remplacer rail écoute de GV par 2 points

bonjour,
je compte ôter le rail d'écoute de GV de mon bateau, qui est fort mal placé, et je voudrais le remplacer par 2 points et 2 palans, qui permettent de placer la bôme plus précisément.
cependant, je n'ai aucune idée de la réalité des forces en jeu.
il faut dire qu'il ne s'agit que d'un bateau de 10 m portant 50 m² de voilure au total. la GV ça doit être environ 30%, soit 15 à 20 m².

Et surtout, quelle surface de contreplaque peut correspondre à 1.50 de rail ??? quelqu'un l'a-t-il déjà fait ?

L'équipage
16 mar. 2011
16 mar. 2011
0

Transmission de pensée ? J'allais poser la question ce matin
Même problématique même type de bateau (un poil plus gros).

Une barre d'écoute en arrière du barreur et finalement très peu efficace dans son rôle de hale-bas hormis sous un près ultra-serré qui n'est finalement pas la tasse de thé de la barquasse. Et que je souhaite - comme Raoul - remplacer par un jeu poulies.

Deux poulies localisées aux deux points d'ancrage de la barre - qui sera évacuée - et nouveau montage sur l'attache de baume.

Quelqu'un a-t'il des pointeurs sur ce type d'opération ? Type de poulies ? Attaches et poulie sur la baume ?

PS: je m'empresse de dire que c'est un bateau de croisière et qu'on accepte les éventuels inconvénients de la formule. Le cas échéant, on renforcera le palan de hale-base.

16 mar. 2011
0

Avant de faire
un tel changement, il faut bien se poser la question. A quoi sert un chariot de Gv??
C'est assez récent comme possibilité de réglage (dans l'histoire de la navigation à la voile) et le système de deux palans ou d'un seul fixe sont assez empirique (donc réalisable).
Il ne faut non plus pas croire que le hale-bas et le chariot de gv ont la même utilité. Ils font travailler des parties différentes de la voile.

Une des meilleures solution (sur les gréements "moderne") serait d'avoir un chariot de gv, le plus possible, en arrière de la bôme dans sa courbe de déplacement. Comme sur les gros bateaux de course.

Remplacer ce système par deux palans fais perdre des possibilités de réglage qui pour moi peuvent aussi être un gage de secu dans du gros temps. Comme ouvrir le haut de sa gv (avec le chariot) en gardant un creux raisonnable et bien placé (avec le hale-bas).

Donc.. pour danieldeparis. Si ton bateau possède un chariot de gv très en arrière (mais pas trop). C'est un des montages optimisé.
Je ne changerai pas le système à ta place.
Deux palans c'est bien...mais en dessinant sur du papier ton bateau aux différentes allures, tu vas vite te rendre compte des inconvénients (voire danger) de la chose.

Bonne réflexion à toi....

16 mar. 2011
2

Pas de souci
Effectivement, deux palans positionnés aux deux bouts du rail (ou plus écartés, c'est encore mieux) apportent le même service qu'un rail.

C'est un peu plus compliqué à régler, puisqu'il faut jouer en permanence sur la tension des deux palans, mais c'est efficace.

La fixation peut faire en réutilisant les renforts des extrémités des chariots.

Si tu dois mettre les palans ailleurs (en particulier si tu veux les écarter plus), alors choisi un endroit renforcé (comme un angle).

Jacques

16 mar. 2011
0

hale bas rigide made by Scampi
Comment fabriques-tu un hale-bas rigide ?

16 mar. 2011
0

Pour Jeanmar
Je comprend ton point de vue concernant les différences de déformation engendrées par respectivement le hale-bas et la barre d'écoute. Je comprend et plussoie.

Mais je persiste. Je ne retire pas l'ustensile par simple souhait de dépouiller le bateau mais pour libérer la barre franche de secours. Qui va devenir une véritable alternative à la barre à roue.

Cette barre est déportée et son apport limité même s'il n'est pas null. Et je cherche comme Raoul des propositions concrètes de pouliage.

PS: puis-je mentionner que je ne suis pas exactement un débutant en matière de voile. Même si je pose des questions candides sur hisse-et-ho.

16 mar. 2011
0

Bonne questions.
1) A quoi sert un hale-bas et un chariot d'écoute. je répondrais ton gréement est-il souple ou rigide ?
a) gréement souple :
- Hale-bas &gt empêcher la bôme de remonter aux allures portantes, et éventuellement cintrer le mat pour reculer le creux de la GV
- Chariot de GV &gt cintrer la bôme pour régler le creux de la voile, conserver sa forme lors des ouvertures et fermeture du plan de voile (près &gt bon plein)et étaler les adonnantes.
b) gréement rigide :
- Hale-bas &gt empêcher la bôme de remonter aux allures portantes
- Chariot de GV &gt ouvrir ou fermer le plan de voilure
Donc ,AMHA, on peut remplacer la barre d'écoute par un système de palans (pantoires - voir ton moteur de recherche préféré-), ça dégage le cockpit (au moins) et adopter un hale-bas rigide que l'on peut fabriquer soi-même (un tube alu + 1 ridoir)
Maintenant, soit on navigue pépère avec un bon destrier, soit on fait la course avec un fringant coursier.

16 mar. 2011
0

Avec un peu d'ingéniosité
Tu prends un ridoir, tu le coupes au milieu et tu fixes chaque bout à une extrémité d'un tube ou d'un fer rond.
Le tout travaillant en traction, tu ne risque pas de cintrer l'ensemble.
Ensuite, tu le fixe avec des manilles sur les pontets existant, au pied du mat et sur la bôme.
Enfin, tu serres ou desserres pour régler la hauteur de ta bôme.
Bien sur, tu ne pourras pas faire les réglages du fond de ta baignoire.
Mais as-t-on besoin de régler un croiseur comme un 5O5 ?

16 mar. 2011
0

Rail/palans
Le rail d'écoute a été développé pour la course
pour faciliter les changements de bord.
Le système à palans est simple et très fiable avec une complication minime aux changements de bord. Il a été très utilisé, souvent dans des conditions de navigation extrèmes.
Sur des bateaux bien étudiés on disposait des accroches des deux modes avec structure étudiée pour. Les efforts n'étant pas négligables pour toute modification on fera le bilan de la réalité de ces forces en tenant compte du bras de levier selon la position choisie, du fait qu'on travaille en traction/arrachement ce qui conduira à des renforts adaptés de structure.
Le livre en 3 tomes de Pierre Gutelle "Architecture du voilier" détaille très bien l'ensemble des problèmes. On peut cependant remarquer que pour une mème position de rail d'écoute les points de fixation des palans sont proches des extrémités de cette barre et que 2 points de fixation se substituent à plusieurs répartis pour le rail.

16 mar. 2011
0

Quelle mine ce forum!
Un fil hisse et ho de 2007 semble avoir la soluce :-) :-)

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Deux palans c'est difficilement jouable vu la course de l'écoute de GV aux allures arrivées.

Je n'ai trouvé sous pantoires que des montages pour dériveurs ... Quelqu'un a-t'il des montages de pantoires satisfaisants pour un bateau un peu lourd ? Des photos ?

Idéalement sur la base d'un palan triple (1 à chaque bout de l'ex-barre d'écoute et un montage unique en bout de bôme (suis-je clair?).

17 mar. 2011
0

merci à tous
vos contributions m'ont convaincu, je démonte le rail d'écoute (20 trous en moins) et je remplace par deux palans, même si un seul pourrait suffire : le deuxième permet des réglages plus fins.

je vais placer les points d'écoute le plus écartés possible et acheter un deuxième palan.

pour la solidité, je monte une grande contreplaque en équerre sur la paroi verticale du roof et le toit du roof (enfin, je me comprends, pas facile à expliquer).

je précise que je ne suis pas un perdreau de l'année non plus, mais plusieurs têtes valent mieux qu'une.

salutations salées et ensoleillées de la gwadloup à tous les amis d'HEO.

je ferai une photo quand ce sera fini.

17 juil. 2019
0

si quelqu’un a un tuto pour le reglage des deux palans ca m’interresse mes reglages etant très empiriques ( neel 45)

17 juil. 201916 juin 2020
0

@beauris : pas de tuto, mais un échange possible. Depuis peu, je manœuvre un Chassiron CF, lourd, quille longue (Croisière familiale disait le constructeur) qui est équipé de deux palans de GV. Plus petit (30') que le Neel 45 il est vrai..

Pour le moment, ce que je trouve pas pratique du tout, c'est la quantité de "nouilles" des deux écoutes, avec un palan trois brins pour chaque. Le passage sur la barre également de l'écoute au vent est momentanément gênant suite à un virement ou empannage, mais on peut reprendre celle sous le vent et décrocher la première (au vent).

En effet, avec un accrochage rapide par mousqueton à émerillon, je préfère ne garder en tension que l'écoute sous le vent et décrocher celle au vent pour dégager "le paquet" sur la barre. Les trois quart du temps, une seule des deux écoutes suffit : celle sous le vent. Il n'y a que pour caper au près/près serré, pour remettre la bome dans l'axe du bateau, que j'ai besoin de reprendre avec l'écoute au vent, vite replacée sur sa cadène dédiée.

Pour le réglage d'ouverture dans les hauts, ou d'aplatissement, le hâle-bas fonctionne bien. Pour dégueuler dans les hauts, je reprends un poil de balancine si la tension de l'écoute retient trop vers le bas, mais je préfère choquer la gv que d'agir sur cette tension (balancine).

Pour fluidifier ces écoutes, je vais diminuer leur section et mettre un "touché coton" au lieu de celles en place. Pour ouvrir vite et décrocher le mousqueton de l'écoute au vent, j'y ai placé une garcette de 7 cm qui facilite sa prise en main et sa manipulation.

  • de photos la semaine prochaine si besoin ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Inishmore island

Après la pluie...

  • 4.5 (105)

Inishmore island

mars 2021