renovation d un deriveur ile disko plan caroff

je commence la rénovation d un dériveur ile disko mais quand je vois l ampleur du travail a réaliser il m arrive d avoir un coup de blouse. est ce qu il y a des constructeurs amateurs a qui ce genre de situation est arrive ?(pour me remonter le morale)

L'équipage
01 mar. 2010
02 mar. 2010
0

Le point de vue
que j'adopte pour conserver le moral au beau fixe : rénover un bateau est plus rapide que d'en construire un, si le bateau en question n'est pas une épave.


Et quand le mental faiblit, c'est toujours de très courte durée.


Souvent je pense au moment magique vécu dans le passé à bord du voilier précédent, c'est le genre de carotte qui me fait avancer…


Voyager par le biais de la voile, c'est tellement fabuleux que cela vaut largement le coup d e se décarcasser pour atteindre ce but lorsque les moyens financiers obligent d'en passer par de l'occasion à rénover.


Bon courage Eric.

02 mar. 2010
0

Classique, mais tiens bon!
Cela arrive à tout le monde. On sous estime toujours le travail à faire.

Perso cela allait prendre deux à trois ans. En pratique cela en a pris six. Toutes les vacances et les week end.

Il faut de l'assiduité.

Je pense qu'il faut saucissonner le projet et se concentrer sur des postes précis, les uns après les autres. Ne pas tout affronter de front.

Et garder la petite lumière du fond de la mémoire. Le cadeau que l'on recevra quand tout sera fini... et qui durera des années et des années.

Bon boulot

Michel

08 mar. 2010
0

renovation d un deriveur ile disko plan caroff
merci.pour les conseils je vais les suivres

09 mar. 2010
0

Psychologie
Toute entreprise menée par un homme passe nécessairement par des hauts et des bas.
Pour y faire face sans échec il faut s'en tenir aux raisons qu'on s'est données pour l'entreprendre, si elle sont bonnes, aux buts à atteindre s'ils sont vraiment atteignables. Il y a un juste équilibre entre passion et raison. Dans tous les cas il n'y a pas de résultats valables sans efforts. Patience et persévérance.
Une bonne planification peut aider y compris celle des repos nécessaires.
Mon prédécesseur a mis 2ans pour un bateau voisin.

09 mar. 2010
0

comme disait un mari à sa femme
qui se plaignait de vieillir et d'enlaidir qui lui demandait un petit compliment pour lui donner le moral :
tu as une exellente vue ....
pour les vieux batos c'est pareil il faut avoir une exellente vue de l'ensemble du travail à accomplir avant de commencer .
car combien de marin ,combien de capitaines se sont perdus dans la refection d'un navire ?
ALAIN

09 déc. 2011
0

Distribil... un peu perdu également sur le carnet des planifications et la sortie à sec la semaine prochaine commence à me faire peur !?!
ça fait plaisir à lire tout ces encouragements, un grand merci à tous !
:bravo:

09 déc. 2011
1

je me suis également engagé dans une rénovation , et au niveau de l'organisation du boulot,je suis plus efficace si j'ai 2 ou 3 "petits chantiers " différents en cours : par exemple 2 trucs à faire à l'interieur et 1 autre à l'exterieur . . . . . s'il pleut, tu rentre et tu bricole à l'interieur , et à l'inverse s'il fait grand beau tu active l'exterieur . . . .et de toutes manières, il manque toujours une pièce , une vis , un joint ou un raccord qui permets d'avancer ou de finir ce que tu avais commencé et tu peux donc embrayer sur autre chose et rester un tant soit peu efficace . . . .

Une rénovation est plus difficile à assumer car si tu rénove sur l'incohérence/l'incompétence ou une installation effectuée avec des bouts de ficelles de l'ancien propriétaire , tu n'en verra pas le bout . . . de toute façon tu découvriras ces bricolages au fur et à mesure de l'avancement des travaux ! ! !

Vaut mieux tout démonter parfois et jeter les vieilleries pour refaire une installation qui tienne la route et qui restera fiable pour une certaine durée .

Un autre point à ne pas négliger : la musique ou la radio qui te permettra de ne pas te sentir trop seul s'il fait un temps épouvantable et que le chantier est desert ! ! !

Et puis tu peux aussi emmener un peu de ravitaillement liquide et solide pour passer les coups de blues . . . . . . ce veut dire que pour ton confort moral , le premier chantier à finir , ce sera la cambuse ! !

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage . . . . .

22 juin 2013
0

Eh oui... un an et demi de chantier plus tard, les bons conseils mémorisés et énormément de courage sont venu à bout de toutes les surprises inattendus !
Et c'est sans compté les accidents, la séparation de la conjointe et emmerde sur le terre-plein... finalement, on est heureux sur l'eau bénite !
Courage et persévérance... le plus dure est de s'mettre au boulot et le secret est de ne pas s'arrêter !!!
;-)

22 juin 2013
0

Je connais un copain Héossien (qui se reconnaîtra peut-être) qui se sent comme une âme en peine lorsqu'il n'a pas une liste de travaux divers à faire sur son bateau.

Personnellement, je suis aux antipodes : le meilleur des bateaux est celui qui donne le moins de soucis et de boulot possible, mon plaisir étant de naviguer.

Alors une rénovation, ou pire une construction, on n'en parle même pas !! :non:

Mais à chacun son trip... :heu:

22 juin 2013
0

Evidemment , mais même ceux qui achètent un bateau pas trop vieux ni vilain , ont quand même des surprises et de fil en aiguille une liste de travaux à faire se met en place !

Personnellement, si je rénove , c'est pour purger d'un coup l'ensemble de ces petites ou grandes contrariétés et surtout de personnaliser ou d'adapter les choses à mon gout !

Le secret, c'est evidemment de ne pas s'arrèter, d'y bosser tous les jours , même si c'est parfois pour une ou deux heures, mais à la longue cela paye car on élimine les lignes de la liste au fur et à mesure . . . .

06 fév. 2014
0

Bien d'accord, je suis passé d'un 10 mètres acier construction amateur pas terrible à un 35 pieds (en anglais, c'est tout de suite plus classe!) de série en plastique d'occase, et j'ai tout autant d'emmerdes, de surprises désagréables et donc de boulot. Consternation!
Conclusion, le matériau idéal pour un voilier, c'est celui qui te déplaît le moins à travailler, résine collante et allergisante

ou limaille de fer dans l'œil... La navigation à voile, c'est un peu comme l'Amour, des moments de bonheur total mais qui se payent souvent avec intérêts...

06 fév. 201406 fév. 2014
0

TANT PIS !! FALLAIT RESTER DANS LA FERRAILLE !! :langue2:

je plaisante ! :-D

Personnellement , j'ai fait quasi tout ce qui était possible de faire dans notre environnement humide de l'Est de la France , et il est grand temps de "descendre " le bateau , de le remater et de passer aux dernières finitions de peinture !

je pense jeter la pioche vers navy service , mais pour l'instant pas de réponse à mon mail !

à vue de nez il reste 2/3 mois de labeur . . . . . .

06 fév. 2014
0

Il faut aimer bricoler .

06 fév. 2014
0

Le paradis se mérite ! ;-)

07 juil. 2015
0

de déprime en déprime.... ;-)

t'aurais pas par hasard les mesures des voiles pour un iles disko grée en cotre? chutes, bordure etc...etc...

cordialement,

rox

07 juil. 2015
0

tiens donc? il y aurait autant de travail d'entretien sur un plastique que sur un acier??????

07 juil. 2015
0

moi pas comprendre?!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (52)

mars 2021