renseignements sur le boheme 33

Bonjour à tous,

j'aurais voulu avoir des avis sur un dériveur intégral, le bohème 33. Mes questions portent sur comportement général en mer, les possibilités du bateau pour disons une traversée de l'atlantique...
c'est un bateau léger pour sa taille, est ce que ça a des inconvénients? du coup comment savoir quelle quantité (poids) de choses diverses on peut amener à bord sans compromettre la marche du bateau?

il semblerait qu'il y a eu un numéro de "loisirs nautiques" qui se soit penché dessus? quelqu'un aurait pas lu l'article par hasard?

merci d'avance!!

L'équipage
27 fév. 2006
27 fév. 2006
0

pour faire remonter
et, le souvenir que j'ai du bateau :

une jolie coque à double dérive, qui craint véritablement la charge.
il me semble que le bateau avait été conçu pour un tour en atlantique et qu'il a prafaitement répondu au cahier des charges et aux attentes de ses concepteurs.

y a plus qu'à se plonger dans les archives de loisirs nautiques

0

au hasard des revues
j'ai lu l'histoire de ce boat concu par jacques dupeyron pour lui meme et pour naviguer aux antilles ensuite il est rentré en france avec mais il a 1M70 de hsb pas de confort etpas de moteur in bord,j'ai l'essai de ln

28 fév. 2006
0

enfin
je l'ai retrouve l'essai a etait publier dans LN n°328
bonne lecture

28 fév. 2006
0

bateau léger
Les bateaux légers sont véloces, ils sont souvent agréables à la barre. Leurs défauts sont le manque de tenue à la charge, et leur passage dans le clapot court, ou mer hachée au prés.
Le bohéme est un bateau sympa, mais je ne le connais pas trop, il semble que par son systéme de double dérives, il fasse un trés bon cap.

03 mar. 2006
0

proprio bohème proto
actuel propriétaire du proto, je peux vous confirmer que ce bateau sort de l'ordinaire. il fait environ 3 T à vide et j'essaie de naviguer en restant assez léger. son comportement est très sain, dans le principal coup de vent que j'ai subi dans le golfe de gascogne, il bouchonnait à sec de toile , safrans et dérives relevés à 70/80 ° du vent. Dès que l'on abat et que le vent tourne autour de 20 noeuds, il dépasse régulièrement les 10 nds.Il a déjà traversé l'atlantique avec son architecte constructeur et est prêt pour le refaire. Confort spartiate type bateau en CP des années 80. Il est idéal pour naviguer au large à 2 ou 3. Je le vends pour cause familiale. Attention à l'échouage, le fond doit être nickel. Maneuvrabilité moyenne avec le HB si vent fort.

03 mar. 2006
0

Pas de petite annonce
Tu n'as pas mis ton bateau sur les petites annonces de HeO qui sont gratuites, profites en.

03 mar. 2006
0

un Bohême 33
coque/pont de chantier et finition amateur est en cours de tour du monde (océan indien actuellement)

nav en solo et moteur in board
à priori le skipper en est très content

en ce qui me concerne, je trouve le bateau très agréable à barrer (même si il a une petite tendance à être mou en dessous de 10nd de vent (les dérives mériteraient d'être un peu plus longues (comme sur le proto ;-) )

0

il a un site ce boheme voyageur ?
pour prendre de ses nouvelles !

04 mar. 2006
0

Quelques sites sur le Bohème 33
comme je vois que tu n'as pas trop d'infos, et que j'ai un peu de temps quand ma petite dort, je suis partis à la recherche d'infos sur ce bateau qui me plait bien (pour un monocoque). Peut être les as tu déjà.

www.cantierino.it[...]me.html

www.boats-diffusion.com[...]EB16667
nautisme.lemonde.fr[...]que.asp

04 mar. 2006
0

Quel beau bateau!!!
Voici un plan moderne qui me plait bien!! on sent un archi ingénieux.Je me trompe ou il y a un 30 pieds? il me semble construit par la fille de l'archi mais je me plante peut-être ? une question tout de même: au virement de bord on gère les dérives comment?
Amitiés
Joël

04 mar. 2006
0

exact
pour le 30 pieds, construit en amateur par sa fille

quand à Jacques, il a fait un 11m et le petit tour d'atlantique qui va avec (comme avec le proto du 33)

vraiment un archi sympa (même si je ne partage pas toutes ses options - déplacement trop léger pour moi en grande croisière - en tout cas il est cohérent dans sa démarche architecturale)

04 mar. 2006
0

virement de bord bohème
pas de problème pour le virement , le foc étant auto-vireur tu ne t'occupes que des dérives. Il faut surtout bien être dans le lit du vent pour baisser celle qui était auparavant relevée car sinon elle est quasi impossible à descendre à fond or ça aide quand tu tires des bords.L'autre dérive remonte facilement même en route. Un peu plus compliqué sur le proto car il y a des bastaques mais aussi un pataras, ça rassure. En solo, il faut bien s'organiser mais le bateau pardonne beaucoup.

05 mar. 2006
0

oui ! !
Ce bateau m'impressionne même si j'aime plutôt les bateaux lourds !!!
Joël

20 juin 200916 juin 2020
0

vente boheme 33
J'en ai construit un legerement modifié, mais j'ai eu deux accidents qui m'empechent désormais de faire du bateau..
Il est en cp epoxy, j'ai rajouté un puissant diesel car en med il y a du fort mistal..c'est un super bateau rapide manoeuvrant, agréable à barrer ..

21 juin 2009
0

daniel,
je serai peut etre interressé, ou vous situez vous.
Ne pouvant vous faire un message personnel, voici mon mail :
takari1@voila.fr

tenez moi au courant

Norbert

20 juin 2009
0

en 2004/2005
j'etais au cap vert en escale avec l'archi qui faisait sqon tour de l'atlantique .
j'ai eu l'occasion de monter a bord a mindello
je l'ai vu marcher avec mon hood 38 j'ai eu l'impression d'avoir oublié de remonter l'ancre.

super voilier dil devrait faire un 12/13 m dans le meme style avec HSB et un peu plus d'eau et de fioul
il devrait avoir du succes
alain ;-)

21 juin 2009
0

Dites moi si je me trompe....
au début des années 90 j'ai croisé (et visité ensuite)entre st martin et st barth un bateau qui ressemblait sacrément à ce bohème 33, en fait il me semble bien que ça en été un!...question: de quand date le 1er?
j'avais été drôlement impressionné sur l'eau par ce canote, qui se permettait de faire un cap/vitesse au prés dans la brise aussi bon que le swan46 mk2 que je skippais (bon d'accord...j'étais en solo et sans pilote!...mais quand même!), et par la suite j'avais rencontré le proprio, sa femme et sa fille...le moins que l'on puisse dire, c'est ils vivaient spartiatement!! ...guère plus qu'un slip et un tee shirt chacun pour faire léger!! et la môme était même privée de jouets !! 8-[
le proprio était....comment dire....passionné?! ;-)
en tout cas, le canote, lui ,il trainait pas en route!! :-)

12 nov. 2010
0

nouvelles récentes concernant le Bohême 33 ?
Quelqu'un a-t-il des nouvelles, lien d'un blog concernant les prouesses, le comportement en haute mer, ou des nouvelles du TDM entreprit.
Merci

12 nov. 2010
0

nouvelles récentes concernant le Bohême 33 ?
Quelqu'un a-t-il des nouvelles, lien d'un blog concernant les prouesses, le comportement en haute mer, ou des nouvelles du TDM entreprit.
Merci

21 juin 2009
0

ok, j'ai trouvé ma réponse....
Grâce à l'explication de "voileocean" sur un autre fil du mois de janvier? concernant le bohème...C'était bien le proto que j'ai croisé aux antilles début des "nineties"....donc , je confirme, ça "avionne" ce bohème !!!! ;-)

12 nov. 2010
0

et les puits de dérives encombrent
sacrément l'intérieur, ça bouffe beaucoup de place .

12 nov. 2010
0

non justement
l'amenagement interieur du boheme33 est un de ses points forts
extrement pense extrement marin et extrements pratiques en mer comme au port
et ne pas opublier que nous sommes dans un deriveur integral de moins de 10 metres qui est d'une stabilite de route exemplaire et qui remonte au pres comme un half..
et les deux puits de derive sont tellement integres dans le dessin qu'ils n'encombrent pas du tout dedans bien au contraire..
j'ai la chance d'en voir un tout pres de mon bateau

"soy libre" c'est son nom a ce sacre boheme 33
eric
:-) :-)

14 nov. 2010
0

jacques dupeyron
n'est pas le constructeur du boheme 33 et du boheme 30 mais le concepteur..
c'est lui l'Archi le Sorcier
le constructeur c'est Naval Force 3 dirige par Samuel Boudon souvent present sur le forum HetHo sous le pseudo "one off"
eric

12 nov. 2010
0

amenagement interieur
peut etre le point faible ?

mais ca reste un canot tres interessant , quelqu'un pourrait il nous faire partager son experience maritme comportement , vitesse ...

13 nov. 2010
0

jacques Dupeyron
le constructeur de ce bateau, vit au Verdon/mer Gironde. Il traine trés souvent à Port Médoc.

15 nov. 2010
0

Exact
ma langue avait fourché.:bravo:

21 fév. 2012
0

Nouvelles récentes concernant les bohèmes!
je suis la fille de jacques duperon, l'architecte des bohèmes 27, 30, 33, et 37 , et constructeur des premiers de chaque modèle. Il est actuellement en voyage sur son bohème 37, mais, étant en liaison constante avec lui, je peux vous faire parvenir toute info et transmettre toute suggestion concernant l'une ou l'autre de ses créations.
J'ai moi-même construit, et suis propriétaire d'un bohème 30, ayant navigué sur le 33 familial pendant quatre ans et demi, je peux vous faire parvenir mes expériences, sur l'une et l'autre unité en navigation et autres.
n'hésitez pas à poster dans cette rubrique ou en mp, je répondrais au plus vite!
a bientôt,
W.

21 fév. 2012
0

Bonjour Shadja, peux-tu nous dire s'il y a eu d'autres exemplaires du 37, à part celui de ton père ?

01 mar. 2012
0

bonjour,
non, il n'y a pour l'instant que l'exemplaire de mon père, mais ce bateau a prouvé son efficacité et sa fiabilité avec déjà deux transat allez-retour, et à priori une troisième en cours...

03 mar. 201203 mar. 2012
0

j'ai vu ce bohême 37, un super bateau! dommage d'avoir acheté mon sunrise avant...

03 mar. 2012
0

le bohême 37 est un projet personnel, le but étant de faire un dériveur intégral de la trempe du 33 , mais en plus rapide. Comme c'est un premier jet, les aménagements (qui pourront être modifiés) ont plutot été optimisés pour la course. Ce bateau marche trés bien, mais il est évident que ce n'est pas le même programme que le 33. Je pense que mon père serait prêt à montrer son 37 à des gens interessés par un programme de navigation plus course que croisière. Ceci étant dit, l'intérieur est loin de manquer d'ergonomie, et cela fourmille de ces petites astuces qui rendent la vie à bord plus que conviviale.ca vaudrait vraiment le coup d'être vu, cela impliquant un billet d'avion pour les canaris à prévoir pour cet été..

01 mar. 2012
0

Merci Shadja, si je comprend bien il y a peu de chances de le voir "en vrai" dans un futur proche, hélas.

04 mar. 2012
0

Shadja, ton père ne cherche pas un équipier en ce moment ?
Je suis très intéressé, mais je n'aurai pas la patience d'attendre cet été pour décider de mon prochain bateau !

22 fév. 2012
0

Il semble que ce voilier ai suscité beaucoup d'intéret .
Si tu fabriquais un petit topo à mettre en blog sur heo blog avec pleins de photos .
la communauté en serait ravie .
heoblog passe bien avec google . cheers !

0

shadja ,j'aimerai avoir des renseignements sur le boheme 30 ,merçi

01 mar. 2012
0

bonjour Pierre,
voici quelques renseignements sur le bohême 30 : longueur de coque : 8,98/bau maxi:2,92/ tirant d'eau : 0,34/1,45 (dérives asymétriques pivotantes) /surface de voilure: au prés : 39m2, au portant environ 90 m2/ HSB : 1,82(entrée)/1,76 à 1,71 (rouf)/aménagement:2 cabines arrières, table à carte, cuisine,carré avant, soute à voile avant.
Performances : au prés à force 3, 7 noeuds surs à 45° du vent . Au portant même conditions même voilure : 9 noeuds.Je n'ai pas encore de spi, donc je ne connais pas vraiment ses perf maxis à cette allure, par contre j'ai atteint plusieures fois les 18 noeuds dans les surfs (force 5) avec des moyennes sur 24 heures à 8,5 noeuds (un peu plus de 200 milles).
Les plans de construction sont disponibles.
W.

03 mar. 2012
0

Je suis d'accord avec Pierre 2

05 mar. 2012
0

Sans voir les bateau, on ne sait rien.

Par exemple, le groupe HN 26 regroupe des bateaux aussi disparates que le A31, le selection, ou le swan 47. Ils sont très loin d'avoir la même taille, aucun n'est extrème, et pourtant ils ont statistiquement les mêmes performances.

0

oui mais c'est un voilier de croisiere ultra leger !

15 mar. 2012
0

pour avoir navigué par 15nd de vent avec un 33, on a ridiculisé des figaro au pres

c'est tout :pouce:

0

on pourrait voir un petit dessin et des photos ?

05 mar. 201205 mar. 2012
0

Shadja,

C surement un bon bateau, une architecture originale et de qualité, bravo mais au niveau des perfs à vouloir trop prouver, on ne prouve plus rien !!!!!!!

ce sont des perfs digne d'un First 41,7 à peu prés ... pas d'un dériveur de 30 pieds

citation
Performances : au prés à force 3, 7 noeuds surs à 45° du vent . Au portant même conditions même voilure : 9 noeuds.Je n'ai pas encore de spi, donc je ne connais pas vraiment ses perf maxis à cette allure, par contre j'ai atteint plusieurs fois les 18 noeuds dans les surfs (force 5) avec des moyennes sur 24 heures à 8,5 noeuds (un peu plus de 200 milles).
fin de citation

05 mar. 2012
0

François, tu sais ce que je pense de la jauge HN mais ce n'est pas le sujet.
Mais nous parlons de vitesse réelle et qu'un voilier de croisière de 9 m aille plus vite qu'un voilier de course de 40 pieds n'est quand même pas banal.

05 mar. 201205 mar. 2012
0

Jean m'a coupé l'herbe sous le pied
Je pense du bien du Bohème 33 et ne connais pas le 30.

Mais ces infos sur ses performances sont évidemment optimistes... à moins que mon GPS ne soit déréglé...et le speedo aussi. Ce qui nous intéresse, ce sont des vitesses réelles et non publicitaires.

Le jour ou un 30 pieds dériveur, fait mieux qu'un 40 pieds en course n'est pas encore venu...
9 nds SANS SPI par force 3, c'est le voilier qu'il faut pour tous gagner!

Quand à 18 nds par force 5 ! Sur un surf, tout est possible mais il faut que la vague soit trés grosse... Pour des voiliers de 10 m que je connais bien et très affutés, ils atteignent 18 nds sous spi par 30/35 nds de vent réel

Quelle serait donc la vitesse du BOHEME 30 dans ces conditions?

0

j'ai lu l'essai du boheme 33 ,il avait des performances tres flatteuse pour un dix metre !

05 mar. 2012
0

oui mais pas ce qui est écrit en dessous, c'est ridicule, ces performances ne sont pas réalistes
c'est dommage c'est surement un bon marcheur mais a écrire des trucs pareils on est plus crédibles

05 mar. 2012
0

je naviguais sur un beneteau 45 ou 47 " et pas n'importe lequel il avait couru à hawaii la " pacific cup " ou un nom du meme genre . Méga greement , lest plomb profond etc...
Pour gratter un rush ( 30 ") , au pres , je me souviens qu'il nous avait fallu un sacré moment ! bien sûr , je n'étais pas à la barre ....sinon .
Comme quoi il ne faut pas croire qu'un petit bateau simple marchera beaucoup moins bien qu'un voilier plus grand , surchargé d'accastillage avec un équipage protégé par des cirés multicolores du plus mauvais goût .

0

moi je crois ce bateau capable de telles performances au portant,au pres je suis moins sur !j'ai deja monté mon super arlequin (qui n'etait pas une coque planante )a 11 kts au portant par mistral !

05 mar. 2012
0

pierre, mon fils a battu le record de littlewing a 14 noeuds l année dernière, c'est un surf de malade très occasionnel normalement on depasse rarement 7 nds..., parlons du pres, c est juste pas possible 7 nds au pres et pas plus possible 9 noeuds a force 3 sans spi ?? en vitesse moyenne
non c'est du du "wishful thinking"
je crois que viking est une référence dans les vitesses comparées de bateau

06 mar. 2012
0

Non, les journalistes ne sont pas des menteurs mais ils sont trop souvent approximatifs et parfois incompétents.

Pour ton information, au prés serré, un J 122, un X 41 ou un A 40 marchent seulement à
6.8 à 7.1 nds avec une dizaine de vent réel et ils enregistrent une légère dérive s'il y a un peu de clapot. Je parle de voiliers sans enrouleur, avec un équipage au rappel, une hélice repliable et d'excellentes voiles...

Quand à ton Super Arlequin, qui faisait un excellent cap, tu devais tourner à 6 à 6.2 nds.

06 mar. 2012
0

" Nous sommes donc d'accord ...
si "le bohème 30 sans sortais aussi bien voir mieux en vitesse que mon centurion". On connait la vitesse d'un Centurion, cela signifie qu'il naviguait entre 5.5 et 6 nds, ce qui est cohérent.

06 mar. 2012
0

Et avant de s'enflammer il faudrait savoir si Shadja parle de vent réel ou de vent apparent. Le près dont elle parle est peut-être du bon plein ...

06 mar. 2012
0

on s'enflamme pas, mais les infos complémentaires remettent un peu plus les choses en perspectives

le déplacement n'était pas mentionné, c'est un ULDB qui tape au prés, mollo sur la charge, en plus 45 degrés ce n'est pas du prés serré

clairement un bon bateau hors de chemins battus mais ce n'est pas un mouton à 5 pattes sinon il y en aurait plus

06 mar. 201206 mar. 2012
0

je cite l'essai du boheme 33 dans ln :regulierement 7,5 kts au speedo a 45 deg du vent avec derive quasi nulle,confirmé par le parcours traçé sur la carte
les journalistes sont aussi des menteurs ?

06 mar. 2012
0

Salut,
Je vais apporter ma petite contribution , histoire de confirmer les propos de Shadja et avant que tout le monde s'enflamme ...

Il y a 2 ans j'ai pu essayer un bohème 30 avec sa propriétaire et durant une belle 1/2 journée.

Ce qui en est ressorti pour moi c'est que ce bateau n'a franchement pas les performances d'un dériveur classique de chez jeano ... machin chose mais un bateau qui marche.

Nous avions eu un petit 3/4 B avec une petite houle courte. Le bohème ayant un déplacement très léger le bateau tapait dans les vagues au près ( comme tous les ULDB) et un voilier comme mon centurion 32 serait passé plus en douceur. Par contre certainement pas avec la même vitesse nous étions à pas loin de 7 noeuds au près. Bien sure je ne peux pas être aussi précis que viking35 6.98nds ou 7.125 nds, mais le bohème 30 sans sortais aussi bien voir mieux en vitesse que mon centurion.

Ce qui était aussi franchement étonnant, c'est une gite relativement faible au près du a un gréement très ramassé un belle largeur , une belle forme de carène et un bon rapport de leste.

Au retour nous avions lâché les écoutes (sans spi!) et nous voilà à 8.5 nds sans forcer au petit largue.

Pour le reste des chiffres que Shadja annonce, je n'ai pu vérifier mais les imagine très bien au vue des performance que j'ai pu voir avec ce bateau et les discussions que j'ai eu avec elle.

Le bohème 30 est un voilier que j'envisage pour remplacer mon centurion 32 qui est en vente. Bon compromis performance simplicité et facilité ..etc

A+ DIAMBA

0

il n'y a pas a s'enflammer ,ou on croit a la verité de ces performances ou on y crois pas ,perso ça me semble plausible et les temoignages plus haut me confiment dans cette voie

05 mar. 2012
0

"tropiques 64" le dit : jeu egal avec un swan 46 au pres ......
Vous savez bien que les voilier de serie : bof bof
Demandez les perfs du vieux lerouge ' red magnum "

05 mar. 2012
0

Et 60Nora aussi "j'etais au cap vert en escale avec l'archi qui faisait sqon tour de l'atlantique .
j'ai eu l'occasion de monter a bord a mindello
je l'ai vu marcher avec mon hood 38 j'ai eu l'impression d'avoir oublié de remonter l'ancre."

0

et avec le super arlequin j'etais façilement a 6 kts au pres ,alors 1 kts de plus c'est pas extraordinaire !

06 mar. 201216 juin 2020
0

Le Super Arlequin et le Rush ont des vitesses voisines, avec un avantage au Rush plus récent.
Photo sur un Rush à 60° du vent avec une quinzaine de nds de vent (vitesse 6.6 nds)

06 mar. 2012
0

salut,
comme Indiana, j'ai eu affaire au bohème 30, par 2 fois. La première fois en navigant de conserve (entre le verdon et la rochelle ,soit 57 milles à une moyenne de 7,5 noeuds sur le fond pour mon sunrise. C'est ma meilleure moyenne avec ce bateau. C'est pourtant là que j'ai regretté de l'avoir acheté...Je me suis pris un vent!!! J'arrivais 3/4 d'heure après elles ,et moi mon carénage avait à peine un mois...J'ose à peine avouer qu'en plus de me mettre une raclée, elle se sont payé le luxe de tourner a la bx 1 quand je tournais à la précédente, faire la parallèle à ma route jusqu'au nord d'oléron, et repiquer à 90° (et encore je suis large...) sur moi .Là elles sont restées dix minutes un quart d'heure à coté en zigzagant . elles m'ont crié " a tout à l'heure" et je me suis fait enrhumé... Comme 60 nora, j'avais l' impression d'avoir laissé un truc trainé derrière mon sunrise, peut être même un peu plus gros qu'une ancre...
La deuxième fois, on était à six à bord ( quatre adultes et deux enfants de 7 et dix ans). Moi ce que j'ai vu au prés avec un petit force 3, c'est entre 6,4 et 6,8N au speedo (mais je suis pas très bon barreur). On s'est fait gratté par un "machin moderne" qui gitait à mort mais qui faisait quand même moins de cap et tapait facile dans les 12 mètres. Après, à savoir à combien on était vis à vis du vent, c'est pas facile avec ce foutu engin qui dérive du mauvais coté (vers le vent à cause de ses dérives asy, apriori). On n'avait pas de clapot et le bateau ne gitait pas ses dix degrés...D'un agréable, rien à voir avec ce qu'aurait donné mon sunrise! Après, on a tourné l'ile d'aix, et les petites ont pris la barre. C'était hallucinant de voir ces deux gamines barrer l'engin à plus de 8 noeuds (des fois pas loin des 9) comme si c'était un optimist sous petite brise!...
Après, je n'ai pas pu l' observer par mer formée au prés ( sur le premier trajet cité nous avions 5 à 7, 1,5 à 2 m de houle, vent arrière), mais on se sent vraiment serin à bord de ce rafiot. Du coup je revois un peu ma copie vis à vis de ces bons vieux quillards...

06 mar. 2012
0

je suis scié mais convaincu, qu'attendent les chantiers pour proposer ces bateaux, sont même mieux que les pogos au pres.
je ne suis pas du tout ironique
chapeau bas

:pouce: :bravo:

07 mar. 2012
0

Que les clients paient .... Rien de plus.

Faire des bateaux légers, c'est possible. Y a qu'a voir les classes 950. Le seul problème, c'est qu'il n'y a personne pour les acheter tellement ils sont chers. Et pourtant, il y a eu tellements de projets que les chantiers ne gagnent pas leur vie avec.

15 mar. 2012
0

le pogo au pres, c'est pas une reference :langue2:

pour les bohemes, il faut juste imaginer l'effet des derives assy au pres et l'absence d’appendices au portant

mais ça a l'air compliquez pour vous
les deux seules"tares" de ce bateau, c'est son manque de charge utiles et surtout son prix (construction à l'unité ?)

06 mar. 2012
0

Faire mieux qu'un Pogo 8.5 au près est à la portée de nombreux voiliers.

Devant de telles performances, tous les voiliers de régatesplus grand ne peuvent que s'incliner. Mieux, ce serait la première fois qu'un dériveur irait plus vite que des quillards.

En pesant mes mots, il s'agit donc d'une révolution. C'est très frustrant pour moi qui vient de passer 4 journées avec 4 copains à remettre à nu la carène d'un 40 pieds en espérant gagner 0.1 nds en moyenne!

06 mar. 2012
0

J'ai vraiment hâte de croiser ce genre de bateau. Ca me changera des J!

0

voila ce qu'on peut appeler un bateau moderne qui ne suit pas la voie de la sophistication de nos grands chantiers ,ça me fait penser a un gosse qui sort des plus gros poissons avec sa canne en roseaux que le pecheur super equipé avec sa canne en carbonne :-D

07 mar. 201207 mar. 2012
0

comme lui par exemple :

:pouce:

07 mar. 2012
0

Ca c'est du rêve.

Le seul point omis, c'est que ça coute un fric monstre de construire léger. Pour passer des 1250 kg 350kg lest d'un First 210 au 950 kg 410 kg lest d'un mini 6.5 série, on fait largement plus que doubler le prix.

0

sauf si on construit en bois epoxy = leger et pas cher = roseau

07 mar. 2012
0

Le RM 1060 est à plus de 155 000€ pour 4t7.

Le First 35 est à 125 000€. L'Elan 350 à 135 000€.

Je n'ai pas spécialement l'impression que le bois epoxy soit "pas cher".

NB je n'ai pas comparé à l'Océanis 34 ou au Hanse 355.

07 mar. 201207 mar. 2012
0

je ne parle pas des rm qui sont hors de prix ,mais de la construction amateur !!!!de plus le pont des rm est en sandwitch balsa classique comme les autres ,je suis sur que l'on peut construire un boheme 30 en cp epoxy a un prix tres interessant ,il faudrai avoir le compte rendu de shadja sur sa construction !

07 mar. 2012
0

dernière question, connait on le coefficient de stabilité du bohème 30, je sais qu'il a fait ses preuves et qu'on relève la dérive et que ça glisse pépere, juste par curiosité

09 mar. 201209 mar. 2012
0

C'est facile de faire un bateau pas cher.

Allez, dimension 9.5 * 3.25m, dimensions minimales pour catégorie A sans artifices, et hauteur sous barrot correcte. (et accessoirement pile dimension place port)

Aménagement minimaliste avec cab arr. genre A31.
Coque en monolithique, polyester rovimat au contact, avec juste skincoat anti osmose. Structure : le mini de la catégorie A, avec 3 lisses/renfort. Une milieu panneau fond, une bouchain, une milieu bordé coté, pour éviter d'avoir trop d'épaisseur.
Pont en sandwich balsa. Cloisons en contreplaqué.
Contre moule structurel varangues + banquettes carré + cuisine + sdb + support moteur. C'est peut être pas le mieux, mais niveau temps réalisation et coût, il n'y a pas photo.
Lest fonte en 2 parties voile + bulbe.
Mat alu double bdf avec pataras. Moteur saildrive bicylindre.
Déplacement de la bête : 3t4 3t5 : Un peu plus léger qu'un First 31.7 / 30jk parce qu'on enlève pas mal de choses à l'intérieur. Plus lourd qu'un A31 parce que plus d'infusion, plus de sandwich.

Niveau perf, pareil : un peu mieux que le 31.7 (quille à bulbe et un peu plus léger), moins bien que le A31 (plus lourd, moins lesté, plus large flottaison).

Ce bateau serait largement moins cher qu'un CTP époxy. Parce qu'entre le prix de l'époxy et du polyester, ou de la feuille de CTP marine et du rovimat, c'est sans appel. Sans parler du temps de construction.
Et au-delà de la coque nue, un moteur bicylindre SD, c'est compliqué de trouver moins cher, sauf hors bord. Mais ce n’est plus tout à fait la même chose. Pour le mat/gréement, ça ne se calcule pas en fonction du poids du bateau, mais en fonction de sa stabilité. Si le mat est de section plus petite, c'est que le bateau est moins stable. Est-ce possible si on veut toujours la catégorie A?
Il n'y a guère qu'en voilure gréement courant que le CTP epoxy peut être un peu moins cher. Mais entre la peinture pour CTP epoxy, et un gelcoat, la différence est vite rattrapée.

Le gros problème de ce genre de Low Cost, ça n’est pas de le fabriquer, mais de le vendre. Cf Varianta 44.

Bateau "banal" sans aucun point notable. Confort minimaliste, vaigrage, insonorisation, isolation tout ça coute cher. Perf de toutes façon pas au top parce que lest fonte et strat au contact.
Et surtout sera quand même nettement plus cher que les 1600 First 31.7 ou les 800 Attalia 32 d'occasion, sans proposer beaucoup mieux. Plutôt moins niveau confort.

Même en construction amateur style inventinnov.free.fr[...]les.htm , on ne pourra que mettre un moteur neuf, un mat neuf, un gréement neuf, des voiles neuves, accastillage balcons neufs, un lest neuf. Le total sera plus cher que l'occasion.

09 mar. 2012
0

Bohème 30:

2.5t en charge, donc au pif 1t8 à vide. 9m * 2m80.
Pour moi, c'est un First Class 8 + 10% . Pour un bateau de 9m , c'est pas effectivement trop lourd, pas trop cher et ça peut marcher. Mais on fait quoi avec ?

Une remarque que j'avais fait pour le A27 : cher pour du day boat. Interieur riquiqui pour dormir à bord.

09 mar. 2012
0

Alors, 2t5 à vide, ça fait 3t2 3t4 en charge. CTP bouleau 10mm + 2 bibais 300grs, et quelques renforts, ça le fait pas.

10 mar. 2012
0

Sans les pleins d'eau et l'avitaillement, les affaires personnelles et l'équipage, mon bohème 30 pèse 2,150 t. Il est à 2,660 t en charge avec un équipage de 2 personnes et toutes les affaires , pleins et nécessaire d'entretien du bateau.
Sur les plans de mon père il était prévu à 2 t lège et 2,5 t en charge !

09 mar. 2012
0

Bien d'accord

0

sinon pour un 9m :cp de bouleau finlandais de 10 ,deux bibiais de 300 g de chaque coté stratifié a l'epoxy ,quelques renforts et le tour est joué ,sinon la methode placoplastique en sandwitch est toujours valable pour construire a peu de frais ,l'avantage du boheme 30 c'est qu'il n'y a pas d'aileron de lest a faire et que le mat et la surface de voilure sont legers !

09 mar. 201209 mar. 2012
0

je pense que c'est une erreur a mon avis c'est 2 t 5 a vide pour le 30(vu les carracteristiques du boheme 33)

09 mar. 2012
0

Le Bohème 30 va "moins bien que le A31 (plus lourd, moins lesté, plus large flottaison)."
Sauf que pour le Bohème 30, on nous écrit, 7 nds au près et qu'un A 31 au louvoyage a une vitesse cible de l'ordre de 6.6 nds par 8/10 nds de vt et 6.8/7 par 20 nds.

Les First Class 10 ont les même vitesses cibles. Donc, 0.4 nds de mieux est, soit considérable, soit faux.

0

alors shadja on attends des nouvelles ! :-)

10 mar. 2012
0

Waow! grosse polémique pour ce petit canot! Impressionnant de le voir comparé à des unités tel que pogo, A31, RM et tutti quanti! Connaissant la mentalité de Jacques et de sa fille, Je ne suis pas sur qu'ils aient pensé à concurrencer des chantiers pareil, trop humbles pour ça! Eux, c'est plutôt : on dessine un bateau faut que ça aille vite pour arriver dans le petit mouillage bien planqué où si t'as plus de soixante centimètres d'eau tu rentres pas, et faut pas que ça coûte cher, parce qu'on a pas les moyens. En plus notre maison c'est à bord, donc faut que toute notre vie puisse rentrer dedans!"
Malgré ça, ils sont arrivés à faire des bateaux capables d'en remontrer en conditions de course, le 33 a à priori gagné plusieurs fois des régates, et le 37 a été dessiné plus affûté que le 33, donc ...
Pour ce qui est du 30, de ce que j'ai pu en observer, il a aussi ce potentiel (pas en régate autour de 3 bouées, il manque un peu de puissance je pense), mais c'est pas là que porte mon intérêt.
Moi, ça fait quinze ans au bas mot que je navigue, quelques milliers de milles sur tous types de rafiot (du ferro de 12 mètres qui aligne péniblement ses 4,5 n de moyenne avec un bon F5, au 83 pieds de la whitbread qui marche à plus de 25 noeuds dans les surfs, en passant par des multis et des vieux gréements...), et l'an dernier j'ai fini par dénicher LE pépère qui va m'emmener au bout de mes rêves ( moyennant une petite année de travaux, ben il a 25 ans...) .
Et puis je tombe sur ce canot d'un mètre de moins, qui a quasiment autant de place dedans, vingt ans de moins, marche deux fois mieux que moi et qui m'aurait coûté le même prix plans compris avec peut-être une année de travaux en plus. En plus de ça, un rafiot pareil, son budget d'entretien, c'est au moins deux fois moins, en voyage ça fait plus que compter! Sans parler de tout ces mouillages que je préfére oublier , vu les 1m80 qu'aligne mon sunrise...
Autant vous dire, et ça ne concerne que moi,que je m'en fiche de savoir s'il va un demi-noeud moins vite qu'un pogo , un FC8, ou un A31, je ne partirais jamais avec des rafiots comme ça: pas assez costauds, pas assez confortables et trop typés pour voyager! Sans parler du prix...
Comme je disais, ça ne concerne que moi , mais je suis comme la plupart des jeunes gens qui veulent voyager, je veux tout voir, pas trainer dans les parties enquiquinantes, et j'ai pas beaucoup de pognon!...

0

benfatasy,je ne suis pas trop jeune et pourtant je partage tes idées sur le croiseur ideal ! :-)

10 mar. 2012
0

Je connais des jeunes de plus de soixante, et des vieux de vingt cinq ans! exemple mon père qui a 68 ans et qui ne sait toujours pas ce qu'il fera quand il sera grand.... ;-)

10 mar. 201216 juin 2020
0

Bonjour à tous, et désolée de n'avoir pas répondu plus tôt, petits soucis de net au port...

Je voudrais dire d'abord suis touchée de tout l'intérêt qui est porté sur les bohèmes.
Mais j'ai aussi un peu honte de devoir dire que en ce qui concerne les performance de mon bateau elles doivent être effectivement revues à la baisse. En relisant les données de mon père , je me suis aperçu que j'ai intervertis les chiffres du 37 et celles du 30 ( sauf que pour le prés, le 37 serre mieux que 45° du réel). J'ai fait ces erreurs de retranscription parce que j'ai l habitude d'avoir ces valeurs sur mon loch à ces allures .

Pour le 30, ce serait plutôt 8 à 8,5 nds de moyenne au portant à force 3/4 avec la GV et le génois léger (déjà enregistré 205M en 24 heures).
Pour ce qui est du prés, à 45° du vent réel, c'est plutot 6 à 6,5 nœuds.
Le meilleur exemple de moyenne au prés que j'ai, a été établi lors de la traversée Faro- Santa-Maria des Açores (877M en ligne directe d'aprés mon livre de bord). J'ai parcouru en 177 heures ,1115 M (il a fallut tirer des bords!), soit une moyenne de 6,29 nœuds pour les puristes, presque 6,3 nœuds, et 4,95 nds à la VMG.La meilleure moyenne étant de 173 M sur 24 heures ( 7,2 nds de moyenne).

Le bohème 30 n'est pas un voilier de course, mais plutot de croisière rapide ,et je n'ai pas la prétention d'aller plus vite qu'un pogo.
Mais cela m'a quand même donné l'envie de faire faire un essai par une revue nautique, voir même de l'essayer en régate!
Je n'espère pas des miracles, surtout que mes voiles commencent à être un peu fatiguées, mais cela peut me donner une référence autre que celle que j'ai quand je « tire la bourre »  avec des voiliers croisés au hasard.
Je présente donc mes excuses à tout le monde pour ces infos un peu faussées, et j'espère que vous ne m'en voudrez pas.

10 mar. 2012
0

même rétablies elles restent très impressionnantes, pour les autres nous étions plusieurs à ne pas y avoir cru
Faites du buzz, proposez un comparatif dans une revue avec des bateaux plus standards, ça serait très intéressant
Bravo
Jean

0

franchement nous ont est pas a un demi noeud pret a couper les cheveux en quatre ,sinon c'est du pinaillage :-p

10 mar. 2012
0

A part Indiana, je ne sais pas qui a navigué sur ce bateau. Mais quand t'es à sa barre et que le speedo t'annonce du régulier entre 6,4 et 6,8N, avec un peu de brise, à peine de quoi faire friser la bleue, que le seul bateau à te rattrapper doit bien faire 3 mètres de plus - et encore en abattant à notre route-, tu te poses pas de questions sur les polaires, tu sais juste que ça va vite, et tu t'en rappelle!

10 mar. 2012
0

Faute avouée, faute pardonnée...
Ce qui m'étonne est que certains étaient trouvaient crédibles ces données erronées.

10 mar. 2012
0

ouais mais de la a accepter comme crédible des polaires de 37 pieds pour un 30 pieds ... ya un monde !!
ce bateau doit bien avoir un talon d Achille sinon il ridiculise tous les autres ...

10 mar. 2012
0

Est ce indiscret de demander le déplacement à vide, le poids du lest et la hauteur sous barrots ???

10 mar. 201210 mar. 2012
0

c'est pas grave ,les perfs de ton boheme 30 sont deja assez interessantes ,par contre pourrais tu develloper un peu sur sa construction et nous faire voir quelques photos de la construction ??

10 mar. 2012
0

merci shadja d'avoir répondu! D'aprés ta citation "6,3 noeuds en moyenne sur 177 heures, et 4,95 de VMG", ta vmg correspond à ce que je fais sur un bord au prés, et 6,3 noeuds c'est ma moyenne au portant... C'est décidé, je vends mon sunrise!

10 mar. 2012
0

Boheme 33:

Je suis tombé la dessus: www.cantierino.it[...]me.html
Je ne parle pas italien, mais j'ai compté 6 fois le mot carbonne (carbonio), et 3 fois le mot kevlar. Ca semble mal cadrer avec une construction pas chère. Surtout vu le prix actuel des lattes de red cedar. Ca me fait plutot penser à la technologie des mini 6.50 protos années 1990-2000,avant le sandwich en infusion. Ok pour la performance, non pour le prix.

10 mar. 2012
0

D'ailleurs, en pensant mini, ça me fait penser à matossage et ballast.

Comme bateau proche, il y a le Grand Surprise : 9m50 * 3m, 2700kg dont 1050 kg de lest. Le centre de gravité du lest est à 1m50 sous la flottaison : cf www.archambault-boats.eu[...]003.pdf
Le A31 quille plate , 9m55 * 3m23 , 3100 kg dont 1300 kg de lest. Environ 35cm de creux. 1m95 de T.E., dont 1m60 de hauteur de quille. Centre de gravtié du lest 35 + 160/2 cm = 115 cm sous la flottaison.

LA, on a un bateau de 3000kg, avec 1200 kg de lest, intérieur. Centre de gravité du lest à tout casser , 20 cm sous la flottaison.

Comment il fait, en sachant que les 2 bateaux au dessus sont quand même pas des bêtes en raideur ?

Je serais très curieux de voir la courbe de stabilité.

10 mar. 201210 mar. 2012
0

je te crois volontier ,c'est ce qu'a dit un temoin plus haut ,decris nous un peu l'interieur stp , est ce que son roof est panoramique ?

11 mar. 2012
0

Petit calcul le dimanche matin pour mettre de bonne humeur ...

Bateau 3m15 de large. Pont frégaté 3m de large. Pont normal 3m30 de large. Gain 10%. Surface du pont 10 * 3.3 * .7 = 23m². Poids d'une feuille de CTP de 15mm = 7.5kg /m². Poids du pont 23 * 7.5 * 2 (barrotage, peinture etc etc ) = 350 kg.

On a gagné 10%, donc 35 kg sur le poids du pont. Comparé à 1200kg de lest.
Et on a perdu en stabilité au grands angles > 60°. Quand le livet commence à approcher de la surface de l'eau.

Pour le gréement ramassé, je comprends pas. Tout le monde met la cadène d'étai sur l'étrave, et quasi en tête de mat (ou à 9/10). Pareil, la pataras est en tête de mat, parfois sur une potence, et la cadène, tout à l arrière du bateau. Donc je vois pas comment on peut avoir un gréement ramassé, si ce n'est en diminuant la taille du mat, et donc une vulgaire diminution de la surface de voilure.

Pour rabaisser réellement le centre d'effort, il faudrait comme sur les anciens gréements, avoir l'étai sur un bout dehors, pas de pataras, et une gv a corne, avec l'ecoute sur une queue de malet, bien en arriere du bateau.

10 mar. 2012
0

je l' avais demandé il y a quelques jours ...

10 mar. 2012
0

Mon bohème est immatriculé en Belgique, et ces infos ne m'ont pas été demandées pour l'homologuer. Je ne les ai donc pas.

J'avais à l'époque essayé de le faire homologuer et immatriculer en France, mais j'en ai été dissuadée par le compliqué et le coût exorbitant imposés. Heureusement cela a un peu changé depuis apriori.

Ce que je peux vous dire de mon bateau ,et qui peut paraître étonnant,
c est qu il gîte très peu ! Il se cale à 10/15° au prés serré !!!!
Non, je ne me trompe pas !!!

11 mar. 2012
0

Salut,

Pour la stabilité d'un voilier il n'y a pas que le T.E, le poids du leste et le poids du bateau il y a aussi la forme de la carène: Une forme frégaté aura une surface de pont moindre donc moins de poids dans les hauts et une raideur augmentée .... CF bohème 33. A cela tu rajoutes en autre un gréement très "ramassé" et tu obtiens un bateau raide à la toile.

Tortolado avais utilisé cela sur le netptune 99.

A+ DIAMBA

12 mar. 2012
0

Salut,
Petit complément car je me suis mal exprimé :La forme frégaté d'une carène qui induit une réduction de la surface du pont n'est qu'un élément qui permet de diminuer le poids dans la partie haute du voilier..... Un gréement "ramassé", plus court qu'un gréement classique va aussi permettre de diminuer le centre vélique et donc améliorer la stabilité ....etc c'est le cumul de toutes ces petites choses + une carène qui a une stabilité accrue grâce à sa forme + plein d'autre chose que les gourous de l'architecture maitrisent qui fait que cela marche.
Maintenant je ne suis pas aussi au point que toi techniquement ... mais je l'ai essayer ce bateau ... et il marche bien à mon goût peut être pas au tient.
A+ DIAMBA

10 mar. 2012
0

Effectivement, ce constructeur amateur italien passionné de régates, avait mis les moyens pour alléger au max le plan d'origine. Le plan avait été commandé en 2000 ou 2001 ( je ne sais plus exactement...), et effectivement, l'infusion à cette époque était loin d'être aussi démocratisée...Il faut quand même se rendre compte que même si le bohème 33 reste très actuel dans ses lignes et ses performances, il a été dessiné en 88.A savoir que le premier exemplaire, celui qu'a construit mon père, est en bois-moulé de CP tout okoumé. Au niveau prix, je pense qu'on n'arrivera pas à faire mieux, et question fiabilité, il a maintenant plus de 20 ans et est toujours en très bon état!

10 mar. 2012
0

Enfin des nouvelles du Boheme 30, depuis le temps que ce bateau m'intéresse... et qui plus est des nouvelles par son constructeur, propriétaire, skipper. J'ai hâte de voir plus de photos et articles à son sujet (le voilier j'entend). Le concept architectural fonctionne, avec ses avantages (légèreté, simplicité, vitesse, tirant d'eau) et ses inconvénients (fragilité au poinçonnement, confort au près). Mais un navire est toujours un compromis.
Le bateau idéal n'existe pas, seul compte l'adéquation voilier / navigateur. Et quelque chose me dit en mon fort intérieur que mon prochain bateau pourrait être fortement inspiré de ce Boheme 30...

10 mar. 2012
0

Ce n'est pas la première fois que j'entends quelqu'un vouloir s'inspirer d'un des bohèmes pour tout, ou partie de l'unité. Ca a même été fait! Et je trouve ça plutôt flatteur, tant que ça fait évoluer le concept.
C'est vrai que le bateau idéal n'existe pas !
Mais je sais qu'une fois en mer on revient vite à l'essentiel ...Je pense que c'est de cet état d'esprit que vient l'originalité des dessins de mon père.

Pour les inconvénients que tu cites, ma coque n'est pas trop fragile au poinçonnement car elle est en CP marine stratifié.

Pour ce qui est du près , personnellement ce que je trouve confortable, c'est sa faible gite, son cap et sa vitesse qui me permettant souvent d'arriver à destination avant la nuit et sans avoir à démarrer le moteur( pendant que d'autres sont à 2500 tours, GV bordée dans l'axe !)
CA c'est du confort pour moi !

Il peut lui arriver de taper au prés-serré quand la houle est courte et croisée, mais ça se gère très bien à la barre.

0

est ce qu'il existe un plan d'etude du boheme 30 pour se faire une idée plus preçise ?

11 mar. 2012
0

Bonjour Shadja,

Un peu plus où dans la discussion, vous disiez que les dérives de votre Bohème 33 étaient pivotantes. Pouvez-vous décrire un peu plus le système : comment se logent-elles dans la structure du bateau ? Comment sont-elles actionnées ?

Et une dernière question : sur les photos en navigation, on distingue une sorte de bras redressé à l'étrave : s'agit-il d'un davier mobile ? D'un bout-dehors pivotant ?

Merci !

Terje

13 mar. 2012
0

Bonsoir Terje ,
Les dérives du Bohème 33 sont sabre ; mais celles du Bohème 30 sont pivotantes !Le système est au plus simple puisque les dérives ne sont pas lestées .On les actionnes à l aide d un simple palan sans problème
pendant les virements de bord !
Les puits de dérives pivotantes sont parfaitement intégré à l aménagement : Une cuisine à " l américaine" d'un côté et une table à carte immense de l autre .
Vous avez bien vu , sur les photos, le davier mobile sert aussi de petit bout dehors autoporteur pour le spi ou le génois léger .
Shadja.

16 mar. 201216 mar. 2012
0

Ok, j'avais confondu le 30 et le 33.
Merci pour les précisions :-)

11 mar. 2012
0

Existe-t-il un site ou un lien avec des images de ces supers bateaux (pont, carène, gréement, sous voiles... ? Difficile de trouver hormis celui de la construction amateur du 33, ou sur Nautical Trust.
Sinon, c'est une petite suggestion pour un blog prometteur !

Bravo pour la conception, construction et les navs qui ont suivi...

12 mar. 201212 mar. 2012
0

Reflexion générale sur ce fil:

Certains posts me font un peu penser à quelqu'un qui dirait : dans mon garage avec ma clé de 12 et ma lime, j'ai construit une voiture mieux et moins cher que Renault, ou avec mon fer à souder j'ai construit un ordinateur mieux et moins cher que Samsung.

Je suis désolé, mais aujourd'hui, la conception fabrication d'un voilier est un domaine industriel ou il n'y a plus beaucoup d'incertudes. Niveau performances, on a un bon aperçu ici www.orc.org[...]011.pdf . Niveau structures, il y a suffisement de normes ISO pour qu'il n'y ait plus beaucoup de choix.

Aujourd'hui, la conception d'un bateau se résume surtout à quel est le client ciblé, quel mix prix performance confort faut il lui proposer. Je ne serais pas surpris que l'Océanis 31 et le dernier Pogo 30 aient été étudiés par les mêmes personnes, avec les mêmes logiciels. Simplement, on leur a demandé des choses différentes, avec des priorités différentes.

Maintenant, celui qui me dit dans mon garage, je fais mieux et moins cher qu'un bureau d'étude industriel, je lui réponds ou les ingénieurs de ces bureaux d'études sont des ignares, ou il y a un ou des domaines ou c'est mieux, et forcément un ou des domaine ou c'est nettement moins bien. Le tout étant de savoir quels sont ces domaines, avec quelle influence sur l'utilisation du produit.

12 mar. 2012
0

Moi cela me fait plutôt penser à quelqu'un qui dans son garage et avec sa clé de 12, ne trouve pas dans la production en grande série le bateau qui correspond à ses envies, à ses idées.
Il construit donc (sans étourdir la terre entière de publicité) le dit bateau et part naviguer avec sa famille. Des voisins et spectateurs trouvent le bateau "bricolé" intéressant, performant, plaisant (sûrement puisque la fille du bricoleur se construit le même en plus petit, elle ne semble pas écœurée par la formule...), pas cher ...

Ce qui m'étonne ce que cela a l'air de déranger, d'emm....r, de froisser certains !!!
Jalousie, remise en cause d'intérêts ??? :tesur:

12 mar. 2012
0

parce qu'il n'y a pas de marché - si tant qu'il reste un marché pour les autres - pour un 33 pieds sans cloisonnement, et équipé dans l'essai de v et V d'un HB !

pour avoir une capacité de charge intéressante il faut surement plus grand, d'ailleurs l'archi est reparti sur un 37 pieds.

0

le chantier naval force 3 a la rochelle a construit plusieurs boheme 33

12 mar. 2012
0

Je suis quand même surpris, vu la situation actuelle des chantiers, qu'aucun n'ait l'idée de construire, même en petite série, même simplement des kits pour amateurs, ce genre de bateau interessant, performant, plaisant, pas cher. Et j'ajoute connu depuis un certain temps puisque le bohème 33 était déja connu il y a 12 ans, et que le début de sa conception remonte à plus de 20 ans.

Ca ne peut être que des ignares stupides qui travaillent dans ces chantiers. Il n'y a pas d'autre explication possible.

12 mar. 2012
0

pas cher ????

Je suis tombé sur ça:

www.freewebs.com[...]e33.pdf

Prix 2008, pas spécialement bon marché.

La clause garantie est spéciale :

"Clauses de garantie : Le voilier réceptionné est destiné à un usage particulier et il incombe à l’acheteur seul de déterminer s’il est adapté à l’usage auquel il le destine. La société Naval Force 3 ne saurait être tenue responsable de toute décision en ce domaine."

et la : www.monvoilemag.fr[...]/

le bohème 33 produit par naval force 3 est en catégorie B (cf commentaire en bas page).

15 mar. 2012
0

je pense qu'il y a dans les BE des ingénieurs qui ne savent pas ce qu'est un tournevis :-p :-p
et la plus part du temps, leur seule préoccupation c'est de savoir si on peut gagner 5% de rentabilité sur des produits de luxe (voir chantier Poncin par ex)

0

c'est peu etre un marché de niche mais il interesse quelques personnes !pourquoi toujours ramener tout a un marché de masse ? heureusement qu'il y a encore quelques personnes qui ne se contentent pas de la grande serie !

12 mar. 2012
0

Pense un peu ... il y en a même qui mettent dessus des voiles de jonques ou autres ignominies !!! :topla: :topla: :topla:

12 mar. 2012
0

Il y a quand même pas mal de contradictions.

un bateau interessant, performant, plaisant, pas cher qui n'a pas de marché : Il y a un truc que je ne comprends pas.

Pareil, marché de niche et pas cher: je comprends pas. L'étude du bateau, la programmation de la découpe num, le pont qui va retourner le bateau, le mannequin de montage, ils auront tous couté le même prix, qu'il y ait 1 ou 100 bateaux de construits. L'amortissement est loin d'être le même.
Bien sur qu'il y a des personnes qui ne se contentent pas de la grande série. Mais elles paient un prix astronomique, pas du pas cher ... N'importe quel chantier est prêt à fabriquer un bateau pour un petit marché. Mais pas au prix beneteau/jeanneau/bavaria.
Cf les prix RM ou Pogo ou JPK ou Alubat ou ...

12 mar. 2012
0

Pas d'eau sous pression, pas d'eau chaude, pas de chauffage, pas de frigo, pas d’électronique "comme dans les revues", pas de barre à roue (2 si possible), pas de teck pour les aménagement, ... donc pas de marché ...

Pas de noms de chantiers connus (des banquiers)pour obtenir un leasing ... donc pas de financement "normal" ...

Construction amateur sans frais de main d’œuvre, sans compter les heures, sans frais administratifs, sans frais financiers, bateau retourné avec quelques copains et le tracteur de l'agriculteur d’à coté ...

Même beaucoup de bateaux d'un architecte reconnu comme Erik Lerouge n'existent QUE en construction amateur ...

12 mar. 201212 mar. 2012
0

Comparons ce qui est comparable. Un bateau de grands production et une construction amateur. Si tu compte ton temps pour une construction amateur achète un A31 !!

A+ DIAMBA

12 mar. 2012
0

C'est mon point de vue aussi ... :pouce:

12 mar. 201212 mar. 2012
0

Faut juste des revenus qui permettent d'avoir le hangar pour la construction du bateau, bien évidement les matériaux du bateau (plomb lest, red cedar, mat, peinture marine, etc ..) et l'outillage, et qui en plus laissent suffisement de temps libre pour ne pas compter les heures de construction ...

NB Sur le A31 en standard, il n'y a pas d'eau chaude, pas de frigo, pas d'electronique, pas de barre à roue (même pas une seule), pas de teck pour les aménagements. Et pourtant, ça se vend...

12 mar. 2012
0

Il y a des gens sur terre qui font des trucs géniaux dans leur garage mais qui ne sont pas dans une logique d'industrialisation et de business pour ce faire des $$$ à gogo ... jalousie peut être ??? Pour moi c'est de l'admiration.
A+ DIAMBA

15 mar. 2012
0

peut etre une erreur de com' du chantier ??? :reflechi:

12 mar. 2012
0

une petite différence, peut-être:
un petit chantier ne va pas marger comme un grand appartenant à des banques ou fonds de pension qui exigent des rentabilité à 2 chiffres !

:acheval:

12 mar. 2012
0

les bateaux en bois sont pas cher quand on les construit soit-même
quand on les fait construire le temps de main d'œuvre bien supérieur à un bateau sur moule le rend beaucoup moi intéressant
les bateaux de régates sont consul pour gagner des régates au temps compensé selon des jauges qui pénalisent pas mal d'innovation
pour savoir à quoi ressemble un bateau rapide il vaut mieux regarder les jauges à restrictions (mini, 40 pieds et 60 pieds)
on trouve donc des bateaux large (pour la puissance au près et le départ au surf), légé, avec des dérives asymétrique (ça réduit la trainé, la dérive et remonte le centre anti-dérive donc réduit le couple de chavirement)
si en plus on vire l'hélice on obtient un bateau plutôt rapide
et la construction bois est bien plus légère que la construction plastique
on commence juste à revenir aux même valeurs de poids avec l'infusion

12 mar. 2012
0

Dans les jauges à restrictions, sauf architecte fou, les bateaux sont à la limite des restrictions. Que ce soit poids, longueur, largeur, tirant d'eau ou surface de voile.

Pourquoi les GP33 sont à 10m de long, 3m de large et 2 tonnes, alors que les classes 950 sont à 9m50, 3m70 et 2t7 ????
www.orc.org[...]p33.htm
www.classe950.com[...]/

12 mar. 2012
0

Tout comme le Django770 ou comme le first 211 classé en B si insubmersible, et en C sinon.

Le pogo 8.5 a même traversé comme ça : www.sail.ie[...]/wp222/

Il y a même des canots à avirons et des mini 6.5 qui traversent l'océan.

Chacun met son confort et sa sécurité au niveau ou il veut. Le tout est d'être bien conscient et d'accord sur ce niveau avant le départ.

Sinon, être moins ... réaliste pour moi, ça va être dur.

12 mar. 2012
0

L'idée de cette discussion c'est de découvrir ce bateau peu construit et peu connu. Arrêtons 2 minutes de blablater un peu sur des choses dont ont n'as pas encore tous les éléments ... je suis sur que Wanie va nous éclairer nos lanternes !!
Attend d'avoir tous les éléments et soit un peu moins ... comment dire .... enfin tu m'as compris !!
A+ DIAMBA

12 mar. 201212 mar. 2012
0

merci pour l'autre lien, Francois, on y apprend que le Pogo 8,50 sans les 5 points de stix dus à l'insubmersibilité aurait été classé en B et que sans il serait rétrogradé ...
bon il a prouvé qu'il pouvait traverser des océans

12 mar. 201212 mar. 2012
0

c pas cela, mais pour la Transquadra il fallait des cat A

13 mar. 2012
0

Les jauges ne sont pas intéressantes par leur restrictions :
les bateaux sont tous pareils du coup !Et il n y a pas d évolution !
Si on restreint la longueur forcément, pour gagner, il faut augmenté la voilure au max donc mettre une quille encore plus profonde !
Les arrières trop large en découlent aussi ...bref des formes parfois dangereuses...
Et si les jauges changent , les bateaux ne valent plus rien !

13 mar. 201213 mar. 2012
0

Réponse à " Rd1" ( plus haut ):
Parfaitement d accord ! Vous avez tout compris , et c est
bien pour cela que mon père a toujours dessiné (et construit lui-même) ses bateaux d où la liberté d innové !

0

arretez de parler de bateaux de course super pointus ,la on a affaire a un bateau de croisiere ! je ne vois pas le rapport

12 mar. 2012
0

on parle pas de courses mais du fait que le boheme 33 est en cat B et que le Pogo n'était en A que parce qu'il était insubmersible

ça ne veut pas dire que ce ne sont pas des bateaux marins mais il faut savoir qu'ils se redresseront moins vite que d'autres si jamais ils chavirent.

faut le savoir, c'est tout

13 mar. 2012
0

Les dériveur se redressent moins vite peut être mais ils chavirent moins vite surtout !!!!!!
Cependant , mon père a fait des essais de maquettes pour tous ses dessins avec très grande précision de mesures .
Ses bateaux sont calculé pour se redressé !
Le lest à été établi en conséquence, la largeur au pont minimum avec un bon volume de roof . rien n'a été dessiné au hasard !

15 mar. 201215 mar. 2012
0

???y'a de l'écho dans le post?...;-)

0

oui bof !il y a un beneteau en categorie A qui s'est retourné en engleterre et qui ne s'est pas redressé,ça a fait le buzz dans leurs revue !alors moi les regles des technocrates ,j'en tient pas trop compte

12 mar. 2012
0

tu parles de ocean madam ? l'oceanis 430 qui a mis un temps fou à se redresser, un mort, quille à ailettes,

0

non c'etait un oceanis 360

12 mar. 2012
0

Octobre 1997 : Chavirages, voilier coulé volontairement - 2 rescapés, 1 disparu - Golfe de Gascogne - force 9 - mer très forte - OCEANIS 390 « Ocean Madam » - 11.5 m - Sauvetage par un hélicoptère - (Usage du canot de survie)

Dans le Golfe de Gascogne, par force 9, » strong and severe gale », et grosse mer. Lors d’un convoyage entre La Corogne et Plymouth, à 115 milles dans le sud-ouest d’Ouessant. Après deux chavirages, le voilier est démâté et reste retourné quelques instants.

Le rapport du M.A.I.B. souligne que la stabilité de ce voilier (angle de chavirage à 109°) était insuffisante, et a été la cause principale de ces chavirages. Rapport du Marine Accident Investigation Branch.

13 mar. 2012
0

Je n'avais pas vu la réponse de shadja sur le déplacement du bohème 30 www.hisse-et-oh.com[...]heme-33

Donc pour moi, le bohème ressemble fortement à un super First Class 8:
longueur 7.85 * 1.14 = 8.95 m.
largeur 2.5 * 1.14 = 2.85 m.
deplac. 1450 * 1.14^3 = 2148 kg.

Donc, oui, pour un bateau de 9m, le bohème 30 doit marcher très fort. Oui, pour un bateau de 9m, il est pas cher.

Par contre, il y a autant d'écart entre le Class 8 et un First 25, que entre le bohème 30 et un First 29 (ou dehler 29 si on veut plus récent). Rappel : charge utile du bohème 30 500kg.

Accessoirement hsb class 8 1.4 * 1.14 = 1.6m celle du bohème 30 n'est pas citée, mais on ne devrait pas être loin de la vérité.

Video d'un autre bateau connu, ayant sensiblement les mêmes longueur, largeur et déplacement (2t) que le bohème 30:
www.sailingtexas.com[...]n30.wmv

13 mar. 2012
0

Mais si :

"HSB : 1,82(entrée)/1,76 à 1,71 (rouf)/aménagement:2 cabines arrières, table à carte, cuisine,carré avant, soute à voile avant."

ref :

wr3.hisse-et-oh.com[...]heme-33

:litjournal:

13 mar. 2012
0

Quelques autres photos seraient les bienvenues. (intérieur et extérieur), histoire de se rendre compte du bateau.

13 mar. 2012
0

Quelques images issues de petites annonces :

boheme33.space-blogs.com[...]log.php

fr.cosasdebarcos.com[...]65.html

On remarque bien les puits de dérive très présents dans l'intérieur.
D'où ma question précédente à Shadja sur son bateau qui semble avoir des dérives pivotantes.

Terje

0

merçi ,mais en ce moment c'est le boheme 30 qui nous interesse ,et lui a des derives pivotantes :-)

13 mar. 2012
0

Bon il va falloir que je vous envoie quelques photos !
Patience je vous prépare cela ce WE car elles ne sont qu en argentique pour le moment !
Merci à tous pour cet intérêt aux Bohèmes !
A+

15 mar. 2012
0

vive la boheme et laissons les vieux croutons à leurs fers à repasser IOR des années 80

16 mar. 201216 mar. 2012
0

je sais d’expérience qu'il ne faut pas répondre à ce genre de post, le harpon dans une main la souris de l'autre le cap achab attend fiévreusement que je réponde !!
:mdr: :mdr: :mdr:
mais je vais répondre qd même. j'ai la plus grande sympathie pour l'archi et sa fille, leur liberté, leur détachement vis à vis du confort classique et d'ailleurs 500 kilos de charge ça me suffirait largement. j'avais toussé, pas seul d'ailleurs, sur les perfs gobés par bcp, ben non les perfs d un bohème 37 ne sont pas celles d'un boheme 30 qui restent cependant étonnantes.
sinon tu sais ce qu'il te dit le fer à repasser IOR ???
ce soir clapot 10 cms, vent apparent 6 à 7 noeuds 4.0 noeuds à 45 degrés du vent, sous genoa seul, anémo tres précis. retour à 2 noeuds grand largue, vent apparent insensible aux penons.
ok il est propre il est léger, hélice repliable, vc 17 mais c'était un grand moment avec creedence clearwater revival et abbey road des beatles.

si tu regardes Thalassa , non non il n'y a pas de miroir, ce sont bien des méduses
good nite
jean

20 mar. 2012
0

Perso, entre un open 570 et des 1/4 tonners comme le Sangria, l'Ecume de mer, le Flush Poker ou autres Flot 18, mon choix est vite fait pour de la croisière.

20 mar. 201220 mar. 2012
0

il n'y a qu'a voir les perf des IOR face aux open 570 et autres bateaus de même genre
on voit ça tous les ans sur le tour de l'ile aux moines par ex

:-D

21 mar. 2012
0

en disant fer à repasser, je parlais vitesse, pas habitabilité
puisque V35 et JL ne parle que de ça :-p

et là il n'y a pas photo entre un 570 et un quarter, ou un half...voir même un one ton dans des conditions moyennes (pas extreme)

19 mar. 201219 mar. 2012
0

Moi je croix :

  • que plutôt que de comparer des bateaux qui non pas le même Programme ( croisière /régate)
  • de faire autant de "ramdam" parce que l'on est pas convaincu (c'est le droit de chacun de ne pas être convaincu mais le dire, le re dire, le rerererer dire c'est comment dire .. un peu lourd !)
  • promouvoir un certain côté obscure de ce bateau en permanence sans vraiment savoir a quoi il ressemble. Bof !!!
  • d'argumenter à coup de 4.0001245 nœud et 34.1225987° de cap alors que nous parlons d'un voilier de croisière.

Laissait nous découvrir ce bateau et que chacun ce fasse son idée. On a bien compris votre point de vue les gars !! Attendons la suite ...
A+ DIAMBA

20 mar. 201220 mar. 2012
0

doublon

0

en 1980 il y avait d'exelents deriveurs ior qui mettaient la patée a tout le monde ,voir :waverider en half tonner

20 mar. 201220 mar. 2012
0

c'etait des mono derive!!!

rien a voir

actuellement se qui se rapprocherait le plus en terme d'efficacité, c'est les mini ou les 60 pieds qui dissocient lest et plans antidérive

17 mar. 2012
0

C'est exact, mais ils n'ont pas obtenus les performances attendues et leurs équipages se sont fait peur.

En France quelques plans Berret et Joubert ont, dès l'année suivante, été transformés en quillard... comme Wawerider, je crois.

20 mar. 201220 mar. 2012
0

c'etait des mono derive!!!

rien a voir

actuellement se qui se raprocherait le plus en terme d'efficacité, c'est les mini ou les 60 pieds qui dissocient lest et plans antidérive

20 mar. 201220 mar. 2012
0

J'ai un peu de mal à associer "bateaux pas chers" avec "mini ou open 60 avec dérives et quille basculante".

0

si ils ont obtenus les perf attendues waverider a gagné trois fois la half ton cup et une fois la three quarter ton (pas mal pour un half!) ,red lion le deriveur de bruce farr a gagné la one ton ,c'est le changement de jauge qui les as mis hors jeux !comme d'habitude quand des bateaux gagnent il faut leur couper les ailes !

18 mar. 2012
0

Juste comme ça:

"Quand des bateaux gagnent, ils faut leur couper les ailes"

Peut être que la Fastnet 79 a montré que les décisions architecturales, prises dans le but d'abaisser le rating, n'étaient pas désirables, et que peut être il fallait revoir certaines règles.

D'autre part, qu'est ce un "rating". Ce n'est pas mesurer ce qui fait la performance d'un bateau, pourqu'ils puissent courrir à armes égales ? Et que si un élément architectural donne un avantage décisif, c'est normal de le taxer, pour que justement, les équipages soient à armes égales.

20 mar. 2012
0

Ca donne le Pogo, ou L'Oceanis.

Le Pogo, on reste à longueur constante, et on ajoute des "avantages décisifs" augmentant le prix et les perfs pour la longueur.

L'Océnis, on augmente la longueur = facteur principal de vitesse, et on essaye de reduire le cout en supprimant des "avantages NON décisifs", de façon à maintenir les couts, au prix d'une diminition des perfs pour la longueur.

De fait, le Pogo 10.50 et L'Oceanis 43 sont peu ou prou au même prix. Je ne sais pas lequel serait le plus rapide sur une traversée de l'atlantique avec un équipage normal, l'Oceanis étant quand même près de 3 mètres plus long, et procurant un meilleur confort à son équipage.

18 mar. 2012
0

Réflexions intéressantes, mais ...
Et si l'architecte/concepteur/constructeur/armateur/skipper/ ... n'a, en aucunes façons, l'intention de participer à la moindre régate et donc ne se soucie en rien de son rating, peut on envisager un bateau de croisière qui marche vite et bien grâce a un ou des "avantages décisifs" lourdement "taxer" dans une jauge ? Jauge qui n'intéresse QUE ceux qui veulent bien s'y soumettre ??? :litjournal:

Il me semble que la famille "Bohème" fait de la croisière ...

18 mar. 2012
0

le waverider en question , c'est celui-là: www.histoiredeshalfs.com[...]/E3.htm ?Apparament, ils lui ont bloqué la dérive , et relesté un peu, mais ils l'ont pas changé en quillard. Ce qui est interressant aussi, c'est que c'est un bateau de 1977, mais il court toujours

0

oui a l'epoque les archis neozed avaient les memes idées que le concepteur du boheme sur les bateaux planants ,ils faisaient des bateaux pour s'amuser ,c'est d'ailleurs eux qui ont initié les deplacements legers

18 mar. 2012
0

"Ils faisaient des bateaux pour s'amuser..." Bien sur, on régate tous pour s'amuser mais leur objectif était de gagner et donc d'exploiter un trou de la jauge IOR. Le Farr 727 qui a été un précurseur était un quillard.

Et les équipages qui ont navigué sur des dériveurs (du half au one tonner )en course (en 1976, je pense)se sont fait de grosses chaleurs sans obtenir de résultats probants, ce qui les a motivés remettre un quille dès la deuxième année.

Quand au concepteur du Bohème, je ne doute pas que ce soit un bon voilier du reaching au portant, s'il n'est pas alourdi.

Mais personne ne nous indique son angle de chavirage, ni de vitesse précise.
Attient il 6 nds au prés serré par 8 nds de vent réel comme le font de bons voiliers de 30 ans?
Est-il équipé d'un enrouleur, de quel type d'hélice dispose t-il?

19 mar. 2012
0

Ben faut dire que tu ne précise pas quel bohême! A priori pour le 30, ça a été répondu, et même corrigé! Pour le 33, le chantier naval force 3 doit être capable de communiquer des données " officielles". Et le 37 a à priori été conçu pour aller plus vite que le 33. Comme ça été précisé sur d'autres posts, ils sont motorisés avec des hb. Sur les 3 que j'ai vu je n'ai pas vu d'enrouleur ( mais ça doit pouvoir se mettre...). Et il n'y a pas de chavirage connu pour ces voiliers, donc à priori, si tu navigues pas comme une bourrique à tirer comme un branque sur le bateau, tu as malgré tout des performances trés interressantes en gardant un bateau réellement sain. Les mecs qui naviguent dessus font quand même des grandes distances avec. Y'en a même un qui a fait un tdm avec. Mais c'était pas la VOR, ni le vendée globe, alors je sais pas si ça compte...

18 mar. 201218 mar. 2012
0

il faudrai que tu replonges dans les revues des années 77 a 8O pour lire a quel point les commentaires des journalistes de l'epoque etaient elogieux ,bruce farr declarait faire des bateaux legers et rapides et tant pis s'ils etaient taxé par la jauge il s'en foutait et il gagnait quand meme ,bon je ne vais pas refaire l'histoire ,chacun pense ce qu'il veut sur les deriveurs qui etaient 5 sur les 7 premiers a la one ton cup 78 (je crois,l'année de red lion )et ils avaient eu du vent fort , c'etait en newzed

19 mar. 2012
0

Non. L IOR était basé sur 3 postulats.

1) Les bateaux de course au large ne plannent pas.

-> Donc les déplacements légers n'étaient pas aussi taxés qu'ils auraient du l'être.

2) Les bateaux instables ne tiennent pas la toile, donc vont lentement.

-> Il y avait une prime de rating pour les bateaux instables.

3) les bateaux larges n'avancent pas.

-> Prime de rating pour les bateaux larges.

Avec ces postulats, le Melody , qui est un One Tonner se retrouvait en temps réel contre Red lion 11m47 ,3m80 de bau, 2m40 de te et 4t100 www.farrdesign.com[...]ecs.htm

0

j'ai relu les recits des one to cup de ces années et aucun equipage de deriveur ne s"est fait peur ,attention aux legendes urbaines !

0

comme je l'ai precisé je ne parlais que des voiliers neozeds (les precurseurs en deriveurs habitables planants )

19 mar. 2012
0

Tout à fait d'accord, les Néo-Zed ont exploité ce trou de jauge pour gagner et pas seulement pour se faire plaisir.

Je crois me souvenir, que la jauge a été modifiée après la One Ton Cup de 1978 de Kiel courue dans la forte brise où les équipages se sont fait peur. J'ai failli la courir sur le Berret.

19 mar. 2012
0

Pierre, comme je te l'ai écrit en MP, mes sources, bien que lointaines, sont nombreuses et en direct (C'était des copains de deux voiliers différents).

Tu sais bien que dès que l'on est rentré au club devant une bière, on oublie certains détails... et que l'on ne dit pas tout à un journaliste. Entre ce qui s'est passé et ce qu'on pense réellement, l'omerta existe.

Certaines vérités ne sont pas bonnes à écrire et suis bien placé pour le savoir...

0

en 1976 resolute salmon de britton chance a gagné la one ton cup a marseille ,c'etait un deriveur ,lourd 6 t6 ,pas tres long et tres voilé,l'antithese des farr de l'epoque :-)

18 mar. 201218 mar. 2012
0

tient un truc marrant sur la raideur à la voile
en gros
à faible angle de gite c'est la largeur et le poids total qui font le couple de redressement
à grand angle de gite c'est la profondeur du centre de gravité, la hauteur du livet et le poids total qui font le couple de redressement
pour respecter les valeurs minimum de couple de redressement à 90° on est souvent obligé d'augmenter le lest sur un dériveur (vu que sa position n'est pas aussi profonde que sur un quillard)
du coup ça a tendance à augmenter la raideur à faible gite (quand on navigue en condition normale en somme)
:reflechi:

bon avec tout ça on parle pas du boheme qui a une bonne bouille et une philosophie intéressante indépendamment de la question des perf

19 mar. 201219 mar. 2012
0

Pour plus de confort je remonte le post de shadja sur les perfs du bohème 30 en conditions réelles : sur le prés je vais pas pinailler mais 1115 milles pour 877 de route directe, ce n'est pas ce qu'on peut appeler du prés, cad vent dans le pif.ça doit être du bon plein avec quelques bords de recadrage. ça reste très rapide pour un 30 pieds, par rapport au First 30 au portant ça fait 1,5 noeud à 2 noeuds de plus, au prés, 0,75 noeud à vu de nez.
Voila

Pour le 30, ce serait plutôt 8 à 8,5 nds de moyenne au portant à force 3/4 avec la GV et le génois léger (déjà enregistré 205M en 24 heures).
Pour ce qui est du prés, à 45° du vent réel, c'est plutot 6 à 6,5 nœuds.
Le meilleur exemple de moyenne au prés que j'ai, a été établi lors de la traversée Faro- Santa-Maria des Açores (877M en ligne directe d'aprés mon livre de bord). J'ai parcouru en 177 heures ,1115 M (il a fallut tirer des bords!), soit une moyenne de 6,29 nœuds pour les puristes, presque 6,3 nœuds, et 4,95 nds à la VMG.La meilleure moyenne étant de 173 M sur 24 heures ( 7,2 nds de moyenne).

Le bohème 30 n'est pas un voilier de course, mais plutot de croisière rapide ,et je n'ai pas la prétention d'aller plus vite qu'un pogo.
Mais cela m'a quand même donné l'envie de faire faire un essai par une revue nautique, voir même de l'essayer en régate!
Je n'espère pas des miracles, surtout que mes voiles commencent à être un peu fatiguées, mais cela peut me donner une référence autre que celle que j'ai quand je « tire la bourre » avec des voiliers croisés au hasard.
Je présente donc mes excuses à tout le monde pour ces infos un peu faussées, et j'espère que vous ne m'en voudrez pas.

19 mar. 2012
0

Je ne polémique pas j'analyse, j'essaie de comprendre, relis mon post ci dessous !

c'est évident qu'il marche bien mais il n'y a pas de miracle, presque 5 noeuds de VMG c'est énorme. lors d'une nav similaire au même endroit on a fait 4 noeuds de VMG au près avec 4 barreur

19 mar. 2012
0

Mais non, les vieux croutons que nous sommes, Jean comme moi même, ne descendons pas systématiquement les Bohème.

Ce que nous avons affirmé, était que les vitesses annoncées au près étaient irréalistes. Ce qui a été confirmé depuis. Nous n'avons jamais fait référence à des jauges.

Personnellement j'ajouterais que je suis interrogatif sur le caractère marin de ces voiliers, compte tenu de la faiblesse de leur tirant d'eau et du poids de leur lest. J'ajouterais que leur vitesse est lié à leur légèreté, ce qui est incompatible avec une navigation en croisière.

D'ailleurs dans l'article de Pierre, le journaliste ne s'y trompe pas et écrit:"On comprend facilement que rajouter quelques centaines de kgs mal placés alors que le lest ne fait que 1.1 T, centré juste au dessus de la flottaison ne peu faire de bien, aux performances et à la courbe de stabilité...". Dans le même article il est indiqué qu'avec 20 noeuds de vent bien établis, le Bohème 33 atteint " 7.5 nds à 45 ° du vent". C'est bien, mais n'est pas exceptionnel pour un voilier de 33 pieds.

Avec 35 cm de tirant d'eau et un lest peu important, je m'interroge sur l'angle de chavirage qui est à coup sur inférieur à celui d'un OVNI ou d'un Océanis, quille courte qui sont pourtant considérés comme insuffisants. Et ce n'est pas le fait de savoir que l'architecte a fait des essais sur des maquettes qui me rassure...

Cela dit pour naviguer comme le font 90% des plaisanciers, c'est à dire, s'amuser à la journée et effectuer des petites croisières,ce sont surement des bateaux plaisants et effectivement rapides dès qu'on choque les écoutes.

Nous avions donc raison de réagir aux chiffres fantaisistes annoncées il y a quelques jours.

19 mar. 2012
0

A Capetown, j'ai rencontré un petit Diable (biquille de Jean Merrien de 6.5 m)qui terminait un tour du monde. Des baleinières, l'ont fait aussi. Et tout ce qui flotte peut faire le tour. on ne connait pas le pourcentage de pertes...

19 mar. 2012
0

Ben,
J'ai écrit cela et j' y crois toujours !

j'ai la plus grande sympathie pour l'archi et sa fille, leur liberté, leur détachement vis à vis du confort classique et d'ailleurs 500 kilos de charge ça me suffirait largement

19 mar. 2012
0

"1115 milles en 177 heures,pour877 milles de route directe, ça n'est pas ce qu'on peut appeler du prés..," ben t'oublie le bon noeud de moyenne que t'as par le travers constamment dans ce coin là, et qui t'aide pas du tout à remonter. De plus, oublie pas que le cap à suivre était a peu prés au 270°, avec à priori des vents de secteur west. Moi je trouve qu'il faut avoir bien mauvaise foi pour ne pas reconnaitre que ce petit canot marche bien, et continuer la polémique...

19 mar. 2012
0

VMG ?

Polaire sur certif rating.

4.95 noeuds de VMG par 12 noeuds de vent: (force 3/4)

C'est mieux que (< 4.9)

First class 10
A31
Bepox 990
First 34.7
Grand Surprise
J 97
SunFast 3200
X332
She 36
X362
X34

C'est équivalent à (4.9 à 5)

FinnFlyer 34
JPK1010
Elan 350
First 35 (Farr)
J 109
Jod 35

C'est moins bien que (> 5)

A35
X35

19 mar. 2012
0

Sans vouloir te fâcher, Jean, depuis le début du fil tu trouves toujours un argument pour descendre en flèche les bohèmes. c'est quand même dommage... C'est sur, malgré toutes les qualités que montrent ces bateaux en conditions réels, peu de gens les connaissent, le peu qui a été commercialisé ne l'a pas été avec un grand succès, il n'est référencé dans aucun rating, etc...
Les comparer à ce qui existe est difficile, voir impossible, et tu t'entête à vouloir le faire quand même.
Je pense qu'on a le droit de s'émerveiller sur ces canots, qui allient rapidité, facilité de manoeuvre et de vie à bord, qui permettent de faire un prés efficace (même si tu n'en est pas convaincu...) quand les conditions l'imposent,et ça sans se taper du 30° degré de gite, ce qui rend la vie à bord impossible; de se caler dans LE petit mouillage idyllique où personne ne viendra t'enquiquiner vu le tirant d'eau que se permettent ces bateaux etc..., sans qu'on ait à culpabiliser parce-que il ne rentre pas dans les critères de certains trop spécifieux! Ou parcequ'il ne rentre pas dans le cadre d'une jauge de régate...
Je trouve que tu analyses avec un peu trop de préjugés , ce qui rend difficile la compréhension de manière objective...
C'est dommage venant de la part de quelqu'un qui à l'air d'avoir une longue et bonne expérience de la mer et des bateaux. Et qui a dû connaître cette époque où les gens avait l'audace de se construire l'embarcation de leurs rêves et de l'éprouver sur les océans. Pour une fois qu'un de ceux-là arrive à se démarquer avec quelque chose d'efficace, avec d'autres moyens que ceux du bord...

19 mar. 201219 mar. 2012
0

Certains semblent cependant faire de la croisière un peu plus lointaine que ça ... plusieurs transats, Nouméa c'est plus qu'une journée de nav ... et ce concept ne me parait pas plus risqué qu'avec certains multicoques. Le frégatage important de la coque et le volume du roof laissent au moins une chance importante que cela se remette dans le bon sens ... :heu:

0

a mon avis viking ,pas plus de perte qu'avec les gros !d'apres ce que je lis dans les revues anglaises ou francaises c'est plus souvent des gros qui coulent que des petits, exemple :dans les differente course de l'arc depuis dix ans c'est toujours des gros qui coulent pourtant il y a des petits 27 pieds et 32 pieds :-)

19 mar. 2012
0

c'est vrai que shadja avait annoncé les perfs de son bateau d'un irréaliste et fantaisiste demi-noeud...Et il faut admettre que c'est d'un choquant...
Pour ce qui est des qualités marines de ces bateaux, tu me donnes du mal à comprendre qu'un de ces bohèmes ait fait le tour du monde (je connais le proprio), deux autres au moins ont fait plusieurs transats, sans se retourner malgré des conditions pas toujours faciles... L'un d'eux avait même une planche à voile et une annexe rigide à son bord...
C'est vrai que je suis plus obsédé par le fait d'apprendre à naviguer au mieux et au plus serin que de m'embrumer de chiffres. C'est vrai que pour moi 6,3 noeuds de moyenne au prés sonne moins important qu'une semaine un quart pour les 900 milles que représentent un Faro- Açores.
Pour moi - comme pour beaucoup,je pense, qui suivent ce fil - l'essentiel ne se situe pas après la virgule, mais plutôt devant le sourire qu'affiche l'équipage qui n'a pas trop enduré , ni trop longtemps. Et CA, ça n'est pas une question d'âge...

19 mar. 2012
0

Voila ce qu'en écrivait le propriétaire du proto Bohème 33 en 2009 sur H&O:"
"je ne pourrai pas donner des chiffres précis, 100 ° d'un bord sur l'autre, une vitesse souvent au dessus de 6 nds dès qu'il y a un peu d'air. En gros pas mieux que des bateaux performants de taille équivalente, mais beaucoup mieux que des croiseurs, certes plus confortables."
MON AVIS: 6 nds est une bonne vitesse pour un bon voilier de 10m par 8 nds de vent. La différence est l'angle de remontée faible qui pose problème. C'est celui d'un catamaran! A quoi sert de faire 7 noeuds à 50° du vent?

Quand je lis que que le Bohème 33 n'a une dérive sabre que de 1.4 m et un tirant d'eau de 0.35 m, il est légitime de se poser des questions sur son angle de chavirage dont on nous écrit: "mon père a fait des essais de maquettes pour tous ses dessins... ses bateaux sont calculé pour se redressé !" Bien sur, mais à quel angle de chavirage 90 ou 130°?

"Le lest à été établi en conséquence..." On l'espère mais quel est son poids? Où se
trouve son centre de gravité?

Pour obtenir une raideur à la toile correcte, les dériveurs lestés doivent avoir une forme de coque en V et un poids de lest élevé. C'est l'inverse sur les Bohême.

QUELQUES CHIFRES:
Boheme 33 Déplacement 3 T ou 3.5 T ( selon les sources) Tirant d'eau 1.4 m L 9.95 m
Bongo 9.6 m Déplacement 3.8 T Tirant d'eau 1.8 m L 9.6 m
Figaro 1 Déplacement 2.8 T Tirant d'eau 1.8 m L 9.14 m
Frst Class 10 Déplacement 3.1 T Tirant d'eau 1.8 m L 10.45 m

19 mar. 2012
0

"Le lest à été établi en conséquence..." On l'espère mais quel est son poids?
Les différents liens cités ici donnent 1 T pour le Bohême 30 et 1.1 T pour le Bohême 33.

19 mar. 2012
0

Bonjour à tous.

Je connais bien Jacques ainsi que sa fille Wanie pour venir mettre mon grain de sel.
Je voudrais tranquilliser certains en leur disant que Jacques est loin d'être quelqu'un de dépressif qui mettrait sa vie en danger en naviguant suur un bateau qui risque de se retourner, il en est de même pour sa fille.
Jacques est quelqu'un qui a fabriqué son bateau à l'époque où dans les jardins fleurissaient plein de constructions amateurs. Certains bateaux ont vu la mer, d'autres ont été envahis par les ronces.
Celui de Jacques a bien navigué et il se trouve qu'avec toutes les innovations qu'il y a intégré, c'est un bateau qui marche très bien, vieillit bien et a vu le jour sous l'appelation bohème 33. Jacques est une personne qui ne s'intéresse ni à l'argent ni à la notoriété et n'a très peu profité de ses recherches. Son plaisir est d'être sur l'eau, loin des sentiers battus,de parler de son bateau si quelqu'un s'y interesse, mais surtout pas de se vanter pour un quart de noeud. Sa fille est exactement comme lui et ça fait des personnages merveilleux comme il n'en existe malheureusement plus beaucoup.
Son cahier des charges était simple, un bateau leger nécessitant peu de surface de voile et donc pas physique, solide, simple, innovant avec ses dérives et en bois ( formation de charpentier marine aidant )
Ensuite le 37 et le 30, vous connaissez l'histoire.
Alors ces bohèmes, ils font parler et pourquoi, archi pas connu, pas de pub, pas de logiciel pour le dessinait et tant mieux sinon il ressemblerait aux autres, un peu comme les voitures.
Mais heureusement qu'il y a des petits chantiers qui innovent sinon on aurait tous les mêmes caravanes flottantes. Rappelez vous dans les années 70 des petits garages anglais qui ont donné naissance à des supers voitures qui ont marqué leur époque.
Je pense que l'on s'est laissé conditionner pour penser que pour faire un bateau il fallait un archi connu, un super logiciel, un chantier ayant pignon sur rue, et à la fin ils ont tous la même gueule avec pour certains de l'osmose pour le même prix.
Donc longue vie à ces bateaux, à la famille Dupeyron et bon vent à vous tous, les beaux jours arrivent.

20 mar. 2012
0

c'est là qu'est l'erreur.... je te cite V35 :"le Bohème 33 n'a une dérive sabre "

il a deux derives assymétriques, angulées et fortement "carrossées"

mais il faut naviguer avec pour le croire :lavache:
et pour la VMG, c'est largement mieux qu'un figaro 1 (en équipage)...largement :langue2:

0

bon un petit document pour ceux qui sont fatigués des coupeurs de noeuds en quatre :-D

19 mar. 2012
0

Pierre, as-tu le LN n°328 avec l'essai du Bohême 33 ???? Un petit scan ??? :reflechi: :coucou: :litjournal:

0

oui ,mais j'ai pas de scan et les photos sont pas terribles des fois ,mais je peux te l'envoyer !

19 mar. 2012
0

Les photos que tu as jointes sont lisibles sans problème ...

0

j'essaye

0

boheme 33

19 mar. 201219 mar. 2012
0

Merci Pierre 2 pour les articles. Qu'il est bon de voir des bateaux innovants, conçus à partir d'une démarche personnelle, pour la mer, le vent, le plaisir de la voile, ce qui est devenu si rare en croisière.
A quoi bon le comparer à des purs-sangs de régate ? Juste pour l'anecdote d'accord, c'est intéressant. Un poil moins rapide évidemment. Mais avec un tirant d'eau presque nul pour le voyage et le maraudage, un intérieur idéal pour le voyage sans souci, une simplicité sans pareil, un équipage réduit, une construction sûre et saine, un gréement simple et non exigeant...
Et tellement plus rapide et marin que la plupart des camping-cars de voyage que l'on voit.
Trop rare !

20 mar. 2012
0

Il y a quand même un point qui me chagrine.

Le bohème 33 est en catégorie B, comme le First 25.7, alors que l'Oceanis 34 ou le sun odissey 33 sont en catégorie A.

Une explication serait la bienvenue.

PS Dire que le bateau a fait ses preuve serait comme dire si au cours des 10 dernières années, vous n'avez pas eu besoin de ceinture de sécurité sur votre voiture, c'est un élément qui ne sert à rien et qui coute cher, donc il vaut mieux s'en passer.

21 mar. 2012
0

Les normes s'appliquent à TOUS les bateaux neufs vendus en europe depuis au moins 10 ans. Au pif, quelques dizaines de milliers de bateaux. Je pense que s'il y avait un problème notoire, ça aurait fini par se savoir ... enfin, c'est mon avis.

21 mar. 2012
0

En tout cas le plus vieux de ces bohèmes a plus de 20 ans, et aucun n'a chaviré parmi tout ceux qui ont été construit et qui naviguent autour du glpbe...

20 mar. 2012
0

Faux pour les 2
sun odyssey dériveur = B6
océanis 34 petit tirant d'eau = B7 C8 D10

21 mar. 201221 mar. 2012
0

Ça fait rentrer dans la polémique où on fait remarquer que les grands chantiers arrivent à faire homologuer des "bourriers" autrement plus dangereux et moins marins...et que pour le coup , la ceinture de sécu, elle est plus faite pour le chantier que pour les utilisateurs...

21 mar. 2012
0

Oui, t'as raison, le "dangereux" est de trop. Mais quand même, pour avoir bossé pas mal dans le nautique, et notamment en construction, tu t'aperçois que depuis 10 ans ( voir même un peu plus...) la qualité a notoirement baissé. Quand je discute avec mon père de ses expertises et que je vois le nombre de malfaçon "entretenues" par ces gros chantiers ( parce qu'il savent mais ne modifient que rarement, ça se règle le plus souvent à coup de SAV, si le client s'en rend compte à temps...) qui contribuent à vieillir les problêmes de structure, tout ça ne me donne pas confiance dans tous ces bateaux modernes.je veux dire qu'entre la théorie et la pratique, y'a un tel fossé que je peux pas me dire qu'on peut avoir confiance pour partir en voyage avec la plupart des unités de ces chantier.

21 mar. 201221 mar. 2012
0

tu ne dois pas lire les revues anglaises ,ils sont tout le temps en train de critiquer les normes europeennes en particulier la stabilité

21 mar. 2012
0

non, je pense qu'il parle d'un océanis 390( c'est plus haut dans le fil à propos d'un charriage en 97)

19 mar. 201216 juin 2020
0

ancien propriétaire du bohème 33 proto, je peux vous éclairer sur quelques points. Je garde un excellent souvenir de ce bateau et son agrément de barre dès qu'on débride, au delà de 10 nds dès F5/6( vitesse maxi 16,4). J'ai eu régulièrement des vents forts sans me sentir en danger. Principaux inconvénients: la motorisation HB parfois limite pour les manoeuvres de mouillage si vagues , absence de système de charge suffisante(le watt/sea devrait résoudre ce pb +/- pile à combustible)et nécessité de ne s'echouer que sur des fond nickels pour ne pas percer la coque. Rien que pour ce dernier point, je préfererais un quille relevable type pogo 30 avec un inboard. Croisières longues possibles à 2/3 personnes maxi pour rester léger.

19 mar. 201219 mar. 2012
0

une quille relevable!quand tu verras l'entretien que c'est !je suis dedans en ce moment et moi je ne reve que d'une derive legere :-)

20 mar. 2012
0

celui que j'ai essayé avait une "galette" de 10mm de verre epoxy collée sous la coque sur la zone d'echouage
a mon avis, suffisant pour s'echouer dans un endroit calme

par contre, l'interet du deriveur intégral n'est pas de s'echouer (attention au ressac de marée montante), mais: 1) de pouvoir mouiller dans peu d'eau; 2) pas de surface mouillée au portant

20 mar. 201216 juin 2020
0

bonjour à tous,
J'ai été un peu longue, mais voilà enfin les photos de l'intérieur de mon bohème 30!

0

merçi ,il parait qu'il y a eu plusieurs boheme 30 construits ?

21 mar. 2012
0

Statistiquement, le pourcentage de voiliers qui chavire est infime. Mais ce n'est pas pour autant que ce risque n'existe pas.

En spéculant sur ce faible risque, les grands chantiers construisent des milliers de voiliers qui ont des angles de chavirages qui ne permettent pas de naviguer par gros temps.

Les revues anglaises ne s'y trompent pas et indique cet angle lors des essais des voiliers qu'ils réalisent.

Dans le cas du Bohème 33 avec 1.1 t de lest intérieur et 35 cm de tirant d'eau, je ne serais pas surpris que son angle de chavirage soit de l'ordre de seulement 95 /100 °.

C'est suffisant pour naviguer entre La Trinité et Houat ou dans les "Blue waters", surement pas pour être surpris par du gros temps dans le Golfe de Gascogne.

Lire que j'ai publié plus haut sur le chavirage d'un Océanis 430:
"Le rapport du M.A.I.B. souligne que la stabilité de ce voilier (angle de chavirage à 109°) était insuffisante, et a été la cause principale de ces chavirages. Rapport du Marine Accident Investigation Branch."

21 mar. 2012
0

je crois que le proto a 1.1 t de lest mais le patron de NF3 m'avait dit qu'il y en avait 1.3 t sur les bateaux de série à cause des nouvelles normes

21 mar. 2012
0

Je pense que pour le résultat on peut te faire confiance. Il est même possible que tes calculs soient justes. Pour ce qui est de la conclusion, je trouve que t'as pas tout à fait raison. Les utilisateurs de la plupart de ces bateaux le prouvent: transats, tour du monde,le verdon-les açores; bref même si tu as raison, ces marins ne peuvent pas s'empêcher d'utiliser ces bateaux comme il ne faut pas et rien ne leur arrive...Peut-être qu'ils vont trop vite pour se faire surprendre par le mauvais temps ;-)...

0

pour la stabilité il faudrait demander a lui
www.lerouge-yachts.com[...]o_9.htm

21 mar. 2012
0

un a vendre sur le bassin d'Arcachon www.lenautisme.com[...]s-2000/ :heu:

22 mar. 2012
0

« Une vague déferlante peut facilement chavirer un bateau si la hauteur de la vague est égale ou supérieure à 60% de la longueur du bateau

Une légère augmentation de la hauteur des vagues peut facilement dépasser les caractéristiques de stabilité du bateau. Les vagues déferlantes de grande taille doivent être évités à tout prix . En effet, c’est l’énergie que la crête déferlante génère qui est la cause d’un chavirage.

Il peut être estimé en calculant l'angle de la perte de stabilité, ou l'angle de chavirage ( Angle of Vanishing Stability). Pour la plupart des bateaux offshore cet angle doit être supérieure à 140 degrés.

Les exigences à l'égard sur l'angle de chavirage sont énumérées dans ISO12215-2. A mon avis, ils sont trop libéraux. Il faut 130-140 degrés pour un bon cruiser océan de 40'-50 '» US Sailing traduction d’un article de H.Melville.

Rapporté au Bohême 33, cela signifie qu’une vague de 6 m avec une crête déferlante rend son chavirage probable dès que la tête de mat touchera l’eau ! A condition qu’il n’ait aucun poids dans les hauts (radar, enrouleurs, éoliennes, etc)

Pour un OVNI Dér.intégral ou un OCEANIS quille courte, ils feront le tour lorsque les barres de flèches toucheront l’eau.

22 mar. 2012
0

Je pense que toute cette polémique par rapport a l'angle de chavirage et du couple de redressement des bohèmes est hors sujet, après avoir consulté depuis nombre de sites et de blogs qui traite de tout ça, notamment en ce qui concerne les dériveurs intégraux.

D'aprés Caroff , qui en parle plutôt bien, (ce n'est pas mon archi préféré mais il a trente ans d'expérience, ce n'est pas rien...), et à propos d'un article paru sur je ne sais quel mag (il n'est pas cité, voir le chapitre stabilité des dériveur dans : caroffduflos.free.fr[...]lsT.htm ). Il dit une première chose : "plus le tirant d'eau est faible , plus le couple de redressement est faible , c'est du niveau de l'école primaire...". Ca c'est fait...Un point en moins pour le bohème. Et c'est vrai, si on prend deux bateaux a la même carène, qu'on équipe l'un d'une quille, et l'autre d'une dérive, c'est le quillard qui gagne. Cela va donc être vrai pour des bateaux de série à "options de plans anti dérive".
Sauf que , et c'est le cas des bohèmes, les dériveurs intégraux conçus en tant que tel n'ont pas du tout le même type de carène que les quillards. Plus larges sur une plus grande longueur et lignes plus tendues pour aider à faire "planer le bateau, bouchain principal situé plus bas pour appuyer le bateau plus tôt à la gite , etc...
Du coup, ce seront aussi des carènes qui "déraperont" plus facilement sur le coup d'une grosse vague, d'autant plus sur les bohèmes dont les dérives sont en bois, donc flottantes, à cette usage là.

Caroff dit une chose très intéressante : " LE DERIVEUR INTEGRAL aurait mérité une annexe dans cet article !
En effet les critères de stabilité exposés sont statiques. Il introduit un déplacement du CG antéropostérieur et au vent. Mais il est pour le moment impossible d'introduire dans un ordinateur courant des inerties et mouvements centripètes et centrifuges qui reflètent les forces dans des vagues complexes de trois-quarts arrière, circonstances dans lesquelles le risque de chavirage est réel.
Je dessine des DI depuis 1977. J'avais pas mal régaté sur dériveurs tels que 505, FD puis 470, etc...
On comprend vite le rôle de la dérive.
Le recul du CD avec le relevage du plan antidérive est évident.
Libéré de son appui sur l'eau, dérive relevée, le DI dérape.
Qui en a fait l'expérience (par exemple à l'empannage autour de la bouée sous le vent !) ne l'oublie plus.
Le chavirage est quasi impossible comme le montre d'ailleurs la statistique des sinistres.
C'est une sauvegarde qui fait qu'un DI, dont la courbe de stabilité montre un angle de chavirage statique vers 122 ou 124° (pour mes bateaux de voyage en alu) a en réalité bien moins de risques de chavirer qu'un quillard...comparable !
Et il y a un petit shéma explicatif :caroffduflos.free.fr[...]as.html .

Tout ça pour dire, viking, que ta démonstration sur les mauvaises qualités marines est à revoir dans la mesure où tu te base trop au comportement des quillards, alors que les bohèmes n'en sont pas.

22 mar. 2012
0

François, je partage totalement ton point de vue.

D'ailleurs, cela explique sans doute que dans le rapport sur le Fastnet 79, il apparait que les halfs tonners les plus légers n'ont pas eu plus de soucis que d'autres.

Témoignage sur un half: "A 1h30, la lune s’est cachée ; nous prenons soudainement une déferlante qui remplit le cockpit, nous douchant totalement tous les trois et emmenant le bateau en dérapage sur une vingtaine de mètres. Le vent est monté quelques instants auparavant et l’aiguille de l’anémomètre est souvent à 50 nœuds."

22 mar. 2012
0

Il y a juste 2 ou 3 points que j'aimerais comprendre sur cet effet "croche pied".

1) Après le Fastnet 79 et le Sidney Hobart 98 il y a eu un certains nombres d'études relativement scientifiques sur la stabilité des voiliers. (Mots clés wolfson unit, auteur Renilson). Mais je n'ai trouvé nulle part mention de cet effet. Ni dans les normes d'ailleurs. Que ce soit ISO, UK ou Australie ...

2) Sur n'importe quel quillard, même très grand tirant d'eau, passé 60° de gite, la quille se trouve masquée par la coque, et d'après moi, n'a plus grand effet sur l'eau. 60°, on est loin du chavirage.

3) Même en ayant un profil ultra spécial, passé 20° d'incidence, le profil est décroché. Donc n'a plus de portance. Ne reste que les turbulences si jamais elle était encore dans de l'eau propre. Et la surface de la quille est ridicule par rapport à la surface antidérive de la coque.

4) Ce qui fait chavirer un dériveur léger, c'est le vent (essayez de faire chavirer un dériveur sans mat ni voile. Dérive abaissée ou pas, ça change pas grand chose). Ce qui fait chavirer un bateau de croisière, ce sont les vagues deferlantes. Tout dessus sans vagues et beaucoup de vent, tout ce qu'on risque c'est déchirer une voile et 60° de gite. Mais pas de chavirage comme un dériveur.
J'aimerais donc un peu plus de précisions sur la validité de l'analogie dériveur léger bateau de croisière lesté.

22 mar. 2012
0

"Le chavirage est quasi impossible comme le montre d'ailleurs la statistique des sinistres."

Il me plairait beaucoup de connaitre de quelles statistiques tu fait état car les miennes sont différentes.

Sur le fond, je connais la théorie sur les qualités des dériveurs intégraux et j'ai pratiqué le dériveur. Mais, je note une différence importante entre la théorie et les faits... à à moins que tu ne m'indique tes statistiques de sinistres.

Par ailleurs, tu parle d'"angle de chavirage statique vers 122 ou 124°" pour des D.I. mais comme je l'ai précédemment indiqué, ces angles sont supérieurs à la majorité des quillards actuels

22 mar. 2012
0

pub gratuite pour voiles et voiliers, l'article sur le coup de vent magistral pris par un chance 37, 3 tonnes de plomb est impressionnant

sinon je comprends aussi l'avantage que pourrait avoir un dériveur par très gros temps dérive relevée en fuite, mais je ne sais pas si je serai très rassuré avec de grosses déferlantes, en tout cas, un bon quillard ou un bon dériveur mais pas un quillard sous lesté

22 mar. 2012
0

y'a 2 effets croche pieds
le premiers est le couple de chavirement lié aux positions des centres vélique et anti-dérive (et la force de chacun)
le deuxième est lié au mouvement des vagues, la coque est poussé par la vague, la quille profonde est soumise à un autre mouvement (ou plutôt le même mais plus faible) et retient la coque se qui provoque un couple de chavirement
voir les graph par là : fr.wikipedia.org[...]i/Vague

il y a aussi l'inertie de de l'ensemble coque-quille qui est supérieur sur un quillard (principe du volant d'inertie, 2 masses éloignées ...)
le quillard gite à 30°
il prend une claque qui le fait gité d'un coup à 60°
là disont que la quille ne fait plus anti-dérive et la voile prend moins de vent
mais le mouvement se prolonge du fait de l'inertie et la gite dépasse 60°

bon de là à dire que le dériveur est plus sûr je ne mettrais pas ma main à couper

22 mar. 2012
0

heu... tout ça c'est caroff qui le dit, je l'ai mis entre guillemet, et l'ai mentionné...donc
@ viking, il faut demander à caroff, c'est lui qui les a, ces stats. Et ce serait interressant d'avoir tes statistiques à toi ;
@ françois : je connais très mal ces histoires du fassent 79, et de sydney 98... J'en suis désolé, mais il me semble qu' il ne devait y avoir que des quillards, non? Y'a-t'il un ou des dériveurs intégraux mentionnés parmis les bateaux touchés? Je vais parcourir ces sujets pour me renseigner, mais logiquement aucun DI n'est concerné. Pour l'effet croche-pied, a priori meme wikipedia le mentionne, mais le shéma de caroff l'explique pas trop mal. Pour cequi est de l'histoire des 60° , du coup rb1 en parle très bien, je ne saurais qu'ajouter. Pour ce qui est du dériveur léger, Caroff fait un comparatif passager sur la théorie. Il explique un peu avant que les DI construits à l'unité ou en petite série sont destinés la plupart du temps à la grande croisière et au voyage.
Pour revenir à nos bohèmes, je reste convaincu que ce n'est pas sur le terrain des problèmes de chavirage que l'on trouvera les défauts des bohèmes. Aucun à ce jour n'a chaviré.
J'ai cependant lu un passage sur le blog des ovnis qui dit une chose très intéressante : " Le comportement d'un voilier dans le gros temps, et peut-être plus sur un DI que sur un quillard, nécessite de la part du skipper une bonne connaissance de son bateau et de la mer..."
C'est sur que les bohèmes sont ne sont pas des bateaux pour débutants.
@ jean: alors là, je te comprends! mais je peux te garantir que sur un quillard trop lourd, c'est encore moins drôle ( vécu sur un ferro de 14 mètres, plus jamais!).

23 mar. 2012
0

ben,
tu devrais lire les livres sur les courses du fastnet 79 et de sydney hobart 98 je crois
c est hallucinant et instructif, triste aussi

23 mar. 2012
0

Et les dériveurs IOR dont pierre2 parlait dans ce fil ???

Sinon, sur un parcours entre près et travers, donc qui nécéssite la déerive, avec des conditions tangeantes:

Le quillard aura 99% de chances de passer sans encombre, et 1% de malchance de se faire coucher par une vague traitre.
Le dériveur, moins stable avec sa dérive abaissée, aura 90% de chances de passer sans encombre, 9% de malchance de se faire coucher par une vague, et 1% de vraie malchanche de chavirer ...
Dans ce cas, le dériveur devrait se mettre en fuite dérive relevée, si j'ai bien compris. Alors que le quillard passe à 99%, et ne risque que de se faire coucher par une vague.

Une "sécurité" qui empèche la marche normale du bateau, et qu'il faut "activer" avant l'éventualité du risque, ce n'est pas une sécurité. C'est une contrainte.

0

alors d'apres vos calcul il faudrait interdire les deriveurs integraux ? de toute façon le calcul c'est une chose la realité en est une autre ,citez moi des deriveurs integraux qui ont chavirés et ne se sont pas remis a l'endroit !!!!,perso je trouve un bateau comme le boheme 30 tres sur car les poids sont concentrés au dessous de la flottaison et que son mat est assez court avec une bonne proportion de lest ,en tout cas plus sur qu'un oceanis 360 pte avec radar dans le mat portique arriere et tous ses rangements dans des equipet hauts

23 mar. 201223 mar. 2012
0

d'apres tous les documents que j'ai depuis 1970 les deriveurs se sont tous redressés aussi !

23 mar. 201223 mar. 2012
0

"citez moi des dériveurs intégraux qui ont chavirés et ne se sont pas remis a l'endroit !!!!" C'est un peu 100% des gagnants ont tentés leur chance!

En dehors d'un biquille, les 20 monocoques qui ont effectués 360° se sont tous retournés plus ou moins rapidement.

Depuis 1976, sur 20 monocoques chavirés, je recense :
- 16 quillards.
- 4 dériveurs intégraux.

Ben: La théorie est une chose... Tu liras avec intérêt le rapport sur le Fastnet 1979. Quand à Caroff, les DI des années 70/80 ont peu de points communs avec les D.I. actuels.

23 mar. 2012
0

Mais ils sont interdits de fait.

Dans les DI actuellement fabriqué, ne reste plus que les transportables catégorie C, ou genre Ovni 365 de près de 9 tonnes à vide.

Dans les 8-11 mètres, il n'y a plus de DI, ce sont les quilles relevables pivotantes : Django 770, A27, Pogo 30, Pogo 10.5, southerly ... etc .

C'est la seule techno à assurer une stabilité suffisante dans ces tailles. Mais plus stable = plus d'efforts = plus de structure = plus cher. Y a pas de miracles.

23 mar. 201223 mar. 2012
0

En fouinant sur un site de calcul de cet AVS (angle of vanishing stability) j'ai trouvé cette formule suivante :

The following is the formula used to calculate The Angle of Vanishing Stability:

Screening Stability Value ( SSV ) = ( Beam 2 ) / ( BR * HD * DV 1/3 )

BR: Ballast Ratio ( Keel Weight / Total Weight )

HD: Hull Draft (not including the keel)

DV: The Displacement Volume in cubic meters

avec pour les non anglospeakers :

beam = bau
Ballast ration = § de lest/ poids total
hull draft (profondeur de la coque (sans compter la quille)!!!
DV = déplacement en mètre cube

La longueur la quille n'aurait donc AUCUNE importance dans ce calcul !!! :tesur:

et 2 tonnes de plomb placées DANS la coque la même importance que 2 tonnes de plomb au bout d'un voile de 2 mètres !!! :doc: :doc: :doc:

Je ne suis nul mais je ne demande qu'a me soigner ...

23 mar. 2012
23 mar. 2012
0

quand je pense que les défenseurs des monocoques face en multi disent que les monos ne se retournent pas ...

en revanche, le quillard, dériveur ou multi, le maitre mot est je pense connaitre son bateau, prendre la météo avoir des bases météo avant une traversée.

Si je devais passer au mono, le bohème il me plait bien. La question était pour une traversé de l'atlantique. Donc on attend que les alizés soient installés et roule ma poule. Pas ou peu de surprise.

23 mar. 201216 juin 2020
0

(Destiné à François2)
Je ne sais pas si cela te "parle" mais j'ai trouvé ça ...

Cet "AVS" semble bien avoir un vie officielle.

23 mar. 2012
0

Ben sur gogol, je n'en ai pas trouvé d'autre ... ???

23 mar. 2012
0

intéressant, quelqu'un a une réponse ?? il doit manquer quelque chose sinon on alourdirait pas les PTE ....

23 mar. 2012
0

Je crois que la réponse est , par qui et ou cette "formule" est utilisée ?

Sinon, dans la norme ISO, ou dans les certifs de rating, il y a un angle de stabilité limite, mais il est pas exactement calculé de cette façon...

23 mar. 2012
0

Bien sur.

Mais l'AVS dont on parle dans la norme ISO n'a STRICTEMENT rien à voir avec la formule à la c.n de sailingusa.

NB: on voit aussi sur le graphiques ISO, que pour qu'un bateau de 2 tonnes soit en catégorie B, il lui faut une stabilité postive jusque au moins 120°.

23 mar. 2012
0

Détermination AVS pour ISO:

Il faut:

Un logiciel calcul hydrostatique (MAAT Hydro, Formsys Hydromax, Archimedes ...) NB Freeship le fait pas.

Le plan informatique carène + pont.

Le bateau, fini, a flot.

1) On mesure francs bord avant et arrière. A partir de la, avec le logiciel on determine le déplacement réel du bateau, et la position longitudinale du centre de gravité.
NB on peut aussi betement peser le bateau.

2) On fait une mesure de stabilité aux petits angles. (Deplacement des poids dans le bateau, et mesure des angles de gite correspondants). A partir de ces mesures, le logiciel calcule la position en hauteur du centre de gravtité.
NB on peut aussi mettre le bateau sur un ber inclinable, mai c'est plus rare.

3) Une fois qu'on a la position du centre de gravité, le logiciel calcule le reste de la courbe de stabilité, et donc l'AVS.

L'AVS ne se détermine pas avec une formule "simpliste".

23 mar. 2012
0

Si j'ai enregistré 20 monocoques retournés, j'ai aussi 10 multicoques chavirés...

Par ailleurs, avant d'arriver aux Antilles, il faut d'abord se rendre aux Canaries et éventuellement en revenir... Quand aux copains qui ont eu des surprises sur ces routes, j'en connais plusieurs.

23 mar. 201223 mar. 2012
0

je crois plus a l'empirisme qu'aux formules mathematiques en matiere de voile !et mon experience personnelle est que mon first 29 DI se comportait mieux en fuite dans le gros mistral que mon super arlequin (exelent bateau au demeurant )
ah! au fait ,j'ai lu tous les rapports du fasnet 79et les theories de g marchaj sur la stabilité theorique et dynamique des voilierset je ne change pas d'avis sur ma confiance envers les deriveurs

23 mar. 201223 mar. 2012
0

surtout quand on sait que au moins un petit cata type ht 26 est passé a travers la tempete du fasnet 79 sans aucun problemes

23 mar. 2012
0

Ba ba ba ba ba et nous re voilà dans un combat des chefs autour de "Mais non c'est moi qui a raison !!!" C'est franchement nul ... ce fil a été relancé pour que Wanie nous présente son Bohème et nous voilà au milieu d'un combat de coq ou des gars hyper pointu en architecture navale ce font la guerre avec des ingénieur en statistique qui tiennent les comptes à jour d'accidents nautique depuis .... ou la la des années.

Vous croyez qu'avec vos propos polémique vous incitez les gens à venir présenter un voilier ou de créer un blog ??? C'est Dommage car je pense que certain aurai bien voulu en savoir un peu plus notamment sur le bohème 37 que j'aurai bien voulu découvrir un peu plus à travers cette discussion.

Alors les gars .. allez créer un autre fil de discussion pour vous défouler. Et laisser les autres rêver un peu !!

A+ DIAMBA

23 mar. 2012
0

tu te trompe, François, le bateau offre la stabilité d'un bateau moyen de neuf mètres, c'est juste qu'il est en DI, au lieu d'être quillard. Il a cependant un mat plus court que sur les neufs mètres moyens, et le rapport de lest est plus grand ( 1T pour 2T65 en charge). Tu vas trop vite en affirmant.
En plus au départ il me semble que Shadja s'adressait aux gens qui connaissent les bohèmes et qui voulaient en avoir des nouvelles. On ne peut pas regretté que tu y ai participé, mais ne soit pas aussi tranchant.
Moi j'attendrais que des essais soient faits, rien ne dit qu'on aura pas des surprises!

0

francois 2 c'est du centre de gravité du lest dont tu parles ?

23 mar. 2012
0

je ne sais pas s'il en a plus ou moins sur le papier. Mais déjà, ton first , quille relevé, il se met du poids en plus dans les hauts de coque. Quelle est sa forme de carène, ses caractéristiques à ce first, et puis pourquoi tu pose la question par rapport à ce bateau en particulier?

23 mar. 2012
0

Rêver un peu c'est le mot.

Le problème c'est que la présentation n'a pas été franchement objective à mon sens.

Si on avait dit dès le départ:

OUI, le bateau est plus performant qu'un bateau moyen de 9m.
OUI, le bateau est moins cher qu'un bateau moyen de 9m.

NON, le bateau n'offre pas le confort d'un bateau moyen de 9m.
NON, le bateau n'offre pas la stabilité et la sécurité d'un bateau moyen de 9m.

Je ne serais jamais intervenu.

Il n'y a pas de miracles en architecture navale.

23 mar. 2012
0

Je veux juste comprendre par quels principes physiques ce bateau peut avoir plus de stabilité qu'un First 25.7 par exemple.

Le First 25.7 et le bohème 30 ont sensiblement le même déplacement à vide (2150kg) et la même largeur. Le bohème 30 a un lest de 1000kg, dont le centre de gravité est à environ 20 cm sous la flottaison. Le First 25.7 a une quille relevable de 620kg, le centre de gravité environ 90 cm sous la flottaison (mi tirant d'eau).

Il y a rarement des surprises dans les principes physiques. Le First 25.7 est un bateau de 7,5m, pas 9m.

23 mar. 2012
0

Oui.

0

ne sois pas excessif indiana ,il y en a autant pour defendre le boheme 30 que pour l'attaquer,c'est ça la vie personne n'est jamais d'accord !

23 mar. 2012
0

Tu as certainement raison .... mais cela me gonfle un peu !!

23 mar. 201223 mar. 2012
0

mais c'est constructif ,personne ne gagnera ,mais on apprends ! :-)

0

je suis bien documenté diamba sur les biderives ,le premier a faire parler de lui fut" terrorist" de bruce king a la one ton cup 1974 s'il n'avait pas dematé il aurait gagné,malheureusement l'année d'apres les biderives etaient interdits en course

24 mar. 2012
0

Je dirais plus : Terroriste - boheme .....même combat contre le dogme de la jauge !

Jauge extrêmement utile pour faire régater des bateaux différents (vive la monotypie pour la régate ... heu, c'est un autre sujet :oups:) mais sans aucun intérêt pour la croisière.

23 mar. 2012
0

D'accord avec toi on apprend des choses, pas de concours pour moi juste un peu comment dire chatouiller que l'on discute que de stabilité sans forcément discuter du reste. Tient les 2 dérives, retour d'expérience à ce sujet? Il n'y a pas que sur le bohème que l'on trouve ce système certain archi l'avez utilisé...
A+ DIAMBA

23 mar. 201216 juin 2020
0

Celui ci ?????

24 mar. 2012
0

Terroriste - boheme .....même combat contre le dogme de la quille

:jelaferme:

23 mar. 2012
0

*beaucoup plus et beaucoup mieux diffusés, pardon...

23 mar. 2012
0

*beaucoup plus et beaucoup mieux diffusés, pardon...

0

avant qu'on me le demande !

23 mar. 2012
0

Bravo Pierre.
Je connaissais le trimaran Val 31 mais pas les Heavily Twins.
S'ils étaient bien dans la zone dangereuse, c'est tout simplement incroyable.
Mais alors que faisait ces croiseurs dans cette zone de nuit?

23 mar. 2012
0

C'est vrai que pour ceux qui aiment, qui ont navigué dessus , ont senti ce bateau sain et marin, ça peut sembler lourd. Mais on a quatre "anciens" et c'est loin d'être péjoratif, qui - même si parfois les propos peuvent sembler virulent, on y reconnait les passionnés et c'est tant mieux - essaient de nous dire " attention" par rapport aux yeux plein de merveilles qu'on a vis à vis des bohèmes.
Je ne retournerais pas ma veste , parce que je suis sur du bien fondé de ces constructions.
J'ajouterais que personnellement, je ne crois pas que ces bateaux aient une place dans une construction en grande série, mais plutot dans des plus petit chantier voir à des constructeurs amateurs plus prompts selonmoi àsoigner la qualiré demandée pour ces constructions.
Mais c'est trés interressant de voir nos amis comparer ces humbles bohèmes à des voiliers beaucoup plus et mieux . Ça prouve qu'ils ont eux aussi du respect pour ces bateaux!

23 mar. 2012
0

*beaucoup plus et beaucoup mieux diffusés, pardon...

0

mais c'est vrais qu'on parle pas précisément du bohême là
vite d'autres photos
des récits de voyage
de mouillage idilique

de chantier de constructions
...

oui ! :pouce:

25 mar. 2012
0

Pour activer nos réflexions...

Imaginez un dériveur intégral avec un centre de gravité situé entre 10 et 20 cm sous la flottaison par les conditions que rencontre les coureurs de la VOR dans des conditions "normales" de fin de coup de vent. Mer formée de 3 à 5 m avec quelques déferlantes et un vent autour de 30 nds. Des conditions que tout voilier de croisière qui navigue un peu est susceptible de rencontrer un jour.

On remarque aussi que la barre à roue sont loin d'être idéales dans ces conditions.

25 mar. 2012
0

Je pense que le DAMIEN 1 avait un centre de gravité de l'ordre de 1m à 1.2 m ce qui est sensiblement différent. Il a d'ailleurs chaviré, ce qui est normal compte tenu des conditions qu'ils ont rencontrés.

0

TIRANT D'EAU DAMIEN 1 =1m45 donc son centre de gravité n'etait surement pas a 1 M surtout chargé comme il l'etait !

25 mar. 2012
0

Je n'ai aucune idée de la position du centre de gravité du Damien (le premier du nom)... qui est vraisemblablement passé dans nettement pire, souvent, longtemps mais nettement moins vite. Il avait un déplacement faible et peu de tirant d'eau et pourtant, il est passé ... Voila aussi ce qui active mes réflexions sur ce sujet. :litjournal:
Amicalement.

25 mar. 2012
0

le descriptif sous la vidéo annonce quand même plus de 40 nds ...
bon ça calme quand même, les conditions paraissant plutôt maitrisés avant ces vagues
la barre à roue il faut mouliné
la barre franche par contre elle aurais pu expulser le barreur

0

plud de nouvelles ,dommage ! :-)

05 avr. 2012
0

Hou quelle lecture !
Désolée de répondre si tard ...
j ai passé plus de temps à l extérieur et à navigué un peu que derrière l écran , il a fait si beau !

Le blog est en cours de réalisation avec qq difficultés !...pourvus qu il pleuve...(ha ha ) !

Bon ce n'est pas parce-que mon bateau est raide à la toile que j en oublie de réduire , non s'en est pas là! C'est plus simple :

Dès qu il gite à plus de 15° je prend un ris , là le bateau se remet plus à plat et marche toujours aussi vite voir mieux !Enfin ça c'est
au près ! Et pour le reste il faut prendre de l expérience ...et avec qq erreurs à mon actif je peux dire qu il pardonne bien et heureusement !!!

Contrairement à ce qu'on pourrait croire ,mon Bohème 30 a déjà eu
des déferlantes !
C'était au cap Finistère le 26 décembre 2008 par grosse dépression .
Il y a sûrement eu f 9 à 10 . Annoncé mer très forte à grosse .

Bien sûr c'est dans la nuit qu'il aurait fallut réduire encore...GV
3 ris , tourmentin mais au final c'était peut-être mieux ainsi pour avoir assez de vitesse pour fuir les grosses vagues !
Je ne me suis pas amusée a voir si par le plein travers le bateau supporterai les déferlantes et on était donc en fuite ...
J ai vu un cargo se faire recouvrir jusqu'à la cabine en escaladant une déferlante , n était pas en fuite lui mais n'allait pas vite !

Après une nuit et une journée bien entamée la fatigue commençais à crispé les muscles .C'est là qu' il y a eu une vague plus haute que les autres , elle nous coupait le vent , merde plus possible de modifié l angle du bateau ...
Pris la vague au 3/4 arr elle a remplis le cockpit le bateau a fait une embardée au lof , la bôme a touché l'eau,suis tombée sous le vent dans la jupe arr(attachée un peu long pour les circonstances ) , eu très peur , mais ensuite le surf a été beau !
Aussitôt après j ai relevé complètement les dérives et là les safrans répondait au millimètre et ça ne l'a plus fait !

Le bateau bien a plat , à l'intérieur enfermé on ne s'imagine pas se qu'il se passe dehors ,c'est très confortable ,on entent mm pas le vent ! Qui pourtant hurle dehors il forcit encore par rafales cette fois en aplatissant la mer partie en fumée sur 50 cm de haut ca siffle aigu par dessus un houuuuu
Les loups !!! Je me retourne en serrant les fesses !C' est noir à l horizon , rien à faire que de rester concentré sur les surfs qui chantent si fort c'est excitant, nos premiers 18,6 nds !

Le vent contournait la côte mais en entrant dans la ria de Corcubion
on était enfin abrité de la mer ; Le vent avait alors changé de direction s'engouffrant dans la ria il était glacial !
C est au près qu on est allé mouillé au fond de la ria . Ouf!

07 avr. 2012
0

Je trouve que tes remarques sont intéressantes , que tu comprends bien l'esprit des bohèmes ( pour info, le Terrorist est exactement le bateau qui a influencé mon père).

Mon but dans ce fil était de donner des nouvelles de ces bateaux d'une part, et d'autre part, pourquoi pas, de faire évoluer ce concept qui aurait besoin d'être moins mal jugé et mieux connu.

J'ai beaucoup apprécié ta manière positive et objective d'exposer les choses lors de tes interventions.
Je pense que te rencontrer serait très constructif et aurait des répercussions intéressantes dans ma volonté de faire mieux connaitre les Bohèmes.

Du coup je serai ravie de te faire connaitre et essayer mon bateau.

09 avr. 2012
0

Oui j'ai 2 pilotes électriques Autohelm ST 1000 et 2000 pour barre franche .La barre est douce alors ça suffit très bien !
Dommage que le régulateur d'allures ne fonctionne pas !Il ne sait plus d'où viens le vent avec la vitesse au portant !
Et puis du près au travers il tiens son cap barres amarrées alors besoin de rien !
A+

05 avr. 2012
0

Bravo Shadja, ton père peut être fier de sa fille.

Ceux qui font des calculs de redressement devant leur ordi au chaud vont se gratter la tête..................

A un de ces quatres

0

shadja ,cet eté je vais faire un tour sur la cote atlantique et j'aimerai bien voir ton boheme !

07 avr. 2012
0

Si tu as un moment ... as-tu un pilote automatique (si oui, lequel ???) ou un régulateur d'allure (au planning ????) :reflechi:
Merci de toutes les infos passionnantes que tu nous donnes.

07 avr. 2012
0

Bonsoir
des raisons peut-etre de la meconnaissance de ces bateaux
tirées d'un article:
www.brayyachtdesign.bc.ca[...]ls.html

In 1974 yacht designer Bruce King did a series of bilge board one tonners of which Terrorist was notable. She was so superior that the I.O.R. immediately outlawed bilge boards. In sailing his bilge boarders Mr. King says there was not a significant difference in performance between one or both boards down. In a cruising yacht the simplicity and lack of interior clutter certainly makes up for any performance difference between lifting and fixed keels.

08 avr. 201208 avr. 2012
0

Bonsoir!

Pas eu le temps de tout lire, (copie, mise en forme sous Word puis archivage sous pdf dans ma biblio doc personnelle...)

Mais... Je suis intéressé pour l'achat d'un Bohême 33... ou même 30...

J'ai relevé l'offre de dlb du 3 mars 2006 ça date... :mdr:

Merci de m'en faire part par MP ou tout autre moyen à votre convenance.... :litjournal:

09 avr. 2012
0

Bonjour à tous, je viens de lire l'ensemble des commentaires avec beaucoup d'intérêt. le bohème 3 a toujours le bateau de nos rêves depuis sa visite à un salon nautique. Je pense que prochaînement, nous y réfléchirons de manière plus précise!Sauf erreur de ma part, aucun boheme 27 n'a été fait, et le 30 existe en 1 exemplaire? celui de
shadja? En tout cas sacré bateau et félicitations à tous pour vos échanges.

10 avr. 2012
0

Bonjour Tufu ,
Il existe 2 exemplaires du Bohème 30 et un du 27 !
Un blog et en construction pour les présenter tous !
Les premiers articles sont sur overblog mais pas encore sur le 27 et 30.

15 avr. 201215 avr. 2012
0

Un blog sur les bohèmes est en cours de création, 3 articles ont déjà été écrit.

Voici l'adresse pour ceux qui sont interressés :voiliersboheme.over-blog.com[...]/ .

16 avr. 2012
0

:pouce:

0

il avance bien le blog de shadja ,j'ai hate qu'elle en soit a la construction du boheme 30 :-)
voiliersboheme.over-blog.com[...]/

0

merçi :pouce:

22 avr. 2012
0

hmpf...l'idée ne doit pas être mauvaise, mais on perd beaucoup dans le concept "facile à manoeuvrer", là... Et je doute que l'on y gagne au prés, au contraire... mais pourquoi pas!

22 avr. 201222 avr. 2012
0

en plus un bateau super economique a construire et a equiper pas de winch et tres peu d'accastillage ,une seule voile ,pas de moteur !petite ancre, pas de guindeau ,le pieds :pouce:

23 avr. 2012
0

Moui, c'est pas faux, mais une voile jonque de cette largeur va forcément déverser plus qu'une bermudienne. Si elle était plus étroite, je dis pas... Sauf qu'il faudra pour le coup rehausser le mat pour atteindre nos 35 m2 de toile nécessaires à cette carène. Du coup le bateau se mettrait à giter plus... Sans parler du mat autoporté qui sera plus lourd car plus costaud, ainsi que la structure dans le haut de coque qu'il faudra renforcer , donc alourdir... Pour cette taille de coque, je suis pas sur, du coup...

23 avr. 2012
0

...Ainsi que le poids du gréement dormant (y'a pas de GSE sur celui de Shadja, mais passons). Effectivement, la photo parle d'elle même.
Excuse mon ignorance sur ces gréements, le seul que j'ai vu monté sur un voilier (c'était un dix mètres anglais), le gars avait monté deux mats, et se plaignait de ne pas remonter correctement au prés... Par contre il faisait de superbes manoeuvres de mouillage à la voile (il n'avait pas de moteur!)
La seule chose qui me chiffonne , c'est dans les petits airs, pas moyen d'ajouter une bulle (je crois que c'est 60 m2 sur celui de Shadja), si?
En tout cas, ça à le mérite d'être charmant!

23 avr. 2012
0

Ben oui, elle a des haubans, des étais mais pas de GSE...J'ai dû mal m'exprimer...Mais on est d'accord sur le principe qu'un mat auto-porté de jonque équivaudrait à un mat étayé de gréement bermudien.
Faudrait demander à Shadja si elle veut faire le test...
:oups:

22 avr. 2012
0

Super :bravo:

22 avr. 2012
0

ouf! la partie bohème 33 est enfin terminée!

Promis , j'attaque en suivant le bohème 30!

A suivre....

22 avr. 201216 juin 2020
0

Ne sachant pas mettre une photo dans un MP, je te l'a poste ici ... :heu:

Juste une suggestion, en passant ...

22 avr. 2012
0

!!!
"mais on perd beaucoup dans le concept "facile à manoeuvrer" !!!

Personnellement je ne connais pas de gréement plus facile à manœuvrer qu'un"sloop" gréé avec une voile de jonque moderne ... autovireur, prise de ris en 20 secondes en restant dans le cockpit ...
Pour le prés, cela marche aussi bien qu'un bermudien à 45° du vent réel (moins bien si on veut serrer plus) et le Bohême semble justement très bien marcher si on ne serre pas trop le vent et que les dérives asymétriques et angulées peuvent performées au mieux ...

23 avr. 201216 juin 2020
0

le dessin montre (en gros) une voile de +/- 42 m², du fait des "bambous" la voile n'a pas de raison de déversée et actuellement il est considéré que le mat (plus court qu'un bermudien, ici 9,5 mètres) autoporté pèse, (à quelques % près) la même chose qu'un mat + gréement + le GSE (moins si on va du coté des mats carbones). La taille la plus courante chez nos voisins est de 26" soit +/- 8 mètres.

23 avr. 2012
0

J'ose espérer que le bateau de Shadja a quelques haubans et étais ... :heu: et ça pèse quelques petits kilos ...
Le Bohême est passionnant car même sans spi (et Shadja n'en a pas si j'ai bien compris) les moyennes au portant sont excellentes et la voile de jonque ayant une bien meilleur efficacité à ces allures, cela pourrait être exaltant :topla:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (95)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021