réparation sur coques acier

Bonjour,

Je suis tombé sur un bateau acier dont la coque a été réparé par soudure de tôles en doublage des parties trop amincies ou perforées.

Le chantier dit que c'est une bonne méthode de réparation,

Un plaisancier m'a affirmé que c'était maintenant interdit, et qu'il fallait découper et remplacer la partie endommagée.

Quelqu'un a t il une idée sur la question? je n'ai rien trouvé dans la division 224...

Merci d'avance

François

L'équipage
16 juil. 2006
16 juil. 2006
0

Ce n'est pas une réparation !
Tout au plus du dépannage, je ne sais pas si c'est interdit mais ce n'est pas une bonne solution : aussi bien la tôle doublante que celle d'origine vont continuer à rouiller !

Il n'y a rien de plus facile que de découper les tôles pourries et de les remplaçer par des neuves, soudées à l'extérieur et à l'intérieur.

La coque sera comme neuve... ;-)

_/)

16 juil. 2006
0

StélieIV
Sauf erreur, sur ce site on montre bien la restauration de la coque d'un quillard de S. Langevin, par cette méthode de doublage, approuvée par l'architecte.
Depuis les proprios naviguent au loin.
On peut effectivement faire une substitution
mais c'est peut ètre plus délicat en particulier
si on ne peut retourner la coque.

16 juil. 2006
0

Retourner la coque ?
Mais pour quoi faire ? :reflechi:

_/)

16 juil. 2006
0

Bon sens
La réponse de Tilikum semble ètre de bon sens.

16 juil. 2006
0

Il est vrai
qu'il est délicat de souder "au plafond", mais avec un peu d'entrainement on y arrive.

J'ai ainsi remplaçé quelques tôles sur Tilikum, et n'ai pas eu l'idée de retourner ses 18 tonnes. ;-)

_/)

17 juil. 2006
0

tout à fait d'accord

avec Tilikum c'est du "bricolage" de souder une tole en doublage.Cette tole en doublage n'est pas souder sur la stucture du bateaux (membrures,varangues,carlingues..) elle n'apporte donc pas de solidité à l'ensemble .De plus inevitablement la rouille va s'installer entre les deux toles et elle est d'autant plus visieuse qu'elle ne se voit pas sauf le jour ou il y aura une voie d'eau.

La division 224 ne traite que la sécurité des personnes (materiel etc..) les Aff mar ne sont pas qualifié pour emettre un avis sur la fabrication ou reparation des bateaux.Cet avis n'est donné par un Bureau de Classification genre Bureau Veritas et pour eux cette methode n'a jamais été acceptée.

josé

17 juil. 2006
0

pourquoi pas
mettre du platre sur une jambe de bois,TILIKUM a donné la bonne réponse

0

doublage
C'est une methode reconnue et acceptée en navigation fluviale, même par les sociétés de classification. En revanche, ce n'est pas accepté pour un navire de mer. Il est vraisemblable que de petits chantiers y aient recours pour des bateaux de plaisance par facilité en l'absence de vraien réglementation.

En fait, le doublage sert à remplacer une tôle qui s'est amincie au fil de très nombreuses années, et qui de ses 7 ou 8mm d'origine n'a plus les 4,1 requis. Sachant que la nouvelle tôle, goudronnée de partout, va mettre le même incroyable nombre d'années pour perdre de la masse en eau douce, et que l'eau coincée entre les deux tôles finira par sècher par l'intérieur finalement définitivemant rouillé, c'est une methode qui donne une longévité égale au remplacement de la tôle, et offre l'avantage de former la tôle sur place sans chaudronnerie préalable.

donc en gros, pour une péniche, oui; pour un yacht, non.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (199)

novembre 2021