Réparer, fabriquer ou faire fabriquer safran First25 de 1980?

Bonjour,

J'ai parcouru les nombreux posts à ce sujet sur le forum; mais il me reste quelques questions... :reflechi:

Mon safran en CP (sur tableau arrière, relevable sur aiguillot) a un profil complètement abimé, voir même rafistolé par endroit. La barre devient dur passé 5 noeuds, et j'ose pas imaginer la trainée... donc cet hiver je répare cela.

Du coup soit :
- Je répare avec fibre de verre, mais je ne connais pas du tout la strat donc je suis moyen chaud de la découvrir à cette occasion... Il faut que je prévoit de tout poncer pour enduire ensuite l'ensemble pour ne pas épaissir la pelle ? Les trous / petites fissures... sont à boucher par le même epoxy ou faut-il un mastic fibré ? Quel tissu utilisé ? le plus fin possible ?
- Je fabrique ou fait fabriquer un nouveau. Un propriétaire de First 25 a-t-il les profils sous la main ou une référence NACA ? le profil NACA en partie courante c'est bien, mais comment on termine le bas de la pelle ? Avez-vous une adresse à me conseiller plus ou moins vers Nantes ou Arzal ?

Merci par avance pour vos éclaircissement :-)

L'équipage
22 sept. 2016
22 sept. 2016
0

J'ai refais faire un safran par un voisin menuisier. Découpé suivant le profil d'origine mais en acajou massif. Bien poncé + 7 couches de vernis, il n'a jamais bougé. M.

22 sept. 2016
0

Va voir le site Bois de Guyenne. Il y a un service atelier en ligne qui permet de faire refaire un safran à l'identique.

22 sept. 2016
0

Il l'air réparable.
Tu le démontes, tu enlèves les ferrures et les plaques de renfort, tu rinces bien et tu mets le bois à nu. Tu rinces bien et tu laisses sécher plusieurs semaines. Ensuite tu bouches tous les trous et défauts avec de la résine époxy chargée avec des micro ballons et de la silice colloïdale, tu ponces pour avoir un profil bien régulier et tu stratifies à l'époxy avec 2 couches de tissu de verre de 200 à 300 g.

22 sept. 2016
0

J'ai mis une annonce sur heo il y a quelques temps.Je donne un safran de mon ancien bateau/first 26 que j'avais conservé.
Il présente une fissure en haut à l'arrière mais il est selon moi réparable.
Suis dans le morbihan

24 sept. 2016
0

Salut Jerome. La personne est sur Arzal :-) ...

22 sept. 201622 sept. 2016
0

Moins cher que les micro ballons et la silice colloidale, sciure fine et talc, le résultat sera le même. :-D

22 sept. 2016
0

c 'est l'occasion d'apprendre sans risque à faire un peu de strat, c'est simple quand même et le risque minime !
pour ma part, je poncerais à nu la partie immergée, puis séchage, masticage pour rattraper les manques, ponçage, ensuite je stratifierais le tout avec un tissu fin et finition...
Bien sur on peu aussi en refaire faire un... il faut comparer les coûts ... et le temps passé : mais c'est à la portée d'un amateur consciencieux sans connaissance particulière !

22 sept. 2016
0

Ca dépend quand même pas mal de l'état du reste du bois. Vérifie s'il n'est pas pourri par endroit. Si la majeure partie semble saine, commence par tout poncer afin de vérifer celà. Et si c'est le cas, je pense qu'il est plus facile de réparer que de refaire. Quelle est l'épaisseur ?

23 sept. 2016
0

Merci pour toutes vos réponses! Je regarde de plus près mon safran à la prochaine occasion.
Pour ceux qui ont déjà fait refaire leur safran, vous vous souvenez du coût ?

24 sept. 2016
0

Dans le temps, j'ai eu cassé mon safran en deux, sur mon Jouët 820 DL.
Même style que le tient.
2 devis entre 600 et 800€ pour le refaire faire en CP CTBX et stratification polyester :reflechi:
J'ai finalement acheté le même CP, puis stratification super strong en bi-axial/époxy, suivant un profil NACA basique. J'en ai profité pour allonger le safran au maximum de la Dérive haute, ce qui m'a permis de gagner en souplesse de barre lors de la gîte, sans perdre de tirant d'eau. Le tout pour environs 300€ en trouvant le bon fournisseur de résine. Pas beaucoup moins cher si l'on compte le temps passé, mais mon safran était bien plus solide que d'origine, et que ceux proposé dans les devis. Et exactement comme je voulais !

24 sept. 2016
1

Apprendre à faire soi-même....le coût est fortement réduit!
Et quelle satisfaction....le travail pour faire ou réparer un safran est à la portée de n'importe quel bricoleur qui n'as pas deux mains gauche...
Dommage que tu sois un peu loin....mon atelier est un peu délaissé en ce moment....et ça vas durer! :mdr:

24 sept. 2016
0

attention aux vis de fixation de le ferrure du bas qui traine dans l'eau, la pourriture arrive par là, et nombreux sont ceux qui cassent en 2 à ce niveau ... :scie:

24 sept. 2016
1

Il vaut mieux faire des inserts en époxy sur toutes les vis ! Étanchéité garantie :bravo:

24 sept. 2016
0

Bonjour,
tu peux développer tes inserts ? je pensais intégrer des inserts(métallique ou plastique) et un bon jeux avec le bois rempli de résine.
Merci.
JJ

24 sept. 2016
0

Le contreplaqué n'est pas un matériau idéal pour les safrans et les dérives qui travaillent en flexion, car la moitié des plis ne servent à rien. Ce n'est pas très important si le safran est stratifié et que les peaux assurent la rigidité, sinon il vaut mieux partir sur des lattes de bois contrecollées : découper une planche en lattes de 50 mm de large environ, et reconstituer la planche en collant les lattes, en tournant 1 latte sur 2 de 180°. Ainsi la planche ne se vrillera ou voilera pas.
Pour les inserts et tous les trous, les percer plus gros que nécessaire (au moins +4 mm), les remplir de résine + micro ballons + silice, stratifier les peaux et repercer les trous pour les fixations. Le bois sera ainsi à l'abri de l'eau.

24 sept. 2016
0

Tout à fait d'accord pour le CP. J'ai fait un safran en petites lattes de red cedar, puis après la mise en forme, stratification epoxy verre carbone, les fibres de carbones bien sûr dans le sens longitudinal. Seul problème : l'extrême rigidité du nouveau safran a fait que les boulons de fixation des aiguillots ont joué dans la traversée du massif qui les accueillait et il a fallu que je monte la taille au dessus. A signaler que ce safran bien dessiné a changé le comportement du bateau par rapport à l'ancien qui n'avait rien d'un naca.

24 sept. 201616 juin 2020
0

Je recopie simplement l'explication des inserts époxy de FrédéricL car c'est ce que j'ai fais :
"Pour les inserts et tous les trous, les percer plus gros que nécessaire (au moins +4 mm), les remplir de résine + micro ballons + silice, stratifier les peaux et repercer les trous pour les fixations. Le bois sera ainsi à l'abri de l'eau."
Mais il me semble que j'ai percé à +10mm ...
Quand au CP, il n'était effectivement là que pour assurer la forme initiale. La rigidité se fait par la strat/époxy.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (96)

mars 2021