remplacer une lisse

bonjour à tous,

je suis en train de retaper une goélette en acier, mon principal pb actuellement est celui des lisses:
la corrosion a fait son effet, il est certain de la nécessité de remplacer des sections de lisse mais voilà... les parties des bordées en contact avec les lisses rouillées ont perdu un peu d'épaisseur, pas de quoi s'affoler mais je pensais décaler les lisses toutes neuves par rapport à celles d'origine alors je me pose une série de question:

si on doit remplacer une section de lisses est-il indispensable de la remplacer intégralement pour des problème de structure ou non?

décaler une lisses par rapport à son emplacement d'origine pose-il des problèmes structurel?

losrqu'on change une lisse est-il indispensable de remplacer sa symétrique par rapport au plan longitudinal du bateau? (j'écoute peu être un peu trop les "on dit" mais j'ai besoin de "certitudes")

si vous avez déjà été confronté au problème je serais ravi d'entendre vos conseil!

L'équipage
20 juil. 2009
21 juil. 2009
0

Salut toâ :)
Je t'invite à t'inscrire (menu de gauche en haut), les vieux ours qui hantent cette caverne y sont particulièrement sensibles :)

21 juil. 2009
0

...
merci

21 juil. 2009
0

te prend pas la tête

fait simple .

tu enleve la lisse rouillée avec une bonne meule .Un coup de meulage sur le bordé pour avoir de l'acier excent de rouille et de peinture et tu remplace ta lisse par une neuve .

Plusieurs solutions : la lisse est enlevée de support à support (membrures ou cloison) alors pas de probleme particulier .

si la lisse est tronçonnnée alors il vaut mieux la couper à 45° et non perpendiculairement au bordé .ainsi la soudure sera plus longue ,plus facile à faire et je te passe les consideration des efforts de tranchant.

Si le bordé est un peu rouillé au droit de la lisse la soudure renforcera ce manque d'épaisseur .

Mais surtout soude la lisse en continu sur toute la longueur ainsi la rouille ne s'installera pas entre la lisse et le bordé .Ce qui est une faute sur la plus part des bateaux.

Et soude également sur 10cm l'ancienne lisse de par et d'autre des coupures en m^me temps que la nouvelle.

Pour ce qui est de remplacer sa symetrie ,ç'est totalement inutile.

21 juil. 2009
0

d'accord
alors si je comprend bien il n'est pas forcement utile de décaler la nouvelle lisse par rapport à sa position d'origine?

en fait pour le moment les lisses sont soudées aux bordées par des points de 40 mm tous les 200, si tu me dis de les souder en continue c'est pour éviter une infiltration d'eau entre la lisse et la bordée? ça n'a pas de conséquences mécanique? point dure ou autre?

ce qui m'a fait fait longtemps réfléchir à la question est le fait que lorsque j'installais des contours de hublot, j'ai du agrandir les ouverture dans mes bordées, j'ai accidentellement fait sauté deux points qui retenais la lisse à la bordée... et la surprise je me suis retrouvé avec un écart de 5 mm entre ma lisse et ma bordé!

c'est pourquoi j'ai pensé a souder des lisses temporaire avant de dépointer celles qui sont à remplacer.

qu'est-ce que tu en penses?

21 juil. 2009
0

en effet

Il faut comprendre le "truc" de resistance du bordé .

Une lisse doit etre encastré dans une structure plus forte qu'elle (cloison;membrures) comme une poutre entre deux murs d'une maison ,les murs étant "porteur" .Ensuite la lisse supporte une "bande de bordé" de la moitié de l'espace entre elle et les deux lisses parallele ce qui fait une bande egale à l'espace entre deux lisses.

Si tu decale un morceau de lisse tu vas avoir une lisse qui supportera un espace plus grand et une autre plus petit ce qui n'est pas l'ideal si les lisses ont m^me section.Tu aura une lisse qui travaillera plus que l'autre .

Par ailleurs nos bateaux de plaisance sont des lieu humide par excellence .Un bateau en acier bien fait doit etre soudé en continue des deux cotés .Non pas pour des problemes de resistance mais pour des problemes de corrosion.En effet comment peut-on proteger la tole sur l'épaisseur de la lisse ou des varangues ou des membrures? c'est impossible donc la rouille s'installe inevitablement et il n'y a aucun moyen de la deloger.Il n'y a pas de points dur au contraire puisque tout est pareil. Pour faire ecouler l'eau de condensation on fait un petit enguillet de temps à autre.

Une lisse ne doit jamais s'arreté sans etre appuyé en son extremité ,jamais , c'est comme la poutre d'une maison . Si pour une raison X on est obligé de l'interrompre on soude un élement de m^me section verticalement entre la lisse de dessus et la lisse de dessous et on y soude le bout de la lisse , ainsi pas de point dur qui fait office d'ouvre boite.

Oui c'est la solution pour remplacer une lisse ,tu la soude d'abord au bordé à l'endroit de la decoupe ,mais en principe elle ne devrait pas bougé ..mais bon ..pas grave

josé

21 juil. 2009
0

soudure et déformations
En effet ,l'idéal est de souder en continu pour éviter le nids à rouille, inévitables lorsqu'on fait une soudure discontinue car le chant du fer plat en contact avec la tôle du bordé est complètement inaccessible ,et même si l'on utilise du pré-zingué, près des soudures le zinc est évaporé par la chaleur...
Cependant,souder en continu augmente fortement la quantité de métal d'apport, de temps de travail, d'énergie, et les déformations du bordé et nécessite entre autres de brider les tôles avec des renforts provisoires,sans compter plus de débosselage: tout ceci coûte évidement beaucoup plus cher et nécessite un savoir faire de professionnel...

21 juil. 2009
0

et oui

un savoir faire professionnel.

la soudure continue au semi-auto est plus rapide que la discontinue (chronometrage effectué des dizaine de fois) .
Pour la deformation soit que les toles ne sont pas de qualité "construction navale" ou/et que le soudeur n'est pas un soudeur ou/et que les phases de fabrication n'ont pas été reflechi.

si c'est fait suivant "les regles de l'art" il n'y a pas de problemes majeurs .

mais bon je comprends bien qu'un "petit chantier" puisse avoir des difficultés à sortir une telle qualité ,sans que mon avis soit pejoratif mais c'est possible .

josé

21 juil. 2009
0

Chaudronnier ...
Tu en trouveras je pense que n'importe quel chaudronnier. Un bout de chute d'un U ou d'un H (IPN de grand dimension) qu'il sera ravi de te vendre au kilo.

Le chaudronnier, c'est mon dealer du moment pour presque tout ce qui est en metal (petite dimension).

Il n'y a que pour les morceaux de tubes que j'ai du me tourner vers une boite de meca (usinage) afin de trouver en toutes petites longueurs mes épaisseurs.

22 juil. 2009
0

pour cintrer
ou plutôt former du fer plat, il suffit d'un marteau et d'une enclume .

En frappant sur la partie extérieure de la courbe, on l'allonge et il se cintre tout seul .

On peut aussi faire des chaudes de retrait au chalumeau sur la partie intérieure de la courbe .

Pas la moindre chance d'y arriver en tapant sur le chant sur des bouts de rail ou des U . Au pire, il va se coucher . Au moins pire, il va se gondoler (comme moi) .

22 juil. 2009
0

Merci !!!
Merci pour les infos !!! Reste plus qu'à essayer (semaine prochaine) :)

21 juil. 2009
0

super
merci bcp pour toutes les info c'est top et ça m'avance pas mal...
en résumer, le procédé pour remplacer une lisse c'est:

j'enlève la section de lisse rouillé, normalement le bordé ne devrait pas trop ce décaler,

je fait des coupes à 45° pour avoir la possibilité de faire des soudures correctes et éviter un effet cassant sur les lisses

je blanchi l'acier pour qu'il n'y ai plus de trace de rouille

je remet un nouveau bout de lisse de la bonne taille

et du coup je me lance dans une opération soudage de toutes les lisses en continue?! ça prendra plus de temps que je ne pensais pour ça mais c'est pas grave,

encore une question, je n'ai pas de rouleuse à galet sur moi, pour le prés cintrage on m'a conseillé de mettre mes lisses entre deux rails de chemin de fer et de taper... mais je n'en ai pas non plus et autrement je ne suis pas assez suicidaire !

est-ce que vous auriez une idée pour ça?

21 juil. 2009
0

pas bête les UPN
effectivement je pense que même deux morceau d'UPN de taille raisonnable feront l'affaire !
soudé à une cornière pour qu'ils ne s'écartent pas à chaque coup de marteau et l'affaire est joué!

22 juil. 2009
0

Et pour du L ?
Alien, as-tu une idée pour former une cornière en L ? :)

22 juil. 2009
0

cintrer
dans mon cas les lisses ne seront pas des fer plats... parce que effectivement ça serait compliqué de réussir à taper sur le chan sans que tout ne parte de travers .
mais avec des L jusqu'à maintenant j'ai trouvé ça plutôt efficace, l'inconvénient est que ça laisse des trace de marteau mais en même temps il faut choisir entre celles la et celles dont tu parle: cintrage par écrasement du bord du plat ou de la cornière

et comme je n'ai pas non plus d'enclume...

22 juil. 2009
0

mille fois

d'accord avec alien.

rien de plus simple que de cintrer du plat ou des L .

-primo faire un gabarit de la forme (Cp,fer à beton ...)

-et frapper doucement avec un marteau l'exterieur de la courbe sur une enclume ou sur un plat épais faute d'enclume en commençant par le debut de la courbe .

Faire entre deux rails c'est l'echec assué car la courbe ne sera pas reguliere ni maitrisée.

la lisse devra etre plus longue que necessaire puis coupé à la longueur.

et pour nos petite section de lisse point necessaire de chauffer .

josé

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

"Le temps d'une pause" sur le Canal du Midi avec un SIR 530

Souvenir d'été

  • 4.5 (58)

"Le temps d'une pause" sur le Canal du Midi avec un SIR 530

novembre 2021