répartiteur de charge

salut,
je vais placer un répartiteur à diode entre l'alternateur et les deux batteries. Un magasin me dit qu'il faut modifier l'alternateur(une diode dans le régulateur??) pour compenser la chute de tension de 0.6 volt due au répartiteur; un autre me dit qu'il ne faut rien changer. Qu'en est il vraiment sur la qualité de la charge des batteries? L'alternateur ne compense pas automatiquement de si faibles tensions?
merci pour vos remarques.

L'équipage
24 déc. 2002
24 déc. 2002
0

Compensation alternateur
Bonjour,

La compensation de le tension de sortie de l'alternateur est nécessaire pour terminer la charge de la batterie, le régulateur incorporé maintenant dans les alternateurs dispose d'une broche de mesure, sur certain selement, que l'on peut rlier directement au + de la batterie principal.
Dans la cas ou cela n'est pas possible, la batterie ne sera jamais chargé à 100%, la tension de fin de charge n'étant jamais atteinte.
Ce n'est pas génant sauf pour l'autonomie, et si c'est le seul système de charge pour la durée de vie de la batterie qui sera légèrement raccourcie.
Si un chargeur "moderne" est connecté sur le répartiteur de charge, il faut augmenter la tension de fin de charge de celui-ci de 0,6V, qui représente la tension de chute de la diode.

Bon courage et à bientôt sur le WEB.
Bonnes fêtes
Nono

24 déc. 2002
0

repartiteur de charge
il faut, de plus, alimenter cette entree avec la batterie la moins chargee (en general celle de service)

24 déc. 2002
0

tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'électricité...
Le réponse se trouve sur le site voilelec.com, à la page des alternateurs.

Philippe.

14 juin 2004
0

quelle type? quelle marque?
je suis en train de refaire mon installation électrique pour entre autre éviter l'incendie! Quelqu'un a-t-il une bonne idée pour le modèle de répartiteur à utiliser?
Alternateur Bosch 50A régulateur intégré,
1 batterie démarrage de 70ah type auto, une batterie delphi (liquide) de 90ah servitude, pas de panneau solaire ni autre gadget.
Si quelqu'un a une bonne idée je suis preneur!

14 juin 2004
0

quelle type? quelle marque?
le bon vieux répartiteur manuel de chez tous les ship ne pose aucun soucis tu démarres avec la batterie moteur tu fais tourner 1/4 heure pour recharger et compenser le coup de démarrage et tu bascules sur celle de service en passant par la position 1+2 et c'est tout bon.
au fait tu en es où avec les navettes à diode ?

14 juin 2004
0

Chez Acc. Diff.
tu as un répartiteur à diode AVEC sortie de compensation pour l'alternateur.

Robert.

14 juin 2004
0

le répartiteur avec diode de compensation est une fumisterie couteuse
en effet, il suffit de prendre la référence en aval du répartiteur, cad sur le + de la batterie de servitude d'un répartiteur normal moins cher

ainsi, le régulateur verra bien la tension réelle de la batterie qui est égale à la tension délivrée par l'alternateur - la perte du répartiteur

le répartiteur manuel est en fait un coupleur séparateur qui peut etre mortel pour les batteries et qui doit etre proscrit par sécurité

une petite astuce pour simplifier la gestion de la charge:

le régulateur doit recevoir la tension de référence de la servitude ( qui est en aval du répartiteur)

le démarreur ( en tout cas sa puissance) dfoit etre alimenté par la batterie du moteur

le régulateur reçoit toujours en standard la tension de la batterie reliée au contact, ce qui permet de couper l'excitation quandle contact est off

sachant celà il est interressant de découpler la puissance du démarreur et la commande

pour ce faire, il suffit de connecter l'alimentation en + du contact sur la batterie de servitude au lieu du + démarreur et de conserver le branchement initial de la puissance sur la batterie moteur ( dans ce cas, la commande du relais de démarrage est sur la servitude et la puisasnce sur la batterie moteur)

ce montage hyper simple et rapide présente les avantages suivants:

réduction de la puissance prise sur la batterie moteur et donc augmentation de la tension et de l'intensité disponible

gestion automatique de l'excitation en tension ( prise sur la servitude sans avoir a tenir compte de la compensation de répartiteur qui est automatique et strictement gratuite) et en coupure, celle ci étant commandée par le contact directement

si vous voulez un schéma, j'essaie de le faire dans la semaine

amicalement

14 juin 2004
0

Pendruig est un Sage,
le coupleur manuel est le système le moins cher et le plus fiable, qui en outre permet de n'utiliser qu'une batterie en secours si l'une d'entre elles lache, c'est le Capt'ain qui commande, pas la diode.
Ceci dit, il existe des repartiteurs FET, avec une chute de tension de max 0,1 volt à pleine charge,(0,02 volt à mi-charge) ou les coupleurs automatiques à relais, zéro volt de chute de tension.
Un alternateur obligé de fonctionner à 15 ou 16 volts pour compenser, chauffe souvent au delà du raisonable... sans compter la chaleur produite par le répartiteur à diodes classique.
Fred

14 juin 2004
0

Oups ...
je ne suis pas d'accord :-)

Compte tenu des usages dans la vieille marine et de la plaisance actuelle, pour moi un système fiable est un système qui marche même quand le capitaine est ivre-mort, distrait et/ou locataire "je m'en fiche" (et pas propriétaire) du bateau.

Un commutateur manuel ne saurait répondre fiablement à ces cas de figure :-)

Robert.

14 juin 2004
0

Tu as raison ...
Robert, ce que tu dis est une autre forme de sagesse ... :-)
Fred

14 juin 2004
0

comme le suggère Robert
mais je sais bien qu'il le dit toujours,

quand il faut changer la position du séparateur coupleur manuel pour éviter une merde et faire une selection entre une batterie morte et une autre, il est déjà bien trop tard et la fausse manoeuvre d'un jour est certaine, donc ce système qui va bien dans l'industrie ne convient pas en plaisance sur un voilier sans officier mécanicien et électricien à bord

ensuite si l'alternateur chauffe sous prétexte qu'il doit fournir 0,6 v de +, il faut vite en changer, d'autant + qu'il me semble bien que c'est l'intensité qui fait chauffer et non la tension

mais je me gourre-je peut etre... :-D :-D

amicalement

14 juin 2004
0

Je ne comprends pas
Sur ce Forum, lorqu'il y à une question technique, (à laquelle normalement, il n'y à qu'une seule VRAI réponse, puisque c'est purement technique), il y à autant de réponses (DIFFERENTES), que de personnes qui répondent.
Et de plus, chacun pense détenir la VERITE.
De sorte qu'en vous lisant, le trouble s'installe, et le Béotien, que je suis ressort de là, encore plus ignare qu'avant.
C'est NUL.

14 juin 2004
0

pour aider albert à comprendre
je pose, par exemple, une question technique: quel matériau pour mon bateau?

je vais avoir plusieurs réponses: alu, acier, ferro, bois, polyester,etc....
c'est pas parce que c'est technique qu'il n'y a qu'une réponse, l'intelligence humaine ayant bien souvent apporté plusieurs solutions à un seul problème, et chacun aura bien raison et c'est à moi, ensuite de choisir en fonction des réponses

ou alors on en fait une affaire de spécialiste qui fera une bible et tous les autres fermeront leur g....

c'est pas vraiment ce que je préfère et un débat technique rend toujours service à quelqu'un

et puis aussi, au lieu de nous traiter de nul, il serait préférable de poser une question claire et demander des explications complémentaires que personne, sur ce forum ne refuse jamais de donner..si tu n'as pas tout compris du premier coup

il n'y a aucune honte à ça

bye

14 juin 2004
0

Calmons nous
Il y a peut être (mais j'en doute) une solution unique pour un pb technique simple.

Mais dans ce fil de discussion, il ne s'agit pas d'une simple question technique mais de 36 cas de figures avec des contraintes différentes.
Les paramètres non précisés ci-dessus sont entre autres :
2 ou 12 batteries,
1 ou 8 sources d'alim,
1 ou 10 utilisateurs,
choix du risque 0,1 pour 100€ ou 0,001 pour 1000€,
etc...

Nous sommes sur un forum où la vérité est peut être seulement occasionnelle mais ce n'est certainement pas nul.
Il s'agit de discussions de ponton et la variété des points de vues impose du discernement.
Et alors ?

gatonegro

14 juin 2004
0

Pourquoi ça chauffe ...
Les alternateurs standards sont souvent conçus pour un usage intermittant, et nous nous en servont en service continu.
La chute de tension d'un répartiteur standard est bien souvent plus près d'un volt que du 0,6 annonçé par le fabricant. Plus la chute de tension des lignes, et les alternateurs fonctionnent facilement entre quinze dans le meilleur des cas, et parfois 16 ou 17 volts.
50 A 14 volts = 700 watts
50 A 16 volts = 800 watts
100 watts de plus avec le même ventilo ...?
Mais il est vrai qu'il fait chaud aux Antilles, où tous les problèmes de surchauffe deviennent vraiment un souci, que tout le monde n'y va pas, et que je suis un maniaque des instruments de mesure ...
Comme dit J.P., il y a toujours plusieurs solutions, avec chacune ses avantages et inconvéniants :-)

Amicalement à tous, Fred

14 juin 2004
0

J'ajoute...
que nous sommes quand même en 2004, qu'il existe du matériel performant qui permet d'éviter de bricoler les circuits de charge.(j'aime pas les trucs qui chauffent inutilement !)
Personnelement, j'évite le bricolage, pratique qui n'est pas couverte par mon assurance R.C.
Le fait de modifier les tensions de fonctionnement des alternateurs entre dans la catégorie bricolage. Le fait que c'est une pratique courante ne prouve pas que c'est une bonne pratique...
Alors, on éteint les ceintures, on boucle les cigarettes, nous allons atterir dans un nouveau siècle :-) :-) :-)
Ce n'est qu'un avis qui n'engage que moi...
Amicalement, Fred

14 juin 2004
0

a partir du moment ou il y a plusieurs techno de batteries
qui demandent des tensions de charge différentes, il devient normal d'adapter la charge délivrée par l'alternateur pour chaque application, sauf a avoir directement le bon alternateur qui fournit la bonne tension etc....

mais ce n'est pas à la portée du plaisancier normal sauf à etre un pro avec le budget qui va avec

amicalement

14 juin 2004
0

Parfaitement bien raisonné,
J.P., on revient à la case départ dans la rubrique du choix des batteries, ce qui n'est pas un exercice très bien maitrisé par les épiciers du matériel de plaisance...
Mais comment être sûr de la compétence de son interlocuteur ? C'est la quadrature du cercle !
Il en a plein de "professionnels" qui sont capables de vendre un stock de bottes à une colonie de boas... :-)
Fred

14 juin 2004
0

comprends rien
et pourtant je travaille dans la partie depuis 18 ans, mais ce que je pense comprendre m'effraie.
je plainds ceux qui n'ont aucune connaissance en électricité ;-)
1)Qu'on m'indique combien consomme un circuit de commande sur un tableau moteur...... et dans quel ordre cela diminue la puissance.
2) Si les constructeurs et les professionnels ont prévus à l'origine de séparer le circuit moteur et la servitude c'est au moins pour une bonne raison; il ne faut pas mélanger les 2 !!!!!
La plupart des défauts d'isolement proviennent du circuit moteur ou du guindeau.
D'autre part prendre comme référence tension une batterie souvent mal chargée risque de mettre en surtension la batterie bien chargée, c a d la batterie de démarrage.
L'electricité marine est un métier, ceux qui souhaitent éviter les services d'un professionnel devraient garder leur experiences pour eux.

14 juin 2004
0

Comprends pas non plus...
J'ai tout bien relu, personne ne prétend qu'il faut mélanger les batteries, au contraire, puisque la discussion tourne justement autour de la manière de les charger par une seule source tout en les laissant séparées...
Il est évident que les avis divergent entre les amateurs éclairés et certains professionnels restés dans les technologies éprouvées des années 60...
Un non professionnel correctement informé doté de neurones correctement ordonnées et de l'outillage adéquat sera certainement capable de réaliser une installation parfaite n'ayant rien à envier à celle d'un professionnel.
J'en vois très souvent, et suis un professionnel très heureux de le constater... :-)
Amicalement,
Fred

15 juin 2004
0

ET LES GARS....
...le selectionneur de charge ça existe encore!!!!!.
1=batterie moteur/2=batterie de servitude/BOOT=l'ensemble plus un EXCELLENT voltmétre pour chacun des DEUX parcs batteries et....le tour est joué...avec un peu...d'attention!....d'ailleurs,l'attention n'est-elle pas la premiére qualité que doit posséder le marin???

15 juin 2004
0

Heu... Albert
C'est comme dans la vraie vie...
Y autant d'avis que de personnes et parfois mème plus !!!

15 juin 2004
0

Pas d'accord Albert
Je ne connais rien à l'électricité et ce que je lis me dépasse.Je ne ressort donc pas plus ignare qu'avant , je suis aussi nul qu'avant. Je rends donc hommage à tous ceux qui essaient de nous rendre meilleurs.Hommage d'autant plus appuyé que , je pense , ils n'y arriveront pas ! Merci à tous quand même

J'ai une trouille bleue de l'incendie à bord .Je ne touche JAMAIS à l'éléctricité.Chacun son job .Je garde les trucs et astuces en elec du forum pas plus.Au delà , je suis dans la situation de la poule et du canif.
Cordialement.
Jean-Pierre

15 juin 2004
0

KpitaineK ...
Ce montage, 1, 2, 1+2, très répandu, est une des causes principales de mort prématurée des batteries, car peu de gens savent s'en servir comme il faut, et personne n'y arrive à l'état imbibé :-)

C'est pas pour rien que la majorité des voileux se plaignent de leurs batteries, qui en réalité sont très fiables si on leur fiche la paix :-)

Robert.

15 juin 2004
0

bon il faut que je la ramene encore.....
obligé,car je vois qu'il y a pas mal de lascards aussi doués que moi en electron'.......

perso,du jours ou j'ai instalé une deuxieme batterie sur un ship,j'ai refusé les souci......
donc trouvé l'arme absolue en la matiere a ete ma quete......

en fait ce fut trés facile ,j'ai degoté chez un specialiste du camping car,un systus' genial,avec un shema de branchement tout simple qui a toujours parfaitement fonctionné et dans des conditions pas toujours simples.....

plus tard le meme systeme sur un parc à batteries plus gros ,s'est avere plus que moyen......la raison en est toute simple,il etait limité en puissance....
aprés une trés courte recherche dans les etageres de ce commerçant en "pingcar" j'ai monté la bonne puissance ,et depuis c'est comme avant genial.!!!!.
rien a s'occuper,gestion impec du parc batterie et pas de surchauffe.mes precieuses reserve de courant se portent a merveille et pour une somme derisoire...................

il n'est pas question pour moi de faire apel a ma memoire pour ce genre d'exercice,et je fais du bateau pour me detendre....un bon alternateur,et ce boitier repartiteur separateur,me semble etre la bonne solution dans "mon cas".

15 juin 2004
0

CA C EST GENTIL GG
Mais si tu disais combien de RoRos? et comment que ca s'appelle hein ;-)non mais une fois !!! :-D

15 juin 2004
0

juste pour le fun
l'alternateur est toujours proposé en standard avec le moteur et il entraine le choix de la techno des batteries par sa loi de charge

mais ces batteries adéquates pour l'alternateur ne le sont pas pour le bateau

il me parait donc moins "génant" de modifier la loi de charge de l'alternateur par une opération bien banale ( ce qu'on fait aussi généralement pour le chargeur) que d'avoir des batteries sous-chargées

concernant l'intervention de Frablo:

le circuit de commande du tableau n'a pas une consommation si négligeable, car il comporte aussi le relais de démarreur et souvent la ou les bougies de préchauffage, ce qui n'est pas rien et peux bien faire la différence quand la batterie est faible; mais ce n'est qu'un avantage incident, le principal avantage étant que la référence est coupée automatiquement par le contact et qu'elle est bien prise sur la batterie pertinente

si les constructeurs de moteur avaient prévus de séparer la servitude du moteur, ils auraient installé des alternateurs avec 2 sorties indépendantes ce qui est totalemnt inexistant

en fait ils n'ont rien prévu et ont simplement copié le montage automobile qui ne comporte jamais de servitude et qui n'est pas adapté à nos bateaux ( toute mon intervention consiste à dire qu'il faut réellement séparer les 2 groupes de batterie et proscrire le coupleur amnuel qui ne remplit pas cette fonction)

un défaut d'isolement est une panne qui doit etre réparée et ce n'est donc pas un argument contre la présence séparée des deux tensions servitude et moteur sur des organes différents du moteur

un alternateur délivre une tension et une seule, en conséquence, toutes les batteries reliées à cette source reçoivent la meme tension et je ne vois pas du tout pourquoi cette meme tension serait néfaste à une batterie et bonne aux autres

si la tension délivrée est correcte ( en accord avec la techno utilisée) et correspond à l'état de charge pleine de la batterie, comment une batterie à cette tension peut etre en surcharge???? mystère........

concernant les pros, il y en a de bons et de moins bons et meme de très mauvais... que ceux qui ne pensent pas comme moi me jettent la première enclume à la figure

je me rappelle d'un moteur perkins déclaré mort par le pro qui l'avait mis en marche,celui ci l'ayant fait tourner sans eau et sans jamais s'etre demandé où pouvaient bien etre les ailettes de la turbine qu'il avait tuée , ailettes que j'ai retrouvées bouchant l'entrée de l'échangeur, en sortie de pompe.... alors , aucun pro ne viendra jamais sur mon bateau sauf pour boire un coup..

amicalement

15 juin 2004
0

le système de gg est en fait un coupleur séparateur électronique
qui tue les batteries tout aussi bien qu'un modèle manuel, car il a exactement les memes fonctions

au démarrage, il connecte la batterie moteur seule à l'alternateur jusqu'à un certain seuil de tension, puis à ce moment là(quand la batterie moteur est chargée), il couple les 2 batteries pour que l'alternateur les charge toutes les 2 en meme temps

très gros problèmes:

si la batterie 2 est très faible, il y a un gros choc électrique au moment du couplage entre les batteries

si les batteries sont différentes, c'est pas génial comme montage

si une batterie est morte, la deuxieme la suit immédiatement au paradis des batteries

en clair, c'est acceptable pour un camping- car pour lequel en cas de pépin, tu te gares au bord de la route et tu attends le dépanneur, mais c'est moins bien sur un bateau( en tout cas sur un bateau de croisière)

amicalement

15 juin 2004
0

dans ce cas.....
tu rajoute un apareil anti decharge pronfonde et il est reglé le probleme.......

non?

15 juin 2004
0

IL Y A TOUT DE MEME UN TAMPON
Il ne faut pas oublier que la résistance interne d'une batterie augmente avec sa charge (ou diminue avec sa décharge) sachant que le courant circulera + vite dans une Rés interne basse mais aussi moins vite dans une batterie chargée il y une certaine auto régulation dont il faut tenir compte.

15 juin 2004
0

JP ...
Tu as dit :

"un alternateur délivre une tension et une seule, en conséquence, toutes les batteries reliées à cette source reçoivent la meme tension et je ne vois pas du tout pourquoi cette meme tension serait néfaste à une batterie et bonne aux autres "

Il y a un cas de figure où le répartiteur à diode peut endommager la batterie déjà pleine si l'autre est vide. C'est le cas des régulateurs "intelligents" à 3 états qui montent temporairement en fin de charge à la tension élevée d'absorption (14.5V usuel).

La batterie moteur toujours pleine recevra régulièrement cette excès temporaire, c'est pas le pied. C'est pour ça que sur les nouveaux chargeurs "intelligents" la sortie "moteur" est séparée et suit un régime de charge indépendant de ce qui se passe sur la servitude.

Robert.

15 juin 2004
0

oui le pb est réglé, mais pas completement
car le coupleur est prévu pour passer l'intensité de charge et le séparateur à seuil n'est pas prévu pour, d'ou un montage pas aussi simple que ça

ensuite si tu mets le coupleur et le séparateur à seuil, dès que la batterie descendra, il ne sera plus possible de la charger ce qui n'est pas le but recherché, car dans ce cas il faut bien recharger la batterie servitude qui est vide avec séparation de la batterie moteur

un autre gros défaut du système est que la servitude n'est pas couplée donc chargée tant que la batterie moteur n'est pas elle meme chargée, or il peut bien se faire que la batterie moteur ne puisse jamais se charger correctement et dans ce cas, la servitude n'est jamais couplée à l'alternateur et ne se recharge jamais donc se tue aussi

mais je veux simplement dire que si ce montage peut convenir pour de la croisière courte sur un bateau pas trop important en parc batterie, il est potentiellement dangereux sur un bateau + grand et en croisière plus longue

amicalement

15 juin 2004
0

Robert, je suis entièrement d'accord avec toi
et je ne parle ici bien sur que des régulateurs standards des alternateurs( les + nombreux)

étant entendu que les régulateurs intélligents sont équipés pour toutes les compensations et que ceux qui en sont équipés ont, en général, des circuits électriques au top

amicalement

15 juin 2004
0

peut etre
qu'un neophyte bricoleur doit monter d'abord du simple! sans chercher a avoir la chrage maxi , l'autonomie maxi ou la durée de vie maxi..

et le simple , avec deux batteries et un alt c'est le coupleur a deux diodes

avec deux batteries et deux alternateurs c'est d'affecter un pour un, sans aucuns coupleurs separateurs ou truqueur

et en plus , uniquement en cas de panne, de croiser ces organes manuellement (ou avec des cles amovibles connues du seul skipper)

on revient au schema de robert en bibli..

15 juin 2004
0

Constats ...
A l'instar d'un Saint très connu qui ne croyait que ce qu'il pouvait toucher, je ne crois que ce que je peut mesurer. (et je suis un maniaco-maniaque très bien équipé en instruments de mesure), donc, avant de reprendre le clavier pour une dernière fois sur ce fil, je me suis livré à quelques mesures histoire de vérifier si mes théories n'ont pas fondu sous le soleil des Antilles :-)

1- "Le choc électrique" d'une batterie déchargée à 11 volts couplée à une batterie chargée branchée à un alternateur fonctionnant sous 14,5 volts accuse une "pique" de 20 ampères pour une fraction de seconde. Je ne trouve pas cela très inquiétant... ensuite, la batterie chargée étant à la même tension que la déchargée, il circule environ cinq ampères entre les deux, quasiment toute la puissance de l'alternateur étant absorbée par la batterie déchargée. Test réalisé avec deux batteries de 105 Ah.

N'avez vous jamais dépanné un voisin avec le jeux de cables permettant de coupler les batteries de deux autos ? Ca fait toujours une petite étincelle = quelques ampères.

Il y a bien sûr toujours la possibilité d'un court-circuit franc. ( port de lunettes de sécurité fortement conseillé...)

2- Dans le cas d'un couplage par relais automatique de la batterie moteur avec celle de la servitude, si celle du moteur est morte, le moteur ne démarre pas. Si elle n'a plus de capacité (usée) mais capable de démarrer le moteur, elle va monter en tension en quelques minutes et autorisera le couplage. Si elle souffre d'un court circuit capable d'empêcher de monter en tension et d'autoriser le couplage, elle n'aura jamais pu démarrer le moteur. (je ne continue pas, ce serait une explication "en boucle")...

3- A bord des très grands bateaux à voile ou à moteur, (rarement construits en France...) le couplage de leurs très importants parcs de batteries (1000 à 2000 Ah en 24 volts) se fait toujours par des couplages à relais automatisés. La charge est la plupart du temps répartie par des répartiteurs FET n'ayant quasiment pas de chute de tension. La seule chose qu'un dépanneur peut reprocher à ces systèmes, c'est que justement cela ne tombe pas en panne ! Ca, c'est pas bon pour le petit commerce... Sur ces unités, le bricolage n'est pas toléré, et les propriétaires n'ont pas un avocat, mais un cabinet entier à leur service...

On ne peut certes pas comparer ces unités de luxe avec nos petits bateaux, mais rien n'empêche de leur piquer quelques bonnes idées, pas si onéreuses que ça pour les puissances que nous utilisons.

Bon courage à tous, et bien amicalement,

Fred

15 juin 2004
0

on ne peut pas prétendre que si la batterie moteur est morte le moteur n'aurait pas pu démarrer
en méditérranée, faire 24 h de moteur n'est pas rare et le démarreur ne fonctionne que pendant quelques secondes au début de cette longue période et ensuite la batterie a bien 23h 55mn et 30 s pour mourir

c'est peut etre très rare, mais la sécurité doit prendre en compte tous les cas de figure...potentiels

amicalement

15 juin 2004
0

il nous est dit que sur les grands bateaux
les batteries sont à la fois couplées et séparées ce qui me parait un peu bizarre comme conception de circuit

mais bon, je ne peux pas tout savoir..... ;-)

amicalement

15 juin 2004
0

Faut pas lire en diagonale,
mais ligne par ligne...

Amicalement

Fred

15 juin 2004
0

en relisant le point 3
je comprend bien que les parcs de batterie sont couplés et aussi séparés pour la charge et le mystère demeure entier

pourquoi répartir la charge si les batteries sont couplées?

a +

15 juin 2004
0

un effort
faut pas essayer de ne pas comprendre ce qui semble clair; les batteries sont couplées par des COUPLEURS et non en permanence c'est pourquoi il est necessaire de mettre des séparateurs de charge. Ca me rappelle un fil où une personne s'efforçait de ne pas comprendre ce même point technique...

15 juin 2004
0

Merci, Frablo,
je me préparais à re-expliquer la même chose avec des mots plus simples :-D

Fred

15 juin 2004
0

curieux
ts les bateaux récents sont branchés de cette façon, les plus anciens avaient des "couteaux" pour les couplages, curieux que des intervenants en électricité ne comprennent pas le BaBA...

16 juin 2004
0

sur
rien a redire au repartiteurs de charge a fet, sauf peut etre le prix, mais on n'a plus a se casser la tete sur les chutes de diodes.

j'ai l'impression que les coupleurs a relais automatiques , genre camping car (en plus gros), ne font que la meme chose que le vieux "trois positions Vetus", mais sans risques d'erreurs (sans jamais laisser en parallele )non?
le "trois positions" ne tue pas les batteries si on s'en sert bien,(j'ai eu ça pendant 10 ans avec un seul alt et les deux batteries tenaient au moins 5 ans), mais c'est ça le hic : c'est pas automatique..

euh fred.. pourquoi ne pas faire un petit article avec schema, toujours plus clair que des mots, sur ton schema preconisé? car je suis sur que jp robert moi et les autres seront prets a etre d'accord si c'est clair

on va quand meme pas s'eng... pour des bouts de silicium et de cuivre

(:&gt)

16 juin 2004
0

Circuits adaptatifs ....
Fred a raison: le pic de courant quand on met en parallèle deux batteries est faible, heureusement, sinon presque tous les bateaux seraient en feu :-)

Un constat: un grand nombre de voileux est terrorisé par toutes les pannes d'énergie qu'il peut y avoir à bord ... Et pourtant, l'électricité est une technologie extrèmement fiable en soi.

Alors quoi-qui-se-passe ?

A mon avis, c'est parce-que les solutions mises en oeuvre ne sont pas adaptées à la compétence des usagers. Ce qu'il faut bien analyser, c'est la liste de toutes les bêtises qu'on peut faire à bord, et chercher quels sont les circuits suffisamment adaptatifs pour que ces bêtises soient sans conséquences.

C'est là que le coupleur manuel "Off, 1, 2, 1+2" est redoutable: il permet un grand nombre de bêtises lorsqu'il est utilisé par un usager innocent :-)

J'en cite trois très courantes et "mortelles", et que celui qui estime qu'il ne fera jamais l'erreur me jette le premier accu :

  • Laisser en position 1+2 au mouillage et vider les deux batteries avec le frigo. Plus de moteur le lendemain matin.

  • au moment du changement d'une des batteries, en acheter un autre de technologie différente (plus moderne), ce qui amène à mettre en parallèle une plomd-antimoine et une plomb-calcium (vu sur mon propre bateau et fait par un pro ! )

  • brancher le chargeur/alternateur après le commutateur pour gérer à la main la charge de 1 et de 2, et donc:

    a) griller l'alternateur en mettant sur Off pendant que le moteur tourne

    b) oublier de charger l'une des deux batteries

    c) et comment savoir si on a laissé la charge se faire assez longtemps ?

Autre sources de malheur: la manie universelle de monter des batteries en paralèlle pour faire un gros parc: très efficace et parfaitement innofensif si c'est bien fait, redoutable tueur de batteries si c'est bricolé. Notamment parce-que le voileux "normal" aime les économies et changera pour cela une batterie morte par une neuve sur un banc de 2 ou 3 sans les changer toutes les autres aussi :-)

Voili-voilà ma philosophie de la chose. Je pense que la plupart des malentendus du dialogue ci-dessus viennent du fait qu'il faut analyser la meilleure solution technique en fonction de la compétence de celui qui va s'en servir et non pas en fonction de la compétence de celui qui la conçoit !!!

Robert.

16 juin 2004
0

robert, tu as tout dit
pour fred et frablo

si je comprends bien que les batteries sont couplées seulement de manière temporaire (mais dans quel cas?), ce qui demande bien un répartiteur lors du découplage, je persiste à croire que le couplage n'est pas bon et ne devrait jamais intervenir, sauf s'il est permanent et destiné à mettre des batteries identiques en // et dans ce cas, je ne comprends toujours pas pourquoi il faudrait un répartiteur pour charger des batteries couplées en //

en clair je persiste à penser qu'un répartiteur n'a d'interet que sur des batteries isolées en permanence, et que sur des batteries normalement isolées devant etre couplées temporairement, le couplage assure (mal) l'équilibre entre les batteries et le répartiteur devient alors un accessoire parfaitement inutile, son action étant entièrement annulée dès le couplage temporaire, et qu'il vaut mieux dans ce cas mettre les batteries en //, sauf à prévoir une gestion manbuelle particulièrement rigoureuse du parc batterie(choix judicieux du couplage et du découplage), gestion que personne ne fait en plaisance

en effet s'il est admis que les batteries puissent etre mises en // quand il le faut, il suffit de les mettre en //pour la charge et alors expliquez moi à quoi sert le répartiteur ( fet ou autre)

le coupleur (mise en //) et le répartiteur (séparation et isolation) ont des fonctions contradictoires, donc ces éléments ne sont pas compatibles dans une installation intelligente

est ce qu'il vous viendrait à l'esprit de mettre deux diodes en opposition? c'set pourtant bien ce type de montage qui est décrit là.....

en résumé je préfere des batteries séparées et un répartiteur, sans possibilité de couplage des batteries

d'autres peuvent préferer un coupleur ( c'est affaire de chacun) et je le comprend bien meme si ce n'est pas mon option documentée

mais je ne peux pas comprendre que soient utilisés conjointement 2 techniques contradictoires et s'annulant mutuellement

amicalement

ps pour etre dans un autre domaine, c'est comme mettre des bretelles et une ceinture avec comme postulat que les bretelles seront mises quand la ceinture est défaite et vice-versa..... avec ça, essaie d'enlever ton pantalon pour voir un peu

ps2 votre solution consiste à mettre 5 litres d'eau dans un récipient + 3 litres dans un autres et tout verser dans un 3eme alors qu'il est + simple de mettre directement 8 litres dans le 3eme récipient

16 juin 2004
0

---------- S - U - P - E - R -----------
Le coupleur de batteries et le répartiteur de charge vont devenir un sujet aussi controversé que les ancres , dont une marque en particulier :-)

Si on y ajoute le désulfateur par impulsion MégaPulseChose on va frôler l'apoplexie :-)

Avec une petite pincée de provocation sur le débat LED versus Halogène on va faire péter les stats de hits de HEO :-)

Et je te parle pas du débat compresseur frigo à eau où à air :-)

Robert.

16 juin 2004
0

mais alors
si on n'a que le RMI il vaut mieux un coupleur ou un répartiteur?

st barthélémy virtuelle :-D

16 juin 2004
0

pour clore lé débat en ce qui me concerne
et pour ceux qui ne sont pas très férus en électricité mais bien meilleurs dans d'autres domaines:

il existe seulemnt 3 cas de figure concernant le branchement des batteries:

1°) batteries couplées en // permanent

les + de toutes les batteries sont couplés en permanence et ces batteries se comporte comme une seule batterie et sont donc toutes à la meme tension

le coupleur et le répartiteurs sont parfaitement inutiles

2°) batteries couplées en // temporaire

en fait c'est le cas précédent car au couplage les batteries sont reliées entre elles et l'utilisateur admet et accepte ce couplage

le répartiteur est strictement inutile, les batteries étant couplées à la charge et ce couplage étant accépté par l'utilisateur qui le gère automatiquement ou manuellement

le coupleur est necessaire

3°) batteries séparées permanent

le coupleur qui doit coupler les batteries est inutile et proscrit, le couplage n'étant pas accépté par l'utilisateur(et à juste titre à mon avis)

le répartiteur est obligatoire pour permettre la charge séparée et l'isolation permanente des batteries

en conséquence, il n'y a pas de cas dans lequel le répartiteur et le coupleur peuvent cohabiter, sauf si un cas contraire m'est porté à la connaissance

amicalement attentif

16 juin 2004
0

comprends tjrs pas
et c'est pas faute d'essayer de retourner ça dans tous les sens.
- batteries couplées en // permanent
je ne veux pas en entendre parler, c'est inconcevable d'avoir encore des installation comme ça.
- batteries couplées en // temporaire
c'est là que le répartiteur est indispensable puis que les batteries ne sont en // que temporairement, imaginez une batterie déchargée couplée temporairement pendant 10mn, comment alors la recharger......
- batteries séparées permanent
Que ce passe t-il lorsque l'on ferme 2 sectionneurs (couteaux) en même temps? on met en // les batteries !

une solution acceptable; le commutateur à cames type BACO, pas utilisé en plaisance, pas facile à brancher pour le premier venu (surtout si livré en pièces détachées) et surtout que je n'ai pas tjrs trouvé fiable au regard du prix.

Une autre idée préconsue qu'il va falloir perdre, on peut parfaitement brancher en // des batteries de capacités differentes, ce qu'il ne faut pas faire c'est mettre des batteries différente en série.

16 juin 2004
0

c'est aussi simple que si c'était pas compliqué
on est tous d'accord pour refuser les batteries couplées en permanence en //

si les batteries peuvent etre couplées temporairement, ce que j'évite et que vous acceptez, elle peuvent tout aussi bien l'etre pendant tout le temps de charge et le répartiteur est donc inutile

si les batteries sont séparées il ne doit pas y avoir de fonction de couplage et les sectionneurs qui sectionnent mais ne couplent pas ne peuvent pas mettre les batteries en //

mais je commence à comprendre qu'on ne parle pas de la meme chose. ne parleriez vous pas de groupes de plusieurs batteries couplées ensembles; les groupes étant séparés?(montage de gros bateaux peu présents sur ce site)

dans ce cas on peut admettre un répartiteur entre les groupes séparés de batteries (circuit primaire)et des coupleurs dans un groupe(circuit secondaire), mais alors il est souvent préférable alors de choisir un sélectionneur pour un groupe qui va décharger une batterie, puis passer à la suivante et ainsi de suite

amicalement

16 juin 2004
0

.......... Pfffff ....
dites, les mecs, vous fatiguez jamais ?

moi je suis rincé, là :-)

Robert.

16 juin 2004
0

2 batteries à bord.
Avec un moteur in-board, il est capital d'avoir deux batteries : l'une destinée au démarrage du moteur, l'autre aux instruments et éclairages du bord.
Pour le circuit de charge, le répartiteur s'impose. Il est vrai que la tension aux bornes de sortie du répartiteur est infèrieure d'environ 0,6/0,7 volts à la tension fournie par l'alternateur. Sans conséquences si on utilise des batteries auto, cette tension peut être insuffisante pour des batteries marine et dans ce cas, certains techniciens conseillent de placer une diode, je crois, en sortie d'alternateur afin de pouvoir charger les batteries à bloc.
Personnellement et suite à un incident j'ai une batterie auto et une batterie marine. Cela fera peut-être hurler certains, mais cela fonctionne très bien. Une batterie auto de la grande distribution a servi 6 ans sans défaillance avant de bouillir après une panne de régulateur qu'elle n'a pas aimée.
Tout marche à la perfection.
Pour le circuit de décharge, il faut un coupleur répartiteur qui permet de mettre les deux batteries en parallèle pour démarrer à froid, avant de passer sur la batterie bord dès le démarrage du moteur. En cas de défaillance d'une batterie, je peux ainsi passer sur l'autre.
Loin des discours aussi compliqués qu'abscons de certaines contributions, faisons simple...c'est plus sûr.
Je peux envoyer le schéma de montage.
Electriquement vôtre.

16 juin 2004
0

mon avis
Salut

Scuzez moi d'etre aussi simple alors que la discussion al'air super technique Maiiiis min systeme onctionne depuis deux ans Sans necessiter beaucoup de travail de ma part (en tout cas c'est l'impression que ca me donne)

J'ai trois batterie de capacite differente -Une pour le moteur, celle la je m'en fout du moment qu'il reste un peu de jus dedans -Une pour le luxe, groupe d'eau, pompe d'evacuation, eclairage, autoradio, etc -Une pour la securite, pompe de cale, pompe de cale, pompe de cale et pompe de cale

J'ai une petite minuterie a la con qu'on place surune prise 220 et qui se programme 24/24 par tranche d'un quart d'heure (Un peu de temps est necessaire pour la caler preisement) Auourd'hui je charge mes batteries manuellement (un ptit tournevis sur un domino me fait choisir la batterie que je charge)

Je n'ai pas l'impression que ca me fasse tant de boulot que ca c'est devenu une habitude du week end

Un autre domino me permet de choisir ou va l'alternateur mais en general il reste sur la batterie moteur. Peut etre une particularite du fluvial...

et bien sur un temoin de charge me dit ou je dois auguiller la charge Cependant je ne m'en sert plus que comme verification, mon içntervention etant aujourd'hui bien rodee

Aujourd'hui ma minuterie est regle sur trois fois 30 mn de charge par jour sur la batterie principale Le week end quand je constate une petite decharge de ma batterie de secour (les pompes de cales), je lui mets une dizaine d'heure dans la tronche pendant le week end La batterie moteur est toujours en bon etat par la simple navigation (alternateur) Et la battere auxillaire (eclairage et tout ca) tient facile deux semaine en utilisation de tout les jours

Maintenant il est vrai que je ne cherche pas l'optimisation absolue, je ne suis qu'un marin d'eau douce dont les deplacements font maximum une semaine

Puis j'ai un groupe electrogene pour le cas ou

Laurent

16 juin 2004
0

i y a la théorie et il y a la pratique
et la pratique est ce que chacun veut bien faire, ce qui ne change strictement rien à la théorie

chams par exemple, on ne peut que souhaiter que son successeur prendra bien le temps de lire son testament avant de toucher au circuit électrique du bateau

ecumeur par exemple, pourquoi mettre en // pour démarrer si le moteur fonctionne bien et que la batterie est bien calculée? mystère, mais si ça lui fait tant plaisir, c'est très bien ainsi

amicalement

16 juin 2004
0

Voui c'est vrai
mais c'est pas grave car je veut garder mon Leon pour toujours. :o)
par contre il est vrai que je n'ai pas assez fait de schema. Et ca c'est un gros probleme car si je part un mois ma femme ne s'en sortira pas de mes bidules electriques
faites plein de schema et d'explication sur vos installation
six mois plus tard il faut deja faire un effort pour comprendre pourquoi on a fait comme ca a l'epoque !

16 juin 2004
0

sectionneurs...
lorsque l'on ferme 2 sectionneurs de batteries qui débitent dans le même circuit, on met ces 2 batteries en //.

16 juin 2004
0

Pourquoi les batteries en parallèle pour démarrer?
Je dispose ainsi d'une intensité maximum, ce qui facilite grandement les démarrages à froid.
Avec une seule batterie lorsque j'ai acheté le bateau, les démarrages étaient souvent laborieux, ce qui n'est plus le cas.
C'est différent lorsque le moteur a déja tourné dans la journée. Il démarre alors sans peine sur une seule batterie.

16 juin 2004
0

Ce que je retiens..
J'essaie de trouver des accords entre nos spécialistes :
Je dois bientôt remplacer 2 batteries de servitude de 12 v de 70AH, montées en parallèles. Vaut il mieux que je les remplace par 2 batteries en série de 6v et 140 AH ? (Je ne connais pas la taille de 1 batteries de 12 v 140 Ah, qui irait aussi, mais qui rentrera difficilement).
Exact ou faux ?
J'ai aussi bien sûr une batterie de voiture sur le demarreur. En cas de faiblesse exceptionnelle (sinon, on remplace), peut on la coupler tout simplement avec un cable (gros) et 2 pinces ?
Enfin, une remarque, mais le parc des batteries était peut être pas top, j'ai eu monté un régulateur dit "intelligent" vendu à l'époque par Jim Clark. le résultat n'avait pas été emballant. Pouvez vous conseiller du matériel fiable et effcace ?

16 juin 2004
0

serie
le pb des batteries en série est que si l'une d'entre elle tombe en rade il ne reste plus rien alors que dans le cas de //, tu ne perds que la batterie défaillante.
Pour la bie de démarrage, oui tu peux prendre des pinces.
On trouve à present des régulateurs Stirling dit intelligents pour 180€ (30A 3 sorties). En gros, ce sont des chargeurs de Bie auquel on a enlevé le transfo d'alim. C'est fiable comme un autre appareil électronique, pas plus pas moins quoique...
c'est vraiment justifié dans le cas de gros parc de batterie sur des bateaux à moteur, dans le cas des voiliers, les batteries arrivent rarement à leur age dit de retraite, les décharge profonde se chargeant de leur raccourcir la vie.

17 juin 2004
0

il est toujours possible de mettre des batteries en série
mais cette technique qui n'est pas sans inconvénient est plutot réservée aux tensions impossibles à obtenir directement avec une seule batterie ( 24 v par exemple) ou quand la capacité est telle qu'une seule batterie serait d'un poids inacceptable pour la manutention ou pour la fabrication dans ce cas on passe sur des éléments de 2v ou 4 v ou 6 v pour réduire le poids unitaire des éléments (plusieurs centaines d'A)

pour 140 A et 12 v, une seule batterie est bien mieux et son encombrement ne sera pas + important que 2X6 v

amicalement

18 juin 2004
0

concours d'été
au lieu de photos de mouillages enchanteurs, chacun envoie le schema de son installation electrique! (ça nous obligera déja à faire un schema..)

et la plus belle installation sera primée du diplome de bidouilleur maximus.

il me semble que c'est l'emploi des verbes du genre "il faut" " il n'y a que" ou "c'est aberrant de " quand ce n'est pas "ceux qui font ça sont des .." qui complique le débat

alors que des exemples d'installations qui marchent selon leurs auteurs, c'est du concret. Bien sur chacun choisit ensuite entre la solution rustique , la solution puriste, la solution "location a toute epreuve", la solution "americaine", la solution pince croco, ou domino..

exemple: qq dit "mettre en parallele des batteries est une aberration", un autre "les batteries en parallele en permanence c'est ok si.."
ils ont évidemment raison tous les deux , car ils oublient les conditions (temporaire ou non, identiques ou non..)

Socrate se regalerait sur un forum (d'ailleurs le "forum" c'etait quoi chez lez romains?)

et celui qui dit "encore un c.. qui ne sait pas que Socrate etait grec", je l'attache a la cqr..
(:&gt)

18 juin 2004
0

aaarrrrgggghhhhh je suis mort de trouille
à la pensée de pouvoir finir mes jours amarré à une vulgaire CQR alors qu'il y a tant de S...Es hyper bien moulées ( en fait soudées) qui n'attendent que moi..

adieu monde cruel, rien ne me sera épargné ici-bas

amitiées angoissées

19 juin 2004
0

jp,un article!
perso, j'ai eu deux montages fiables (10 ans chaque)qui marchent:

-toujours deux circuits independants "moteur" et service"

-petite batterie moteur(90AH) et grosse batterie service (en fait deux 175AH connectées en parallele de leur achat a leur mort.)

-1er montage:
les deux batteries sont chargées par un seul alternateur et un repartiteur. Le demarrage se fait normalement sur la batterie moteur sauf pépin, et un "coupleur" permet de changer ou même de mettre temporairement en parallele pour demarrer (mieux vaut abimer ses batteries que d'aller aux caillous!)
le coupleur peut etre un "4 positions" vetus ou un jeu de trois clés (schéma de robert)
le repartiteur est un bricolage perso avec des diodes shottky, sans tension de reference separée (il manque 0,2v mais c'est simple!)

-2eme montage:
les deux batteries sont chargées par deux alternateurs séparés (le normal de 500w pour la batterie moteur et un auxilliaire de 900w pôur la batterie service) sans repartiteur
le "coupleur" a clés est toujours là pour les pépins.

-dans les deux cas, le chargeur de quai est connecté grace a son repartiteur interne aux deux batteries (et les futurs eoliennes ou panneaux idem)

sans schéma, ç'est clair?

au suivant!

19 juin 2004
0

il y a tellement de possibilités de montage
électrique que chacun y trouve son compte et les avantages des uns étant les inconvénients des autres, chacun fait bien comme il le sent et en fonction de son feeling

je ne souhaite pas faire un article pour 2 raisons:

j'en prépare un gros sur le dépannage des moteurs par ses propres moyens, article qui n'existe pas encore sur ce forum

pour l'électricité, je ne ferais pas mieux que Robert et Couderc dans le domaine

amicalement

19 juin 2004
0

re il faut aussi considérer qu'il existe
des montages hypermalfoutus qui durent longtemps sans pb et d'autres bien mieux qui durent moins longtemps

un peu comme chez les humains: ce n'est pas parce que mon voisin, qui boit 5 l de vin par jour et fume 2 paquets de clops, a 80 ans que c'est la bonne solution pour devenir vieux

c'est pourquoi le choix n'est pas facile pour le novice et meme pour les pros

amicalement

19 juin 2004
0

ça marche!
merci d'avance pour le depannage diesel, jp
à+

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (24)

Les enfants de la mer

novembre 2021