Réparation et étanchéité cockpit

Bonjour à tous,
Je voudrais avoir votre avis. Je viens d’acquérir un Orque 70 de 40 ans et dans le cockpit se trouve une trappe de visite en bois très mal étanchéisée. Le résultat est un pourrissement du bois qui fait office de laminage entre les 2 couches de résine.
Je voudrais poser une trappe en plastique étanche mais avant je voudrais assainir le plancher. Je pensais gratter tout le bois pourri et y injecter une résine. Que feriez vous à ma place?
Merci!

L'équipage
30 oct. 2020
30 oct. 2020
0

Bonjour,

Je commencerais par déterminer l'étendue de la zone touchée.
Ensuite l'idée serait de découper large jusqu'au matériau sain, et de reconstituer cette partie, plancher, encadrement de la (future) trappe, tranche du matériau etc.


30 oct. 202031 oct. 2020
0

..........


FredericL:Ça sent le non vécu. Surtout avec le white spirit. ·le 30 oct. 2020 20:05
Hugor:Le white spirit.. au cas où.. Tout le monde n'a pas la possibilité ou la capacité de bosser proprement !! Matos, âge, compréhension.. mais enfin arrêtons avc les insinuations !·le 31 oct. 2020 11:17
FredericL:Le white spirit n'est pas un solvant pour la résine polyester ou époxy. ·le 31 oct. 2020 13:03
Hugor:...·le 31 oct. 2020 17:28
Hugor:....·le 31 oct. 2020 17:28
30 oct. 202030 oct. 2020
0

Bonjour,
En premier, bien gratter et enlever le bois pourri , laisser sécher, poncer au papier de verre gros gain (40) le mieux possible les deux peaux en composite et le bois sain.
Ensuite bourrer l'espace dégagé avec du compound fibré polyester (choucroute) en utilisant une sorte de poche a pâtissier (pas celle de Madame ;-) de manière a bien remplir tout l'espace (attention à Catalyser correctement en fonction de la température ambiante, trop , cela va chauffer et craqueler, pas assez , le durcissement ne sera pas complet )
Attention pour la trappe plastique, prendre du costaux, j'ai vu lors d'une régate un panneau céder lors du retour précipité d'un des équipiers dans le cockpit.
Yann


30 oct. 2020
0

Ce qui reste du bois est inutilisable, la plupart des fibres ont disparu.
Ça ne sert à rien d'injecter de la résine, il faut enlever tout ce qui est pourri, laisser sécher et remettre des matériaux neufs à la place, choucroute ou époxy + microballons.


30 oct. 2020
4

Découper la peau extérieure sur la surface contaminée + x cm; en un seul morceau. Réserver (comme on dit en cuisine).
Retirer le bois pourri jusqu'au bois sain.
Préparer des morceaux de CTP sain de même épaisseur.
Les placer sur la peau interne conservée en les collnt à la résine.
Recoller la peau extérieure à la résine.
Faire les finitions cosmétiques.

Plein de tutoriels vidéo sur le web.


30 oct. 2020
0

Merci pour vos réponses. En gros 2 écoles: mettre de la résine ou remplacer le contreplaqué.
Je vais plutôt partir sur la première option.
C’est sympa d’avoir pris le temps de répondre.


Hugor:N'hésites pas à faire des trous à l'aide d'une perceuse tout les 4/5cm histoire que la résine soit bien pénétrante dans le boisMETTEZ DES GANDS ! WHITE SPIRIT si jamais tu en mets un partout·le 30 oct. 2020 19:39
LeMoko:Avec ta première option tu enfermeras de l'humidité alors le pourrissement va continuer bref cela ressemble plus à du cache misère seul solution digne découper et retirer les parties malade.Mais bon chacun fait comme il veut·le 31 oct. 2020 09:07
Hugor:Je lui ai bien recommandé de passer le sèche cheveux si humidité il y a. Bien lire avant de rétorquer SVP ·le 31 oct. 2020 11:15
PhilGé:Le sèche cheveux n'enlèvera jamais le sel...·le 31 oct. 2020 11:38
LeMoko:Et il faut bien plus qu'un coup de sèche cheveux pour avoir un séchage à cœur. Le sale boulot c'est la découpe "poussière" Après le reste c 'est pas compliqué avec les résines colle etc mais là tu es sur de ton coups.·le 31 oct. 2020 12:42
Hugor:Sur une coque de 40 ans je te laisse le soin de te renseigner sur le taux de salinité dans la fibre ·le 31 oct. 2020 17:22
30 oct. 2020
2

Si première option, bon courage pour la suite, ça fera bien propre et solide en apparence mais lâchera plus loin...
Mais chacun fait comme il veut.


Johannsalez:Alors peux tu m’expliquer quelle va être la différence avec du CTP?·le 30 oct. 2020 21:20
FredericL:Le CP a une résistance propre. Tout dépend de l'épaisseur des peaux en fibre de verre de chaque côté. Si les deux sont assez épaisses (au moins 1 mm de fibre sans compter le gelcoat), on peut considérer que c'est un sandwich et on peut mettre de la résine chargée pour remplacer le CP pourri, à condition que ce ne soit pas trop étendu et bien sec. Si le stratifié est plus mince ou la zone pourrie plus étendue, découper et refaire un plancher en CP marine, collé à l'époxy, et le stratifier , toujours à l'époxy. ·le 30 oct. 2020 21:41
30 oct. 2020
0

Pas dur de choisir : si tu devais acheter un bateau ( ce bateau ?), quel type de réparation ou de dépannage aimerais-tu rencontrer ?

Maintenant si le bateau est en fin de vie et son prochain propriétaire le chantier de démolition, n'importe quel rafistolage suffit.


31 oct. 2020
0

Pour une réparation digne de ce nom, les méthodes proposées par West System sont ce qui se fait de mieux.

www.westsystem.com[...]015.pdf


PaulK:Donc il faut remplacer le pourri/mouillé/délaminé avec du cp nouveau, comme suggère Polmar.·le 31 oct. 2020 02:31
PaulK:À la fin, il sera plus vite, plus facile à faire, ET plus fiable que l'autre façon d'agir. ·le 31 oct. 2020 02:32
31 oct. 2020
0

Comment faire la jonction entre le vieux CP et les nouvelles plaques?
Comment palier à l’étanchéité suite à la découpe sur le pont?


Hugor:Bonne galère avc la scie sauteuse.. :) ·le 31 oct. 2020 11:19
Lorem Ipsum:Et bien disqueuse, alor·le 31 oct. 2020 13:03
Lorem Ipsum:"alors" ;-)·le 31 oct. 2020 13:03
FredericL:2 solutions : découpe en biseau (largeur > épaisseur x 5), ou collage d'une bande de CP au niveau du joint. Collage à l'époxy chargé, et stratification d'un tissu de verre sur l'ensemble pour refaire l'étanchéité. ·le 31 oct. 2020 13:09
31 oct. 202031 oct. 2020
0

..........


FredericL:C'est pour faire un objet de décoration, pas un plancher sur lequel on marche. ·le 31 oct. 2020 13:05
Hugor:Eh oh.. Que de la mauvaise foi débordante !! Le mec parle d'un bord de trappe & on lui sort comment reprendre une coque éclatée... Bon !!Franchement heureusement que le ridicule ne tue pas.. Les gars vous êtes malades d'avoir raison.. un coup objet décoration, un coup le WHITE SPIRIT, un coup il faut chauffer le coeur, un coup le sel... Super !! Prochaine fois je ne donnerai aucun avis ! Si c'est pour ça·le 31 oct. 2020 16:48
Lorem Ipsum:Il ne faut pas prendre offense des avis divergents.Les techniques de réparation durables sont maintenant bien établies depuis une quarantaine d'années grâce à l'epoxy, voir la doc West System.Pour une réparation sérieuse il serait imprudent de s'en écarter, un plancher subit des contraintes importantes.Comme d'autres je suis un peu surpris du nettoyage de l'epoxy au white spirit, quand l'habitude est plutôt l'acétone et/ou pour les outils, le vinaigre blanc (moins connu).Cela dit, chacun fait comme il veut, surtout sur un vieux bateau dont la revente n'est pas envisagée.Quand on considère les règles de l'art, un coup de sèche cheveu semble bien peu suffisant.·le 31 oct. 2020 17:01
Hugor:Je ne prends pas offense mais alors pas du tout !! .. Chacun dit son avis point ! le 3/4 des postes à ce mr étaient pour chercher la petite bête.. jusqu'à lire des âneries du genre le White spirit ne nettoie pas l'epoxy.. Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !! C'est là que je me rend compte que ça parle sans savoir..·le 31 oct. 2020 17:15
FredericL:Tu as absolument raison : on sèche avec un coup de sèche cheveux, on coule de la résine pour inclusion pour rétablir la résistance du plancher, on nettoie les éventuelles coulures avec du white-spirit et on récupère un beau plancher tout neuf. Ce n'était pas nécessaire d'éditer tes messages, ton savoir-faire est maintenant partagé. ·le 31 oct. 2020 18:59
31 oct. 202031 oct. 2020
0

Couper comme dit plus haut de façon à enlever totalement la pourriture jusqu'à la partie réellement saine, donc pas de pitié avec la scie.
Faire un biseau sur toute la découpe du plancher existant à 45° ou 30° (meilleur). Angle orienté de l'intérieur vers l'extérieur en partant de l'intérieur du bateau/plancher.

Couper un CP marine ou pas, multiplis ou autre matière au choix, en biais avec le même angle que le receveur mais faire une réserve de dimension à cause des épaisseurs de résine et de joint éventuel.
Bien enduire de résine époxy ou autre produit ad-hoc ce CP recto-verso et les biais, ajuster avant d'enduire de façon à avoir un affleurement correct plancher existant/plaque de remplacement.
Coller cette plaque de CP sur le plancher. Attendre la polymérisation complète.
Le plancher est alors refait proprement, il n'y a plus de trappe de visite.

Ensuite, couper à la mesure en ayant fait un avant-trou à la perceuse et au bon foret (diamètre de 7 à 10 mm) pour le passage de la lame de scie oscillante afin de créer la réserve pour y installer la plaque de visite ou le hublot choisi pour aller dans les fonds en choisissant une dimension permettant à un homme d'accéder dans ces fonds.
Penser et choisir un encadrement mâle et femelle (comme pour un hublot) et à sa réserve pour la pose. Éventuellement, ce cadre peut être un cadre de hublot avec joint,
Suivant le cas et le choix, cette plaque de visite sera munie d'une poignée, bout, crochet, réserve ou verrouillage rotatif incorporé permettant de la soulever après déverrouillage si charnières sur le cadre, si pas de charnières, à l'enlever purement et simplement. Penser à soigner cette poignée, ce bout ou crochet afin qu'il y ait le minimum d'eau ou de poussière, débris qui tombent dans les fonds si encadrement prévu sans joint et qu'elle ne soit pas une protubérance agressive pour un balais, les bouts ou les pieds...

Terminer par la finition peinture ou fibre de verre, placage de son choix si nécessaire.
Suivant l'habileté et le temps de réflexion avant mise en œuvre, ce sera propre, parfois joli, esthétique, mais surtout solide et fonctionnel et supportera le poids d'un homme qui (éventuellement) saute sur cette plaque.
C'est, bien sûr plus long, mais avec le confinement, on a le temps, et surtout, la réparation sera propre et durera.
Maintenant, c'est au choix du propriétaire du bateau, à savoir s'il veut garder ou pas ce canot ou masquer pour la revente...

Edit : ON ne sait pas ce qu'il y a en dessous du pont, renforts métalliques, stratifiés ou simplement bois, penser à examiner le dessous du pont et évaluer s'il faut faire des reprises de force pour supporter le poids surtout si on coupe un renfort.


LeMoko:👍👍·le 31 oct. 2020 12:45
Johannsalez:Regarde la photo en fait il y a 2 couches de composites en sandwich. Si je fais cette technique je pense garder le composite du dessus pour le recoller sur le CP c’est ça?·le 31 oct. 2020 13:47
LeMoko:Oui tu découpes la face intérieur qui a un état de surface "fibre brut" visiblement l 'intérieur bon courage.Si tu es dans un caisson ne pas oublier masque respiratoire ·le 31 oct. 2020 17:56
LeMoko:oups un clique un peu rapide Bien sur si il est possible de travailler par l intérieur·le 31 oct. 2020 18:04
Johannsalez:Ah super! Encore mieux pour l’étanchéité. Moins pratique pour bosser par contre. Merci·le 31 oct. 2020 18:12
FredericL:C'est vraiment galère de stratifier par en dessous, et pas si compliquer de refaire un truc propre et étanche par l'extérieur. ·le 31 oct. 2020 19:02
LeMoko:Oui Frederic mais il est à la vertical, après c 'est une solution, je laisse Johannsalez juger de la faisabilité en fonction du contexte.·le 01 nov. 2020 10:06
31 oct. 2020
0

Maintenant, c'est au choix du propriétaire du bateau, à savoir s'il veut garder ou pas ce canot ou masquer pour la revente...

Moi je dirais "masquer pour garder le bateau" ou "réparer pour la revente" ;-)

Le vice caché, ça vaut aussi pour les bateaux...


31 oct. 2020
0

Surtout que le vice n'est plus inconnu.
Donc il sera automatiquement caché, si non précisé, lors d'une éventuelle vente; et même s'il est précisé, il existe de la jurisprudence.

Exemples de réparation:


(Il y a deux autres chapitres)

Une chose est certaine.
En cas de vrai réparation, il me parait indispensable de conserver la peau intérieure actuelle.


Johannsalez:Ok super la source vidéo est assez explicite. ·le 31 oct. 2020 13:55
31 oct. 2020
0

Au vu des photos du fil, au tout début sur la deuxième, il n'y a pas un rail dont on voit deux vis, un moulage rentrant à droite et juste une dizaine de centimètres de marge sur les bords de l'ouverture ?
J'entends bien que c'est un sandwich bois (ou aggloméré) entre deux peaux de fibre polyester, mais la marge pour refaire ce genre de trou proprement en y remettant un panneau n'est pas à la portée d'un néophyte dans ce cas.
Je sais que ma façon de faire n'est pas académique, mais elle s'applique dans ces cas précis ou il n'y a plus beaucoup de support permettant une reprise solide, amha.
Ou alors il faudrait refaire intégralement une peau interne, puis poser du balsa et l’imprégner, et ensuite remettre une peau externe avec une surface antidérapante (peut-être, puis seulement après poser un hublot ou une trappe solide.
Mais je peux me tromper.


02 nov. 2020
0

Bonjour
Oter tout ce que vous pouvez qui est pourri , puis realiser un enduit avec résine epoxy chargée ( microballon ou aérosil ) et enduire le tour de la trappe . 👍


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (183)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021