Rénover une coque GELCOAT de JEANNEAU FUN

Bonjour à tous,

Je ne sais pas si ce sujet à déjà était traité et je compte sur vous pour m'aider.

Voila j'ai un FUN avec lequel je fais des régates et bien sure la plus pare du temps de la balade.

La coque est en GELCOAT avec des micro fissures.

Je souhaite lui redonner un coup de neuf sachant que je ne veux pas faire d'enduit epoxy... (le bateau est remonté sur remorque j'ai pas d'AF non plus).

pour les micro fissures je pense a du mastique polyester pour ensuite passer une couche de gelcoat pistolable.

Qu'en pensez vous ?

L'équipage
13 nov. 2012
13 nov. 2012
0

Bonjour,
Gelcoat sur ancien gelcoat, j'ai toujours lu que ce n'était pas possible car le gelcoat n'est pas surcouchable ou alors au prix d'un gros travail de préparation. Dans tous les cas de figure, tu auras de toutes les façons pas mal de ponçage à effectuer.
Les microfissures sont-elles sur les oeuvres vives, les oeuvres mortes ou bien les deux ? En fonction de cela, tu obtiendras une réponse appropriée.
D'autre part, sachant que le bateau est sur remorque lorsqu'il ne navigue pas, à mon avis, son problème relève plus de l'esthétique. Bien évidemment, je te dis cela sans avoir vu le bateau.

13 nov. 2012
0

Merci de ta réponse !

Le fissures sont sous la ligne de flottaison...

Au niveau du gel coat si je ponce au 120 le surcouchage va t'il tenir ?

Y a t'il une autre solution que le gelcoat sinon ?

13 nov. 2012
0

Mon problème est "comment reboucher les fissures de la coque en gelcoat"?

Mastic polyester ou réparation avec gelcoat simplement ?

13 nov. 2012
0

Bonjour,

Je suis nouvel inscrit, je n'ai pas encore pris le temps de me présenter.

Mais pour revenir à ta question, j'ai une société spécialisée en rénovation de gelcoat.
Ce qu'il faut savoir c'est que les micro fissures n'apparaissent pas sans raison.
Si tu ne règles pas l'origine avant de couvrir la micro-fissure, elle réapparaitra.
Par ailleurs, les sur-épaisseurs de gelcoat, vont faciliter encore plus l'apparition de nouvelles micro-fisure.

Deux questions que tu dois te poser :
1- sont-elles infiltrantes?
2- sont-elles le témoignage d'un problème structurel possiblement grave?

Fonction de cela tu interviens, mais le résultat est souvent moins beau que les micro-fissures elles-même.
Surtout que dans les deux cas, pour avoir une réparation efficace et pérenne, il faudra reprendre jusqu'à la fibre, et parfois sur les deux côtés.

Bon courage à toi, et n'hésite pas, si ton bateau est sur le terre plein d'un port, a demander l'avis de pro qui oeuvre autour de toi. Demander un avis à quelqu'un qui à le bateau sous les yeux sera souvent plus pertinent.

13 nov. 2012
0

Et même 2 avis car c'est fou ce que les avis divergent d'une personne à l'autre !

13 nov. 2012
0

Merci Jouvence pour ton post très intéressant. Une question cependant : le fun est un bateau qui a tout de même un certain âge. Ne peut-il tout simplement pas s'agir d'un viellissement du gelcoat amplifié par toutes les manutentions sur remorque ?

13 nov. 2012
0

Pour aller dans le sens de Jouvence , et pour avoir été producteur de Gelcoat , mon point de vue , est que votre gelcoat a vieilli , et que par le stockage à sec de votre bateau , il s'est craquelé par surpolymérisation ( la réaction chimique d'un polyester insaturé n'est jamais terminée à 100% . Si vous envisagez de remettre en condition optimale ce gelcoat , il faudrait ,tt d'abord vérifier que le phénomène est soit profond , soit superficiel .Pour cela , choisissez un petite partie (non visible ) et poncez sur quelque microns et observez à la loupe si les craquelures vont jusqu'à la fibre de verre . Si c'est le cas , un traitement époxy sera nécessaire . Si ce n'est pas le cas , votre gelcoat reprendra un bel aspect en ponçant l'épaisseur dégradée et vous retrouverez une surface homogène , cependant , pour allonger la durée de vie de votre travail , un traitement époxy sera bienvenu .
Je reste à votre disposition pour tous renseignement supplémentaire .

13 nov. 201213 nov. 2012
0

Je ne sais pas si je parle de la même chose mais mon bateau, acheté en 94 et construit en 76 présentait pas mal de défaut de gelcoat; hormis son vieillissement, nombre d'étoiles et des craquelures.
Je ne m'en suis pas alarmé pour autant et j'ai choisi le ponçage, le mastiquage ponctuel et une laque bi-composant (avec ss-couche bien sûr).
10 ans après, lors de sa revente, il était encore nickel.

L'état de surface étant sans doute bien meilleur que celui d'une coque qui nécessiterait un traitement complet à l'epoxy!
Je l'ai fait pour ses oeuvres vives (traitement curratif osmose), et c'est pas une mince affaire.

13 nov. 2012
0

Pour ce qui est de mon Fun c'est le vieillissement du gelcoat.
Apres au niveau de la profondeur je ne sais dire mais les fissures sont assez profonde et le recours à de l'enduit epoxy m'ennui ... c'est pas donné

13 nov. 2012
0

Je comprend le problême du prix de l'époxy et de sa mise en oeuvre surtout dans le Golfe de Guinée ( MdR) , ou est tu situé ? car en connaissant ta position , je pourrais t'indiquer qq pistes pour essayer d'en réduire l'impact .

13 nov. 2012
0

je suis à marseille ! Apres je peux reboucher les fissures avec du mastique epoxy car j'en ai pas besoin de grosses quantité.
Puis poncer et la décoloration ne se verra peut être pas vu la taille des fissures....

13 nov. 2012
0

Je peux aussi prendre du gelcoat spatulable soromap. On reste sur du gelcoat et ca s'utilise comme du mastic pour bien combler les fissures

13 nov. 2012
0

Bonsoir Cupidon , j'habite Marseille , et je peux donc t'aider ds ta remise en état , et je pourrais t'aider à obtenir de bon prix sur un traitement époxy .
On peut passer en mode messagerie perso pour celà .

13 nov. 2012
0

était producteur de quelle fabricants de gel coat ? ces quand même fou de mettre de l epoxy partout alors qu une rep de ce style coute 10 euro de matière alors que l epoxy en faut le triple et en + faut peindre . le gel coat peut très bien être sur-couché autan que l on veut a conditions que les prépa soit bien préparer , bien sure faut pas mettre 5 cm épaisseur .

13 nov. 2012
0

Bon , une petite explication .Le surcouchage par un gelcoat de quelque nature que ce soit (base iso , ortho , avec n'importe quelle formule plastifiée interne ou non ) restera toujours une polymérisation d'un polyester insaturé , ce qui veut dire que son durcissement restera toujours assez "anarchique" et donc soumis à un vieillissement de même nature . Les doubles liaisons du styrène et donc du polymère restent fragiles et donc sensibles aux UV , à l'hydrolyse par l'eau de mer, et de plus il y a un pourcentage important de pigments et charges ( prés de 60 % ) qui rend le gelcoat sensible à l'humidité .
L'époxy à par nature de la liaison oxyrane - hydrogène mobile des polyamine ou autre , une stabilité tridimensionnelle quasi illimité dans le temps et est donc préconisée pour la réfection des oeuvres vives .
Dans un cas , on est dans une polymérisation (addition de polymères par ouverture de double liaisons ) dans l'autre cas on est dans une réaction chimique aboutissant à une macromolécule tridimensionnelle stable et surtout trés solide .
Des trois leaders mondiaux des gecoat , j'ai travaillé chez l'un des trois , mais cela est peu important par rapport à un avis autorisé , n'est ce pas ?

14 nov. 2012
0

Je me demande bien pourquoi on continue alors d'utiliser le gelcoat pour la finition de nos jolis bateaux?
les constructeurs devraient savoir qu'on leur achète pas des bateaux pas pour les stocker à l'abri de l'eau de mer et des UV? On veut de l'epoxy partout, nous! C'est quand même moins compliqué à comprendre que la polymérisation mutlicouche tridimensionnelle chimico-hydrolithique à pigmentation bipolaire stable.

NB: Ce qui précède n'est pas un avis autorisé; juste la question d'un consommateur

14 nov. 2012
0

Mon cher Tribal , les questionnements ont souvent une explication . Dans le cas présent ,pour répondre à ta question , la raison est essentiellement économique .
Les résines polyesters sont moins chères que les résines époxy , ce qui justifie l'utilisation d'un système complet Gelcoat + stratification polyester , en lieu et place d'un système époxy .
Bien sûr , il y a d'autre raisons qui viennent renforcer l'un ou l'autre des systèmes , mais globalement un systême poyester est moins chers à l'achat et à l'emploi , ainsi qu'industriellement plus rapide .
Cependant ,quelques chantiers , Hanse par exemple , commencent à proposer des bateaux en époxy , ce qui peut être un argument technique et qualitatif .
Pour en finir avec ces considérations , la production mondiale d'époxy est en forte augmentation alors que sous la pression écologique et qualitative le prix des polyesters ne cesse d'augmenter et donc le delta de prix se réduit trés sensiblement .

14 nov. 2012
0

Je comprends bien la différence de coût; ce que je ne comprends, par exemple pour mon canot en epoxy-infusion, c'est que la peau externe soit en tjrs en gel-coat si ses propriétés mécaniques sont comparativement si mauvaises.

14 nov. 2012
0

Quel est la nature du gelcoat , époxy , ou poyester ?
Gelcoat est un nom "générique" pour désigner un produit basé sur une résine à 100% d'extrait sec , et une combinaison de pigments et charges qui vont apporter l'aspect , et la couleur .
Il ne t'aura pas échappé que sur les constructions modernes en époxy , sur moule mâle ou femelle , on ne met pas de gelcoat ,mais plutôt aprés démoulage , un enduit qui va lisser la surface avant peinture . C'est la solution la plus logique en terme d'empilement des couches (époxy sur époxy ou polyester sur polyester ) , pour avoir des caractéristiques techniques cohérentes .
Si ton bateau a été construit en infusion époxy , je suis presque certain que tu n'a pas un gelcoat mais un enduit passé après stratification , la différence entre gelcoat et enduit étant que le gelcoat est appliqué sur le moule et l'enduit sur le stratifié aprés démoulage .....

14 nov. 2012
0

Pas de peinture sur mon bateau (Pour avoir éclaté une étrave sur un ponton j'en suis certain), donc pas d'enduit? Donc un gelcoat "epoxy"? ensuite, je n'étais pas là pour le démoulage mais je suis parierai que ce gelcoat n'a pas été rapporté après coup...

14 nov. 2012
1

Si tu es sûr de la construction en infusion sur moule femelle , la possibilité de mettre un gelcoat en première couche (surtout un gelcoat polyester ) est faible car une bonne infusion sous vide ,repose sur la capacité à faire un vide de qualité pour avoir une imprégnation maximum des tissus , mais aussi l'adhérence sur le gelcoat . Or , l'adhérence gelcoat / stratification est basée a 50 % par la compatibilité chimique des deux produits et pour les 50 autres % sur la détrempe du gelcoat par la résine de stratification . Cette détrempe participant à l'adhérence n'est pas possible entre un polyester (Gelcoat ) et l'époxy , d'ou ma conclusion d'un enduit époxy .
On peut pratiquer une petite analyse par olfaction en cramant une écaille de gelcoat , si l'odeur est aminée (odeur d'urine ) c'est de l'époxy , si c'est de l'odeur âcre et acide , c'est du polyester . Voili Voilou ....

14 nov. 2012
0

Ok, bien compris.
Je ne suis sûr de rien; j'ai vu les moules femelles, j'ai vu les installations pour la construction en infusion (mais il y a plusieurs bateaux dans la gamme) et je sais que j'ai du gelcoat. Je n'ai pas suivi le processus de fabrication de bout en bout. Par curiosité, je vais faire l'expérience que tu me proposes. J'espère que j'aurai suffisamment de nez que que les propriétés odorantes du gelcoat seront encore discernables après 3 ans. :-D

14 nov. 2012
0

safioran , si son bateau est en epoxy et construit avec moule femelle ces forcément un gel coat epoxy pourquoi tu obstine avec ton polyester, puisqu il te dit qu il a un gel coat et pas un enduit . je serai vraiment curieux de savoir chez qui tu a bossé . une chose aussi mettre un epoxy sur du stratifié polyester n est pas une bonne chose car tu enferme en + de humidité le dégazage de celui-ci

14 nov. 201214 nov. 2012
0

heu... restons calmes et sereins. Y a peu le feu au lac.
Dans le titre du post, il était mentionné "fun"; ça l'est de moins en moins. toutes nos excuses à Cupidon.

14 nov. 2012
0

Ou as tu lu que le bateau est construit en infusion sur moule femelle ?

14 nov. 2012
0

Tribal
Je comprends bien la différence de coût; ce que je ne comprends, par exemple pour mon canot en epoxy-infusion, c'est que la peau externe soit en tjrs en gel-coat si ses propriétés mécaniques sont comparativement si mauvaises. la !!!!!!!!!

14 nov. 201214 nov. 2012
0

Tribal et Noel , il me parait nécessaire de préciser la fonction cachée derrière le mot "gelcoat" .
Le Gelcoat est employé généralement pour définir un produit appliqué avant moulage dans un moule (donc femelle ) .
On parle d'enduit lorsque le produit est appliqué après stratification .
La nature chimique n'a rien a voir dans cela , simplement , l'histoire de la stratification à fait que dans les moules femelles , avec stratification monolithique , on mettait du gelcoat polyester ( j'ai travaillé chez Convert qui fabriqué les résines polyester d'Edel en 1969 ) , puis les techniques d'imprégnation évoluant , mais aussi les performances demandées , on est passé à l'époxy , j'ai ainsi stratifié le premier canoé biplace en epoxy /kevlar , en 1976 ,Champion du monde .
Sur les Alpine Renault en stratification polyester , il y avait un gelcoat dit de démolage puis en enduit poyester , période 1965 à 1978 puis in mold coating puis infusion .
J'ai formulé pendant prés de 20 ans des gelcoat et des enduits et des peintures , encore aujourdhui , je participe à des travaux sur la formulation de couches techniques même si je commence à vieillir je comprend assez bien les problématiques liées aux couches d'époxy et de polyesters .
Tribal , ton canot peut trés bien avoir reçu une couche de gelcoat polyester avec une infusion époxy , les règles de l'art auraient exigé de mettre plutôt un enduit qu'un "gelcoat" sur le moule avant strat. , n'est ce pas comme cela que l'on procède actuellement sur les dernières constructions ?

14 nov. 2012
0

Oui oui, j'avais bien compris que le terme "gelcoat" désignait l'application d'un tel produit, non sa composition.
Perso, le gelcoat je le badigeonne pour réparer mes bêtises ou comme finition (un peu fort comme mot) à l'intérieur. Alors comme tu le vois, j'ai encore à apprendre :-)
Mais je vais aller y renifler de plus près

14 nov. 2012
0

saforian , tu n a absolument rien a m apprendre j ai 20 ans expérience dans les composites , par contre sur ce forum certains aurai bien besoin de leçon car quand je voie les annerie de mise ces incroyable , m enfin après faite ce que vous voulez interviendrais plus ici car ça pas changé

14 nov. 2012
0

fais quand même gaffe de ne pas trop sniffer les fumées !!
Mes profs de chimie disaient que le nez et l'odorat étaient les premiers instruments d'analyse et nous avions un cours de chimie analyse olfactive très intéressant .
Ce dont je me souvient :
odeur de bougie = polyoléfines ou polyethylène , polypropylène
PVC = couleur de la flamme verte = présence de chlore
polyamide = odeur d'urine ou d’ammoniaque
polyester insaturé = fumées noires + odeur acide (styrène)
ABS = fumées noires et odeur acide (styrène ) et acide acétique (vinaigre ) du l'acrylique .

14 nov. 2012
0

Safioran, je ne sais pas si ton post s'adresse à moi qui va aller respirer mon gelcoat ou si c'est à destination de Servane dont le cerveau à l'air de fumer déjà pas mal et qui a l'air en "pétard".
si c'est pour moi, je te rassure, mon boat est stocké en plein air !

14 nov. 2012
0

C'était pour toi , si tu avais envie de préciser la composition de ton gelcoat .
Pour Servane il n'y a plus rien à faire les vapeurs ont fait effet .....

14 nov. 2012
0

Malgré vos différends j'ai appris plein de trucs! Merci! Bon je ne maîtrise pas bien plus mais bon... lol Et du coup j'ai une question sur ma coque. J'ai fais refaire la proue en gelcoat, propre nickel. Ca tiens bien jusqu'à présent et je ne vois pas pourquoi ça ne tiendrai pas dans le temps mais bon la chimie... Du coup ça fait un "joli" pansement à l'avant et le reste de la coque, malgrés un bon polish, est encore bien jaune. Le bateau est de 1980, un Dufour 1800, ceci explique peut-être cela. Avant le polish, j'ai nettoyé la coque à l'acide (sel de trucmuche). Une idée pour ravoir l'ensemble un peu plus blanc??
A part ça je suis aussi à Marseille!!!

14 nov. 2012
1

Il n'y a pas de différent , simplement des avis tranchés sur une approche , et comme nous sommes passionnés , le ton monte quelque peu .
Pour atténuer l'écart de blancheur entre deux gelcoat , il faut insister avec de l'acide oxalique (en vente chez tout les bons Leroyrama ) .
Déjaunir le vieux gelcoat (sans en mettre sur la proue récente ) , et désincruster la saleté qui s'installe dans la porosité du gelcoat .
Je sais qu'au antilles , les loueurs passent un coup d'acide chlohydrique sur le gelcoat pour le blanchir , c'est assez violent mais semble t'il efficace à condition de gérer l'attaque acide sur les pigments . Tout est question de doigté .
Le jaunissement des gelcoat est dû à plusieurs facteurs :
1/ les UV qui attaquent le polyester et rendent donc le film poreux donc plus absorbant de la pollutions et des saletés .
2/ La porosité inhérente au charges minérales composants le gelcoat (carbonate de calcium , sulfate de baryum , etc .. ) ces charges absorbent la salissures .
Ce qui signifie qu'il faut éliminer la couche de gelcoat sale pour revenir a une surface uniforme et saine .Sur les 200 à 300 µ d'épaisseur , il y a de quoi faire et aprés retour à la couche saine , un bon polish et c'est reparti pour 2 à 3 années de propreté .
Si besoin de plus , je reste à dispo des Héonautes du coin .
A+

15 nov. 2012
0

Safioran, j'ai un Edel 4 de 1976, avec donc un gelcoat que tu connais bien. :-)
ce gelcoat se désagrège copieusement. J'ai bien poncé, puis enduit avec un enduit epoxy (epoxy ou époxy ?) et, enfin, 2 couches de primaire epoxy, et encore 2 ou plus quand il fera un temps plus adapté.
Jusque là, je pense que c'est bon.
Je navigue (pour l'instant) sur l'Erdre, rivière avec peu de courant.
2 couches d'érodable ?
Que faudra t-il mettre comme AF pour aller en mer ?

Merci d'avance

15 nov. 201215 nov. 2012
0

Il y a vraiment beaucoup de gel coat (quasiment tout) qui est parti; quelques traces de ponceuse, il y a ~ 0,5 kg d'enduit étalé fin sur un bon tiers avant sous la flottaison.
Pourquoi du VC Tar ?

16 nov. 2012
0

Donc, après le primaire, 1 (ou 2 ?) couche de VC Tar ? ou autre, moins cher ?

15 nov. 2012
0

Reste à l'érodable , simplement appliques en un peu plus .
époxy , mais comme c'est un nom chimique on ne fait pas de différence .
Je m'interroge sur le fait que tu pose un enduit époxy puis un primaire ? Pourquoi ne pas avoir fait un traitement au VC Tar ?

16 nov. 2012
0

Le VC Tar , est étanche alors que les enduits époxy sont chargés de pigments et donc plus sensibles à l'eau .
Si tu étanchéifie tes oeuvres vives , ta coque n'absorbera plus d'eau et donc diminuera le risque d'osmose .CQFD

16 nov. 2012
0

Mieux ,sur la gelcoat poncé , le VC Tar en direct , 3 bonne couches et basta , aprés antifouling VC 17 et le bateau glisse comme un pet sur une toile cirée ...

15 nov. 2012
0

Merci Safioran. Je serai presque tenté par un essai à l'acide chlorhydrique, j'ai bien insisté avec l'oxaltique mais ce n'est pas vraiment concluant... Mais apparemment un ponçage serait plus cohérent. Peut-être à sa prochaine sortie!

15 nov. 201216 juin 2020
0

Une photo après réparation et polish... Le gelcoat est très poreux et la saleté est incrustée en profondeur. Je me demande si une peinture ne serait pas encore le mieux pour régler la question....

15 nov. 2012
0

Attention ! Sauf erreur de ma part, le gel coat d'origine est de couleur légèrement crème sur ces modèles me semble-t-il.

15 nov. 2012
0

Ah oui peut-être.... On distingue sur la photo la différence entre la proue et le reste de la coque. C'était tout frais cet été. En trois quatre mois cela s'est un peu atténué. Mais ça reste pas très chic..

15 nov. 2012
0

Ton Dufour m'a l'air magnifique comme cela; bon, un peu à contre-jour, on ne juge pas bien de la couleur. Attention à ne pas se faire piéger par une réparation récente; à part qq experts capables de mettre les bons pigments à la bonne dose, une réparation et du gelcoat tout beau tout neuf se verra.
Dans mon Club, les bateaux échouants sur un fonds de vase, ils ne sont pas bien jolis quand arrive l'Automne et le Karsher ne suffit pas. L'acide chloridrique fonctionne bien, en solution à 10%. Prévoir un rinçage abondant à l'eau pour cesser l'attaque acide.

15 nov. 2012
0

Bonjour ! effectivement ,l'écart de teinte est vraiment visible sur la photo ,et l'atténuer fera plus joli .
Pour l'atténuer , il faudrait tt d'abord faire un essai sur une petite surface prés de la zone qui a été réparée .Pour cela , avec du papier de verre 600 ou 1000 , et sans polisher , évaluer si le gelcoat est teinté ou non . Généralement (aujourdhui ) ils le sont tous et chaque constructeur à sa teinte mais dans le temps c'était moins le cas .
Si la partie poncée se rapproche de la partie rénovée , un bon ponçage au papier 1000 et un polishage redonnera un couleur plus uniforme et acceptable .
La partie rénovée va de son côté , s'oxyder et se rapprocher de la couleur de la coque , donc cela va dans le bon sens .
La peinture de la coque est la dernière extrémité car si elle va prolonger la durée de vie de la coque , cela reste une dépense assez importante ( faite par un professionnel , avec des bons produits haut de gamme ).

15 nov. 2012
0

Je crains que le gel coat soit teinté dans la masse d'origine et que le temps a participé de la "couleur". J'ai prévu une pièce inox pour protéger la proue, j'ai quasiment terminé le gabarit en carton et je cherche un artisan pour faire la pièce. Ca masquera le "pansement". Concernant la couleur je ne sais pas du coup..... Il faut savoir lâché parfois lol

15 nov. 2012
0

Il me semble que les dufour étaient légèrement teintés gris donc , ta protection masquera le pansement et aprés un bon polish le boat aura une belle gueule .

15 nov. 201215 nov. 2012
0

heeee MERCI !

15 nov. 2012
0

Pour SAFIORAN (qui a fait un carnage) Je veux éviter l'epoxy non pour sa mise en oeuvre parce que c'est pas si compliqué mais par coût. Je fais de la régate et j'ai pas encie d’alourdir le bateau car au final ca rajoute du poids Les fissures sont superficielles alors grace à vos conseils je pense faire un petit poncage puis polish...
Pour SOFIORAN: nicolasfleury@hotmail.fr

16 nov. 2012
0

Bonsoir Cupidon, si cela peut t'aider, j'ai rénové un vieux Téquila (1972) dont le gelcoat était tout faiencé. Les professionnels consultés m'ont annoncé qu'il fallait décapé... bref plus cher que la valeur du bateau.
J'ai donc bien poncé ma coque, enduit les petits coups et griffures puis j'ai passé 2 ou 3 couches de Polytrol.
Après séchage, j'ai une coque parfaitement lisse, étanche et j'ai pu repeindre avec une laque par dessus.
Cela fait maintenant qq années et aucune mauvaise surprise.
Pour moi, bonne solution économique à faire soi-même.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (30)

Nos belles soirées !

novembre 2021