reparation de fortune voie d'eau coque acier

Bonjour à tous!

Nouveau propriétaire d'un joli bateau en acier, j'ai décidé de profiter du confinement pour bichoner l'intérieur de la coque.
Les parties accessibles sont impeccables, mais sous le coffre de la batterie moteur j'ai decouvert une lèvre de rouille d'environ 7-10mm d'épaisseur de part et d'autre de la lisse.

Confiant dans l'état global de la coque, j'ai décidé de traiter la zone. Au premier coup de pic (vraiment pas fort en plus, c'était le coup pour "tâter le terrain"), un eclat saute de la jonction lisse-coque.
1/2 seconde plus tard, la plaque entière de la coque "saute" dans un grand bong et viens se replaquer contre la lisse.
1/2 seconde plus tard encore, de l'eau rentre le long d'une fissure sous la lisse.

J'ai rapidement appliqué de l'epicol par l'exterieur, ce qui a stoppé la voie d'eau, et on a utilisé le reste du mastic pour faire un patch àl'intérieur.

La fissure fait environ 40cm de long, mais la voie d'eau ne fait que 5cm environ, 10 max.

Pour l'instant je pense que de la rouille s'est formé entre la lisse et la coque, repoussant la coque à l'extérieur, et mon coup de marteau a fait sauté le verrou qui poussait la coque. Cette dernière s'est remise brutalement en place sous la pression de l'eau, et le choc ou la torsion du métal ont percé la coque, bon.

Je dois maintenant me mettre au sec rapidement pour réparer correctement, et aussi inspecter le reste de la coque en détail.
Malheureusement, je suis aux antilles, et je devrais donc certainement naviguer entre 50 et 100 mn pour me rendre au chantier.
De plus, j'aurais surement à attendre un moment avant d'avoir une place.

Il me faut donc trouver le moyen de sécuriser la fissure pour tenir une nav avec du près et potentiellement un peu de houle et 30knts de vent (les canaux), et tenir environ 1-2 mois d'attente à flots.

Pour l'instant j'envisage de faire une finition du patch extérieur à l'epicole (sur une partie du patch le bord est décolé sur 1cm de large, je voudrais faire un cordon qui vienne bien joindre la coque pour faire moins de prises aux vagues.

Pour l'intérieur j'hésite encore entre faire un petit coffrage le long de la lisse et y couler du ciment, avec une armature prise sur la lisse (avec pourquoi pas un joint silicone sur la zone rouillée pour l'étanchéité)

ou bien faire une petite strat?

Dernier petit détail: en journée la rouille est sèche, mais la nuit elle est humide (suffisament pour humecter un chiffon), donc je pense que les variations de temperature font bouger la tôle.
Je pense aussi que la fissure a proprement parler, si elle fait environ 1-2mm max de large est très instable sur 5-10mm, donc j'aimerais bien pouvoir assurer l'étanchéité et la resistance structurelle de l'intérieur car si le patch exterieur se barre ça risque de devenir sérieux...

Qu'en pensez-vous? Quelqu'un aurait-il une autre idée? Et quelqu'un aurait-il l'experience de la tenue d'un pansement à l'epicole posé en vitesse sur une coque a peine brossée?

Merci beaucoup pour votre aide!

Ps: inutile de revenir sur la bêtise du coup de marteau sur la coque à flot, j'ai retenu la leçon :)

ps2: la forme du patch n'est pas voulue :D

L'équipage
16 nov. 2020
16 nov. 2020
0

je pense que la strat époxy est préférable au ciment, elle tiendra mieux aux sollicitations en nav, si elle peut être faite correctement
qt au coup de marteau, bin vallait mieux à l'arrêt qu'en nav sous 3 ris
bon courage à toi
JL.C


16 nov. 2020
0

Epicole perso je ne connais pas donc je ne dis rien

par contre si je comprends bien ton bateau est a l'eau ..n'est-il pas possible de l'interieur de souder une tole contre le bordé et enlevant la lisse .

Par ailleurs je souligne que de ne pas vouloir souder le raidisseurs continue sur les deux faces est une connerie que l'on ne voie qu'en plaisance


16 nov. 2020
6

Tu viens de donner un gros coup de stress à tous les propriétaires de bateaux acier et faire baisser les prix de l'occasion de 40%😏


ourob:Oui! Mais si au final pour cette avarie ça nous prendrais 3j, 400e et un a/r a sec pour repartir comme neuf, je pense que c'est imbattable! Et le trou est apparu après au moins 15 ans sans aucun entretien dans ce coin, ça fais relativiser...·le 16 nov. 21:00
Cédric 1983:Un acier sans entretien 15 ans coule? Un polyester sans entretien 30 ans s’osmose possiblement. Mais flotte...

Si tu as de la rouille perforante a un endroit, il est fort probable que tu ais de la rouille ailleurs !!! Bref, ça va te couter plus de 400 balles et plus de 3j.

Tu dis que tu viens d’acheter le bateau, à mon avis tu vas déchanter...·le 17 nov. 23:05


16 nov. 2020
0

Tous les trucs époxy avec au besoin les tissus de renfort accrochent bien sur l'acier pour autant qu'on ait pris naturellement le temps d'enlever toute la rouille et sécher avant d'appliquer.
Une tôle se dilate en fonction de la température. Un patch réalisé comme un gros rivet ne devrait pas pouvoir s'en aller. Mécaniquement par un trou on peut aussi faire passer un vissage tenant des pièces d'étanchéité interne et externe (autrefois on réparait des casseroles comme cela).


16 nov. 2020
0

Ce que je ferai, c'est un patch intérieur avec beaucoup de mastic-colle style Soudal Fix-All (fixall.be[...]-tack-5 ). C'est un produit que j'ai utilisé sur mes bateaux acier. Cela a remplacé tous les silicones et autre Sika. Tellement efficace.

L'avantage c'est que cela te fera un bon joint souple qui suivra les mouvements de la tole. Cela devrait suffire. Pour avoir ceinture et bretelle, sur la couche de matic (couche d'un cm par exemple), tu peux plaquer un bout de panneaux multiplex, coincé sous les lisses.

Ainsi je ne vois pas comment une goutte d'eau pourrait entrer. Et quand bien même si la goutte "Indiana Jones" serait sur ta route, cela ne ferait qu'une goutte dans ton bateau.

Comme toi je ne ferais pas confiance en un patch extérieur.

Bon boulot.


16 nov. 2020
0

Sauf erreur, il est possible de souder sous l'eau.
Peut-être qu'il y aurait quelqu'un de compétent sur zone?


Calypso2:a condition d'avoir un équipement et un soudeur plongeur ça ne court pas les rues ·le 16 nov. 20:25
LeMoko:Oui la soudure sous l'eau possible ·le 16 nov. 20:50
16 nov. 2020
0

Merci a tous pour vos réponses encourageantes :)

je met quelques photos pour compléter le tout!

Un pote soudeur viens juste d'inspecter le canote, apparament ça sera facile à réparer, et on a fini par partir sur plein d'idées d'ameliorations pour après, ça me fera l'occasion d'apprendre à manier la baguette! :)

selon lui en chargeant un peu sur l'extetieur, à l'epicole ou au mastic, plus une petite chappe de ciment à l'interieur, eventuellement armée et reprise sur la lisse ça devrais être bon :)
pour chippoter on pourrait aussi metre un joint silicone entre la rouille et le ciment.
L'avantage c'est que 5kg de ciment prompt ça coûte beaucoup moins cher que la résine, et comme c'est provisoire...

Et pour la soudure à flot, j'ai l'impression que le canote nous demande une bonne inspection complète de la coque, en plus d'un sablage/carénage, donc autant en profiter pour se mettre au sec une bonne fois!


Calypso2:et bien pour ma part ,evidement je ne suis pas sur place ...mais ça semble bien plus grave que tu le dit ou pense , je repete je peux me gourrer ,mais il ne doit pas y avoir des mm d'épaisseur de tole sous toute la rouille que l'on voie ... moi a ta place je met le bateau au sec et je ne prends pas la mer sans m'etre bien assurer qu'il n'y a pas de danger m^me pour 50milles ·le 16 nov. 22:02
ourob:Le problème est bien que là où je suis je peut pas le sortir sans naviguer....·le 16 nov. 22:20
Calypso2:si ton pote est soudeur , tu met une tole a l'intérieur sous la lisse sur toute la longueur avec 15/20 cm dessus et dessous et il soude tout autour ...si sa baquette le traverse pas le bordé s'est bon et là tu es tranquille pour aller jusqu'au chantier ·le 16 nov. 22:39
Cédric 1983:Heu tu as acheté un bateau dans cet état? Mais combien ta donné le vendeur pour que tu repartes avec? A mon avis, tu ne te rends pas bien compte... Le vendeur a du te dire que c’est rien que l’acier se répare bien etc...·le 17 nov. 23:08
tdm2023:C'est vrai que ces photos (et tout le fil) font bien flipper. Pour moi qui suis un futur potentiel acheteur d'acier, je tremble...·le 18 nov. 06:31
ventdebout:je ne voudrais pas être désagréable, mais peut on acheter un batea dans cet état?·le 25 nov. 17:42
16 nov. 2020
0

ou lala josé a raison , il faut vite mettre au sec , comment un bateau peut il être dans cette état ? trop entretien je pense


16 nov. 2020
3

Très mauvaise idée la soudure. Très grand risque que l’épaisseur de la tôle soit si faible que la soudure crée d’autres trous plus importants par lesquels l’eau va s’engouffrer empêchant le soudeur de finir son travail.

Et pour info je parle de vécu. J’ai aussi fait un trou dans un de mes bateaux qui était en acier en traitant de l’acier à flot.

Après, méfiance sur le sablage prévu plus tard. Prévois un budget. Il y a aussi des chances que lors du sablage tu passes à travers à plusieurs endroits et que tu doives faire souder de nouvelles tôles.
La joie des vieux bateaux acier quand on n’a pas le sou ...


Calypso2:alors s'il fait un trou en soudant alors il aura eu la chance de ne pas couler au large ...·le 16 nov. 22:55
17 nov. 2020
1

Une idée pour mettre au sec où ce n'est pas à priori pas possible.
Comme nos anciens: abattage en carène?

fr.wikipedia.org[...]C3%A8ne

Sinon, pour la moindre navigation une grosse pompe d'épuisement avec son alimentation énergétique me parait indispensable, avec un canot et une VHF chargée + annonce du transit aux garde-côtes.


iclo420:Oui, enfin l'abattage en carène était possible sur des navires dont une bonne partie du lest ou charge pouvait être débarqué ou déplacé pour aider à la manoeuvre. Je sais qu'on parle de cas de piraterie dans les environs mais je crains que notre ami ai des canons à déplacer dans l'entrepont.·le 17 nov. 14:06
outremer:On fait bien cela de nos jours pour tester règlementairement la stabilité de bateaux de course, et avec beaucoup moins d'inclinaison parfois pour passer sous un pont (video sur internet).·le 18 nov. 11:34
17 nov. 2020
0

Oui, on a la pompe ey on préviendra les autorités. De plus pour la nav on partira a 2 bateau, donc en cas de pépins on se retrouvera pas comme des *** dans le BIP :)

Pour l'abattage en carène, on peut le faire dans un coin où il n'y a pas de marée?


outremer:Cette technique n'est pas liée une marée.·le 25 nov. 18:44
17 nov. 2020
0

si le bato a navigué jusque maintenant, ce n'est pas 100nm qui devrait changer la donne pourt trouver un chantier ad'hoc pour une révision...complète
sans le cp de marteau, le fil n'existerait pas ou sous une forme naufrage...mais bon faut pas tj voir le pire
je pense que ttes les solutions d'une rustine collée au sika ou autre, voire bois/tôle vissée sur ce qui reste de bon avec strat ou ciment devrait être plus facile à faire que souder à l'aventure et en plus il faut de l'énergie
maintenant, on n'est pas sur place
bon courage
JL.C


17 nov. 202017 nov. 2020
0

il t'aurait fallu qquechose comme ça
eshop.wurth.fr[...]FR/EUR/


17 nov. 2020
0

Pas de marée, même pas petite?

Je continue dans mon remue-méninges.
Des vessies glissées sous la coque le long de la quille, d'un seul côté.
Un point fixe à terre pour pouvoir hâler sur le mât pour faire giter.
Gonfler à l'air les vessies.
Le voilier s'élève et s'incline.

Si la zone malade émerge, c'est gagné§
Mais si la tôle résiduelle est trop fine et le soudeur bourrin, le risque de perforation n'est pas nul.
Pour éviter la soudure, il existe aussi le rivetage d'une tôle avec interposition d'un produit d'étanchéité.


17 nov. 2020
1

J'ai vu faire : poser une plaque d'acier avec un pistolet à clous par explosion.
Entre deux , du neoprene avec polymere sur les 2 faces.
Un grand placard pour trouver de la tôle saine.
Ou es tu aux Antilles et à quel chantier comptes tu aller ??


17 nov. 2020
3

Vu les photos. N'étant pas du tout compétent, je ne te donnerai aucun conseil.
Je voulais juste te souhaiter bon courage 👍


17 nov. 2020
0

Merci pour vos conseils :)

a un moment j'ai envisagé de boulonner une plaque de cp à l'extérieur, mais finalement j'ai pas envie de refaire des trous de plus dans la coque :D

Ce matin j'ai repris un pot de mastic epoxy, avec je vais recharger l'exterieur, surtout bien refaire les jointures patch/coque, pour que ça tienne le clapot.

À l'intérieur je pense faire un petit coffrage et y couler du ciment, avec une armature en tige filée/fil de fer reprise sous la lisse.
Je vais aussi sans doute vider une demi cartouche de joint silicone sur la lèvre de rouille, ou juste en périphérie sur la tôle saine, pour absorber les vibrations du moteur (qui est juste à côté), coller un peu la rouille entre elle, et faire une petite étanchéité au cas où le patch extérieur parte...

Mais j'hésite car le ciment frais peut peut-être faire du bien à la rouille en rabaissant un peu le ph...

Normalement avec ça on devrais pouvoir naviguer un peu et attendre le grutage. En cas de nouvelle fuite on a un pot de mastic epoxy en rab, des restes de ciment, de la graisse, des chiffons, des seaux et des bras, donc si y'a pépin en mer on vas certainement passer quelques heures difficiles mais on devrais éviter le naufrage...

On est au nord de la martinique et on vise le chantier de pointe à pitre, avec eventuellement une escale à marie galante en attendant le grutage pour préparer le bateau pour le channtier, mais si les conditions sont pas tip top on fera l'impasse sur MG


lolapo:Il y a un chantier au Robert. Il peut y avoir.des mega raffales à la pointe des iles . Assez costaud à la Dominique . Bonne chance·le 17 nov. 19:33
ourob:Oui j'y avais penser mais dans ce cas il faut quand même passer au vent... on vas choisir un créneau pépère, et si on sent pas le passage au vent de la dominique, on ira par l'ouest :)·le 17 nov. 20:54
17 nov. 2020
1

Le béton protège l'acier de la corrosion par son pH très élevé ; pas l'inverse.
Ensuite je doute que le béton, ciment, ... colle sérieusement sur la tôle.


17 nov. 2020
0

Bonjour,

Je te conseille de souder une tole a l’interieur, ca me semble la seule solution vraiment fiable, seulement oublie la baguette: comme dis plus haut ca risque de faire un trou.Trouve un bon soudeur TIG c’est la meilleure façon de souder solidement des toles fines sans faire de trou.


17 nov. 2020
0

Les contraintes sur la lisse déjà très fragile pour créer une voie d'eau avec un petit coup ne qont rien a cote des contraintes en nav, il ne faut pas s'attaquer a la lisse, mais répartir les contraintes sur la coque avec une tôle soudée ou rivetée par l'extérieur, l'avantage de l'acier, c'est que ça se soude ça se coupe, ça se ressoude a volonté.

Mais attention ça se déforme sous la chaleur et les contraintes, tu risques de voir le bateau s'ouvrir et embarqué tellement sceau que la charge va engendrer d'autres contraintes qui vont faire sauter la lisse sur toute la longueur et la le bateau sera perdu.


25 nov. 2020
4

Finalement on a tenté le coup et on est bien arrivé, après 80mn au près/travers :)

merci a tous pour vos conseils.

Pour info la répartition de fortune s'est faite comme ceci:
-400gr de mastic epoxy sous marin à l'extérieur (patch large toujours intact)
- 1/2 cartouche de joint silicone en chappe à l'intérieur
- 5kg de ciment prompt armé avec 3 tiges filetees coulé par dessus

Au total ça fais une cinquantaine d'euros.


Calypso2:c'est bien d'avoir donner suite super ouf...·le 25 nov. 17:25
Flora :):Bravo ! comme quoi l'acier porte chance ! Et un peu d'audace aussi... Vous êtes arrivés où ? Donne des nouvelles.·le 25 nov. 17:30
Micmarin:Super, bonne nouvelle. Merci de nous avoir tenu au courant.·le 25 nov. 17:38
Polmar:Merci du retour d'expérience. Puisse la réparation ne pas vous faire découvrir d'autres surprises du même genre!·le 25 nov. 17:48
25 nov. 2020
0

moi je suis 100% pour l'acier, mais là... je n'aurais pas acheté...


25 nov. 2020
1

On a eu du bol aussi car la météo etait nickel, 10-20kn de vent, 25 dans le canal de la dominique, et la mer, bien qu'avec des creux de presque 2m par endroit était bien formée et assez douce.

Pour l'état du bateau c'est normal. On cherchais un bateau à retaper, et je voulais me mettre à la soudure tôt où tard...
Maintenant le trou dans la coque nous a surpris un peu, car partout où on a jeté un oeil la coque était nickel (ce qui nous a surement mis en confiance pour pas tout démonter...).
Du coup là on vas tout démonter pour un contrôle approfondi avec sondage, sablage et tutti quanti!

Et puis au final on a fais 4.2kn de moyenne au près/travers, sous 2 ris tout du long,avec 10-15 kn de vent moyen tout en menant le bateau à fond à l'economie (vous vous doutez bien), et en barrant à la main.
Pour un 35 pieds acier je pense que c'est loin d'être mauvais, et je pense que quand le bateau sera de nouveau fiable il sera super!

On est quand même content d'être arrivé et que la réparation aie bien tenue, ça nous laisse le temps pour attendre le grutage et préparer le chantier!

On vas attendre quelques années et on racontera ça sur "vos histoires de mer (126)"! :D


bimak:Bravo! ·le 25 nov. 22:28

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Chez nous c'est l'été ,décapage de coque

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (29)

Chez nous c'est l'été ,décapage de coque

février 2020