Réparation d'un mat de 10 m50 en pin d'Oregon

J'ai un yawl de 1961, j'avais enduit d'epoxy et recollé les 4 parties du mat creux en pin d'Oregon en 1977, apres plusieurs traversées de l'atlantique, il a tenu jusqu'a maintenant.Malheureusement apres l'avoir stocké plusieurs années à l'horizontale sur le bateau l'eau s"est infiltrée par la tête de mat et à pourri le pied de mat, je souhaite donc remplacer le pied de mat et faire un "splice" pour le resolidariser, le mat se montant et se baissant à l'aide d'un éspar rajouter à son pied, je ne sais pas les contraintes à prendre en compte pour faire une réparation fiable.
Merci pour votre aide, ci joint 1 photo montrant la partie pourrie (j'ai des photos montrants le principe pour hisser le mat)

L'équipage
13 mai 2008
13 mai 2008
0

"faire un "splice" pour le resolidariser"
pourrais tu nous en dire plus sur ce que tu entends par là ?

J'aimerais comprendre…

13 mai 2008
0

Réparation d'un mat de 10 m50 en pin d'Oregon
Un "splice" mot anglais signifie pour moi un collage en sifflet, la pièce à rapporter est coupée de manière à avoir la plus grande surface à coller pour la plus grande résistance.

13 mai 2008
0

Réparation d'un mat de 10 m50 en pin d'Oregon
Merci et bravo, j'avais oublié le terme, c'est bien un Scarf, cependant le mat n'est pas en lamellé collé. Il est composé de 4 parties, 2 cotés+1 dessus et un dessous le tout collé.
Est ce que 10 fois l'épaisseur s'applique t-il aussi dans ce cas ?

13 mai 2008
0

scarf
en aviation, la règle est de 15 fois l'épaisseur du bois,

avec des colles d'un temps ancien il est vrai,

mais pour avoir vu des essais de contrainte il y a une réelle différence, c'est mécanique,

aujourd'hui avec des colles performantes, (aerodux par exemple) descendre à 10 fois l'epaisseur reste raisonnable, mais coller à l'epoxy un scraf de bois, je ne crois pas que l'epoxy mouille suffisamment le bois pour une résistance optimum,

reste à savoir dans le cas de se mat, si il faut prendre en compte l'épaisseur de chaque coté pour faire le scarf ou prendre en compte la section du mat :reflechi:

toujours en référence à mes anciennes connaissance aéro du bois, dans le cas d'un réparation d'un caisson (cas du mat) il y a toujours eu en plus un CTP pour couvrir la réparation et garantir l'intégrité,

mais le risque en bateau est moins grave qu'en avion :-(

13 mai 2008
0

époxy de startification ?
si on peut profiter du sujet pour éclairer mes connaissances,

je ne penserai pas que cette époxy soit une colle en soit, enfin pas associée à de la fibre,

qu'elle est la résistance à l'arrachement du joint de colle ?

de mémoire je crois que le joint dois être supérieur à 40 kg/cm² , qui est la limite basse à l'arrachement des bois structurel comme le pin d'orégon , le spruce et autres de la même famille

13 mai 2008
0

gela
prend la section du mat bien entendue

13 mai 2008
0

Un scarf donc.
C'est ce dont je me doutais mais dans le doute…

Ce mat étant fabriqué en "lamellé collé", l'idéal serait de faire un scarf sur chaque lamelle, en décalant les zones de collage.

Et une longueur scarf parfait, c'est dix fois l'épaisseur.

Sur cette base, voilà un mat qui prendrait un bon coup de jeunesse.

13 mai 2008
0

Les règles de l'art (isanat)
Il faut toujours essayer de s'en approcher.

Dix fois l'épaisseur, c'est ce que je ferais sans hésitation. Je crois deviner que cette règle est peu appliquée par "peur" de ne pas y arriver ou quelque chose comme cela.

Et pourtant c'est la garantie de retrouver une solidité similaire et une certaine sérénité ensuite sur les bords de près serré et musclé.

Un collage à l'époxy serait bienvenu aussi.

13 mai 2008
0

15 fois l'épaisseur pour l'aviation,
tu me l'apprends Philippe.
Comme quoi on peut encore aller plus loin.

Mais la tendance serait plutôt inverse par les temps actuels de recherche de facilité.

L'époxy de stratification est suffisamment fluide pour garantir une imprégnation en profondeur.

13 mai 2008
0

Ma réponse concernait
ton questionnement sur la fluidité mais je pense qu'une résine époxy spécial bois conviendrait de toute façon parfaitement.

Moi j'utilise les résines de strat pour le bois: double usage. Et de toute façon ces résines sont tellement performantes que je ne me fais aucun souci.

13 mai 200816 juin 2020
0

Réparation d'un mat de 10 m50 en pin d'Oregon
Merci, mais la question demeure : Est-ce l'épaisseur du bois (j'imagine 2 cm à vérifier) ou la section du mat environ 12,5 cm x 21 cm.
Le collage epoxy fait en 1977 a tenu plus de 20 ans et plusieurs traversées, je pense que d'abord enduire les 2 faces du bois avec de l'epoxy liquide (pour traitement du bois) puis un collage avec un époxy colle plus épais devrait convenir ?

13 mai 2008
0

époxy et aviation
L'époxy est utilisé par la grande majorité des constructeurs amateur d'avions Américains qui sont ~10x plus nombreux que par chez nous...les Français, par méconnaissance, utilisent encore les vieilles "résorcines" ou "urée formol" à la durée de stockage ultra courte (périmée elle ne tient plus) et qui nécessitent un ajustage parfait et un serrage puissant sinon ça ne tient pas, alors que le collage époxy conserve sa résistance même si le joint fait 1mm d'épaisseur et qu'il n'y a quasiment aucun serrage...
Par contre les colles PU sont très déconseillées en construction amateur (il n'en existe d'ailleurs plus qui soit homologuée aviation, mais en ulm c'est toujours utilisé) car si l'ajustage n'est pas parfait, la résistance devient très faible car la colle mousse si elle est dans un creux= résistance ridicule et de plus elle ne pénètre pas assez les bois durs (le pin d'orégon s'il est "bretté" avant collage ça va)
Des scarf et entures j'en ai fait un paquet sur Jodel, mais sur Jodel on se limite à 12x pour les bois massifs et 10x pour les CP bouleau, 15x n'est en pratique faisable qu'avec des bois durs à grain fin comme le hêtre ou le frêne...tous 2 des bois d'un solidité extraordinaire, hélas trop lourds pour l'aviation, donc utilisés que sur des pièces maîtresses très sollicitées...

13 mai 2008
0

on peut faire simple et en français:
splice, scarf: enture!
en anglais : plus chic, mais plus solide???
www.boisetpaille.com[...]nte.pdf

13 mai 2008
0

hum

age 47 ans , dejà reparé une fois, maintenant le pied pourri ,ça s'est pour le visuel .Tu dit qu'il a pris l'eau par la t^te et pourri le pied mais au niveau des barres de fleches ça doit etre plein et non creux donc là ça doit pas etre fameux non plus.

Il serrait bon de faire des sondages tout le long du mat pour bien verifier si une reparation est bien judicieuse.

josé

13 mai 2008
0

Réparation d'un mat de 10 m50 en pin d'Oregon
A priori j'ai déjà commencé les sondages et je n'ai pas encore eut de mauvaise surprises. Le mat était légèrement incliné sur le bateau, la tête un peu plus haute que l'embase. Aussi l'eau selon moi s'est-elle amalgamée au niveau du pied. Si de l'eau est passée au niveau des barres de flêches elle n'a pas stagnée.
Gela

13 mai 2008
0

Réparation d'un mat de 10 m50 en pin d'Oregon
OUI

13 mai 2008
0

De toute façon,
j'imagine que tu vas le dénuder ce mat, pour le vérifier plus précisément.

13 mai 2008
0

sur ma litterature

ils disent pour un scraf 10 fois l'épaisseur ,pour ce qui est de la colle il n'y a guere de preference ,polytrethane,epoxy,resortine...

mais le pied lui est plein à voir jusqu'à quelle hauteur.

Perso , je rajouterais sur chaque trou des broches une plaque en inox pour eviter que les efforts ne soient repris par le bois.

josé

13 mai 2008
0

pour ta reparation
un double scarf on a reparer le mat de l etoile de comme ça au chantier avec le charpentier et ca tu peut aller après coller a l epoxy bien entendu

13 mai 2008
0

si on appelait ça
une enture en sifflet .
Ça se fait couramment même pour des mats neufs .
En V avec la pointe vers le haut .
10 fois l'épaisseur c'est déjà bien . Il ne faut pas oublier qu'un mat travaille plutôt en compression .
Collage époxy ou résorcine . L'epoxy impose de respecter des conditions de température et d'humidité qui ne sont pas toujours correctes en bord de mer et en plein air .
En contrepartie l'époxy chargée permet de légers défauts d'ajustage .
Respecter les sections d'origine si elles étaient suffisantes et éliminer tout ce qui est douteux .

Question : lors du premier recollage, l'intérieur a t-il été protégé .

13 mai 2008
0

Réparation d'un mat de 10 m50 en pin d'Oregon
A priori j'avais enduit l'intérieur du mat d'époxy (je ne me souviens plus tres bien) mais pas l'éxterieur pour le laisser réspirer.
Maintenant une enture en sifflet, ou un double scarf comme dit Noël, comment fait on ça ?
Le mat travaille principalement en compression, mais lors du matage et dématage avec mon espar, y a t'il d'autres efforts à prendre en compte?
Pour répondre à José, je crains qu'un renfort avec plaques inox ou boulons, crée un point de rupture, merci d'avance pour vos commentaires
Gela

13 mai 2008
0

Réparation d'un mat de 10 m50 en pin d'Oregon
MERCI
Si j'ai bien compris longueur du Scarf =10 x12,5 cm = 1,25m en plus de la partie remplacée (ou 10x21cm = 2,10 m en plus de la partie remplacée ?)et je prépare le pied de mat en 4 parties comme à l'origine + renfort central ou massif ? si je ne trouve pas de pin d'Orégon, puis-je utiliser un autre bois ?
Lequel ?
Pour José
Merci c'est un bon conseil, cependant ma ferrure de pied de mat est comme une cage en acier galva à 3 cotés qui enserre le pied. Comme j'ai remplacé les vernis par de la peinture blanche lors des matages/dematage c'est moins un problème.
Par contre dans les 2 trous, un de diametre 32 mm sur lequel le mat pivote, et le 2éme diamètre 18 mm qui le maintient en position verticale, j'insèrerai peut être 2 tubes inox pour reprendre la force.
Pour STP "en français c'est plus simple" : Ne connaissant pas tout les termes d'architecture et de menuiserie en français comme en anglais, j'ai employé celui qui semblait convenir, cependant anglais ou français qu'impôrte, c'est l'ouverture qui rend plus fort

13 mai 2008
0

pour utiliser les deux
ça n'a rien voir en dehors de la couleur .
Le "vrai" pin d'Oregon à un grain très fin et une structure plus serrée . Il a les caractéristiques mécaniques du chêne sans en avoir le poids .
Malheureusement ce sont des fossiles en voie de diparition .

14 mai 2008
0

Réparation d'un mat de 10 m50 en pin d'Oregon
Merci a tous pour ces réponses, je devrais m'en sortir si je n'ai pas d'autres mauvaises surprises sur le mat

13 mai 2008
0

enfaite ces tous simple
tu coupes la ou tu doit couper puis sur ton mat tu trace un double scarf qui doit faire une poite puis tu rabotes les deux coter qui te donnera une pointe ensuite tu scarf des deux autre piece neuve que tu va mettre dessus et tu vient les coller dessus puis apres sechage de la colle tu rabotte pour donner ton pied de mat final

13 mai 200816 juin 2020
0

amha

je resterais sur la m^me essence de bois car ça risque de travailler differement et peu etre source de decollement

voici mes jumelles

josé

13 mai 2008
0

il existe du "pin d'orégon" Français
mais il est moins solide car pousse plus vite (dans les Vosges) et est un peu plus dense: c'est le Douglas, très utilisé en charpente dans le bâtiment cependant...

13 mai 2008
0

un bon sapin du nord le fera tres bien
ces avec ca que nous on reparer le mat et toujours pas tonber donc aucun souci a avoir la dessus

14 mai 2008
0

Pin d'Orégon et Douglas
c'est le même arbre, mais en effet comme les caractéristiques mécaniques et zone géographique sont différents, on a aussi un nom différent.
dans les Vosges ou il semble avoir trouvé son milieu idéal, cet arbre pousse très vite à basse en moyenne altitude (pour charpentes et industrie papetière), sauf à haute altitude (900 à 1100m, au delà il n'y a plus guère d'arbres car trop rigoureux l'hiver) ou il a des caractéristiques assez proches du pin d'orégon ,mais il est le plus souvent tors là haut à cause du vent donc peu utilisable pour la menuiserie.A l'ouest du Canada, celui qui est exploité pousse très lentement dans des zones assez abritées humides et froides, mais trop exploité, il n'y a plus de grosses pièces...
Un bois qui est également très bien pour les bateaux est le mélèze, le meilleur résineux Européen...presqu'aussi bien que le pin d'Orégon...

13 mai 2008
0

pour le dematage

rematage je ne sais exactement comment est fait ton espar mais en principe ça ne travaille pas bien dure ,non le probleme ne se situe pas là.

Pour mes plaques inox j'en parle car Calypso est ainsi et je trouve ça pas mal ,lors des pivotement c'est les plaques qui frottent et pas le bois du mat ce qui protege egalement le vernis .

josé

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (161)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021