réparation de lattes de coque en cèdre rouge disjointes

bonjour, j'ai acquis un voile aviron "Aber" construit en lattes collées de cèdre rouge. Il a certainement trop séché hors de l'eau en attendant une rénovation, ponçage, vernis... et des lattes se sont écartées, laissant une fente traversante d'environ deux mètres sur cinq millimètres et je ne sais pas trop comment réparer. HELP ! Merci à tous
Pierre

L'équipage
08 juin 2017
08 juin 2017
0

Bonjour
En Grèce les pêcheurs mettent des toiles humides sur les coques pour maintenir le bois humide, peut être est-ce une bonne technique pour lentement rehidifier le
bois et le faire gonfler.?

19 juin 2017
0

j'ai contacté François Vivier et sa réponse semble cohérente avec la plupart des suggestions :

Le problème rencontré est assez classique sur les bateaux en petites lattes.
Il convient d'abord de laisser un moment le bateau dans des conditions moyennes d'humidité. Ensuite combler les fentes avec de l'époxy chargé. Éviter de le faire bateau trop sec car on risque de casser les membrures lorsque le bois va gonfler à nouveau.
Je conseille plutôt de peindre avec une couleur claire pour limiter les effets du soleil.

Je pense qu'il conviendrait donc d'attendre l'automne pour éviter les rigueurs du soleil de l'été, le bateau est sous une serre dans mon jardin... A moins que quelqu'un ait une solution pour éviter la sècheresse ?...
Merci et salut amical à tous.
Aber

08 juin 2017
0

Merci de cette info mais si le bois est collé et verni, est-ce un bon plan ? De toute façon je dois réparer cette fissure importante avant tout.
à plus tard

08 juin 2017
0

Si c'est un bateau construit en lattes collées ce n'est pas un pb de séchage, ou alors le bateau a été construit avec du bois mal séché. Remplissage de la fente avec de la résine époxy chargée avec des micro ballons phénoliques, c'est à peu près la même couleur, puis résine époxy (si le bois est à nu) et vernis (PU 2 composants) avant la mise à l'eau.

08 juin 2017
1

il faut mettre un flibot :une petite piece en bois de l'épaisseur de la fente mise en place doucement pas trop serré ,collé , le gonflage fera le reste

08 juin 2017
0

FredericL, que penses-tu d'un "galibot suggéré par Calypso2 ?
En tout cas, merci à tous les deux.

08 juin 2017
1

je ne sais mais perso le plus propre ,pour mettre un galibot ou flibot c'est d'ouvrir la fente avec une fraise à la defonçeuse en s'appuyant sur un guide ...

ainsi la fente est propre et calibrée et tu peux alors mettre ta baquette également calibrée ,une fois collé un petit coup de rabot ,ponçage ,impec ...

08 juin 2017
0

C'est mieux de mettre un morceau de bois, surtout sur le plan esthétique, mais l'usinage à la défonceuse n'est pas évident si on ne l'a jamais fait.
Quelle est la longueur du bateau, et l'épaisseur du bordé ?

08 juin 2017
0

Si la fente ne fait que quelques mm pourquoi ne pas la calfater normalement....??
C'est plus facile que flipoter, n'est pas trop rigide quand le bois regonflera, car si le flipot est trop ajusté on a le risque d'eclater le bordé...
Pour la finition, le recouvrement du calfat, en etoupe ou coton, plutot que du mastic de vitrier tel que classiquement, du mastic colle MS, apres avoir bien degraissé les levres à l'acetone, ou finition avec une couche legere d'epoxy chargée avec la sciure du bois (red cedar) pour avoir une couleur uniforme.
Couche legere, qui puisse s'ecraser legerement pour eviter tous problemes ulterieurs de dilatations diveres....

08 juin 2017
0

On répare le bois avec du bois, le cèdre rouge et très tendre et imprégnable, rien de compliqué que d'appliquer la méthode de Calypso2. Si pas de défonceuse on peut travailler avec petits ciseaux à bois, ou même dremel, rien de difficile, juste prendre son temps.
Moi ce qui me turlupine, c'est que je comprends pas comment le cèdre à pu réduire sachant qu'à la base le bateau a du être construit avec du bois sec, puis le bois imprégné et stratifié dehors et dedans.

08 juin 2017
0

On calfate egalement les bateaux......en bois et on fait ce que l'on veut, ce n'etait qu'un avis et ce que moi j'aurais fait, car le flipotage est un excercice pas si facile, je sais de quoi je parle ayant rebordé de A à Z mon colin archer de 13 m

08 juin 2017
0

Bah le monsieur parle d'un construction lattes coller, pourquoi calfater?? le bois dans ce style de construction n'est pas sensé se gorger d'eau pour dilater et créer une étanchéité.
Le cèdre rouge est tellement tendre qu'on en fait se qu'on veut.

08 juin 2017
0

amha mais c'est personnel on doit dans la mesure du possible faire les entretiens et reparation dans l'esprit de construction du bateau pour ne pas le dénaturer .

il n'y a pas de calfat sur ce bateau ,c'est simplement du coller donc pour ma part je resterais sur du collé ...

mon bateau est en bordé jointif lorsque je les remplace je reste sur la jointif m^me si cela est bien plus compliqué ...

mais bon chacun fait comme il peut aussi

c'est sur qu'avec de l'epoxy ou du calfat c'est plus simple..

10 juin 2017
0

OK, merci Calypso 2 mais je crains que l'évolution après mise à l'eau ne fasse poursuivre l'ouverture...
Le bateau, un Aber, mesure 4m30 et des débuts de disjointe ment sont déjà visibles à trois endroits, mais pas assez larges pour un flibot.

10 juin 2017
0

mais si ce bateau est au sec depuis quelque temps c'est tout a fait normal qu'il y ait des ouvertures qui vont se serrer apres quelques heures ou jours lorsqu'il aura recouvré son element

10 juin 2017
0

OK mais les fentes sont traversantes et dans son élément ,comme tu dis, je pense que l'eau va rapidement remplir le bateau non ? Oups et glou gloups !

10 juin 201710 juin 2017
0

non non pas glou glou , le bateau est en bois donc il flottera forcement mal il ne coulera pas .

pour ma part ,je le metterais à l'eau avant toute chose et tu verras bien si les fentes se referment au non ...

c'est assez incroyable ce que le bois gonfle une fois mis à l'eau ..

10 juin 2017
0

Tu es sûr qu'il est en lattes collées ?
C'est un bateau fait pour rester à flot ou au sec ?

10 juin 201716 juin 2020
1

Oui, tu peux aller sur le site de l'architecte, François Vivier.
C'est un voile aviron de 4m30 qui normalement sort sur sa remorque. J'essaie de t'envoyer des photos

10 juin 2017
0

tres joli bateau

10 juin 2017
0

Ce ne serait pas un oublie de collage d'une latte lors de la fabrication plutôt ? Un mélange époxy/cellulose devrait bien fonctionner pour la réparation.

10 juin 2017
0

Ca m'étonnerait mais peut-être... Le bateau a quand même navigué pendant de nombreuses années avant ce problème et j'imagine que s'il y avait eu un défaut de fabrication, il serait apparu plus tôt... C'est vrai qu'en Bretagne il devait être plus souvent sous l'eau que sous le soleil contrairement à chez moi dans l'Aude où le soleil plombe !
S'il vous plait avez-vous des précisions quant à un mélange pour combler. Merci, à+

10 juin 2017
0

finalement je croie qu'avant tout je ne toucherais à rien et le metterait à l'eau sur une cale quelques heures ,quelques jours pour voir se qui ce passe

et ensuite en tirerais les conclusions ..

10 juin 2017
0

Bonne idée Calypso, je retiens mais merci à FredericL pour les références.

10 juin 2017
0

A en croire les sites de construction des abers i y aurait deux techniques , une avec des petites lattes pointées et collées a la PU, et l'autre avec des petites lattes collées epoxy et stratification extérieure, donc bien repéré le mode de construction,
la réparation sera différente.

10 juin 2017
0

Merci henri1403, je pense qu'à l'extérieur il y a juste une peinture, donc ça doit être collées époxy. C'est quoi la différence pour réparer ?
à+

10 juin 2017
0

Ca m’étonnerai que ce soit du cèdre rouge, sans stratification intérieur (et extérieur?), ça ferait longtemps qu'il n'y aurait plus beaucoup de matière vu l'âge du bateau, mais je peux me tromper. En tout cas, si il y'a stratification extérieur et pas intérieur, le bois ayant bougé, la stratification a du se délaminer par endroits.

En tout cas, hors de question de mettre de l'epoxy car le bois va gonfler avec l'eau et casser ailleurs.

François vivier est grand architecte mais je doute un peu de ce type de construction lattes collées sans stratification int/ext dans la durée, sachant que le bois va obligatoirement travailler, il est pas vraiment possible que la colle est une capacité à se comprimer quand le bois est humide, et à revenir en place quand le bois est sec, ou alors le bateau est fait pour rester à flot, avec des périodes à sec réduites.

En tout cas on manque de donnée.

10 juin 2017
0

Si les lattes sont collées entre elles et revêtues d'époxy, le bois est étanche et à l'abri des variations d'hygrométrie. On n'est pas dans le cas d'une construction traditionnelle, plutôt une variante incomplète du strip planking.

10 juin 2017
0

oui enfin ça demande un entretien régulier et une réparation immédiate à chaque accrochage. Vernis intérieur à refaire chaque année et peinture de coque quand c'est nécessaire, quels sont les recommandations de l'architecte ?

10 juin 2017
0

Si c'est un bateau en lattes collées, ce n'est pas une bonne idée de le remettre à l'eau sans le réparer car le bois va s'humidifier et il faudra attendre longtemps avant qu'il soit suffisamment sec pour faire une réparation durable.

10 juin 2017
0

J'aimerais quand même voir les données de l'architecte. Mais admettons que FredericL soit dans le juste, en tout cas c'est ce qui me parait le plus proche de la vérité. Qu'il s'agisse d'une construction batarde de strip planking, avec bois imbibé de résine sans stratification.
Le bois doit rester sec, intérieur extérieur, alors il est nécessaire de poncer le vernis intérieur et peinture ext, mais il faut bien vérifier qu'il ne soit pas humide (testeur), on voit bien que par endroit (tâches noirs) il a été fortement imbibé.
Réparation mastic epoxy dans les fentes. Ensuite, imprégner le bois avec de l'epoxy diluée à 15%, puis 5 couches de vernis marin, ou sinon epoxy diluée, plus 2 couches époxy pure, plus 3 couches de peintures.
Je parle dans le cas d'une réparation, professionnelle, car c'est mon métier. Mais si j'étais toi, Aber, je contacterai François Vivier en lui envoyant des photos.

10 juin 2017
0

Grand merci Babar 30 et FredericL, je vais effectivement contacter Fr. Vivier, si c'est possible... et je reviens vers vous.
Est-ce que tu penses Babar 30 que ce que tu préconises comme traitement époxy soit réalisable par un amateur comme moi ?

10 juin 2017
0

La résine époxy s'utilise sans problèmes. Il faut simplement respecter quelques points :

- respecter les conditions d'utilisation, notamment la température et l'hygrométrie du bois
- le dosage résine/durcisseur doit être précis. Pour les petites quantités, utiliser des seringues ou des verres gradués. Ne pas préparer beaucoup de résine d'un coup, le mélange chauffe ce qui accélère la prise
- coté sécurité, mettre de la crème barrière et/ou des gants pour éviter la sensibilisation et les réactions allergiques. Il semble que les allergies peuvent venir au ponçage de la résine plutôt que lors de la manipulation de la résine liquide. Ne pas hésiter à poncer à l'eau.
- en revêtement/étanchéité, passer une première couche de résine, laisser polymériser puis poncer à l'eau avec un grain fin (180/240) avant de passer les autres couches. La première couche de résine fait se redresser des fibres du bois, en les ponçant on obtient une surface parfaitement lisse.

10 juin 2017
0

oui sans problème, il suffit de prendre ses précautions (gants, masque, pièces ventilée), acheter une résine époxy bien fluide, diluant(type acétone), poncer à la ponceuse circulaire pour l’extérieur, pour l'intérieur c'est en général à la main, sinon ponceuse vibrante en plaçant une éponge sous le papier de verre pour lui donner une forme arrondie.

Faire son mastic donc mélange résine epoxy (si possible une résine type colle 1:1, bien pateuse, mais pas obligatoire, ça fonctionnera avec la résine fluide) avec silice (aerosil, microballon...) et phénolique (couleur bordeaux), texture beurre de cacahuète (mélanger pour 3min), et on enduit, puis ponçage le lendemain et on peut attaquer la couche d’imprégnation.
Si tu ne te sens pas de vernir l'intérieur tu peux toujours peindre, ça sera plus résistant dans le temps et demandera moins d'entretien, certes un peu moins joli, mais bon ça reste une histoire de compromis. (passer un vernis correctement, c'est un métier)
Si entre chaque couche d'epoxy il y'a moins de 24h tu n'es pas obligé de poncer. Pour l'appliquer proprement, tu peux passer au rouleau et étirer au pinceau (un outil dans chaque main, il faut étirer rapidement après le passage du rouleau), mais bon, soit juste rouleau, ou juste pinceau si t'es pas un cochon te permet d'avoir un résultat déjà très correct. La dernière couche d'epoxy, tu la laisses sécher 48h/72h. Puis tu la lave éponge à l'eau douce et savon, puis ponçage léger grain 120.
Peinture, tu peux utiliser une bonne glycéro pour l'intérieur et l'extérieur, sauf si le bateau doit rester à l'eau alors peinture polyuréthane pour l'extérieur (bicomposant). 3 couches de peintures, ponçage léger entre chaque couche)
Si tu préfères vernir pour l'intérieur, il ne faut qu'une couche d'imprégnation d'epoxy, car si on rajoute des couches, l'epoxy va blanchir au soleil au bout de quelques temps, même si tu utilises un vernis anti UV de qualité.
Ou alors une solution annexe qui te fera gagner du temps, c'est de trouver un vernis polyuréthane bi-composant (bien diluer, 10%), deux couches suffiront en plus de la couche d'imprégnation d'epoxy. Le rendu ne sera pas aussi beau qu'avec du vernis marin, mais il n'y aura pas d'entretien, il sera plus résistant au soleil et à l'abrasion. (vernis marin= ponçage et application d'une nouvelle couche, une fois par an, polyuréthane, 1 fois tous les 10 ans)

10 juin 2017
0

Pas de dilution pour l'époxy (sauf si la résine est formulée pour), utiliser une résine fluide prévue pour l'imprégnation du bois.
Pour une finition solide et durable, on peut stratifier un tissu de verre léger, c'est quasiment invisible et ça rend la surface beaucoup plus dure et résistante aux petits chocs.
Le vernis PU 2 composants est beaucoup plus résistant que le mono-composant.

10 juin 2017
0

Dans son cas on peut très bien diluer l'epoxy, car la couche d’imprégnation n'a ni vocation structurelle, ni vocation de colle (on va pas stratifier dessus), on cherche juste à saturer le bois pour éviter la pourriture. Si on veut rajouter de la fibre de verre en effet c'est mieux de prendre une résine d'imprégnation, ou sinon de chauffer séparément résine et durcisseur pour une meilleure viscosité, encore que cette dernière technique demande de bonnes connaissances de la résine utilisée et sachant que le temps de séchage va être réduit, on n'ai aucun droit à l'erreur.

10 juin 2017
1

Je n'ai jamais dilué de résine et je ne pense pas le faire. J'ai trouvé ça sur le sujet :
www.arwenmarine.com[...]03.html

11 juin 2017
0

petit ajout sur la dilution, car ça peut vite tourner mal si il y a trop de diluant, l'epoxy ne séchera pas. L'idéal est de faire son mélange résine+durcisseur pendant 3 minutes, puis rajouter du diluant à la seringue, progressivement, tout en continuant de mélanger. On part souvent d'une viscosité type sirop pour arriver à une viscosité type huile d'olive ou légèrement plus fluide. Ça vaut le coup que tu testes avant avec une petite quantité sur un morceau de bois lambda pour que tu trouves le mélange qui corresponde à ta résine.
J'espère que ça peut aider.

10 juin 2017
0

j'ai sous les yeux le bouquin de F Vivier "Construction bois les technique modernes "

en illustration il y a l'Aber

le bordé est faite de petite lattes en acajou pointé sur champ soit en inox soit en galva et collé

colle soit PPU 100 soit epoxy

Resine d'impregnation : sur un bordé en petites lattes (traiter exterieur et interieur) pour le rendre moins sensible aux variations de t° de d'hydrometrie

10 juin 2017
0

alors par contre mon idée de la defonçeuse pour ouvrir la fente horizontale n'est pas terrible car la fraise va rencontrer une pointe tous les 10 à 12cm et elle va pas aimé .

pour les fentes verticale elles doivent etre provoqué par les pointe si elles sont en galva donc ce n'est pas dans ce cas seulement un probleme de sechage du bois ..

donc je rejoint l'avis de FredericL ..(a contre cœur ,mince alors mdr)

12 juin 2017
1

Merci à tous, j'ai beaucoup de bons conseils et des références pour les produits. Si je résume :
1- je ponce bois à nu
2- je comble la fente à la résine (?)
3-je passe une couche d'époxy intérieur et extérieur
4-je vernis dedans et je peinds dehors.
est-ce correct ?

12 juin 2017
0

ok pour moi

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (177)

Les caprices du ciel

mars 2021