasinaire aéronautique date un peu, mais c'était pour dire que les règles de l'art imposent ce cycle, que les produits aient changé ou pas. Et puisque tu déformes mes propos sur les règles de l'art qui ne s'appliquaient pas à la deuxième partie de ma réponse, si tu lisais le mode d'emploi du Rustol, tu verrais qu'il sert d'anticorrosion en additif avec une laque, polyuréthane ou même plus simple. Le mélange avec de la peinture a un pouvoir protectif tout-à-fait étonnant, expérience vécue sur un vieil alternateur automobile.
www.owatrol.com[...]dex.php

20 mar. 2014
0

Plastidip ?

20 mar. 2014
0

La primaire utilisée pour les coques alu ou acier a une forte accroche.

20 mar. 2014
0

Quand nous avons acheter la notre (occasion) il y'avais plus de manque que de peinture, j'ai demonté toutes les pieces en metal à peindre, et j'ai fait faire une epoxi, il se sont occupé de tous, degraisage, sablage,peinture, nous avons payé 50 euros (en especes) pour avoir du blanc brillant, et du bleu nuit. et tu à vraiment un super resultat

20 mar. 2014
0

Grattage, poncage, derochage, primaire epoxy 2 c et laque polyurethane epoxy 3 c = cycle Awlgrip sans reagreage epoxy...
Parcontre la note pique un peu :acheval:

21 mar. 2014
0

Bonjour,
question : en quoi consiste l 'opération dite de décrochage à l 'acide phosphorique ?
Cet acide se trouve sous quel nom commercial ( technique ) dans le commerce ?
Remerciements anticipés
salutations cordiales ;

21 mar. 2014
0

Pas décrochage mais dérochage. Une opération chimique de surface mais macroscopique qui permet d'enlever les composants chimiques qui en se combinant avec l'alu ou d'autres éléments pourraient favoriser la corrosion. Voir le site de la marque Surtec, mentionnée fort à propos par l'ami Sharky.

21 mar. 2014
0

pourquoi-pas anodiser ? Simple, solide et pas trop cher.

22 mar. 2014
0

Bonjour,

KAJ : A la recherche de la plus grande "faisabilité" :
qu 'entendez vous par anodisation ? ( vues, liens , produits, descriptif de la mise en oeuvre ?)

Chtiluma :contact sympa et pro avec SURTEC qui déconseille fortement ( toxicité et grandes difficultés pour des amateurs) ses produits de dérochage .

Merci pour les infos.
Cdlt .

23 mar. 2014
0

anodisation, traitement électrique avec un courant continu, c'est ce qui se fait comme protection pour les mâts en alu. Pour l'alu je ne connais pas la nature de l'anode ni celle du bain électrolytique. Il faudra chercher sur internet. Normalement c'est extrêmement facile, un chargeur de batterie, une batterie tampon un bac non métallique et ce que je ne sais pas pour ce produit là. Une anode (sans doute en alu) et un bain d'électrolyse que je ne connais pas ici. Ca se fait très bien en argenterie avec de l'argent et des sels d'argent mais pour l'alu je ne connais pas.

22 mar. 2014
0

bonjour,
je pense que ma recette va en faire bondir plus d'un ,mais ma solution tient la mer puisque pas de traces de corrosion depuis.
je m'explique:

j'ai acheté cette éolienne il y a plus de 8 ans et à l'origine, j'ai monté sur mon bateau le modèle "land" prévu pour un usage terrestre, c'est à dire sans peinture .(cause finance, 250 euros de moins que le modèle marin)
j'ai utilisé comme revetement une peinture pour jantes de voiture chez carref .. truc, en bombe aérosol, trois couches, la totalité de la bombe sur l'éolienne et depuis, nada, pas une trace de quelqu'onque déterrioration.
bon, elle ne brille pas, elle a une couleur grise, mais elle remplit son office sans aucun soucis depuis sa mise en oeuvre.
voila, ce n'est que mon humble expérience!

22 mar. 2014
0

Et pourquoi tu n'irais pas voir un carrossier avec ta bécane ils ont toutes les couleurs que tu veux et équipés pour l'alu avec les Audi .

23 mar. 2014
0

pour l'anodisation on peut avoir une bonne idée en allant voir
Simple, facile, efficace

24 mar. 2014
0

Pour l'anodisation, le site indiqué par Kaj est utile (merci), mais le lien n'est pas fonctionnel. Il faut utiliser celui-ci :
www.ulm-actualite.info[...]ium-ulm

Pour ce qui concerne la restauration de mon éolienne, j'essaye de tout démonter, pour pouvoir traiter ensuite les parties alu. J'avance doucement et, actuellement, je bloque au niveau du deuxième roulement à billes du rotor (celui arrière). Il est totalement "indéracinable". Malgré tous mes efforts, je ne parviens pas à l'extraire et je ne peux pas non plus retirer le rotor.
Au passage, je me demande si, contrairement aux indications de l'éclaté représenté sur la notice, il n'y aurait pas un second anneau de rétention derrière le roulement à billes. En effet, selon la notice, le rotor doit pouvoir reculer librement (il faut même, dit-on, veiller à ne pas le faire reculer en installant le moyeu et les pales). Comme ce n'est pas du tout le cas de mon rotor, j'en suis venu à cette idée qu'un second anneau de rétention a peut-être été ajouté depuis la publication de la notice (mon Air X est de 2008) pour justement éviter ce problème de recul du rotor. Ce n'est bien sûr qu'une hypothèse (il est possible aussi que, par corrosion, le rotor soit bloqué par le roulement à billes). Pour le moment, je ne peux pas en dire plus puisque je n'ai pas réussi à extraire le second roulement à billes. Si quelqu'un a des lumières à ce sujet, elles seront bienvenues.

Pour la remise en état du corps alu, après avoir recherché les différents produits conseillés par les uns et les autres (je vous en remercie), j'ai constaté qu'il faudrait compter environ une centaine d'euros pour l'ensemble (prix de détail évidemment). Or j'ai pris contact avec un pro du traitement des métaux qui me propose de réaliser le traitement nécessaire (dérochage, primaire, peinture, etc.) pour la même somme. Je pense donc que je vais lui confier la bête lorsque j'aurai réussi à la désosser.
Je viendrai dire ici ce qu'il a fait. Il m'a déjà indiqué que les revêtements thermo-laqués, comme celui actuel de mon Air X, ne résistent pas bien à l'air salin. Ce n'est évidemment pas moi qui vais le contredire !

28 mar. 2014
0

Ce n'est pas le sujet du fil "Repeindre une éolienne", mais puisque dans mon message précédent j'ai mentionné les problèmes que je rencontrais en essayant de désosser mon Air X marine, je dois rectifier ce que j'ai dit (au cas où quelqu'un se poserait la même question).
NON ! je me suis trompé, il n'y a pas d'anneau de rétention derrière le second roulement (la figure de l'éclaté est correcte).
Si je ne parvenais à retirer le rotor, c'est parce qu'il s'agit d'un aimant extrêmement puissant qui est retenu par sa propre force magnétique. Pour le retirer, il faut donc exercer une poussée forte et constante sur l'axe du rotor vers l'arrière, jusqu'à ce qu'il recule et sorte du stator. C'est mon fiston qui a eu l'idée et qui m'a sorti de l'impasse (je le remercie). Après, pour extraire le second roulement à billes, c'est presque un jeu d'enfant. Voilà au moins un point réglé.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (96)

novembre 2021