Réparation de trou sur contreplaqué

Bonjour,

J'ai 2 trous (gros comme un poing) et 2 legeres déchirures (10cm) à l'avant, sur l'un des bordées de mon mousquetaire.

Si je passe par un chantier naval, on me dit qu'il faut changer le bordée entierement, (mais comme il faut déposer la quille ...), le prix est faramineux (presque 3000 euros).

je me propose de le réparer moi meme en collant (et clouer ou visser ???) une planche en CP à l'intérieur avec de la PPU, puis en mettant de la résine stratifié (choucroute) à l'extérieur.
Poncez et ensuite mettre une couche de fibre stratifié à l'interieur et à l'exterieur.
Ceci pour chacun des trous.

Qd pensez vous ?? Cela assez sera solide ??

Merci de votre aide

Sylvain

L'équipage
03 oct. 2005
03 oct. 2005
0

le cp et l'emplatre auront une dilatation différente
je sens pas bien le coup au niveau de la fiabilité car la choucroute n'apportera rien à la structure qui ne tiendra que par le cp intérieur et la strat externe qui de toute façon ne tiendra pas sous cette forme, sauf à stratifier toute la coque

ce que je trouve bizarre , c'est de devoir changer tout le bordé alors qu'il me semble qu'il est bien possible de changer des morceaux de bordé au niveau des couples et lisses

mais je suis un trop mauvais menuisier pour m'accrocher à mon avis en cas de contestaion d'un + savant que moi ;-)

amicalement

03 oct. 2005
0

solide? je ne sais pas
par contre il n'y a pas mieux pour tout faire pourrir autour.

quelles sont les causes de ces trous?

si ils proviennent de chocs , il faut découper autour des trous , chanfreiner et reposer un cp.
je pose toujours un renfort intérieur de même épaisseur et de taille supérieure.

si le bordé est pourri , il faut sonder pour savoir sur quelle surface.

selon le cas faire comme ci-dessus (zone limitée).

sinon il faut changer le bordé

03 oct. 2005
0

he bé
retailler les trous,carre ou rectangle,avac un biseau,faire la pièce avec la meme épaisseur de cp,a l'intérieur une contrplaque cp(plus large)le tout collé a l'epoxie

04 oct. 2005
0

Tu trouveras le détail des techniques
dans "Savoir réparer et rénover son Bateau en Polyester" les Editions du Plaisancier, des Frères Gougeon (18 E). Tu trouvera détaillé, ce que Petite Jane suggère et bien plus encore !
A recommander à tous les proprios. de GRP.

03 oct. 2005
0

Réparation de trou sur contreplaqué

Ces trous proviennent de chocs avec des bouchots.
(panne de moteur -&gt Bouchots)

Le CP n'est pas pourri. Un professionnel venu faire un devis me l'a assurer.
Vous conseignez donc de faire un trou carre, mettre un piece en Cp dedans, et ensuite mettre un renfort plus gd à l'interieur. Le tout collé à l'epoxy (epoxy ou PPU quel difference)- Aucun clous ou vis?? et ensuite à l'exterieur vous ne remettez rien

Merci pour votre aide

Sylvain

03 oct. 2005
0

bon point
découper carré , oui :la pièce est plus facile à ajuster.

chanfreiner (c'est à dire biseauter) les bord et ceux de la pièce afin d'augmenter la surface de collage entre les deux.

le renfort intérieurpeut être vissé -provisoirement ou définitivement- ben dame , faut bien qu'il tienne...

collage ppu ou époxy? personellement je préfère l'époxy , mais il faut que le bois soit parfaitement sec (donc bateau hors de l'eau un bout de temps) et que les conditions météo soient idéales: temps sec et minimum 15°.

pas toujours évident en automne.

la ppu est plus tolérante . en fait elle adore l'humidité (pas trop tout de même, faut pas que ça ruisselle sur le bois!).

en revanche les ajustages doivent être parfaits et la pression de serrage suffisante. cette saloperie s'expanse).

protection extérieure: cycle de peinture normal.

bien enduire les bord puis poncer pour que la réparation soit invisible.

03 oct. 2005
0

j'ai
pas bien compris le coup du trapeze?

04 oct. 2005
0

c'est préçis
mais moi aussi

03 oct. 2005
0

Lecture
Bonsoir,

Il y a d'excellents ouvrages expliquant comment réparer ce genre d'accident, si bien sûr, tout n'est pas pourri.

Par exemple le livre des frères Gougeon "Savoir réparer et rénover son bateau en bois" page 97.

C'est assez simple

Cordialement

JJB

03 oct. 2005
0

réparation cp
première chose bateau au sec ,découper un carré ou rectangle nien net toute la difficulté consistera à faire un biseau bien régulier, disqueuse, rabot et ciseau à bois, et ensuite de fabriquer la pièce mâle correspondante,collage à l'époxy chargé qui permet de rattrapper les ajustages un peu limite! le mousquetaire étant construit sur lisse l'idéal est ,si possible, de s'arranger pour appuyer la réparation sur les lisses ou sinon une contreplaque à l'intérieur. les vis ne servant qu'au serrage les enlever après la prise et reboucher les trous, pour l'epoxy/temps sec température mini 15°et bois sec,plus facile à faire qu'à décrire, bon courage
henri

03 oct. 2005
0

Réparation de trou sur contreplaqué

Ok cela avance dans ma tete, merci pour votre aide

Vous biseautez les trous sur les 4 cotés ou sur que sur 2 cotés ?.

Ne serez pas t-il de carrement faire un gros trou (englobant les 4 trous sur 1m), pour n'avoir qu'une seule piece à boucher. le pb ds ce cas la, c'est que l'on ne peut pas mettre ds planche à l'interieur.

Vous parlez tous de colle, d'epoxy, d'epoxy chargé... Vous pouvez me dire exactement qu'est ce vous utiliserez ?

Merci bcp pour votre aide

Sylvain

03 oct. 2005
0

gros trou?
à éviter: la coque n'est pas une surface plate mais courbe.

donc la pièce devra tenir compte de la courbe : ses bords devront être légerements arondis.

de plus , plier du cp 9 (ou 12, je ne sais plus ) sur une surface moyenne n'est pas un cadeau.

résine époxy spèciale pour bois .
on la transforme en colle en rajoutant dedans une charge (ça se vend) qui la rend pateuse et renforce la chose.

voir les sites de sicomin ou des ets charles.

03 oct. 2005
0

collage epoxy
Lorsque la température extérieure est un peu limite pour l'utilisation de l'epoxy, on peut aider avec un sèche-cheveux. Surtout si la zone n'est pas trop grande, c'est assez efficace. C'est important pour démarrer la réction chimique, ensuite celle-ci libère elle-même de la chaleur et le sèche-cheveux devient moins utile.

03 oct. 2005
0

3000 euros !!!!!!!!
Putain, mais c est des fous furieux si ce que tu dits est le cas !!!!!!

Si tu cherches des trucs precis avec des schemas, vas sur le site ABV ( a bouchain vif ), c est clair, net, aucun soucis et plein d infos

Je te conseille vivement l epoxy, il y en a de toute sorte, si tu faits tout ca dehors, une bonne bache, un chauffage electrique ( j ai cuit le mien en 4 mois apres qu il tourne 18 heures sur 24, c est dire que t as de la marge !! )

04 oct. 2005
0

A bouchain vif
Je ne trouves pas et google non plus le site à bouchain vif, peux tu nous donner le lien STP

04 oct. 2005
0

Site A Bouchains Vifs
asso.abv.free.fr[...]/

MichelR

03 oct. 2005
0

d'accord avec liberter

C'est pourquoi je prefereais faire avec de la PPU 100 car bien moins contraignant donc tu as toutes les chances de reussir,par contre si tu te rate avec l'epoxy t'en pas dans la merde.
Par ailleurs la ppu gonffle et se mettera dans tous les petits defauts dont pas de penetration d'eau entre les 2 plaques de cp.
Pb à resoudre quand même il faut excercer une pression assez forte sur le cp pour que sa colle bien , alors là il va falloir que tu fasses preuve d'imagination et là est egalement la source de la reussite.

Je te conseille d'ajuster des 2 plaques de cp (interieur et celle dans le trou) avant tout collage .Enleves egalement la peinture colle bois sur bois.

josé

04 oct. 2005
0

proximité
hello,
si tu n'est pas trop loin de quiper je peux paser et t'expliquer in situ, voir meme te donner un coup de main.
ou est-tu?
sinon c'est comme disent les autres, aller au bois sain, contre plaue interieure collee puis rebouchage en cp par l'exterieur.
simple et facile ( attention la ppu requiere des ajustages nickels chrome)
amicalement
jpierre

04 oct. 2005
0

mi-bois
assemblage mi-bois epoxy, aussi costaud qu'un scarf et plus facile a realiser.

04 oct. 2005
0

Takari...
Le site ABV est tout simplement formidab' !
Merci du tuyau !

Pour Sylvain, moi aussi, j'aurai opté pour un mi-bois... carrément plus simple !

04 oct. 2005
0

mi bois ?
pas sûr que ce soit aussi bien:
- l'ajustage ne sera pas si facile que ça en a l'air
- risque de stagnation d'humidité, donc de pourriture, dans l'angle du mi-bois (qui ne sera pas bien ajusté)

Le scarf, y'a que ça de vrai !
Ne pas confondre carène et meuble de cuisine...
:-p

04 oct. 2005
0

comme dit le reptile...
chacun fait comme y veut !

Concernant la réparation que tu montres sur la tof, amha il aurait fallu poursuivre dans le sens longitudinal, pour que le jonction tombe sur une varangue.

Au passage, en faisant comme ça, pas besoin de contreplaque !

Mais encore une fois chacun etc...
;-)

04 oct. 2005
0

a titre info...
lors de la remise a l'eau une mauvaise manip avec le portique m'a permis de tester la rep, tout le poids du bateau: 1,7 t sur un unique patin,à l'endroit même du collage, la coque n'a pas bouger. Maintenant si quelqu'un peut me montrer comment faire un scarf propre sur un coque et une piece mâle ajustée pile poil, je suis preneur.Les conseils sont une bonne chose mais s'il sont issus d'une experience vécue là c'est le top....

04 oct. 2005
0

meuleuse
il y a pour ça un truc génial: c'est des disques spécial bois, avec des lamelles de papier abrasif.
Assez cher, mais remarquablement efficace !

04 oct. 200516 juin 2020
0

je l'ai fait..
... et pas de probleme, le collage a l'epoxy chargée et de façon genereuse comble les petits défauts d'ajustage. Le mi-bois fait sur une surface importante (dix fois l'epaisseur du cp) ça tient depuis trois ans déjà et dans des coins mal pavés mais chacun fait comme y veut :-)

04 oct. 2005
0

Tout à fait d'accord avec Bruno,
Cette idée qui traine partout comme quoi l'époxy étant tellement résistante, on peut réliser des assemblages de menuiserie, est dangereuse. Les collages époxy créent des points durs et seul le scarf réussit à rendre l'assemblage homogène.
Et ne pas croire qu'on peut se permettre des collages épais puisque cette colle est performante. Encore recemment, j'ai vu des infiltrations d'eau sur une vedette au niveau d'un collage époxy épais sur cp.

04 oct. 2005
0

simple
il faut trois conditions:

1prendre son temps
2prendre son temps
3prendre son temps.

plus sérieusement , le scarf se fait à la meuleuse , en gros d'abord puis par petites touches , la pièce également avec essai sur le trou entre deux coups de meule.

long et fastidieux mais même un sous doué comme moi y est arrivé.

04 oct. 2005
0

j'ai pas dit...
que ta réparation ne serait pas solide, juste que ce serait "mieux"... "trop fort n'a jamais manqué, moins fort on a vu céder", dit l'adage...
Un about de bordé doit toujours se faire sur une membrure ou une varangue. Par extension, je pense qu'on "devrait" faire pareil pour une réparation de cp, c'est tout !

pas dit non plus que faire un scarf était facile...
Mais amha, un scarf= un seul angle, et une bonne indication est donnée par les plis du cp.
Tandis qu'un mi-bois = 3 angles droits + 1 longueur + 2 épaisseurs à controler...

Comme cela a été dit, un pâté d'epoxy bouchant un ajustement approximatif au milieu du mi-bois peut devenir un jour source d'emmerdes !

Maintenant, si ta réparation tient, personne ne va t'obliger à la refaire, hein... :-D

04 oct. 2005
0

mi-bois
ou escalier,utilisé pour remplaçer les scarfs en découpe numérique(accessoirement plus de surface de collage)

04 oct. 2005
0

mi-bois
ou escalier,utilisé pour remplaçer les scarfs en découpe numérique(accessoirement plus de surface de collage)

04 oct. 2005
0

Sur un Corsaire
Sur mon Corsaire il y a plus de 20 ans j'ai réparé des trous de cette taille à la suite de chocs avec une barque faisant la navette au mouillage. Ils étaient au dessus de la ligne de flotasion.

J'ai utilisé la technique du cours des glénans de l'époque :
-découpe trapézoïdale
-piéce intérieure de l'épaisseur du bordé, la forme tarpézoïdale facilite l'ajustement à la bonne dimension
-Contre plaque intérieure débordante
-collage à l'atelier des deux pièces ensemble
-pose en place et fixation par rivetage avec des clous galva (le clou enfoncé par l'extérieur puis la pointe rabattue pour faire serrage : on utilise un tas le plomb de sonde par exemple en appui d'un coté et martèle par l'autre coté il faut être deux)

la technique du rivetage n'est pas forcément très esthétique, le vissage doit être plus beau

A l'époque j'avais employé de l'araldite comme colle. c'est un époxy, je crois, très tolérant pour les conditions atmosphériques.

Ces réparations n'ont jamais bougé. J'avais acheté ce Corsaire d'occasion et il y avait déjà plusieurs réparations de ce type dans les fonds. J'ai toujours pensé qu'il avait du tosser sur des rochers. Elles n'ont jamais bougé non plus.

Je conseillerai de chanfreiner la contre plaque pour éviter la formation de points durs dans le bordé et pour l'esthétique.

MichelR

--

04 oct. 2005
0

D'accord avec Bruno
Le scarf, c'est la technique classique sur le CP et çà tient.

Il faut préciser les cotes à notre ami : un bon scarf doit avoir une pente de 10 à 12 pour 1. A la meuleuse OK, mais pour la finition et avoir la certitude d'une surface parfaitement plane, condition d'un collage parfait, il faut un sacré coup de main.

Par conctre il y a un outil super simple à faire sur une règle de CP de 10/12 mm d'épaisseur et de la largeur qui va bien, coller de la bande de ponceuse à bande au corindon n° 80 sur une face et de 120 ou 180 sur l'autre sur une longueur de 3 fois celle du scarf. Voilà une "lime" à bon compte que l'on nettoie à la brosse métallique.

fabriquer le "bouchon aux dimensions exactes du trou, ensuite, poser une plaque interne en CP de 5/6mm qui servira de guide, et coller à l'araldite qui n'est autre que de l'epoxy, des centaines de bois moulés ayant été collés ainsi sans problème. On ne va tout de même pas revenir à l'urée formol ou à la résorcine.

En surface externe, le système habituel ponçage, epoxy d'accroche, polyuréthane d'épaisseur puis laque polyuréthane de finition, les trois en bi-composants

04 oct. 200516 juin 2020
0

Réparation de trou sur contreplaqué

Merci messieurs pour toute vos réponses

Ci joint une photo du Probleme, le scarf ne va pas etre facile pour le trou pres de la quille,
je ne pourrais pas faire plus de 2 ou 3 cm de biseau.

Bon vent à tous

05 oct. 2005
0

dans ce cas...
le mieux serait d'aller jusqu'à la quille, pour ne pas s'arr^éter à 2 ou 3 cm d'elle.
Mais là, si côté extérieur ça reste un scarf, côté quille c'est refaire le galbord, et là c'est plus compliqué (en tout cas je sais pas faire).

22 juin 2006
0

inpacts peu profonds
ponçage, primaire , enduit gras , ponçage enduit gras , ponçages etc jusqu'a ce que ce soit parfait.

pour la strat , personellement je me méfie .

ton cp est étanche : il y a de la colle entre les plis.

si l'eau s'infiltre entre le cp et la strat , la pourriture s'installera avant que ça ne devienne visible et attaquera le premier pli puis -après maceration la colle , puis le deuxième pli jusqu'a finir avex une zone pourrie sur toute l'épaisseur.

en général ça commence ou la strat s'arrete : au niveau du livet.

22 juin 2006
0

Des précisions
Merci déjà pour les contributions. Quelques précisions suites aux remarques :

  • le bateau est bien sec, depuis pas mal de temps, les travaux avaient été gélés par manque de temps du précédent proprio. La quille est déposée. Les fonds sont sains intérieur et extérieur

  • a force de vous lire, je me dis un truc : effectivement, ma coque a vécu 46 ans sans stratif. Les impacts sont uniquement sur le haut du bordé donc les oeuvres vives sont impeccable. Et si dans 20ans un impact ou du pourrissement nécessite de gros travaux, j'ai peur que ce soit difficile voir impossible avec une stratif. Sinon, comment s'il prends t-on pour peler sur un CP ? D'ailleurs on a du recul sur les coques sans stratif, mais à côté du mien il y a un Cap Horn en bois moulé stratifié qui a pris de l'humidité et en gros s'ils touchent à la stratif ils doivent refaire le bateau.

  • le chantier où je suis restaure des barques assez malmenées par les pêcheurs. Elles rentrent affaissées. Cela fait 20 ans qu'ils le font à la PPU, elles sortent impec et quand les barques reviennent c'est juste pour un peu de peinture, une dame de nage ou autre. Mais ça ne me suffit pas. C'est du boins moulé et non du CP d'où mes questions. Avec 20 ans d'une seule pratique réussie, je viens avec des besoins différents mais il me faut des arguments. Je veux convaincre en douceur et avec des avis éclairés. Il est hors de question de changer de chantier, ici il n'y a que celui-là et je n'ai même pas de garage de la taille du voilier.

Avec ces précisions je suis sûr que ça va vous aider à m'aider

Patrick

22 juin 2006
0

Tu as raison,
il n'y a pas de réponse absolue. Je pèse le pour et le contre. Je sais aussi que mon voilier a été déja rénové et s'il a été imprégné je ne sais pas à quoi. C'est encore un paramètre.

Au delà d'une réponse, tout ce que j'ai lu sur les autres sujets et tes réponses m'aident à comprendre un domaine que je ne connaissais pas du tout il y a quelques jours encore. Au moins je peux engager une discussion avec le chantier plutôt que de tout prendre pour argent comptant.

Ce voilier aura 50 ans dans 4 ans et maintenant je ne suis plus sûr que la stratification soit la meilleure manière de doubler le compteur, alors que l'huile de coude et le contrôle oui.

Merci encore et toute reflexion ou expérience additionelle reste bienvenue, je suis prêt à ralentir les travaux si ma réflexion n'est pas aboutie.

A+,

Patrick

22 juin 200616 juin 2020
0

Presque dans le même cas
Sur un corsaire en révovation, trou sur le bordé près du rouf, au niveau d'un équipet. Je pense faire le coup du trapèze + contreplaque. Dans mon chantier, on rénove des barques en bois moulé et donc on utilise la PPU. Pour éviter qu'elle ne mousse, 2 trucs :
- la laisser sêcher pour qu'elle devienne "amoureuse", c'est à dire qu'elle colle un peu au doigt sans se décoller de son support
- ce qui a été dit, c'est-à-dire parfait contact entre les pièces.

J'ai aussi de nombreux impacts sur le haut du bordé dus au ragage et chocs de quai du passé.

Mes questions :
1. J'envisage ensuite de stratifier la coque pour protéger mon vieux, néanmoins en excellent état contreplaqué (sec et aucune pourriture ni moisissure). Je compte imprégner à la PPU diluée, puis poser un roving à l'extérieur. Or j'entends parler d'emprisonnement de l'humidité, mais si cette stratif n'est que sur une face, est bien faite et que le bois à bu plein de PPU, est-ce toujours un problème ?

  1. Comment boucher proprement tous les impacts de ragage avant cette stratif en évitant un gros scarf ? PPU + Charge (sciure) ou Expoxy + charge ?

Merci d'avance,
Patrick

22 juin 2006
0

Strat à la ppu !
La ppu est une colle pour le bois et non une résine d'imprégnation des tissus de verres. A proscrire à mon avis pour de grandes surfaces (et je tempère!). Aucuns chantiers navals, dignes de ce nom, ne pratiquent la ppu à ce niveau.
Recouvrir une coque d'une strat à la ppu, je n'ose même pas l'imaginer...

Stratifier une coque ancienne de voilier en cp:
un gros chantier qui demanderait un séchage parfait, d'une durée assez longue, de toute la coque, avec dépose de la quille.
Un gros chantier à lancer, de toute évidence, et que je déconseillerais pour ce qui concerne le cas présent.

22 juin 2006
0

En voila,
Un peu en vrac.

Le collage à la PPU, c'est très bien. Rien à redire.
Faire de l'enduit avec la ppu et un peu de sciure, pourquoi pas.
La PPU c'est très bien, l'époxy c'est très très bien.

Si je devais construire moi même un voilier en cp, je n'hésiterais pas un seul instant à stratifier la coque (époxy/verre), car chaque jonction à l'intérieur serait assurée par un joint congé en époxy chargé. Dans ce cas, tout est bloqué et on est tranquille. Mais là je parle de bois neuf.

Stratifier une coque de corsaire, cela représente un risque, voila tout. A toi de l'assumer, comme on dit. L'opération est très tentante mais elle comporte un doute évident: la strat de la coque masque tout et tout peut arriver sans que l'on rendent compte.

Je pense que le plus gros risque vient de la jonction pièce de quille en bois/CP où les risques d'infiltrations surviennent la pluspart du temps. Normal, les fonds font parfois/souvent trempette.

L'idéal serait de pratiquer un joint-congé à ce niveau, mais l'opération sur un voilier qui a pris de l'age demande d'être très bien faite.

La comparaison entre bois moulé et cp: le premier utilise du bois tranché, le deuxième du bois déroulé. Le premier est bien plus résistant.

N'espère pas trouver sur un forum une réponse ferme à ce genre de questionns: chaque bateau est différent et il faudrait les inspecter chacun pour être au plus près du meillleur jugement.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (130)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021