Rénovation Pointu / Travail du bois

Bonjours à vous tous,

Je m'appelle Alaric ANTOINE, j'ai 23 ans et je rénove un Pointu de 1970 au chantier Pasqui, à Villefranche-sur-mer.

Je vous écris afin de vous demander conseil car vous êtes pour la plupart des experts et riches en expériences. Après remise de la coque à nue, je compte flipoter mon vieux rafiot ( qui s'appelera le Mary Blue) pour m'assurer une belle coque bien lisse.

J'aimerai aussi lui appliquer le cycle suivant : imprégnation époxy, primaire époxy, enduit epoxy et laque de finition epoxy.

Seulement, je voulais vous montrer en photo l'état de ma coque, et avoir des retours quant aux différentes tâches que l'ont peut voir. En l'état, la coque est elle prête pour un cycle époxy ?

Sachant que j'ai revissé tout le bordés !

Merci à vous très chers passionnés,

L'équipage
13 avr. 2020
14 avr. 2020
0

Joli projet. Les mesures envisagées (flipotage et traitement époxy) tendent à "geler" la coque dans un état initial jugé souhaitable (sec et étanche). Elles sont opposées aux pratiques traditionnelles qui consistaient à laisser "respirer" le bois. Il se gonflait d'humidité ou séchait selon les conditions; et la souplesse du calfatage traditionnel entre bordés permettait l'ajustement à ces conditions (à l'eau ou au sec en fait). Les mesures envisagées sont donc radicales et probablement sans retour. D'autres avis de passionnés du bois les excluront probablement avec radicalité. Il me parait vrai qu'elles sont plus adaptées sur une coque neuve jamais mise à l'eau. Mais bien menées, pourquoi pas. Je conseillerais de prendre un maximum d'avis chez les professionnels les plus expérimentés.

14 avr. 2020
0

Bonjour,

Tu as bien de la chance, et le cadre du chantier Pasqui est magnifique, c'est l'un des deux endroits qui m'a donné envie de m'acheter des bateaux classiques.
D'ailleurs tu devrais trouver de précieux conseils sur place ?

J'ai 40 ans et depuis 10 ans j'ai des bateaux classiques en bois et je me suis beaucoup renseigné et j'ai beaucoup appris et je pense qu'il faut que tu renseignes a travers des livres et des tutos sérieux. Sur internet il y a aussi beaucoup de gens sur les forums qui donnent des conseils qui n'ont pas une vraie expérience sur les bateaux en bois.

Si tu veux faire de l'epoxy sur ton bateau (ce que je déconseille fortement dans ton cas)
Lis d'abord un des livres considéré comme référence "Savoir réparer et rénover son bateau en bois avec l'époxy"

www.amazon.fr[...]7257376

Pour comprendre les bateaux bois Il y a le livre en dessous que tu trouveras en cherchant un peu
www.decitre.fr[...]94.html

Ensuite d'après mon expérience ce que tu es entrain de faire est extrêmement DANGEREUX pour ton bateau, ça les tue en 5, 10 ans car a moins de démonter entièrement la coque ton bois ne peux pas totalement imprégné d'epoxy toutes les pièces, ce qui va créer des zones ou l'humidité et donc la pourriture va être bloqué et détruire ton bateaux de l'intérieur. Le bois a besoin de respirer ou d'être parfaitement isolé. J'ai vu plusieurs bateaux foutus a cause de ça (dont un Fife) et c'est ca qui détruit les pointus de Méditerranée.
Autre problème si tu met des flipots trod rigides (car imprégné d'époxy) entre tes bordées elles ne vont plus pouvoir jouer et tu risque de les fendre...
N'oublie pas aussi que quand tu vas le mettre dans l'eau il va énormément gonfler...
(Tu connais la procédure a mettre en oeuvre pour le mettre a l'eau: 10 jours d'eau dans les fonds avec serpillères humide sur les bordées)

Quand on a un bateau en bois on est responsable de sa transmission dans le temps, tu ne peux pas prendre de risque avec, si non tu l'auras sur la conscience.

Ensuite ta coque a l'air d'être saine a première vue, le noir n'est qu'un problème esthétique il me semble. Les rainures entre les bordées on l'air saines et pas larges, surtout qu'il a l'air bien sec... Pourquoi flipoter? Tu calfates sans forcer et ensuite du fignole avec un mélange de mastic vitrier + minium (même le moderne ca marche)et ensuite tu ponces et ta coque sera bien lisse et tu gagneras en plus du temps.

J'ai eu un voilier bois de 1932, et mon dernier est de 1966 c'est ce que j'ai toujours fait et ca marche trés bien si tu as de vrais soucis de fuite, (pas juste de l'infiltration car il y a toujours un peu d'eau dans les fonds des bateaux en bois), il y a d'autres solutions encore que l'epoxy...

L'epoxy est a manier avec d'infinie précaution ce n'est pas une solution facile aux problèmes des bateaux bois, il faut la réserver aux pièces qui n'ont pas d'importances, et qu'on peut démonter totalement, ou vraiment en cas de désespoir totale avant le changement d'une piece.
Je ne suis pas contre les nouvelles technologie bien au contraire mais celles qui ne mettent pas en danger le bateaux. Par exemple pour tes vernis je te recommande de te renseigner sur le woodskin ça te fera gagner du temps..

Je passerais surement cet été quand on pourra naviguer à Villefranche j'irais jeter un oeuil a ton beau bateau :-)
Bon courage a toi!
Arthur

14 avr. 2020
0

P.S En regardant encore plus en détail tes photos j'ai l'impression que tu n'as même peut être pas besoin de calfater le mastic + minium pourrait peut être suffire. Demande a quelqu'un qui s'y connait sur place et inspecte toutes les rainures.

14 avr. 2020
0

Très beau bateau et excellent travail effectué pour revenir au bois sur l'ensemble de la coque.

"Plastifier" un bateau en bois : il y a eu beaucoup d'échecs, mais quelques réussites aussi. J'ai cru comprendre qu'une des conditions de réussite est d'utiliser une résine époxy qui reste souple.

Mais pour moi, un bateau en bois est un bateau en bois. Le plastifier est non seulement prendre le risque de l'abimer et de ne pas pouvoir l'entretenir normalement, mais c'est aussi commettre une erreur éthique. Là, c'est à chacun de voir ...

Perso, j'éviterais de flipotter, excepté si certains bordés étaient très ouverts, ce qui ne semble pas être le cas. Un calfatage classique plus mastic traditionnel devrait permettre non seulement une bonne étanchéité et une bonne rigidité de la coque, mais aussi un bon fini avant peinture.

14 avr. 2020
0

Il faut respecter le travail des anciens!
Et utiliser les techniques modernes sur un ouvrage ancien (mobilier et/ou immobilier) est donner du travail pour les successeurs dans 10 ans.

14 avr. 2020
0

Mr Pasqui doit pouvoir te donner de bons conseils

14 avr. 202014 avr. 2020
0

du massif qui à vu la mer surtout du pichpin est plein de sel ,donc les résines modernes ,c'est incompatible ,tous ceux qui l'ont fait l'on regretté .en regardant les photos il me semble qu'il serait en bois rouge ?
par contre tu peux te servir de ta coque comme moule mâle pour en tirer une en polyester ,mais ce ne sera plus le même bateau .
reste dans le traditionnel ,minium , fil de coton , mastic de vitrier à l'huile de lin et peinture de volets glycero .flipoter c'est vraiment quand les écarts sont trop importants .
alain

14 avr. 2020
0

Un grand merci pour vos réponses ! Gilbert Pasqui est un fervent défenseur de l'époxy, peut être en a-t-il vu le développement et travaille depuis beaucoup avec ce type de produit, mais lui à le savoir-faire qui va avec, je ne suis moi qu'un amateur.

Ayant commencé à flipoter au dessus de la ligne de flottaison, je suis obligé de finir, mais je vais suivre vos conseils, éviter de prendre des risques inutiles, surtout que, au vu du prix de l'époxy, l'échec serait un coup dur financièrement.

Il faut savoir que mon bateau est au fond d'une voûte moyen-âgeuse, faites de pierres, et l'humidité y est importante, il n'a donc pas beaucoup sécher, et les bordés ne se sont pas trop rétractés.

Quant au minium, ou puis-je m'en procurer ? j'ai cru comprendre que c'était interdit à la vente en France ?

Merci infiniment pour vos retours, je vais m'acheter de l'étoupe, me faire du mastic de vitrier, et appliquer tout ça pour la première fois, sur mon premier bateau :)

En revanche, il est tout à fait concevable d'appliquer des peintures epoxy ? Elles sont je crois de meilleures qualités et ont une meilleure longévité..

Bon vent à vous, tous, et au plaisir de vous avoir lu :D

14 avr. 2020
0

Quand je parle du flipotage, je l'ai commencé uniquement au dessus de la ligne de flottaison, je me vois contraint de finir le travail .. En revanche, je vais calfater la sous marine

15 avr. 2020
0

la coque ne bois travaille ,les peintures bi-composants non ,elles cassent ,il faut des peintures souples mono composant et microporeuses pour que le bois ne pourrisse pas .
la maladie de ces coques c'est la carie sèche occasionnée par l'eau douce .
il y a aussi la mérule qui se dévelloppe dan les zones humides.
mais un charpentier de marine te conseillera utilement .il ya des assossiations de pointus
à la ciotat à nice et beaucoup en tunisie ,certains pointus ont plus de 100ans et ils sont en pin
alain

15 avr. 2020
-1

Bonjour à tous,

J'espère que vous vous portez bien en cette période de confinement :)

Après avoir consulté Gilbert Pasqui, charpentier Marine de renoms semble-t-il, et ses employés, ainsi que Michel, Charpentier Marine du chantier MYS, ils ont été unanime à me dire : EPOXY. N'hésite pas.

Surpris comme vous, voilà les raisons qu'ils m'ont citées :

  • Imprégner son bois époxy permet de rigidifier la fibre de son bois et de la rendre parfaitement étanche en le saturant d'un primaire époxy (type Delta 3000 de chez Boero, au chantier Pasqui ils travaillent avec ça). Et non pas de la résine. Ce primaire époxy se veut davantage "souple" et n'empêche d'après eux pas le bois de travailler.

  • Un entretien bien moindre : les méthodes traditionnelles semble d'après eux un casse tête pour l'entretien : sortie de l'eau une à deux fois par an, craquelure au niveau des joints de bordés et donc visible sur la peinture, étoupe du calfat qui fou le camp etc.

  • Une finition de meilleure qualité, si le travail est évidemment bien fait, et une durée dans le temps accrue.

Voilà qui ne facilite evidemment pas mon choix, je me laisse le temps de la réflexion, vais essayer de recueillir d'autres témoignages.

Bon vent à tous,

Biseee

Alaric

16 avr. 2020
0

Les conseils du chantier peuvent ne concerner que l'imprégnation des bordés. Ce n'est pas à confondre avec une plastification intégrale incluant les joints...

16 avr. 2020
0

De mon expèrience des époxy ( je travaillais chez un leader mondial de la production de durcisseurs époxy , fournisseurs de Chugoku au Japon , Hempel , Boero etc ... ) il existe certe des combinaison époxy / durcisseur qui sont un peu souple . Je me permet cependant de douter qu'une composition Epikote 1001 ( le poids moléculaire le plus répandu en peinture ) adduct polyaminoamide ( que nous produisions ) , soit la panacée en terme de durabilité .
Je m'explique , le bois est une matière vivante , sensible au taux d'humidité , aux attaques microbiennes et algues , le rendre inerte à ces phénomènes est illusoire et je rejoins l'avis donné plus haut qu'il faut respecter le travail des anciens et faire en sorte que l'esprit des matèriaux soit conservés même si on peut y ajouter un peu de modernité .
On peut trouver mieux que l'huile de lin , le minium , une imprégnation avec une peinture microporeuse serait une bonne idée . Nous avions trouver une combinaison de résine longue en huile dont la modification laissait passer l'humidité par transfert ionique , je crois que cela existe toujours . Une boite comme COMUS doit avoir ça dans sa gamme .
Tu peux toujours les appeler pour avoir de bons renseignements , leurs services techniques sont vraiment compétents .

16 avr. 2020
-1

Pour la peinture, deux écoles que tout opposent, sauf la préservation du support.

1 - On peint en permanence avec des peintures rustiques, sur des supports pas fortement parfaits. C'est de la main d'oeuvre! Cette technique est souvent vu sur les bateaux gris français.
2 - A l'opposé, la peinture automobile. Une épaisseur minuscule dans des conditions contraignantes qui protège pendant des années; sous réserve de ne pas avoir d'accroc.
Mais la préparation et les conditions d'application doivent être parfaites.

je pense qu'il doit y avoir des peintures intermédiaires.

17 avr. 2020
1

Re-bonjour,
J'ai répondu, ce matin même, au message que tu m'avais envoyé voici quelques jours.
Je n'avais pas vu que tu avais mis ce "post".
Vu les photos et l'état impeccable de la coque, je suis d'accord avec les avis précédemment émis.
Cela serait "criminel" de passer un époxy.
Quant à la pose de flipots, pourquoi faire "simple quand on peu faire compliqué!" disaient les Shadoks.
Un bon calfatage, qui n'est pas si compliqué à réaliser(après avoir demandé comment procéder à un charpentier de marine), et recouvrir la couture avec un mastic chloré est une garantie d'étanchéité et de bon travail des bordés.
Personnellement, comme peinture, j'emploie une mono-composante Boéro faite pour le bois.
Je suis, également, très perplexe quant aux conseils donnés par ton charpentier de marine qui consisterait à passer ce produit époxy miracle sur ta coque, qui plus est semble être en bois exotique!
Maintenant chacun fait ce que bon lui semble...même des c.......s!
Fraternité!

06 mai 2020
0

C'est dommage, ce monsieur demande des tas de conseils, même par mp et ni merci ni réponse ?? c'est très désagréable …..

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

double arc en ciel au ras de l’eau…magique..!

Après la pluie...

  • 4.5 (102)

double arc en ciel au ras de l’eau…magique..!

mars 2021